Menu
Dying Light 2
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • PS5
  • ONE
  • Xbox Series
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes

News jeu
"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes
"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes
PC PS4 PS5 ONE Xbox Series
Partager sur :

Studio polonais incontournable, Techland est une entreprise solide qui a livré des jeux révérés et dont certains sont la bannière de ralliement d'une communauté fidèle, Dying Light en tête. Sorti sur nos machines il y a déjà 5 ans, le titre est toujours vigoureux, autant en raison de son univers qui supporte plutôt bien le poids des années que de son suivi exemplaire et régulier, comme en témoigne l'arrivée du DLC Hellraid prévu pour cet été. Mais les joueurs ont toutefois essentiellement le regard tourné vers la suite du jeu à succès, annoncé depuis un moment sans pour autant disposer ne serait-ce que d'une fenêtre de sortie, laissant libre cours à des rumeurs qui ne cessent d'amplifier et faisant état de difficulté de développement, rumeurs auxquelles le studio a rapidement tenté de couper court. Une nécessité au regard du flou dans lequel les joueurs sont laissés et sur lequel nous revenons ici.

Un projet ambitieux qui se fait discret

"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes

Techland est un studio indépendant dont la plupart des productions tutoient sans peine les standards de qualité attendus de n'importe quelle grosse sortie qui a su capitaliser sur le succès de ses franchises, Dead Island et Dying Light. Si le plus confidentiel, mais néanmoins grisant spin-off Battle Royale Dying Light : Bad Blood n'a pas eu l'exposition que le studio escomptait sans doute, le titre d'origine lui, compte encore de nombreux joueurs à l'heure actuelle, aidé par des ajouts multiples et réguliers à une aventure déjà assez riche et dotée d'un aspect bac à sable suffisamment solide pour favoriser la coopération en ligne sur le long terme. Techland est donc un studio occupé, qui, cependant, a un projet ambitieux dans ses cartons baptisé Dying Light 2. Désireuses de s'appuyer sur les solides bases du jeu d'origine, les équipes polonaises ont déclaré ambitionner quelque chose de plus grand pour cette suite, en optant pour une approche mettant l'emphase autant sur le gameplay que sur la narration, un peu plus en retrait dans l'opus précédent. Aux commandes de l'écriture se trouve Chris Avellone, maintes fois révéré pour ses travaux sur Fallout, Divinity : Original Sin II ou encore Baldur's Gate. Annoncé comme 4 fois plus grand que le premier volet et détaillant sa volonté d'impliquer le joueur dans son aventure en établissant un fil rouge narratif empli de choix et de conséquences, Dying Light 2 est assurément un jeu plein de promesses, dont nous avons d'ailleurs d'ores et déjà pu entrevoir les charmes à deux reprises sans pour autant avoir eu l'occasion de poser nous-mêmes les mains dessus malheureusement.

"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes

Annoncé pour la première fois dans le cadre de l'E3 2018, Dying Light 2 avait soigné sa présentation pour couvrir tout le panel de ses ambitions. Choix de dialogues, alliances avec des groupes de survivants locaux et impact drastique des décisions du joueur autant sur l'histoire que sur son environnement sont autant d'ambitions impressionnantes que Techland entendait honorer pour fin 2019. Après une nouvelle présentation de 45 minutes dans la dernière édition du salon de Los Angeles et une fenêtre de sortie plus précise cette fois-ci fixée au printemps 2020, Dying Light 2 témoignait de sa bonne santé et affûtait par la même occasion l'impatience des joueurs. Plutôt avare en nouvelles, comme c'est parfois le cas dans le cadre d'un développement, quelques déclarations à propos du jeu, de sa durée de vie et également de ses plates-formes de sortie, le titre ayant alors été annoncé comme cross gen, ont rythmé la fin d'année 2019 jusqu'à l'arrivée du mois de janvier, théâtre multiples reports de jeux très attendus.

Un report sans date et une crise qui créent de l'inquiétude

Dying Light 2 faisait partie du lot, et un communiqué officiel de Techland faisait savoir que pour l'habituelle « volonté de livrer la meilleure expérience possible », son projet était reporté sans pour autant qu'une date ou même une fenêtre de sortie soit fixée dans la déclaration. Si le report d'un jeu ambitieux est aujourd'hui la norme et que finalement, à mesure qu'ils se succèdent et se multiplient, les délais supplémentaires n'émeuvent plus vraiment le public, la coutume veut que la communication ne laisse pas son audience privée d'une indications quant à la date de parution du titre qui l'intéresse. En l'occurrence, c'est peut-être cette maladresse qui a suscité le questionnement du public quant à la bonne santé du jeu. Effectivement, pas de précision sur le durée du délai supplémentaire développement induit un certain manque de vision précise de l'état actuel du d'un jeu par ses équipes, ce qui envoie un message négatif même si la réalité peut-être tout autre. Assurant que Dying Light 2 donnerait de ses nouvelles « dans les mois » suivants l'annonce du report, le titre de Techland s'est cependant muré dans un silence radio, les seules informations solides concernant la franchise concernant le suivi toujours actif des événements du premier épisode.

"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes

Si la crise sanitaire actuelle sur le secteur culturel n'a malheureusement pas encore pleinement déployé tous ses ravages sur le secteur culturel, l'industrie du jeu vidéo, plus résiliente que d'autres secteurs économiques face aux conséquences du Covid-19, a prouvé, du côté de ses entreprises les plus solides, que la production des jeux en cours n'a été que partiellement affectée par les dispositions de télétravail prises à travers le monde. Si des soucis de livraisons ou des reports à court terme sont intervenus, le calendrier des sorties n'a été que partiellement bouleversé par la crise. L'impact de cette dernière sur l'activité de Techland, qui aurait pu exacerber le retard de développement, a été au final limité, comme nous l'a expliqué la chargée des relations presse Aleksandra "Ola" Sondej lors de notre prise de contact avec Techland :

Nous avons commencé à travailler à la maison dès la deuxième semaine de mars, Techland ayant opté pour le télétravail rapidement. Il y a une petite équipe travaillant au bureau, mais elle obéit à de strictes règles de distanciation sociale, utilise du gel hydroalcoolique et contrôle sa température. Techland a introduit des mesures de sécurité pour s'assurer que chacun soit protégé. Nous communiquions en ligne et en viso pour faire circuler l'information et poursuivre le développement. - Aleksandra "Ola" Sondej, chargée de relations presse à Techland

Une enquête qui dépeint un développement sinueux

Mais c'est essentiellement une enquête publiée sur le site polonais PolskiGamedev,pl qui a remis sous la lumière d'un mauvais jour le développement de Dying Light 2. Avant d'aller plus avant, il convient de préciser que ce qui a initialement mis le feu aux poudres est une traduction de l'article du polonais vers l'anglais diffusée sur Twitter, supprimée depuis. Si le fond de l'article, qui n'a ni été confirmé ni démenti par les porte-parole de Techland, fait état de difficultés de développement, quelques omissions dépeignaient une situation plus sombre et biaisée que ce que la lettre de l'article, plus nuancée, laissait entrevoir. Ola Sondej est rapidement intervenue pour clarifier les différents propos qui circulent à propos de son entreprise, y compris les rumeurs d'un rachat du studio indépendant par Microsoft :

Au cas où vous vous le demandiez, Techland n'a pas été acquis par un autre éditeur. Nous sommes toujours un studio indépendant et allons livrer Dying Light 2 sur PC, Xbox One et PS4. À ce propos, la traduction de l'article sur Techland qui circule est totalement inexacte. Pendant que j'ai votre attention, le développement de Dying Light 2 avance, le jeu est en bonne forme (et entre de bonnes mains). Il arrive. - Aleksandra Sondej, chargée de relations presse à Techland

Lorsque nous avons contacté Alxandra Sondej afin d'obtenir, notamment des éclaircissements à propos de l'inexactitude de ladite traduction, elle nous a affirmé que cette dernière ne portait que « sur les parties mentionnant des commentaires de sources anonymes », qu'elle « ommettait totalement la réponse des employés de Techland et les explications complémentaires concernant le rôle du directeur créatif Adrian Ciszewsk au sein du studio ». Enfin, la portion sur Chris Avellone aurait été traduite maladroitement, le plaçant sous un mauvais jour et « suggérait que Techland avait de mauvaises relations avec lui, ce qui n'est absolument pas vrai».

Des fondamentaux remis en question

"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes
Chris Avellone

Afin d'en avoir le cœur net, nous avons fait appel à deux bilingues français / polonais afin d'obtenir une traduction plus éclairée de l'article publié sur PolskiGameDev. Nous remercions ainsi très chaleureusement Pol, un abonné Twitter ainsi qu’Arizona, pour l'aide et le temps qu'ils nous ont accordés pour la traduction de l'enquête. L'article met en effet en exergue des problèmes de coordination et de vision claire de l'orientation de Dying Light 2. Selon l'enquête, la direction aurait de multiples fois changé les plans du jeu et de trop nombreuses personnes auraient cherché à intervenir sur le scénario, multipliant les débats et ralentissant l'avancée des travaux. En première ligne de l'article se trouve Chris Avellone, justement. Selon un employé haut placé de Techland, Avellone aurait eu la volonté d'un scénario conséquent et profond, ce qu'il est parvenu à créer. Cependant, la structure de ses quêtes était peu à peu devenue trop standard (transporter un objet, parler au PnJ, tuer un zombie) et ne semblait pas correspondre à celle de Dying Light 2, un employé arguant que Avellone concevait ses quêtes comme s'il "les écrivait pour Fallout New Vegas." C'est alors que de nombreuses personnes auraient cherché à influer sur le scénario, à tel point qu'en définitive, une grande portion des éléments du jeu se trouvait remise en question : à quoi devaient ressembler les personnages, les factions, leur état d'esprit ou encore les quêtes elles-mêmes. Certains éléments déterminants de Dying Light 2 étaient questionnés au dernier moment, à l'image, par exemple, du fonctionnement de la coopération dans le jeu, coopération qui est déterminante en ce qu'elle est sans aucun doute, au moins pour partie, la raison du succès et de la longévité du premier Dying Light. Les nombreux débats et conflits parmi les décisionnaires ont donc miné le moral de certains employés qui auraient préféré quitter l'entreprise. Cependant, Chris Avellone, contacté par le site polonais, minimise et rassure sur le fait que selon les rumeurs, il ne resterait que peu de chose de son scénario d'origine :

J'aime travailler sur Dying Light 2 et j'aime travailler avec Techland. Bien sûr que nous abordions certains éléments du projet et bien sûr qu'ils évoluaient au fur et à mesure... mais c'est le cas de tout processus créatif. L'histoire est l'élément clé de Dying Light 2. Pour moi et pour l'équipe, l'important est qu'elle soit bien retranscrite." - Chris Avellone

Les multiples itérations, suggérées par Avellone et également confirmées par Bartosz Kulona , lead developer sur Dying Light 2, sont cependant nuancées par l'intervention de Krzysztof Sazon, en charge des réseaux sociaux de Techland, vers lequel nous a redirigé Alexandra Sondej lors de notre demande d'interview. Si le remaniement d'éléments centraux du jeu reste une norme dans le développement de jeu vidéo, norme à laquelle ne déroge pas Dying Light 2, l'heure ne semble pas, officiellement du moins, à l'alarmisme :

Les piliers principaux de Dying Light 2 n'ont pas changé depuis le début de la production. Il est naturel de faire évoluer divers aspects de n'importe quel jeu pendant le processus de développement. Il y a de nombreuses raisons à cela, par exemple l'optimisation ou l'amélioration et l'extension des éléments prometteurs.

Le développement de jeu n'est pas une ligne droite ni un processus simple. Cela requiert beaucoup d'itérations, de tester des concepts variés et de les ajuster. Le développement de DL2 n'a pas été sans à coups - ce n'est jamais le cas pour n'importe quel jeu – et nous avons eu des challenges à relever afin de délivrer l'ambitieuse vision que nous créons. Nous travaillons dur pour que le jeu soit prêt pour vous - Krzysztof Sazon - Social Media Lead à Techland

"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes"Dying Light 2 est jouable intégralement" : Techland cherche à apaiser les inquiétudes

Mais si Avellone est pointé du doigt pour certains faits relatifs à la structure des quêtes, c'est essentiellement un autre membre clef qui est évoqué dans l'article polonais. La principale personne visée par les différentes sources est le directeur créatif Adrian Ciszewki, surnommé Pyza et qui serait en interne baptisé "l'évangéliste" en raison de sa supposée tendance à prophétiser dans les bureaux sa vision de ce que devait être le scénario du jeu . Si un ancien employé affirme, comme d'autres, que l'actuel directeur créatif de Dying Light 2 a, dans son long parcours au sein de Techland, eu un rôle crucial dans le succès des jeux et qu'il a donc fait beaucoup de bien au développement des productions du studio, d'autres estiment toutefois qu'il n'a pas vraiment les épaules d'un gestionnaire, ni le bon était d'esprit requit par la fonction. Réputé pour être un bourreau de travail attendant de ses employés qu'ils fassent de même, il lui arrivait, lors du développement de Dead Island, d'appeler ses employés à 22h effectuer certaines tâches, alors qu'il n'y avait pas pour autant de période de crunch. Le principal reproche qui est invoqué à son encontre par certaines sources reste tout de même son caractère volage, modifiant à la dernière minute certaines décisions juste avant leur validation finale.

Mais les propos rudes tenus à l’encontre de Pyza sont éludés par Avellone qui « ne se rappelle pas de conflits » avec lui, et amoindris par Bartosz Kulona, qui affirme travailler avec lui depuis 10 ans et lui faire confiance, au même titre que de nombreux autres membres clefs du studio, et rappelle le rôle déterminant que l'homme a eu sur l'évolution de Techland. L'intégration du parkour pour passer de Dead Island à Dying Light, par exemple, c'est lui et selon Kulona, Piza demanderait souvent avis et conseils à ses employés, mais certains « ne (sauraient) pas saisir cette opportunité ». De nombreuses idées faisant le sel de Dying Light premier du nom seraient issues de la validation par Pyza des idées des employés du studio, et l'homme ,décrit comme multicasquette, étant consulté sur des sujets dépassant la stricte création artistique, est également décrit comme « ouvert au dialogue ».

Bande-annonce E3 2019 de Dying Light 2

Chargement de la vidéo Dying Light 2 trailer

Des discours qui divergent, un jeu jouable intégralement

En outre, les discours continuent de diverger en fonction des personnes auxquelles les questions ont été posées. Concernant la date de sortie, les intervenants vont du plus optimiste au plus pessimiste. Quand certains estiment qu'une sortie en fin d'année serait obligatoire pour ne pas manquer les fêtes de Noël, mais qu'il faudrait pour cela couper de grosses portions du jeu, d'autres affirment que compte tenu de l'envergure du titre, une commercialisation cette année n'est pas à l'ordre du jour. L'un des indicateurs d'un développement chaotique serait l'absence ou au contraire la multiplicité des vertical slices. Derrière ce nom se cache dans chaque studio une sorte de grosse démo jouable dévoilant à elle seule tous les éléments et mécaniques d'un jeu à venir. Là encore, l'information a été fermement démentie, le fameux vertical slice serait resté inchangé et le jeu aurait franchi récemment une étape cruciale de son développement, comme nous l'a confié la chargée de communication de Techland.

Le développement de Dying Light 2 se déroule en accord avec notre planning prévisionnel interne que nous avons révisé au début de l'année. Nous avons franchi une étape alpha très importante il y a un mois, et le jeu est jouable du début à la fin. Actuellement, nous avons une équipe qui travaille à l'annonce d'une date de sortie et nous préparons une belle surprise pour les joueurs, nous voulons leur montrer quelque chose de très excitant quand le temps sera venu. Nous ne voulons la spoiler pour personne. Aleksandra Sondej

Le discours semble donc être à l’apaisement du côté des officiels de Techland, qui affirment par ailleurs prendre « très au sérieux » les allégations de l'article polonais, faisant état notamment de problèmes de direction lors du développement de Dead Island. Quoi qu'il en soit, les intervenants et les avis divergent quant à la situation au sein des locaux de Techland. S'il est pour l'heure légitime que l'inquiétude face au projet grandisse à la lumière des multiples éléments que nous avons évoqués dans cet article, Techland se veut rassurant et il semblerait que nous ne soyons qu'à quelques encablures de la diffusion d'informations concrètes sur cet ambitieux projet.

Sources :
  • PolskiGamedev,pl
  • Pol, un abonné Twitter ainsi qu’Arizona que l'on remercie pour leur aide à la traduction de l'article
  • Entretien par mail avec Ola Sondej, chargée des relations presse chez Techland
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
Par [87], Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC PlayStation 4 PlayStation 5 Xbox One Xbox Series Action FPS Survival-Horror Techland Post-apocalyptique Zombies
Commander Dying Light 2
PC
Fnac
69.99 €
PS4
Fnac
69.99 €
ONE
Fnac
69.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
quevo
quevo
MP
le 14 mai à 11:01

Day one!

Lire la suite...
Urleur
Urleur
MP
le 13 mai à 16:50

mieux vaut un jeux bien terminé qu'un jeux buggé.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 13 mai à 00:25

et ben sortez le!!! bordel de m..... quoi😁

Lire la suite...
sanglier2000
sanglier2000
MP
le 12 mai à 17:50

ça fait plaisir un article bien documenté.

Lire la suite...
Obior
Obior
MP
le 12 mai à 14:38

Ça c'est une news!

Lire la suite...
ccvman
ccvman
MP
le 12 mai à 13:58

le premier est de la merde, tu peux sauter sur tous les toits en un saut, c'est n'importe quoi c'est pas réaliste, je cherche un bon jeu de zombie qui donne l'impression que ce soit réel c'est pas le cas de dying light

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 12 mai à 13:28

En tout cas dead Island 2 je pense que c'est fini :(

Lire la suite...
gattaca007
gattaca007
MP
le 12 mai à 13:05

faudrait que je me lance sur le 1er quand même

Lire la suite...
CrouteDeCouille
CrouteDeCouille
MP
le 12 mai à 12:52

Merci 87 pour cet article de qualité, ça fait plaisir

Lire la suite...
saintperecuck
saintperecuck
MP
le 12 mai à 12:03

En gros ils ont fait des tests une fois le jeu officieusement fini et ils se sont aperçus qu'il y'a un gros problème.
faut qu'il se demarque du 1er opus et en mieux. Pas une mince affaire de remettre le couvert pour mieux faire et renouveler l’expérience d'une manière non ennuyeuse.

Report important qui souligne un gros travail de remise a niveaux.

Ils auraient eu des ventes record pendant le confinement, c'est pas une histoire lié a la crise .

Lire la suite...
Top commentaires
Sybran
Sybran
MP
le 11 mai à 18:03

Bordel ce jeu ! :bave:

Avec Cyberpunk 2077, Vampire : The Masquerade : Bloodlines 2 et Baldur's Gate 3, le RPG occidental débarque en force. :content:

Lire la suite...
Commentaire édité 11 mai, 18:03 par Sybran
khz07
khz07
MP
le 11 mai à 17:59

J'ai tellement hâte, qu'il le reporte X fois je m'en tap du moment que c'est la qualité promise (jeu complet etc) :ok:

Une de mes plus grosses attente, le 1 était ouf le deuxième ne peut qu'être mieux :oui:

Lire la suite...
Commentaire édité 11 mai, 17:59 par khz07
Meilleures offres
Fnac PC 69.99€ Fnac PS4 69.99€ Fnac ONE 69.99€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020
4
Halo Infinite
4ème trimestre 2020
5
Assassin's Creed Valhalla
17 nov. 2020