CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Images et son
  • WEB 3.0
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News JVTech SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Silent_Jay - Journaliste jeuxvideo.com

Sega emboîte le pas de Nintendo, Sony, SNK… et taquine la fibre nostalgique des joueurs en ressuscitant sa mythique console 16-bit. La Sega Mega Drive Mini, disponible le 4 octobre 2019, espère faire oublier les tentatives non officielles sorties au préalable et redorer le blason d’une machine qui a marqué le jeu vidéo en son temps. Sega est-il de nouveau plus fort que toi ?

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

L'avis de la rédaction sur la Mega Drive Mini

Génération 16-bit

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

La forme est aussi importante que le fond lorsque nous abordons une console “Mini”. Cette nouvelle Mega Drive arbore les traits du Model 1 européen sorti en août 1989 dans l’Hexagone et fait environ 55% de la taille originale. La Mega Drive Mini s’avère fidèle à son aînée en tout point, des couleurs au design général. Sega mise sur le sens du détail pour convaincre les joueurs. Les boutons On/Off, Reset et de volume sonore ainsi que le port cartouche séduiront les plus pointilleux. Le packaging reprend également le style graphique de celui de l’époque avec ce bleu nuit tirant au noir, ce logo “Sega Mega Drive" métallique, ce quadrillage 80’s et la mention “The Ultimate Computer Game Console includes Sonic The Hedgehog”. Le constructeur ne prend aucun risque avec sa console rétro et parvient à dépasser nos attentes.

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

Cependant, la Mega Drive Mini diffère de la console d’antan sur un détail. Les ports manettes troquent ceux originaux pour des ports USB modernes. Les joueurs se trouvent donc devant l’impossibilité de brancher leurs vieux pads et doivent se contenter de ceux fournis avec la console… qui sont au nombre de deux. Malheureusement et à la différence de la version japonaise, la version européenne est vendue avec des manettes 3 boutons et non 6 (modèle lancé en 1993)… ce qui peut devenir handicapant sur certains jeux… à commencer par Street Fighter II. Si ce pad semble léger de prime abord, le ressenti en main dépoussière de lointains souvenirs avec pour seules nuances une croix directionnelle plus souple et un plastique moins patiné qui reflétait bien plus la lumière autrefois. Pour finir, Sega vend une console clé en mains incluant un câble d’alimentation USB > Micro-USB (sans prise secteur) ainsi qu’un câble HDMI.

L'avis de Jiikaa

Difficile de reprocher quoi que ce soit à la Mega Drive Mini en matière de construction et de design. La première chose qui saute aux yeux, c’est bien entendu la fidélité de reproduction de la machine de 1988. Tout y est : le port cartouche qui bascule, le bouton Power, le bouton reset et le réglage du volume. Ce dernier est malheureusement factice : dommage, car l’on aurait apprécié de pouvoir régler le volume de la console. Sega a même poussé le vice jusqu’à reproduire le cache pour le port de connexion au mega CD. Ne vous emballez pas : il est également factice. L’objet est donc très beau et les proportions sont parfaitement respectées. La qualité de fabrication est elle aussi au rendez-vous : si le plastique utilisé aurait mérité d’être un peu plus qualitatif, le revêtement noir mat est agréable à l’oeil et sous les doigts. Les deux ports USB utilisés pour la connexion aux manettes sont quant à eux bien intègres et l’assemblage de la coque ne souffre d’aucun défaut. Un discours que l’on peut également appliquer aux deux manettes qui accompagnent la console, et qui tentent là encore de reproduire le plus fidèlement possible les modèles de l’époque. Passons outre le fait qu’elles ne proposent que 3 boutons d’action et reconnaissons que les sensations “made in 90”s” sont bien là. La croix parait un peu souple, mais s’avère précise, les boutons A, B et C claquent comme à l’époque et le design “croissant”, à défaut d’être le plus ergonomique, a toujours son charme.

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythiqueSEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythiqueSEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythiqueSEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythiqueSEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

Mega Drive of the future past

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

La Mega Drive profite de sa résurrection pour se doter de plusieurs avancées technologiques à commencer par une résolution HD 720p (1280*720) permise par le port HDMI. Capturer du gameplay, streamer et jouer dans les meilleures conditions… telles sont les promesses de cette console Mini qui affiche une interface sobre néo-rétro efficace à défaut d’être exceptionnelle. Les fonctionnalités ajoutées pour l’occasion s’inspirent des émulateurs PC afin de faciliter la découverte d’une ludothèque riche. Il est possible de trier les jeux par ordre alphabétique, genre, date de sortie ou encore solo/multijoueur. De plus, les joueurs peuvent désormais sauvegarder via 4 slots disponibles par jeu. A cela s’ajoutent plusieurs options d’affichage permettant d’alterner à l’envie entre les formats 4:3 et 16:9 ainsi que d’apposer un filtre CRT (TV cathodique) pour forcer un rendu toujours plus “old school”.

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

Nous noterons l’effort consenti par Sega pour rendre sa console accessible au plus grand nombre. L’interface est localisée en 9 langues parmis lesquels le français ainsi que le japonais, l'anglais, l'italien, l'allemand, l'espagnol, le chinois traditionnel et le coréen). La présence d’une musique originale composée avec la puce YM2612 (puce de la Mega Drive) par Yuzo Koshiro (Streets of Rage…) parachève de donner ce sentiment rétro tant recherché et ainsi faire vibrer le coeur des joueurs. Toutefois, le simple fait de devoir maintenir 4 secondes le bouton Start pour afficher l’interface de la console en cours de partie est anti ergonomique. Un son distinct indique tout de même la prise en compte de la commande, mais ça ne change en rien le fond du problème. Sans être rédhibitoire, cette décision rend l’utilisation de la sauvegarde moins instinctive. Le bouton Reset corrige partiellement ce défaut, même s'il faut se lever pour atteindre ledit bouton. Nous regrettons aussi l’absence remarquée de la fonctionnalité “Rewind” (Rembobiner) permettant de revenir quelques secondes en arrière.

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

Une console Mini se doit de retranscrire au plus près les conditions de jeu de l’époque, quitte à conserver certains ralentissements devenus iconiques d’un titre et la nouvelle Mega Drive soigne sa copie. La qualité de l’émulation est à mettre au crédit du studio rétro M2 (SEGA Ages, SEGA 3D Classic Collection) en charge du projet. Aussi bien dans les menus qu’en jeu, l’expérience s’avère optimale. Aucune chute de framerate ou de bugs à déplorer. Au contraire, la Mega Drive Mini procure un feeling identique à celui de l’époque sur l’ensemble du catalogue de jeux disponibles. M2 a porté une attention toute particulière à la technique. Nous étions en droit d’attendre une émulation de qualité et nous sommes servis.

L'avis de Jiikaa

Côté interface, le bilan est un peu moins rose. La Mega Drive Mini fait dans l’efficace, mais l’ensemble reste un poil basique. On aurait ainsi apprécié que les jeux puissent être classés par date d'utilisation, afin de ne pas avoir à scroller pour retrouver sa partie en cours. Le filtre cathodique proposé est également bienvenu, mais a tendance à beaucoup assombrir l’image, tandis que la fonction “Rewind” est tout bonnement absente. Un comble lorsqu'on sait que les versions “At Games” au rabais de la console disposent de cette option. On apprécie en revanche la possibilité d’accéder au menu de sauvegarde sans avoir à se lever pour appuyer sur le bouton “reset” de la console. Dommage, cependant, qu’il faille appuyer plus de 4 secondes sur Start pour arriver à ce menu. Côté émulation, le studio AM2 a, sans surprise, fait de l’excellent travail : aucun ralentissement en vue, un chip sonore parfaitement reproduit et pas de bug à l’horizon.

Streets of Rage 2 sur Mega Drive Mini

40+2 ou la réponse universelle

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

Le catalogue de jeux d’une console Mini est un sujet critique susceptible de déterminer son succès et il est vraiment difficile de rendre justice à la ludothèque d’une Mega Drive dépassant les 900 titres sans mécontenter une partie des fans. Néanmoins, la machine de Sega fait preuve de générosité avec pas moins de 42 jeux… ce qui en fait la “Mini” la plus abondante sur le marché. (Voir la liste complète : Alex Kidd in the Enchanted Castle, Alisia Dragoon, Altered Beast, Beyond Oasis, Castle of Illusion Starring Mickey Mouse, Castlevania : Bloodlines, Columns, Comix Zone, Contra: Hard Corps, Darius, Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine, Dynamite Headdy, Earthworm Jim, Eternal Champion, Ghoul’s ‘n Ghosts, Golden Axe, Gunstar Heroes, Ecco the Dolphin, Kid, Chameleon, Landstalker, Light Crusader, Mega Man The Wily Wars, Monster World IV, Phantasy Star IV : The End of the Millenium, Road Rash II, Shining Force, Shinobi III, Sonic The Hedgehog, Sonic The Hedgehog 2, Sonic The Hedgehog Spinball, Space Harrier 2, Streets of Rage 2, Street Fighter II : Special Champion Edition, Strider, Super Fantasy Zone, Tetris, Thunder Force III, ToeJam & Earl, Virtua Fighter 2, VectorMan, Wonder Boy in Monster World, World of Illusion Starring Mickey Mouse and Donald Duck ). La Mega Drive Mini affiche un line-up digne de ce nom et justifie les 2 manettes fournies par la présence de 9 titres multijoueur sur la quarantaine alignée.

SEGA Mega Drive Mini : Une résurrection irrésistible pour une console mythique

Des RPG, de la plate-forme, des Beat’em All, de l’action, des jeux de puzzles, du combat… l’offre cherche à être éclectique même si cela force Sega à faire des sacrifices. Le constructeur japonais s’autorise même le luxe de porter deux titres sur Mega Drive 20 ans après avoir arrêté la production de sa console. Une chose est sûre… il y en a pour tous les goûts et pour tous les types de joueurs. Nous ne pouvons cependant passer à côté de certains absents de marque que ce soit Streets of Rage, Aladdin ou encore l’incontournable Soleil considéré par beaucoup comme le meilleur jeu de la Mega Drive. Certaines décisions surprennent, mais difficile de bouder notre plaisir face à un catalogue de jeux 5 étoiles, malgré des titres disponibles majoritairement en anglais.

Sonic The Hedgehog sur Mega Drive Mini

Points positifs
  • Un catalogue riche de 42 jeux
  • Un design fidèle à la première génération de Mega Drive
  • Une émulation de qualité
  • Une interface efficace disponible en 9 langues (dont le français)
  • Les sensations de jeu "rétro" manette en mains
  • Le système de sauvegarde
Points négatifs
  • Un line-up incomplet privé de certains incontournables
  • L'accès contraignant à l'interface console en jeu
  • L'absence de plusieurs fonctionnalités (Rewind...)
  • La manette 6 boutons vendue séparément en occident

Conclusion

La Mega Drive Mini est tout ce que nous pouvions espérer de cette console "rétro". Sega assure sur tous les fronts ou presque. Le design de la machine, les sensations manette en mains, l'émulation de qualité et le catalogue de 42, jeux tous plus cultes les uns que les autres, rendent un vibrant hommage à la richesse de la ludothèque de cette console 16-bit qui a marqué toute une génération de joueurs. L'absence remarquée de certains titres incontournables et les quelques maladresses d'interface ne peuvent mettre à mal le plaisir de renouer avec une période charnière de l'Histoire du jeu vidéo. La Mega Drive Mini est à conseiller aux collectionneurs, aux fans et aux joueurs curieux. Sega est définitivement plus fort que toi.

MD Sega SEGA
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
william_lesa william_lesa
MP
le 29 sept. 2019 à 22:55

Mais où est "la légende de Thor"?

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
The Day Before
01 mars 2023
4
Star Wars Jedi : Survivor
28 avr. 2023
5
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
La vidéo du moment