Menu
Fantasian
  • Tout support
  • Mac
  • iOS
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

News jeu Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?
,

Au début des années 2000, la situation est compliquée pour Square : projet de rapprochement avec Enix - alors en position de force - engagé, résultats financiers en berne, restructurations internes et, bientôt, le coup au foie du film “Les Créatures de l’Esprit”. Dans cette ambiance particulière, plusieurs créatifs de l’entreprise japonaise réfléchissent à son futur, mais également au leur. En particulier Hironobu Sakaguchi.

93 271 vues
Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

Parmi les membres les plus influents de Square, présent dans la construction de l’entreprise depuis ses modestes débuts en tant que frêle branche d’une société spécialisée dans l'électricité, Hironobu Sakaguchi doute. Car en février 2001, celui qui s’était alors hissé jusqu’au poste de vice-président démissionne de ses fonctions et reprend son statut de producteur exécutif suite aux déboires économiques de l’entreprise. C’est dans ce rôle qu’il s’occupe de Final Fantasy X (2001), Kingdom Hearts (2002) ou encore Final Fantasy Tactics Advance (2003). Dans les faits, cela fait déjà un bon moment que ce talentueux pourvoyeur d’histoire ne met plus les mains dans la glaise, Final Fantasy IX étant le dernier épisode où ses mots résonnent. Prenant donc de la distance - littéralement - avec les divers projets de Square ; il faut dire que la franchise Final Fantasy se transforme en ce que Sakaguchi ne voulait pas qu’elle devienne et que la restructuration interne ne le met pas en bonne position, ce dernier ne voit pas son avenir dans des bureaux qu’il ne connaît que trop. D’autant que l’échec cuisant du film “Final Fantasy : Les Créatures de l’Esprit” en juillet 2001 - qu’il co-réalise avec le responsable des scènes cinématiques de Final Fantasy VIII, Motonori Sakakibara - n’aide pas à améliorer la situation : le long-métrage ne parvient en effet même pas à rembourser l’investissement nécessaire à sa production.

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

Lucide, le game-designer a déjà préparé sa sortie en amont avec le dépôt initial d’une certaine marque, Mistwalker, mi-2001. À cet instant simple nom orné d’un logo sans grands projets attachés, ledit Mistwalker ne deviendra une réalité que quelques années plus tard, en 2004. Il faut voir que si Sakaguchi est donc toujours rattaché à Square en tant que producteur exécutif, il n’est plus présent au sein de la société, collaborateur externe. Situation lui permettant d’opérer une transition vers un nouveau moyen de s’exprimer, à l’opposé total de la logique de Square, ou plutôt de la nouvelle entité née de la fusion entre Square et Enix en 2003 : Square-Enix. C’est du côté américain que va se diriger alors le regard de Mistwalker.

What’s in Xbox ?

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

“Le Japon est le berceau de l’industrie du jeu vidéo et la patrie d’esprits à la fois très innovants et créatifs”. Voici le discours de Peter Moore dans les colonnes d’IGN début 2005, alors vice-président marketing de la division jeux de Microsoft. Ayant été chargé en 2003 de la promotion de la Xbox en Europe et au Japon, puis de celle de la Xbox 360, cet Anglais amateur de football résume avec cette seule phrase la cible du géant américain : asseoir la machine au gros X vert sur le sol japonais. “Il est vital que la Xbox soit perçue comme une compétitrice viable dans cette zone” rajoute-t-il. Avant de conclure : “Le marché japonais est l’une de nos grandes priorités, que ce soit au niveau du développement de jeux first-party ou des liens avec les éditeurs et développeurs third-party. C’est aussi mon objectif principal, durant les prochains 12-18 mois, de m’assurer que les développeurs japonais soient des partenaires. Microsoft prépare des actions qui vont avoir des répercussions globales pendant un bon bout de temps.” Le genre de politique ouvrant de larges portes auparavant un peu grippées, dans laquelle va se fondre Mistwalker.

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?
Vagabond, par Takehiko Inoue

À la mise en branle de sa structure en 2004, Sakaguchi n’a pourtant pas forcément le marché Xbox comme cible principale. Loin s’en faut même, réaliste face au camouflet évident de la première machine du géant américain sur l’Archipel. Son but prioritaire ? Créer : “Quand j’ai lancé Mistwalker et décidé que nous allions concevoir deux jeux - j’en discutais avec Akira Toriyama, Takehiko Inoue ainsi que Kiyoshi Shigematsu et nous nous préparions déjà - je n’avais encore personne en tête vers qui aller d’un point de vue hardware” explique le game designer sur le site Kikizo en août 2004. Sauf que l’auto-édition n’est pas vraiment une solution pour une aussi petite structure. D’autant plus en cette première moitié des années 2000. Il est de fait impératif de dénicher un partenaire et c’est à ce moment que le destin et le passé se chargent d’orienter la décision : “À cette époque, je discutais avec le patron de Xbox Japon, Yoshihiro Maruyama, mais aussi avec le responsable de la division japonaise de Microsoft Game Studios, Hiroshi Kawai. Monsieur Maruyama était quelqu’un avec qui je travaillais souvent lorsque nous étions chez Square Président Senior et COO de 1998 à 2000. Il s’occupait de l’exploitation de Final Fantasy aux Etats-Unis à l'époque. J’avais donc entièrement confiance en lui, tout comme en monsieur Kawai, qui avait lui oeuvré sur Final Fantasy VII, VIII et IX. C’est pour cela que j’ai choisi de me rapprocher de Microsoft” avoue Sakaguchi, là aussi sur Kikizo. Désir d’assurer la survie de la future Xbox 360 au Japon, volonté de Mistwalker de travailler avec Microsoft, les plans s'entrecroisent et aboutissent donc au financement de la nouvelle société de Sakaguchi par l’entreprise américaine.

Dans la brume éclectique

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?
Cry On, un projet avorté de Mistwalker

Quelques années après son départ de Square, le créatif japonais peut donc enfin profiter d’une ambiance propice au dialogue direct et à la création “immédiate”, tout du moins sans trop d’intermédiaires. Et si les ambitions de Sakaguchi s’envolent avec ce changement de structure, demeure une sorte de sérénité, comme il l’explique dans les pages du numéro 177 de Joypad (2007) : “Il y a une grande différence pour moi entre Mistwalker et Square Enix. Square est si grand, si énorme, si imposant qu’être réellement inventif y est très difficile. Au sein de Mistwalker, d’une équipe beaucoup plus petite, je suis beaucoup plus créatif : on peut débattre des idées, expérimenter des concepts, des personnages, passer du temps sur chaque élément de gameplay, voire arrêter la production d’un produit si l’on considère que nous n’avons pas atteint les standards de qualité que nous visions. Alors, oui, je me sens vraiment heureux, libre chez Mistwalker. Et puis, je voulais changer la donne. Vous savez, au Japon, le marché n’est dirigé que par de grosses entreprises, de grosses structures composées de nombreuses équipes où personne ne communique. Avec Mistwalker, je veux changer cette suprématie, transformer les méthodes de travail”.

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

En revanche, les velléités hollywoodiennes du patron de Mistwalker sont encore bien présentes, doublées néanmoins d’une notion de proximité vie à vis de son équipe : “En fait, je veux faire comme James Cameron à Hollywood. Qu’il travaille sur un projet monstrueux ou sur un film requérant moins de personnel, il est toujours entouré de cette petite équipe de cinq à six personnes qui l’épaulent. Évidemment, il recrute plus de techniciens pour les besoins du tournage, mais toujours les mêmes. C’est ce genre de fonctionnement que je veux instaurer dans le développement de jeux au Japon : m’entourer de gens de confiance”. Et c’est cette vision qui habite en effet Mistwalker dès ses débuts, davantage entremetteur que studio à part entière. Car, de 2004 à 2011, l’immense majorité des titres sous le pavillon de la société - même les deux exclusivités promises à Microsoft que sont Blue Dragon (2006) et Lost Odyssey (2008) - n’est pas développée à part entière en interne.

Un bon mobile

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

Si Mistwalker se charge de tout le domaine narratif, plus ou moins du design et de la partie sonore en fonction des projets, ce sont des structures annexes qui s’occupent de la technique : Cavia (connu pour Drakengard), Artoon (Yoshi's Universal Gravitation) ou encore Feelplus (anciennement Scarab) où le fameux ancien collègue de Sakaguchi, Hiroshi Kawai, officie en tant que producteur pour Lost Odyssey. Cette dernière entreprise ayant d’ailleurs été spécifiquement créer pour venir supporter Mistwalker sur ce projet d’envergure. Il faut attendre 2012 (mis à part le T-RPG Arc Sealed Heat en 2007) et la bifurcation de la société japonaise vers le marché du mobile avec notamment le jeu de surf Party Wave, pour que cette dernière reprenne totalement les rênes.

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian, créé par le papa de Final Fantasy ?

Réduite, davantage prompt à travailler des expériences de moindre envergure, elle se transforme. Une mutation pouvant être rattachée à plusieurs facteurs - échec de l’implantation pérenne de Microsoft au Japon, retours critiques et publics mitigés sur ses productions et parfois difficultés à travailler avec lesdits studios annexes - où il est complexe de définir une piste en particulier lorsqu’il est question d’explication précise. Même si l’envie chevillée au corps de Sakaguchi pour un retour à la production à taille humaine, au besoin de défricher son domaine sous l’influence de jeux nomades comme Puzzle & Dragons par exemple, semblent surnager comme il le confie au micro de Jason Schreier sur Kotaku, évoquant Terra Battle (2014) : “L’industrie, pas seulement le domaine du RPG, est comme un arbre. Si vous travaillez avec Nintendo, PS2 et Xbox, il existe un certain arbre à l’évolution attendue, qui amène à un RPG en monde ouvert par exemple. Ensuite, sa croissance se poursuit et tout doit devenir encore un peu plus grand. En revanche, je vois Terra Batte et le développement sur mobile comme une branche. Elle fait partie de l’arbre, mais elle est différente, dans le bon sens du terme. Je pense que cette dernière reste encore inexploitée. Vous ne savez pas vers où elle pousse, vous ne savez pas quelle grosseur elle aura. Je pense que nous sommes au milieu de cette transition.”

Et si l’avenir lui donne raison, malgré l’échec de Terra Battle 2 (2017) et de son pendant Terra Wars (2019), Sakaguchi semble toujours se tenir aujourd’hui, avec Mistwalker, sur un mur friable, entre les traces - indélébiles - du passif Final Fantasy et l’envie d’aller piocher l'originalité viscéralement, dans une sorte d’artisanat. Le portrait même d’un certain Fantasian.

Profil de K-i-l-l-y,  Jeuxvideo.com
Par K-i-l-l-y, Rédaction jeuxvideo.com
MP
RPG Mistwalker iOS Mistwalker Corporation
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Linformateur1
Linformateur1
MP
le 26 avr. à 08:42

Mistwalker : d'où vient le studio derrière Fantasian?
De nul part on s'en fiche un peu, a part Lost Odysey que j'ai bien aimer

Lire la suite...
Commentaire édité 26 avr., 08:42 par Linformateur1
Corvand
Corvand
MP
le 25 avr. à 22:43

Ca c'est du bon petit dossier comme je les aimes :hap: .
Au passage, foncez lire Vagabond. C'est excellent !

Lire la suite...
Commentaire édité 25 avr., 22:44 par Corvand
kantaro70
kantaro70
MP
le 25 avr. à 20:19

Dommage qu'il ne sorte que sur smartphone.

J'avais acheté un XBox 360 en occasion rien que pour Blue Dragon et Lost Odyssey à l'époque vu qu'ils ne sortiraient jamais sur PC et je ne l'avais pas regretté, j'ai beaucoup aimé les 2 jeux étant fan des J-RPG à l'ancienne.
La fin d'une époque apparemment... du moins pour les "vieux" comme moi qui ne se voit pas jouer à ce genre de jeux sur mobile.

Lire la suite...
Siniorjosepp
Siniorjosepp
MP
le 25 avr. à 17:37

J'aimerais bien savoir pourquoi il a voulu faire un terra battle 2. Le premier ne rapportait pas assez ?

Lire la suite...
Titi[JVC]
Titi[JVC]
MP
le 25 avr. à 17:02

Je rêve ou il ne parle pas du tout de The Last Story ? Un grand jeu de ce studio ?

Lire la suite...
Mathieu-R
Mathieu-R
MP
le 25 avr. à 16:40

L'itinéraire d'un génie du jeu vidéo qui dit assez bien tout ce qu'il y a de détestable dans l'industrie vidéo-ludique de nos jours, la manière dont elle se condamne elle-même à évoluer, sans prise de risque et sans originalité, et se termine donc, hélas, dans les poubelles de ce marché...

C'est très triste. Le jeu vidéo tel que j'en ai rêvé dans mon enfance donnait la part belle à des gens comme Sakaguchi ; il ne les condamnaient pas à ne pouvoir distribuer leurs œuvres que sur des saletés de téléphones.

Lire la suite...
Mathieu-R
Mathieu-R
MP
le 25 avr. à 16:27

"... il faut dire que la franchise Final Fantasy se transforme en ce que Sakaguchi ne voulait pas qu’elle devienne..."

C'eût été bien d'avoir quelques précisions à ce sujet. Sakaguchi voulait que Final Fantasy ne devienne pas... quoi ?

Lire la suite...
xolawah251
xolawah251
MP
le 25 avr. à 16:24

Sakaguchi s'est fait spécialiste en perte d'argent depuis le navet Final Fantasy Spirit Within,
aucun jeu mistwalker sur ps3 et maintenant ses productions mobiles sur IOS uniquement (désolé les pauvres sous android vous ne jouerez pas à mes jeux)

Lire la suite...
Commentaire édité 25 avr., 16:24 par xolawah251
Roi-s2ada
Roi-s2ada
MP
le 25 avr. à 16:07

Dommage de se retrouver sur mobile.

Lire la suite...
fr3d0x
fr3d0x
MP
le 25 avr. à 13:47

Ses productions manquent sur steam

Lire la suite...
Top commentaires
tsunami_hinata
tsunami_hinata
MP
le 25 avr. à 09:53

Par contre pour fantasian, faudrait dire a son character designer de jouer a autre chose que nier automata, car l'influence qu'il subit se voit un peu trop

Lire la suite...
Titi[JVC]
Titi[JVC]
MP
le 25 avr. à 17:02

Je rêve ou il ne parle pas du tout de The Last Story ? Un grand jeu de ce studio ?

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021
4
Diablo II : Resurrected
2021
5
Ratchet & Clank : Rift Apart
11 juin 2021