Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur

News hardware Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur

Avec une dernière mise à jour à la sortie de la Deathadder Elite en 2016, on peut dire que ce millésime 2020 était attendu chez les adeptes de la vénérable souris ergonomique et minimaliste de Razer. Est-ce que l’attente en valait la peine ?

Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur
Spécifications
Sensibilité max. supportée20 000 DPI
CapteurInfrarouge
Boutons6
RétroéclairageOui, RGB
Prise en mainDroitier
Poids82 g
ConnexionFilaire USB
MarchandsPrix
AMAZONDisponible au prix de 71,37€
FNACDisponible au prix de 72,99€
LDLCDisponible au prix de 79,95€

Chez Razer, la Deathadder est la souris de référence depuis des temps immémoriaux, et le V2 accolé au nom ne doit pas vous tromper : il s’agit bien là de la 9e révision à sortir depuis la toute première itération de 2006 (nous vous faisons grâce de tous les modèles collectors sortis entre temps, on atteindrait facilement la douzaine de versions). Quoi de neuf par rapport à la dernière version sortie, la DeathAdder Elite de 2016, donc ? De prime abord pas grand chose sur le plan esthétique, la souris conserve les traits caractéristiques à la gamme depuis son introduction et c’est compréhensible : la Deathadder ayant toujours été réputée pour sa relative sobriété et son ergonomie impeccable, difficile pour Razer de modifier en profondeur la robe qui a séduit plus de 10 millions de joueurs exigeants depuis bientôt 15 ans (c’est Razer qui le dit, nous n’avons pas compté).

Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur

Les changements seront donc minimes à l’extérieur par rapport à la version précédente : tout juste noterons-nous un changement de forme pour les boutons situés sous la molette et qui permettent de modifier la sensibilité à la volée. Ils adoptent une forme plus carrée qu’auparavant et sont cette fois réellement séparés, ce qui les rend plus faciles à identifier du bout des doigts. Côté toucher justement, la molette (crantée) change quelque peu de texture et adopte un revêtement à crampons plus fins mais à la disposition plus serrée. Feeling plus homogène sous l’index, reste à voir ce que cela donne côté poussières et entretien. Pour le reste, on ne change pas une équipe qui gagne : la souris offre un grip latéral au toucher caoutchouc qui assure une parfaite préhension que l’on soit de l’école du “claw grip” ou de la paume posée, la souris est suffisamment grande tout en restant suffisamment légère pour contenter tout le monde. Elle épouse parfaitement la main (tant que c’est celle de droite), les doigts trouvent sans peine les 4 boutons principaux et la molette citée plus haut, décidément rien à redire : la Deathadder n’a pas volé son appellation de “souris ergonomique”.

Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieurTest de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieurTest de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur

Si à l’extérieur la mise à jour est discrète, à l’intérieur en revanche, Razer a quasiment tout revu. Commençons par le nerf de la guerre qui plaît à tous les joueurs : la résolution max. Elle atteint désormais le niveau mirifique des 20000 DPI. C’est 4000 de plus que la Deathadder Elite de 2016 et environ 17000 de plus que nécessaire pour 99,9% de la population, mais ne mégotons pas car après tout, “qui peut le plus peut le moins” comme on dit chez nous. Razer a troqué les switches mécaniques OMRON pour des switches optiques maison garantis pour 70 millions de clics. Ca en fait des headshots, et ça fait surtout très plaisir tant le feeling du clic est satisfaisant. Le câble (USB A) se pare quant à lui d’un revêtement nommé Speedflex qui ressemble à première vue à un câble tressé classique, gageons que sa tenue dans le temps sera améliorée par rapport à ce que l’on a pu connaître par le passé, notamment chez Logitech. La Deathadder V2 voit son nombre de boutons programmables passer à 8 et ses patins adopter le désormais classique PTFE (nom générique du Téflon) pour une glisse optimisée. Si l’on ajoute à cela la présence de profils programmables (jusqu’à 5) et un poids qui passe de 105 à 82 grammes, on comprend que depuis la version Elite, Razer a pris le temps de revoir sa copie pour offrir une souris plus performante sans dénaturer l’ADN de la Deathadder.

Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieurTest de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieurTest de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur

Un véritable changement dans la continuité, qui s’observe également côté logiciel. La souris est évidemment prise en charge par Synapse 3, le soft (très) complet de Razer permettant entre autres de régler les paliers de sensibilité à notre guise (cinq paliers possibles avec en prime la désynchro des axes horizontal et vertical). C’est également via Synapse que l’on définira les différents profils évoqués plus haut, un autre ajout bienvenu dans une souris estampillée “année 2020”. Le changement de profil se fait via un bouton situé sous la souris. Difficile d’y accéder en pleine partie mais on se dit que c’est surement le but recherché. Enfin Synapse sert à modifier l’illumination de la bête via le célèbre module Chroma Studio. A ce sujet, notons que les zones RGB sont toujours les mêmes qu’avant, sur le logo au dos de la souris et sur les côtés de la molette. Rien que du très classique ici. Ce classicisme s’explique sûrement par le tarif appliqué de 79,99 EUR qui, dans un monde où les tarifs augmentent parfois autant que les DPI, reste relativement contenu. C’est ce prix qui permet sûrement d’expliquer l’absence d’un réglage de la résistance de la molette ou de clics latéraux pour cette dernière, ces éléments étant, eux, présents sur la Basilisk V2, vendue, on s’en doute, à un tarif supérieur.

Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieurTest de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur

Qu’on ne s’y trompe pas cependant, pour moins de 80 euros, Razer ne propose pas avec la Deathadder une souris “budget” mais un périphérique bien fini, paramétrable à l’envi et qui voit son potentiel décuplé dès que l’on commence à rentrer dans les fonctionnalités étendues proposées par Synapse.Si vous avez l’âme d’un joueur exigeant mais des considérations d’esthète pour qui le minimalisme et la discrétion sont des valeurs avec lesquelles on ne badine pas, la Deathadder V2 a de solides atouts pour vous convaincre.

Les notes
+Points positifs
  • Design sobre…
  • Forme ergonomique très agréable
  • Capteur Focus+ 20000 (!) DPI
  • Feeling des switches
  • Grip agréable
  • Paramétrage via Synapse très complet
  • Prix raisonnable
-Points négatifs
  • ... Mais un peu tristoune côté zones RGB
  • Molette sans réglage de résistance et axe latéral (on chipote)
  • Les gauchers sont laissés sur le bas-côté, restez forts les amis
  • Boutons de changement de sensibilité modifiés mais pas toujours à portée de doigt dans le feu de l’action

Le changement dans la continuité pour un modèle que l’on peut qualifier sans peine de “Guy Roux des souris gaming”. Véritable force tranquille, la Deathadder V2 prend sans peine la relève de son aînée à coups de capteurs 20K et de profils mémorisables, et vient régner sur les terres des souris gaming efficaces mais qui n’en font pas trop. Certains trouveront peut-être l’ensemble un peu terne dans un monde où les périphériques gaming rivalisent à coups de RGB mais les joueurs adeptes du minimalisme et de la sobriété seront aux anges.

Profil de DazJDM
L'avis de DazJDM
MP
Rédaction jeuxvideo.com
21 février 2020 à 15:47:49
16/20
Profil de DazJDM,  Jeuxvideo.com
Par DazJDM, Rédaction jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
phoxxx
phoxxx
MP
le 23 févr. 2020 à 11:15

Perso j'ai la Razer Deathadder V1 et j'en suis entièrement satisfait.

Elle est paramètrable en droitier ou en gaucher au choix (faut arrêter de dire n'importe quoi à ce sujet), c'est donc pas un défaut bien au contraire: Boutons entièrement programmables, grip super agréable, et une sensibilité parfaite pour les FPS et l'infographie.

Citons la Razer Basilisk (avec un design proche de la HyperX HX-MC003B Pulsefire FPS Pro) qui est bien plus discrète que la concurrence. La Razer Naga Trinity est également un très bon choix (bon capteur, une multitude de boutons personnalisables, finition au Top).

La Logitech G502 Lightspeed n'est pas à la portée de tout le monde non plus ! En effet HyperX ou Logitech ont des prix équivalents sur certains modèles :oui:

Lire la suite...
king-baratheon
king-baratheon
MP
le 22 févr. 2020 à 14:43

razer n'est plus ce que c était, ça c est sur
ils font passer le design et les jolies lumières avant la qualité de leur produit et ce depuis des années.

Lire la suite...
Leben137
Leben137
MP
le 21 févr. 2020 à 19:02

Et moi je suis la avec mon magnifique combo clavier souris SoG acheter 27€ en grande surface il y a 4 ans fonctionnelle comme au premier jour :coeur: , quand je vois vos plainte de molette hs , clic qui ne fonctionne plus ça me donne moyennement envie d'envoyer 100 balles dans une souris ..
Société de consommation quand tu nous tiens.. :hap:

Lire la suite...
___Ultima___
___Ultima___
MP
le 21 févr. 2020 à 17:44

J’ai récemment acheté une Logitech 502 à 30€, suite à la mort de la molette de ma Razer Moba. ( clic changé mais potentiomètre trop fragile pour moi)

70€ pour une version 1.1 basique (qui ne convient plus aux gauchers et aux rares droitiers avec une souris main gauche), bof.

Lire la suite...
[Matrixtiti]
[Matrixtiti]
MP
le 21 févr. 2020 à 17:30

Razer c'est le mal !

Lire la suite...
110emePseudo
110emePseudo
MP
le 21 févr. 2020 à 17:07

"Les gauchers sont laissés sur le bas-côté, restez forts les amis"

Je suis moi même gaucher mais force est de constater que ce point négatif n'en est pas un.
Reprocher à une souris droitier de ne pas être adapté pour une main gauche c'est stupide. C'est pas un point négatif c'est une volonté de design...
C'est aussi bête que se plaindre que le jeu Retun of the Obra Dinn est en noir et blanc. :doute:

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr. 2020, 17:08 par 110emePseudo
Solari88
Solari88
MP
le 21 févr. 2020 à 16:37

Je me suis pris une Razer naga epic et après une année et demi d'utilisation normale: clic molette disparu, clic gauche en double et le clic droit qui commence à fonctionner 1 fois sur 2.
Je parle même pas de la batterie H.S. qui m'oblige à utiliser le filiaire, donc bye bye le wireless..

Pour une souris achetée +150€, le constat est dégueulasse sur le long terme, y'a pas à chier.

Razer et les accessoires Microsoft, 'même combat:' C'est pas laid à regarder mais ça coûte une couille et si t'as le malheur de les utiliser ça te péterai presque dans les mains..

Lire la suite...
Cube_de_glace
Cube_de_glace
MP
le 21 févr. 2020 à 16:18

Idem, sur ma Razer édition 2013, caoutchouc parti au bout de 6 mois aussi sur le flanc gauche...

Et environ en même temps, le clic molette qui ne fonctionne plus non plus alors que c'est pas un mécanisme qui doit subir beaucoup d'usure (deathadder scroll wheel sur youtube).

A côté de ça, ma première édition de 2006-2007 fonctionne encore même si la techno est vieillissante et les patins usés.

J'ai fuit la marque depuis.

Lire la suite...
FrozEaDent2
FrozEaDent2
MP
le 21 févr. 2020 à 16:06

"Boutons de changement de sensibilité modifiés mais pas toujours à portée de doigt dans le feu de l’action" comme point négatif...
Sérieusement ? Au contraire c'est plus que positif, ça permet d'éviter de miss clic et de pas changer de sensi en pleine action.
Qui s'amuse à changer sa sensi en pleine action ? :pf:

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr. 2020, 16:08 par FrozEaDent2
koji_zeuKING
koji_zeuKING
MP
le 21 févr. 2020 à 16:03

appuiyer sur clique gauche pour tirer, pas de vibration,
un peu naze niveau sensation non ????
" oui may say plus précis", osef je suis pas au millimètre prés.
euhhhhhh et jvais pas me privé de bonne sensation d'un bon pad avec des bonnes gâchettes vibrantes

Lire la suite...
Top commentaires
FrozEaDent2
FrozEaDent2
MP
le 21 févr. 2020 à 16:06

"Boutons de changement de sensibilité modifiés mais pas toujours à portée de doigt dans le feu de l’action" comme point négatif...
Sérieusement ? Au contraire c'est plus que positif, ça permet d'éviter de miss clic et de pas changer de sensi en pleine action.
Qui s'amuse à changer sa sensi en pleine action ? :pf:

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr. 2020, 16:08 par FrozEaDent2
110emePseudo
110emePseudo
MP
le 21 févr. 2020 à 17:07

"Les gauchers sont laissés sur le bas-côté, restez forts les amis"

Je suis moi même gaucher mais force est de constater que ce point négatif n'en est pas un.
Reprocher à une souris droitier de ne pas être adapté pour une main gauche c'est stupide. C'est pas un point négatif c'est une volonté de design...
C'est aussi bête que se plaindre que le jeu Retun of the Obra Dinn est en noir et blanc. :doute:

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr. 2020, 17:08 par 110emePseudo
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021
4
Diablo II : Resurrected
2021
5
Ratchet & Clank : Rift Apart
11 juin 2021