CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News business Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine
Profil de MalloDelic,  Jeuxvideo.com
MalloDelic - Journaliste jeuxvideo.com

Chiffres de ventes, rachats de studios, bilans financiers, mercato des développeurs, investissements… si ces sujets vous intéressent, vous êtes au bon endroit. Nous vous proposons un point sur l'actualité business de la semaine écoulée.

10 095 vues

Sommaire

  • Activision-Blizzard, BioWare : Le point sur le mouvement syndical en Amérique du Nord
  • Dontnod (Life is Strange) dévoile ses résultats pour l'année civile 2021
  • Twitch : De possibles changements qui déplaisent
  • Activision-Blizzard-King : Des résultats en baisse et une invalidation
  • Sony Interactive Entertainment poursuit son recrutement pour sa division mobile
  • En bref dans l'actualité business
  • Nos autres articles business de la semaine

Activision-Blizzard, BioWare : Le point sur le mouvement syndical en Amérique du Nord

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

Si vous jouez à Call of Duty ou que vous suivez l'actualité d'Activision-Blizzard, vous n'êtes pas sans savoir qu'en fin d'année dernière, en réponse à un plan de licenciement, les testeurs d'assurance qualité oeuvrant sur la licence ont lancé un mouvement de grève et un processus leur permettant éventuellement de fonder un syndicat. L'affaire a fait grand bruit, notamment parce que la syndicalisation des travailleurs du jeu vidéo est encore à l'état embryonnaire. Du côté d'Activision-Blizzard, on estime que les salariés ont le droit de faire valoir leur volonté de se syndiquer, tout en laissant entendre que ce n'est pas utile et que la communication directe est plus pertinente.

L'entreprise n'ayant pas répondu à la demande, la création ou non d'un syndicat devra passer par l'intermédiaire d'un vote effectué en interne. Les choses avancent, puisqu'Axios a indiqué que le National Labour Relations Board a indiqué que les testeurs de Raven Software répondaient aux critères permettant d'organiser ce vote. Si la majorité des personnes appelées aux urnes votent en faveur de la création d'un syndicat, Activision-Blizzard sera contraint de reconnaître le mouvement, et négocier les conditions de travail avec les représentants syndicaux. Si tout se passe bien, les bulletins de vote ont normalement été envoyés le 29 avril, et le dépouillement est prévu pour le 23 mai.

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

Du côté du Canada, on retrouve également la volonté de se syndiquer, une nouvelle fois par l'intermédiaire des testeurs d'assurance-qualité. Les contractuels de Keyword Studios, qui travaillent notamment avec BioWare Edmonton depuis la Colombie-Britannique, ont déposé une demande de représentation le 20 avril dernier. La commission du travail de l'Alberta va devoir étudier le dossier afin d'évaluer la validité de la demande. Les salariés opposés à la procédure peuvent le signifier à la commission, mais Game Developer précise qu'il s'agit plus d'une demande formelle, la syndicalisation se décidant généralement par l'intermédiaire du vote à bulletin secret. Si le dossier est validé, les salariés pourront organiser ce vote et espérer obtenir gain de cause. Cependant, on ignore pour le moment ce qui motive cette demande.

Dontnod (Life is Strange) dévoile ses résultats pour l'année civile 2021

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

Nous entrons dans une nouvelle période de bilans financiers, l'occasion de faire le point sur la santé financière des studios et leurs projets. Parmi les bilans que nous avons obtenus cette semaine, on trouve ceux de Dontnod, qui sont dans le négatif. C'est assez logique, le studio n'ayant sorti aucun jeu majeur et préparant de nombreuses sorties après l'investissement de Tencent, qui était de 50 millions en janvier 2021.

Le chiffre d'affaires est en recul de 3 millions d'euros à 10,5 millions, tandis que le bénéfice opérationnel est de -3,5 millions et que le bénéfice net passe de 949 000 euros à -3,2 millions. Autrement dit, on est sur des pertes attendues, et le focus est désormais mis sur les 8 titres attendus entre 2022 et 2025, dont deux développés en externe. Les six autres seront édités par Dontnod à l'exception d'un titre co-produit avec Focus.

Associés à la levée de fonds de 50 millions d'euros réalisée en janvier 2021, les flux de trésorerie générés au cours de l'exercice ont largement permis de couvrir les investissements réalisés en 2021 (16,4 millions d'euros), principalement liés aux jeux en développement sur les modèles d’autoédition et de coproduction. Au 31 décembre 2021, la structure financière de Dontnod ressort ainsi fortement renforcée avec des capitaux propres qui s'élèvent à 85,6 millions d'euros et une trésorerie disponible dépassant les 58,4 millions d'euros.

Dontond est donc confiant quant au choix de l'auto-édition, mais il faudra attendre quelques années avant de le savoir. Les données fournies par le studio indiquent que le bilan de ce choix sera dressé au plus tard dans 3 ou 4 ans.

Twitch : De possibles changements qui déplaisent

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

On le sait, la gestion de la rémunération des streamers sur Twitch est un thème épineux pour Amazon. Simples streamers, streamers affiliés ou partenaires, tous produisent leur contenu avec des contraintes différentes. Selon Bloomberg, Amazon envisagerait d'assez largement revoir la gestion de la publicité, en en augmentant le nombre, et la répartition des profits. Actuellement, un certain nombre de streamers bénéficie d'une répartition 70/30, c'est-à-dire que la plateforme récupère 30% de l'argent généré par les abonnements ou les dons. A l'avenir, cette répartition pourrait se rapprocher du classique 50/50 en fonction de l'augmentation des gains.

En échange, ces streamers ne seraient plus liés par un contrat d'exclusivité avec la plateforme, leur permettant d'éventuellement compenser en produisant du contenu ailleurs. En parallèle, ces changements, que Bloomberg estime l'application cet été, s'accompagneraient d'une refonte du système de tiers, les différents niveaux d'abonnement proposés. Des informations qui n'ont pas manqué de faire réagir les streamers du monde entier. Certains pointent du doigt une publicité qui fait déjà largement fuir les spectateurs, et des revenus qui pourraient s'effondrer au point de mettre en danger l'avenir de leur chaîne.

Activision-Blizzard-King : Des résultats en baisse et une invalidation

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

L'éditeur vient de publier ses résultats pour l'année 2021, et ils sont en baisse, notamment à cause de Call of Duty. Les ventes de Vanguard n'ont pas été aussi élevées que d'habitude (tout en restant en haut des classements), et les joueurs se sont visiblement en partie désengagés de Warzone. Une situation que l'éditeur va chercher à inverser avec Modern Warfare II qui prendra la suite du reboot de 2019, par un nouveau Warzone, et par une version mobile du battle royale. Mais il ne faut pour autant pas exclure les résultats de Blizzard du bilan, également en baisse.

PériodeChiffre d'affairesBénéfice opérationnelBénéfice net
Janvier à décembre 20212,1 milliards d'euros739,3 millions d'euros575,9 millions d'euros
Janvier à décembre 20221,6 milliard d'euros445,6 millions d'euros367,5 millions d'euros

Les studios ont récemment vécu sur les jeux déjà sortis, et se préparent au lancement de plusieurs choses. Cela commencera le 2 juin avec Diablo Immortal sur PC et mobile, avant de se poursuivre avec Overwatch 2, Diablo IV, l'extension Dragonflight de World of Warcraft, l'arrivée de jeux Warcraft sur mobile. Le groupe a également annoncé le recrutement de plusieurs centaines de personnes et l'intégration d'un bon milliers de travailleurs auparavant contractuels.

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

Dans le même temps, la Cour d'Appel Administrative de Versailles a donné raison au Comité Social et Economiqure (CSE), débouté en première instance. Le CSE contestait le Plan de Sauvegarde de l'Emploi, qui a conduit au licenciement de plus de 400 personnes entre 2019 et 2021, et à la fermeture du site de Versailles d'Activision-Blizzard. Ce PSE peut être réalisé par l'employeur seul ou après négociation avec les représentants syndicaux. Dans le second cas, l'employeur ou les représentants ne peuvent pas modifier l'accord sans obtenir l'approbation et une nouvelle signature de toutes les parties.

Or, Activision-Blizzard a intégré une note complémentaire à la demande du CSE, mais sans qu'elle n'ait été validée collectivement. L'entreprise s'est défendue en indiquant que "compléter un accord ce n'est pas le modifier", un argument qui a été rejeté par la Cour, qui y voit une modification évidente, et donc une faute.

Or - et c’est un principe en droit - ce qu’on établit par accord, on ne peut le modifier que par accord. C’est donc cela qui a été sanctionné : une fois que vous avez conclu un accord, vous ne pouvez pas ensuite le compléter seul.

Cette décision, perçue comme une victoire pour les avocats du CSE, ouvre la voie à l'obtention d'indemnités supplémentaires de six mois de salaire, dans le cas où la décision définitive utilisée par le salariés aux Prud'hommes. Cependant, ce n'est pas garanti :

Pour tous les salariés qui vont agir devant le Conseil de prud’hommes pour contester leur licenciement, la décision de la Cour administrative d’appel que nous avons obtenue permet donc - à condition qu’elle soit définitive - d’être assurés d’obtenir une indemnité minimale de 6 mois de salaire, alors que le barème dit Macron, que les juges pourraient appliquer s’ils considèrent que les licenciements sont sans cause réelle et sérieuse, prévoit comme minimum une indemnité égale à trois mois de salaire, indique Maître Bouzaida.

Cependant, même si les licenciements sont reconnus comme étant sans cause réelle et sérieuse, une réintégration des salariés n'est pas envisageable et la seule issue est une augmentation des indemnités. Contactée, la direction européenne d'Activision Blizzard n'a pas souhaité commenter cette décision de la Cour administrative d’appel.

Sony Interactive Entertainment poursuit son recrutement pour sa division mobile

Activision-Blizzard, Sony, Twitch... Les actus business de la semaine

Il y a près d'un an, Sony officialisait sa volonté d'investir le marché mobile en utilisant ses licences phares. L'été dernier, la firme annonçait avoir recruté Nicola Sebastiani en provenance de chez Apple pour diriger la nouvelle division. Formé au sujet par le développement et le déploiement de l'offre Apple Arcade, il continue de renforcer ses équipes. Nos confrères de Gamekult mentionnent ainsi l'arrivée de Kris Davis au poste de directeur du développement commercial.

Il était auparavant chez Kabam, à qui l'on doit Disney Mirrorverse, Marvel Constest of Champions, ou encore Transformers : Forgés d'Acier. Il y retrouvera Olivier Courtemanche, qui rejoint Sony PlayStation après 6 ans chez Zynga et 2 ans chez Disney. Enfin, ont été recrutés Chris Spencer (EA) et Elizabeth Dumbrique (Glu). A l'heure actuelle, SIE n'a pas présenté de titres PlayStation Mobile à l'exception de WipEout Rush, qui est développé et édité par Amuzo et Rogue Games et dont la licence est détenue par Sony.

En bref dans l'actualité business

  • Tales of Arise a été distribué à plus de 2 millions d'unités dans le monde selon Bandai Namco
  • Devil May Cry 5 a de son coté été vendu à plus de 5 millions d'unité depuis sa sortie en 2019
  • 98% des actionnaires d'Activision-Blizzard ont approuvé le rachat par Microsoft. La procédure suit son cours et est actuellement examinée par la Federal Trade Commission
  • Game Freak a instauré une semaine de travail facultative de 4 jours une fois par mois. Le studio derrière les jeux Pokémon a également amélioré ses dispositions afin de faciliter le télétravail.
  • Valheim, le jeu de survie qui a fait sensation l'an passé vient de passer la barre des 10 millions d'exemplaires vendus.
  • Yu-Gi-Oh! Master Duel continue de cartonner et a désormais été téléchargé plus de 30 millions de fois.
  • C'est Kirby et le Monde Oublié qui a dominé les ventes (en valeur) en France lors de la semaine du 12 au 15 avril. Il est suivi par Mario Kart 8 Deluxe, Légendes Pokémon : Arceus, LEGO Star Wars : La Saga Skywalker (Switch) et FIFA 22 (PS4).

Nos autres articles business de la semaine

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
sebluc37
sebluc37
MP
le 02 mai à 14:51

Je changerait de plateforme de stream rendu la c'est des voleurs twitch.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
4
Street Fighter 6
2023
5
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
La vidéo du moment