CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
News jeu GTA Trilogy est-il si scandaleux que ça ? Réponse avec notre vidéo-test
Profil de JeromeJoffard,  Jeuxvideo.com
JeromeJoffard - Rédaction jeuxvideo.com

Après vous avoir livré nos premières impressions après 10 heures de jeu, nous nous sommes replongés dans la version PS5 de GTA Trilogy pour vous donner notre verdict final dans notre test et notre vidéo-test ! Alors Hot Coffee ou jus de chaussette ?

230 245 vues

SCRIPT DE LA VIDéO

SYNOPSIS

La réputation de la saga Grand Theft Auto n'est plus à faire ! Ça fait 20 ans maintenant que GTA III a cassé les codes du jeu vidéo avec son open-world en trois dimensions où tout est possible ou presque. Eh oui, contrairement aux autres productions de l'époque, le titre de Rockstar Games met la liberté d'action sur un piédestal. En plus de pouvoir suivre le scénario aux côtés de Claude Speed donc, dans GTA III, le joueur peut rouler librement dans les rues de Liberty City ou, au contraire, semer la pagaille. Soyons honnêtes, pour la majeure partie d'entre nous, nous avons surtout fait parler la poudre et écrasés tout ce qui bouge... Bon, bien évidemment, c'est cette idée de liberté qui a séduit bon nombre de joueurs et qui a motivé Rockstar Games à développer deux suites, à savoir Vice City et, le plus connu de tous, San Andreas. Tout comme GTA III, ces deux jeux ont marqué l'histoire. Vice City grâce à son univers eighties coloré et San Andreas, pour son côté "gangsta rap" assumé. Aujourd'hui, ces trois open-world ont plus de 15 ans, le plus vieux, GTA III, a même 20 ans. Et ça, ce n'est pas rien. Pour fêter l’événement donc, Rockstar Games a décidé de voir les choses en grand. Le studio a donc décidé de réunir ses trois gros succès dans une toute nouvelle compilation : la GTA Trilogy – Definitive Edition ! Mais en plus de réunir les trois jeux, cette compil' en profite aussi pour remastériser le tout avec une refonte visuelle et un gameplay "amélioré". Bon, alors, qu'est-ce que ça vaut !?

GRAPHISME

N'y allons pas par quatre chemins... Attaquons directement le gros du sujet : les graphismes ! Vous l'avez sûrement vu, pour cette compilation, Rockstar Games a mis les petits plats dans les grands et a opté pour une refonte graphique commune aux trois jeux. Bon, soyons clairs, cette refonte n'a pas pour objectif d'atteindre les visuels de GTA V, mais juste de dépoussiérer ces classiques pour leur donner un petit coup de 2021. Nous, ce parti-pris nous a beaucoup plus. Ça permet de rendre honneur à ces légendes tout en conservant leur essence... Enfin, ça, c'est sur le papier. Même si GTA III, Vice City et San Andreas sont maintenant accompagnés d'une meilleure distance d'affichage, d'une végétation plus dense et surtout d'un tout nouveau jeu de lumières qui, franchement, est très réussi (difficile de dire le contraire), ces trois jeux sont aussi livrés avec un chara-design inédit. Et là, c'est la douche froide.

Pour accentuer l'aspect cartoon des trois productions nées au début des années 2000, Rockstar a fait le choix de retravailler l'ensemble des personnages. Malheureusement, si certains visages comme celui de Sonny, l'antagoniste de Vice City, ou encore ceux des membres du gang de Grove Street sont réussis, on pense à Ryder, Big Smoke et Sweet, le frère de CJ, d'autres font pâle figure. Mais vraiment. Regardez la copine de CJ et osez dire le contraire ! On vous met au défi... Elle a perdu tous les éléments qui la définissaient. Et ça, malheureusement, c'est qu'un exemple parmi tant d'autres puisque les passants, eux aussi, ont également mal vécut le changement. Ils sont tous difformes. C'est simple, on a l'impression qu'ils n'ont pas de squelette et qu'ils sont tout élastique... Franchement, c'est dommage !

Ce n'est malheureusement pas le seul problème, puisque même si San Andreas s'en sort bien mieux que les deux autres open-world de la compilation grâce à ses couleurs chatoyantes, son soleil écrasant et ses campagnes luxuriantes, et même si les trois jeux sont bien plus jolis que par le passé, il faut avouer que cette nouvelle direction artistique manque d'homogénéité. Le mariage entre le design cartoon des personnages, les éclairages réalistes et les textures d'autrefois (parce que oui, ils ont gardé les textures d'autrefois), ne fait pas un bon ménage. À cause de tout ça, on a du mal à croire à ce monde, ce qui, d'une certaine manière, peut nous faire regretter l'aspect plus daté, mais aussi plus harmonieux, de l'édition 10th Anniversary.

GAMEPLAY

Comme l'a précisé Rockstar Games à plusieurs reprises, le gameplay des différents jeux et plus précisément de la partie gunfight a été un poil revu. Le but est de s'approcher de la qualité des productions actuelles et plus précisément de GTA V. En gros, maintenant, lorsque le joueur met en joue un ennemi, il peut mieux ajuster son tir pour viser la tête par exemple. Mais même si l’ensemble gagne en profondeur, notamment sur San Andreas, puisque c'est là que ça marche le mieux, le tout manque de souplesse. Eh oui, la partie gunfight trouve vite ses limites, surtout sur GTA III, puisqu'il est tout simplement impossible de jongler entre les ennemis lorsque l'on vise.

Bon, ne soyons pas complètement bougons pour autant, puisque Rockstar Games a quand même ajouté quelques options pour dynamiser l'action... Et pour le coup, ça fonctionne vraiment. Désormais donc, même en pleine bataille, il est possible de mettre l'action en pause en utilisant la roue des armes. Cette dernière, venue tout droit de GTA V, permet de changer de fusil à la volée au lieu de jongler bêtement avec son arsenal avec les flèches du pad.

Notons également que le système de progression a lui aussi été revu et corrigé... et heureusement. Pour être tout à fait franc avec vous même, c'est l'une des meilleures choses qui a pu arriver à cette trilogie qui, autrefois, était bien trop punitive. Le système de sauvegarde était mal pensé. Il obligeait le joueur à rentrer dans ses quartiers pour sauvegarder sa partie ou à faire des aller-retour incessants entre l’hôpital et les missions. Eh oui, si tu mourais en mission, il fallait tout se retaper et même faire un petit tour à l'Ammu-Nation, le marchand d'armes, puisque quand tu meurs sur ces vieux jeux, on te vide tes poches. Ce défaut majeur est désormais gommé. Après un échec, le joueur peut maintenant retenter sa chance dans la foulée, et ce, avec ses pistolets, mitraillettes et autres lance-roquettes. Elle n’est pas belle la vie !? Ah... Notez également que les missions particulièrement longues de San Andreas sont aujourd'hui agrémentées de checkpoint. Bon, vous l'avez compris, maintenant, il n'est plus nécessaire de faire les codes d'armes à chaque mort pour voir le bout du scénario... parce que oui, les codes sont bel et bien de retour.

PLAISIR DE JEU

Malgré des gunfights au gameplay archaïque, n'ayons pas peur des mots, le plaisir de jeu, lui, est toujours de la partie. C'est simple, se balader dans les rues sombres de Liberty City, sur les longues avenues de Vice City ou dans le quartier de CJ nous donne toujours chaud au cœur. Le charme des trois univers, même tant d’années plus tard, est toujours au rendez-vous. Les villes regorgent de vies avec ces nombreux passants aux comportements crédibles et sont bien construites. Notez également que les diverses petites boutiques ouvertes ou même le métro aérien de GTA III viennent ajouter une petite touche de crédibilité supplémentaire. Vous l'avez compris, aujourd'hui encore, les terrains de jeu de la trilogie de Rockstar restent des exemples pour le reste de l'industrie, surtout que la sensation de liberté est toujours aussi intense.

C'est simple, dans San Andreas on a l'impression que tout est possible, vraiment. En plus de pouvoir faire tout et n'importe quoi, cet épisode propose un tas d’activités surprenantes et toutes sortes de véhicules à piloter : un BMX, ou encore un train ou même une moissonneuse-batteuse. Oui, oui, vous avez bien lu. On peut débouler dans San Andreas aux commandes d'un de ces tracteurs géants. De son côté, Vice City brille une fois de plus par son ambiance irréprochable, ses teintes colorées et son scénario qui s'inspire une fois de plus du septième art, et plus particulièrement de la filmographie de De Palma. Il y a une mission dédiée à Scarface et un personnage qui vient tout droit du film L'Impasse. Pour finir, GTA III livre un polar noir réussi, malgré le fait que Claude Speed est toujours aussi muet.

Par contre, on peut regretter le fait que quelques absences soient de la partie : le mode 2 joueurs de San Andreas a disparu, tout comme la vue du dessus de GTA III et, pire, certaines musiques manquent à l'appel, à commencer par Billie Jean de Michael Jackson. L'immersion en prend un coup... Ah, et il y a aussi de la censure. Dommage... Surtout que GTA III, Vice City et San Andreas sont avant tout des critiques sociales.

Nous avons une fois de plus affaire à trois grandes œuvres du monde du jeu vidéo, c'est indéniable. Malgré les années qui passent, les trois open-world proposent encore et toujours des atmosphères inoubliables et des villes cohérentes... surtout sur next-gen avec ce nouveau jeu de lumières. Par contre, ce petit lifting, certes, bienvenu, manque d'homogénéité, et, il faut le dire, les trois jeux accusent tout de même de leur âge. Leur gameplay est daté, difficile de dire le contraire, surtout lorsque l'on observe GTA III qui, aujourd'hui, est vraiment difficile à prendre en main. Vous l'avez compris, malgré ses défauts cette compilation ravira les plus curieux qui veulent découvrir trois légendes, ou encore les nostalgiques qui souhaitent retrouver les sensations d'antan tout en profitant d'un visuel remis à neuf, mais décevra ceux qui cherchent des mécaniques plus actuelles. C'est d'ailleurs pour toutes ces raisons que nous attribuons à cette compilation la note de 14/20.

PS5 Xbox Series Rockstar Games Compilation Action
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
Niveau 10
le 06 oct. 2022 à 07:39

Voici un excellent article sur la façon dont les jeux vidéo ont aidé les gens à changer leur vie. Les jeux peuvent être utilisés pour aider les gens à apprendre de nouvelles choses, à se rapprocher des autres et à s'échapper du quotidien. Ils peuvent également aider les gens à évacuer leur colère, leur stress et leurs inquiétudes.

Voici un excellent article sur la façon dont les jeux vidéo ont aidé les gens à changer leur vie. Les jeux peuvent être utilisés pour aider les gens à apprendre de nouvelles choses, à se rapprocher des autres et à s'évader du quotidien. Ils peuvent également aider les gens à évacuer leur colère, leur stress et leurs inquiétudes.

Les jeux ont toujours fait partie de notre culture. Ils ont été utilisés pour divertir les gens pendant des siècles, et ils continueront à l'être à l'avenir. Cet article est un excellent moyen d'en apprendre davantage sur les différents types de jeux qui ont été utilisés dans le passé et sur la façon dont ils peuvent être utilisés aujourd'hui.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Rebirth
29 févr. 2024
2
Grand Theft Auto VI
2025
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
4
Stellar Blade
26 avr. 2024
5
Senua's Saga : Hellblade II
21 mai 2024
La vidéo du moment