CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News hardware La plus grande réserve d'hydrocarbures n'est pas sur Terre, elle se trouve dans l'espace et on sait où !
Profil de Ludolink,  Jeuxvideo.com
Ludolink - Journaliste jeuxvideo.com

Et si notre salut venait non pas de notre chère planète Terre, mais d’une autre planète, située à des années lumières de chez nous ? Alors que le monde s’affaire pour trouver des solutions alternatives aux hydrocarbures en provenance de Russie, une lueur d’espoir a jailli à 1,5 milliard de kilomètres de chez nous.

La plus grande réserve d'hydrocarbures n'est pas sur Terre, elle se trouve dans l'espace et on sait où !

Sommaire

  • Être moins dépendant de certains pays et prévoir l’avenir
  • De la Terre à la Lune x 3800 : découverte de Titan, satellite naturel de Saturne
  • 2001, l’odyssée de l’espace
  • Des découvertes majeures réellement exploitables ?

Être moins dépendant de certains pays et prévoir l’avenir

Avec le conflit qui règne actuellement en Europe de l’Est entre la Russie et l’Ukraine, c’est toute l’économie mondiale qui est touché et qui nous force à trouver des alternatives pour sortir de la dépendance au gaz et aux hydrocarbures en provenance de Russie notamment.

Si les matières premières ne manquent pas encore sur Terre pour le moment, la Russie est néanmoins le 3e producteur mondial de pétrole, fournit plus de 60% du gaz en Europe et cela peut même aller jusqu’à 80% pour certains pays. Une situation inquiétante, surtout quand l’on sait que la Russie menace de couper les vannes aux pays qui ne respecteraient pas leurs nouvelles règles (paiement en roubles uniquement) et que les réserves de ces pays sont inquiétantes et n’apportent aucune garantie pour l’hiver prochain.

La plus grande réserve d'hydrocarbures n'est pas sur Terre, elle se trouve dans l'espace et on sait où !

Alors que les États-Unis et les pays du golfe ont annoncé leur volonté de renforcer leur production pour combler les sanctions contre la Russie, la solution, à long terme, pourrait bien se trouver dans une galaxie lointaine, très lointaine… à des années lumières du réel.

De la Terre à la Lune x 3800 : découverte de Titan, satellite naturel de Saturne

Si la découverte ne date pas d’hier, avec la situation actuelle et les projections futures, elle prend aujourd’hui une tout autre tournure.

C’est en 1988 que la NASA a décidé de donner son feu vert à la mission Cassini-Huygens, une mission ayant pour but d’étudier le comportement d’un satellite naturel de Saturne jugé “très proche de la Terre” dans sa conception. On estime en effet que ce satellite serait à peu de chose près ce qu’était la Terre il y a plus de 4 milliards d’années malgré ses -179°C annoncés.

Seul “problème”, hormis sa distance située à 1,5 milliard de kilomètre de chez nous, son atmosphère très dense, composée de nuages épais, empêche toute observation classique par nos satellites et il est donc décidé à ce moment-là d’envoyer une sonde pour l’étudier.

C’est là qu’est née la mission Cassini-Huygens, du nom des deux sondes spatiales utilisées, à savoir l’orbiteur (Cassini) et de son atterrisseur (Huygens). Et si le lancement à eu lieu le 15 octobre 1997, il aura fallu près de 7 ans de voyage pour atteindre l’orbite de Saturne le 1er juillet 2004 et quelques mois supplémentaires pour que la sonde Huygens atterrisse sur Titan, le 14 janvier 2005.

2001, l’odyssée de l’espace

Contrairement aux idées reçues, Titan n’est pas une planète mais bel et bien un satellite naturel de Saturne. On fait très souvent l’amalgame entre les deux, mais il ne faut toutefois pas les confondre.

Un satellite naturel est un astre qui tourne autour d’un autre astre, comme la Lune qui tourne autour de la Terre, alors qu’une planète est un astre qui tourne autour d’une étoile comme la Terre qui tourne autour du Soleil par exemple. Titan tourne donc autour de Saturne à une distance de 1 221 865 km, ce qui lui permet de faire une rotation complète en 15 jours, 22 heures, 41 minutes et 24 secondes contre 365 jours pour nous.

La plus grande réserve d'hydrocarbures n'est pas sur Terre, elle se trouve dans l'espace et on sait où !

À l’arrivée de la sonde Huygens sur Titan, on ne savait absolument pas ce que nous allions découvrir, et la surprise fut totale quand les premiers clichés sont arrivés. On a pu y découvrir des lacs et des rivières mais aussi des dunes de sable ou encore des montagnes. Des éléments très proches de ce que l’on connaît sur Terre en somme.

Des découvertes majeures réellement exploitables ?

Mais ce qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui, c’est la quantité d’hydrocarbures trouvés sur cette planète rocheuse. Avec toutes les données récoltées grâce à Cassini avant la fin de sa mission en 2017, on a pu établir que Titan contenait plus de 40 fois plus d’hydrocarbures que tous les puits de pétrole réunis sur Terre. Connus et inconnus.

À noter qu’une nouvelle mission baptisée “Dragonfly” est prévue sur Titan avec un décollage prévu en 2026 et une arrivée sur place en 2034. La mission primaire, qui doit durer près de 3 ans, sera de mesurer la composition des matériaux sur différents types de terrains.

La plus grande réserve d'hydrocarbures n'est pas sur Terre, elle se trouve dans l'espace et on sait où !

Selon la NASA, la valeur de tous les minéraux stockés dans les astéroïdes de la première ceinture de notre système solaire serait de cent milliards de dollars pour chaque habitant de la Terre. 7,7 milliards d’habitants x 100 milliards, on vous laisse faire le calcul…

La question est maintenant : Qu’est-ce que l’on fait de toutes ces informations ? L’exploitation de ces matières, même si elle s’avère d’un point de vue technologique “plausible”, comment les rapatrier chez nous sachant qu’il faut plusieurs années de voyage pour atteindre la destination. On laissera le soin à Elon Musk de répondre à toutes ces questions…

Science-Fiction Espace
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Speedstream2
Speedstream2
MP
le 08 mai à 07:31

Mort de rire....
On a déjà de graves problèmes climatiques avec les hydrocarbures que les industriels refusent d'utiliser et ces mêmes connards de Vanguard, Black Rock ou Street State veulent aller en chercher sur Titan alors qu'ils sont les artisans et créateurs de la guerre contre les Russes....

JeuxVidéos.com, vous feriez mieux de rester dans des articles où vous maîtrisez le sujet parce qu'avec de telles conneries écrites, vous transmettez bien votre stupidité aux jeunes qui n'analysent rien parce qu'ils manquent d'expérience.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
3
FIFA 23
30 sept. 2022
4
The Last of Us Part I
02 sept. 2022
5
Starfield
2023
La vidéo du moment