Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Microsoft prend parti pour Epic dans sa lutte contre Apple et publie dix principes pour son store

News business
Microsoft prend parti pour Epic dans sa lutte contre Apple et publie dix principes pour son store
Microsoft prend parti pour Epic dans sa lutte contre Apple et publie dix principes pour son store
Partager sur :

Depuis le 13 août 2020, date clé durant laquelle Epic tentait de contourner le système de paiement d'iOS et sa commission de 30 % avec une méthode de paiement direct dans Fortnite, de grands noms semblent forger une alliance contre Apple.

Microsoft a publié il y a quelques heures "10 principes pour le Microsoft Store sur Windows". Une déclaration qui survient en plein conflit entre les géants Epic et Apple, dont le procès se tiendra en mai 2021. Sans faire directement mention de ce dernier, l'entreprise indique s'appuyer sur les idées de Coalition for App Fairness, une nouvelle alliance regroupant Epic, les sociétés mères de Tinder, Spotify, Deezer, Basecamp, ou encore Blix, vouée à dénoncer les pratiques commerciales imposées par Apple et Google.

Aujourd'hui, nous adoptons 10 principes - s'appuyant sur les idées et le travail de la Coalition for App Fairness (CAF) - pour promouvoir le choix, assurer l'équité et favoriser l'innovation sur Windows 10, notre plateforme la plus populaire, et notre propre Microsoft Store sur Windows 10.

Microsoft prend parti pour Epic dans sa lutte contre Apple et publie dix principes pour son store

Sur certains points, la position de Microsoft se veut contraire à celle d'Apple, refusant de "bloquer les app stores concurrentes" ou les applications selon le modèle commercial décidé par le développeur. "Notre app store facturera des frais raisonnables", indique t-il encore plus loin. Les quatre premiers principes sont ainsi voués à préserver une "liberté de choix, de concurrence et d'innovation" sur Windows 10.

Les 10 principes de Microsoft
  1. Les développeurs auront la liberté de choisir de distribuer leurs applications pour Windows par l'intermédiaire de notre boutique d'applications. Nous ne bloquerons pas les app stores concurrents sur Windows.
  2. Nous ne bloquerons pas une application de Windows en fonction du modèle commercial d'un développeur ou de la manière dont il fournit du contenu et des services, notamment si le contenu est installé sur un appareil ou diffusé depuis le cloud.
  3. Nous ne bloquerons pas une application de Windows en fonction du choix du système de paiement à utiliser pour le traitement des achats effectués dans son application par un développeur.
  4. Nous donnerons aux développeurs des informations sur les interfaces d'interopérabilité que nous utilisons sur Windows, comme indiqué dans nos principes d'interopérabilité
  5. Chaque développeur aura accès à notre app store tant qu'il répondra à des normes et des exigences objectives, notamment en matière de sécurité, de confidentialité, de qualité, de contenu et de sécurité numérique.
  6. Notre app store facturera des frais raisonnables qui reflètent la concurrence à laquelle nous sommes confrontés de la part des autres app stores sur Windows et ne forcera pas un développeur à vendre dans son application ce qu'il ne veut pas vendre.
  7. Notre app store n'empêchera pas les développeurs de communiquer directement avec leurs utilisateurs par le biais de leurs applications à des fins commerciales légitimes.
  8. Notre app store proposera nos propres applications selon les mêmes normes que celles des applications concurrentes.
  9. Microsoft n'utilisera aucune information ou donnée non publique de son app store concernant l'application d'un développeur pour lui faire concurrence.
  10. Notre app store sera transparent en ce qui concerne ses règles et politiques et ses possibilités de promotion et de commercialisation, les appliquera de manière cohérente et objective, notifiera les changements et mettra à disposition une procédure équitable pour résoudre les litiges.

Le géant prend également le temps de développer le principe n° 6, qui offre aux développeurs la possibilité de décider ce qu'ils veulent vendre ou non dans leurs applications.

Par exemple, en tant que développeur d'applications, nous avons parfois été frustrés par d'autres magasins d'applications qui nous obligent à vendre des services dans nos applications même lorsque nos utilisateurs ne les attendent pas ou ne les veulent pas et que nous ne pouvons pas le faire de manière rentable.

Une large coalition formée contre Apple

Microsoft prend parti pour Epic dans sa lutte contre Apple et publie dix principes pour son store

Cette déclaration décrite comme une première étape, gagnerait selon Microsoft à prendre la direction d'un débat public sur la manière d'équilibrer équitablement les intérêts des développeurs et des propriétaires de plateformes. En août, alors qu'Apple avait pour projet d'empêcher l'accès d'Epic aux outils de développement sur iOS, l'entreprise publiait déjà une déclaration allant dans le sens de ce dernier ; celle-ci indiquait l'importance cruciale du moteur Unreal et que le retirer "porterait préjudice aux créateurs de jeux et aux joueurs".

Suivant cette nouvelle publication, la Coalition for App Fairness a publiquement félicité la décision de Microsoft, évoquant une étape "cruciale" pour l'uniformisation des règles imposées aux développeurs. De son côté, Tim Sweeney, CEO d'Epic, décrit cette dernière comme "merveilleuse à voir".

Créer une norme de conduite cohérente sur toutes les plateformes prend du temps. Le feedback est essentiel et nous applaudissons les progrès réalisés par Microsoft. La Coalition for App Fairness collaborera étroitement avec Microsoft pour s'assurer qu'à mesure que ses principes évoluent, ils continuent à avoir un impact positif sur l'ensemble du secteur. - Coalition for App Fairness

Rappelons qu'en parallèle, au mois d'août dernier, Microsoft clôturait son test pour xCloud sur le système iOS, indiquant qu'"Apple était la seule plateforme polyvalente qui empêchait les consommateurs de profiter des services de cloud gaming et d’abonnement à des jeux comme le Xbox Game Pass". La marque à la pomme avait alors expliqué que les développeurs doivent soumettre leurs jeux individuellement afin d'intégrer le store.

Mais selon l'ancien directeur de l'App Store, Phil Shoemaker, la raison serait que le propre service d'abonnement d'Apple, Apple Arcade, représente un concurrent direct. Il évoque des directives "arbitraires" et "discutables" ; des propos relatés dans un rapport publié par les démocrates de la Chambre des Représentants, qui stipule qu'Apple a autorisé sa propre application (Apple Arcade) dans sa boutique "même si elle viole les directives existantes". Un document désapprouvé par Apple, qui déclarait à Business Insider mercredi dernier ne "pas détenir de part de marché dominante" et avoir construit un endroit sûr et fiable pour les utilisateurs.

De leur côté, les abonnés du Game Pass Ultimate disposant d'un appareil Android peuvent profiter du service xCloud depuis le 15 septembre. Cette semaine, Phil Spencer aurait finalement trouvé le moyen de contourner les restrictions mises en place, grâce à une "solution basée sur un navigateur internet".

Une coalition se soulève contre Apple et Google

Chargement de la vidéo Chronique
Profil de Tiraxa,  Jeuxvideo.com
Par Tiraxa, Rédaction jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Noob_Squad
Noob_Squad
MP
le 12 oct. à 17:38

Marrant. Cela ne concerne pas la XBOX...

Lire la suite...
neozerabbit
neozerabbit
MP
le 12 oct. à 16:56

Je trouve qu'on avance. Même si Microsoft et Epic ne sont pas des chevaliers blancs exempt de reproches, Apple ne n'est pas plus et abuse d'une position ultra dominante. Il faut revenir à des choses raisonnables et rationnelles.

C'est comme le fait de payer un "smart téléphone" 800 balles, ce n'est pas normal.

Lire la suite...
Commentaire édité 12 oct., 16:56 par neozerabbit
Oliomono
Oliomono
MP
le 10 oct. à 00:54

Je sens arriver une explosion de la consommation de pop-corn avec toutes ces histoires 🍿

Lire la suite...
Commentaire édité 10 oct., 00:57 par Oliomono
BJV_777
BJV_777
MP
le 09 oct. à 20:10

Apple c'est le mal. Comme Uber.

Lire la suite...
Fan2Chaussettes
Fan2Chaussettes
MP
le 09 oct. à 19:25

Avec toute cette histoire, on dirait qu'Apple veut revenir au modèle économique qui les ont fait passer pour des ringards dans les années 1995-2000.

Se fermer ainsi aux developpeurs, qui créent ton propre contenu, faut être vraiment autiste. Si les devellopeurs les quittent en masse, leurs produits seront moins attractifs pour le reste de leurs offres.

Ils sont en train d'abandonner le jeu vidéo de leur public sur ordi. Ils ne veulent plus que vendre des tablettes et des téléphones. Ce qui veut dire, vu leur positionnement de seul géant de la tech qui ne créé pas de contenu logciel autre que des plateformes de vente de DRM, qu'il n'y aura pas d'innovation sur les supports Apple pour un certain temps. On est en train de revenir vers une norme du type "ah bah désolé, ça sortira pas sur Apple" alors qu'ils avaient contribué à faire se sortir les doigts des devs pour porter leurs jv sur noyau Linux.

Ca pourrait être le croche-pied fatal de Microsoft pour Apple. C'est d'une autre envergure que la "petite gueguerre gentillette" entre MS et Sony (quoi qu'en disent les gens d'ici, MS vs Apple, c'est un autre niveau que MS vs Sony). Si MS réussi, alors ils auront tué un concurent qui leur fait perdre des clients depuis 20 ans. Si MS "foire" et qu'Apple plie (c'est pas le genre de la maison mais bon), alors ils auront affaibli ce même concurent : "pile je gagne, face tu perd".

Je me demande ce qu'en pense Sony car ils ont aussi des coups à donner à Apple du coté musical, vu que Sony Music n'est pas non plus les BFF d'Apple Music, et qu'ils sortent eux aussi des téléphones sur Android.

Lire la suite...
Commentaire édité 09 oct., 19:31 par Fan2Chaussettes
daba
daba
MP
le 09 oct. à 15:53

Je salue l'attitude de Microsoft face à Apple mais je me demande s'ils appliqueront la même ouverture sur leur propre plateforme fermée, à savoir Xbox. Vont-ils autoriser d'autres stores à s'implanter sur Xbox ?

Lire la suite...
Commentaire édité 09 oct., 15:53 par daba
Mathieu-R
Mathieu-R
MP
le 09 oct. à 15:51

Qui est-ce qui disait qu'Epic n'avait aucune chance face à Apple ?...

Dommage que tout ce ramdam ne concerne que la distribution numérique à laquelle, de toute façon, je ne souhaite aucun bien, qui qu'en soit le bénéficiaire (puisque ce n'est pas le joueur).

Lire la suite...
Commentaire édité 09 oct., 15:53 par Mathieu-R
c3yl
c3yl
MP
le 09 oct. à 15:48

Microsoft ne prends pas directement parti pour Epic.
C'est comme quand tout le monde disait que Gabe Newell était du côté d'Epic, juste parce que quelques mois avant la guerre Apple/Epic il avait critiqué le système fermé d'Apple...

Ce n'est pas parce qu'on critique le Metro qu'on préfère pour autant le Bus...
Cette logique...

Lire la suite...
piou-piou6
piou-piou6
MP
le 09 oct. à 15:24

J'ai un vieux mac book pro mais j'ai installé Windows car mac os X est un vrai merde pour les jeux vidéo et Microsoft à raison de soutenir Epic et d'acheter Bethesda. :hap:

Lire la suite...
spectrum55
spectrum55
MP
le 09 oct. à 15:23

Dans l'optique où Microsoft veux dominer le marché du jeux vidéo de la même manière quasi monopolistique sur le marché entreprise et résidentielle, c'était assez évident qu'il se rangerais du coté de Epic. C'est purement une stratégie opportuniste de la part de Redmond.

Lire la suite...
Top commentaires
jorox23
jorox23
MP
le 09 oct. à 12:20

Comme quoi les devs auraient dû porter leurs applications massivement sur Windows Phone à l'époque, le manque d'application est la principale raison de l'échec cuisant des Windows Phone. Maintenant les devs se font vampiriser par Apple et Google...

Lire la suite...
Commentaire édité 09 oct., 12:20 par jorox23
MuhammadAliJr
MuhammadAliJr
MP
le 09 oct. à 12:20

Le 10 commandements de Microsoft https://image.noelshack.com/fichiers/2016/38/1474550815-1474299886-picsart-09-20-05-35-43.png

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020
4
Marvel's Spider-Man : Miles Morales
19 nov. 2020
5
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2021