Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

News hardware Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

Nous avons essayé le Beoplay Portal de Bang & Olufsen, premier casque gamer pour Xbox avec le label “Limited Series”. Dans un esprit complètement haut-de-gamme, ce modèle est aussi compatible Bluetooth, PC et Mac, Switch, PS4 et PS5. Mais pour quel résultat ? On vous dit tout dans ce test.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?
Spécifications
CompatibilitéXbox One, Xbox Series, Windows, Mac OS, consoles et smartphones en mini-jack
Transducteurs2x40 mm
Réponse en fréquence20 Hz – 22 kHz
Impédance24 Ohms
Sensibilité95 dB à 1 kHz/1 mW
Type microphone4 x Omnidirectionnels (2 pour l’ANC)
Atténuation bruit microOui, active
Zones éclairéesNon
Rendu 7.1 / 3DLicence Dolby Atmos incluse
Poids282 g sans câble
Connexions disponiblesfilaire mini-jack 4 pôles 3.5 mm, Bluetooth 5.1, USB-C
Offres
LDLC
499,96 €Livraison 7,95 €
LDLC
499,96 €Livraison 7,95 €
Amazon
499,99 €Livraison gratuite
Fnac
499,99 €Retrait en magasin

Le luxe et la technologie pour les gamers

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

En attaquant le marché avec un casque à 500€ complètement pensé pour les utilisateurs Xbox, Bang & Olufsen se place sur un créneau inédit, à savoir celui du gamer fortuné cherchant un produit plutôt luxueux à connecter à sa console, mais avec toutes les fonctions modernes. Le Portal n’en met d’ailleurs pas plein la vue au déballage et brille surtout par une certaine sobriété qui n’est pas sans rappeler la légendaire Renault 5 Baccara. Voyez plutôt : du cuir pour l'intérieur des oreillettes et le dessus de l’arceau, tissu qualitatif au contact du crâne et dans les oreillettes, plaques et tiges en aluminium légèrement brossé. Seul le châssis de chaque oreillette, avec l’ensemble des boutons, nous laisse en contact avec du plastique, sans que sa finition ne gâche le moins du monde l’impression générale de qualité qui s’en dégage. Le Portal est un très beau casque, qui ne se cache derrière aucun artifice, aucun effet à LEDs. Et si nous n’avons pu avoir que le modèle “Grey Mist” entre les mains, alors que des versions noire ou marine existent, notez que sa couleur réelle est plus proche du beige que les photos du fabricant ne le laissent paraître.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

Dans sa proposition technique, le Portal ne semble faire aucun compromis. Une communication standard en Bluetooth 5.1, le protocole Xbox sans fil avec gestion séparée du chat et de l’audio principal, la gestion de l’APTX adaptatif et de l’AAC pour les amateurs de Codecs, et les certifications de Google, Microsoft et Apple. A cela, le Portal ajoute un ANC dynamique pour la réduction des bruits ambiants, une connexion filaire en analogique grâce à un mini-jack 3,5 mm 4 pôles fourni et numérique avec un port USB-C (annoncé pour la charge mais qui gère aussi bien l’audio en 48kHz 24 bits, sans besoin de driver). De quoi se connecter à tout ce qui existe finalement. Aux Xbox One et Series évidemment, aux ordinateurs Windows, Mac ou Linux, mais aussi aux tablettes et smartphones Android ou iOS, comme aux consoles de Nintendo et Sony via le port casque de la Switch ou des manettes PS4 et PS5. Un casque universel donc, si on accepte de se connecter parfois en filaire.

Une ergonomie très discutable

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

Là où le Casque Sans fil Xbox nous avait fait une forte impression, avec ses deux grandes molettes très agréables à utiliser, le Portal nous propose une gestion du son beaucoup moins naturelle. Mais alors vraiment beaucoup moins. Déjà, point de molette pour le volume ou la balance chat/game, nous avons ici affaire à deux tiges tactiles à l’arrière de chaque oreillette. Ensuite, le tactile, c’est un peu particulier à utiliser quand on ne voit pas ce qu’on fait parce qu’on n’est jamais vraiment sûr que le geste soit ou non pris en compte. Les sliders étant à l’arrière, le casque ne proposant aucun retour haptique, et le tactile étant parfois capricieux, le doute persiste systématiquement.

Enfin Bang & Olufsen a eu la mauvaise idée de donner différentes fonctions à ces sliders, suivant que l’on est en mode Xbox ou non, avec en plus un cumul de fonctions par gestes différents. On se retrouve donc par exemple avec un côté gauche qui gère soit la balance chat/game, soit le niveau d’ANC, ou encore un micro qui s’active ou se désactive par double appui sur l’oreillette, tout comme la pause/lecture d’un média. Résultat, il n’est pas rare que l’on s’embrouille, et que l’on s’agace face à un casque qui semble en faire un peu à sa tête, avec des gestes qui ne fonctionnent pas, ou parce qu’en posant le casque sur la table basse il décide d’allumer la console ou de lancer un morceau sur Spotify.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

Une application presque obligatoire mais loin d’être parfaite

Le casque est aussi accompagné d’une application pour Android ou iOS. Application bienvenue tant elle regorge de bonnes idées et peut se montrer pratique, mais avec tout de même son lot d'aberrations. Commençons d’abord par la connexion qui nous aura coûté quelques gouttes de sueur. En effet, le casque est lié à un compte Bang & Olufsen et ne peut être connecté à l’application sans inscription. Pas question donc de prêter votre Portal, ou de le partager en famille. Attention aussi si vous l’achetez d’occasion, que le vendeur l’ait bien déconnecté de son compte, sinon il faudra faire sans application. Nous apprécions cependant que cette app propose l’accès au casque quelle que soit sa connexion en cours. C'est-à-dire que vous pouvez l’utiliser en étant en mode Xbox, en Bluetooth sur l’appareil en cours ou sur un autre appareil, ou même en filaire. Et quel plaisir de se faire accueillir par un petit tutoriel pour nous présenter les gestes de base du casque.

Au cœur de l’application on trouve la gestion du volume général, les presets d’égalisation, la gestion de l’ANC (qui, vous le verrez, est problématique), la personnalisation des gestes tactiles et la mise en veille. En utilisation Xbox, s’ajoute aussi la balance chat/game. En clair, l’application est essentielle pour éviter d’avoir à gérer avec les gestes tactiles et sa présence est salvatrice pour l’utilisation du casque.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

Mais là encore, Bang & Olufsen réussit à nous perdre avec quelques incohérences. D’une part, nous avons droit à deux types de gestion de l’égalisation, suivant que l’on écoute de la musique sur le smartphone qui gère l’app ou non. Si oui, le réglage des fréquences est représenté par un disque sur lequel on déplace un point pour choisir plus ou moins d’aigus et de graves. Sinon, c'est un classique EQ à 5 bandes qui nous attend. Et pour chacun de ces deux réglages, une liste de presets à part sans qu’on ne sache vraiment pourquoi.

Enfin, le curseur qui gère l’ANC partage son réglage avec la transparence (le retour des micros dans l’oreille). On a donc encore une fois un curseur avec deux fonctions, le centre étant qualifié de “neutre”, la gauche activant l’ANC et la droite le retour du micro. Et en plus de l’hérésie ergonomique que cela représente, il y a un impact très important sur le son même du casque : le “neutre” annihile quasiment les graves quand les extrêmes de l’ANC ou de la Transparence les exagèrent totalement. Et pourquoi me direz vous ? Et bien, nous ne savons pas. Mais clairement, à quoi bon nous donner une égalisation si c’est pour tout détruire avec un autre réglage ?

Un casque qui sonne parfois presque très bien

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

A l’analyse audio, le casque en Bluetooth révèle son manque de graves quand tous les curseurs sont au plus neutre. On retrouve ce même défaut en mode Xbox d’ailleurs. Il faut donc forcément passer par une correction de l’égalisation pour avoir un son plus équilibré. Mais n’espérez pas avoir des graves parfaitement définis, les bas médiums venant rapidement sur le devant de la scène. En gros, avec une égalisation en V, le casque s’en sort bien jusqu’à 80% de volume général, mais perd en définition quand on passe cette barre. La réserve de puissance est bonne, et ces 80% seront suffisants pour la plupart des utilisations.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

En filaire, le résultat est meilleur et nous ne constatons pas le même phénomène avec là encore tous les curseurs au centre. Pour le coup les graves sont plus généreux et surtout mieux définis, prouvant que le casque en a bien sous le capot. Alors attention, ne vous attendez pas non plus à atteindre le niveau d’excellence du Epos H3 que nous avons essayé la semaine dernière, mais le Portal se hisse en filaire au niveau de qualité du Razer Opus, un modèle pourtant vendu deux fois moins cher en général.

Enfin, ces résultats sont obtenus alors que toutes les fonctions annexes sont désactivées. Activez les et c’est le début des problèmes : L’ANC ajoute un bruit de fond désagréable dans l’oreille droite et gonfle, comme la transparence, les graves de manière partiellement incontrôlable. Les deux, qui se basent sur l’activation du micro, ajoutent en plus un déséquilibre des fréquences entre la droite et la gauche. Du grand n’importe quoi.

Une utilisation globalement décevante

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

L’utilisation au quotidien est donc parfaitement déséquilibrée, faite de très bons points et d’erreurs monumentales. On apprécie par exemple beaucoup son confort et sa légèreté, le casque venant se poser très naturellement sur la tête avec un poids mesuré. Là dessus, Bang & Olufsen a parfaitement réussi son design. Mais la batterie, limitée à une dizaine d’heures d’utilisation, se coupe sans laisser à l’utilisateur la possibilité de fonctionner en filaire. En effet, le filaire passe par l’amplification du casque, et donc par sa batterie. Quand il n’y a plus d’électricité, il n’y a donc plus de casque.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

L’ANC et la transparence sont des fonctions très intéressantes au quotidien, mais on l’a vu elles dénaturent le son, ajoutent du souffle, et ne fonctionnent même pas aussi bien que sur les modèles de référence comme le Apple Airpods Max ou le Bose 700. Le son du micro lui-même, avec la “perche virtuelle” vendue par le fabricant, est loin d’être parfait. Pour du chat, on a certes une bonne intelligibilité pour peu que le joueur ne soit pas dans un lieu bruyant, mais ça manque cruellement d’aigus et de graves, et le timbre n’est pas vraiment respecté. Enfin, notez que le son du micro ne vous est renvoyé que dans l’oreille droite, avec un effet de réverbération. Pourquoi ? On ne sait pas, mais c’est parfaitement désagréable.

Que faut-il penser de ce Portal ?

Question compliquée à l’heure de faire le bilan. Le casque est beau, léger, agréable à porter, fait de matériaux nobles et profitant d’une fabrication de qualité. Il profite aussi d’une quadruple connexion, Bluetooth, Xbox, mini-jack et USB-C lui ouvrant les portes de quasiment toutes les machines. Il est accompagné d’une application complète, utilisable quelle que soit la connexion en cours du casque. Il a donc beaucoup d’avantages que bien des modèles gaming n’ont pas.

Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?Test du casque gaming Bang & Olufsen Beoplay Portal : Le haut de gamme Xbox Series en a-t-il dans le ventre ?

Mais il a aussi des défauts majeurs. D’abord son ergonomie, imbuvable quand l’application n’est pas utilisée. Ses fonctions, entre micro, transparence et ANC, qui promettent sur le papier ce qu’elles réalisent mal en réalité. Et enfin cette sonorité, parfois correcte mais souvent malmenée par des problèmes, des égalisations en surcouches, des défauts de souffle et des déséquilibres. Au final, si on réussit à s’en sortir et à apprécier le Portal pour ce qu’il est capable de produire parfois, il y a aussi une grande part de déception face au manque de maîtrise global, mis en perspective avec une facture particulièrement salée.

Offres
LDLC
499,96 €Livraison 7,95 €
LDLC
499,96 €Livraison 7,95 €
Amazon
499,99 €Livraison gratuite
Fnac
499,99 €Retrait en magasin
Les notes
+Points positifs
  • La qualité de fabrication exceptionnelle
  • Léger et agréable à porter
  • Un casque qui s’adapte à toutes les tailles
  • Multiplateforme en filaire et sans fil
  • Le son du micro est propre
  • L’application est complète
-Points négatifs
  • Le son du micro dans une seule oreille, déroutant
  • L’ergonomie est complexe, surtout sans l’application
  • Le manque d’aigus et de graves en Bluetooth
  • Les fonctions ANC et transparence fonctionnent moyennement bien
  • L’égalisation malmenée par l’activation de l’ANC
  • 10 heures de batterie maximum et pas de mode passif

Entrée en demi-teinte dans le monde du gaming pour Bang & Olufsen. Rien à redire du côté de la fabrication ou de la finition, où le casque excelle, mais de nombreux soucis apparaissent en termes d’ergonomie, de fonctions ou de rendu audio. La marque haut de gamme a-t-elle voulu trop en faire, pour sortir au final une usine à gaz aussi imparfaite ? Sûrement. Reste que le Beoplay Portal sait se montrer confortable, agréable à porter, et capable d’un rendu sonore de qualité, à condition de passer par l’égalisation de son application et de faire l’impasse sur son ANC et son micro. Pour le prix, on s’attendait évidemment à beaucoup mieux.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
29 avril 2021 à 09:02:55
13/20
Profil de oliveroidubocal,  Jeuxvideo.com
Par oliveroidubocal, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
hardcore10
hardcore10
MP
le 04 mai à 15:26

J’attends d’autres tests également pour me faire un avis mais à 500 euros j’exige la perfection 😇

Lire la suite...
Solar_Warden
Solar_Warden
MP
le 30 avr. à 02:06

A 500€ pas le droit à l'erreur et c'est raté pour B&O, un micro en mono et à peine 10h d'autonomie impardonnable à ce prix, un casque à 100€ fait mieux que ça.

Lire la suite...
Eristoff47
Eristoff47
MP
le 29 avr. à 22:41

Il est comparé techniquement avec un casque epos H3, mais le porter dans la rue ça rend quand même pas pareil .... B&O n'ont jamais brillé par leur technologie mais par leur design, c'est avant tout ça qu'ils vendent, et pour le coup c'est plutôt réussi.
Mais effectivement techniquement c'est autre chose.

Merci pour ce test. Simple et efficace.

Lire la suite...
Boyy
Boyy
MP
le 29 avr. à 18:16

Quel déception, je n’ai plus qu’à annuler ma commande. Surtout que je l’ai choisi pour ses capacités techniques et non sur des éléments superficiels comme sont design. Bien dommage pour 500€ ils auraient dû faire des efforts. Je suis déçu. 😕

Lire la suite...
Ryo-dobuita
Ryo-dobuita
MP
le 29 avr. à 17:36

La sobrîetė d'une Renault 5 baccara ....

Lire la suite...
Drek_Ramore
Drek_Ramore
MP
le 29 avr. à 16:51

Quelqu'un peut me dire si il y a réellement tant de différences entre un casque a 100€ et un casque a 500€?

Lire la suite...
_comboultra84_
_comboultra84_
MP
le 29 avr. à 14:00

Des défauts rédhibitoires à ce prix …

Lire la suite...
fullpower92
fullpower92
MP
le 29 avr. à 13:12

ba mince , moi qui prend souvent du haut de gamme , je suis calmé....
10 d autonomie c est trop peu pour ce genre de produit.
on va attendre un test de vrai pro mais ça s annonce mal ...

Lire la suite...
[-_muerte_-]
[-_muerte_-]
MP
le 29 avr. à 12:48

On va attendre d'autre tests de spécialistes, mais effectivement pour 500€ sa fait très très très mal.

Ces limites si le casque est aussi bien que celui à 100€

Lire la suite...
Marvelis4
Marvelis4
MP
le 29 avr. à 12:16

Bof ce casque c'est la déception...

500 euros pour ca...

Microsoft et plus particulièrement xbox deçoit

Lire la suite...
Top commentaires
jaeun
jaeun
MP
le 29 avr. à 09:18

Un test qui fait mal vu le prix

Lire la suite...
M73
M73
MP
le 29 avr. à 10:01

Haut de gamme c'est vite dit , c'est même pas le prix d'une 1080ti d'occasion en ce moment :rire:
Plus sérieusement , très cher pour ce que tu en dis (merci pour le test ) , je veux bien que certain casques , notemment studio et dédiés à l'enregistrement soient à des prix très élévés mais ils justifient pleinement ce prix ce qui n'est pas du tout le cas de ce casque gamer au prix d'une PS5 quand même !

Lire la suite...
Commentaire édité 29 avr., 10:03 par M73
Les jeux attendus
1
Biomutant
25 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
4
Diablo II : Resurrected
2021
5
Ratchet & Clank : Rift Apart
11 juin 2021