CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News jeu Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?
Profil de meakaya,  Jeuxvideo.com
meakaya - Journaliste jeuxvideo.com

Alors que Bohemia Interactive nous a récemment parlé de l'avenir de sa série à succès ArmA, une petite histoire concernant ArmA III nous est revenue à l'esprit. Alors qu'il y a quelques années le studio tchèque travaillait sur ce qui deviendra l'un de ses titres phares, un drôle d'événement va venir chambouler le processus de développement : deux employés se retrouvent en prison pour espionnage. Une histoire folle aux lourdes conséquences qui commence sur les terres grecques il y a de cela dix ans.

17 858 vues

Des développeurs espions ?

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Nous sommes le dimanche 9 septembre 2012. Sur l’île de Lemnos, en plein milieu de la mer Égée, le soleil brille et les températures sont douces. Tout naturellement, les locaux et les touristes sont nombreux à mettre le nez dehors pour profiter du beau temps. C’est notamment le cas des Tchèques Ivan Buchta et Martin Pezlar qui partent explorer l’île munis de leur meilleur appareil photo. Mais ce n’est ni la nature ni les oiseaux qui intéressent nos deux comparses. En cette belle journée, ce sont des installations militaires qu’ils sont partis immortaliser, ignorant les nombreux panneaux d’interdiction jalonnant les lieux.

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Le problème, c’est que photographier des installations militaires interdites, ce n’est pas comme traverser au rouge ou voler des bonbons dans la boulangerie de quartier. Si l’on vous voit, c’est la prison assurée pour espionnage. Car après tout, que pourraient bien faire deux Tchèques avec de tels clichés si ce n’est espionner les infrastructures grecques au profit de leur pays ? Aussitôt aperçus, ils sont donc arrêtés et les photos réquisitionnées : la tentative d’espionnage est court-circuitée. Mais il y a un hic ! Ivan et Martin ne sont pas des espions…

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Si telle n'est pas leur profession, pourquoi prendre autant de risques me direz-vous ? Et bien pour le simple goût du travail bien fait. Ivan et Martin sont en effet développeurs de jeux vidéo et travaillent actuellement sur un jeu qui se déroule justement sur l’île de Lemnos : ArmA III. Ils ont beau expliquer cela aux policier, rien n’y fait. La défense de nos développeurs ne suffit pas, et ce même quand le studio qui les emploie, Bohemia Interactive, confirme qu’il s’agit bien de créateurs de jeux et non d’espions à la botte du gouvernement.

C’est vrai. Nous préférons que ce sujet ne soit pas discuté sur nos forums pour l’instant, au moins jusqu’à ce que nous connaissions plus de détails sur l’affaire. Je vais donc clôturer ce topic et nos modérateurs vont fermer toutes les discussions à ce sujet. Merci pour votre compréhension.

Marek Spanel, CEO de Bohemia Interactive

Néanmoins, la boîte ne tient pas vraiment le même discours que les développeurs. Jamais au grand jamais le studio n'aurait demandé à ses employés d’enfreindre ainsi la loi. Selon elle, les deux comparses étaient simplement en vacances dans le coin. Ce serait ainsi leur amour pour ce jeu qu’ils étaient en train de créer qui les aurait menés jusqu’aux terres de Lemnos. Ainsi, le fait qu'ils y aient réalisé des clichés d'installations militaires représentées en jeu ne serait qu'une étrange coïncidence. Que cela soit vrai ou non, peu importe. Les autorités bouclent Ivan et Martin derrière les barreaux. Pour eux, c’est le début d’un très “mauvais film”.

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Case prison pour les développeurs d'ArmA III

Vous vous en doutez, passer par la case prison alors que l’on partait pour de simples vacances (ou du travail), cela a tout d’un cauchemar. Chanceux dans leur malheur, nos deux comparses ont atterri dans un établissement plutôt calme où ils ne sont pas malmenés. Ils en viennent même à être optimistes, comme en témoigne la déclaration écrite qu’ils ont partagé peu de temps après leur incarcération :

Les conditions sont dures mais les gens que nous avons rencontrés nous ont traités correctement et équitablement. Tout ceci n’est qu’un absurde malentendu qui sera certainement rapidement résolu. Nous pensons fort à vous, nos familles. Vous devez garder votre calme et ne pas vous inquiéter pour nous. Nous espérons vous revoir bientôt.

Mais très vite, nos deux Tchèques sont rattrapés par la dure réalité. En échangeant avec leur avocat, ils commencent à prendre conscience qu’il ne s’agit pas d’un court passage. Leur jugement n’aura pas lieu avant plusieurs mois et s’ils y sont jugés coupables, ce ne sont pas moins de 20 ans de prison qui les attendent. Autant dire que la panique commence à se faire ressentir, surtout qu’Ivan et Martin sont peu à peu confrontés au quotidien de la prison.

Car si tout se passe bien avec les gardes, la cohabitation avec les autres prisonniers devient compliquée. Il ne s’agit pourtant pas de grands violents, mais plutôt de travailleurs illégaux, de fraudeurs ou de petits trafiquants de drogue. Mais pour survivre en prison, l’égoïsme et le bizutage des nouveaux sont les maîtres-mots. Malmenés, nos deux développeurs prennent du temps à comprendre les codes et trouver leur place. Au bout d’un mois, heureusement, ils n’ont certes pas la stature de caïds de prison, mais assez de relations pour ne pas trop se faire chahuter. Si bien qu’au final, la seule véritable épreuve qu'il leur reste à surmonter est, selon Ivan, le sentiment d’être isolé.

C’est facile de se sentir oublié en prison, spécifiquement quand on a été accusé de façon aussi catégorique d’un crime sérieux en plein milieu de ses vacances.

Ivan Buchta

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Coupés du monde dans un pays qui n’est pas le leur et obligés de mettre en pause leur vie pour un temps indéterminé, Ivan et Martin ont bien des occasions de perdre espoir. Heureusement pour eux, ils sont ensemble, s’épaulant mutuellement dans cette douloureuse épreuve. Pour tenir le coup, ils peuvent également compter sur quelques (coûteux) appels à la famille et de nombreux témoignages de soutien, de République Tchéque et d’ailleurs.

J’ai bien peur de ne pas pouvoir exprimer pleinement comment je me suis senti exactement quand nous avons entendu des nouvelles du monde extérieur pour la première fois, mais c’était incroyable de voir combien de gens nous supportaient.

Ivan Buchta

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Une affaire d’état

Cette arrestation a en effet fait grand bruit et ce dès le début. C’est d’ailleurs car les posts à ce sujet sur différents forums se faisaient trop nombreux que Bohemia Interactive avait finalement pris la parole officiellement sur le sujet. Dans la foulée, le studio tchèque lance une pétition pour demander le rapatriement de ses deux développeurs. Poussée par l’inquiétude grandissante des familles et le patriotisme tchèque, elle rassemble rapidement des milliers de signataires.

Nos garçons ne nous disent plus que tout va bien au téléphone, qu’ils gèrent la situation. Après la décision de la cour, nous avons seulement entendu d’eux quelque chose qu’aucun parent ne veut avoir à entendre : “Maman, Papa, s’il vous plaît, sauvez-nous.”

Hana Buchtova, mère d’Ivan Buchta

Mais cela ne suffit pas. Le premier appel et la demande de libération sous caution des deux développeurs sont refusés mi-novembre, après près de 70 jours sous les barreaux. Du côté tchèque, on essuie cette première défaite mais on ne baisse pas les bras. Bohemia invite les joueurs du monde entier à personnaliser des lettres pour redonner du baume au cœur aux prisonniers. La communauté alimente de son côté un site (HelpIvanMartin.org) afin que tout le monde puisse être informé de la situation, espérant que cela puisse changer quelque chose. On y apprend notamment que les familles des deux hommes sont en contact avec le ministère grec des affaires étrangères.

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Ils sont nombreux à travailler en coulisses pour qu’Ivan et Martin soient libérés. Le Président tchèque de l’époque, Václav Klaus, a ainsi saisi sa plume pour porter l’affaire à la connaissance de son homologue grec, Karolos Papoulia. Dans sa missive, il sous-entend même que si Papoulia ne jette pas au moins un coup d'œil à l’affaire, les relations entre les deux pays en seront profondément impactées. Pendant plusieurs semaines, les Premiers ministres des deux pays discutent et s’entendent pour résoudre cette histoire au plus vite. Si bien que les choses semblent en bonne voie pour le second appel d’Ivan et Martin.

Malheureusement, rien n’est simple quand on parle incarcération et administration. Il faudra attendre janvier 2013 pour que la décision de justice soit en effet rendu. Après 128 jours d’incarcération, les deux développeurs sont libérés sous caution (5000 euros par personne).

C’est la libération ! Le 17 janvier 2013, après quatre mois passés loin de chez eux, Ivan et Martin atterrissent en République Tchèque et retrouvent leurs proches. Après ce véritable cauchemar, ils reprennent leur petite vie, tout en ayant en tête qu’ils pourraient la perdre à nouveau à tout instant. En effet, la libération sous caution induit uniquement la possibilité pour les suspects de retourner chez eux en attendant leur procès. Celui d’Ivan et Martin aura lieu quelques années plus tard. Ils y seront reconnus coupables mais écoperont uniquement de deux ans et demi de prison avec sursis. Un moindre mal qui laisse tout de même des traces, notamment sur le casier judiciaire de nos deux comparses.. Comme quoi, développeur de jeux peut parfois être un métier dangereux et lourd de conséquences.

Comment deux développeurs se sont retrouvés en prison pour espionnage ?

Si on se doute que les images filmées par Ivan et Martin n’étaient pas que de simples souvenirs anodins de vacances, au moins on est sûr qu’on ne les y prendra plus, eux ou Bohemia Interactive. Car si les deux hommes ont vécu un véritable cauchemar, le studio a eu de quoi serrer les dents. Privé de deux de ses développeurs, ArmA III a été repoussé. Afin d’arrondir les angles, le studio a également décidé de renommer l’île de son jeu en Altis, en faisant un lieu purement fictif ne pouvant être rattaché à ces malheureux événements. D’une certaine façon, il aura appris à ses dépens qu’on ne joue pas avec certaines règles d’un pays, et ce même quand on crée des jeux.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Maximev71
Maximev71
MP
le 24 mai à 11:55

Article très intéressant, merci !
Je n'étais pas au courant de cette histoire. Heureux que ça se termine "bien" pour eux

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
4
Street Fighter 6
2023
5
God of War : Ragnarok
2022
La vidéo du moment