CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Images et son
  • WEB 3.0
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech Qui est l’inventeur du Bitcoin ? Retour sur l’histoire du mystérieux Satoshi Nakamoto
Profil de adamvirgili,  Jeuxvideo.com
adamvirgili - Rédaction jeuxvideo.com

Le 3 janvier 2009, un utilisateur sous le pseudo Satoshi Nakamoto fait son apparition sur le forum « Fondation P2P ». La personne derrière le mystérieux compte serait à l’origine de l’invention du Bitcoin. Qui est-il et quelles sont ses motivations ?

Qui est l’inventeur du Bitcoin ? Retour sur l’histoire du mystérieux Satoshi Nakamoto

Sommaire

  • Satoshi Nakamoto : le pseudonyme derrière le projet Bitcoin
  • La communauté Cypherpunk à l'origine du Bitcoin
  • Les potentiels suspects derrière Bitcoin
  • Pourquoi connaître l’identité de l’inventeur pourrait mettre en danger Bitcoin ?

Satoshi Nakamoto : le pseudonyme derrière le projet Bitcoin

Tout commence par un simple message sur le forum « Fondation P2P » dédié à la décentralisation… Le 11 février 2009 à 22 : 27, un certain Satoshi Nakamoto fait part de son projet :

« J'ai développé un nouveau système de paiement électronique P2P open source appelé Bitcoin. Il est complètement décentralisé, sans serveur central ni tiers de confiance, car tout est basé sur la preuve cryptographique au lieu de la confiance. Essayez-le ou jetez un œil aux captures d'écran et au document de conception. »

Satoshi explique qu’il (ou elle) a créé un nouveau système de paiement en ligne d’individu à individu (P2P) totalement décentralisé et basé sur une monnaie cryptée : le bitcoin (BTC). L’individu anonyme explique qu’il travaille depuis 2005 à la création de ce nouveau système. Le projet se veut être une alternative aux banques en utilisant la blockchain comme tiers de confiance. En effet, la technologie permet de valider les transactions sans faire appel à une instance externe.

Le timing est bien choisi par Satoshi, puisque ce premier message intervient après la crise financière des Subprimes de 2008. Dans ce contexte Satoshi Nakamoto fait savoir que la création de son réseau décentralisé offre une alternative au système bancaire traditionnel, à l’origine de la crise.

S’en suivra alors une longue liste de 544 messages sur le forum de « Fondation P2P » dans lesquels le créateur de Bitcoin explique techniquement le fonctionnement de la première cryptomonnaie d’Internet. Cependant, celui-ci arrêtera toute communication concernant Bitcoin à partir du 12 décembre 2010.

Cet avant-dernier message a laissé une multitude d’interrogations concernant l’identité du dénommé Satoshi…

La communauté Cypherpunk à l'origine du Bitcoin

Pour comprendre les motivations de Satoshi Nakamoto, il faut comprendre d’où viennent ses valeurs.

À l’origine du Bitcoin, se trouve le mouvement des Cypherpunks. Constituer de Cypher (cipher) signifiant chiffrement et punk représentant l’esprit rebelle du groupe, les Cypherpunks militent pour la liberté d’anonymat sur les réseaux.

Apparus dans les années 80, les cypherpunks sont une communauté dont l’ambition est de protéger les informations personnelles des utilisateurs sur Internet. Prônant l’anonymat au début de l’ère des télécommunications et de la diffusion de données à grande échelle, le collectif a rapidement compris les enjeux autour de la data. Visionnaires, les Cypherpunks ont anticipé l’usage abusif des données personnelles par certains groupes, que l’on connaît aujourd’hui.

Plus qu’un simple mouvement contestataire, les cypherpunks sont le point de départ de la cryptographie sur Internet. À l’apparition du web dans les années 90, les informations transmises sur le web par les individus étaient facilement consultables sans trop d’effort. De ce fait, la communauté des Cypherpunks s’est mis en tête d’utiliser le chiffrement des données pour faire valoir le droit à l’anonymat des internautes. De cette initiative naît : la cryptographie.

Concrètement, le but est de masquer chaque donnée aux utilisateurs qui ne bénéficient pas de la clé nécessaire pour là déchiffrer. À titre d’exemple, si vous envoyez un message à un utilisateur, celui-ci sera consultable uniquement par le destinataire.

Ces nombreux principes libertariens se retrouvent dans Bitcoin. Pour cette raison, on estime que Satoshi s’est largement inspiré des travaux de cette communauté pour développer sa cryptomonnaie.

Il se pourrait même que certains membres reconnus des Cypherpunks aient activement participé à l’élaboration de cette révolution technologique…

Les potentiels suspects derrière Bitcoin

Dorian Satoshi Nakamoto

Malgré ses nombreuses interventions sur le forum, personne ne connaît l’identité de l’utilisateur, néanmoins un nom revient fréquemment, celui Dorian Satoshi Nakamoto. En effet, le résident Japonais a été mis sur le devant de la scène comme étant l’inventeur de Bitcoin par le célèbre magazine NewsWeek en 2014. Cependant, il n’en est rien, puisqu’un individu dont le but serait de rester anonyme n’aurait sûrement jamais utilisé son identité réelle dans la conception de son pseudo. L’ingénieur Japonais a dû très rapidement démentir pour stopper la frénésie médiatique autour de lui.

Face à cette affaire, le principal intéressé refera surface en 2014 sur le forum avec un ultime message : « Je ne suis pas Dorian Nakamoto. », après 4 ans d’inactivité.

Après cette désillusion, les enquêteurs sur l’inventeur du Bitcoin n’ont cependant jamais jeté l’éponge…

NIck Szabo

Nick Szabo, fait partie de la liste des suspects. En 1998, l’informaticien met en place Bit Gold. Considérée comme l’ancêtre du bitcoin, cette devise numérique décentralisée reprend le grand principe de la chaîne de block (blockchain) derrière bitcoin. Malgré cela, peu d’éléments concordent puisque Satoshi, dans de nombreux échanges, semblait ignorer les idées de Nick Szabo.

Par ailleurs, Nick expliquera fermement : « Comme je l’ai déclaré à plusieurs reprises auparavant, toute cette spéculation est flatteuse, mais incorrecte — je ne suis pas Satoshi. ».

Hal Finney, décédé de la maladie de Charcot en 2014, attirait également l’attention des curieux. Le développeur américain avait travaillé sur la cryptographie au sein de PGP. Plus intriguant, Hal Finney est le premier à voir mis en situation la première preuve de travail réutilisable, 3 ans avant la naissance du Bitcoin. Ce principe permet de valider la véracité d’informations par le biais de puissance de calcul. De ce fait, le RPOW (reusable proof-of-work) est l’ancêtre de la technologie POW (proof-of-work) qu’utilisent les mineurs pour sécuriser le réseau Bitcoin. Aussi, Hal Finney est l’un des premiers à avoir reçu une transaction de l’adresse bitcoin de Satoshi Nakamoto en 2009. L’homme qui faisait activement partie de la communauté des CypherPunks au sein « The Cypherpunks Mailing List » a néanmoins toujours été formellement clair sur la question autour de l’invention Bitcoin. De ce fait, on imagine que Hal Finney a sûrement contribué à la mise en place du réseau Bitcoin, mais il n’en est pas le créateur.

Wei Dai

Également CypherPunk dans l’âme, Wei Dai, ingénieur cryptographe chez Microsoft est le premier à conceptualiser Bitcoin. Issu de la même université que Nick Szabo, l’informaticien américain, théorise la monnaie numérique du futur sous le nom de « B-monney ». Cependant, celle-ci ne verra jamais le jour. Comme pour le bit-gold, des échanges de Satoshi mettent en lumière sa méconnaissance de B-monney.

Adam Back

Adam Back est considéré, quant à lui, comme le principal suspect. Le développeur britannique est le premier à avoir théorisé le système de preuve travail (POW) avec hashcash. Son système, créé initialement pour limiter les spams, a servi de point d’ancrage dans la création du réseau Bitcoin. De plus, selon plusieurs rapports, l’empreinte digitale déterminée par la configuration et les paramètres de l’ordinateur constitue un argument solide. Concrètement, une étude récente indique que l’empreinte sur le système Hashcash est identique à celle sur Bitcoin, suggérant que les deux aient été créés sur le même ordinateur. Autre élément troublant, les messages écrits par Satoshi sur le forum révèle un style orthographique s’apparentant à celui d’un citoyen britannique, la nationalité d’Adam Back. Malgré ces évidences, Adam Back n’a jamais admis être Satoshi Nakamoto.

Bien que la liste de suspects soit longue, l’identité derrière bitcoin demeure toujours aussi mystérieuse puisqu’aucune preuve n’est irréfutable. On imagine que la liste énumérée précédemment intègre des personnages clef dans la création de Bitcoin, nous laissant penser qu’il pourrait s’agir d’un groupe plutôt que d’un individu unique. Par ailleurs, cet anonymat désiré est nécessaire pour le bien du développement du Bitcoin...

Pourquoi connaître l’identité de l’inventeur pourrait mettre en danger Bitcoin ?

Le dénommé Satoshi Nakamoto, se présentant comme un homme Japonais de 37 ans en 2012, est la principale menace de son invention. En tant que Cypherpunk qui se respecte, Satoshi a conscience que la révélation de son identité pourrait causer la fin du Bitcoin.

L’anonymat du créateur préserve Bitcoin puisqu’en l’absence d’existence physique, l’entité Bitcoin est inattaquable. Pour cette raison, les principaux réfractaires comme la finance traditionnelle ou les états n’ont jamais pu porter plainte contre Bitcoin. Aussi, celui-ci ne peut pas être désactivé aisément puisque sa « blockchain » mondiale nécessiterait le débranchement simultané de toutes les machines des mineurs, soit des millions voire des milliards de machines.

En tant que créateur, Satoshi a été le premier à miner du bitcoin. La difficulté de minage était tellement faible à l’époque qu’on estime que près d’un million de BTC a été miné par le, ou les, créateurs. S’il s’avère qu’une personne unique est derrière l’invention du bitcoin, la somme totale répartie sur ces adresses classerait Satoshi Nakamoto dans le top 50 des personnes les plus riches au monde avec, aux cours actuels, environ 20 milliards d’euros d'avoir. Cependant cela ne semble pas intéresser Satoshi car le registre de la blockchain nous permet de consulter ses premiers bitcoins et il s’avère qu’aucun de ces premiers BTC n’ai bougé depuis 2009.

Web 3.0 Cryptomonnaies
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Lawilette Lawilette
MP
le 25 oct. 2022 à 09:30

Satoshi s'est fait dépassé par sa propre création. Bitcoin ne représente plus ce qu'il voulait représenter à l'origine, c'est aujourd'hui un asset spéculatif contrôlé par les instits : à savoir ceux dont on voulait se débarrasser en le créant.

Monero est la crypto du top 100 qui est la plus fidèle à l'idéologie cypherpunk !!!

Lire la suite...
Commentaire édité 25 oct. 2022, 09:30 par Lawilette
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
4
Star Wars Jedi : Survivor
17 mars 2023
5
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
La vidéo du moment