Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News culture /

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Chargement du lecteur vidéo...
News culture Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
,

D'après les données rapportées par la société d'analyse Ampere Analysis en 2020, 7,5 % des adaptations télévisées Netflix à venir sont issues de jeux vidéo. Entre Ubisoft, Capcom, CD Projekt Red, ou encore SEGA, la plateforme nous prépare pour les mois ou années à venir une multitude de projets en collaboration avec les plus grands noms du secteur vidéoludique.

64 884 vues

Sur Netflix, les férus de jeux vidéo ont de quoi s’occuper. Loin d’être une nouvelle lubie, le contenu lié à la thématique vidéoludique fourmille dans le catalogue SVOD du géant depuis quelques années ; on y trouve déjà des productions grand public Pokémon, les séries Castlevania, Carmen Sandiego, Dragon's Dogma, Les Lapins Crétins : Invasion, Minecraft, ou encore des films Halo et Ni No Kuni. Mais dernièrement, force est de constater que les projets d'adaptations se multiplient en masse. Le géant du streaming est bien décidé à renforcer sa position sur le secteur, et enregistre pour l'heure des dizaines de films et séries à venir, tous tirés de jeux.

Capcom : Macchabées et démons au menu

Outre le prochain de long-métrage Army of the Dead servi par Zack Snyder avec sa préquelle et une série animée, ce sont les infectés de Resident Evil qui fourmilleront prochainement sur la plateforme Netflix. Après une saga largement controversée et initiée en 2002 par Paul W.S. Anderson, l’univers de Capcom aura droit à deux adaptations différentes : une série live-action et une série d'animation sur la plateforme SVOD. Cette dernière serait-elle à la recherche de son propre carton zombiesque à la façon du The Walking Dead d'AMC et de son univers étendu ?

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Pour l'heure, Resident Evil : Infinite Darkness semble être le projet sur lequel on communique le plus, son trailer étant déjà publié. Il s'agit d'une série en CGI animée par le studio Quebico, que l'on apercevait déjà dans les crédits de Resident Evil : Vendetta. Du côté de la production, on retrouve Hiroyuki Kobayashi, déjà à l'œuvre sur Resident Evil : Degeneration et Resident Evil : Vendetta. Les protagonistes sont bien connus de la licence de Capcom : Leon S. Kennedy et Claire Redfield. Ce sont d'ailleurs les acteurs qui les ont incarnés dans le remake de Resident Evil 2 (2019) qui viendront une nouvelle fois endosser leurs rôles.

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
Resident Evil : Infinite Darkness (2021)

Le scénario prend place en 2006, tandis que des fichiers secrets ont été piratés au sein de la Maison Blanche. Des agents américains, dont Leon S. Kennedy, y mènent l'enquête avant de se retrouver confrontés à des zombies lors d'une soudaine coupure de courant. Pendant ce temps, Claire Redfield, employée de TerraSave, tombe sur une mystérieuse peinture réalisée par un garçon aphasique dans un autre pays ; on y devine une personne infectée par un virus.

Le lendemain matin, Claire se rend à la Maison Blanche pour demander la construction d'un centre d'aide sociale, retrouve par hasard Leon et lui montre le dessin du garçon. Leon réalise quelque chose sur le lien entre l'incident de zombies de la Maison Blanche et l'étrange peinture mais quitte la scène en disant que cela n'a rien à voir avec Claire. Les deux épidémies de zombies qui ont eu lieu dans des pays éloignés ont fini par se transformer en une situation qui secoue la nation. - Synopsis officiel.

Prévue pour 2021, la série ne dispose pas de date de sortie précise pour le moment.

Trailer de Resident Evil : Infinite Darkness

Chargement de la vidéo
  • Retrouver Resident Evil : Infinite Darkness sur Netflix

Autre projet bien distinct : une série en prises de vue réelles confiée au scénariste Andrew Dabb (G.I. Joe, Supernatural) ; Bronwen Hughes (The Walking Dead) est en charge de la réalisation des premiers épisodes. Produite par Constantin Film, la boîte à l'origine des six derniers longs-métrages, l'adaptation plantera son cadre à New Racoon City. Huit épisodes d'une durée totale de huit heures viendront étendre l'univers de la saga. Ils devraient venir proposer deux timelines centrées sur Jade Wesker et Billie Wesker, filles d'Albert Wesker, un antagoniste majeur de la série. Cette fois, pas d'image disponible, ni de date de sortie, mais un synopsis déjà bien fourni :

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
Le script de la série Resident Evil
Dans un premier temps, les sœurs Jade et Billie Wesker, âgées de 14 ans, sont transférées à New Raccoon City. Une ville industrielle et corporative, qui leur est imposée dès l'adolescence. Mais plus elles y passent de temps, plus elles se rendent compte que la ville est plus qu'il n'y paraît et que leur père cache peut-être de sombres secrets. Des secrets qui pourraient détruire le monde. Passons à la deuxième timeline, bien plus d'une décennie dans le futur : il reste moins de quinze millions de personnes sur Terre. Et plus de six milliards de monstres - des personnes et des animaux infectés par le virus-T. Jade, qui a maintenant trente ans, lutte pour survivre dans ce Nouveau Monde, tandis que les secrets de son passé - sur sa sœur, son père et elle-même - continuent de la hanter.

  • Retrouver Resident Evil (série) Netflix
Et pour le cinéma, un nouveau film

Un film Resident Evil est également prévu pour le 3 septembre 2021 au cinéma, uniquement aux Etats-Unis pour le moment. Aucune date officielle n’a encore été confirmée pour la France. Il s’agira d’une “Origin Story” qui prendra place en 1998 dans la ville fictive de Raccoon City aux Etats-Unis, ainsi que dans le manoir Spencer situé aux abords de ladite cité. Si ce long-métrage réalisé par Johannes Roberts (47 Meters Down) fait le pari des salles de cinéma, il n’est pas impossible que la pandémie l’oblige à directement s’exporter sur les plateformes SVOD.

Resident Evil le film (2021) : Date de sortie, casting, scénario...On fait le point
Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
Devil May Cry 5 (2019)

Rappelons en parallèle cette annonce moins récente de novembre 2018 qui officialisait une série d'animation tirée de la populaire franchise Devil May Cry. Elle doit être développée par Adi Shankar, créateur et producteur exécutif de la série Castlevania, en cours de diffusion sur Netflix, dans laquelle nous suivons les aventures du chasseur de vampires Trevor Belmont. L'homme a créé la surprise en indiquant que les deux productions étaient vouées à se rencontrer dans un multiverse nommé le "bootleg multiverse". Il finance à lui seul l'ensemble du projet, de manière à éviter que les "losers de Hollywood ne le foutent en l'air", raconte t-il aux journalistes d'IGN. Si la plateforme de diffusion n'a pas été évoquée, tout laisse à croire qu'il s'agira de celle de Reed Hastings. La série beat'em all de Capcom s'intéresse à Dante, un chasseur qui a pour mission de nettoyer des niveaux gorgés de démons. La saga a déjà eu droit à une adaptation en série animée de 12 épisodes, diffusés entre juin et septembre 2007 sur la chaîne wowow au Japon. Elle plantait son cadre entre les récits du premier et du quatrième jeu. On attend désormais un signe du nouveau projet, muré dans le silence depuis plus de deux ans.

Ubisoft x Netflix : Une collaboration qui bat son plein

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Du côté d'Ubisoft, les projets se font nombreux. En octobre 2020, Altman et Danielle Kreinik, deux cadres de la filiale "Film et Television" d'Ubisoft, indiquent être producteurs délégués d’une série en live-action Assassin’s Creed, en association avec Netflix ; le show présentera une “aventure épique mélangeant les genres”. Ce partenariat donnera également naissance à des séries d’animation 2D et 3D. Une annonce qui précédait alors la publication d’Assassin's Creed Valhalla, dernier titre en terres viking de la franchise écoulée à plus de 155 millions d’exemplaires. Détails, images et scénario se font désormais attendre, bien qu'on se doute que ce dernier reposera probablement sur le socle de la marque : L'Animus, une machine capable de lire la mémoire génétique d'un sujet, et qui l'envoie explorer une période historique marquée par un conflit entre l'ordre des Assassins et les Templiers.

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
Assassin's Creed (2016) : Michael Fassbender

Rappelons que la saga n’en est pas à sa première adaptation. On se souvient d’abord d'Assassin's Creed : Lineage, série de courts-métrages diffusés sur YouTube en 2009. Et puis il y a eu cette production cinématographique en 2016 avec Justin Kurzel à la réalisation, et Michael Fassbender, Marion Cotillard ou encore Jeremy Irons au casting. Le scénario, dont la réception divise, s’intéresse à Callum Lynch, qui revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle. Aux Etats-Unis, le film ne rapportera qu'un peu plus de 54 millions de dollars, pour un budget de 125 millions ; il en récoltera 240 millions à travers le monde. Pour Fassbender, également producteur, celui-ci "se prenait trop au sérieux". Et d'ajouter : "Il aurait fallu que l'action arrive bien plus vite". Notez qu'il est d’ailleurs disponible sur Netflix. Un mois avant cette sortie dans les salles obscures, la boîte d’Yves Guillemot indiquait déjà discuter avec celle d’Hastings, laquelle constitue de toute évidence un autre diffuseur idéal pour les créations tout droit sorties de Film et Television, la société fondée en 2011 sous l’ancien nom Ubisoft Motion Pictures. Sa mission : “ouvrir les jeux les plus primés d'Ubisoft à d'autres domaines de divertissement, et créer des histoires originales ancrées dans l'univers, la culture et la communauté du jeu vidéo”. L'entreprise travaille actuellement sur plusieurs projets originaux, à la fois pour le grand et le petit écran, produits par Lionsgate, Screen Gems, Apple TV+, ou donc Netflix.

Trois ans après avoir officialisé la mise en chantier d'un film Tom Clancy's The Division en 2016, Ubisoft a décidé de s'associer à la plateforme pour le diffuser, sans passer par la case cinéma. Un autre pas dans l'industrie post-plateformes. Pour l’heure, là aussi, les infos sont encore maigres : on sait que le casting comptera sur la présence de noms prestigieux : Jessica Chastain (Murphy "Murph" Cooper dans Interstellar) et Jake Gyllenhaal (Prince Dastan dans Prince of Persia : Les Sables du Temps). On le rappelle, le cadre des jeux est planté dans un avenir proche à New York et à Washington, à la suite d'une pandémie de variole. Sur Netflix, un court synopsis a été partagé :

Dans un futur proche, un virus s'est propagé via les billets de banque lors du Black Friday, décimant la ville de New York et tuant des millions de personnes. Un groupe de civils entraînés à agir dans des cas d'extrême urgence est déployé afin de sauver ce qui reste de la ville.

The Division (Netflix)

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Pour le moment, aucune date de sortie n'a été indiquée. Aux dernières nouvelles, David Leitch (Deadpool 2, Fast and Furious: Hobbs and Shaw), d'abord chargé de la réalisation, a quitté le projet en raison de la quantité de travail occupée par son prochain film, Bullet Train. S'il reste producteur de l'adaptation, le job de réalisateur est maintenant repris par Rawson Marshall Thurber (Skyscraper avec Dwayne Johnson). Il coécrira le scénario avec Ellen Shanman.

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
Splinter Cell Blacklist (2013)

Cette année 2021 a mis en avant un autre projet de la marque Tom Clancy's : Variety nous a informé que Sam Fisher, spécialiste de l'infiltration, sera le protagoniste d'une série d'animation sur Netflix. Celle-ci serait découpée en deux saisons pour un total de 16 épisodes. Le tout étant écrit et produit par Derek Kolstad, auteur de la saga John Wick, qui a rapporté plus de 584 millions de dollars dans le monde entier. Il est également en charge de l'adaptation du jeu My Friend Pedro, et a travaillé sur Falcon et le Soldat de l'Hiver, une série Disney+. Aucune date n'a été communiquée pour le moment, et ni Ubisoft ni Netflix n'ont souhaité commenter la nouvelle. Le meilleur atout de la NSA pour des opérations secrètes périlleuses, très attendu du côté vidéoludique, fera bientôt l'objet d'un jeu en réalité virtuelle, exclusivement pour les casques Oculus. On rappelle aussi que pour le cinéma, un film Tom Clancy's Splinter Cell avec Tom Hardy avait été annoncé en 2012, mais est actuellement considéré comme inactif.

Beyond Good & Evil (2013)

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Autre licence à succès prête à rejoindre le catalogue de streaming : Beyond Good & Evil, toujours forte d’une belle cote de popularité depuis sa sortie en 2003, malgré un premier échec commercial. On y rencontrait Jade, une journaliste d'investigation qui découvrait une conspiration qui menaçait sa planète. Après une flopée de rumeurs, Netflix a brièvement officialisé la nouvelle depuis son compte Twitter en juillet 2020 :On te donne deux noms, tu vas vite comprendre : Jade et Pey’j. Oui, on prépare un film Beyond Good & Evil qui sera réalisé par Rob Letterman (Détective Pikachu) et qui arrive PRO-CHAINE-MENT !. On doit aussi à Letterman Gang de Requins, ou Chair de Poule, le film. Les détails manquent encore à l’appel ; Le très informé The Hollywood Reporter ajoute cependant que le projet oscillera "entre animation et prises de vues réelles" et qu'il était, lors de l'annonce, encore à la recherche de scénaristes. Du côté du jeu, le PDG Yves Guillemo indiquait en fin d’année dernière que la suite était sur de bons rails, malgré le départ du directeur créatif, Michel Ancel, et d'un long développement conflictueux. Il s'agira dans les grandes lignes d'une préquelle en monde ouvert. Reste à voir quelle direction prendra l'adaptation Netflix.

CD Projekt : Un anime pour Cyberpunk 2077

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Lors d'un énième Night City Wire de l'été 2020, conférence phare de CD Projekt Red pour présenter l'univers de Cyberpunk 2077, le studio polonais a officialisé Cyberpunk : Edgerunners, un anime basé sur l'univers du jeu. Le studio japonais Trigger (Kill la Kill, Little Witch Academia) travaille aux côtés des développeurs pour proposer une aventure inédite en 10 épisodes. Hiroyuki Imaishi (Kill La Kill, Promare) se charge de la réalisation avec l'aide de l'assistant réalisateur Masahiko Otsuka et du directeur créatif Hiromi Wakabayashi. La musique originale sera composée par Akira Yamaoka (série Silent Hill). Le récit s'intéressera aux périples d'un enfant des rues - soit l'une des trois voies que l'on peut choisir d'arpenter au début du jeu - qui essaye tant bien que mal de survivre dans la ville de Night City, obsédée par la technologie et les modifications corporelles. Sa seule issue sera de devenir un edgerunner, un mercenaire hors-la-loi. Cyberpunk : Edgerunners débarquera sur Netflix en 2022.

J'ai toujours aimé le cyberpunk en tant que genre, mais j'ai toujours trouvé difficile de le créer en tant qu'œuvre originale. C'est pourquoi je suis très heureux de travailler avec CD PROJEKT RED sur ce projet. Il ne sera pas facile de satisfaire à la fois les fans de jeux et d'anime, mais j'aime les défis et je suis impatient de commencer la production. Nous ferons de notre mieux pour répondre aux attentes et les dépasser. - Hiroyuki Imaishi, réalisateur.

Night City Wire - Un anime Cyberpunk 2077 débarquera sur Netflix en 2022

Chargement de la vidéo Cyberpunk 2077 Making-of

Aux dernières nouvelles, le jeu profitera quant à lui de la sortie du patch next-gen pour PS5 et Xbox Series au second semestre 2021.

  • Retrouver Cyberpunk : Edgerunners sur Netflix
Et The Witcher alors ?
Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Si pour l’heure, la série The Witcher est le projet d’adaptation le plus fructueux décidé par Netflix, rappelons qu’il est avant tout tiré l’univers de l’auteur Andrzej Sapkowski, et non des jeux de CD Projekt. “Nous n'adapterons pas les jeux" précisait la showrunneuse Lauren Schmidt Hissrich au site The Wrap. On rappelle tout de même que la série aura droit à une suite, d’ailleurs déjà confirmée avant même la diffusion de la première saison. Huit nouveaux épisodes devraient conter un récit “beaucoup plus linéaire”. L’ouverture du tout début avait d’ailleurs été dévoilée il y a quelques mois, et rappelait la nouvelle Un grain de vérité. Pour l’heure, aucune date de sortie n’est annoncée, tandis que le tournage bat encore son plein.

Cette saison inédite permettra la mise en lumière de certains personnages dont Vesemir, mentor de Geralt interprété par le danois Kim Bodnia. Ce dernier aura droit à son propre film d’animation produit par Netflix et toujours chapeauté par Lauren Schmidt Hissrich : The Witcher : Nightmare of the Wolf (2021). les animations seront créées par le studio coréen Studio Mir, qui a déjà travaillé avec la plateforme sur The Legend of Korra et Voltron : Legendary Defenders.

Autre projet annoncé : The Witcher : Blood Origin, une mini-série en six parties retraçant l’histoire du tout premier sorceleur ainsi que les événements qui ont mené à la conjonction des sphères, lorsque le monde des elfes, des humains et des monstres ont fusionné. L'histoire se déroule 1.200 ans avant l’époque de Geralt de Riv. Jodie Turner-Smith aura le rôle d'Éile, une musicienne itinérante qui a abandonné son clan et son statut de gardienne royale.

The Witcher saison 2 sur Netflix : date de sortie, histoire, casting... On fait le point

Square Enix : Une série d'animation pour la pilleuse de tombes

Netflix et Powerhouse (Castlevania) nous préparent une série d'animation incarnée par la célèbre pilleuse de tombes, Lara Croft. Elle plantera son cadre après les événements de la trilogie rebootée par Square Enix. Pour rappel, le dernier épisode, publié en 2018 sous le titre Shadow of the Tomb Raider, contait la lutte sans relâche de l'aventurière contre les Trinitaires et une sombre prophétie Maya, annonciatrice de la fin du monde. Le média Deadline a indiqué que l'adaptation sera écrite par Tasha Huo (The Witcher : Blood Origin, Red Sonja), qui assurera aussi la production aux côtés de Dmitri M. Johnson (Sonic, le film), le fondateur et PDG de dj2 Entertainment. L'annonce, toute fraîche, date de fin janvier 2021, année marquant le 25e anniversaire de la franchise. Le projet est né du partenariat entre la plateforme de streaming et Legendary Pictures, qui donnera aussi vie à une série animée basée sur le film Kong: Skull Island (2017), baptisée Skull Island.

Shadow of the Tomb Raider (2018)

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Côté ciné, le prochain long-métrage s'est trouvé une nouvelle réalisatrice et scénariste en la personne de Misha Green, créatrice de la série Lovecraft Country. Ben Wheatkey, l'ancien occupant du poste, avait quitté le projet pour travailler sur la mise en scène de En Eaux troubles 2. Tomb Raider 2, la suite du reboot de 2018 avec Alicia Vikander, a été repoussé à une date encore indéterminée.

  • Retrouver Tomb Raider sur Netflix
Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
Final Fantasy XIV

Un autre projet de l'éditeur japonais, annoncé en juin 2019, n'a quant à lui toujours pas confirmé sa plateforme de diffusion. Né il y a une trentaine d'années, le monument Final Fantasy devrait profiter prochainement d'une adaptation en live-action de la part de Sony Pictures, du studio créateur Square Enix et de Hivemind, producteurs de The Witcher et de The Expanse. Si les détails sont encore tenus secrets, Variety rapportait qu'il s'agira d'une "histoire originale se déroulant dans le monde fantastique d'Eorzea", une terre en constante évolution présentée pour la première fois dans "Final Fantasy XIV". Et d'ajouter que la série "explorera la lutte entre la magie et la technologie dans une quête pour apporter la paix à une terre en conflit", aux côtés de nouveaux visages comme d'habitués tels que Cid. Chocobos emblématiques et navires volants seraient également au rendez-vous. Et puisque Hivemind a signé un deal avec Amazon mais collabore aussi avec Netflix, nul ne sait encore sur quelle plateforme reposera cette prochaine production. Dans les colonnes d'IGN, le co-fondateur de la boîte, Dinesh Shamdasani, confirmait en octobre 2019 que Netflix s'était manifesté au sujet de l'acquisition de la nouvelle série, mais que l'heure n'était pas encore à l'engagement. En attendant d'en apprendre plus, rappelons que la plateforme accueille déjà Final Fantasy XIV Dad of Light, une série en prises de vue réelle inspirée d'une histoire vraie, celle du joueur Maidy Maidy. On y suit la relation d'un père et de son fils qui se rapprochent en jouant en ligne à Final Fantasy XIV.

SEGA : La mascotte dans une série animée 3D

Après une première adaptation au cinéma, le célèbre hérisson bleu de Sega sera le héros de sa propre série animée en 3D sur Netflix pour 2022. Baptisée Sonic Prime, elle sera produite par Sega, WildBrain Studios (Teletubbies, Inspecteur Gadget, Johnny Test) et Man Of Action, studio créatif à l'origine de Ben 10 et Generator Rex. L'annonce a été faite récemment, en février 2021. 24 épisodes suivront un Sonic chargé du destin d'un "nouveau multivers étrange".

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Parmi les informations connues, on sait que la doubleuse Colleen O'Shaughnessey, qui prêtait sa voix au renard à deux queues Tails depuis 2014 (et à Charmy Bee), a indiqué qu'elle n'interprétera pas le fidèle compagnon de Sonic dans la future série animée. Une annonce qui fait d'ailleurs écho à celle du départ de Roger Craig Smith, doubleur de Sonic depuis 2010. Cindy Robinson, connue pour prêter sa voix à Amy Rose depuis Sonic Colors en 2010, a elle aussi fait savoir qu'elle n'incarnera plus son personnage. En revanche, Mike Pollock, doubleur de Dr. Eggman depuis le dessin animé Sonic X en 2003, continuera de jouer l'ennemi juré de Sonic.

Au cinéma en 2020, Sonic, le film avait engendré plus de 58 millions de dollars de recettes en seulement une journée. La grande maison du cinéma Paramount Pictures a donc naturellement officialisé une suite dans les salles obscures américaines dès le 8 avril 2022, sobrement baptisée Sonic Le Film 2. Selon le site Creative.bc.com, on retrouvera à la réalisation Jeff Fowler, aux côtés des producteurs Neal H. Moritz et Nan Morales, soit l'équipe du premier volet.

Cuphead, l'indépendant chez les grands

Outre ces grands noms du secteur qui enchaînent les collaborations avec la plateforme de streaming, un jeu vidéo classé parmi les indépendants a réalisé l'exploit d'acter son adaptation. Il s'agit de Cuphead, développé et publié par le Studio MDHR, fondé par des frères canadiens, Chad et Jared Moldenhauer. Doté d'un gameplay particulièrement exigeant et d'une direction artistique séduisante, le jeu a reçu un accueil des plus formidables à sa sortie en 2017. Deux ans plus tard, il célébrait ses 5 millions de copies vendues. Cette même année, Netflix annonçait alors s'être associé au groupe King Features Syndicate pour produire une série d'animation nommée "The Cuphead Show!". The Hollywood Reporter rapportait pour sa part que l'objectif était de développer les personnages et l'univers du jeu, qui met en scène deux frères à tête de tasse nommés Cuphead et Mugman, tous deux chargés de moissonner les âmes de l'île Inkwell pour le compte du Diable.

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Annoncée pour un public familial, la série devrait s'articuler autour de 11 épisodes de 10 minutes chacun. C.J. Kettler, qui a notamment travaillé sur la récente série Carmen Sandiego (également sur Netflix), occupe le rôle de productrice. Les créateurs de Cuphead sont directement impliqués en tant que producteurs exécutifs.

Le jeu vidéo qui a déboulé sur les écrans avec un superbe style d'animation rétro, des combats de boss délirants et un gameplay qui donne du fil à retordre prend vie maintenant avec le "The Cuphead Show!". Cette comédie axée sur les personnages suit les mésaventures uniques en leur genre de l'impulsif Cuphead et de son frère Mudman, prudent mais influençable. - Festival international du film d’animation d’Annecy.

Actuellement, la série est toujours en attente de sa date de sortie.

  • Retrouver The Cuphead Show! sur Netflix

Blizzard x Netflix : Des projets mis à mal ?

En février 2020, Nick van Dyk, co-président d'Activision Blizzard Studios, met à jour son profil LinkedIn, et mentionne noir sur blanc la préparation de séries Diablo et Overwatch. II indique que le hack'n slash aurait droit à une adaptation animée, en pré-production pour une diffusion sur Netflix. Pas de précisions toutefois concernant le second jeu, si ce n'est qu'il s'agirait également d'un format animé. Mais Blizzard Entertainment n’a de son côté toujours rien communiqué à ce sujet.

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Rien d'acté sans déclaration officielle, mais deux ans plus tôt, c'est Andrew Cosby, auteur sur Hellboy et fondateur de Boom! Studios, qui dans un tweet supprimé depuis, laissait entendre qu'un projet sur Diablo était bien en cours. Il annonçait être en passe de conclure sa signature pour écrire et diriger "la nouvelle série animée Diablo pour Activision et Netflix."

Diablo IV (TBA)

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Toutefois, un procès intenté par la firme Activision Blizzard fin 2020 pourrait changer la donne. Début 2019, en apprenant que son directeur financier, Spencer Neumann, avait été approché par Netflix, l'éditeur avait décidé de le licencier. L'homme occupait un poste clé de "CFO", soit directeur financier, le même qu'il a d'ailleurs choisi d'adopter chez Netflix, tandis que son contrat chez le géant vidéoludique ne devait prendre fin qu'en 2021. En décembre 2020, le média Deadline nous informe alors qu'une plainte a été déposée par Activision Blizzard contre Netflix à la Cour supérieure de Los Angeles : "Pour façonner sa main-d'œuvre selon ses désirs, Netflix ne se contente pas de licencier impitoyablement ses propres employés qu'il juge "adéquats", mais s'est engagé dans une campagne de plusieurs années de débauchage illégal de cadres des concurrents de Netflix, sans tenir compte de leurs obligations contractuelles". Anecdotiquement, un an plus tôt, Netflix perdait sa bataille judiciaire avec la Fox pour avoir débauché deux membres de l'équipe en 2016.

Dragon's Lair, le jeu culte bientôt adapté en film

Jeu culte des années 80, Dragon's Lair devrait avoir droit à son premier long-métrage en live-action sur Netflix. Né en 1983 sur arcade, le jeu est notamment reconnu pour sa difficulté et la plastique irréprochable de son histoire interactive. On y suivait les péripéties de Dirk, un paladin bien décidé à délivrer la princesse Daphné des griffes d'un dragon dans le château de Mordroc. Le titre proposait une série de QTE à réaliser dans un timing extrêmement précis. C'est The Hollywood Reporter qui a apporté la nouvelle en mars 2020, depuis confirmée par Netflix. Selon les premières informations mises à disposition, l'acteur Ryan Reynolds (Deadpool, Free Guy) était alors en discussion pour produire le long-métrage et incarner le premier rôle. Aussi, Dan et Kevin Hageman (Chasseurs de Trolls, La Grande aventure Lego) seront en charge du script, tandis que Don Bluth, créateur du jeu, fera office de producteur. On attend désormais d'en savoir plus.

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

Angry Birds : Une troisième adaptation direction Netflix

Après deux longs-métrages parus au cinéma, le premier ayant récolté 352 millions de dollars dans le monde, la franchise Angry Birds fera un arrêt sans détour sur la plateforme Netflix pour proposer cette fois une série animée. 40 épisodes de 11 minutes chacun sont attendus dans Angry Birds: Summer Madness, adaptation qui suivra les aventures de jeunesse de Red, Chuck et Bomb, héros des deux premiers films. Le cadre sera planté dans un camp d'été, où le trio devra faire attention aux odieux cochons de l'autre côté du lac ; ces derniers étant les antagonistes principaux de cette série mobile à succès parue en 2009. Un projet pris en charge par CAKE, studio responsable des courts-métrages muets Angry Birds Slingshot Stories, Angry Birds Toon ou encore Angry Birds Stella.

Après plus d'une décennie de jeux à succès, de films à succès et de produits sous licence, il s'agit de la première incursion des Angry Birds dans une série de longue durée. Nous sommes ravis de poursuivre notre partenariat avec Cake et nous avons hâte de dévoiler le monde d'Angry Birds : Summer Madness aux téléspectateurs sur Netflix - Rovio.

Angry Birds: Summer Madness (2021)

Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo
  • Retrouver Angry Birds: Summer Madness sur Netflix

Ça sort en mars : Dota : Dragon's Blood

Netflix s'est associé à Valve pour créer Dota : Dragon's Blood, série d'animation en huit épisodes tirée du célèbre MOBA qui mettra en scène plusieurs héros emblématiques de Dota 2 dont le chevalier dragon Davion, un guerrier dévoué à la lutte contre la faction Scourge. Nous retrouverons également la princesse de la lune Mirana, chargée d'une mission secrète. Ashley Edward Miller (co-scénariste de X-Men : Le Commencement et Thor), showrunneuse et productrice, nous promet une "histoire épique, émouvante et mature avec certains de nos personnages favoris". Les Coréens de Studio Mir, qui ont notamment travaillé sur La Légende de Korra et Voltron', le défenseur légendaire', sont en charge de l'animation ; Une équipe que l'on retrouvera par ailleurs un peu plus tard sur le film d'animation The Witcher : Nightmare of the Wolf''.

Dota : Dragon's Blood, la bande-annonce

Chargement de la vidéo
Netflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéoNetflix : Tout ce que l'on sait des prochaines adaptations de jeux vidéo

L'histoire de Davion, célèbre Chevalier Dragon déterminé à débarrasser le monde du fléau qui le mine. Après avoir croisé la route d'un légendaire Eldwurm à la puissance démesurée et de la noble Princesse Mirana, partie seule en mission secrète, Davion se retrouve impliqué dans une série d'événements dont il n'aurait jamais imaginé l'ampleur. - Synopsis Allociné

  • Retrouver Dota : Dragon's Blood sur Netflix le 25 mars

Exporter un support interactif sur le petit écran représente un véritable défi pour quiconque tente de le relever. Mais fort du succès d'un Castlevania ou d'un The Witcher, Netflix entend bien s'engager pleinement dans la voie de l'adaptation, fournissant une proposition bien plus imposante que le cinéma. Et puis rappelons que la période est profitable pour la marque ; l'intérêt pour les jeux vidéo a explosé pendant la pandémie, et le public n'a d'autre choix que de se tourner vers le streaming quand les salles obscures sont fermées. Mais difficile aujourd'hui de satisfaire les fans inconditionnels, tant les jeux vidéo ont la réputation de faire de mauvais films. La plateforme SVOD semble, d'après les projets en cours, privilégier le format série, peut-être en partie pour éviter de limiter tout un lore vidéoludique à quelques heures de divertissement. En parallèle, on sait aussi que Neflix a à cœur d'adapter certains de ses programmes originaux en jeux vidéo ou en expériences interactives. En 2019, on peut déjà noter la publication de Stranger Things : The Game 3, le free-to-play d'action dont la date de parution coïncidait avec celle de la troisième saison de la série éponyme. Un autre volet mobile, oscillant entre RPG et puzzle-game, devrait paraître cette année 2021. On a également eu droit à Narcos : Rise of the Cartels, production d’action/infiltration développée par Curve Digital qui plonge le joueur dans l'univers des trafiquants à la tête du Cartel de Medellin ou du DEA. En 2018, on se rappelle aussi que la plateforme a proposé ses premiers programmes interactifs, comme l'épisode Bandersnatch de Black Mirror, ou plus tard You vs Wild de Bear Grylls. Un créneau qui semble pour l’heure être sur pause, mais qui pourrait de nouveau être exploité compte tenu du succès rencontré.

Profil de Tiraxa,  Jeuxvideo.com
Par Tiraxa, Rédaction jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nabs_le_Kabyle
Nabs_le_Kabyle
MP
le 27 mars à 21:27

hollywood as vu que le jeu vidéo rapportait beaucoup de fric

Lire la suite...
fofox2015
fofox2015
MP
le 24 mars à 10:21

Pour Fassbender, également producteur, celui-ci "se prenait trop au sérieux". Et d'ajouter : "Il aurait fallu que l'action arrive bien plus vite".
On se passera clairement de ses remarques à lui, je trouve qu'au contraire le film était un peu trop centré sur l'action avec une sorte d'animus/Dr octopus.
Peut être qu'avec un acteur un peu moins bourrin ça aurait mieux fonctionné... ?

Lire la suite...
[personagrata]
[personagrata]
MP
le 21 mars à 16:19

Je vais penser très très fort à un truc controversé à propos de Netflix, et je verrai bien si même pour un non-dit on peut être censuré par les modos de JVcom

Lire la suite...
Jeanmask
Jeanmask
MP
le 21 mars à 12:12

Le portrait d'un vieil homme au visage fatigué ...

Il y a un bouton dessous....appuyez-dessus ?

Lire la suite...
Henry_Townshend
Henry_Townshend
MP
le 21 mars à 03:58

J'attends la saison 4 de Castlevania perso 💙 !

Lire la suite...
Sagat44
Sagat44
MP
le 21 mars à 00:30

Attention à ne pas confondre qualité et quantité ! Vu le nombre de projets annoncés je suppose qu'il y aura au minimum un taux de 50 % niveau déconvenues pour la plupart des adaptations !

Lire la suite...
Lourd_Clovis
Lourd_Clovis
MP
le 20 mars à 22:19

netflix et son progressisme a deux sous :malade:

Lire la suite...
DarkPudge
DarkPudge
MP
le 20 mars à 22:08

On s'en fiche de Netflix, tout le monde ne pas être dépendant du bon vouloir d'un service et se faire progressed. Perso j'ai choisi la liberté. Surtout que le contenu produit par Netflix souffre de budget et tente d'être justifié par une surreprésentation de certains type de personne.

Lire la suite...
nuktos
nuktos
MP
le 20 mars à 20:47

Les scénaristes en manque d'inspiration ou les producteurs qui ont perdu le goût du risque?

Lire la suite...
N4N4R
N4N4R
MP
le 20 mars à 20:22

J'invoque Archimède Kebab !

Lire la suite...
Top commentaires
lylawars
lylawars
MP
le 20 mars à 13:05

si il y a un truc que l'on peux pas reprocher à Netflix, c'est qu'ils tentent des choses.

Lire la suite...
alex_island
alex_island
MP
le 20 mars à 14:10

Je trouve ça génial d'adapter nos jeux video préféré en filme, séries ou film d'animation.
La qualité et le respect de l'œuvre n'est pas toujours au rendez-vous, mais c'est sympa de les voir tenté des choses. Parmis tout ce qu'il y a eu et qu'il y aura, y a de belles surprises quand même.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Diablo II : Resurrected
2021
3
Resident Evil Village
07 mai 2021
4
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
5
Légendes Pokémon : Arceus
1er trimestre 2022