CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News jeu Xbox et Activision Blizzard : le rachat de tous les records pour Microsoft
Profil de Sengsunn,  Jeuxvideo.com
Sengsunn - Rédaction jeuxvideo.com

Call of Duty et bien d’autres vont-ils devenir des exclusivités Xbox ? C’est la question qu’on se pose après le raz-de-marée survenu en ce 18 janvier 2022. En cause, un véritable séisme : Activision Blizzard, l’un des plus gros éditeurs de l’industrie du jeu vidéo, est désormais racheté par Microsoft, pour un montant record. Alors qu’est ce que ça change dans l'immédiat et sur le long terme ? On va voir ça tout de suite…

129 494 vues
Le texte suivant est le script de la vidéo

Sommaire

  • 1 : Microsoft - Activision Blizzard : L’ogre et le géant ?
  • 2 : A combien est évalué ce rachat ?
  • 3 : Quelques mois de calme avant la tempête ?
  • 4 : Quel futur dans l’immédiat ?
  • 5 : Quel avenir à long terme ?

1 : Microsoft - Activision Blizzard : L’ogre et le géant ?

Ce rachat implique donc deux entreprises. D’un côté, Microsoft, le géant qui possède Windows et Xbox. Ils ont une planche à billet quasi-infinie et depuis 5 ans, ils investissent massivement sur le gaming, en changeant de stratégie après 15 ans de combat face à Sony. Avant ils produisaient des consoles et des jeux dédiés, et maintenant ils achètent des studios à tour de bras pour les inclure dans l’offre de leur cheval de bataille : le Game Pass.

Un abonnement qui regroupe des centaines de jeux et qui s’installe partout où c'est possible : téléphone, tablette, PC, streaming, consoles et même télé connectées. Cheval de bataille, c’est sûr, mais aussi un peu “cheval de Troie”, il faut bien l’avouer. L’objectif, c’est donc de faire de ce Netflix du jeu vidéo un incontournable que même Sony et sa PlayStation, leader depuis 20 ans, ne peuvent plus ignorer. Et ce rachat à des chances de changer la donne.

De l’autre côté de la transaction, on a Activision Blizzard, éditeur et développeur ancestral, qui depuis plus de 20 ans développe des franchises fortes. La firme côte près de 50 milliards en bourse, et s’avère très performante sur la plupart des plateformes. Sur mobile, ils excellent grâce à Call of Duty Mobile et Candy Crush, sur les consoles, ils cartonnent grâce à Warzone, le Battle Royale de Call of Duty, et sur PC, ils ont une position très forte grâce à la division Blizzard qui produit Diablo, Overwatch, Starcraft, Warcraft et le MMORPG World of Warcraft. Donc ce rachat constitue véritablement une très très grosse valise de billets…


2 : A combien est évalué ce rachat ?

Le montant de ce rachat, c’est 68,7 milliards de dollars, c’est le plus gros rachat de Microsoft à ce jour, devant Skype ou LinkedIn qui avaient coûté à Microsoft 8,5 milliards et 26,2 milliards. Là c’est plus du double, et ça prouve l’investissement de Microsoft dans le gaming. Et, encore plus dingue, c’est aussi la plus grosse acquisition de l’industrie et de très très très très loin, la précédente c’était il y a seulement quelques jours, avec le rachat de Zynga par Take Two, pour 12 milliards de dollars.

Autant vous dire qu'on n'est pas vraiment sur les mêmes proportions. Et à titre de comparaison, 68.7 milliards, c’est quasi le même prix que ce qu’a payé Disney pour s’offrir la Fox. Avec Activision Blizzard, Microsoft peut désormais se targuer d’être le 3eme plus gros acteur de l’industrie derrière le leader Tencent, et derrière Sony. Mais, concrètement, pour les joueurs, ce rachat, qu’est ce qu’il va changer ?


3 : Quelques mois de calme avant la tempête ?

Pour l’instant, le rachat est tout juste officialisé, mais comme souvent, il faut encore qu’il soit validé par les institutions qui veillent à l’équilibre entre les boîtes concurrentes. Microsoft a joué à un jeu dangereux ces dernières années, en rachetant beaucoup de studios, mais surtout deux immenses éditeurs à commencer par Bethesda, en 2020, qui renforçait déjà les franchises propriétaires de Xbox tout en posant certaines questions quant à leur future exclusivité.

Dans leur catalogue, on peut citer la suite spirituelle de Skyrim dont l’avenir en dehors de l’écosystème Xbox fait encore débat. Vous pouvez être certain que si les prises de positions sur le futur de ces licences ont été aussi floues, c’était en partie pour rassurer et sécuriser d’autres rachats, comme celui qu’on vient de vivre avec Activision Blizzard.

En attendant la validation, chez Activision-Blizzard, c’est statu quo. Même Bobby Kotick, patron d’Activision Blizzard, très controversé, dont la position est mise à mal depuis des mois suite à plusieurs affaires, reste en place pour l’instant. Il est probable qu’après la validation du rachat, il ait à rendre des comptes à son nouveau boss, Phil Spencer, le patron d’Xbox, qui avait d’ailleurs vivement critiqué Kotick il y a quelques semaines. C’est donc le calme avant la tempête, et il est très probable que les choses bougent très vite juste après la validation du rachat.

Et cette validation, elle semble pas acquise à 100%. Certains analystes commencent déjà à émettre des doutes quant à la position ultra-dominante que s’offre Microsoft avec cet achat. Activision Blizzard possède des franchises transverses, qui sont très rarement des exclusivités de plateforme. Il faudra donc que Xbox soit à l’avenir très clair quant aux exclusivité ou non des titres qu’il possède et édite. Et là, Spencer ne pourra plus vraiment jouer sur les mots… En attendant, à quoi pouvons-nous nous attendre du côté des joueurs dans les semaines à venir ?


4 : Quel futur dans l’immédiat ?

Si le rachat est validé, très vite, les titres Activision-Blizzard vont probablement rejoindre le Game Pass, comme ce fut le cas pour le catalogue Bethesda. Les Call of Duty, Overwatch, les Warcraft, les Starcraft, les Diablo, les Tony Hawk’s : tout ça, ça rejoindra en toute logique le gargantuesque catalogue par abonnement de Microsoft, et théoriquement sans surcoût mensuel.

La question du rachat et des exclusivités se posera aussi très vite pour Call of Duty, une franchise à épisodes annualisés, et dont les ventes déclinent au fil des ans, au profit des jeux-service de la franchise, que sont Warzone et Call of Duty Mobile. Là dessus, Spencer a été assez clair par le passé en disant ne pas vouloir priver des communautés de joueurs de leurs jeux favoris. On peut y comprendre donc, que Warzone restera multiplateforme, tout comme Minecraft l’a été, après le rachat de Mojang par Microsoft. Pas de crainte donc pour les amateurs de Battle Royale, en revanche, pour ce qui est des épisodes de la franchise principale, qui sortent chaque année, la question peut se poser.

Mais étant donné que Microsoft ne regarde que les chiffres d’abonnement du Game Pass pour évaluer sa performance dans le Gaming, on peut se dire que, naturellement, ils laisseront les épisodes sortir partout, pour pas priver les fans, et que les jeux seront juste “dispo’ day one et sans surcoût, dans le Game Pass”, ce qui est déjà une grosse nouvelle pour les fans de la franchise, et devrait attirer pas mal de nouveaux abonnés.

On peut se poser la même question pour World of Warcraft, en perte de vitesse face à Final Fantasy XIV Online, et qui pourrait avec une intégration Game Pass et une levée de l’abonnement, imaginons, on peut rêver, devenir un incroyable atout supplémentaire pour Microsoft et son catalogue… De là à espérer un portage console, il n’y a qu’un pas…


5 : Quel avenir à long terme ?

Si le Game Pass prend autant de poids et englobe, day one et sans surcoût, les titres des désormais 35 studios de la famille Xbox, il y a fort à parier que le marché soit fortement impacté. Avec les titres Bethesda et la production d’Activision Blizzard, si Xbox décide de verrouiller le tout à son écosystème, à son Game Pass, énormément de joueurs risquent de voir rouge.

La guerre des consoles, qui était une guerre de position, deviendra bel et bien une guerre de service, Game Pass d’un côté, Spartacus de Sony de l’autre. Le géant japonais doit en effet présenter très bientôt son nouveau service, qui fusionnera supposément les offres PS Plus et PS Now, au sein d’un catalogue riche, aux enjeux massifs. Ce rachat, Activision-Blizzard-Microsoft, c’est une nouvelle cartouche dans le barillet de Xbox au sein de ce futur duel des services.

Reste donc à voir ce que présentera PlayStation pour rassurer ses utilisateurs, qui voient de plus en plus d’éditeurs jadis tiers rejoindre la famille des studios Xbox. Une chose est sûre, le Game Pass ne fait que grossir et s’étendre pour être universel et incontournable. Un combat qui ne fait donc que commencer...

Microsoft Activision Blizzard Xbox Game Studios 5 choses à savoir
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Silhent
Silhent
MP
le 21 janv. à 12:23

Qui croit a un game pass chez sony pas moi FINANCIÈREMENT IL EN ONT PAS LES MOYEN C'EST IMPOSSIBLE

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Starfield
2023
2
Sonic Frontiers
4ème trimestre 2022
3
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
4
Street Fighter 6
2023
5
God of War : Ragnarok
2022
La vidéo du moment