Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Agressions sexuelles et harcèlement : une nouvelle vague d'accusations secoue l'industrie

News business
Agressions sexuelles et harcèlement : une nouvelle vague d'accusations secoue l'industrie
Agressions sexuelles et harcèlement : une nouvelle vague d'accusations secoue l'industrie
Partager sur :

Les témoignages de femmes à l'encontre d'acteurs majeurs de l'industrie vidéoludique, accusés de harcèlement voire d'agressions sexuelles, affluent sur internet depuis plus d'une semaine maintenant. Un mouvement de libération de la parole d'une ampleur inédite.

Les accusations visant Chris Avellone, scénariste réputé du milieu qui a travaillé sur Fallout : New Vegas, Pillars of Eternity ou encore Alpha Protocol, ont été l'un des éléments déclencheurs du mouvement. Samedi 20 juin, une certaine Karissa a publié un long récit sur Twitter, racontant comment l'auteur l'aurait enivrée puis agressée sexuellement au cours d'une convention il y a plusieurs années. D'autres témoignages de femmes décrivant des comportements abusifs de la part d'Avellone ont rapidement fait surface, notamment dans les colonnes de Kotaku. Sans nier ni reconnaître clairement les faits publiquement, l'intéressé a présenté des excuses à plusieurs accusatrices. Deux jours plus tard, Techland (Dying Light 2), Paradox Interactive (Vampire The Masquerade Bloodlines 2) et Gato Salvaje (The Waylanders) ont chacun diffusé un communiqué et pris leurs distances avec l'auteur.

Depuis, les récits se sont multipliés sur les réseaux sociaux, dénonçant les dérives dans certaines équipes ou des personnes bien précises de l'industrie. Certains évoquent des cas de harcèlement sexuel, d'autres des menaces, des agressions sexuelles ou des propos racistes, sexistes et homophobes, qui remontent parfois à plusieurs années. Difficilement vérifiables, ces accusations graves sont tellement nombreuses qu'il est "impossible de tout recenser", se désole la scénariste Meghna Jayanth, qui a relayé un grand nombre de ces prises de parole sur son profil Twitter.

Ubisoft sous le feu des accusations

Dans le lot, un nom ressort régulièrement : celui d'Ubisoft, l'un des plus gros employeurs de l'industrie avec ses milliers de salariés à travers le globe. Les témoignages, anonymes ou non, concernent les bureaux de la firme au Canada, mais aussi aux États-Unis, en Bulgarie, en Suède et en France, visant parfois nommément certains employés haut placés. Le service des ressources humaines est à plusieurs reprises pointé du doigt pour son inaction face à ces abus et pour avoir protégé certains agresseurs présumés.

Ubisoft a rapidement réagi par voie de communiqué à la presse, indiquant prendre la situation "très au sérieux".

Concernant les récentes allégations portées contre certains membres des équipes d’Ubisoft : nous souhaitons commencer par nous excuser auprès de toutes les personnes affectées - nous sommes sincèrement désolés. Nous sommes engagés à créer un environnement inclusif et sûr pour nos équipes, nos joueurs et nos communautés. Il apparaît clairement que nous n'avons pas réussi à atteindre cet objectif. Nous devons faire mieux. Nous avons lancé des enquêtes sur les allégations avec le soutien de consultants externes spécialisés. En fonction de leurs conclusions, nous nous engageons à prendre toutes les mesures disciplinaires appropriées. Ces enquêtes étant en cours, nous ne pouvons pas faire de commentaires supplémentaires. Nous procédons également à l'audit de nos politiques, procédures et systèmes existants afin de comprendre là où ils ont été défaillants, et de nous assurer que nous puissions mieux prévenir, détecter et punir tout comportement inapproprié. Nous partagerons avec nos équipes les mesures supplémentaires que nous sommes en train de mettre en place dans les jours qui viennent. Notre objectif est de favoriser un environnement dont nos employés, nos partenaires et nos communautés puissent être fiers, un environnement qui reflète nos valeurs et qui est sûr pour tous. Communiqué d'Ubisoft du 25 juin.

Le syndicat Solidaires Informatique Ubisoft Paris a également pris la parole dans un communiqué daté au 26 juin, et affirme qu'il "ne s’agit pas seulement de quelques cas isolés, dont l’exclusion seule suffirait à résoudre le problème, mais d’une question systémique, qui semble tolérée de manière massive et de longue date". Il demande ainsi à l'entreprise qu'elle "prenne ses responsabilités et entreprenne des changements en profondeur, en identifiant toutes les personnes, les mécanismes et la culture qui a permis et protégé ses violences et en la changeant radicalement, plutôt que quelques licenciements, de la communication externe et du damage control". Selon les informations de Bloomberg, Ubisoft aurait mis à pied deux personnes, toutes deux vice-présidents de l'équipe éditoriale, le premier à Paris, le second à Toronto, ainsi que plusieurs autres employés. La porte-parole Stéphanie Magnier a indiqué que l'entreprise ne fera pas d'autres commentaires le temps de l'enquête sur les accusations dont ses employés font l'objet.

Insomniac Games est aussi concerné par cette vague d'accusations et a publié deux tweets en réponse aux messages d'une ancienne employée, concernant une dizaine de femmes qui auraient été affectées et poussées à la démission par la direction du studio. Celle-ci aurait protégé plusieurs prédateurs sexuels, selon les dires de nos confrères de gamesindustry.

Nous étions au courant des allégations formulées aujourd'hui dans les tweets d'une ancienne employée et nous avions pris de nombreuses mesures pour y remédier. Pour des raisons juridiques et de confidentialité, nous ne répondrons pas aux allégations individuelles concernant d'anciens employés spécifiques. Nous sommes un lieu de travail familial qui a toujours activement encouragé la diversité, l'inclusion, la représentation et l'égalité. Nous continuerons de le faire chaque jour. Communiqué d'Insomniac Games du 23 juin.

Des streameurs Twitch également dénoncés

Ce n'est pas la première fois que ce type de témoignages sort publiquement, mais le phénomène prend ici une ampleur inédite et ne s'arrête pas à une poignée d'affaires, comme ce fut le cas en août dernier avec les accusations à l'encontre du compositeur Jeremy Soule et du développeur indépendant Alec Holowka. L'ensemble du secteur semble secoué, y compris le milieu du streaming. Un document Google mis en ligne le 23 juin par la streameuse Jessica Richey recense plus de 260 accusations de harcèlement sexuel et de comportements inappropriés, visant principalement des créateurs de contenu américains et des personnalités de l'esport. Plusieurs d'entre eux ont été bannis de manière permanente, certains ayant reconnu les faits en présentant des excuses publiques, tels que iAmSpoon et BlessRNG. Twitch s'est fendu du communiqué suivant le 24 juin, jour de l'appel au boycott "TwitchBlackout", organisé pour dénoncer le manque de réaction de la plateforme face aux cas de harcèlement.

Nous examinons chacun des cas portés à notre connaissance dans les meilleurs délais, tout en effectuant les vérifications nécessaires. Nous traitons en priorité les cas les plus graves et nous allons commencer à bannir certains comptes de manière permanente. Dans beaucoup de cas, les incidents dénoncés ont eu lieu hors de Twitch, et nous devons rassembler plus d'informations pour orienter nos décisions. Dans certains cas, nous devrons solliciter les autorités, qui sont mieux placées pour conduire des enquêtes abouties. Communiqué de Twitch du 24 juin.

Profil de Clementoss,  Jeuxvideo.com
Par Clementoss, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Shuzz7
Shuzz7
MP
le 07 juil. à 00:20

C’est un FOUTOIRE mondial, des accusations ok normal logique, est-ce qu’elles sont vrais ? Aucune Idée, ce sont des accusations sans aucunes preuves ni explications pour la plupart, c’est juste chelou, j’comprends qu’il y est des accusations concernant des actes aussi graves MAIS ce qui me soûle, c’est que j’ai une ÉNORME impression, que c’est pour faire baisser la popularité, donner à une industrie une très mauvaise vue, ce qui peut ruiner les plus petites industries, et pour finir on est littéralement entrain de vivre des choses où : Il y a des accusations ou des témoignages et, voilà, terminé SAUF que si il n’y a aucunes preuves, bah, c’est poubelle on peut rien faire, on ne peut pas arrêter un agresseur sans être sûr qu’il est fait quelque chose, c’est pour ça que moi j’ai un avis très critique sur ce genre d’accusations qui pleuvent en mêmes temps et sans contenus, qui ne peut pas permettre de passer ces accusations vers la justice et par la suite faire les choses nécessaires, bref c’est juste des lignes écrites, sans contenus importants,
pour faire jolies pour le moment. PS : Y’a des chances que ce que j’ai écris choque mais c’est mon avis parce que j’en ai un peu marre de ces histoires qui finissent dans le néant.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 06 juil. à 10:58

J'étais entrain de supprimer mes pseudos (par dégout du site), et puis je reçois ça dans mes mails..

Alors évidemment il existe plusieurs formes de harcèlement, comme ici-même sur les forums de JVC... Exemple tu as des gens (ou une personne avec plusieurs comptes) qui te font ***** depuis des années, ils savent qui tu es même sous un autre compte (mystère), et ne manquent pas de salir ta réputation en envoyant des petits mp aux gens qui ne te connaissent pas pour dire des trucs complètement faux ! Du coup tu te retrouve parano tu penses que tout les gens que tu croises te tournent le dos tôt ou tard (c'est ce qui arrive)... Qu'est-ce que tu peux faire face à ce genre de personnage ? Les admins "pfff boh prenez du recul", les modérateurs n'en parlons pas... Ces personnages ne se gênent pas pour nous dire qu'ils nous ******, et ne manquent pas de faire connaitre leurs pensées à votre égard sur les forums, mais personne dit rien au contraire on +...

C'est partout pareil de toute manière tu parles au micro ta une bande de* qui se la jouent "j'ai la plus grosse", ton pseudo c'est Anna ou Christelle c'est pire.

Serieux les filles ne vous laissez pas faire, ou passez à autre chose !

Lire la suite...
MisterFumble
MisterFumble
MP
le 05 juil. à 02:02

La culture du viol n'est pas un mythe !!

Les violences sexistes sont tellement banalisées qu'on en vient à en rire grassement et à prendre ce sujet à la rigolade. Pourtant c'est très sérieux !!

C'est à croire que personne a une mère, une soeur, une amie, une petite-amie...
Il serait temps de se réveiller !!

Si ça touchait qqn-e de proche de vous, je ne pense pas que vous seriez en train de rire grassement ou de ridiculiser ce genre de comportements !!

Quasiment toutes les femmes connaissent ce genre de comportements déplacés : Avant d'atteindre 18 ans, 3/5 filles ont connu ce comportement harcelant, sexiste etc !!

Seuls 10% des viols débouchent sur une plainte !!

Et bref, profitons-en pour tordre le cou à une idée reçue NON, les violences sexuelles ne touchent pas que les femmes non plus !!

Lire la suite...
ridfus93
ridfus93
MP
le 04 juil. à 20:17

Le sujet traité est sensible et bon nombres de femmes mettent du tps à en parler mais quand elle le font c est devant l autorité compétente et certainement pas sur tweeter! Je ne dis pas qu il n y a que des mytho mais tweeter contrairement à un média conventionnel ne vérifie pas ses sources!!

Les réseaux sociaux sont devenus un outil diffamatoire utilisé de manière abjecte et sans contrôle la plupart du tps alors prenons du recul et voyons ce que dira la justice ou lieu de lire une bande de tweetos qui se font juges et bourreaux!

Au delà de ça et si véracités des faits il y a, il ne faut pas que ça reste impuni!

Lire la suite...
albou53
albou53
MP
le 03 juil. à 16:42

Je sais pas pourquoi, mais finalement ça me surprend pas tant que ça... Comme quoi, le jeu vidéo est un milieu "comme les autres". Et pour Chris Avellone qui était déjà en perte de vitesse, c'est un vrai coup de pied dans les valseuses...
Maintenant il va sûrement falloir s'attendre à ce que ça touche le monde youtube français.
Parce que subversqueezie qui jouait les héros en accusant tout le monde sous couvert de n'accuser personne... un jour il va falloir agir :rire:

Lire la suite...
Msyann67300
Msyann67300
MP
le 03 juil. à 15:12

Heureusement que les femmes ne sont pas en plus de couleurs différentes sinon aie aie aie. Jeuxvideo.com se transforme en figaro pas mal.

Lire la suite...
BALAVOME
BALAVOME
MP
le 02 juil. à 13:14

Les réseaux sociaux peuvent être user avec abus mais aussi avec intérêt général pour que des femmes et des hommes incapables d'aller porter plaintes parce que psychologiquement touchés puissent avoir un soutien moral. A mediter.

Lire la suite...
nico1795
nico1795
MP
le 02 juil. à 12:34

Tu veux faire condamner un agresseur : tu portes plainte , tu veux régler tes comptes : tu balances sur les réseaux sociaux........ à méditer

Lire la suite...
Ramipril2
Ramipril2
MP
le 01 juil. à 19:10

JVC contentez vous du JV pcq meme ca vous avez du mal à le faire bien et de manière objective.

Quant à ces femmes qui balancent systématiquement leurs accusations et plaintes sur twitter avant d'aller au commissariat y'en a marre.
Ce genre d'affaire ca se règle au tribunal pas sur internet

Lire la suite...
Rihanal
Rihanal
MP
le 30 juin à 23:46

Assassin creed anala https://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466366197-risitas10.png

Lire la suite...
Top commentaires
Tortue_Ninchat
Tortue_Ninchat
MP
le 29 juin à 14:53

Ce qui est génial de nos jours c'est que n'importe qui peut dire n'importe quoi, casser des vies comme ça en 1 tweet. Qu'on soit bien clair en aucun cas je dis que ces accusations sont fausse. Je dis juste qu'avec un simple tweet des gens se retrouve accuser, viré, voir enfermer sans avoir le moindre droit de réponse.
Il y a un truc qui s'appelle la justice et les tribunaux, c'est censé servir à ca plutôt que d'étaler des accusations sans jamais aucune preuve sur les réseaux sociaux.

Alors j'espère sincèrement que les victimes puissent avoir justice et que leurs agresseurs, harceleurs soit punit mais qu'ils le soient devant un tribunal, pas devant les réseaux sociaux.

Lire la suite...
Schounis4
Schounis4
MP
le 29 juin à 13:22

ça va être quoi le hashtag cette fois?

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Marvel's Spider-Man : Miles Morales
19 nov. 2020
4
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020
5
Gotham Knights
2021