CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
12 Minutes
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
News jeu 12 Minutes a-t-il vraiment la pire fin de l’année ?
Profil de Tanabata,  Jeuxvideo.com
Tanabata - Rédaction jeuxvideo.com

12 Minutes est une aventure singulière dans laquelle vous incarnez un homme bloqué dans une boucle temporelle de douze minutes.

65 189 vues

script de la vidéo

12 Minutes a la pire fin de l'année.

Cette affirmation vient du média Kotaku, qui juge le dénouement de ce petit jeu indépendant totalement immoral, prétentieux, et gâché. Voyons ensemble pourquoi un tel épilogue peut à ce point récolter foudres et louanges. Cela semble évident, mais ce qui va suivre contient des spoilers.

Rien n’est réel... tout est permis ?

Première révélation cruciale : rien ou presque, n’est réel dans 12 Minutes. En effet, si vous ne l’aviez pas compris, 12 Minutes est tout simplement l’histoire d’un homme qui réfléchit devant une horloge, et qui imagine ce que donnera sa vie future à travers des boucles de 10 minutes. En tant que joueur, dans 90% du jeu, nous allons explorer ces boucles fictives et y faire des interactions. A chaque fois, cela se termine mal du fait que... la femme du héros et en fait sa soeur. Avant d'arriver à cette conclusion assez atypique, il y a quand même un sacré cheminement, fait d'interprétations et de doutes, parcouru. Globalement, nous pouvons distinguer 8 étapes dans le scénario de 12 Minutes.

les 8 étapes

Etape 1 : Le couple attend un enfant. Cette dernière le lui annonce durant un dîner, un policier débarque afin d'accuser celle-ci du meurtre de son propre père, et finit par tuer l'homme si vous vous débattez trop.

Etape 2 : Nous apprenons que le policier n'en est pas un, et qu'il est là pour voler une montre à gousset de grande valeur que la femme cache dans l’appartement.

Etape 3 : La femme dévoile qu’elle a tué son père il y a 8 ans, et dissimule depuis l’unique souvenir qu’elle a de lui, la fameuse montre à gousset.

Etape 4 : La femme est innocentée et le policier vous aide à découvrir qui est le véritable meurtrier : il s’agirait du “monstre”, le fils illégitime du père de la femme, un enfant qu'il aurait eu avec une nounou.

Etape 5 : Grosse révélation : On réalise que la nounou, la mère du “monstre” meurtrier, est en réalité la mère de l’homme qu’on joue depuis le début. De ce fait, c’est notre héros a tué le père de sa femme. Et ce père est en toute logique le père de la femme ainsi que de l'homme. Les deux personnages sont donc demi-frère et demi-soeur, et vont avoir un enfant ensemble, ce qui n'est pas vraiment une bonne chose.

Etape 6 : Cette étape est aussi une phase cruciale : il s'agit d'un premier flashback de 2 minutes. La scène nous présente le meurtre du père, perpétré involontairement par notre personnage, le “monstre”. Dispute au sujet de la relation entre la femme et l’homme, menaces, bagarre. Deux coups de feu retentissent, et nous voilà repartis dans les boucles.

Etape 7 : A partir de là, le jeu nous laisse accéder librement à la seule scène réelle, celle où le fils se fait raisonner par le père. Le jeu nous fait bien comprendre que rien de ce que l'on a joué dans les boucles n’est réel, et que le seul instant véritable du jeu tient dans ces deux précieuses minutes de dialogues. Face à nous, un choix : nous pouvons décider de mettre un terme à cette relation consanguine et nous finissons alors seul et triste dans un appartement vide… MAIS ! Nous pouvons aussi continuer notre relation, ce qui irrémédiablement partira en bagarre, tuera le père, et découlera sur la boucle dans l’appartement.

Etape 8 : La “véritable” fin, entre guillemets. L’amour pur étant éternel, la seule solution pour oublier la femme est de passer par l’hypnose, dont le père est visiblement expert. Le personnage tire alors un trait sur son passé, et c’est la fin du jeu.

Nous sommes donc face à un titre de 5H qui propose 8 intrigues, avec pas mal de rebondissements. Et une fois le jeu terminé, nous comprenons d’ailleurs un peu mieux certains détails qui pouvaient paraître étranges durant l’aventure...

la seconde lecture

Concernant une seconde interprétation, nous retrouvons plusieurs indices concernant le déroulement de l’histoire. La moquette du couloir est la même que dans l'hôtel Overlook de Shining. Si vous avez vu le film, vous verrez alors quelques similitudes entre les deux protagonistes principaux chacun d'eux au passé refoulé et au destin funeste. Le jeu nous dit ici que c’est une fatalité, une tragédie dont l’issue ne peut être modifiée.

Aussi, si vous êtes observateur, vous avez peut-être remarqué que le tableau dans le salon change au fil des boucles, passant de l’été à l’automne, puis à l’hiver, un peu comme dans le film Chambre 1408, un autre huis clos à tendance thriller psychologique. Il s'agit là d'un indice lié à la pseudo-réalité de l’endroit dans lequel on joue : l’appartement, qui n’existe pas.

Encore une chose : regardez bien la fameuse montre à gousset… Elle ne dispose d’aucun système pour la remonter.. Et pour cause, il s'agit en fait d'une horloge, celle que notre personnage fixe des yeux dans la pièce du père, tandis que son père le met face à son destin.

Outre les nombreux indices laissés sur les peintures dans les couloirs et dans les pièces, tous reliés aux fleurs ou aux rencontres et donc reliés aux secrets du couple, il y a aussi ce tableau assez étrange près du réfrigérateur : un message en morse signifiant “All endings are also beginnings. We just don’t know it at the time” que l’on pourrait traduire par “Toutes les fins sont aussi des commencements. Nous n’en sommes juste pas au courant à l’instant donné”. Pour la petite histoire, il s'agit d'une citation d’un livre de Mitch Albom, racontant l'histoire d’amour entre deux personnes mortes. On y retrouve d’ailleurs des mentions à l’unité de temps “12 minutes” et “12 heures”.

Si vous avez repéré d’autres indices, n'hésitez pas à nous en faire part en commentaires. Une chose est sûre : la réalité de l’appartement est très lourdement remise en question, depuis le début.

le point le plus gênant...

Pourquoi est-ce que le déroulement et sa morale gênent autant ? Dans pas mal de critiques, on pointe du doigt la supposée gratuité des situations de violence, jugées très limites pour un jeu vidéo. Effectivement, le casting est ici réduit à 3 personnages : le héros, sa femme, et le père, et le fait est qu’on peut poignarder, flinguer, droguer, ligoter, torturer, et même se suicider de multiples manières. Tout ça, et le fait que ces situations soient obligatoires pour terminer le jeu, n'a pas plu.

Nous avons pu lire pas mal de reproches concernant la morale de l’histoire et son rapport à l’inceste. Oui, le thème est très borderline et aurait pu être très maladroit. Mais globalement l’histoire met autant en avant la fatalité morbide de ces relations interdites, que le côté éternel de l’amour véritable, au point que seul l’hypnose puisse aider à oublier l’être aimé. La thématique est bien plus intéressante qu’une énième histoire de vengeance manichéenne au possible comme on nous en sert toute l’année. Aussi, le doute persistant que le jeu distille permet pas mal d’interprétations, ce qui entretient l’intrigue même après l'avoir bouclée, et nous voyons mal comment cela pourrait être le symptôme d’une fin totalement ratée.

courir après le temps

Beaucoup se sont arrêtés au principe du jeu, qui, il est vrai, peut frustrer : un point'n click sur une boucle temporelle, c’est pas commun, et ça multiplie la frustration lorsque l'on est bloqué et qu’il faut refaire plusieurs fois les mêmes séquences. D’autant plus que, bien souvent, il faut faire des actions dans le bon ordre et aux bons moments...

C’est encore pire pour ceux l’ayant fait ou vu en stream, vu que la répétitivité du tout aide pas vraiment à générer du divertissement pour l’audience. Faire ce jeu seul ou en comité réduit est bien plus conseillé. Côté dénouement, j’ai aussi pu parler avec des gens qui pensaient avoir fini le jeu, étant balancés dans une énième boucle, alors qu’il restait à peu près la moitié de l’intrigue à explorer… En même temps, pas facile avec un tel concept de mettre tout le monde d’accord sur “où est la fin, et où est le début…”.

D'autres critiques jugent le rythme du jeu inégal, et pour cause puisque nous enchaînons 3 tempos, quelque chose de totalement voulu : avant l’arrivée du policier, le plus souvent, nous essayons d’accélérer le temps, ayant écumé les dialogues et les situations. Puis, à son arrivée, nous tentons en revanche d'en gagner, afin de profiter des moindres indices donnés, avant que la boucle ne se réinitialise. Et enfin, 3e tempo, le flashback de 2 minutes, durant lequel le temps est en quelque sorte en suspens, ce qui nous permet d’oublier la montre qui, pourtant, trône au milieu de la pièce. Oui, c’est répétitif… Mais ça sert le propos.

Nous espérons que cette petite rétrospective sur le message et la fin de 12 Minutes vous a plu. N’hésitez pas à nous faire part de vos retours sur le jeu et sur la vidéo en commentaires.

12 Minutes a-t-il vraiment la pire fin de l’année ?

À lire également :

> REVOIR TOUTES LES CHRONIQUES 5 CHOSES A SAVOIR

5 choses à savoir PC Xbox Series ONE Nomada Studio Annapurna Interactive Aventure Jouable en solo
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
KaiserVerbale
KaiserVerbale
MP
le 08 sept. 2021 à 15:34

Belle saloperie de spoil :)
Merci jvc :)

Vivement que ce site de merde coule une bonne fois pour toute.

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
3
FIFA 23
30 sept. 2022
4
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
5
Pokémon Écarlate / Violet
18 nov. 2022
La vidéo du moment