Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Droits d'auteurs : Twitch sanctionne, ils réagissent ! (vidéo)

Chargement du lecteur vidéo...
News débat et opinion Droits d'auteurs : Twitch sanctionne, ils réagissent ! (vidéo)
10868 vues
Partager sur :

Nous revenons aujourd'hui sur l'actualité qui a secoué le début de semaine et qui concerne Twitch. Les majors, déjà à l'origine de nombreuses plaintes visant à faire respecter les droits d'auteurs qu'ils protègent, notamment sur YouTube, ont émis plusieurs réclamations à travers la plateforme de streaming d'Amazon, jusqu'ici relativement épargnée. Cela pose une nouvelle fois la question des droits vidéo et audio dans les productions VOD ou live, et nous avons contacté trois invités : Lynkus, streameur sur Twitch, Bourrinator, streameur et DJ, et Alain Imbaud, qui gère un site mettant en avant des musiques sous licences Creative Commons.

Script de la vidéo

Depuis lundi 8 juin, c’est la panique sur Twitch. La plateforme de streaming d’Amazon subit un énorme coup de gueule de ses utilisateurs, au point de monter en Top Trend Twitter monde, avec plus de 400 000 mentions. Pourquoi ? Tout simplement parce que les très puissantes maisons de disque américaines se sont massivement plaints à Twitch pour infraction aux droits d’auteur sur une multitude de vidéos issus de live. Et en tant que plateforme de diffusion, supposée veiller au respect des loi, Twitch risque gros et est obligé d’agir en catastrophe.

"Twitch ne fait qu'appliquer la loi, ils sont entre le marteau et l'enclume. Nous on est l'enclume, et il y a le marteau des majors, et eux sont entre les deux, et ils s'en prennent plein la tête des deux côtés." (Bourrinator - Streameur Twitch et DJ)

Lui c’est Bourrinator, un streameur francophone qui fait pas mal de DJ Set sur Twitch. Son activité est en partie menacée par cette initiative des majors.

A l’origine de tout ceci, il y a l’intervention d’une streameuse, Fuslie, qui a reçu en l’espace d’une semaine deux avertissements, concernant des videos vieilles d’un an.

"Ca peut aller jusqu'à la destruction totale de sa chaine et c'est ce qui fait peur. Personnellement je suis en train d'enlever la totalité de mes clips de streams" (Bourrinator - Streameur Twitch et DJ)

Attention, seuls les vidéos extraites des live entre 2017 et 2019 par le streameur ou par ses spectateurs sont pour l’instant concernées.

Lynkus, un streameur que vous voyez souvent au Lunch Play de LeStream, nous rappelle la différence de traitement en cas de diffusion de musique sous licence.

"Sur les VOD, ils enlèvent le son. Là, si on fait un live et que tu mets une musique en fond, la VOD aura un extrait rouge sur la timeline. Tu n'auras aucun son. Le souci c'est qu'ils sont en train de claim les clips, qui n'ont pas ce système de son". (Lynkus - Streameur Twitch)

Mais alors pourquoi un tel timing qui prend de court la plateforme et ses usagers ?

"Récemment avec le COVID, beaucoup de gens sont venus sur Twitch, et ça a à mon avis attiré l'oeil des labels" (Lynkus - Streameur Twitch).

Effectivement Twitch compte 3.5 millions de nouveaux streameurs depuis le début de la crise, soit une hausse de 87% ce qui est énorme. Autant de gens qui n’ont pas forcément tout lu dans les conditions générales d’utilisation…

"Si on lisait bien les règles, techniquement, c'est la loi du "pas vu pas pris" (rire)" (Bourrinator - Streameur Twitch et DJ)

Ce laisser-aller dans l’application des règles suivi d’une forte répression, ça rappelle évidemment YouTube, l’article 13 et Content ID qui a enflammé le début d’année 2019, sauf qu’ici le nombre de formats à modérer est théoriquement bien plus grand.

"Imaginons, tu lances un live, moi j'arrive sur ton live et je mets une grosse musique copyrightée. Si quelqu'un clip, il faut qu'à la fin de ton live tu aies le reflexe d'aller voir tes clips et supprimer certains d'entre eux." (Lynkus - Streameur Twitch).

Et la question se pose pour toutes sortes de formats live, des jeux musicaux jusqu’aux open world.

"GTA c'est que des bandes-sons où tu allumes la radio, tu vas sur Space 102.3 c'est que du disco et c'est que des vraies musiques !" (Lynkus - Streameur Twitch).

Si la question ne se pose visiblement plus pour 2020 et concerne surtout des clips du passé, qu’il suffit de supprimer, certains s’interrogent sur les actuelles et futures méthodes mises en place par les majors.

"Il y a certains labels qui mettent de l'argent dans des agences de monoting qui peuvent surveiller en direct les live sur lesquels il y a des extraits musicaux, pour pouvoir claim et strike les live en direct. Et ça, ça pause problème. On est en train de parler, on met une petite musique de fond, et paf le live se prend un strike. Le live continue, je pense, et paf un deuxième, j'en sais rien. Et ça, ça fait flipper, ça c'est grave." (Lynkus - Streameur Twitch).

Lynkus fait ici référence aux déclarations de Noah Downs qui nous explique texto qu’Universal et la Warner auront prochainement les moyens techniques de formuler des plaintes en direct. Noah Downs n’est pas n’importe qui, il est avocat et spécialiste des droits d’auteur. Si vous vous posez des questions sur ce que vous pouvez faire ou ne pas faire en tant que créateur de contenu, son post sur Medium est très complet et facile à lire.

Alors, existe-t-il des solutions ? Evidemment, oui, des tas de groupes ou label permettent la diffusion sur des streams, qui sont considérés je le rappelle comme des formats commerciaux.

On a parlé de ce concept avec Alain Imbaud. Lui et son association ont mis en place une plateforme de diffusion musicale gratuite, Dogmazic.net, spécialisée dans ce qu’on appelle les licences Creative Commons qui favorisent le partage et simplifient l’utilisation. Et si certaines encadrent les usages commerciaux, donc liés au stream, d’autres sont plus souples.

"T'as des licences qui sont permissives et qui permettent de pouvoir utiliser les musiques dans n'importe quel contexte commercial. C'est les licences Creative Commons CC-BY ou CC-BY-SA qui permettent d'utiliser les musiques directement". (Alain Imbaud - Président de Musique Libre)

Malheureusement, cette solution ne règle pas la question des musiques sous licences, dont l’interdiction est mal vue par les streameurs :

Ils (ndlr : les majors) nous prennent pour des rapaces. On utilise leurs morceaux alors que c'est à eux. On comprend ! Comme on le disait hier soir, on est prêts à payer un abonnement, 30 ou 40€ par mois, ou 50€ par mois. On fait plus de 100 vues, on gagne 200 ou 300 subs, c'est normal qu'on participe aussi et qu'on rémunère les artistes. Je n'attend que ça !" (Bourrinator - Streameur Twitch et DJ).

Une alternative également portée par Zérator, qui déclare en avoir parlé à la SACEM il y a deux ans, sans suite. Quoi qu’il en soit, c’est surtout le cadre légal de la problématique qui est souvent mis en cause, et ne colle plus du tout avec la consommation d’internet et à la production de vidéos et de live.

La discussion ne va que dans un sens. Je ne comprend pas pourquoi on ne vient pas autour d'une table pour dire que notre loi date de 1998, les choses ont changé, qu'est ce qu'on pourrait mettre en place ?" (Bourrinator - Streameur Twitch et DJ)

Ces suppression de clips sont-elles le début d’une grande purge automatisée dans le contenu affichable et audible sur Twitch ? Allons nous vers une utilisation massive des licences creative commons ? Le DJing et les blind test pourront-ils survivre à cette crise de la modération ? Dès qu’on aura du neuf sur ces questions, comptez sur nous pour vous en parler sur Jeuxvideo.com.

Profil de Panthaa,  Jeuxvideo.com
Par Panthaa, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
OuiOuiTuLeC
OuiOuiTuLeC
MP
le 12 juin à 09:42

"Attention, seuls les vidéos extraites"
Le seul truc que j'ai retenu est qu'on dit "un vidéo".
On m'aurait mentit depuis tout ce temps ? O.o

Lire la suite...
Icefrog
Icefrog
MP
le 11 juin à 23:45

Dénonçons ces salauds de chez touiche !
https://image.noelshack.com/fichiers/2020/21/1/1589758570-nagui-en-colere.png

Lire la suite...
luffygold
luffygold
MP
le 11 juin à 17:37

C'est tellement ridicule

Lire la suite...
Tinma
Tinma
MP
le 11 juin à 15:53

Les streameur stream du contenu qu'il ne l'ai appartient pas donc normale qu'ils soif sanctionné.
Une disco mobile qui et déclaré à la prefecture paye la sacem. Dans le transport en commun le chauffeur à dans son bus une attestation de droit de difusion de musique le transporteur paye la sacem.

Donc pourquoi les streameur nous font un caca nerveur? Ils s'imaginent qu'ils stream depuis chez eux donc ils on tous les droit. Des que tu fait un truc ou y à du public faut payer.

Lire la suite...
Shamanix
Shamanix
MP
le 11 juin à 15:37

Le cas des GTA est assez édifiant a ce point de vu: Rockstar a payer les licences des morceaux utilisés aux majors pour pouvoir les utiliser en jeu, les joueurs ont eux aussi payer en achetant le jeu, mais pour Warner, Universal, etc... ce n'est pas suffisant ! Il faut que le publique qui regarde les streams paye lui aussi !
Jusqu'ou cela ira t'il ? Jusqu'a quel point doit ont tolérer que les lois votés par nos gouvernements favorisent des grosses sociétés étrangères et leurs actionnaires au dépend de l'intérêt des populations ?
Un solution alternative existe pourtant: La licence globale, tu paye un abonnement général dont les revenus sont versés aux artistes et en échange tu peut tout écouter/voir.
Mais non, les majors ont freinés des 4 fers a grand coups de lobbying et aujourd'hui celui qui aime les séries par exemple doit s'abonner a 4 ou 5 services différents pour pouvoir toit voir, et encore: Jusqu'a ce que les éditeurs décident unilatéralement de retirer des oeuvres, privant le publique de la possibilité de les voir.
On laisse des financiers dicter les conditions d'acces a la culture des populations, et ce dans l'indifférence quasi générale de la population :nonnon:

Lire la suite...
Commentaire édité 11 juin, 15:39 par Shamanix
burque
burque
MP
le 11 juin à 15:24

y'a pas que les streamers qui trinquent. les petits artistes aussi.

en tant que gérant de label indé tu ne peux pas autoriser facilement l'utilisation de ton catalogue sur twitch, YT etc, quand le distributeur est 3rd party. les warns, strikes (et autre forme de blocages ou démonétisation de vidéos) sont fait automatiquement et "destriker" c'est au cas par cas. tu peux pas dire à ton distrib "cette track est librement streamable pas touche aux vidéos qui l'utilisent".

du coup ça pénalise les streamers, mais aussi les artistes qui bénéficient de YT et Twitch et autres comme un moyen de diffusion et de promotion de leurs tracks (même si c'est sans ton accord, quand t'es un petit artiste toute promo est bonne à prendre)

Lire la suite...
Commentaire édité 11 juin, 15:25 par burque
cauetone7
cauetone7
MP
le 11 juin à 14:59

fin de carrière pour mini DJ amouar
dommage c était bien ses soirées avec de la bonne musique
twitch va droit dans le mur depuis quelques temps ils font que de la merde

Lire la suite...
Commentaire édité 11 juin, 15:00 par cauetone7
fool_proof2
fool_proof2
MP
le 11 juin à 14:12

Lynkus, en lisant ses réponses... on dirait un adolescent en train de muer.
Vous n'avez pas mieux à nous servir en terme de droit, de loi et de protection des consommateurs ?

Lire la suite...
Nut_Punch
Nut_Punch
MP
le 11 juin à 13:43

Puisque les streameurs disent etre des créateurs de contenu je ne vois en quoi ça les gene

Lire la suite...
powertafff
powertafff
MP
le 11 juin à 13:09

"Twitch ne fait qu'appliquer la loi"
Merci au revoir, arrêt de lecture.
Twitch applique Sa loi comme bon lui semble.

Lire la suite...
Commentaire édité 11 juin, 13:10 par powertafff
Top commentaires
God_sn0w
God_sn0w
MP
le 10 juin à 19:29

mouais

les gens vont juste bouger sur mixer qui,je rappelle n'a aucun souci la dessus.

si les gens ont fui youtube c'est en grande partie a cause de leur politique de controle.

je vois pas en quoi diffuser une musique de notre compte spotify ou de notre clé USB avec des musiques dont on paie l'abo, devrais être interdit
c'est comme diffuser la musique en soirée.

car c'est rémunérée?

faut arrêter les bétises, on est en 2020, le monde a changée, tout le monde peut écouter de la musique ou il veut et ce gratuitement, que ce soit sur des plateformes légales comme illégale, ca prend 2 touche sur son tél.

ils sont a la ramasse les mecs des studio de disque.
leur univers ce cassent la gueule depuis 10 ans, ils font comme les mecs de la TV ils veulent gratter la ou ils peuvent avant de disparaitre.

qui encore aujourd hui achète un album?
qui?

Lire la suite...
Evil_Sephiroth
Evil_Sephiroth
MP
le 10 juin à 19:22

Pour résumer, la loi va désormais s'appliquer tout simplement, avant ils passaient outre je sais pas comment, mais maintenant qu'ils sont dans le viseur, forcément c'est plus possible.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Marvel's Spider-Man : Miles Morales
19 nov. 2020
4
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020
5
Gotham Knights
2021