CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News jeu Le “jeu plateforme” : après les jeux service, une révolution en marche ? Pas si sûr...
Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Carnbee - Journaliste jeuxvideo.com

Comme dans toute industrie, le monde du jeu vidéo voit naître régulièrement des termes (re)définissant différents éléments, qu’il s’agisse d’un business model, d’un genre, voire d’une mécanique. À une époque où les jeux service sont légion et collectionnent succès comme déboires, quelques professionnels tentent d’ériger le jeu plateforme. Y a-t-il anguille sous roche ?

179 957 vues

Sommaire

  • Game as a service, mais au service de qui ?
  • De l’eau dans le GAAS
  • Une plateforme pour mieux régner ?
  • Le vent dans le dos

Game as a service, mais au service de qui ?

Même s’il existait déjà auparavant sous d’autres formes, notamment sur PC, le “game as a service”, ou “jeu service” chez nous, a drastiquement gagné en importance dans le courant des années 2010. À cette époque, de nombreux géants du jeu vidéo virent dans le succès de la méthode Tencent une brèche dans laquelle il aurait été inconscient financièrement de ne pas s’engouffrer. La manière de procéder est simple : en augmentant les façons de monétiser un jeu sur la durée, ce dernier n’est plus considéré comme un produit mais comme un service.

Grâce à des contenus additionnels – gratuits mais aussi payants – délivrés au compte-goutte, les titres tentent alors de retenir le plus longtemps possible les joueurs. C’est en se basant sur ces modèles que Minecraft, GTA V (avec GTA Online), Destiny ou encore FIFA ont fait gagner des centaines de millions de dollars, voire des milliards, à leurs éditeurs respectifs dans les années 2010. Bien sûr, c’est Fortnite Battle Royale qui, dès 2017, s’est imposé comme un des représentants les plus connus de l’engouement autour du jeu vidéo en tant que service. Les mastodontes de l’industrie en étaient persuadés : ils venaient de trouver la poule aux œufs d’or.

Le “jeu plateforme” : après les jeux service, une révolution en marche ? Pas si sûr...

De l’eau dans le GAAS

Tout n’a pourtant pas été rose pour les GAAS, ou plutôt pour ceux qui ont voulu en profiter pour plumer les consommateurs. Les éditeurs qui ont joué avec le feu du profit facile ont eu le droit à des retours de bâton tonitruants, comme le malheureux Star Wars : Battlefront II qui a choqué la sphère vidéoludique avec ses microtransactions déraisonnables. Comme bien souvent lorsqu’un modèle économique promettant une jolie rentabilité s’initie dans l’industrie, les dérives sont courantes. Désormais, ce ne sont plus les membres d’une communauté qui génèrent le suivi des développeurs, mais l’inverse. Un jeu n’est plus seulement jugé sur ce qu’il est, mais il est aussi analysé par rapport à ce qu’il pourrait éventuellement devenir selon le planning des développeurs.

Quelques titres ont réussi à survivre à un contenu day one jugé décevant, comme No Man’s Sky et Sea of Thieves, tandis que d’autres, tels que Battlefield 2042 ou encore Anthem, ont sombré dans l’oubli. Face à de nombreux ratés, certains observateurs ont estimé peut-être trop hâtivement que les joueurs finiraient par fuir ce modèle. Ils se sont trompés. Durant des années, les plus gros succès du jeu vidéo, à savoir ceux qui génèrent le plus de revenus, furent des jeux service. En 2023, non seulement le GAAS n’est pas mort, mais il est en train d’évoluer. Pourtant, la menace d'une crise plane depuis l'arrêt du développement de Hyenas et les contre-performances de Fortnite (d'après EPIC) qui ont engendré une vague de licenciements.

Le “jeu plateforme” : après les jeux service, une révolution en marche ? Pas si sûr...

Une plateforme pour mieux régner ?

Même si les GAAS rapportent beaucoup aux sociétés qui parviennent à les imposer, leur réputation auprès des joueurs n’est pas toujours au beau fixe. Les déconvenues rencontrées par Marvel’s Avengers ou encore Gotham Knights ont récemment accentué la méfiance du public quant aux jeux premium, vendus au prix fort, disposant de mécaniques empruntées aux GAAS. Les géants du jeu vidéo étaient bien embêtés : comment évoquer l’idée d'œuvres qui évoluent au fil des mois sans pour autant les qualifier de jeux service, ces productions à la réputation moribonde auprès d’une partie des gamers, et donc des acheteurs. Pour certains grands noms de l’industrie, il est temps de se délester de ce patronyme encombrant plus ou moins lié aux free-to-play pour mieux mettre en avant quelque chose de plus vendeur. Adieu le jeu service, il est temps de laisser place… au jeu plateforme !

Évoqué à l’époque du développement d’Halo Infinite, rappelé pendant l’annonce d’Assassin’s Creed Infinity et fièrement brandi pendant les aperçus de Forza Motorsport, le jeu plateforme commence à faire parler de lui. Sa définition est somme toute encore quelque peu nébuleuse. Dans le cas d’Assassin’s Creed Infinity, la qualification de plateforme est utilisée parce que le jeu donnera accès à plusieurs jeux depuis une sorte de hub. D’une certaine manière, cela existe déjà aujourd’hui avec des softs tels que Halo The Master Chief Collection (Halo, Halo 2, Halo 3, Halo 4, Halo ODST, Halo Reach) ou Call of Duty (solo annuel, multi annuel, Warzone), mais Ubisoft semble vouloir aller plus loin avec une “structure” qui “définira l'avenir global d'Assassin's Creed”. À partir de cette “plateforme” Assassin’s Creed, le joueur devrait pouvoir accéder à d’autres titres de la série. De son côté, Ubisoft touchera un maximum d’utilisateurs en regroupant son public sous le même parapluie.

Le “jeu plateforme” : après les jeux service, une révolution en marche ? Pas si sûr...

Le vent dans le dos

Sur le papier, le jeu plateforme est l’évolution théorique du jeu service. Il permet d’accéder à d’autres expériences, voire à des jeux différents, au sein d’un même jeu… ce qui rappelle d’une certaine manière la promesse du multivers que l’on nous vendait partout il y a encore quelques mois. Après tout, des softs comme Fortnite et League of Legends ne sont pas éloignés de cette idée. Néanmoins, il est encore compliqué pour les développeurs de parvenir à montrer ce qu’une “plateforme” apportera de plus qu’un jeu Live service. Lors d’un entretien avec Turn 10 auquel nous avons pu participer, le studio répétait que si son futur Forza Motorsport n’était pas numéroté, c’est parce que le titre était envisagé comme une plateforme.

Nous voulions que cette expérience évolue, que ce soit une plateforme vivante qui dure des années et des années, qui grandisse avec la communauté pouvait-on entendre. Avant que les développeurs n’ajoutent : “une grande partie du temps que nous avons passé sur ce moteur a été consacrée à repenser la façon dont nous l’utilisions. Nous avons repensé son architecture pour qu'il soit plus agile et que nous puissions le mettre à jour beaucoup plus rapidement en réponse à la façon dont nos joueurs jouent au jeu et à la façon dont nous pouvons ajouter du contenu au fil du temps”.

Le “jeu plateforme” : après les jeux service, une révolution en marche ? Pas si sûr...

La rapidité d’adaptation, voilà l’autre promesse du jeu plateforme. En assurant que des ajouts débarqueront toutes les semaines et en jurant que des modifications arriveront rapidement sans mise à jour à télécharger pour l’utilisateur, Turn 10 voit sa plateforme comme une modernisation de tout ce qui a été fait jusqu’à présent. “C’est sur cette plateforme que sera construite la communauté” certifiait le studio. “Il s'agit de construire la vague de fond à partir de la base plutôt que d'essayer de la construire du haut vers le bas. C'est ainsi que nous envisageons notre avenir à long terme”.

En d’autres termes, le jeu plateforme est l’aboutissement du GAAS avec des mises à jour toujours plus régulières, un contenu capable de s’adapter promptement aux utilisateurs, parfois sans mise à jour à télécharger, et un endroit qui centralise tous les passionnés d’une licence ou d’un genre afin de permettre à l’éditeur de disposer d’un vivier grouillant d’utilisateurs... qu’il est possible d’atteindre en un claquement de doigts.

A propos de GTA V
Test
Grand Theft Auto V
News jeu
GTA 5 enfin daté sur PS5 et Xbox Series !
News jeu
GTA V : Intel utilise le machine-learning pour rendre le jeu photoréaliste
Wiki
GTA 5 soluce, astuces, easter-eggs
PC PS5 Xbox Series PS4 Ubisoft Take-Two Interactive Crystal Dynamics Electronic Arts Turn 10 Studios Eidos Montréal Square Enix Rockstar Games Epic Games BioWare Bungie TPS Action FPS Infiltration Aventure RPG Action RPG Course Jouable en solo Multi en ligne Multi en coopératif Multi en compétitif Science-Fiction Espace Amérique du Nord Contemporain Super-Héros Extraterrestres
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
G7K G7K
MP
Niveau 10
le 09 oct. 2023 à 12:38

Le jeu plateforme fonctionnera sur quel support ?

Lire la suite...
Marvel's Avengers
PCPS5Xbox SeriesPS4ONEStadia
Anthem
PCPS4ONE
Fortnite
PCPS5Xbox SeriesSwitchPS4ONEMaciOSAndroid
Assassin's Creed Infinity
PCPS5Xbox SeriesStadia
Destiny
PS4ONEPS3360
Les jeux attendus
1
Grand Theft Auto VI
2025
2
Stellar Blade
26 avr. 2024
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
4
Senua's Saga : Hellblade II
21 mai 2024
5
Légendes Pokémon Z-A
2025
La vidéo du moment