CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News business Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?
Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Kaaraj - Journaliste jeuxvideo.com

La journée du 24 octobre a été riche en reports de jeux. Si The Last of Us Part II a occupé une partie du paysage médiatique, l’annonce la plus massive provenait d’Ubisoft, qui s’est fendu d’un communiqué dans lequel il révèle notamment les reports de 3 titres. Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et surtout Watch Dogs Legion ne sortiront finalement qu’après le 1er avril 2020. Ce choix a certes des conséquences immédiates sur le résultat de l’année fiscale en cours d’Ubisoft, mais présente aussi plusieurs intérêts pour l’éditeur, que ceux-ci soient officiels ou officieux.

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Avant d’évoquer en quoi Ubisoft avait ici intérêt à repousser ses jeux, un rappel des faits s’impose. L’éditeur français a communiqué sur le report des trois jeux évoqués, mais a aussi précisé une partie des raisons ayant motivé ce choix dans le cadre d’un communiqué officiel sorti à 18h (coté en bourse, Ubisoft doit en effet attendre la fermeture de celle-ci pour communiquer sur ses annonces), malgré des fuites survenues quelques minutes plus tôt. Sur le papier, entre une révision à la baisse de ses objectifs financier et l’effondrement de son cours de bourse ce matin, l’annonce peut sembler désastreuse. Dans ce cas, pourquoi Ubisoft a intérêt à repousser ses jeux ?

Pour en améliorer la qualité

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

L’argument peut sembler facile par son caractère populaire, mais repousser la date de sortie d’un jeu, c’est offrir aux équipes de développement un temps supplémentaire pour le développer. Pour deux des titres concernés qui optent pour la formule du monde ouvert (Watch Dogs Legion et Gods & Monsters), cela peut ainsi offrir un bon coup de polish loin d’être superflu pour ce modèle, souvent propice à la prolifération des bugs. Sans surprise, qu’il s’agisse d’une justification de façade ou bien réelle, elle se trouve dans le communiqué officiel d’Ubisoft :

Dans ce contexte global, nous avons pris la décision de décaler Gods & Monsters, Rainbow Six Quarantine et Watch_Dogs Legion sur l’exercice 2020-21 afin de donner plus de temps de développement aux équipes. Ces jeux ont une identité forte et un potentiel élevé. Nous souhaitons néanmoins nous assurer que les innovations que nous apportons seront parfaitement implémentées pour une expérience optimale.

Mais au delà des améliorations concernant directement les mécaniques de jeux ou la dimension plus technique (bugs, optimisation…), un autre point pourrait aussi être concerné par cette déclaration.

Pour modifier leurs modèles économiques

Ce point, c’est le modèle économique de ses jeux. La question pourrait moins se poser pour des titres purement solos, mais elle est pourtant essentielle étant donné que les productions d’Ubisoft proposent des microtransactions. Lors de la conférence téléphonique qui a suivi son communiqué, relayée sur Twitter par Chloé Woitier (journaliste au Figaro), Ubisoft a été interrogé sur le fait que l’échec de Ghost Recon Breakpoint soit lié ou non à une rébellion des joueurs contre les microtransactions agressives du jeu. Si leur réponse fut négative (“Le jeu n’est pas Pay to win”), l’éditeur a ensuite précisé que la boutique de Wildlands fonctionnait, que l’équipe a voulu donner aux joueurs plus de choix d’achat dans Breakpoint et que cela n’a pas été bien perçu.

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Un autre point vient corroborer cette hypothèse du besoin de correction éventuel des modèles économiques : attendus pour le premier trimestre 2020, les trois jeux concernés bénéficieront finalement de 1 à 3 trimestres supplémentaires. Un rajout conséquent, mais qui ne suffirait clairement pas à les repenser en profondeur. En revanche, ce temps supplémentaire peut permettre de réajuster un modèle économique qui serait initialement considéré comme trop proche de celui de Ghost Recon Breakpoint, en particulier au regard de l’accueil négatif engendré par son modèle économique.

Pour offrir de l’espace à ses jeux-service

Nous l’évoquions dans un billet vidéo à l’E3 dernier, Ubisoft s’est fait une grande spécialité des jeux-service ces dernières années. L’éditeur parvient de plus en plus à proposer des expériences solides en terme de contenu end-game, et surtout à les soutenir sur la durée avec un contenu post-launch substantiel : les joueurs de Rainbow Six Siege, Tom Clancy's The Division ou Assassin's Creed Odyssey peuvent en témoigner. Mais l’arrivée d’un nouveau titre du genre peut alors phagocyter le cycle de vie de celui auquel il entend, même partiellement, succéder.

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Forcément, la question concerne davantage Rainbow Six Quarantine que ses deux congénères, qui n’ont dans l’un des cas pas de prédécesseur direct (Gods & Monsters) et dans l’autre un aîné au cycle de vie déjà bouclé depuis longtemps (Watch Dogs Legion). Rainbow Six Quarantine étant potentiellement dès le début de l’année fiscale à suivre, son report pourrait être moins important. L’argument est donc ici plus limité pour les trois jeux concernés, mais il est en revanche bien évoqué par l’éditeur français dans son communiqué officiel pour évoquer la contre-performance de Ghost Recon Breakpoint. Un conseil qui s’applique aussi possiblement à Tom Clancy’s The Division 2, dont les revenus attendus ont été - dans une moindre mesure par rapport à ceux de Ghost Recon - également revus à la baisse.

Il est plus difficile de créer de l’intérêt pour des suites de jeux Live multijoueurs, quand les précédentes itérations ont bénéficié d’une expérience optimisée sur plusieurs années. En conséquence, il est nécessaire que les suites de jeux Live soient plus espacées dans le temps.

Trailer d'annonce de Rainbow Six Quarantine - E3 2019

Pour s’éviter une période de lancement très chargée

Le premier semestre 2020 s’annonce chargé pour les amateurs de jeux, quelles que soient leurs préférences vidéoludiques : pêle-mêle, nous pourrons poser nos mains sur Animal Crossing : New Horizons, Doom Eternal, Cyberpunk 2077, The Last of Us Part II, Marvel's Avengers ou encore Final Fantasy VII Remake rien qu’entre mars et mai 2020. Et si les titres concernés n’ont pas grand-chose en commun, le portefeuille des joueurs reste lui bien limité. À ce titre, décaler plusieurs jeux vers un horizon pour l’instant moins bouché (en attendant les annonces des jeux de nouvelle génération) reste un potentiel avantage, bien qu’Ubisoft se soit défendu d’avoir sciemment opéré ce choix :

Les décalages de Watch Dogs Legion, Gods & Monsters et Rainbow Six Quarantine ne sont pas liés aux calendriers de sortie des autres éditeurs. Ces jeux pouvaient sortir début 2020, mais nous préférons leur donner plus de temps.

Final Fantasy VII Remake, Cyberpunk 2077 et The Last of Us Part II

Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?Pourquoi Ubisoft avait intérêt à repousser la sortie de ses jeux ?

Pour tout miser sur la prochaine année fiscale

“Abandonner” l’année fiscale en cours pour tout miser sur la prochaine peut sembler cavalier. C’est pourtant un choix que peut désormais se permettre Ubisoft, enfin débarrassé du fantôme de Vivendi qui aurait pu bondir sur l’occasion à grands coups d’O.P.A hostile. En décalant la sortie de ses trois jeux pour l’année fiscale suivante et en évoquant les résultats moins importants qu’attendus de Ghost Recon Breakpoint et Tom Clancy’s The Division, le groupe a anticipé une réduction de ses objectifs financiers sur l’année fiscale en cours. De 2,185 milliards d’euros, le chiffre d’affaires attendu est désormais passé à 1,450 milliards. Quant au résultat opérationnel espéré (normes non IFRS pour les initiés), il n’est désormais plus que de 20 à 50 millions contre 480 initialement attendus.

Des chiffres forcément décevants, mais qu’il faut relativiser au regard de la progression substantielle d’Ubisoft sur cette génération : son résultat opérationnel est en hausse depuis 2014, son action a également connu une hausse de 266% en 5 ans. De plus, l’éditeur français a déjà connu une situation de “Profit warning” (nom donné à la communication officielle d’une entreprise anticipant des résultats moins bons qu’espérés) avec le report de Watch Dogs il y a quelques années, qui ne l’a pas empêché d’enchaîner avec une bien meilleure année fiscale ensuite. Et si l’ouverture de la bourse le lendemain a permis de constater une baisse du cours de plus de 20%, les conséquences restent ici mesurées - le résultat opérationnel reste positif - et augurent surtout d’une année fiscale 2020-2021 nettement plus réjouissante. Cinq gros titres y seront attendus et Ubisoft annonce d’ores et déjà espérer un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros, sans doute facilité par l’arrivée de la nouvelle génération et la présence d’un portage des titres concernés ou au moins d’une optimisation pour la PlayStation 5 et la Xbox Scarlett.

Ubisoft
Annonce
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 30 oct. 2019 à 09:42

Toujours aucune nouvelle de Skulls and Bones...

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
3
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
4
Diablo IV
2023
5
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
La vidéo du moment