CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • Soldes
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Soldes
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16.4/20
16 à 20
7
11 à 15
0
6 à 10
0
0 à 5
1
Donnez
votre avis
8 notes

Les avis les plus utiles

19/20
tristelune
Alerte
Niveau 9
Posté le 11 août 2020 à 11:53

de KLEI, un jour, vers telle heure

- On a fait des jeux de baston, de survie, d'infiltration... qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
- Le truc actuel, c'est les cartes. "Slay The Spire" etc.
- Ok mais on va faire ça mieux.

KLEI ("Shank", "Don't Starve", "Oxygen not included"...) décide donc de pondre un jeu de cartes / deckbuilding à sa manière.
La recette est audacieuse, le jeu ambitieux : un mélange de RPG (personnages, relations, quêtes, menaces et récompenses...), de cartes (avec gestion de deck), de rogue-like (mort permanente).
Il faut ajouter une direction artistique à la Klei (reconnaissable de suite) et une musique incroyablement immersive, sur des menus agréables et lisibles.
On saupoudre d'une traduction très sérieuse et on obtient GRIFTLANDS.

Quel plaisir, après avoir testé cette floppée de jeux de cartes qui surnagent dans le sillage de "Slay The Spire". Ils ont tous un petit peu de personnalité mais leur manque un atout; ils ne sont pas vraiment captivants, sauf "Gordian Quest".
Là où GRIFTLANDS frappe fort, c'est en implémentant un système de run assez long, tout en restant aléatoire, avec un background travaillé, un roleplay prédominant, une écriture intéressante, pour nous emmener dans un univers. On ne joue pas simplement aux cartes en regardant une série TV, comme dans un "Fate Hunters", on plonge dans une ambiance et un défi complexes.

Le jeu est assez complet, plutôt subtil, et se découvre au fil des run, sans que le tutorial ne se substitue à la découverte. On avance avec curiosité, car certains affrontements sont diplomatiques, à base d'arguments qui vont se heurter, toujours en tenant compte des intrigues du jeu et de ses factions rivales.

C'est un coup de maître, car là où (presque) tous les développeurs ont cherché à recueillir un peu des retombées de "Slay The Spire" et "Darkest Dungeon" en créant une myriade de deckbuilding-card-games, GRIFTLANDS dit "je suis différent".
Au lieu de foncer dans le même sillon que tout le monde, il propose autre chose, et c'est à la fois courageux de la part des développeurs et très agréable pour les joueurs.

Après ma chute au 1er run, j'ai eu la surprise de constater que le deuxième essai ne ressemblait pas au premier, puis en changeant de personnage, encore moins.

On touche ici à quelque chose de précieux, car si KLEI se donne les moyens de poursuivre son oeuvre, on a peut-être entre les mains une nouvelle référence, qui va, comme "Don't Starve'" se garnir d'extensions et personnages au fil des temps.
Ce jeu mérite une longue carrière, et je recommande particulièrement d'aider à son early access.

Coup de coeur de l'été 2020 assurément.

Lire la suite...
20/20
Silent_survivor
Alerte
Niveau 7
Posté le 16 janv. 2021 à 15:50

Je donnerai 18 mais c'est pour rehaussé la note de quelqu'un qui n'a visiblement pas touché au jeu. La qualité d'un jeu ne se justifie pas par la quantité de fric mis dedans.
Et râler pour 16€ faut avoir des oursins dans les poches

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (8)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
19/20
tristelune
Alerte
Niveau 9
Posté le 11 août 2020 à 11:53

de KLEI, un jour, vers telle heure

- On a fait des jeux de baston, de survie, d'infiltration... qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
- Le truc actuel, c'est les cartes. "Slay The Spire" etc.
- Ok mais on va faire ça mieux.

KLEI ("Shank", "Don't Starve", "Oxygen not included"...) décide donc de pondre un jeu de cartes / deckbuilding à sa manière.
La recette est audacieuse, le jeu ambitieux : un mélange de RPG (personnages, relations, quêtes, menaces et récompenses...), de cartes (avec gestion de deck), de rogue-like (mort permanente).
Il faut ajouter une direction artistique à la Klei (reconnaissable de suite) et une musique incroyablement immersive, sur des menus agréables et lisibles.
On saupoudre d'une traduction très sérieuse et on obtient GRIFTLANDS.

Quel plaisir, après avoir testé cette floppée de jeux de cartes qui surnagent dans le sillage de "Slay The Spire". Ils ont tous un petit peu de personnalité mais leur manque un atout; ils ne sont pas vraiment captivants, sauf "Gordian Quest".
Là où GRIFTLANDS frappe fort, c'est en implémentant un système de run assez long, tout en restant aléatoire, avec un background travaillé, un roleplay prédominant, une écriture intéressante, pour nous emmener dans un univers. On ne joue pas simplement aux cartes en regardant une série TV, comme dans un "Fate Hunters", on plonge dans une ambiance et un défi complexes.

Le jeu est assez complet, plutôt subtil, et se découvre au fil des run, sans que le tutorial ne se substitue à la découverte. On avance avec curiosité, car certains affrontements sont diplomatiques, à base d'arguments qui vont se heurter, toujours en tenant compte des intrigues du jeu et de ses factions rivales.

C'est un coup de maître, car là où (presque) tous les développeurs ont cherché à recueillir un peu des retombées de "Slay The Spire" et "Darkest Dungeon" en créant une myriade de deckbuilding-card-games, GRIFTLANDS dit "je suis différent".
Au lieu de foncer dans le même sillon que tout le monde, il propose autre chose, et c'est à la fois courageux de la part des développeurs et très agréable pour les joueurs.

Après ma chute au 1er run, j'ai eu la surprise de constater que le deuxième essai ne ressemblait pas au premier, puis en changeant de personnage, encore moins.

On touche ici à quelque chose de précieux, car si KLEI se donne les moyens de poursuivre son oeuvre, on a peut-être entre les mains une nouvelle référence, qui va, comme "Don't Starve'" se garnir d'extensions et personnages au fil des temps.
Ce jeu mérite une longue carrière, et je recommande particulièrement d'aider à son early access.

Coup de coeur de l'été 2020 assurément.

Lire la suite...
20/20
Silent_survivor
Alerte
Niveau 7
Posté le 16 janv. 2021 à 15:50

Je donnerai 18 mais c'est pour rehaussé la note de quelqu'un qui n'a visiblement pas touché au jeu. La qualité d'un jeu ne se justifie pas par la quantité de fric mis dedans.
Et râler pour 16€ faut avoir des oursins dans les poches

Lire la suite...
18/20
Megadrumshead
Alerte
Niveau 42
Posté le 16 janv. 2021 à 08:54

Une nouvelle pépite de Klei. Décidemment ce studio ne fait que de (très) bons jeux!

J'aime beaucoup le fait qu'on ait le choix de négocier ou combattre. Nous avons en effet 2 decks dédiés à chaque situation. De plus on peut terminer un combat sans tuer l'ennemi. Si vous le tuez, vous avez généralement la possibilité de looter son stuff, par contre ça aura un impact négatif sur votre partie (votre réputation, d'autres personnages qui avaient un lien avec la victime auront une dent contre vous etc...).

Bref au niveau RP, on est à 1000 lieux au dessus de CP2077. Franchement pour le prix, foncez!

Lire la suite...
17/20
sushiclub
Alerte
Niveau 10
Posté le 23 janv. 2021 à 18:11

Un très bon jeu de deckbuilding qui mérite plus de visibilité. J'ai acheté Griftlands parce que j'avais adoré Slay the Spire, il propose une expérience à la fois similaire et sensiblement différente.

La direction artistique est excellente, on plonge rapidement dans un univers à mi-chemin entre la science-fiction et le western. Il y a trois histoires distinctes et c'est intéressant de voir des factions mentionnés dans une histoire revenir avec un rôle différent dans une autre.

J'ai déjà 30h dessus et je n'ai pas encore débloqué toute les cartes. Un troisième personnage jouable est également en chantier (seule une partie de son scénar est disponible). Selon ce que les devs sont capables de nous sortir d'ici la version finale, je pourrais bien passer la note à 18-19.

Lire la suite...
20/20
Brolee_
Alerte
Niveau 7
Posté le 17 janv. 2021 à 09:19

Note reel de 18/20 mais c'est pour équilibrer avec la personne qui met des 0 à tout va pour se sentir exister.
Toujours de très bon jeu de la part de ce studio , valeur sûr

Lire la suite...
17/20
Love-n-peace
Alerte
Niveau 10
Posté le 31 oct. 2022 à 23:41

Même si l'intrigue principale est la même, chaque manche est une nouvelle aventure et pas seulement une chance d'affronter les mêmes ennemis de différentes manières. Les batailles de cartes sont nuancées, la rejouabilité presque infinie et l'histoire comme le style sont bien faits.

Lire la suite...
20/20
John2bourj
Alerte
Niveau 31
Posté le 30 sept. 2021 à 00:45

Je mets 20/20 pour remonter la note des deux mongoliens qui mettent des bananes pour se sentir exister .

Ce jeu mérite un bon 18 , c'est Une pépite dans la veine de slay the spire , avec une direction artistique bien meilleure (!) , plus de possibilités et un côté jeu de rôle sympa .

Mon meilleur jeu cette année pour l'instant , et pourtant j'ai tous les supports et bcp de titres , c'est dire !

Lire la suite...
0/20
lampard74
Alerte
Niveau 22
Posté le 15 janv. 2021 à 23:15

Il frappe fort ?

Même les jeux sur super nintendo avait un meilleur gameplay faut arrêter de mètre 17 à sa sérieusement.

Budget 10000 euros.

Et d'autre mettent des millions

Et ceux a 10 000 euros vendent quand même leurs jeux cher.

Lire la suite...
1