Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

News business
Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?
Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?
Partager sur :

La journée du 24 octobre a été riche en reports de jeux. Si The Last of Us Part II a occupé une partie du paysage médiatique, l’annonce la plus massive provenait d’Ubisoft, qui s’est fendu d’un communiqué dans lequel il révèle notamment les reports de 3 titres. Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et surtout Watch Dogs Legion ne sortiront finalement qu’après le 1er avril 2020. Ce choix a certes des conséquences immédiates sur le résultat de l’année fiscale en cours d’Ubisoft, mais présente aussi plusieurs intérêts pour l’éditeur, que ceux-ci soient officiels ou officieux.

Avant d’évoquer en quoi Ubisoft avait ici intérêt à repousser ses jeux, un rappel des faits s’impose. L’éditeur français a communiqué sur le report des trois jeux évoqués, mais a aussi précisé une partie des raisons ayant motivé ce choix dans le cadre d’un communiqué officiel sorti à 18h (coté en bourse, Ubisoft doit en effet attendre la fermeture de celle-ci pour communiquer sur ses annonces), malgré des fuites survenues quelques minutes plus tôt. Sur le papier, entre une révision à la baisse de ses objectifs financier et l’effondrement de son cours de bourse ce matin, l’annonce peut sembler désastreuse. Dans ce cas, pourquoi Ubisoft a intérêt à repousser ses jeux ?

Pour en améliorer la qualité

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

L’argument peut sembler facile par son caractère populaire, mais repousser la date de sortie d’un jeu, c’est offrir aux équipes de développement un temps supplémentaire pour le développer. Pour deux des titres concernés qui optent pour la formule du monde ouvert (Watch Dogs Legion et Gods & Monsters), cela peut ainsi offrir un bon coup de polish loin d’être superflu pour ce modèle, souvent propice à la prolifération des bugs. Sans surprise, qu’il s’agisse d’une justification de façade ou bien réelle, elle se trouve dans le communiqué officiel d’Ubisoft :

Dans ce contexte global, nous avons pris la décision de décaler Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et Watch_Dogs Legion sur l’exercice 2020-21 afin de donner plus de temps de développement aux équipes. Ces jeux ont une identité forte et un potentiel élevé. Nous souhaitons néanmoins nous assurer que les innovations que nous apportons seront parfaitement implémentées pour une expérience optimale.

Mais au delà des améliorations concernant directement les mécaniques de jeux ou la dimension plus technique (bugs, optimisation…), un autre point pourrait aussi être concerné par cette déclaration.

Pour modifier leurs modèles économiques

Ce point, c’est le modèle économique de ses jeux. La question pourrait moins se poser pour des titres purement solos, mais elle est pourtant essentielle étant donné que les productions d’Ubisoft proposent des microtransactions. Lors de la conférence téléphonique qui a suivi son communiqué, relayée sur Twitter par Chloé Woitier (journaliste au Figaro), Ubisoft a été interrogé sur le fait que l’échec de Ghost Recon Breakpoint soit lié ou non à une rébellion des joueurs contre les microtransactions agressives du jeu. Si leur réponse fut négative (“Le jeu n’est pas Pay to win”), l’éditeur a ensuite précisé que la boutique de Wildlands fonctionnait, que l’équipe a voulu donner aux joueurs plus de choix d’achat dans Breakpoint et que cela n’a pas été bien perçu.

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Un autre point vient corroborer cette hypothèse du besoin de correction éventuel des modèles économiques : attendus pour le premier trimestre 2020, les trois jeux concernés bénéficieront finalement de 1 à 3 trimestres supplémentaires. Un rajout conséquent, mais qui ne suffirait clairement pas à les repenser en profondeur. En revanche, ce temps supplémentaire peut permettre de réajuster un modèle économique qui serait initialement considéré comme trop proche de celui de Ghost Recon Breakpoint, en particulier au regard de l’accueil négatif engendré par son modèle économique.

Pour offrir de l’espace à ses jeux-service

Nous l’évoquions dans un billet vidéo à l’E3 dernier, Ubisoft s’est fait une grande spécialité des jeux-service ces dernières années. L’éditeur parvient de plus en plus à proposer des expériences solides en terme de contenu end-game, et surtout à les soutenir sur la durée avec un contenu post-launch substantiel : les joueurs de Rainbow Six Siege, Tom Clancy's The Division ou Assassin's Creed Odyssey peuvent en témoigner. Mais l’arrivée d’un nouveau titre du genre peut alors phagocyter le cycle de vie de celui auquel il entend, même partiellement, succéder.

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Forcément, la question concerne davantage Rainbow Six Quarantine que ses deux congénères, qui n’ont dans l’un des cas pas de prédécesseur direct (Gods & Monsters) et dans l’autre un aîné au cycle de vie déjà bouclé depuis longtemps (Watch Dogs Legion). Rainbow Six Quarantine étant potentiellement dès le début de l’année fiscale à suivre, son report pourrait être moins important. L’argument est donc ici plus limité pour les trois jeux concernés, mais il est en revanche bien évoqué par l’éditeur français dans son communiqué officiel pour évoquer la contre-performance de Ghost Recon Breakpoint. Un conseil qui s’applique aussi possiblement à Tom Clancy’s The Division 2, dont les revenus attendus ont été - dans une moindre mesure par rapport à ceux de Ghost Recon - également revus à la baisse.

Il est plus difficile de créer de l’intérêt pour des suites de jeux Live multijoueurs, quand les précédentes itérations ont bénéficié d’une expérience optimisée sur plusieurs années. En conséquence, il est nécessaire que les suites de jeux Live soient plus espacées dans le temps.

Trailer d'annonce de Rainbow Six Quarantine - E3 2019

Pour s’éviter une période de lancement très chargée

Le premier semestre 2020 s’annonce chargé pour les amateurs de jeux, quelles que soient leurs préférences vidéoludiques : pêle-mêle, nous pourrons poser nos mains sur Animal Crossing : New Horizons, Doom Eternal, Cyberpunk 2077, The Last of Us Part II, Marvel's Avengers ou encore Final Fantasy VII Remake rien qu’entre mars et mai 2020. Et si les titres concernés n’ont pas grand-chose en commun, le portefeuille des joueurs reste lui bien limité. À ce titre, décaler plusieurs jeux vers un horizon pour l’instant moins bouché (en attendant les annonces des jeux de nouvelle génération) reste un potentiel avantage, bien qu’Ubisoft se soit défendu d’avoir sciemment opéré ce choix :

Les décalages de Watch Dogs Legion, Gods & Monsters et Rainbow Six Quarantine ne sont pas liés aux calendriers de sortie des autres éditeurs. Ces jeux pouvaient sortir début 2020, mais nous préférons leur donner plus de temps.

Final Fantasy VII Remake, Cyberpunk 2077 et The Last of Us Part II

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Pour tout miser sur la prochaine année fiscale

“Abandonner” l’année fiscale en cours pour tout miser sur la prochaine peut sembler cavalier. C’est pourtant un choix que peut désormais se permettre Ubisoft, enfin débarrassé du fantôme de Vivendi qui aurait pu bondir sur l’occasion à grands coups d’O.P.A hostile. En décalant la sortie de ses trois jeux pour l’année fiscale suivante et en évoquant les résultats moins importants qu’attendus de Ghost Recon Breakpoint et Tom Clancy’s The Division, le groupe a anticipé une réduction de ses objectifs financiers sur l’année fiscale en cours. De 2,185 milliards d’euros, le chiffre d’affaires attendu est désormais passé à 1,450 milliards. Quant au résultat opérationnel espéré (normes non IFRS pour les initiés), il n’est désormais plus que de 20 à 50 millions contre 480 initialement attendus.

Des chiffres forcément décevants, mais qu’il faut relativiser au regard de la progression substantielle d’Ubisoft sur cette génération : son résultat opérationnel est en hausse depuis 2014, son action a également connu une hausse de 266% en 5 ans. De plus, l’éditeur français a déjà connu une situation de “Profit warning” (nom donné à la communication officielle d’une entreprise anticipant des résultats moins bons qu’espérés) avec le report de Watch Dogs il y a quelques années, qui ne l’a pas empêché d’enchaîner avec une bien meilleure année fiscale ensuite. Et si l’ouverture de la bourse le lendemain a permis de constater une baisse du cours de plus de 20%, les conséquences restent ici mesurées - le résultat opérationnel reste positif - et augurent surtout d’une année fiscale 2020-2021 nettement plus réjouissante. Cinq gros titres y seront attendus et Ubisoft annonce d’ores et déjà espérer un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros, sans doute facilité par l’arrivée de la nouvelle génération et la présence d’un portage des titres concernés ou au moins d’une optimisation pour la PlayStation 5 et la Xbox Scarlett.

Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Par Kaaraj, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
Ubisoft

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 30 oct. 2019 à 09:42

Toujours aucune nouvelle de Skulls and Bones...

Lire la suite...
Capoupacap2403
Capoupacap2403
MP
le 29 oct. 2019 à 23:50

ils ont surtout senti un vague de ras le bol face à leur marketing selon moi. Pourquoi sortir un produit quant une partie substantielle de leur clientèle leur est hostile ou que leur image est profondément écornée 😂

Lire la suite...
warncamb
warncamb
MP
le 29 oct. 2019 à 18:04

"Nous avions prévu de vous lâcher plusieurs jeux non terminés comme 95% des studios d'aujourd'hui et ensuite peut-être éventuellement vous faire des patchs de 30Go chaque semaine et autres contenus vendus séparément pour finir notre travail mais on s'est aperçus que la pilule commence à moins passer avec certains pigeons rebelles donc on va se donner le temps de faire du cache misère histoire que ça passe pour du génie"

Lire la suite...
Commentaire édité 29 oct. 2019, 18:08 par warncamb
Morcook1
Morcook1
MP
le 29 oct. 2019 à 09:07

afin de donner plus de temps de développement aux équipes.
The Div II sur PS4 le day one 42Go ... très moyen le raccourci vers les serveurs sur le BR

Lire la suite...
djshotam
djshotam
MP
le 29 oct. 2019 à 08:42

Et pour Skull& Bones ?

toujours en 2020 ou bien repoussé en 2021 ?

Lire la suite...
crashman974
crashman974
MP
le 29 oct. 2019 à 06:15

encore une fois c'est l'arbre qui cache la forêt . on se focalise dans l'article sur les micro-transactions , mais le problème , le vrai , est ailleurs : jeux sans vie , sans âmes , des copiés -collés d'autres sans imagination. de la survie ridicule , du rpg sans intérêt , du loot sans aucune raison , une IA catastrophique , un jeu vite lassant en solo et répétitif. et si ubi prenait des risques en terme de création et d'imagination au lieu de penser "fast food rentable à court terme" sans respect pour les joueurs ?

Lire la suite...
scarfacemperor
scarfacemperor
MP
le 29 oct. 2019 à 03:53

Soit ils essayaient de les refourguer les plus vite possible avant de se rendre compte que c'était une mauvaise idée, mais vu le timing la sortie des nouvelles consoles est plus plausible. Faire un portage PS5 ou XB4 sera facile, il suffit de régler la version PC à un haut niveau, emballé c'est pesé. Peut-être ont-ils signé un accord avec Sony et Microsoft, un petit chèque pour sortir une belle vitrine de lancement :(

Le calendrier chargé est justement un plus gros problème en automne qu'au printemps.

Lire la suite...
butachan
butachan
MP
le 29 oct. 2019 à 02:16

Le seul gros jeu innovant que Ubisoft a sorti ces dernières années, c'est for honor. Dommage que les serveurs soient à la ramasse jusqu'à aujourd'hui

Lire la suite...
SuceurIssou
SuceurIssou
MP
le 29 oct. 2019 à 02:13

ouais bah avec tous leurs jeux service je suis pas prêt de racheter un jeu ubi et ça me fait mal pourquoi ubi pourquoi :-(

Lire la suite...
Capitaine03
Capitaine03
MP
le 29 oct. 2019 à 00:49

Repousser les 3 en meme temps oui cest du foutage de gueule. Un ou 2 ok mais 3 non.

Lire la suite...
Top commentaires
Raidjim38
Raidjim38
MP
le 28 oct. 2019 à 18:31

Cours Bourse Ubisoft:

Avant annonce le 25/10 : 56€
Après annonce le 26/10 : 40€
Ce soir le 28/10 : 52€

Dans 2 jours coté bourse, c'est comme si rien ne c'étais passé.

Lire la suite...
Silvigor
Silvigor
MP
le 28 oct. 2019 à 18:29

Hate de voir a quoi ressemble gods and monsters .

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020
3
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
4
Halo Infinite
4ème trimestre 2020
5
Assassin's Creed Valhalla
17 nov. 2020