Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News personnalité /

Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie

News personnalité
Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie
Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie
Partager sur :

Tout développeur ayant de l’ambition, secrète ou non, rêve un jour de travailler avec les plus grands et de voir ses oeuvres installées dans des appareils aux quatre coins du monde. S’il devient de plus en plus difficile d’atteindre cette haute marche, faute à une concurrence croissante, certains l’atteignent sans trop de difficulté, en prenant le facteur “hasard” en main et en en faisant une vulgaire boule qu’ils jettent à la corbeille. Nous connaissons tous l’histoire d’une personne ayant eu un beau coup de pouce du destin, à force de travail et de détermination, ayant atteint des sommets malgré des ralentisseurs et des détracteurs. C’est le cas du jeune développeur Spruce Campbell qui, à 14 ans, a dû faire face à des adversaires bien plus âgés, avec une certaine expérience, et a déjoué les codes du milieu. Rencontre avec le petit génie qui a vu son oeuvre prendre place au sein du nouveau service de jeux Apple Arcade.

Apple Arcade, service prometteur pour concepts prometteurs

Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie

19 septembre 2019, Apple lance officiellement l’un de ses nouveaux services annoncés quelques mois plus tôt, lors d’une conférence made in Cupertino. Au grand bonheur des joueurs, la Pomme offre la possibilité aux possesseurs d’appareils iOS, iPadOS et macOS d’accéder à un catalogue de plus de 100 jeux en échange d’un abonnement mensuel. À l’intérieur, on retrouve des licences bien connues comme PAC-MAN, Rayman ou encore Oceanhorn, tout comme des studios prestigieux reconnus dans le milieu. Mais, les Ubisoft, SEGA ou Bandai Namco ne sont pas les seuls à en profiter, puisque Apple Arcade abrite des créations moins connues, provenant de développeurs indépendants qui, sans avoir rejoint l’une des grosses écuries du milieu, ont réussi à se faire un nom en raflant des récompenses.

Parmi eux, Spruce Campbell, un petit prodige du code qui, à seulement 14 ans, réalise le rêve d’un grand pourcentage de développeurs : se payer le luxe de travailler en collaboration avec Apple. Bien que souvent montrée du doigt pour son retard dans le domaine, la firme dispose d’un espace de création regorgeant de pépites à destination des appareils tactiles : l’App Store. À l’intérieur de ce dernier, de véritables contes de fée ont eu lieu, et il faut dire que l’on comprend pourquoi : avec des millions d’utilisateurs, le magasin est devenu une référence pour s’offrir une visibilité capable de changer une vie.

Pour renforcer cette volonté publique de se rapprocher du marché du jeu vidéo, Apple a donc lancé, en parallèle de son nouveau service, la possibilité de synchroniser sa manette PS4/Xbox One à son appareil pour offrir aux développeurs et aux joueurs un meilleur confort.

Ce sont ces annonces simultanées qui ont donné l’envie à Spruce de tenter sa chance et de se lancer :

Quand j'ai vu l'annonce d'Apple Arcade en mars, j'ai tout laissé tomber et j'ai décidé de créer un nouveau jeu pour Arcade. J’ai pensé que les jeux qui correspondaient vraiment à Apple Arcade seront probablement conçus pour lui à partir de zéro, donc j’ai trouvé un jeu furtif qui fonctionnerait sur toutes les plateformes où Apple Arcade existe.

Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie

Operator 41, c’est son nom, compte donc parmi les titres disponibles au lancement du nouveau service. Une prouesse qui n’a rien de hasardeux, en prenant en considération le petit passif du jeune développeur qui, malgré son jeune âge, a déjà un CV bien rempli.

Un prix BAFTA a 12 ans…

Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie

Développeur et designer depuis sa plus tendre enfance, Spruce Campbell n’en est pas à son premier coup d’essai, ni à sa première expérience positive… En 2017, le petit prodige est l’un des finalistes de la catégorie “jeune concepteur de jeu” (10 à 14 ans) durant la cérémonie des BAFTA. Il y présente CyberPNK, un jeu de plateforme nécessitant d’alterner plusieurs réalités afin de se frayer un chemin et voir apparaître des endroits sur lesquels sauter. Le jury est unanime, il surclasse ses adversaires dans la catégorie et remporte le concours alors qu’il est âgé de 12 ans.

Quand j'étais plus jeune, j'ai joué à une tonne de jeux. Pendant que je jouais, je pensais à de nouveaux niveaux / idées pour les personnages. Un des amis de mes parents était un développeur iOS, et quand j’ai demandé comment créer des applications, il m’a donné quelques manuels de 600 pages, bien trop lourds à comprendre pour un enfant de 8 ans. Je ne pouvais pas vraiment me défaire de cette idée et au cours des années, j’ai appris à coder. Finalement, vers 12 ans, j'ai eu l’expérience de créer les jeux que j'avais imaginés à l’époque.

… et un premier jeu sur iOS

Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie

Une belle prouesse qui n’est que le début d’une belle aventure : après la publication de CyberPNK, il repart à la conquête de la catégorie des jeux de plateforme en développant un certain CYBER:JUMP. Le jeu se destine aux appareils iOS, une première expérience dans l’écosystème d’Apple pour le jeune développeur, qui rencontre des débuts timides.

Malgré un manque de budget communication, et l’absence d’une réelle possibilité de faire parler de lui, le jeu est beau et plutôt réussi. Son concept ? Un jeu de plate-forme donc, mais qui met les réflexes à rude épreuve : il faut ainsi construire un parcours de néons colorés, pour aller le plus haut possible au sein d’une tour, en switchant les fameuses couleurs d’un simple appui sur l’écran pour faire sortir, ou faire rentrer, les plateformes.

Une nuée d’étourneaux comme sésame

En parallèle, le jeune développeur mit au point une application qui simule des nuées d’étourneaux, mouvement mystérieux que des dizaines d’oiseaux s’amusent à réaliser dans le ciel. Cette création, bien que plus esthétique qu’utile, lui a tout de même valu un précieux sésame : un billet pour assister à la conférence annuelle des développeurs de la société en Californie (Worldwide Developers Conference) avec 350 étudiants.

Cette opportunité, il ne le sait pas encore, va changer sa vie : Spruce assiste donc aux conférences, mais emporte quelques bonus dans ses valises, dont la possibilité de montrer sa création à quelques figures emblématiques de la société. Parmi eux, un certain Tim Cook, actuel PDG de la firme à la Pomme… L’autre opportunité ? Pouvoir proposer un jeu à destination d’Apple Arcade : ainsi, le jeune développeur assistait ce jour-là à diverses conférences et appliquait ce qu’il apprenait la nuit, en donnant vie au jeu Operator 41.

La conception et le codage du jeu étaient déjà terminés, mais je n’étais pas satisfait, alors ce soir-là, je me suis assis et j'ai commencé à coder un prototype pour montrer le jeu à Apple. J'ai passé toute la journée du lendemain à travailler dessus.

Tous les étudiants pouvaient tenter leur chance, le lendemain de la conférence, passant ainsi devant un jury en présentant leurs diverses créations. Les développeurs “en herbe” avaient ainsi jusque 18 heures pour prétendre à cette fameuse récompense… 17 heures approche, et Spruce estime que son travail, bien que non terminé, est digne d’être montré aux employés d’Apple. Une fois la compilation du code finie, il se précipite dans la salle et constate que les jurés remballent déjà leurs affaires, les candidats volontaires étant tous passés.

Spruce réussit alors à les convaincre de rester quelques minutes pour leur montrer le prototype de son jeu : 10 petites minutes auront suffi pour pitcher Operator 41.

Je suis retourné dans les dortoirs et la semaine suivante, j'ai été accepté. Je dirais que ce fut le moment le plus chanceux de ma vie - tant d'étoiles ont dû s'aligner pour que je sois accepté, et tout s'est si bien passé.

Son objectif atteint, il explique qu’il visait Apple Arcade pour des raisons très simples :

J'aime avoir le contrôle créatif et choisir la vitesse avec laquelle je peux mettre du nouveau contenu à la disposition de mes joueurs. L’inconvénient est que, dans l’App Store actuel, les gens attendent des jeux gratuits. Par conséquent, chaque conception que je crée doit générer de la monétisation, ce qui entrave la diversité des idées que je souhaitais construire.

Pour réussir à faire partie du catalogue au lancement du service, le jeune homme a besoin de fonds et d’une meilleure logistique. Heureusement, grâce à ses contacts acquis au travers de ses diverses expériences, Spruce intègre l’équipe du studio Shifty Eye, qui se concentre sur Apple Arcade.

Si, pour le moment, il est difficile de savoir si oui ou non Operator 41 est et sera un succès, l’histoire de Spruce Campbell nous montre que ni l’expérience, ni l’âge n’est un frein pour vivre de belles expériences. On imagine que, même si les retours ne sont pas unanimes dans un futur proche, ces diverses prouesses lui ouvriront des portes pour vivre de sa passion !

Profil de Cpttsuba,  Jeuxvideo.com
Par Cpttsuba, Utilisateur jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Char_aznable01
Char_aznable01
MP
le 20 déc. 2019 à 19:06

Spruce Campbell : du prix BAFTA à l'Apple Arcade, portrait d'un petit génie

"I'm the real sh*t kid!" https://www.noelshack.com/2019-51-5-1576865181-images.jpg

Lire la suite...
DucDeBourbon
DucDeBourbon
MP
le 20 déc. 2019 à 18:11

Ce khey a un meilleur CV que la plupart des kheys du forum à 14 piges :rire:

Lire la suite...
LeBonGigot
LeBonGigot
MP
le 20 déc. 2019 à 17:19

C'est vraiment un prénom "Spruce"?

C'est pas Bruce prononcé avec des chips dans la bouche?

Lire la suite...
Kveldssang
Kveldssang
MP
le 20 déc. 2019 à 16:11

Il était très bien dans Evil Dead 2 !

Lire la suite...
Top commentaires
Kveldssang
Kveldssang
MP
le 20 déc. 2019 à 16:11

Il était très bien dans Evil Dead 2 !

Lire la suite...
LeBonGigot
LeBonGigot
MP
le 20 déc. 2019 à 17:19

C'est vraiment un prénom "Spruce"?

C'est pas Bruce prononcé avec des chips dans la bouche?

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020
3
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
4
Halo Infinite
4ème trimestre 2020
5
Assassin's Creed Valhalla
17 nov. 2020