CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News culture Ce film culte de Disney a vécu un véritable enfer de production. Il n'aurait jamais pu voir le jour et fut un semi-échec au cinéma
Profil de Tiraxa,  Jeuxvideo.com
Tiraxa - Journaliste jeuxvideo.com

Si le film d'animation Kuzco respire la joie de vivre et la bonne humeur, dans les coulisses, son développement n'aurait pas été aussi agréable.

103 737 vues

Saviez-vous que le processus de création du film d'animation Kuzco a été particulièrement mouvementé ? Rien que le dessin du personnage de Kuzco n'aurait pas été une mince affaire. Nick Ranieri, son animateur (qui a avant cela imaginé le personnage emblématique de Jafar dans Aladdin), racontera avoir eu bien du mal à imaginer les traits du protagoniste, réalisant une flopée de portraits avant de trouver le bon. En 1994, soit au tout début du projet, Kuzco, l'Empereur Mégalo portait encore un tout autre nom : celui de Kingdom of the sun, qui indiquait un récit musical au ton bien plus sombre, tiré de légendes pré-colombiennes. On était bien loin de l'ambiance décalée de la version finale dirigée par Mark Dindal (réalisateur de Chicken Little), qui ne conservera au final que quelques éléments du scénario de base.

Dans la première version du script, l’empereur Manco, devenu plus tard Kuzco, rencontre le paysan Pacha qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Les deux nouveaux amis échangent leurs places pour découvrir une nouvelle vie, mais la sorcière Yzma transforme Manco en lama et se sert Pacha pour assouvir ses ambitions folles : celles de supprimer le soleil qui lui aurait gâché sa beauté. Pour bien faire les choses, l'équipe du film s'est même rendue au Pérou, par simple souci d'authenticité, notamment pour y visiter le site du Machupitchu en 1996 et s'imprégner pleinement de l'art inca.

Ce film culte de Disney a vécu un véritable enfer de production. Il n'aurait jamais pu voir le jour et fut un semi-échec au cinéma

Changement de direction

Durant le développement du film, les dirigeants de Walt Disney imposent à Roger Allers, le scénariste de l'époque (et réalisateur du Roi Lion) de nouveaux délais pénibles ainsi qu'un co-réalisateur, Mark Dindal, avec qui il ne s'entend pas. Il finit donc par quitter le projet, laissant Kuzco pleinement profiter de la vision plus déjantée de Dindal, qui transforme donc le Royaume du Soleil en Kuzco, l’Empereur Mégalo. Kuzco a subit pas mal de changements de scénario, obligeant même l'artiste Sting, contacté pour le projet, à réécrire de nouveaux titres, et a reléguer six anciens morceaux au rang de bonus DVD. Le scénario final est donc le suivant :

A la tête d'un royaume mythique se trouve Kuzco, un jeune empereur aussi capricieux que méprisant. Secondé par la perfide Yzma qui rêve de lui ravir le trône, il projette de bâtir une somptueuse résidence d'été sur une des plus jolies collines de l'empire. Il fait d'ailleurs venir le chef du village, l'imposant Pacha, pour le prévenir qu'il aura le grand honneur de voir sa maison détruite. Kuzco congédie Yzma. Folle de rage, la diablesse élabore un plan délirant et fatal. Flanquée de son sbire, Kronk, elle se prépare à éliminer le jeune empereur et à régner.

Yzma invite son neveu à souper. Kronk est supposé verser du poison dans le plat de Kuzco, mais il se trompe et verse une potion qui transforme le prince en lama. Se rendant compte de leur erreur, Yzma et Kronk assomment le jeune souverain avec un vase et le balancent dans la charrette de Pacha qui part hors de la ville. - Allociné


The Sweatbox, le docu désapprouvé par Disney

On en apprend davantage dans The Sweatbox, un documentaire réalisé par Trudie Styler, épouse de l'artiste Sting, qui ne connaîtra qu'une diffusion très limitée avant de fuiter en ligne sous le regard mécontent des dirigeants de Disney. Le making-of fait état d'employés fatigués, d'une flopée de changements opérés par la direction ou de rôles supprimés. Le titre du film, The Sweatbox (la boîte à sueur en français), fait référence aux salles de projection non climatisées où les dirigeants de Walt Disney visionnaient le travail des artistes du film. Il paraît que l'un des cadres aurait dit au producteur Randy Fullmer à un certain stade du développement : "Votre film est sur le point d'être annulé". Michael Eisner, alors PDG de Disney, aurait même détesté la version finale, décidant de ne lui accorder qu'un budget minime pour la publicité. On ne peut pas dire que ce film ait été un incroyable succès commercial, puisqu'il avait un budget de 100 millions et en a rapporté seulement 170 millions. Mais il reste gravé dans la mémoire de millions d'adorateurs qui le considèrent encore comme l'un des meilleurs Disney.

A propos de Disney+
News culture
Marre de payer pour Netflix, Amazon et Disney+ ? Voici 8 alternatives gratuites... et légales !
News culture
Disney+ va tout simplement ruiner l'un des meilleurs films Marvel en prenant cette simple décision
News JVTech
Disney+ prend ses abonnés par surprise et empêche déjà le partage de compte
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
G7K G7K
MP
Niveau 10
le 26 oct. 2023 à 12:10

Il s'agit du dernier Disney que j'ai adoré à ce jour.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Assassin's Creed Shadows
15 nov. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Kingdom Come Deliverance 2
2024
4
Ballad of Antara
2025
5
Warhammer 40.000 : Space Marine 2
09 sept. 2024
La vidéo du moment