Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Chargement du lecteur vidéo...
News business Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident
665 vues
Partager sur :

La Chine est considérée à raison comme l’usine du monde, et le marché du jeu vidéo ne déroge pas à la règle. Les studios de l’Empire du Milieu assument le rôle de sous-traitant pour les grandes firmes japonaises, américaines et européennes depuis plusieurs décennies, mais cette situation évolue fortement depuis plusieurs années. Au-delà des grande sociétés chinoises qui jettent leur dévolu sur les studios et éditeurs étrangers, de nombreux acteurs s’intéressent de près à l’occident avec des projets calibrés pour séduire les joueurs à l’international. Quelles sont ces sociétés qui sortent de l’ombre ? Quelle est leur philosophie ? Quels projets nous attendent le long de cette Route de la Soie vidéoludique ? Nos pérégrinations débutent maintenant.

Il était une fois en Chine

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

La Chine est aujourd'hui le marché du jeu vidéo le plus lucratif et donc le plus convoité avec 600 millions de joueurs et 25% des revenus générés dans le monde en 2018. Pourtant, cela n’a pas toujours été ainsi. La mort de Mao Zedong en 1976 est à l’origine d’une réforme économique et politique majeure qui vise entre autres à moderniser les médias chinois. En effet, le pays accuse à cette époque un important retard technologique. C’est dans ce contexte que le jeu vidéo fait ses débuts en Chine au cours des années 1970 avec l’Atari 2600 et les bornes d’arcade. Il faut toutefois attendre la 3e génération de consoles pour voir le jeu vidéo s’installer significativement, ce qui ne se fait pas sans heurt. Le prix des machines flambe face aux coûts d’importation et aux taxes imposées par le gouvernement. Les conséquences directes de cette hausse sont la naissance d’un marché noir et le développement d'un marché gris de contrefaçons.

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

La Chine rattrape son retard technologique au cours des années 90, et développe son économie numérique. La mise en place d’une politique anti-addiction en 2000 qui interdit la commercialisation des consoles de salon et une politique de fermeture découragent les sociétés étrangères. Cette situation combinée à la démocratisation d’Internet et des réseaux sociaux favorisent les productions chinoises ainsi que le marché du PC. Les MMO et les jeux sociaux connaissent un essor sans précédent sur le territoire. Les modèles économiques alternatifs (Free to Play, abonnements), s’imposent alors auprès d’une population majoritairement pauvre. Les succès de World of Warcraft (2004) et de League of Legends (2009), pourtant des productions occidentales, confirment cette théorie.

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Plusieurs événements majeurs viennent par la suite bousculer les habitudes de consommation des joueurs en Chine, et modifient en profondeur ce marché du jeu vidéo. En 2012, Apple parvient à trouver un accord pour distribuer ses iPhones sur le territoire chinois. S'ensuit une démocratisation fulgurante des smartphones. Trois ans plus tard, le gouvernement met officiellement fin à sa politique anti-addiction, et autorise la distribution de consoles sur son territoire. Le jeu vidéo sur PC fait alors face à une nouvelle concurrence. Le mobile qui sort vainqueur de cette confrontation (PC vs Console vs Mobile) représente aujourd'hui 69% du marché du jeu vidéo en Chine. Néanmoins, un nouveau coup d’arrêt frappe l’industrie du jeu vidéo en 2018. Le gouvernement gèle l’approbation des jeux destinés à la Chine le temps de créer le "Online Game Ethics Committee", une institution en charge d’approuver les titres souhaitant être distribués sur le territoire chinois. Tout semble être rentré dans l'ordre depuis avril 2019.

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Dans les années 2000, les firmes chinoises prennent de plus en plus d'envergure, même si celles-ci peinent encore à avoir un impact significatif au-delà de leurs frontières. Ces mêmes éditeurs se tournent ensuite vers l’occident, et investissent massivement au point de devenir des acteurs incontournables à l'international. A titre d’exemple, Tencent représente actuellement +10% des revenus générés par le jeu vidéo dans le monde, et s’est offert entre autres les studios Riot Games, Supercell... ainsi que 40% d’Epic Games. Cette domination s’explique par l'hégémonie de certaines sociétés sur leur marché domestique, ainsi que leurs multiples acquisitions. La mainmise du pays aux côtés de la Corée du Sud sur la scène eSport joue également un rôle non négligeable. Dès 1996-1998 (accès à Internet, sortie de Starcraft), la fièvre de la compétition s’empare du pays. En 2003, le gouvernement reconnaît officiellement cette discipline sportive, et développe ses infrastructures. La Chine N°1 dans l'eSport en 2019, c'est 100.000 joueurs Pro recensés à travers le pays et 20% des revenus générés dans le monde.

La pérégrination vers l’Ouest

Il est temps d’aborder précisément notre sujet du jour - Les studios chinois et leur volonté récente de conquérir les marchés occidentaux - en s’appuyant sur l’historique du jeu vidéo en Chine et une connaissance relative de son industrie… autant d’informations permettant d’analyser les différentes stratégies d’expansion des studios et/ou des éditeurs.

L'Empire du Mobile - TiMi Studios

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Nombreux sont les studios chinois qui capitalisent sur leur savoir-faire pour s’ouvrir à l’international. Le Mobile occupant une place prépondérante sur leur marché domestique, il n’est pas étonnant de retrouver ses sociétés sur nos boutiques dématérialisées avec des projets calibrés pour les joueurs occidentaux. Dans ce domaine, TiMi Studios (fondée en 2008 sous le nom “Jade Studio”) est le parfait exemple d'une transition réussie. Suite à une fusion de studios, la filiale de Tencent Games lance Honor of Kings en 2015 uniquement en Chine. Tencent, conscient du potentiel de ce MOBA en dehors de ses frontières, l’adapte pour une audience étrangère. Arena of Valor voit ainsi le jour un an plus tard, et s’impose rapidement sur iOS et Android. En 2019, Activision confie l’adaptation sur mobiles d’une de ses franchises phares. Call of Duty : Mobile est annoncé lors de la GDC 2019 pour une sortie au mois d’octobre de la même année. Elu meilleur jeu Mobile lors des Game Awards et auréolé de 35 millions de téléchargements en 3 jours pour 2 millions de dollars de revenus, le jeu de TiMi Studios est un véritable raz-de-marée.

Génération Gatcha - miHoYo Limited

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Il est tout bonnement impossible si vous suivez l’actualité vidéoludique d'être passé à côté du phénomène automnale 2020 qu’est “Genshin Impact”. Les retours aussi bien critiques que financiers témoignent en faveur de cet Action-RPG développé par miHoYo Limited. L’histoire de ce studio indépendant fondé au printemps 2011 par trois étudiants de l'université Jia Tong de Shanghai est digne d’une Success Story. miHoYo Ltd. exploite au cours de ses premières années d'existence le marché mobile en Chine pour s’épanouir. La saga Benghuai Academy résume parfaitement la montée en puissance dudit studio. Puis Honkai Impact 3rd débarque en 2016 après deux ans de développement, et devient instantanément un incontournable sur mobiles et PC, tout d’abord en Asie avant d’être déployé en occident au mois de mars 2018.

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Suite à cette véritable première expérience à l'international, miHoYo Limited se penche sur un héritier spirituel. Genshin Impact conserve les forces des précédentes productions, à savoir une direction artistique “manga” léchée et un modèle économique Free to Play, mais octroie au projet les moyens de ses ambitions. miHoYo Limited part en 2020 à la conquête de l’ensemble des marchés du jeu vidéo. Pour ce faire, le studio s’offre les services des orchestres philharmoniques de Londres et de Shanghai, propose des doublages en anglais ainsi que des sous-titres dans plusieurs langues européennes, et s’inspire ouvertement de The Legend of Zelda : Breath of the Wild ou encore de NieR Automata. Ces parti pris visent à séduire une audience à la fois asiatique et occidentale. Les 100 millions de dollars de revenus générés en 12 jours parlent d’eux mêmes. Genshin Impact est l’un des premiers Free to Play revendiqués triple A à faire l'unanimité, malgré la présence de microtransactions.

L’appel du triple A - Game Science

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

La fin du mois d’août 2020 est marquée par l’arrivée tonitruante d’une vidéo de gameplay qui secoue la sphère “gaming” avec 6,5 millions de vues sur la chaîne Youtube d’IGN et 28,5 millions de vues sur Bilibili (mi-octobre 2020). Black Myth : Wukong braque les projecteurs sur Game Science et par effet de bord sur toute l’industrie du jeu vidéo en Chine. Ce studio indépendant, fondé en 2014 par des vétérans ayant au préalable fait leurs armes chez Tencent sur le MMORPG Asura, débute sur mobiles avec 100 Heroes avant de s’attaquer au PC en 2016 avec le jeu de stratégie Art of War : Red Tides. Fort de ces enseignements, Game Science se lance dès 2017 dans un projet d’envergure, un Action-RPG inspiré de la légende du Roi Singe.

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Black Myth : Wukong est la preuve édifiante d’une volonté d’expansion sur les marchés occidentaux d’une partie de la scène indépendante chinoise, une scène “indé” pétrie de bonnes intentions et au savoir-faire indiscutable. Game Science tente de séduire les joueurs occidentaux en s’inspirant de Sekiro Shadows Die Twice, God of War et la saga des Souls tout en puisant dans la mythologie chinoise pour rafraîchir la formule. Après avoir aiguisé ses talents sur le marché mobile majoritairement en Chine, ce studio fort d’une quarantaine de personnes officiant sur Black Myth : Wukong sort enfin de l’ombre, et vise à se faire connaître en occident via une expérience ludique triple A aux visuels saisissants, dignes de la “Next Gen”.

Mythes & Légendes - Softstar Entertainment

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Jusqu’à présent, seuls des studios “start-up” fondés aux débuts des années 2010 semblent s’intéresser aux opportunités offertes par les marchés occidentaux. Toutefois, un éditeur historique accoste discrètement sur ces mêmes rives depuis quelques années. Softstar Entertainment, société fondée en 1988 et basée à Taipei (Taïwan), s’émancipe en septembre 2015 avec la sortie occidentale et multilingue de Xuan-Yuan Sword : The Gate of Firmament sur Steam, puis consoles de salon. Cet éditeur, connu pour la franchise précédemment citée ainsi que The Legend of Sword and Fairy (aka Chinese Paladin), réitère en 2019 cette stratégie avec The Legend of Viccess, un RPG développé par DOMO Studios. S’ensuit l’annonce de Xuan-Yuan Sword VII, une aventure inspirée de la mythologie chinoise, et la confirmation de sa sortie occidentale sur PC en octobre 2020. Softstar Entertainment compte bien s’implanter en occident sans se précipiter. L’éditeur tâte timidement le terrain un jeu après l’autre, et mesure sciemment les risques de cette récente politique d’ouverture tant leur modèle économique sino-centré et cross média demeure solide.

Mon voisin PlayStation - China Hero project

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Le programme “China Hero Project” lancé par Sony en 2016 va quelque peu bousculer le paysage vidéoludique indépendant chinois. Le constructeur japonais soutient par ce biais la créativité des studios "indés" basés en Chine, et les aide à pénétrer les marchés occidentaux aux cotés d'Epic Games, de Unity, etc. La PlayStation 4 et ses 112 millions d’exemplaires écoulés (chiffres d’août 2020) sont un excellent tremplin pour percer à l’international que ce soit au Japon, en Amérique du Nord et en Europe. L’inverse est également vrai. En privilégiant les studios chinois sur leur territoire, Sony espère pénétrer ce marché via une initiative destinée aux machines PlayStation. A l’été 2018, seulement 1,5 millions de PlayStation 4 avaient trouvé preneur en Chine.

Sur les multiples projets ayant candidaté entre 2016 et 2018, moins d’une quinzaine obtient l’aval de Sony. La fermeture de la seconde campagne en août 2018 met un terme aux nouvelles entrées dans le programme. L’objectif de l'éditeur japonais et des studios sélectionnés est désormais de terminer le développement desdits projets, et de les lancer. L'un des premiers titres marquants à voir le jour sous le label “China Hero Project” est Immortal Legacy : The Cipher Jade, anciennement Kill X. Ce FPS horrifique, développé par Viva Games (République, Your Toy), entraîne les amateurs de sensations fortes dans un univers sombre et violent en réalité virtuelle, et reste encore à ce jour l’une des démos les plus téléchargées sur le PlayStation Store chinois.

Genshin Impact, F.I.S.T. : Quand les studios chinois veulent conquérir l'Occident

Deux mois plus tard débarque sur PC et Playstation 4 Hardcore Mecha, un Run & Gun cyberpunk fortement inspiré du maître du genre Metal Slug. Il s’agit du premier jeu du studio indépendant RocketPunch Games basé à Pékin. Quid des autres projets ? Le porte-étendard du programme n’est autre que Lost Soul Aside, un Action-RPG en monde ouvert à la croisée d'un Final Fantasy moderne et d'un Devil May Cry. La genèse du jeu est tout aussi surprenante car Lost Soul Aside est à l’origine un projet personnel. Le développeur Yang Bing diffuse en 2016 un premier trailer qui à raison capte l'attention des joueurs, puis crée dans la foulée le studio UltizeroGames. Ce titre phare du “China Hero Project” sortirait fin 2020 aux dernières nouvelles sur PC et PlayStation 4. Dernière information, une démo jouable fut présentée lors du PlayStation Experience 2017.

Terminons ce tour d’horizon avec deux autres jeux qui chacun à leur manière ont su intriguer la communauté des joueurs. Surgical Scalpels Studio dégaine Boundary lors du ChinaJoy 2016, un FPS spatial compétitif en 5v5 ayant fait une bonne première impression. Ce Shooter en gravité zéro est le premier jeu développé par ce studio fondé en 2015, et devrait effectuer sa première sortie extra-véhiculaire sur PC et PlayStation 4 fin 2020. Dans un autre registre, F.I.S.T : Forged in the Shadow Torch se démarque par son univers dieselpunk et son gameplay inspiré des metroidvania. Le nouveau projet des studios TiGames (Ancient Amuletor VR), établis officiellement à Shanghai depuis 2016, débarque en avril 2021 toujours sur PC et PS4. Sony tend ainsi la main par le biais de son programme à une scène indépendante qui ne fait que croître en Chine, et qui pourrait rencontrer le succès à l'international dans les années à venir.

Voici les autres titres placés sous le label “China Hero Project” : AI-Limit (Palm Technology), Animal Force (ISVR), ANNO : Mutantionem (ThinkingStars), Convallaria (Loong Force), Evotinction (Spikewave Games), In Nightmare (Magic Fish Studio), Pervader (Beijing Light & Digital Tech) , RAN : Lost Islands (Jolly Roger) et The Walker (Shanghai Edge Technology).

Studios indépendants et éditeurs historiques, Free-to-Play et triple A, genres et thémes variés (RPG, FPS, Action, Horreur…), le monde prend enfin la mesure du phénomène “Made in China” qui commence tout juste à se propager aux quatres coins du globe. Ce phénomène souffle un vent de fraîcheur à l’heure des consoles de neuvième génération, et apporte dans ses bagages une vision du jeu vidéo qui n'appartient qu'à la Chine, et uniquement à la Chine.

Lost Soul Aside : Un Action-RPG inspiré de Final Fantasy et Devil May Cry

Chargement de la vidéo Lost Soul Aside Chronique
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Par Silent_Jay, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Rustt445
Rustt445
MP
le 26 oct. à 18:51

Tant mieux si la Chine envahit l'Occident avec ses jeux.

Lire la suite...
Darkstalkerz
Darkstalkerz
MP
le 26 oct. à 15:56

Les messages racistes ont été supprimé, bien !
On est là pour parler de l'essor des jeux vidéo en Chine, c'est tout.

Lire la suite...
Commentaire édité 26 oct., 15:57 par Darkstalkerz
N4N4R
N4N4R
MP
le 26 oct. à 14:24

Les chinois du FBI !

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 26 oct. à 12:14

La vision totalitaire serait-elle celle de la Chine ?

Lire la suite...
Etianos
Etianos
MP
le 26 oct. à 11:04

Si on voit cela sous l'oeil d'une émancipation culturel, on peut certes trouver cela bien.

D'un oeil plus critique on se retrouve avec des productions qui "singe" (désolé du mot) le modèle occidental ou voisins japonais/coréen. C'est le même plat de lasagne mais la dernière couche du dessus est juste maison.

Dans un marché ou les productions très uniformiste de Free 2 play à la League of Legends gangrène déjà la scène international au côté d'autre titre du même genre et rejoint par des production triple A ayant le même ADN que le reste du marché. J'y vois juste une saturation d'idées.

Lire la suite...
Alvein
Alvein
MP
le 26 oct. à 10:16

JVC est déjà conquis de toute facon.

Quand j'ai mis un 0 à Genshin jugeant que la partie plagiée ne méritait aucune note, et que le reste n'est que du gacha mobile toxique, on m'a supprimé ma note pour motif "flood".
Quand les avis des lecteurs sont censurés/effacés sans raison valable pour ne faire apparaitre que les bonnes notes. On est en plein dans la mentalité chinoise. (ca sert à rien mettre l'option 0/20 si vous avez un robot qui vient derrière pour les effacer automatiquement hein)

Et maintenant, qu'est-ce qu'on a quelques semaines plus tard? Des joueurs qui se plaignent du tirage loto des perso, la quasi impossibilité de faire évoluer ces persos dans le late-game, des problèmes de resin energy...
Bref, tout un tas de mecanismes mis en place pour forcer les joueurs à payer, commme tout jeu mobile de merde se doit de l'être.

Lire la suite...
Lama_Libre
Lama_Libre
MP
le 26 oct. à 09:13

Laogai Studio présentera prochainement Laogai Simulator... hâte d'en savoir plus :sournois:

Lire la suite...
Ivak87
Ivak87
MP
le 26 oct. à 08:47

Et à quand un vrai jeux vidéo made in china ? Un Phantom Pain qui raconte quelque chose ? Ah non, pas possible, c'est vrai, car il est interdit en Chine de poser une réflexion et encore moins une critique politique. En même temps vu le niveau général, si l'on omet quelques jeux de Kojima, Rockstar, rien d'étonnant à ce que cette industrie se transforme en fast food indigeste. C'est fini les vrais jeux, place à la merde formaté pour des gens qui ont 5 ans d'âge mental. Il suffit de voir comment on s'extasie sur ces jeux sans âme et sur des propositions comme le gamepass qui permet de jouer à des centaines de merdes au lieu de proposer des jeux qui ne nous font pas perdre notre temps. C'est horrible ce qui se passe avec le jeux vidéo, on était en passe de devenir un média aussi puissant que le cinéma ou la littérature et on s'enfonce dans une médiocrité sans nom car des gens trouvent ces horreurs de jeux post moderne intéressant alors qu'ils sont vide, sans écriture, médiocre. C'est pas que la Chine, on fait pareil partout. C'est une honte. Rendez moi mgs2.

Lire la suite...
Kroiiz3
Kroiiz3
MP
le 25 oct. à 23:13

Fist, le bon terme employé pour ce jeu qui essaye de faire rentrer cette mode immonde du gatcha et du système d’énergie infâme sur pc et consoles. Cassez vous avec votre arnaque, et tous ceux qui participent à ça pleurer pas quand on vous foutera une jauge d’énergie de merde sur GTA 6 online et TES VI. Vous aurez ouvert la voie à ces pratiques d’escrocs.
Merci encore une fois à jvc de mettre en avant ce genre d’escroquerie.

Lire la suite...
Cpia
Cpia
MP
le 25 oct. à 23:00

Vous avez zappé Tose, dont une grande partie est en Chine?

La photo de Mao, interet? A quand De Gaulle ou Truman pour des studios FR ou US?
Hors sujet. On parle JV.

Wukong est un des titres à venir qui m' intrigue le plus, perso. J' espère vraiment qu'ils trouveront un BON editeur, quelqu'il soit (comprendre, un qui laisse la liberté créatrice au 1er plan, pas un cahier des charges orienté nombre de ventes)
Yep, chouette design, une autre vision, un ptit espoir de vrais boss (la demo, forcément ultra scriptee, faudra vérifier à la sortie), des éléments avec du potentiel...
Oh, et une ré appropriation de leur propre légende, après Goku, ça ne peut QUE être intéressant. :)

Ouep, je peux que me réjouir à l'idée de diversité culturelle, il n'y a rien de mieux pour un média.

Vivement bientôt, donc :)

Lire la suite...
Top commentaires
SSDMagique
SSDMagique
MP
le 25 oct. à 13:08

CTRL+C CTRL+V

Lire la suite...
Prince-noctis
Prince-noctis
MP
le 25 oct. à 13:30

J'arrive https://image.noelshack.com/fichiers/2019/10/6/1552144394-xi.png

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
NieR Replicant ver.1.22474487139...
23 avr. 2021
3
Monster Hunter Rise
26 mars 2021
4
Blood Bowl III
2021
5
S.T.A.L.K.E.R. 2
2021