CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News culture Marianne, MEUPORG... Presse généraliste vs jeu vidéo, une querelle sans fin ?
Profil de meakaya,  Jeuxvideo.com
meakaya - Journaliste jeuxvideo.com

Un récent article de Marianne sur l'eSport a ravivé les vieilles querelles entre la presse généraliste et le monde du jeu vidéo. L'occasion de faire un bilan sur des relations tumultueuses qui tendent pourtant à s'apaiser.

72 100 vues

Il y a quelques jours, un article de Marianne a enflammé Twitter. Son titre ? "Le 'e-sport', un sport comme un autre ?". Si voir un tel sujet s'inviter sur un magazine comme Marianne peut paraître surprenant, il s'agit en fait d'une réponse à des annonces récentes proférées par le Président lui-même. En effet, lors du ZEvent 2022, le Président Emmanuel Macron a tenu à féliciter les participants et en a profité pour annoncer l'arrivée de deux compétitions esportives en France (un message pas vraiment bien reçu pour tout le monde). L'eSport a ainsi atteint des sphères pour lesquelles il était alors inconnu. Ni une ni deux, Marianne s'est empressé d'expliquer à son lectorat ce sport qu'il ne connaît pas. Mais il y a un hic : l'auteur de l'article ne semble pas savoir de quoi il parle non plus… Ce sont donc enchaînés clichés et autres poncifs… Les joueurs ont l'habitude : quand des personnes qui ne connaissent pas le jeu vidéo en parlent, c'est rarement très concluant. Et ça, ça ne date pas d'hier…

Sommaire

  • Le jeu vidéo : le mal incarné ?
  • MEUPORG... L’ignorance pour seul péché
  • Marianne et le e-sport : un accident de parcours ?

Le jeu vidéo : le mal incarné ?

De tout temps, le jeu vidéo a fait l’objet d’un traitement un peu particulier. L’inconnu fait parfois peur et pousse l’humain à se renfrogner et à camper sur des positions parfois infondées. Comme avec les anime japonais, le jeu vidéo a donc longtemps été érigé comme source de bien des maux, de la violence à la déscolarisation. Journalistes, politiques et autres éditorialistes se sont enchaînés sur les plateaux. Les articles aux titres chocs ont fait les choux gras de la presse… Tout le monde, ou presque, était parvenu à s’accorder sur une chose : le jeu vidéo, c’est le mal !

La polarisation de la société était alors profondément marquée : d’un côté les joueurs et de l’autre les non-joueurs, généralement plus vieux, pointant du doigt ce terrible fléau pervertissant les plus jeunes. Un discours qui a même animé les instances politiques pendant des années, plaidant tantôt pour une interdiction, tantôt pour une régulation, le tout en s’appuyant sur des exemples pas toujours très pertinents. Si ces messages alarmistes inquiètent les parents, ils sont si déconnectés de la réalité du terrain que, pour les joueurs, ils ont l’effet inverse que celui escompté. L’industrie elle-même le comprend vite et va d’ailleurs parfois utiliser ce discours médiatique pour son propre intérêt.

« On soufflera aux bonnes personnes que cela pourrait être une bonne chose pour eux de dénoncer combien ce jeu est scandaleux et de le critiquer, disait Clifford, j’alimenterais ces rumeurs à l’oreille d’un des Lords, racontant qu’il y a ce jeu développé en Ecosse qui est tout à fait abject, et alors, en seulement trois mois, vous ferez les gros titres » Et je me disais « mouais pourquoi pas... », mais tout ce qu’il a dit est devenu réalité.

Sam Houser sur Max Clifford, chargé du marketing sur GTA

Marianne, MEUPORG... Presse généraliste vs jeu vidéo, une querelle sans fin ?

Puis les années passent… Nous sommes dans les années 2010 et le jeu vidéo s’est popularisé, certains joueurs se sont retrouvés sur les bancs des rédactions. La vision globale et le traitement médiatique évoluent. Les attaques infondées sur ce médium (plus si nouveau) ne sont plus systématiques. Tout avance pour le mieux ! Mais quelques irréductibles publications et émissions résistent encore et toujours à l’envahisseur gamer. Fox News par exemple continue à taper sur le jeu vidéo régulièrement. Tueries, viols… Selon certains présentateurs de la chaîne, tous les maux peuvent être expliqués par la violence de tel ou tel jeu (Bulletstorm notamment) ou la trop importante présence des jeux vidéo dans les foyers.

Chez nous, ce sont plutôt les reportages sur la société ou les documentaires qui continuent de pointer du doigt les jeux vidéo. Entre Ça se discute ou le JT de 20 heures, le message est toujours le même : les jeux vidéo rendent accroc vos enfants (avec parfois la petite glissade vers la violence et les soucis de comportement en prime). Si cette vision reflète certes une réalité, elle est alors érigée comme une vérité générale. Aucune nuance, rien sur les effets positifs et même quelques approximations erronées… Une nuance qu’on aurait pu espérer dans un documentaire tel que Dans la Spirale des jeux vidéo sur Arte. Mais comme les autres s’étant lancé sur ce sujet, il dépeint une réalité trop manichéenne, faisant de la dépendance et des troubles une généralité inhérente aux jeux vidéo… Encore une fois…


MEUPORG... L’ignorance pour seul péché

Si les choses évoluent, ce n’est donc pas le cas partout et ce pour une raison simple : certaines rédactions sont encore totalement hermétiques à ce phénomène naissant. Elles ne comptent pas de joueurs dans leurs rangs et leur regard sur les jeux vidéo n’a donc pas tant changé. Le traitement médiatique du jeu vidéo varie ainsi selon le rapport qu’entretiennent les rédacteurs/animateurs avec ce médium, ou de leur façon de travailler. Si on peut trouver des Envoyé Spécial plus nuancés et poussés dès les années 90, on peut tout autant se retrouver face à un billet plus que maladroit dans Marianne 30 ans plus tard, manifestement écrit par quelqu’un qui n’y connaît pas grand chose. Et c’est d’ailleurs ce qui ressort majoritairement de ce genre de positions en décalage avec la réalité : l’ignorance.

L’exemple le plus emblématique de cette ignorance, c’est probablement l’émission Philosophie d’Arte, en 2010. Raphaël Enthoven avait décidé d’analyser notre rapport au jeu vidéo à travers son champ d’expertise : la philosophie. De quoi faire émerger des réflexions intéressantes, non ? Et pourtant, on tombe très rapidement dans les poncifs habituels. Le jeu vidéo couperait les joueurs de toute forme de vie sociale. Bien que côte à côte, ils seraient dans une bulle de solitude. “Ils ont des têtes d’abrutis” lâche même son comparse. Outre le dédain et le manque de respect évidents, c’est surtout le manque de connaissances sur le sujet qui saute aux yeux.

Marianne, MEUPORG... Presse généraliste vs jeu vidéo, une querelle sans fin ?

Les joueurs seraient des personnes isolées se retrouvant regroupées à la Gamescom "par accident"… Sauf que le but de ce genre d’événements est justement de se rassembler autour d’une passion commune, de partager des souvenirs, de jouer ensemble, de rompre avec la solitude… Qui plus est, les deux comparses commentent ce qui s’apparente à la photo d’une compétition. Les joueurs, bien qu'ils soient face à un écran, communiquent donc très certainement d'une façon ou d'une autre. Quand on joue à un jeu en ligne en équipe, la communication, c’est la clé. Chaque joueur le sait. Enthoven et son acolyte, eux, l’ignoraient.

Marianne, MEUPORG... Presse généraliste vs jeu vidéo, une querelle sans fin ?

Cette ignorance dans les média, on la retrouve encore, de façon plus ou moins prononcée. Tout le monde se rappelle par exemple de l’innocent MEUPORG de Nathanael de Rincquesen, journaliste de Télématin. Une déconnexion que l’on retrouve également dans les plus hautes sphères de l’Etat, avec le récent message du Président de la République. Ce dernier est particulièrement intéressant. Il montre d’un côté que le jeu vidéo (et l’eSport) est devenu un sujet important et non plus marginal. Il est impossible aujourd’hui de passer à côté. Et d’un autre côté, ceux qui doivent en parler ne sont pas toujours très au fait de tout son écosystème et se révèle souvent être à côté de la plaque...

C’est pourquoi notre Président mélange un peu tout dans son message, passant du ZEvent 2022 au Blast.TV Major de Counter Strike et aux Trackmania Games. Car après tout, pour lui et son équipe de communication c’est plus ou moins la même chose, et c’est compréhensible. Ils parlent à des joueurs et les joueurs se réjouiront forcément de ces annonces, non ? Cela est représentatif d’une méconnaissance des jeux vidéo et des joueurs très différents qu’ils peuvent rassembler. Et cette méconnaissance du sujet ruisselle sans surprise sur quelques personnes aux commandes de certains plateaux ou de certains articles… comme celui de Marianne.


Marianne et le e-sport : un accident de parcours ?

Marianne, MEUPORG... Presse généraliste vs jeu vidéo, une querelle sans fin ?

Mais comme le relève Laure Vallée, journaliste et présentatrice spécialisée justement dans l’eSport, cela fait bien longtemps que l’on n’a pas eu affaire à d’aussi grosses énormités. Ces dernières années, le traitement du jeu vidéo dans la presse généraliste a grandement évolué. D’Arte à Libération, de grandes rédactions se sont dotées de programmes dédiés, analysant en profondeur le médium sur différents plans. Le Journal des jeux vidéo, Art of Gaming, Jour de Play, Silence on joue ou même Pixels, une rubrique entièrement dédiée aux jeux vidéo et aux nouvelles technologies chez Le Monde… Les exemples d’émissions/programmes/podcasts dédiés aux jeux vidéo et provenant de la presse généraliste ne cessent de se multiplier. Chez France Info, on a même directement réagi au billet de Marianne.

L’incident Marianne est-il donc juste un accident de parcours ? Oui et non. Comme n’a cessé de le répéter la rédaction, il s’agit là d’un billet, ne représentant que l’avis de celui qui l’a écrit, à savoir Jérémie Peltier. Directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès, il a principalement coordonné et participé à des travaux sur la laïcité et le fait religieux, soit un domaine d’expertise bien loin de l’eSport. Son avis s’est ainsi forgé autour d’une certaine méconnaissance du sujet. Un avis, encore une fois, personnel qui est et sera toujours partagé par une partie de la population mais qui n’est plus majoritaire dans la presse généraliste, et peut-être même chez Marianne. La rédaction du magazine a d’ailleurs contacté différentes personnes, dont Sardoche et Christophe Lemaître, pour leur donner un droit de réponse dans le magazine.


Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
The_Smile The_Smile
MP
le 03 nov. à 16:05

On joue à FIFA Ultimate Team en maillot de foot et on se sent sportif :)

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
3
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
4
Diablo IV
2023
5
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
La vidéo du moment