Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Chargement du lecteur vidéo...
News hardware Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
56281 vues
PS5
Partager sur :

Nous voici face à la DualSense, la manette officielle de la PlayStation 5, sur laquelle repose une grande partie de l’identité et de la réputation de la console. Celle que des millions de joueurs auront entre les mains pour une génération entière. Et pour nous, le constat est sans appel : Sony nous délivre ici un objet qui va au-delà de nos attentes et marque une étape historique dans le ressenti de nos jeux vidéo.

Spécifications
CompatibilitéPlayStation 5, PC, Mac
Type de connexionBluetooth propriétaire et Bluetooth
Boutons d’action 9
Sticks analogiques2
Pad tactileOui
VibrationsOui, Haptique et gâchettes resistives
BatterieOui, incluse et non amovible
Poids282 grammes
Offres
Rakuten
64,99 €Livraison 4,49 €
Amazon
69,95 €Livraison gratuite
Boulanger
69,99 €Retrait en magasin
Fnac
69,99 €Retrait en magasin
Darty
69,99 €Retrait en magasin
Micromania
69,99 €Retrait en magasin

De gros progrès sur la fabrication

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Si la nouvelle DualSense accroche autant l’oeil, c’est principalement grâce à son mélange tranchant de matières et de couleurs avec quelques parties en plastique noir semi-brillant, d’autres en blanc mat, d’autres en blanc brillant, et enfin quelques éléments carrément translucides comme la croix directionnelle et les boutons de façade, rappelant immédiatement les PSP blanches de première génération. L’ensemble est en tout cas assez élégant, clairement plus moderne que la DualShock 4, avec une qualité de fabrication en hausse à tous les niveaux, à commencer par la rigidité générale : contrairement à la génération précédente, ici point de grincement quand on applique une torsion à la manette, et surtout une meilleure résistance aux différentes forces.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

De nets progrès sont visibles aux niveau des ajustements, l’assemblage de la manette se faisant sans vis apparente et le passage d’une pièce à l’autre nous semblant plus maîtrisé. Pourtant, la plupart des jonctions entre zones blanches et noires se font avec une certaine épaisseur, mais celle-ci sert plus l’esthétique et l’ergonomie qu’elle ne subit un défaut de jointure Et c’est donc sans atteindre tout à fait le niveau de finition d’une manette Xbox Series ou d’une Elite Series 2, que le pad DualSense nous laisse dès le premier contact une impression beaucoup plus qualitative, appuyée par son poids, qui passe à 282 grammes, soit 50 grammes de plus que la DS4, et 5 grammes de moins qu’une manette Xbox Series avec ses piles dans le compartiment.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion EngineTest de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion EngineTest de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Une nouvelle prise en main

Après une certaine stagnation entre les DualShock 1, 2 et 3, Sony avait fini par faire évoluer son design vers la DualShock 4, agrandissant les poignées pour une prise en main plus adulte et faisant (enfin) évoluer ses gâchettes vers quelque chose de plus confortable et plus précis. La DualSense accentue cette tendance en augmentant l’épaisseur des poignées à leur base, et en les rallongeant de quelques millimètres. Assez étonnamment, là où la DS4 montrait quelques arêtes, au niveau des plateaux des boutons et de la croix directionnelle par exemple, la DualSense y met des courbes plus douces, alors que la rondeur des poignées de la dernière DualShock est ici remplacée par une zone un peu plus anguleuse. Ces changements, qui restent tout à fait mineurs en termes de dimensions, modifient pourtant grandement la prise en main. La manette semble immédiatement plus grosse et accueille beaucoup mieux la paume des mains, avec des doigts moins serrés pour maintenir l'ensemble. Après des heures de jeu sans la lâcher, nous avons apprécié cette nouvelle position, beaucoup plus reposante, qui n’est pas sans rappeler celle des Nacon Revolution Unlimited et Thrustmaster eSwap Pro Controller, deux manettes encore plus volumineuses.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion EngineTest de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

En grossissant de la sorte, la DualSense s’écarte assez nettement de la Manette Xbox Series, prenant certes l’ascendant de la taille mais réussissant à conserver une meilleure accessibilité pour les mains d’enfants, du moins à partir de 8 ans environ. L’accès aux gâchettes est d’ailleurs facilité par la rondeur des poignées à l’extérieur, laquelle permet de se positionner plus ou moins au-dessus de la manette, mais aussi par un léger raccourcissement de la courbe extérieure qui place les boutons de tranche en biais de quelques degrés à peine.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Notez enfin la présence d’un léger grip sur la partie basse des poignées, une texture fine et légèrement rugueuse, qui améliore le contact entre la paume et la manette, mais sans être aussi présente que chez la concurrence. Cette texture est d’ailleurs assez joliment réalisée puisque le plastique prend en surface la forme de milliers de carrés, ronds, croix et triangles, pour rappeler l’appartenance de la manette au monde PlayStation.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion EngineTest de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion EngineTest de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Des contrôles qui gardent leur place

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Mis à part ce léger changement sur l’angle des boutons de tranche, le mapping de la manette reste quasiment inchangé. On conserve donc le placement symétrique historique des sticks analogiques qui fait tant débat, avec désormais un entraxe de 50 millimètres contre 52 sur la DS4. Et oui, les sticks ont bien été approchés du centre d’un millimètre chacun, ce qui pourrait faire hurler au scandale n’importe quel joueur habitué à l’asymétrique. Pourtant, leur accès est bel et bien facilité par la nouvelle forme des nouvelles poignées. Et au-delà de ce débat, des goûts et habitudes de chacun, nous n’avons rencontré ni difficulté, ni fatigue à jouer dans ces conditions plutôt qu’en asymétrique.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Quant aux sicks eux-mêmes, ils perdent très légèrement en diamètre (moins d’un millimètre) par rapport à ceux de la DS4 mais restent à peine plus larges que ceux de la manette Xbox Series. Leur angle maximal, leur hauteur et leur profondeur restent inchangés, mais ils profitent d’un grip plus marqué sur la couronne et semblent être faits dans un matériaux plus dur que leurs prédécesseurs. Le résultat est globalement bon, juste un tout petit peu plus glissant que sur DS4 ou manette Xbox quand le stick est penché au maximum.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

La croix directionnelle de la DualSense reste très proche de celle de la DS4. Elle conserve grosso-modo son format, avec les quatre directions sur une même coupole, mais qui ressortent indépendamment au niveau de la coque. Le toucher est bon, parfaitement doux et silencieux, et la croix se montre à la fois polyvalente et performante, tant pour les directions opposées que pour les rotations. On est tout de même à l’opposé de la dernière proposition de Microsoft, pour un résultat complètement différent en termes de ressenti. C’est un peu moins précis, les directions sont à peine plus floues vu l'absence de clic, mais c’est aussi plus agréable à manier dans les menus comme en jeu, et puis c’est parfaitement silencieux.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

On peut en dire autant des boutons de façade qui perdent leur côté “clicky” et voient leur seuil d’activation réduit au minimum. Leur manipulation est agréable, l’appui est plus doux, et pourtant ces touches conservent tout de même une bonne réactivité à l’appui comme au retour, grâce à une profondeur d’action réduite à un millimètre seulement. Les boutons sont donc plus réactifs que sur la manette Xbox Series, avec un chapeau qui se positionne plus fermement dans son logement. Ca reste tout de même moins performant sur les appuis répétés que sur une Razer Raiju Ultimate ou une Thrustmaster eSwap Pro, mais pour le grand public, le compromis semble idéal.

Des gâchettes révolutionnaires

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

C’est effectivement du côté des gâchettes que l’on commence à toucher du doigt (sans mauvais jeu de mot) la véritable nature de la DualSense. Déjà, nous sommes face à une proposition proche des DS4 en termes d’angle et de résistance par défaut, avec un format de touche plus long de deux à trois millimètres et une position légèrement plus éloignée d’à peine un ou deux millimètres. Prise à vide, sans être allumée, cette nouvelle position se rapproche un peu de celle de la Manette Xbox Series, sans perdre le côté “palette large” de la DualShock.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Et si nous avons beaucoup aimé trouver des moteurs de vibrations indépendants dans les manettes Xbox One et Series, que ce soit pour les sensations comme pour l’information qu’elles apportent, nous avons simplement adoré découvrir la résistance adaptative des gâchettes de cette DualSense, qui permet de contrôler un seuil à la position et à la résistance variable. Que ce soit pour offrir une inertie, pour obtenir des vibrations variables ou carrément pour réduire la course des gâchettes, cette technologie promet d’ajouter de nombreuses informations, comme de participer plus qu’activement à l’immersion. On imagine déjà le contrôle d’un frein ou d’un accélérateur, de ressentir le ressort d’une gâchette d’arme, la résistance d’une corde d’arc.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Nous serons malheureusement un peu moins enthousiastes avec les touches de tranche L1 et R1, qui d’une part ne proposent pas de sensations spéciales comme les gâchettes, mais en plus restent un peu molles et mal engagées dans leur logement, de telle sorte que leur toucher soit, comme pour la DS4, largement inférieur à ceux des manettes Xbox en général. Ca reste une proposition honnête et tout à fait utilisable, et puis les habitués des consoles PlayStation retrouveront leurs marques, mais la concurrence fait désormais beaucoup mieux, notamment en termes de nervosité.

Un condensé de fonctions à portée des développeurs

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

La DualShock 4 faisait déjà fort, la DualSense enfonce le clou : Détection des mouvements sur 3 axes améliorée en sensibilité et en latence (il reste quand même trois bons dixièmes de secondes si on en croit l’affichage de la manette dans Astro's Playroom), pavé tactile élargi et beaucoup plus précis, haut-parleur au niveau de la manette (avec là aussi un vrai gain en qualité sonore), prise casque et accessoire à l’avant, cette nouvelle manette fait déjà tout ce que faisait la précédente, en mieux, à l’exception de la barre lumineuse à l’arrière pour la VR, simplement absente de cette DualSense. La manette garde tout de même un liseré d’éclairage autour du pavé tactile et un indicateur très discret du numéro de joueur sous ce pavé.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

S’ajoutent à cela cinq boutons supplémentaires : Option à droite du pavé, Create (qui remplace Share) à gauche, la touche PlayStation au format du logo entre les sticks, et qui aurait mérité d’être un peu plus visible, et enfin l’appui sur le pavé, qui en plus du tactile cache un bouton sec. Le cinquième bouton se situe juste sous le précédent et permet d’activer ou de muter le microphone intégré à la manette (ou celui du casque utilisé). Car la DualSense ajoute effectivement un micro intégré, de telle sorte qu’il n’est plus nécessaire de passer par un micro-casque additionnel pour converser avec vos amis ou profiter des commandes vocales. Ce micro, d’une qualité comparable à celui d’une webcam, peut aussi être utilisé dans le cadre du gameplay, comme le jeu Astro's Playroom a su nous le montrer. Reste à voir ce que les développeurs pourront en faire, comme de toutes les fonctions pré-citées.

Des vibrations qui changent complètement la donne

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

S’il est un point sur lequel la DualSense marque les esprits de ceux qui l’utilisent pour la première fois, c’est bien son double retour haptique. Soyons clair, ce n’est pas la première fois qu’une telle technologie est mise en avant par un constructeur. Le Steam Controller en est équipé et Nintendo a utilisé cette technologie pour promouvoir sa Switch et ses JoyCon. Sauf que le rendu offert par la DualSense est très largement au dessus des modèles cités. Il est tellement inédit qu’il prend n’importe quel joueur habitué aux vibrations par surprise. Encore une fois, nous manquons de recul pour savoir de quelle manière cette techno sera utilisée, mais ce qui est sûr c’est qu’après avoir joué à Astro's Playroom (qui est une sorte de démo des possibilités de la manette) nous avons ressenti des choses qu’aucun autre contrôleur nous avait offert auparavant. Marcher dans la neige, contre le vent, sous la pluie, nager avec les vagues, sauter, courir, sont autant d’actions qui peuvent profiter de la finesse des détails de ce type de vibrations. Sans compter la capacité à faire ressentir une sorte de poids, ou du moins de déplacement du centre de gravité de la manette

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

On comprend mieux pourquoi Sony avait prévu de faire bon nombre d’évènements pour présenter sa console. C’était probablement pour présenter sa manette. Car il est difficile d’expliquer une sensation nouvelle à quelqu’un qui ne l’a pas encore ressentie. Notre meilleur conseil si vous voulez vous rendre compte de cette prouesse, sera donc de l’essayer par vous même. Ca vaut largement le coup et il y a de fortes chances qu’après quelques heures avec un tel rendu sous les doigts, vous trouviez les vibrations des autres manettes bien fades.

Une universalisation réelle mais probablement incomplète

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

La DualSense propose tellement de fonctions innovantes qu’on imagine mal la voir utilisée correctement sur d’autres plateformes. Si Apple a déjà annoncé travailler dessus, et si les plateformes Windows ou Android l’accueillent déjà sans driver externe, notamment grâce à une connexion XInput en USB comme en Bluetooth 5.1, la manette est pour le moment utilisable comme n’importe quel autre modèle PC, avec une latence réduite si vous possédez une interface Bluetooth 5.0 minimum. Sticks analogiques, boutons et gâchettes sont bien reconnus, mais sans intégration du pad, du gyroscope, du micro, des gâchettes résistives comme des vibrations haptiques. Tout ce panel de possibilités est cantonné à la PlayStation 5, et il y a de fortes chances que cette situation dure, surtout que Sony ne nous a pas habitués à accompagner ses périphériques de drivers, et encore moins d’application de support.

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Reste que la manette s’en sort très bien avec la proposition de base, telle qu’acceptée par toutes ces plateformes, au point de tenir tête à une manette Xbox One ou Xbox Series en termes d’universalité, pour peu que la configuration des sticks analogiques vous convienne. Une première pour une manette Sony dès sa mise sur le marché. La DualSense a en tout cas l’avantage de proposer une batterie rechargeable interne, capable de tenir une douzaine d’heures en mode Bluetooth sans fonctions additionnelles, une dizaine d’heures sur PlayStation 5 avec un jeu comme Astro's Playroom qui la sollicite énormément, et huit heures sur le même jeu avec un casque branché à la manette. C’est à peu près deux fois moins que ce que propose une Elite Series 2, mais c’est aussi une fois et demi plus que ce qu’offrait la DualShock 4, pourtant moins nourrie en fonctions. Néanmoins, la manette profite de la charge rapide avec son port USB-C et peut se charger totalement en moins d’une heure.

La DualSense est-elle la manette parfaite ?

Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine
Test de la Manette PlayStation 5 DualSense : Le nouvel Emotion Engine

Bien sûr que non, le futur nous donnerait de tout façon tort. Il y a bien quelques détails, quelques choix qui ne plairont pas à tous, quelques fonctions qui auraient pu être améliorées, mais trois fois rien. Ce qui est sûr, c’est que cette manette est totalement dans son temps et qu’elle va bien au-delà de nos espérances. Déjà, ses fonctions sont efficaces, sa connexion fiable et sa fabrication est d’un très haut niveau. Oui, certains clameront leur amour pour les sticks analogiques asymétriques, et je fais partie de ceux là, mais l’ergonomie de la manette est telle que l’on oublie rapidement ce détail pour en apprécier le confort, la précision de ses sticks et les sensations impressionnantes de ses gâchettes résistives. Et puis il y a les vibrations haptiques, couplées à une détection des mouvements et à un haut-parleur, auxquelles seuls une partie en tête à tête avec la manette et un jeu efficace pourront vous initier. Du jamais ressenti auparavant, jamais aussi réussi, jamais aussi convaincant, au point de rendre fade l’ensemble de ses concurrentes. La DualSense n’est peut être pas une manette “parfaite” dans le sens où vous l'entendez, mais c’est très clairement le pad le plus impressionnant du marché, toutes plateformes et toutes gammes de prix confondues, alors même que son tarif est loin d’être excessif. Une véritable raison à elle seule de choisir la PlayStation 5 pour les futurs titres qui l’exploiteront.

Les notes
+Points positifs
  • La promesse des vibrations haptique enfin réalisée
  • Une quantité impressionnante de fonctions
  • La proposition des gâchettes résistives
  • Une croix directionnelle efficace et douce
  • Une très jolie finition sans vis apparente
  • Des sticks analogiques larges et précis
  • Les boutons de façade réactifs
  • Le micro intégré, très pratique finalement
  • Une compatibilité multiplateforme grâce à la double-connectivité Bluetooth/filaire
  • Batterie intégrée et câble USB-C inclus
  • Le rapport qualité / prix très impressionnant
-Points négatifs
  • Le toucher de L1 et R1 a peu évolué
  • 10 heures d’autonomie, c’est à peine mieux que la DualShock 4
  • Peu de chance de voir toutes ces fonctions portées sur d’autres plateformes
  • Pas d’application, pas de remapping pour le moment
En plus d’être un excellent contrôleur, la DualSense ajoute des fonctions inédites permettant, quand le jeu les exploite correctement, d’obtenir des sensations nouvelles et incomparables avec celles des autres manettes. Cet argument là, couplé à de nombreuses autres qualités, fait de la DualSense une manette sensationnelle et très agréable à utiliser. Espérons maintenant que de nombreux développeurs sauront nous faire profiter de ses impressionnantes capacités.
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
25 novembre 2020 à 11:54:36
19/20
Profil de oliveroidubocal,  Jeuxvideo.com
Par oliveroidubocal, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
naidjack
naidjack
MP
le 30 nov. 2020 à 23:31

Batterie intégrée + vises non apparent = vous aurez plus le choix quand votre batterie sera morte go racheter une autre et elle le sera car avec toutes c'est fonctionnalités gadget et totalement inutile pour une manette vous aurez plus d'autonomie au bout de moin de 2ans grand max.

Lire la suite...
Terra-bella
Terra-bella
MP
le 28 nov. 2020 à 17:47

C'est là qu'on confirme une nouvelle fois que Nintendo et Sony vont toujours dans le sens de l'innovation technique et ludique (console nomade, VR, DualSense...) alors que Microsoft ne propose rien de neuf à part des annonces lunaires sur la console la plus révolutionnaire, le jeu Halo le plus ambitieux... tout ça c'est du vent et ne pourra convaincre que peu de monde. Sacrés GAFAM, toujours prêts à balancer du marketing poisseux pour essayer de vendre des iphones, des Stadia et des Xbox... ça fait pleurer dans un sens car tout ce fric jeté par les fenêtres sur un seul jeu raté comme Halo Infinite aurait permis de produire au moins 2 ou 3 hits sur Switch...

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 28 nov. 2020 à 10:52

J’imagine mal quel genre de cessions les gens se font pour que ce point revienne tant que ça, mais pour avoir une Switch, dont les Joy-Cons sont pas réputés pour leur batterie, et une PS4, dont la DualShock ne l’est pas plus, je ne me suis jamais retrouvé en position de ne pas pouvoir jouer car la batterie de ma manette était à plat.

Quand je ne joue pas, les Joy-Cons sont sur la Switch. Quand j’arrête de jouer à la PS4 je branche la DualShock à la console et active le mode dans lequel la manette se charge pendant 3 heures max. Et je n’ai jamais de problème avec l’un ou l’autre des pads.

Lire la suite...
krakxx
krakxx
MP
le 27 nov. 2020 à 17:54

jvc toujours à la botte de sony vous faites pitié

Lire la suite...
ragazzo57
ragazzo57
MP
le 27 nov. 2020 à 09:59

On en parle de la console et des problèmes hardware /software... 🙄

Lire la suite...
DeathList
DeathList
MP
le 27 nov. 2020 à 05:24

Clairement la seule chose qui m'attire dans cette PS5 c'est sa manette et sa promesse de retour haptique. Les graphismes j'en ai rien a carrer, l'important dans un jeu c'est sa jouabilité et ses feedbacks. Avec la Switch et le HD Rumble on se rend bien compte que les vibrations jouent énormément dans le plaisir de jeu car ça se sent bien quand elles ne sont pas là. Donc content que la promesse soit tenu, on verra pour prendre la console quand y aura plus de jeux.

Lire la suite...
MaitreKoalaBAN
MaitreKoalaBAN
MP
le 27 nov. 2020 à 03:10

Sony qui copie allègrement les manettes xbox en y ajoutant quelques fonctions par ci par là sauf que certainement sont peu/pas utiles comme le pavé tactile dégueulasse.

Lire la suite...
SoLiDSnAKee47
SoLiDSnAKee47
MP
le 27 nov. 2020 à 02:43

" 10 heures d’autonomie, c’est à peine mieux que la DualShock 4 " =>> En Plus D'etre Deguelasse, Elle n'a toujours Pas D'autonomie Sur que la manette PS3 Fait mieux voir autant que mes manettes Xbox one a pile :rire: Moi avec ma Elite V1/et Scuf Forza Elite a Pile c'est 35H D'autonomie :ok: !!!!!!!!!!!

Lire la suite...
nataline
nataline
MP
le 27 nov. 2020 à 01:48

Oh Ptin les gars ! C'est énorme un test de : UNE manette !!!
PUB , PUB et PUB ... comme d ab sur JVC

Lire la suite...
Zakynaf
Zakynaf
MP
le 26 nov. 2020 à 21:04

Ils ont toujours pas viré le pavé tactile qui ne sert a rien par contre.

Lire la suite...
Top commentaires
PizzzaKats
PizzzaKats
MP
le 25 nov. 2020 à 11:57

Excellent test. 19/20 pour une superbe manette, c'est mérité.
Moi, je l'adore. :play:

Lire la suite...
legend_pacha
legend_pacha
MP
le 25 nov. 2020 à 12:01

Cette manette est vraiment génial , je pense que même les détracteurs de Sony y trouveront de vrai sensation: les vibrations sont incroyable, je suis resté bloqué sur l’écran titre d’Astro tellement ça m’a pris

Après il faut maintenant que les développeurs saisissent son potentiel sinon elle n’aura pas plus d’intérêt qu’une DS4

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021
4
Légendes Pokémon : Arceus
1er trimestre 2022
5
Diablo II : Resurrected
2021