Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

News hardware Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Nintendo n’a pas attendu Ring Fit Adventure pour proposer un étrange accessoire sur l’une de ses consoles : c’est en effet une histoire d’amour qui dure et qui a surtout commencé très tôt. Dès le début des années 80, la première console 8 bits de la compagnie a rapidement accueilli tout un tas d’objets improbables, souvent jamais sortis hors du Japon. Chaque génération de machine Nintendo a ainsi vu son lot de contrôleurs bizarres, d’accessoires dédiés au sport et autres gesticulations. Tour d’horizon.

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

En préambule, précisons que cet article ne se veut pas exhaustif, auquel cas il serait trois fois plus long. De même, nous nous sommes concentrés sur les consoles de salon et qui plus est sur des accessoires originaux, souvent peu connus. Pas de sticks arcade, de pads de constructeur tiers ou de cartouches de triche Game Genie. Ici, on essaie de vous surprendre.

NES/Famicom : la folie des accessoires

C’est peu dire que la Famicom/NES a été un phénomène culturel essentiel dans les années 80, la console 8 bits de Nintendo s’étant largement imposée au Japon, puis rapidement en Amérique du Nord et en Europe. Et avec le succès viennent les accessoires en tout genre, étonnants, improbables, plus ou moins utiles. Toutes ces extensions de la NES montrent ainsi l’incroyable popularité de la console. Il suffit de se rendre sur la page Wikipedia dédiée aux accessoires de la console 8 bits pour tomber sur une liste sans fin. Évoquons tout d’abord deux des plus connus, mais au concept extrêmement innovant pour l’époque : le Power Glove et R.O.B.

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Gant rétrofuturiste particulièrement seyant, le Power Glove (sorti en 1989) s’est surtout illustré à travers “The Wizard”, véritable vitrine publicitaire pour Nintendo sous forme de long métrage. Si l’accessoire a tant fait parler de lui, c’est parce qu’il est annonciateur de la vague du motion-gaming qui déferlera sur le jeu vidéo avec l’arrivée de la Wii en 2006. Le Power Glove - conçu par Mattel - permet en effet d’effectuer des mouvements dans l’espace, pour par exemple sauter dans Super Mario Bros ou conduire un véhicule dans Rad Racer. Intégrant des capteurs de mouvements ainsi que la possibilité de pointer le doigt vers l’écran, le Power Glove n’a connu qu’un succès limité, du fait du peu de nombre de jeux compatibles et de son manque de précision. Mais l’idée de jouer en déplaçant le contrôleur dans l’espace était déjà là.

Autre curiosité, qui était quant à elle vendue dans le pack “Deluxe Set” de la NES : R.O.B (pour Robotic Operating Buddy), un adorable robot sorti en 1985 au Japon et aux États-Unis, puis en 1986 en Europe. Compatible avec seulement deux jeux (Gyromite et Stack-Up), R.O.B était capable d’épauler le joueur en interagissant avec la seconde manette de la NES. Il fallait cependant se montrer patient, puisqu’il pouvait mettre jusqu’à 30 secondes pour appuyer sur une touche. R.O.B est surtout resté dans les mémoires pour son look très réussi, à tel point qu’il est un personnage récurrent dans les jeux Nintendo. On peut par exemple l’incarner dans Mario Kart DS ou dans les derniers épisodes de Super Smash Bros.

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

R.O.B et le Power Glove sont des objets malgré tout connus, témoin d’une décennie où Nintendo était tout puissant avec grâce à sa NES. Mais d’autres accessoires tout aussi étranges sont sortis sur la 8 bits. Citons par exemple le Power Pad, un “tapis manette” qui intégrait une douzaine de capteurs. Sorti en 1986 au Japon sous le nom Family Trainer et fabriqué par Bandai, il devient un accessoire Nintendo lors de son arrivée aux États-Unis en 1988. Bien avant la folie Dance Dance Revolution, le Power Pad demandait aux joueurs de donner de leur personne pour progresser, en tapant du pied sur les bonnes touches au sol. Il était essentiellement compatible avec des jeux de sports, à l’instar de World Class Track Meet, un clone de Track n’ Field, Dance Aerobics ou Jogging Race.

https://www.youtube.com/watch?v=IIsnvBEYhOg
Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Au rayon des manettes improbables, difficile de passer à côté de The Game Handler. À mi-chemin entre un Joystick et une Wiimote, l’accessoire permettait de jouer d’une seule main et il suffisait de pencher le joystick dans une direction pour la retranscrire à l’écran. Tous les jeux de la NES étaient compatibles, mais, à la vue des quelques vidéos qui trainent sur le web, la latence avait l’air particulièrement problématique.

Dans les années 80, Nintendo s’est également intéressée aux personnes à mobilité réduite et a sorti le Hand Free Controller. Difficile à décrire, cette “manette” s’attachait au torse de l’utilisateur et utilisait une longue tige comme système de contrôle. Cette dernière arrivait au niveau de la bouche et du menton et l’on bougeait alors la tête pour imprimer une direction. Quant à l’enclenchement des boutons A et B : il fallait souffler ou aspirer dans le tuyau. Sorti en 1989 aux États-Unis, il était proposé à 179 dollars avec une NES.

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans
Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Enfin, terminons ce tour d’horizon des accessoires originaux pour la NES avec “Homework First” : ceci n’est pas une manette ou un quelconque contrôleur, ceci est tout simplement l’un des premiers “contrôles parentaux” de l’histoire, mais 100 % physique. Les parents soucieux que leurs rejetons n’abusent pas de Mario ou de Link avaient en effet la possibilité de verrouiller l’accès au port cartouche grâce à cet objet. Imaginez la frustration de l’enfant lorsqu’il arrive dans sa chambre et aperçoit cette serrure de malheur collée sur sa console favorite…

Moins d'audace sur Super Nintendo

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

La 8 bits de Nintendo a connu un foisonnement d’accessoires plus ou moins officiels, un phénomène qui est resté quasi unique dans l’histoire jeu vidéo, et les consoles suivantes de la compagnie n’ont pas connu une telle effervescence. Il y a tout de même quelques belles choses à relever sur la Super Nintendo. L’un des accessoires les plus connus est le fameux Super Scope, évolution du pistolet zapper de la NES, prenant la forme de ce que l’on pourrait qualifier de “bazooka à lunette intégrée”. Particulièrement impressionnant et séduisant pour les gamins de l’époque, le succès du Super Scope est cependant resté confidentiel, en grande partie à cause d’un catalogue de jeux compatibles faiblard (une douzaine de titres) et niveau d’amusement qui ne montait pas bien haut. De plus, l’objet était alimenté par 6 piles, pour une autonomie de seulement 4 heures.

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Au rayon des accessoires dédiés au sport, Batter Up est peut-être l’un des plus connus sur Super Nintendo. Il s’agit tout simplement d’une batte de base-ball à connecter directement à la console et qui permettait de jouer à une poignée de jeu… de Base Ball, dont la plupart ne sont jamais arrivés en France. À noter que Batter Up, conçu par la société Sport Sciences Inc. Up était également compatible avec la Mega Drive.Peu d'accessoires réellement originaux sont sortis sur Super Nintendo, la console 16 bits ayant donné la priorité aux jeux et, parfois, à des extensions dédiées à la créativité, à l’image de la souris pour Mario Paint ou le “Miracle Piano”, instrument qui accompagnait la cartouche éducative “The Miracle Piano Teaching System”, également sorti sur Mega Drive, Mac, PC et même Amiga.

Nintendo 64, Gamecube : l’accalmie

La fin des années 90 et le début des années 2000 sont des périodes de vaches maigres côté console de salon pour Nintendo et le duo Nintendo 64/Gamecube est resté bien sage côté accessoires. Sur N64, Nintendo a tenté d’innover en apportant les vibrations au pad via le Rumble Pack ou la reconnaissance vocal pour Hey you, Pikachu ! avec le Voice Recognition Unit. Côté contrôleur, il faut aller voir du côté de Taito pour trouver un peu de folie, avec le Densha de Go Controller, dédié à Densha de Go 64! et qui reproduisait les commandes de contrôle d’une cabine de pilotage d’un train. Comme vous vous en doutez, tout ceci resté confiné au Japon.

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Sur Gamecube, l’originalité est un peu plus au rendez-vous et vous vous souvenez peut-être du Bongo DK, sorti en 2003 en accompagnement du jeu musical Donkey Konga. Taper sur des bongos, frapper dans les mains en rythme avec les instructions à l’écran et avec la musique : un principe hérité de Taiko no Tatsujin, qui s’exporte bien dans l’univers de Donkey Kong. Plus original, le Bongo DK a ensuite été utilisé sur le jeu de plateforme Donkey Kong Jungle Beat. Un jeu de course utilisant cet étrange contrôleur était même prévu, mais le projet fut annulé avant de revenir sur Wii sous le nom Donkey Kong Jet Race en 2007. Le début des années 2000 marque également le début de la folie « jeux de danse », grâce au succès monstre de Dance Dance Revolution. La Gamecube a ainsi accueilli le clone MC Groovz Dance Craze, qui se pratiquait à l’aide du Beat Pad.

Sur Wii, ça repart de plus belle

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

En 2006, Nintendo renoue très largement avec le succès grâce à la Wii, et la folie des accessoires reprend de plus belle, d’autant plus que la Wiimote est l’objet parfait pour accueillir tout un tas d’extensions. C’est aussi la période des jeux musicaux à accessoires, une époque ou Guitar Hero et autres Singstar/Sing It se vendent par palette. Guitare en plastique, fausses raquettes, pistolets en tout genre et volants sortent ainsi à intervalle régulier. L’occasion, également, pour certaines licences deja bien installées, voire oubliées, de faire leur grand retour. L’on a ainsi vu les maracas de Samba de Amigo débarquer, ou les les tambours de Taiko no Tasujin.

Côté sport, Nintendo s’est quant à lui largement démarqué avec Wii Fit, qui se pratique avec l’inénarrable Wii Balance Board. Wii Fit fait partie de ces titres qui ont largement contribué au succès de la Wii et à son ouverture au grand public, le titre s’étant écoulé à près de 23 millions d’exemplaires, tandis que Wii Fit Plus dépasse les 21 millions.. Nintendo avait d’ailleurs d’autres projets en rapport avec le bien-être et la santé : souvenez-vous du Wii Vitality Sensor, présenté à l’E3 2009. Mais ce capteur cardiaque à poser sur le doigt n’a finalement jamais vu le jour, faute d’être suffisamment fiable.

Du côté des constructeurs tiers, difficile de passer à côté de l’audacieux Wii Jog - sorti fin 2008 en Angleterre, un podomètre qui se connecte à la Wiimote et permet à l’utilisateur de faire avancer son personnage en courant ou en marchant. Vous pouviez par exemple jouer à Super Mario Galaxy en faisant du surplace, sachant qu’il fallait bien entendu continuer à contrôler la direction du personnage via le stick analogique du Nunchuk. Des ventes confidentielles ont causé la perte de son constructeur New Concept Gaming, qui mettra la clé sous la porte en 2010.

L’âge d’or est bel et bien derrière nous

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

En 2012, la Wii U tente tant bien que mal de reproduire le succès de la Wii, avec le peu de résultats qu’on lui connait. Aucun accessoire réellement original à relever, en dehors de l’adaptateur pour manette Gamecube destiné à Super Smash Bros. for Wii U. Précisons par ailleurs que les jeux Wii et tous ses accessoires étaient compatibles avec la console. Il y avait donc de quoi faire malgré tout. Mais les faibles ventes de la console ont largement freiné les envies créatives de constructeurs.

Comme vous pouvez le constater, la quantité d'accessoires proposés sur une console Nintendo est très souvent liée à son succès et, surtout, sa longévité. La NES, championne en la matière, a connu un cycle de vie particulièrement long. On s'étonne donc peu du manque d'accessoires pour la Nintendo 64, la Gamecube ou la Wii U. La Nintendo Switch est quant à elle bien partie pour durer, mais son statut de console hybride, mi de salon, mi-portable, n’encourage pas nécessairement les constructeurs tiers à proposer des accessoires réellement originaux. De plus, le constat d’une époque révolue s’impose de lui-même : le monde du jeu vidéo était friand d'expérimentations de ce genre durant les décennies 80 et 90, grâce notamment au succès des salles d’arcade. Notre époque est différente : l’envie de jouer “normalement” s’est imposée et le motion-gaming n’a plus la cote. Nintendo est cependant l’un des rares à proposer encore quelques curiosités, comme le prouve les étonnants Nintendo Labo ou encore Ring Fit Adventure

Profil de jiikaa,  Jeuxvideo.com
Par jiikaa, Journaliste jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
G7K
G7K
MP
le 28 oct. 2019 à 23:29

Les fameux accessoires qu'on utilise une semaine et qu'on abandonne pour rejouer au Pad.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 26 oct. 2019 à 21:59

Le micro sur game cube aussi !

Article très incomplet

Lire la suite...
Mokko2019
Mokko2019
MP
le 26 oct. 2019 à 21:22

game boy imprimante et game boy camera.

super gameboy sur super nintendo.

et je me souviens d'un jeu sur x box ou l'on avait une reproduction d'un cockpit de mécha, comme quoi les accessoires mériteraient un sujet plus larges que nintendo et sans omission.

mais revoir certain des gadgets était très plaisant.

Lire la suite...
cenotafio
cenotafio
MP
le 26 oct. 2019 à 11:54

Au bûcher, il manque le Virtual Boy!

Lire la suite...
dwetnann
dwetnann
MP
le 26 oct. 2019 à 10:58

Le petit artisan Nintendo qui prend des risques et continue de considérer le game design comme un art créatif face aux mastodontes avides de milliards comme Sony qui jouent la sécurité et standardisent leurs manettes et veulent transformer les joueurs en une armée de pnj qui jouent tous à la même chose.

Lire la suite...
Char_Aznable01
Char_Aznable01
MP
le 26 oct. 2019 à 10:25

"I love the Power Glove...IT'S SO BAD!!!"

https://www.noelshack.com/2019-43-6-1572078261-lucas-wizard-2.jpg

Lire la suite...
Verolio
Verolio
MP
le 26 oct. 2019 à 10:07

Le souci des accessoires c'est toujours qu'il manque des jeux qui vont dessus. Le superscope par exemple, à part la cartouche de jeux livré avec, j'ai jamais trouvé de titres pour aller dessus. Ou du moins qui me plaisait. Les jeux de base ça allait quelques heures au début avec le fun de la découverte. Après il est resté prendre la poussière.

Nintendo sait faire des accessoires, on peut pas le nier.

En tout cas il savait faire rêver le père Nintendo. Rob et le Powerglove, on en a tous rêvé devant la télé. Et quand tu voyais ce que ça donnait en vrai, bof. Le robot fait un vieux bruit de moteur et de crémaillère comme on pouvait l'entendre sur tous les jouets des années 80. :rire: Ça relevait plus du gadget histoire de se la péter à la maison.

Lire la suite...
Commentaire édité 26 oct. 2019, 10:09 par Verolio
moaku
moaku
MP
le 26 oct. 2019 à 07:59

Pourquoi spécifiquement cibler Nintendo pour ça ? Les accessoires plus ou moins mutants (de la manette arcade au tapis de danse en passant par le motion control, flingues, volants, ou autres... Sans oublier les casques vr biensur, et ce depuis le Sega VR), y'en a eu sur chaque machine tout constructeur confondu, et à chaque époque... A l'age d'or de Big N, Sega était pas mal dans le genre aussi.

Cela dit, le champion de cette catégorie, c'est et ça restera encore longtemps le PC... Là niveau accessoires on trouve vraiment tout ce qu'on peut imaginer comme accessoires consoles, + pas mal de trucs qu'on ne verra pobablement jamais sur consoles, et à l'utilité tout aussi discutable que l'accessoire de pêche pour gameboy ou son masque à gaz anestésiant pour le dentiste...
Mais j'imagine que c'est + vendeur de tacler Nintendo que d'être objectif (sans aller jusqu'à être exhaustif) avec le public de jvc actuel.

Lire la suite...
Commentaire édité 26 oct. 2019, 08:02 par moaku
I_hate_myself
I_hate_myself
MP
le 26 oct. 2019 à 05:52

C est bien ca le probleme. Nintendo ne sait plus faire que des accessoirs. Ni jeu ni console ne sont plus dans leur savoir faire.

Lire la suite...
Objectif-AAH
Objectif-AAH
MP
le 26 oct. 2019 à 03:10

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484311795-switch.gif

Lire la suite...
Top commentaires
KheyDeyFesses
KheyDeyFesses
MP
le 25 oct. 2019 à 18:04

Nintendo et les accessoires : une histoire d'amour qui dure depuis plus de 30 ans

Pour le meilleur comme pour le pire d'ailleurs :peur:

Lire la suite...
Tanin05
Tanin05
MP
le 25 oct. 2019 à 18:11

Au moins le Ring Con est basé est un vrai outil sportif (anneau de pilate ), donc même sans le jeu il reste utile.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
Battlefield 2042
22 oct. 2021
4
The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2
2022
5
Elden Ring
21 janv. 2022