Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

News jeu "Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Poussés par les multiples pépites du Xbox Live Arcade, les jeux indépendants ont connu un véritable boum avec la démocratisation du dématérialisé. Cantonnés aux PC et aux marchés alternatifs avant cette petite révolution, ces titres de plus petites envergures ont largement gagné en visibilité grâce à différents labels et éditeurs. Mais une fois ces éditeurs et ces entités de production entrés dans la danse, le jeu indé reste-t-il vraiment indépendant ?

50 470 vues

Un Boum porté par le dématérialisé

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Les mots « jeu indépendant » sont supposés définir une expérience vidéoludique développée sans le soutien financier d’un éditeur. Souvent financés des poches des développeurs, ces projets en marge du marché grand public sont longtemps restés relativement confidentiels. Au fur et à mesure des plateformes dédiées à l’hébergement et à la distribution de ces titres ont émergé. Afin de répondre à ces besoins de visibilité et pour permettre à de nombreux développeurs passionnés de se créer des portfolios interactifs, des sites comme Itch.io ont vu le jour. Ces besoins sont nés de l’explosion de la scène indépendante grâce à des chefs d’œuvres comme FEZ, Super Meat Boy et autres Braid. Ces titres, parmi d’autres, ont prouvé qu’il était possible de rencontrer un certain succès financier, même en s’écartant des carcans du jeu vidéo populaire. Ils ont toutefois largement profité de la mise en avant du Xbox Live Arcade et des débuts de la démocratisation du dématérialisé. Ce renouveau a donc ironiquement été lancé par un acteur majeur de l’industrie. Nombreux sont les projets à avoir été pitchés sur Kickstarter et a avoir atteint leurs objectifs de financement, cependant de cet engouement sont nées quelques dérives problématiques ou un contrôle qualité parfois insuffisant. C’est ainsi que la curation d’éditeurs ou la naissance d’entités accompagnant les développeurs ont vu le jour et ont remis en question le modèle des développeurs indépendants.

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Nombreuses sont les petites équipes de développement qui s’associent avec des organismes de production. Pour cause, les avantages sont nombreux. Mise en avant lors d’évènements dédiés, participation aux frais de développement, conseils marketings… Cette relation peut être bénéfique pour tous les partis, mais il est légitime de se demander si avoir recours à un éditeur permet de garantir une indépendance totale. Devolver Digital se positionne comme un “pourvoyeur de jeux vidéo indépendants à travers le monde”, littéralement un éditeur de jeu indépendant. Cette approche parait tout de même paradoxale tant les deux termes semblent incompatibles. D’autre part, voir des éditeurs comme Nintendo, Sony et Microsoft présenter des titres “indépendants” sous un label comme Indies World ou ID @Xbox est cocasse, car techniquement, un développeur perd son indépendance une fois associé à ces géants. Et s’il n’est pas toujours évident de déterminer l'implication d’un éditeur lors d’un partenariat ou d’un contrat d’exclusivité, il parait idéaliste de penser qu’une équipe de développement conserve une liberté créative totale.

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Une appropriation du terme par les éditeurs

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Ainsi le terme semble avoir graduellement changé de signification et vouloir englober les productions en équipe réduites et disposant d’un budget modéré. Seulement, l’utilisation de cette expression semble se raréfier lorsque l’on s’approche d’expériences en 3D. Un jeu sera très vite qualifié de jeu indépendant dès lors qu’il est affiché en deux dimensions ou a recours au pixel art, et ce, avant même que le procédé de production soit évoqué. Le terme devient alors un moyen de décrire un type de jeu ou une ligne éditoriale plutôt qu’un mode de création. On peut aller plus loin en se demandant si en privilégiant un certain type d’expérience dans leur catalogue, les éditeurs ne brident pas indirectement la créativité des uns et des autres. Un tout nouveau studio ne risque-t-il pas de s’orienter vers un jeu d’action en pixel art violent pour séduire Devolver Digital ? Peut-être sera-t-il plus tenté d’entamer la création d’une expérience narrative pour se rapprocher de la philosophie des productions Sony ? Ces exemples sont caricaturaux certes, mais il serait naïf de penser que l’impact des éditeurs sur ce marché alternatif n’est que financier. Dans un monde idéal, le terme jeu indépendant décrirait avant tout une liberté créative totale offerte par l’absence de pression éditoriale. Or, la présence d’éditeur sur le marché pipe les dés et le terme risque finalement de ne définir qu’un budget et les termes d’un contrat plutôt qu’une réelle autonomie créative et financière.

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Le jeu indépendant est régulièrement associé, à tort, à un petit budget. Techniquement des titres comme The Witness ou Star Citizen n’ont fait appel à aucun éditeur externe et ont des propositions pour le moins radicales. Pourtant les deux titres ont respectivement levé 6 millions et 300 millions de dollars et leur qualité et leurs ambitions n’ont rien à envier à des jeux pleinement supportés par des éditeurs et les termes "Jeu indépendant" leur sont rarement associés. No Man's Sky de son côté, édité par Sony malgré une absence de financement de la part du constructeur japonais, a été annoncé en grande pompe comme n’importe quel AAA. L'utilisation de ces deux mots semblent exprime donc plus une volonté de proposer une expérience en marge des canons de l'industrie plutôt que l'organisation ou la nature du financement de l'équipe en charge du projet.

"Jeu indépendant" : Le terme a-t-il encore un sens ?

Finalement, si le terme « Jeu indépendant » a tout à fait sa place dans notre jargon, il est évident que son utilisation est régulièrement galvaudée par de nombreux éditeurs et les partenariats qu'ils entretiennent. Et si certaines équipes réduites, en quête de financement, profitent de cette collaboration, ce raccourci sémantique arrange bien les grands acteurs du milieu, car il leur confère une certaine caution créative. Soutenir les petites gens de l’industrie et l’innovation confère une image sympathique, c’est certain. Espérons donc que l’appropriation de ces termes ne porte pas préjudice aux « vrais » développeurs indépendants qui, eux, n’ont recours à aucune forme d’édition ou ne profitent d’aucun soutien financier ou marketing de la part des éditeurs.

Profil de Aubin_Gregoire,  Jeuxvideo.com
Par Aubin_Gregoire, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Malowmarch
Malowmarch
MP
le 09 mai à 21:28

Un jeu indé reste "indépendant" tant qu'il ne se fait pas dicter sa direction artistique et économique ou même encore sa date de sortie par des costards cravates qui n'ont jamais joué à un jeu vidéo de leur vie.

Autrement dit ça ne court plus les rues car aujourd'hui les studios indés à succès se font de plus en plus racheter et ceux qui sont à leur tête n'ont aucun scrupule à changer de direction quite à détruire ce qui a fait leur succès, et ça dès qu'il y a de la thune à court terme en jeu.

Lire la suite...
Commentaire édité 09 mai, 21:30 par Malowmarch
Ikagura0
Ikagura0
MP
le 09 mai à 18:49

Minecraft n'est plus trop indépendant depuis le rachat par Microsoft...

Lire la suite...
Dupylucky
Dupylucky
MP
le 09 mai à 18:21

Effectivement, j'ai été plusieurs fois surpris par le fait de découvrir plusieurs fois des jeux dit "indépendants" qui étaient pourtant éditées par de grosses boites. Du coup, je comprends mieux le pourquoi du comment.

Une clarification entre les vrais jeux indépendants et ceux finalement supportés par un éditeur ne serait pas de refus pour éviter tout abus.

Lire la suite...
_ZHI_VAGO_
_ZHI_VAGO_
MP
le 09 mai à 12:26

C'est un questionnement un peu irrespectueux.
Évidemment qu'il y a toujours des jeux indés et qui fonctionnent comme tels.
Leur statut ne change pas même si certains titres on eu un budget plus conséquent.
Le gros problème c'est le traitement des medias tels que vous JVC sur la visibilité accordée aux très bons jeux indés.
Leur place sur ce site est insignifiante même si vous avez fait des efforts comme la chronique des jeux indés de la semaine.
Le plus grave, c'est de ne pas mettre en avant les jeux qui le méritent.
Un exemple concret, vous avez à peine parlé ou montré un titre comme HUNTDOWN.
Titre incroyable, un des meilleurs jeux que j'ai pu jouer de ma vie (non j'éxagere pas).
Ce genre de traitement pour des titres qui doivent et méritent d'avoir un maximum de visibilité, n'est vraiment pas correct, déjà pour les passionnés du genre et les développeurs eux-même.

Lire la suite...
dsman2009
dsman2009
MP
le 09 mai à 11:37

Les jeux indé c'est simple : un jeu fait par un petit studio avec moins d'ambition qu'un triple A et ayant une liberté totale sur la création. Il y a des éditeurs de jeux indé comme Tiny build, devolver ou team 17

Lire la suite...
Gramic
Gramic
MP
le 09 mai à 10:49

Merci pour cet article. Il est très éclairant pour un gamer très occasionnel comme moi.

Lire la suite...
BJV_777
BJV_777
MP
le 09 mai à 10:33

Et Nintendo est-il toujours le petit artisan du jeu vidéo ?
D'ailleurs, l'a-t-il vraiment été un jour ?

Lire la suite...
oz_devil
oz_devil
MP
le 09 mai à 09:55

Du blabla pour ne pas dire grand chose... Comme en musique sortir une production en indé signifie simplement qu'on ne passe pas par un gros éditeur, un "major". Pourquoi ce terme n'apparaît pas une seule fois dans l'article ?

Lire la suite...
Gerald159
Gerald159
MP
le 09 mai à 00:50

Mdr vous avez pas mieux en jeu indépendant franchement faudrait faire plus de recherche , ou est Lunacy , the reborn , visage , dark occult etc

Lire la suite...
Commentaire édité 09 mai, 00:50 par Gerald159
Lkyorr
Lkyorr
MP
le 08 mai à 22:15

Ses derniers temps, c'est probablement les jeux indé qui ont le plus de succès comparé aux jeux AAA ou ses derniers temps ses devs là, nous la fait vraiment a l'envers, avec des jeux sorti en l’état...

Lire la suite...
Top commentaires
Maalnir
Maalnir
MP
le 08 mai à 14:58

Certainement plus que "journaliste indépendant"...

Lire la suite...
chaos-atila
chaos-atila
MP
le 08 mai à 14:09

"il parait idéaliste de penser qu’une équipe de développement conserve une liberté créative totale."

Et pourtant ! Pour être moi-même rédacteur sur un site qui ne parle quasi que des jeux indépendants, je peux vous confirmer que bon nombre de studios conservent leur liberté totale, même si un soutien arrive dans la foulée.

Et même sur des gros jeux comme Sea of Thieves, il semble que selon les dires des développeurs de chez Rare, ces derniers ont gardés totalement leur liberté créative malgré que Microsoft soit dans l'équation.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
Battlefield 2042
22 oct. 2021
4
F1 2021
16 juil. 2021
5
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022