CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • French days
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Planet of Lana
  • Tout support
  • PC
  • Xbox Series
  • ONE
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
News jeu Planet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivés
Profil de Tiraxa,  Jeuxvideo.com
Tiraxa - Rédaction jeuxvideo.com

Lors du Summer Game Fest de jeudi dernier en compagnie de Geoff Keighley, nous avons découvert Planet of Lana, production indépendante signée Wishfully qui a retenu l'attention des amoureux de la scène indé, ou simplement des amateurs d'univers oniriques. L'occasion pour nous de revenir sur ce petit jeu.

8 401 vues

En amont de l'E3, le Summer Game Fest de Geoff Keighley proposait jeudi dernier sa propre soirée d'annonces vidéoludiques. Une flopée de bandes-annonces défilait pendant plus de trois heures pour finalement atteindre le clou du spectacle : Elden Ring, production estampillée From Software et George R. R. Martin qui fait saliver depuis des années les amateurs de Souls-like. En parallèle, que ce soit en deuxième partie de soirée ou entre deux grosses productions, la scène indé a elle aussi réussi à grappiller quelques minutes d'attention. Et sans qu'on ne l'attende cette nuit là, c'est notamment Planet of Lana, une petite production totalement inconnue, qui a le plus attendri le public.

Planet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivés

Planet of Lana, qu'est-ce que ça raconte ?

Ambiance onirique, paysages aquarelles, une petite fille accompagnée d'une adorable boule de poils, et nous voilà présentés en deux minutes chrono à l'adorable univers de Planet of Lana. Sans trop en voir, on comprend qu'une jeune héroïne devra évoluer dans un monde fantastique fait de machines et de créatures un peu étranges. Très vite, la comparaison aux univers enchanteurs nés du studio Ghibli est faite. En marge de la conférence, la communication débute et une trame scénaristique apparaît : Cette aventure de science-fiction plante son cadre sur une planète "qui était autrefois un endroit d'équilibre tranquille entre humains, nature et animaux" et qui est "désormais tout à fait autre chose". Cette planète est vivante et vous devez la protéger.

La discorde qui se préparait depuis des centaines d'années est enfin arrivée sous la forme d'une armée sans visage. Mais ceci n'est pas l'histoire d'une guerre. C'est l'histoire d'une planète vivante et belle, et d'un voyage pour la préserver. - Description Steam

Planet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivésPlanet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivésPlanet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivés

En charge du développement, on trouve une petite équipe suédoise baptisée Wishfully, dotée d'une passion "pour la création d'œuvres d'art époustouflantes, la narration et les designs innovants". Si ce nom ne vous dit rien, c'est bien normal ; le studio a ouvert ses portes en 2018 et vous avez devant vos yeux son premier projet. Son agence sœur, Fully Studios, sert quant à lui de service marketing à d'autres structures. Wishfully a déjà trouvé le soutien d'un éditeur en la personne de Thunderful, adepte du beau et des projets décalés. On le connaît par exemple pour la saga rogue-like Curious Expedition, ou pour le jeu narratif Say No! More, dans lequel nous incarnons un stagiaire encouragé à enfin dire "non".

La vibe Ghibli qu'on aime retrouver

Côté gameplay, Planet of Lana n'a pas l'air de vouloir s'émanciper des platformers 2D narratifs classiques. Il s'agira globalement de résoudre des casse-têtes - difficiles dit-on - et d'utiliser nos réflexes pour survivre face à des situations dangereuses au gré des différents paysages. On le compare à un Limbo ou un Inside avec une pointe d'Ori ; Deux titres acclamés signés Playdead, qui proposent chacun un récit silencieux au cours d'une exploration à défilement horizontal. Rien de neuf donc, mais l'engouement reste pourtant bien présent, le jeu foisonnant d'inspirations qui plaisent toujours autant. Ce qu'on aime aussi de Planet of Lana, se sont ses décors à l'aquarelle, entièrement réalisés à la main. Une technique qui nous a émerveillés dans le fabuleux Gris et qu'on retrouvera prochainement dans Dordogne, un titre d'aventure narratif développé par le studio Un Je Ne Sais Quoi. Et forcément, quand elle est réussie, elle offre ce petit goût d'œuvre artisanale, concoctée avec soin dans les locaux de créateurs passionnés.

Planet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivésPlanet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivés

Enfin si on compare la production de Wishfully aux succès intemporels du studio Ghibli (Mon voisin Totoro, Kiki la petite sorcière, Pompoko), c'est notamment pour ses thématiques qui rappellent les productions cultes des maîtres de l'animation : des paysages naturels, un monde fantastique, des protagonistes téméraires prêts pour l'aventure, et les thèmes de l'environnement. Alors dès que ces éléments sont repris de près ou de loin, les comparaisons vont bon train. Dans le genre du platformer, l'excellent Forgotton Anne (2018) y a lui aussi eu droit. Anne, une gardienne de l'ordre, doit empêcher la montée d'une rébellion qui pourrait la priver, elle et son maître Bonku, de retrouver le monde des humains. Une aventure fantastique parsemée de cinématiques dignes d'un vrai film d'animation que nous vous conseillons chaleureusement.

La recette cozy qui fait du bien

Ajoutons à Planet of Lana un autre élément qui suscite l'emballement : Ce sentiment de confort ou d'apaisement, projeté par ce type de jeux dits "cozy", qui s'accorde à nous attendrir depuis quelques années. Des productions qu'il semble agréable de consommer un jour de pluie, blotti sous un plaid. C'est d'ailleurs toute une thématique que l'équipe bénévole de Wholesome Direct s'anime à présenter dans le cadre de l'E3. Hier soir, 75 jeux décrits comme subjectivement "sains" ont eu droit à leur mise en lumière. Vous pouvez retrouver Ooblets, Lake ou encore Hoa sur le site internet de l'organisation. Points communs de tous ces jeux : des images colorées, des traits arrondis, un art plutôt candide et un propos souvent dénué de violence. Spiritfarer était dernièrement devenu l'étendard du jeu cozy : nous incarnions Stella, une passeuse d’âmes dans un jeu de gestion bucolique habité par les esprits d'animaux chatoyants.

Planet of Lana : Retour sur l'indé façon Ghibli qui nous a captivés

Pour aller plus loin dans la technique, un groupe de concepteurs a lancé en 2017 le Project Horseshoe, un groupe d'étude dédié à l'analyse du design des jeux cozy sous le prisme d'Animal Crossing ou Stardew Valley, "deux jeux qui s'éloignent des menaces immédiates de vie et de mort qui définissent généralement les actions des joueurs dans les jeux pour se tourner vers des moments de croissance, d'autoréflexion et de créativité."

De nombreuses choses que l'on peut considérer comme douillettes (telles que la gentillesse, la romance, la richesse, l'esthétique douillette) sont des signaux sensoriels audio/visuels souvent familiers au joueur qui évoquent des images ou des souvenirs de sécurité, de douceur et de satisfaction.

Premier principe à appliquer : on estime que les quatre besoins élémentaires que sont l'abri, la soif, la faim et la sécurité doivent être déjà satisfaits. Et puis il est judicieux de mettre de côté quelques aspects susceptibles de nuire au confort, entre les dangers, les menaces et les responsabilités. Ce qu'il reste à accomplir, c'est la connexion, l'autoréflexion et la maîtrise de soi. Si l'analyse vous intéresse, un résumé complet est mis à disposition sur Gamasutra. Et pour découvrir ce que nous réserve vraiment le monde énigmatique de Planet of Lana, il faudra s'armer de patience. La sortie est prévue pour 2022 sur PC , Xbox One et Xbox Series X. Notez que le jeu tournera avec une résolution native de 4K à 60 images par seconde.

PC Xbox Series ONE Wishfully Studios Thunderful Publishing Réflexion Puzzle-Game Aventure
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
rom1s54
rom1s54
MP
le 15 juin 2021 à 08:18

Un jeu indé avec une DA qui s' inspire des studios ghibli c' est sublime, la diversité de l' offre MS est vraiment appréciable

Lire la suite...
Commentaire édité 15 juin 2021, 08:21 par rom1s54
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
FIFA 23
30 sept. 2022
3
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
4
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
5
Pokémon Écarlate / Violet
18 nov. 2022
La vidéo du moment