CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News culture Election présidentielle 2022 : Le jeu vidéo vu par La République en Marche d'Emmanuel Macron
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Silent_Jay - Journaliste jeuxvideo.com

Le dimanche 10 avril 2022, les citoyens français inscrits sur les listes électorales sont invités à se rendre dans leur bureau de vote respectif pour mettre un bulletin dans l’urne et ainsi élire communément le prochain président de la république française. En période de campagne, il est finalement assez rare de voir les candidats à une élection présidentielle ou l’un de leurs représentants aborder la thématique de la culture et plus particulièrement du jeu vidéo. Face à la santé, l’économie, l’éducation, la sécurité, etc. le 10e Art reste en retrait. La rédaction de JV s’est donc entretenue par écrit avec Emmanuel Macron, l’actuel président de la République française, via ses équipes afin de parler exclusivement de “jeu vidéo”.

Election présidentielle 2022 : Le jeu vidéo vu par La République en Marche d'Emmanuel Macron
Notre méthodologie
En amont du premier tour de l’élection présidentielle 2022, la rédaction de JV a tenté de prendre contact avec les 12 candidats en lice ou l'un de leurs représentants via l’ensemble des canaux de communication mis à disposition de la presse (site officiel, email, formulaire de contact, Twitter, etc.). L’absence de plusieurs candidats dans nos colonnes résulte de l’impossibilité d’échanger avec eux sur la période du 04 avril 2022 au 08 avril 2022. Seuls les partis politiques ayant répondu favorablement à notre requête ont l’opportunité de s’exprimer sur JV.

Sommaire

  • Quel est votre point de vue général sur le jeu vidéo ?
  • Comment soutenir l'industrie française du jeu vidéo afin de l'aider à rayonner à l'international ?
  • Faut-il voir le jeu vidéo comme un art et comment le promouvoir sur notre territoire ?
  • Souhaitez-vous renforcer l'enseignement du jeu vidéo en France (écoles, collèges, lycées, universités, études supérieures) ? Si OUI, comment ?
  • Que pensez-vous de la polémique autour du manque de diversité dans le jeu vidéo ?
  • Souhaitez-vous légiférer sur la création et la pratique du jeu vidéo (addiction, monopole industriel, censure, microtransaction, etc.) ?

Emmanuel Macron est l'actuel président de la République française et candidat du parti politique La République en Marche à l'élection présidentielle 2022.

Notre échange avec Emmanuel Macron s’est déroulé exclusivement par écrit. Nous vous proposons ci-dessous les réponses fournies via email par le candidat de La République en Marche et ses équipes.


Quel est votre point de vue général sur le jeu vidéo ?

Un point de vue très positif !

C’est d'abord un secteur économique et culturel fort pour notre pays, qui est l’une des grandes nations du jeu vidéo, reconnue partout dans le monde pour la richesse de ses œuvres, la qualité de ses formations et le dynamisme de son industrie. Nous avons la chance d’avoir une industrie française du jeu vidéo puissante : il faut continuer à l’accompagner dans son développement. Peu de pays ont autant de fleurons que nous : Ubisoft, Quantic Dream, Ankama, Amplitude, Focus Home Interactive, Nacon, Voodoo, Madbox, Gameloft… Je n’oublie pas, non plus, à quel point le jeu vidéo participe de la question de la maitrise des technologies avancées. C’est encore une fois vrai avec le Metavers.

Peut-être encore plus important : ce que le jeu vidéo représente en tant que culture et phénomène de société : quand on sait que des compétitions comme la finale du championnat du monde de League of Legends peuvent rassembler près de 100 millions de spectateurs en ligne … A cet égard, le jeu vidéo est un composant important du soft power culturel français, de l’image de notre pays à travers le monde. De notre capacité à comprendre les projections et les représentations de notre société, aussi.

Enfin, c’est un secteur qui a une vraie communauté constituée et qui, loin des clichés, porte de belles valeurs. J’ai en tête les 50 heures de marathon caritatif en 2021, qui ont permis de récolter 10 millions d’euros à destination d’Action contre la Faim grâce à plus de 50 streamers. Cette incroyable communauté française s’est d’ailleurs à nouveau illustrée cette semaine à l’occasion de la Pixel War sous l’impulsion de Kameto ! - Emmanuel Macron (La République En Marche !)


Comment soutenir l'industrie française du jeu vidéo afin de l'aider à rayonner à l'international ?

La compétition est forte dans le secteur du jeu vidéo. C’est pour cela que nous avons validé la réforme du barème culturel et décidé de pérenniser le crédit d’impôt afin de donner une vraie lisibilité aux créateurs et de nous adapter à la réalité de l’industrie. Nous devons tout faire pour localiser les productions en France en élargissant l’effort de soutien, grâce au plan d’investissement France 2030 que j’ai présenté. Je souhaite également que nous puissions faire un effort significatif sur la formation. C’est déjà l’un de nos atouts majeurs, mais nous devons former beaucoup plus de monde.

Le rayonnement de la France à l’international se joue enfin avec l’esport : aider cet écosystème à se développer est indispensable, nous l’avions identifié très tôt en établissant une stratégie nationale pour faire de la France le leader européen du secteur à l’horizon 2025. De nombreux clubs amateurs ou professionnels émergent, et de grands noms (des équipes de football par exemple) se dotent d’équipes. C’est une très bonne chose.

En 2024, nous accueillerons comme vous le savez les JO. Je souhaite qu’à cette occasion nous puissions accueillir en France certains des plus grands évènements esportifs mondiaux : un major de CS:GO, les Worlds de League of Legends et The International de Dota 2. Que 2 ou 3 de ces évènements se tiennent dans le même pays la même année serait exceptionnel, mais quel plus beau symbole que de réunir dans la foulée l’élite du sport et du esport en France. Pourquoi, du reste, ne pas imaginer un autre format avec des équipes nationales ? Je crois que cela peut faire beaucoup pour développer encore plus l’esport. - Emmanuel Macron (La République En Marche !)


Faut-il voir le jeu vidéo comme un art et comment le promouvoir sur notre territoire ?

Pour que le jeu vidéo « à la française » continue à se développer, je souhaite renforcer le soutien aux créateurs. Les jeux vidéo deviennent de véritables œuvres d’art, avec des compétences ultra spécialisées (modélisateurs, animateurs …), un écosystème massif de studios de petite et moyenne taille. Chaque époque crée la forme artistique qui la représente le mieux. Le jeu vidéo est par essence une des expressions les plus fécondes de la culture de notre temps. C’est aussi une expression de la vie quotidienne, et c’est pour cela que j’ai d’ailleurs même ouvert un QG de campagne dans Minecraft !

Je souhaite aussi valoriser les jeux vidéo dans l’ensemble des lieux culturels : bibliothèques, festivals, musées, théâtres et en créant des passerelles vers les autres formes artistiques. Les jeux vidéo sont entrés dans les foyers, avec les consoles et les PC, dans la vie personnelle, avec le mobile, ils peuvent entrer dans l’espace public !

L’irruption du Metavers et du Web3 pourraient enfin représenter un point de bascule dans nos pratiques, en brouillant les lignes entre expérience immersive (culturelle, sociale, de consommation…) et jeu vidéo. Cela ouvre des perspectives vertigineuses, tout en représentant potentiellement des défis sociétaux considérables, dans un contexte où la fracture numérique fragilise déjà notre société. A nous de défendre une approche inclusive. - Emmanuel Macron (La République En Marche !)


Souhaitez-vous renforcer l'enseignement du jeu vidéo en France (écoles, collèges, lycées, universités, études supérieures) ? Si OUI, comment ?

Je considère le jeu vidéo comme un bien culturel à part entière. Pour cela, je soutiendrai l’ensemble de la filière du jeu vidéo en renforçant une formation initiale publique de qualité - je pense aux métiers du graphisme, de l’animation, de la modélisation, du dessin. C’est une industrie qui peut facilement s’ancrer partout en France. Car le jeu vidéo n’est pas fabriqué qu’à Paris. On voit des grands succès se créer sur tout le territoire, de Montpellier à Angoulême en passant par Lyon et Grenoble. J’ai d’ailleurs souvenir que l’histoire de Jeuxvideo.com a commencé à Aurillac…

La question de la formation au numérique de manière plus globale se pose par ailleurs. En France, 3,5% de la population est formée au numérique. Dans les pays les plus avancés, c’est 2 fois plus. C’est un défi à la fois économique et sociétal. C’est pour cela que, si je suis élu, je généraliserai l’enseignement du code informatique et des usages numériques à partir de la 5e. Le jeu vidéo peut être un outil pour accompagner cet apprentissage, mais aussi pour susciter de belles vocations. Je souhaite par ailleurs que nous formions entre 400 et 500 000 experts du numérique supplémentaires sur le quinquennat. - Emmanuel Macron (La République En Marche !)


Que pensez-vous de la polémique autour du manque de diversité dans le jeu vidéo ?

Aujourd’hui dans tous les métiers du numérique, on observe un déficit de diversité, avec notamment moins de 30% des postes occupés par des femmes et moins de 15% d’entre elles sur des fonctions autres que les fonctions support. Or dans une industrie comme le jeu vidéo, la diversité des points de vue et des expériences est précieuse pour raconter des histoires. La notion de représentation est un enjeu prégnant pour ces industries créatives.

On observe néanmoins une amélioration : on comptabilisait en 2021 22% de femmes dans les studios, quand elles ne représentaient que 19% en 2020. Le secteur a fait des efforts, il faut les poursuivre, et je souhaite l’accompagner. - Emmanuel Macron (La République En Marche !)


Souhaitez-vous légiférer sur la création et la pratique du jeu vidéo (addiction, monopole industriel, censure, microtransaction, etc.) ?

Votre question est très large ! Ma philosophie est la suivante : je veux que la France s’impose comme LE pays de l’industrie du jeu vidéo, et cela nécessite d’abord de tout faire pour que les productions, les entreprises et les talents soient ici. Dans le même temps, les usages numériques peuvent poser de nouveaux défis. A cet égard, je veux saluer ce qui a été fait par exemple avec les certifications PEGI, qui témoignent d’une prise très au sérieux de ces sujets par l’industrie elle-même. Sur tous ces sujets, légiférer n’est pas la seule solution mais je suis bien évidemment prêt à le faire si c’est utile. - Emmanuel Macron (La République En Marche !)


Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
TheDoctorGames
TheDoctorGames
MP
le 12 avr. à 03:32

Mais noooon dites moi que je rêve...🤦 Vous avez eu l'occasion de parler avec le président sans avoir pausé une question hyper importante qui pourrait peut être rassuré ceux qui sont contre, je parle bien évidemment des scalpers. Ca aurait été intéressant de savoir ce qu'il en pense.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
4
Street Fighter 6
2023
5
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
La vidéo du moment