CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Images et son
  • WEB 3.0
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !
Profil de Cthulhus,  Jeuxvideo.com
Cthulhus - Administrateur jeuxvideo.com

Mis en avant par l’Europe qui vise à interdire la voiture thermique en 2035, on peut dire une chose sans trop se tromper : la voiture électrique s’impose de plus en plus sur le marché. Sensible aux arguments écologiques et économiques, je me suis acheté une voiture électrique fin 2021 : une Tesla Model 3 Propulsion. Cela fait donc un peu plus d’un an que je consomme du kilowattheure au lieu du bon vieux diesel et voici mon verdict.

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Sommaire

  • N’achète pas une voiture électrique, tu fais une erreur !
  • Pourquoi avoir 1000 km d’autonomie est une aberration ?
  • Mes économies après un an d’utilisation
  • Le coût de la voiture électrique dans le détail
  • Roulez en électrique, galère ou bonheur ?
  • kW, kWh que sont ces termes barbares ?
  • Un an que je roule en électrique, vais-je revenir vers le thermique ?

N’achète pas une voiture électrique, tu fais une erreur !

Quelques semaines avant ce qui allait être l’achat de mon véhicule électrique, mon entourage semblait avoir pour mission divine de me dissuader de franchir le pas, me disant que je commettais une grave erreur. Cependant, certains conseils avaient plus de poids que d’autres, comme celui de ma sœur, déjà propriétaire d’une Renault Zoe première génération, mais abandonnée pour un retour au thermique. Elle me disait : tu ne pourras pas rouler l’hiver, tu devras couper le chauffage ainsi que d’autres conseils pas vraiment rassurants.

Pourtant, sur le papier j’y voyais beaucoup d’avantages : agrément de conduite amélioré, économies sur le carburant, écologique, moins polluante et moins bruyante.

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Mais j’étais aussi sensible à certains contre arguments qui blâmaient la voiture électrique surtout sur des aspects comme l’autonomie présumée comparée à une bonne vieille thermique, qui elle était capable de traverser l’Europe sans broncher.

Mais quand on y pense, est-ce vraiment le cas ? L’autonomie est-elle un problème? Si tel était le cas, elles ne se vendraient pas et la voiture électrique serait un échec commercial. Après tout, il est logique de vouloir comparer ce qui est comparable, c'est-à-dire, son ancien mode de fonctionnement qui lui était thermique à celui de l’électrique.

Malgré leur insistance, les arguments présentés par mes proches ne me semblaient pas pertinents. Car une voiture électrique, si elle partage beaucoup d'éléments avec son homologue thermique, a une particularité : au-delà de son énergie, elle peut se recharger à la maison. Et ça change radicalement la donne !

Selon le service des données et études statistiques SDES, en moyenne, un déplacement en voiture dure 19 minutes et 63 % des Français l’utilisent pour se déplacer quotidiennement. Cela correspond à près de 36 kilomètres par jour. Un chiffre qui est resté relativement stable sur les 30 dernières années. C’est une valeur qui se confirme dans mon entourage. Et ça tombe bien car ces chiffres correspondent à mon usage. Je suis dans la norme !

Mais alors pourquoi la voiture électrique éveille tant de doutes ? Est-ce simplement dû à la peur de l'inconnu ? La peur de changer ses habitudes ? Ou dans le cas de ma sœur lié à d’autres facteurs ? A-t-elle simplement rencontré une mauvaise expérience liée à son véhicule ?

La peur de la panne due à un manque d’autonomie semble être un frein à l’achat d’une voiture électrique. Même si aujourd’hui le réseau s’étoffe de toujours plus de bornes de recharges, il reste vrai que ce déploiement n’est pas homogène sur notre territoire.

Avoir une voiture pouvant franchir de grandes distances est certes rassurant, mais dans les faits c’est inutile. Une voiture thermique, quand son réservoir se vide, perd du poids au fil de ses déplacements. Quand le réservoir est sur la réserve, la voiture a perdu environ 35 à 50 kg. Sur une voiture électrique, le poids ne changera pas. Et une batterie peut être très lourde. Donc vouloir avoir une très lourde batterie pour faire en moyenne 36 km par jour n’est pas vraiment utile.

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Pourquoi avoir 1000 km d’autonomie est une aberration ?

C’est une erreur selon moi de s’obstiner à vouloir avoir une voiture ayant une grande autonomie. Il faut une capacité tout de même correcte et j’estime ce chiffre entre 400 et 500 km. Ce qui donne 3 à 4 heures de conduite. Et faire une pause de 20 minutes le temps d’une charge passé ce délai est plutôt bienvenu. Donc en voiture électrique ce qu’il faut c’est pouvoir recharger vite. D’où l'intérêt des bornes dites rapides, comme les Superchargeurs Tesla ou les bornes Ionity pour ne citer qu’elles, qui délivrent des valeurs de recharges stratosphériques, bien au-delà de votre prise à domicile.

Après mûre réflexion, j’ai finalement franchi le pas et j’ai acheté ma voiture électrique. Tout cela était déjà conditionné par le fait de pouvoir installer une borne à domicile. Je pouvais ainsi compter sur une charge complète tous les jours si besoin.

Recharge sur une borne publique en ville de 11 kW.

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Cependant, l’installation d’une borne coûte assez cher et faut compter entre 1200 et 1600€ en fonction des caractéristiques de votre domicile. L’installation doit se faire par un électricien agréé IRVE. Durant les 6 premiers mois, je ne disposais pas encore de ma borne de recharge, le temps de faire les devis et l’installation cela pouvait prendre un peu de temps, car vu l’explosion des demandes, les électriciens sont souvent dépassés. Sur les 6 premiers mois, je ne pouvais compter que sur les bornes publiques positionnées dans les centres commerciaux ou en ville. La charge était tout de même assez rapide, entre 2 et 3 heures même si je ne partais pas toujours à 100%.

La borne de recharge à domicile de chez Tesla

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Ma voiture, une Tesla Model 3 de fin 2021 avec sa batterie de 60 kWh a une autonomie annoncée de 510 km. Ce qui fait en réalité plutot dans les 350/400 km. Une fois la borne installée dans ma cour, je pouvais si je le souhaitais bénéficier de cette autonomie. La recharger à la maison demande entre 6 et 8 heures sur une borne de 7 kW soit le temps d’une petite nuit. Brancher ma voiture ne demande que quelques secondes. C’est aussi rapide que de brancher son smartphone !

Mes économies après un an d’utilisation

Durant cette année, j’ai pu utiliser ma Tesla Model 3 sur de grandes distances et réaliser de longs voyages, en plaine comme en montagne par 10cm de neige, par vent ou par pluie, ma voiture n’a pas bronchée. Certes certains éléments climatiques ont affecté les performances de mon véhicule comme une baisse dans le frein régénératif (celui qui recharge la batterie quand la voiture décélère) ou par des baisses de puissances liées à une batterie trop froide mais globalement ces problèmes n’ont gâché en aucun cas mon expérience. Par temps froid, j’avais cependant une perte de autonomie de l’ordre de 15 à 20% dont il est possible d'atténuer ce chiffre en pré conditionnant la batterie avant un départ. Action qui se programme directement depuis l'application Tesla.

En charge sur une prise domestique. C'est lent, mais ça recharge !

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Mais la voiture est-elle vraiment économique ? Car c'est l'une des raisons majeures de mon achat, qu’en est-il vraiment ? La réponse est oui, mais dans les faits, c’est un peu plus nuancé que ça et je vais tenter d’apporter quelques explications car tout va dépendre de comment on recharge sa voiture. Cet article relate mon expérience mais il est bon aussi de faire quelques généralités afin d’avoir un recul plus large de la situation. Car d’une personne à l’autre les économies peuvent varier.

Sur une voiture thermique, il n’y a qu’un moyen de faire le plein : aller à la station essence et délivrer dans le réservoir le saint pétrole. Opération qui dure quelques minutes seulement et octroie au conducteur une autonomie plutôt rassurante.

Certains adeptes des news à sensation s'insurgent même contre la voiture électrique en annonçant haut et fort que les recharges coûtent plus cher que son homologue thermique. Ces personnes font les mauvais calculs. Ils oublient entre autres que la voiture électrique peut se recharger de plusieurs façons.

La première est celle que j’utilise la grande majorité du temps : la recharge à domicile, soit sur une simple prise domestique, soit via une borne de recharge de type wallbox ou une Tesla Wall Connector de 3e génération dans mon cas. C’est la solution la moins coûteuse, mais nous y reviendrons un peu plus loin… Ensuite viennent les bornes de recharge publiques, celles qu'on trouve en grand nombre et enfin, les bornes rapides, celles qui sont les plus chères, mais délivrent des vitesses de recharge incroyables et principalement utilisées en voyage. Et ce sont ces dernières qui peuvent parfois coûter presque autant qu’un plein d’essence surtout quand les prix en France fluctuent. Ces bornes rapides peuvent dans de rares cas coûter presque autant qu'un plein d'essence. Mais Tesla se bat contre l’inflation et baisse le prix des Superchargeurs, après l’avoir augmenté.

Le coût de la voiture électrique dans le détail

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Il est bon de noter que ces bornes dites rapides ne sont pas les plus prisées, bien au contraire. Elles ne sont généralement utilisées que pour des longues distances. Maintenant, revenons à la manière la plus simple et économique de recharger : les charges à domicile. C’est ce que j'utilise principalement, comme la grande majorité des utilisateurs.

Elle permet de ne rouler pour quasiment rien. Sur mon tarif heure creuse EDF en vigueur en 2022, le kWh est à 0.1470€. Un "plein", de 0% à 100% soit 60 kWh me coûte donc 8,82€ pour une autonomie annoncée de 510 km en cycle WLTP (avec les Aero Wheels). À noter que j’ai un compteur de 9 kVA avec une moyenne tarifaire de 0.1740€ soit 0.1841 € en heures pleines et 0.1470 € heures creuses.

Toutes ces données sont théoriques et ne prennent pas en compte les pertes liées à la chaleur ou à l’alimentation de l’équipement de charge intégré à la voiture.

Concrètement, durant le mois d'août 2022, j’ai parcouru 2211 km, et j’ai consommé 358 kWh pour 28,74€. Vous allez me dire que le compte n’y est pas sur le tarif annoncé plus haut ? Et vous auriez raison ! Pourquoi ? Car durant ce mois d'août, je n’ai pas utilisé que ma borne de mon domicile, j’ai aussi bénéficié de nombreuses bornes gratuites mais j’ai également utilisé des superchargeurs dont j’avais à ce moment là des tarifs préférentiels.

Ma voiture connectée à une borne rapide gratuite sur Périgueux

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

En France, il y a de nombreuses bornes gratuites, placées généralement devant les centres commerciaux. Certaines sont même rapides (voir photo ci-dessus). Il est aussi possible de trouver des astuces pour payer moins cher, comme celle de passer par des applications tiers. Pour les chargeurs rapides j’utilise le service Bonnet qui a pour mission de simplifier le prix souvent chaotique des bornes. Bonnet permet aussi de bénéficier de réductions, voire des charges complètes gratuites en fonction de votre abonnement. Ainsi, d’après mes statistiques fournies par l’application EEVEE, j’ai pu bénéficier gratuitement de 120 kWh, ce qui représente de quoi rouler pour 1000 km.

Ainsi, après un an d’utilisation et en me basant sur les km parcourus sur cette période soit près de 20 000 km, j’estime mes économies à environ 2100€. (Calcul basé sur ma précédente voiture qui était une DS3 THP "Sport Chic" de 155 ch qui affiche une consommation mixte de 6.70 L/100kms pour un prix au litre moyen de 1.80€.

Coût
20 000 km en Gazole2500€
20 000 km en Électrique400€

Roulez en électrique, galère ou bonheur ?

Dire que la voiture électrique est parfaite est bien évidemment mensonger. Il y a encore de gros axes d’amélioration qui permettront avec le temps de rendre la vie des électro-mobilistes plus simple. Je parlais un peu plus tôt du manque d'homogénéité des bornes électriques sur notre territoire. Le sud-ouest et le centre de la France (et probablement d’autres régions) souffrent d’un manque criant d’infrastructures surtout pour les bornes rapides. Certains déplacements demandent un peu de préparation si on veut éviter de ne compter que sur des bornes publiques trop lentes pour un long trajet.

Regarder la TV sur une voiture moderne, c'est possible !

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

J’ai la chance de posséder une Tesla, voiture qui propose un des systèmes de planification les plus aboutis du marché. Si grâce à cela je peux éviter de jongler entre plusieurs applications, ce n’est pas la même chose pour les autres automobilistes qui doivent parfois compter sur une absence totale de planification d’itinéraire sur leur voiture et ainsi utiliser des solutions alternatives comme ChargeMap ou ABRP.

Durant un week-end à Aurillac, j’ai eu la mésaventure d’avoir ce jour-là les 3 bornes rapides de 50 kW du secteur en panne. J’ai dû alors me rabattre sur une borne bien plus lente et attendre plusieurs dizaines de minutes.

Il fait savoir que les bornes publiques dites lentes (les bornes de 11 à 22 kW) correspondent à un type d’utilisation plus sédentaire. En voyages, il faut privilégier les bornes rapides, celles pouvant délivrer une puissance égale ou supérieure à 50 kW.

Cependant, je constate que ce genre de périple est de plus en plus rare. Partout autour de moi de nouvelles structures de recharges voient le jour. On est encore loin des objectifs fixés par le gouvernement qui prévoyait l’installation de 100 000 bornes en 2022. Selon le dernier baromètre de l’Avere, le nombre de bornes a cependant augmenté de 46% soit une moyenne de 106 points de recharge pour 100 000 habitants. Paris ne s'est pas faite en un jour et comme pour le déploiement des stations services dans les années 50, cela demandera du temps. Nous sommes cependant sur une bonne dynamique et j’ai de quoi être optimiste.

kW, kWh que sont ces termes barbares ?

Pour terminer ce retour d’expérience, je voudrais aborder un des faits les plus perturbants quand on troque son ancien diesel vers un véhicule électrique. Si vous désirez franchir le cap, il faudra se familiariser avec cette nouvelle terminologie. Les deux termes importants qu’il faut savoir sur une voiture électrique sont les kilowatts (kW) et les kilowattheures (kWh), très souvent méconnus ou mal utilisés.

Les conditions glaciales baissent les performances de la voiture

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Le kilowatt est simplement l'unité de mesure de la puissance, il est utilisé pour exprimer la puissance délivrée par un moteur d’une batterie ou d’une borne de recharge. Pour faire la comparaison à une voiture thermique, 1 kW est égal à 1,36 chevaux. Une Tesla Model 3 de 2021 a une puissance d’environ 240 kilowatts ce qui donne une puissance d’environ 325 chevaux.

Quand on parle de kilowatts on parle donc de puissance souvent confondue avec le Kilowatt-heure. Le Kilowattheure quant à lui correspond à la quantité d'énergie que l'on obtient si on délivre un kilowatt de puissance pendant une heure. C’est cette même valeur que vous allez retrouver sur votre facture d’électricité.

Pour faire le lien avec les voitures diesel ou essence, il correspond au litre d'essence que vous mettez dans votre réservoir.

Comparé à une voiture thermique, un kilowattheure correspond environ à 0,10 litre d'essence, donc plus on met de carburant dans son réservoir plus on a de chances d'aller loin. C’est exactement la même chose pour la voiture électrique, plus la capacité de la batterie est grande, plus loin on pourra aller.

Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !Un an que je roule en voiture électrique sans faire un seul plein d'essence, voilà mon verdict !

Un an que je roule en électrique, vais-je revenir vers le thermique ?

Cela fait plus d’un an que je roule en voiture électrique et il est pour moi inconcevable de revenir en arrière. Je suis séduit par le changement radical qu’elle représente tant dans le domaine de l’agrément de conduite que dans les économies qu’elle me permet de réaliser. Elle séduit de plus en plus de monde et je suis intimement convaincu qu’elle est l’un des éléments clé du monde de demain.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
-d4a5m- -d4a5m-
MP
le 07 nov. 2022 à 11:18

Le jour où il y aura suffisamment de stations de recharge en France et que la recharge dure autant qu'un plein dessence. Car certains ne peuvent pas recharger à Domicile.

Pas seulement en France, mais aussi dans les autres pays, exemple au Portugal il y a que 2 - 3 superchargeur tesla, très pratique si on veut voyager à l'étranger.

Les prix risque d'augmenter, une fois qu'il n'y aura plus d'essence, ils vont augmenter les prix des recharge, instauré des taxes.

Et ne parlons pas de la fabrication des batteries.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
4
Star Wars Jedi : Survivor
17 mars 2023
5
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
La vidéo du moment