Menu
Total War : Rome II : Caesar in Gaul
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
jeuxvideo.com / PC / Jeux sur PC / Total War : Rome II / Total War : Rome II : Caesar in Gaul sur PC /

Avis Total War : Rome II : Caesar in Gaul sur PC

La note des lecteurs

Note moyenne
15.1/20
16 à 20
8
11 à 15
6
6 à 10
1
0 à 5
0
Donnez
votre avis
15 notes

Les avis les plus utiles

17/20
Poulegarou
Alerte
Posté le 20 déc. 2013 à 00:00

Le DLC Cesar en Gaule, avant sa sortie, c'était "lol les mods font pareils, la campagne sera inintéressante et on joue soit Gaulois soit Romains, c'est nul".

Or, ce DLC est une véritable surprise.
Tout d'abord, le système de saisons (réintégré, étant donné qu'on ne fait pas du 1 tour/an mais 1 tour/2 semaines, d'où l'illogisme de vouloir ajouter les saisons à la campagne principale.....bref) qui rajoute un véritable challenge. Là où dans Shogun 2 on se les pelait dans les territoires ennemis, car notre neige de chez nous est chaude, ici il faut impérativement se trouver sur une route ou dans une ville. Tout combat en hiver en dehors de vos murs n'entraînent que mort et désolation. Enfin, même certains passages (dans les Alpes par exemple) vous feront perdre des hommes si vous êtes pas en été; or ces passages sont d'importantes voies de communications sur la map.

La map, parlons-en. En effet, elle est très minutieuse, très détaillée : les passages étroits, les denses forêts et autres cols infranchissables créent des routes risquées, d'où l'ennemi pourrait vous surprendre ou, pourquoi pas, un lieu parfait pour tendre une embuscade... De plus, si celle-ci paraît aux premiers abords assez petite, on se rend vite compte de son immensité, notamment dû au fait que les déplacements sont plus limités (1 tour/ 2 semaines).

Cette temporalité vous fait également faire de meilleurs choix au niveau des constructions, des technologies (9 tours la technologie à partir d'un certain point qui, dans la grande campagne, prendrait 4 tours...), des déplacements.

En outre, les généraux, bah on s'y attache, et ça change de la Grande Campagne où vos généraux crèvent tout les 20 tours (bon ok, des fois, on s'y attache et ça fait chier, mais c'est pas souvent). Effectivement, l'attachement s'effectue avec les généraux uniques (César, Vercingétorix, etc) mais également avec les autres (QUI A ASSASSINE MON PUTAIN DE MARC-ANTOINE ???).

Pour finir, l'IA semble un poil plus agressive (2 armées full et bien équilibrées de la part des Suèves pour ma gueule).

Or, tout ces éléments associés forment réellement une nouvelle expérience, captivante, qui propose du challenge, et qui en apporteront d'ailleurs dans votre Grande Campagne avec l'apport des Boïens, Nerviens et Galates en faction jouable. Et qui n'a jamais rêvé de jouer des celtes en Orient ?

Lire la suite...
17/20
thermarh
Alerte
Posté le 17 déc. 2013 à 00:00

On ne peut pas nier que Rome 2 avait vraiment besoin d'un sacré patch et même si le DLC ne convaincra pas tout l'monde, il a le mérite de stabiliser le jeu radicalement, d'ajouter les saisons (du moins à la campagne gauloise, je n'ai pas verifié pour la grande campagne), et d'ajouter une campagne en Gaule proposant un vrai challenge ! Les différentes factions, bien que peu nombreuses présentent chacune un défi différent. L'IA est affiné, et l'on subit des pertes plus réalistes lors de nos batailles, rendant chaque combat plus immersif, plus réaliste et plus fin. Les unités sont variées, l'economie plus profonde, bref, un très bon ajout.

Notez que quelques changements ont été apportés au jeu de base, notamment la stabilité, l'IA plus travaillée, bref. Que du bon.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (15)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
17/20
Poulegarou
Alerte
Posté le 20 déc. 2013 à 00:00

Le DLC Cesar en Gaule, avant sa sortie, c'était "lol les mods font pareils, la campagne sera inintéressante et on joue soit Gaulois soit Romains, c'est nul".

Or, ce DLC est une véritable surprise.
Tout d'abord, le système de saisons (réintégré, étant donné qu'on ne fait pas du 1 tour/an mais 1 tour/2 semaines, d'où l'illogisme de vouloir ajouter les saisons à la campagne principale.....bref) qui rajoute un véritable challenge. Là où dans Shogun 2 on se les pelait dans les territoires ennemis, car notre neige de chez nous est chaude, ici il faut impérativement se trouver sur une route ou dans une ville. Tout combat en hiver en dehors de vos murs n'entraînent que mort et désolation. Enfin, même certains passages (dans les Alpes par exemple) vous feront perdre des hommes si vous êtes pas en été; or ces passages sont d'importantes voies de communications sur la map.

La map, parlons-en. En effet, elle est très minutieuse, très détaillée : les passages étroits, les denses forêts et autres cols infranchissables créent des routes risquées, d'où l'ennemi pourrait vous surprendre ou, pourquoi pas, un lieu parfait pour tendre une embuscade... De plus, si celle-ci paraît aux premiers abords assez petite, on se rend vite compte de son immensité, notamment dû au fait que les déplacements sont plus limités (1 tour/ 2 semaines).

Cette temporalité vous fait également faire de meilleurs choix au niveau des constructions, des technologies (9 tours la technologie à partir d'un certain point qui, dans la grande campagne, prendrait 4 tours...), des déplacements.

En outre, les généraux, bah on s'y attache, et ça change de la Grande Campagne où vos généraux crèvent tout les 20 tours (bon ok, des fois, on s'y attache et ça fait chier, mais c'est pas souvent). Effectivement, l'attachement s'effectue avec les généraux uniques (César, Vercingétorix, etc) mais également avec les autres (QUI A ASSASSINE MON PUTAIN DE MARC-ANTOINE ???).

Pour finir, l'IA semble un poil plus agressive (2 armées full et bien équilibrées de la part des Suèves pour ma gueule).

Or, tout ces éléments associés forment réellement une nouvelle expérience, captivante, qui propose du challenge, et qui en apporteront d'ailleurs dans votre Grande Campagne avec l'apport des Boïens, Nerviens et Galates en faction jouable. Et qui n'a jamais rêvé de jouer des celtes en Orient ?

Lire la suite...
17/20
thermarh
Alerte
Posté le 17 déc. 2013 à 00:00

On ne peut pas nier que Rome 2 avait vraiment besoin d'un sacré patch et même si le DLC ne convaincra pas tout l'monde, il a le mérite de stabiliser le jeu radicalement, d'ajouter les saisons (du moins à la campagne gauloise, je n'ai pas verifié pour la grande campagne), et d'ajouter une campagne en Gaule proposant un vrai challenge ! Les différentes factions, bien que peu nombreuses présentent chacune un défi différent. L'IA est affiné, et l'on subit des pertes plus réalistes lors de nos batailles, rendant chaque combat plus immersif, plus réaliste et plus fin. Les unités sont variées, l'economie plus profonde, bref, un très bon ajout.

Notez que quelques changements ont été apportés au jeu de base, notamment la stabilité, l'IA plus travaillée, bref. Que du bon.

Lire la suite...
19/20
kazoule
Alerte
Posté le 21 déc. 2013 à 00:00

Et Beh qu'elle stupéfaction!!! Enfin un vrai add on malgré un prix élevé... Nous sommes a la limite d'un autre jeu... Celui ci est terminé très bien conçu sans beug et avec une finition et une beauté éblouissante! Je ne mets pas 20 car il aura fallu 3 mois a CA pour sortir un jeu terminé sans beug jouable est beau!!! Ce qui est grave je trouve! Jeu a se procurer pour les amoureux de la conquête de la gaule par Jules César ... Bon jeu a tous

Lire la suite...
18/20
TheKIDD47
Alerte
Posté le 15 déc. 2013 à 00:00

Très bon jeu, qui a le mérite d'ajouter à Rome II certains éléments qui lui manquait (carte de campagne plus fine, gestion des saisons...) et avec une stabilité indéniablement plus élevée que pour son aîné.

Lire la suite...
17/20
Sigieron
Alerte
Posté le 20 déc. 2013 à 00:00

Méritant sa note de 17/20 celle-ci ne monte pas plus haut en raison d'un petit manque, pas de nouvelle musique et une unique vidéo alors que l'on a quatre factions ( ah ! le temps de Medieval II où chaque faction avait sa présentation lui étant propre ! Quand reviendra-t-il ? ).

Ayant eu un accès beta au jeu de par un statut "particulier" j'ai été très heureux de découvrir les nouvelles factions, nouveaux généraux historiques aussi bien en campagne qu'en bataille contre l'IA ou Multijoueur ayant chacun leurs capacités spéciales.

Le système des saisons, les nouvelles recherches... Tout a été pensé et condensé d'une manière équilibrée et stable. pas de crash ou de plantage à noter.

Lire la suite...
17/20
tomtsent
Alerte
Posté le 19 déc. 2013 à 00:00

Fort sympathique cette extension efface quelques défaut de la version original en rajoutant des saisons très sympathique stratégiquement parlant, une carte super détaillé de la Gaulle,quelques unités sympathique pour les gaulois.

La présence de généraux historique et également très apprécié autant sur la carte de campagne que sur le champs de bataille.

Lire la suite...
17/20
AlphaSigma
Alerte
Posté le 17 déc. 2013 à 00:00

Très sympa, réponds avec succès a beaucoup d'attentes des fans (généraux qui ne meurent pas tout les deux tours :p), et ajoute en plus un système de saisons fort sympathique rajoutant plus de stratégie aux déplacements (vous essaierez à tout prix de ne pas vous retrouver en plein territoire ennemi en hiver), et puis ajoute de nouvelles unités intéressantes, avec enfin des archers pour les gaulois

Lire la suite...
14/20
play4it
Alerte
Posté le 15 janv. 2014 à 00:00

Bon DLC dans l'ensemble.
On apprécie énormément le retour des saisons, dont l'hiver est particulièrement.... mortelle. En jouant les romains, j'ai voulue rapprocher l'une de mes armer vers ma frontières sensible en me disant qu'elle perdrait au maximum 10% de ses hommes comme dans la grande campagne, cruelle erreur lorsqu'au tour suivant j'ai put constater la perte de plus de 70% des hommes.

Selon le mode de difficulté choisis, l'IA seras redoutable mais pas pour les bonnes raisons. Adepte du wait and see, elle se laisseras faire bien gentiment dans la majorité des cas en vous attendant avec une armée pleine d'unité de bases au minimum trois au maximum stationner autour de sa seule ville. Sauf quand elle décide d'agir et là sa devient mortelle. En plein début d'un partie (10 tours joués), j'ai put assister à la naissance d'une armée d'élites dans une tribu gauloise adverses. C'était magnifique, sans aucun bâtiment destinés à produire des troupes et avec une seule ville, l'IA a recruter les meilleures troupes de cette faction et former une armée puis me l'a envoyer et s'est ensuite atteler à en faire 2 autres en 5 tours... J'ai survécue en prenant leur ville avant que la première armée ne passe les alpes et comme elle a voulues sauvée son peuple elle a fait demis-tour au lieu de prendre 4 de mes 5 villes sans défenses.... elle est morte grâce à l'usure.
Les factions en guerres contre le joueur ont une capacité de recrutement étonnante, autant dire que vous ne tomberez jamais sur une factions qui a des armées adapter à son niveau de richesse et de bâtiment et c'est très frustrant.

Reste l'utilisation des agents, une fois la partie assez avancer, l'IA pourras maintenant vous envoyer 12 agents de niveau 10 avec des taux de réussites de 100% dans toutes leurs actions. Et vous ne pourrez rien faire d'autres que de regardés vos villes bruler et exploser tours après tours....
Et si vous en tuer un, l'IA ,pas rancunière, vous le renverras le tour suivant avec le même niveau.

Mais les total war n'ont jamais été parfait et puis au final sa fait du challenge. Rappelons qu'il est possible de conquérir l'intégralité du japons seulement avec des paysans et cette bonne vielle résolution automatique... du temps qu'on met 2 armées pleines de paysans contre chaque armées adverses engager dans le combat.

Lire la suite...
11/20
DEN2011
Alerte
Posté le 29 oct. 2014 à 00:00

J'ai du passer environ 60h sur ce DLC pour ENFIN terminer UNE campagne.
Je vous explique pourquoi : au niveau difficile, nous nous retrouvons forcément en guerre contre tout le monde, a cause du malus diplomatique important. Sachant que les autres factions nous pondent des armées comme des petits pains, tout comme les agents ennemis, ca devient trop vite ingérable ! Je me suis pourtant accroché, mais après ca se transforme en une sorte de Stalingrad de l'antiquité. Le front stagne, et on s'ennui à mourir.
La frustration prend le dessus et on s'énerve plus sur le jeu pour le finir, que pour s'amuser, c'est ça que je regrette.
Alors, effectivement, je n'avais surement pas le niveau et c'est pour ça aussi que je me suis énervé. Mais tout de même, j'ai senti une grosse différence sur ce DLC, surtout à cause de la "guerre contre tous" qu'on doit se coltiner.

Bref, je met un 11, mais c'est parce que mon expérience personnelle à été très moyenne, voir médiocre. Je suis sur que les autres l'ont plus apprécié !

Lire la suite...
8/20
Betoval
Alerte
Posté le 25 nov. 2014 à 00:00

Si on fait abstraction des bugs qui parsèment encore le jeu plus d'un an après sa sortie ce DLC aurait pu être bien si ce n'est que Rome II à tout un tas de mécanismes qui pris un par un pourrait être bien mais qui mixées forment un ensemble disparate de règles incohérentes qui diminuent fortement l’intérêt de ce jeu en tant que jeu de stratégie.
Et c'est encore plus vrai dans César in Gaul.

Quelques exemples:
-La limitation du nombre d'armée.
Contrairement aux épisodes précédents il est impossible d'avoir des armées sans généraux (donc adieux les renforts qui partent de chez soi, On peut construire des piquiers africains en gaule, ça ne gène personne).
Les armées sont vraiment très limitées (une ou deux pour un petit pays), leur nombre étant fonction de la taille de votre empire (car l'ennemi lui est visiblement moins limité).
Alors ce n'est pas gênant quand on a un empire rassemblé sur lui même, mais ça devient très gênant sur un empire étendu en longueur en vous enlevant des possibilités tactiques.
-La ligne de vision.
Le nombre d'armée restreint, l'impossibilité de construire des tours de guet, la limitation et l'importance abusive des agents qui vous oblige à les utiliser autrement qu'en éclaireurs(voir plus loin) fait que dans 90% des cas vous n'avez pas de vision stratégique de la situation, votre vision se limitant à votre territoire. Et les mouvements étant rapide vous voyez sortir du brouillard de guerre des armées que vous n'avez jamais vu bien trop tard pour pouvoir réagir avec vos armées limitées.
Bref, le coté stratégique des précédents opus est là rendu complètement aléatoire du fait d'une mauvaise échelle de la carte, d'une mauvaise échelle des déplacements et de la quasi impossibilité d'utiliser des agents à la reconnaissance.
-Les agents.
Ils ont un pouvoir complètement aléatoire (moins pour l'IA) et énorme sur le jeu.
En effet vous pouvez avec les agents immobiliser des armées de plusieurs milliers d'hommes, en tuer des milliers pour quelques centaines de pièces d'or.
Je donne un exemple qui m'est arrivé dernièrement: j'avais une armée à coté d'une ville, cette armée a été immobilisée trois tours (près d'un an^^) par un agent, elle a perdu environs la moitié de ses troupes par un autre agent dans le même temps, et moi j'avais quatre agents autour tentant de protéger l'armée et tuer les agents de l'ennemi. en trois tours l'ennemi a amené deux armées, pris la ville et attaqué mon armée (en lui tendant une embuscade alors que cela faisait 6 mois qu'elle avait pas bougé^^). Tout cela sans que je ne puisse rien y faire du tout.
Bref, c'est absurde, incohérent et aléatoire. Adieu tout aspect stratégique. Et l'exemple que je donne n'est pas un truc isolé, c'est tout le temps comme cela. C'est le fonctionnement normal du jeu. (vous ferez pareil avec vos agents)
Et dans César in gaul, si vous jouez le romains vous aurez de nombreux ennemis et des dizaines d'agents ennemis. Et vous passerez votre temps à regarder les agents dépecer vos armées inutiles en attendant que vous réussissiez à convertir les agents ennemis à votre cause pour en avoir 30 à la fin de la partie.
Ça n'a aucun intéret car c'est un combat de coups de dés, ça n'apporte rien au jeu et ça lui enlève tout aspect stratégique.
-le fonctionnement des provinces.
Il n'est pas possible de construire de fortification ou l'on veut. Il n'y a que certaines villes (une sur trois environs) qui peuvent avoir des murs.
Ça enlève une fois de plus un choix stratégique au joueur sans qu'on en voit l’intérêt.

Bref, cet épisode de total war est le plus mauvais que j'ai vu jusqu'ici ( et pourtant empire était pas génial).
Il semble que tout ces points (en particulier la limitation du nombre d'armée et l'impossibilité de construire des fortification dans les villes) aient été introduit dans le jeu après que les développeurs aient constaté la pauvreté de leur IA.
Et adapter tous les aspects du jeu au niveau de la nullité d'un de ses points, ça finit par faire un jeu nul, de ce coté ils ont bien réussi.
Alors je ne sais pas si les moddeurs vont sortir des choses intéressantes, mais si vous n'avez jamais jouer à des total war, prenez en un autre, le premier Rome ou medieval II qui sont excellents plutôt que Rome II qui est vraiment raté (raté aussi d'ailleurs du coté visuel) et au final n'a pas plus d'intéret qu'un Risk pour le niveau carte de campagne.

Lire la suite...
14/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 26 juin 2015 à 23:54

Le seul DLC qui vaut l'achat sur ce TOTAL WAR. Quelques déceptions, le sentiment qu'ils ne vont pas jusqu'au bout du sujet, mais finalement un peu d'histoire et du fun.

Lire la suite...
17/20
Lonely_knight
Alerte
Posté le 08 nov. 2014 à 00:00

Tout simplement... Excellent. Je trouve que les gens se plaignent un peu pour des détails... Perso, même en mode légendaire, il arrive qu'il n'y ait presque plus de défi pour moi... Je dis presque, parce qu'il y a toujours un tout petit détail pour me gâcher ma campagne.

Dans César en Gaule, une toute petite révolte en Narbonnaise défonce mon économie et une légion (Depuis quand les rebelles peuvent recruter 8 unités par tour !). Bon passé ça, le DLC a toujours quelques inconvénients. Tout d'abord, c'est bizarre qu'une petite faction gauloise du Loire-et-Cher ou encore les Parisii puissent se créer des armées de 20 facile. Si en -58, tout le monde avait opposé 3 armées full et une garnison à la légion de César (Alors qu'il avait huit légions mais passons), cette promenade de santé se serait terminée autrement... Les factions gauloises ne doivent pas être assez agressives entre elles. D'ailleurs, toutes mes annexions, je les ai faites au sortir d'un conflit qui les opposait. Et j'en viens à mon dernier point négatif: l'unification! Si César a gagné, c'est bien que la Gaule était divisé en 60 peuples incapables de communiquer! La, un jeu d'alliance très concret se forme, et en 20 tours une faction gauloise détient 1/5 de la map...
Mais bon, après, je ne comprend pas trop les arguments des autres. Le manque d'une nouvelle musique ? Pourquoi pas, mais on ne va pas en faire tout un flan... Le manque de factions jouables ? Certes, il n'y a que 4 factions jouables, mais, de un, le DLC en débloque sur la carte grande campagne (La Galatie, les Boiens, les Nerviens), et de deux, qui rajouter d'autre ? Des Bretons ? Ils n'ont jamais joué de rôle. Des Aquitains ? Ils ne se sont jamais ralliés à Vercingétorix. Massilia voire les Eduens, à la limite, mais ils ont aussi eu un rôle moyennement secondaire...

Maintenant, venons-en aux avantages de ce DLC. Déjà, il débloque des facs intéressantes en grande campagne (Les Galates, c'est fun !). Ensuite, la carte en soi est bien faite. Partir à la recherche de soixante peuples gaulois dans les archives, je dis chapeau. Aussi, le facteur d'expansionnisme est intéressant, même si, avec Rome, on souffre déja d'un malus -30 de base pour expansionnisme et différence culturelle... Pas top pour des alliances et autres au début de la campagne. Aussi, historiquement, la campagne est relativement respectée (Excepté pour le délire qu'on doit se faire au Liechtenstein). Mais, ce que je trouve vraiment très très intéressant dans CiG, c'est la politique. Ces nouvelles technologies, quel ajout ! Bien trouvé en plus. Si l'on joue correctement et qu'on recherche ces techs, en tout on doit avoir -90% sur le prix des unités auxiliaires... On peut réellement créer une armée.

Donc en somme, la campagne n'est pas hardcore (60 heures de jeu, là désolé je vois pas). Je pense que c'est plus lié à un mode de jeu, et de toutes façon, si vous observez bien, les Gaulois son trop agressifs. Vous laissez la légion de César à Gergovie quelques tours, et il y a toujours un paumé pour attaquer votre armée de 20 avec son armée de 20... La garnison vous fait gagner et y a plus qu'à les annexer. Ainsi, la plupart des arguments avancés contre ce DLC sont un peu en carton... Commencez à jouer en medium, quand on sait ce qui va se passer on ne peut que gagner dans des difficultés plus élevées. Bon par contre c'est vrai qu'il est peut-être un peu cher.

Sur ce, bonne journée à tous et bon jeu!

Lire la suite...
14/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 09 févr. 2014 à 00:00

Pour ma part toujours aussi chiant à jouer!!

Les développements sont un peux plus rapides, un peux...
J'attendais d'avantage de changements depuis le 1er Rome2
Si on est pas emmerder par la famine, c est par les maladies, ou alors ce sera une révolte d'esclaves et j'en passe
Dans TTW: RomeII il pouvais se passer 20tours sans rien qu il se passe. Apparemment légèrement revu cette fois, mais encore un problème
On est toujours TRES LIMITTE en nombre d'armée ce qui pose un problème (4 pour commencer une partie)alors que l'on est attaqué de toutes parts!!! on as que dal pour se défendre!!
les finances ne suivent toujours pas
la construction des bâtiments toujours aussi lente..

bof au temps continuer sur le empire total war

Lire la suite...
14/20
jipi4632
Alerte
Posté le 28 janv. 2014 à 00:00

Bon dlc une carte bien détaillée de nombreuses factions
(juste dommage que les factions jouables soient toutes du même coté de la carte).
On retrouve avec joie les saisons.
Mais je rejoins plus ou moins le commentaire play4it.
Les points négatifs viennent du fait que l IA disjoncte,
des tribus avec 1 territoire se retrouvent avec 2 voir 3 armées complètes avec des soldats d’élites alors qu ils n ont pas de bâtiment pour les produire.
Et l'autre point négatif est l utilisation abusive des agents ennemis ou une tribu vous en envoi parfois 5 a 7 au niveau maxi (100% de taux de réussite) en même temps et impossible de faire descendre leur nombre car dés que vous en tuez un l IA vous en renvoi un nouveau direct.
Cela devient vite injouable quand vous êtes en guerre contre 2 ou 3 tribus en même temps et que vous vous retrouvez avec une douzaine d'agents autour de vos armées qui ne peuvent plus bouger pendant plusieurs tours et vos villes qui explosent de partout.
Je veux bien que l IA ne peut être parfait mais la c'est abuser.

Lire la suite...
13/20
[reblochon]
Alerte
Posté le 11 janv. 2014 à 00:00

Très sympa, réponds avec succès a beaucoup d'attentes des fans (généraux qui ne meurent pas tout les deux tours :p), et ajoute en plus un système de saisons fort sympathique rajoutant plus de stratégie aux déplacements (vous essaierez à tout prix de ne pas vous retrouver en plein territoire ennemi en hiver), et puis ajoute de nouvelles unités intéressantes, avec enfin des archers pour les gauloisk

Lire la suite...
1