Menu
Metal Gear : Snake's Revenge
  • Nes
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16/20
16 à 20
4
11 à 15
3
6 à 10
0
0 à 5
0
Donnez
votre avis
7 notes

Les avis les plus utiles

14/20
wyzargo
Alerte
Posté le 04 mai 2013 à 00:00

Je vois qu'à JVC on ne connaît pas le MSX... bon ben je vais noter les deux jeux alors^^.

GAMEPLAY

-MG2 : le concept de l'infiltration émerge totalement avec cet épisode : possibilité de se baisser, de ramper, de se cacher, présence d'un radar pour étudier les rondes ennemies... Quant aux boss, ils sont mémorables et chacun a ses techniques : l'un se sert de sa vitesse, un autre n'attaque qu'à distance, un autre se cache et tend des embuscades, un autre encore est invisible et est seulement repérable aux bruits de ses pas...sans oublier le combat mémorable contre BB (Big Boss hein, pas Brigitte Bardot^^) et surtout le premier véritable combat contre le MG juste avant... 20/20.

-Snake Revenge : Là par contre, on voit que la patte du maître manque. Déjà, pas de radar, et on se fait systématiquement repérer 1 fois sur 3 lors d'un changement d'écran (stressant). Ensuite, le jeu est beaucoup plus bourrin, et ce dès le début où on a plus l'impression de jouer à Contra qu'à MG (même si l'effet de style est plutôt bon). Quant aux phases en scrolling horizontal, elles se transforment malheureusement très vite en pugilat... 13/20.

DESIGN/TECHNIQUE

-MG2 : Graphiquement, cet épisode enterre le précédent : le design général est excellent, les protagonistes très charismatiques (même si ce ne sont que des sprites^^), les environnements sont variés et détaillés (entrepôts, jungle, égouts, montagne...). Mention spéciale au Metal Gear D lui-même, superbement modélisé. 18/20.

-Snake Revenge : Pareil, c'est beaucoup plus joli que le premier, mais il est dommage de voir que les niveaux soient construits de la même manière, comme si le level design avait juste subi un lifting graphique. Le design même de Snake est limite affligeant avec sa carrure de bodybuilder très Stallone-like... Mais le reste est plutôt plaisant. 15/20.

DUREE DE VIE

-MG2 : Il faut plus ou moins 5h pour le finir une première fois, ce qui est somme toute correct pour un jeu de cette époque. Mais le jeu est tellement génial qu'on se surprendra à le refaire plusieurs fois (4 fois en ce qui me concerne). 18/20.

-Snake Revenge : il faut environ 4h pour le finir, mais dans ces 4h il faut compter les quelques die&retry à certains moments-clés du soft (une fois mémorisés les "pièges" ça passe tout seul). Par contre, je n'ai fait celui-ci qu'une fois... 15/20.

AMBIANCE SONORE

-MG2 : Les musiques sont de grande qualité et soutiennent parfaitement l'action tantôt épique, tantôt mélancolique, qui se dégage du soft. Les bruitages sont dans la même veine et donc tout aussi convaincants. 18/20.

-Snake Revenge : Musicalement, c'est presque aussi bon que MG2, avec notamment un thème de fin vraiment excellent. Les bruitages sont également de bonne facture. 16/20

SCENARIO

-MG2 : On atteint des sommets pour un jeu datant de 1990, avec un scénario maîtrisé à la perfection : chaque perso, allié comme ennemi, possède un background plutôt développé et un charisme certain, avec pour chacun des motivations diverses qui tendent à réduire la frontière entre le bien et le mal - qui est vraiment mauvais en réalité : Big Boss ou l'OTAN? (qui je le rappelle n'a pas hésité à sacrifier toute la population locale d'Outer Heaven à la fin du premier opus). 20/20

-Snake Revenge : Là c'est le drame!! Ainsi, le codec est très mal utilisé, car nos alliés se contentent d'appeler pour nous dire des banalités du genre "tu t'en sors?", "le boss est au bout du chemin" ou encore "j'ai été capturé" (car oui, c'est leur passe-temps favori, ils sont loins d'être des lumières). Le jeu accumule les clichés avec par exemple une trahison perceptible trois kilomètres à l'avance de l'un des nôtres... Mais le pire, c'est sûrement la transformation de BB en "Super Big Boss", qui double de volume^^ 8/20.

EN RESUME

MG2 est un chef d'oeuvre clairement en avance sur son temps, qui pose véritablement les bases de ce que sera le futur MGS, dont le déroulement est curieusement très similaire (l'explication sera donnée dans MGS2^^).
Snake Revenge est beaucoup moins bon, mais ce n'est pas un MAUVAIS JEU. C'est un très bon jeu d'action, mais un jeu d'infiltration tout juste moyen. Il souffre surtout de la comparaison avec MG2.

Au final, j'attribue un excellent 19/20 à MG2, tandis que Snake Revenge hérite d'un plus que correct 14/20, ce qui sera la note finale de mon avis puisqu'on est sur la page de Snake Revenge^^

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (7)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
14/20
wyzargo
Alerte
Posté le 04 mai 2013 à 00:00

Je vois qu'à JVC on ne connaît pas le MSX... bon ben je vais noter les deux jeux alors^^.

GAMEPLAY

-MG2 : le concept de l'infiltration émerge totalement avec cet épisode : possibilité de se baisser, de ramper, de se cacher, présence d'un radar pour étudier les rondes ennemies... Quant aux boss, ils sont mémorables et chacun a ses techniques : l'un se sert de sa vitesse, un autre n'attaque qu'à distance, un autre se cache et tend des embuscades, un autre encore est invisible et est seulement repérable aux bruits de ses pas...sans oublier le combat mémorable contre BB (Big Boss hein, pas Brigitte Bardot^^) et surtout le premier véritable combat contre le MG juste avant... 20/20.

-Snake Revenge : Là par contre, on voit que la patte du maître manque. Déjà, pas de radar, et on se fait systématiquement repérer 1 fois sur 3 lors d'un changement d'écran (stressant). Ensuite, le jeu est beaucoup plus bourrin, et ce dès le début où on a plus l'impression de jouer à Contra qu'à MG (même si l'effet de style est plutôt bon). Quant aux phases en scrolling horizontal, elles se transforment malheureusement très vite en pugilat... 13/20.

DESIGN/TECHNIQUE

-MG2 : Graphiquement, cet épisode enterre le précédent : le design général est excellent, les protagonistes très charismatiques (même si ce ne sont que des sprites^^), les environnements sont variés et détaillés (entrepôts, jungle, égouts, montagne...). Mention spéciale au Metal Gear D lui-même, superbement modélisé. 18/20.

-Snake Revenge : Pareil, c'est beaucoup plus joli que le premier, mais il est dommage de voir que les niveaux soient construits de la même manière, comme si le level design avait juste subi un lifting graphique. Le design même de Snake est limite affligeant avec sa carrure de bodybuilder très Stallone-like... Mais le reste est plutôt plaisant. 15/20.

DUREE DE VIE

-MG2 : Il faut plus ou moins 5h pour le finir une première fois, ce qui est somme toute correct pour un jeu de cette époque. Mais le jeu est tellement génial qu'on se surprendra à le refaire plusieurs fois (4 fois en ce qui me concerne). 18/20.

-Snake Revenge : il faut environ 4h pour le finir, mais dans ces 4h il faut compter les quelques die&retry à certains moments-clés du soft (une fois mémorisés les "pièges" ça passe tout seul). Par contre, je n'ai fait celui-ci qu'une fois... 15/20.

AMBIANCE SONORE

-MG2 : Les musiques sont de grande qualité et soutiennent parfaitement l'action tantôt épique, tantôt mélancolique, qui se dégage du soft. Les bruitages sont dans la même veine et donc tout aussi convaincants. 18/20.

-Snake Revenge : Musicalement, c'est presque aussi bon que MG2, avec notamment un thème de fin vraiment excellent. Les bruitages sont également de bonne facture. 16/20

SCENARIO

-MG2 : On atteint des sommets pour un jeu datant de 1990, avec un scénario maîtrisé à la perfection : chaque perso, allié comme ennemi, possède un background plutôt développé et un charisme certain, avec pour chacun des motivations diverses qui tendent à réduire la frontière entre le bien et le mal - qui est vraiment mauvais en réalité : Big Boss ou l'OTAN? (qui je le rappelle n'a pas hésité à sacrifier toute la population locale d'Outer Heaven à la fin du premier opus). 20/20

-Snake Revenge : Là c'est le drame!! Ainsi, le codec est très mal utilisé, car nos alliés se contentent d'appeler pour nous dire des banalités du genre "tu t'en sors?", "le boss est au bout du chemin" ou encore "j'ai été capturé" (car oui, c'est leur passe-temps favori, ils sont loins d'être des lumières). Le jeu accumule les clichés avec par exemple une trahison perceptible trois kilomètres à l'avance de l'un des nôtres... Mais le pire, c'est sûrement la transformation de BB en "Super Big Boss", qui double de volume^^ 8/20.

EN RESUME

MG2 est un chef d'oeuvre clairement en avance sur son temps, qui pose véritablement les bases de ce que sera le futur MGS, dont le déroulement est curieusement très similaire (l'explication sera donnée dans MGS2^^).
Snake Revenge est beaucoup moins bon, mais ce n'est pas un MAUVAIS JEU. C'est un très bon jeu d'action, mais un jeu d'infiltration tout juste moyen. Il souffre surtout de la comparaison avec MG2.

Au final, j'attribue un excellent 19/20 à MG2, tandis que Snake Revenge hérite d'un plus que correct 14/20, ce qui sera la note finale de mon avis puisqu'on est sur la page de Snake Revenge^^

Lire la suite...
16/20
GrandSephiroth
Alerte
Posté le 06 oct. 2015 à 03:54

Suite au premier Metal Gear su MSX, une partie de l’équipe travaille sur une suite destinée au marché occidental, mais sans la participation de Kojima. Ce nouvel opus appelé Snake’s Revenge se passe trois ans plus tard dans une mission similaire à elle du premier jeu. Snake est de nouveau parachuté dans une jungle près de la base à infiltrer avec plusieurs bâtiments à traverser. Malgré les apparences que donnent le sprite bodybuildé du personnage et la musique entraînante du début du jeu, le gameplay repose toujours sur l’infiltration et la jungle est d’ailleurs assez difficile à traverser avec ses zones d’ombre et ses nombreux gardes, n’ayant que peu de points de vie et quelques balles de pistolets à notre disposition. Cette fois-ci, les gardes nous suivent d’écran en écran si on est repéré, excepté dans les ascenseurs, et sont de plus en plus nombreux à nous courser au fil du jeu. Snake’s Revenge se veut plus linéaire dans le sens où on ne revient jamais en arrive une fois qu’on a franchi une zone, mais les environnements sont vastes n’ont pas de progression linéaire, avec le même système de carte de niveaux 1 à 8 pour ouvrir les portes.

On retrouve grosso modo les mêmes objets dans les nombreuses salles des différentes zones : de simples mines apparaissent tandis que les claymores tirent des balles sur un angle de 90 degrés à notre signal, le couteau tue les ennemis en un seul coup et a une meilleure allonge que les poings, le fusil à pompe est utile face à des ennemis plus résistants qui peuvent arriver en cas d’alerte, le gaz de vérité permet d’interroger des soldats inoffensifs enfermés dans certaines salles, l’appareil d’écoute permet d’entendre des conversations ennemies (notamment une qui donne le point faible de Big Boss), les bottes protègent des piques qui surgissent du sol, le sac à dos permet de transporter deux fois plus de missiles téléguidés et de mines, le bras d’acier donne la force de déplacer des rochers bloquant le passage, la pile recharge l’émetteur-récepteur quand la batterie est à plat et le détecteur à rayons X dévoile les murs destructibles au C4.

Le système de mots de passe ne ramène qu’au début de la zone commencée, mais conserve tous les objets trouvés plus loin. L’avancée du jeu est très bien construite : on commence par la jungle avec des lumières difficiles à éviter dans les zones sombres, on entre dans la base grâce à un de nos coéquipiers qui se laisse attraper, et se laisse embarquer sur un bateau et on le quitte avant de le couler, on traverse un train en marche et on prend des téléphériques à travers les bâtiments restants. Le jeu a des graphismes bien plus soignés que le portage de Metal Gear et comporte bien plus de musiques, dont des pistes calmes et mystérieuses bien adaptées à l’infiltration. Les environnements sont variés en dehors des bâtiments et certains phases de jeux ont l’originalité d’être en vue de côté, avec le bouton A pour sauter, B pour attaquer, select pour choisir entre le couteau et le pistolet, et bas pour se baisser afin d’avancer en rampant. Ces phases permettent souvent de passer d’une zone à une autre dans des sous-sols munis de caméras, de bombes et de détecteurs électrifiant l’eau, dans laquelle on est souvent amené à passer à quatre pattes grâce à des bouteilles d’oxygène.

Les effets techniques sont de très bonnes factures, comme le détail des gros sprites en side scrolling, les ponts qui bougent entre les voitures du train ou encore les fusées éclairant les zones sombres. Les pièges sont toujours de la partie, notamment les trous qui se forment quand on approche, mais aussi de faux prisonniers qui explosent et des piques qui sortent du sol sur des cases prédéfinies avant de disparaître, comme dans un Double Dragon II. On combat quelques boss similaires à ceux de Metal Gear, mais aussi des groupes d’ennemis difficiles à battre (des ennemis résistants qui foncent vers nous dans une formation bien précise, trois types planqués lançant des grenades) et un Big Boss devenu cyborg qui se transforme ensuite en une sorte de Terminator ayant les pieds comme point faible. Après le compte à rebours final, le deuxième modèle de Metal Gear ne bouge pas plus que le premier mais est fascinant à battre avec des missiles à faire passer dans un conduit avec des plaques se refermant pour l’atteindre plusieurs fois avant de le détruire.

Parfois confondu avec Metal Gear 2, à la fois méconnu et boudé par certains pour son gameplay soi-disant bourrin et son statut de jeu non canonique à la série, Snake’s Revenge reste pourtant un très bon jeu, meilleur que le portage de Metal Gear sans égaler l’original, sans lequel Kojima n’aurait pas eu l’idée de continuer la série. On peut être fier d’avoir cette belle exclusivité de la NES !

Lire la suite...
19/20
patriote_2013
Alerte
Posté le 28 déc. 2014 à 21:13

Je note ici la version MSX que j'ai faite via la HD collection sur PS3.
Alors, que dire ? En un mot : excellent !! quel jeu ! Graphismes époustouflants pour l'époque, bande son qui marque, gameplay terrible (possibilité de ramper, notamment), toutes les bases sont la. J'ai adoré le 1, mais le 2 est encore mieux ! Et que dire du scénario ! Gray fox... Bref, vraiment un super jeu pour l'époque, a faire pour tous les fans de MG !

Lire la suite...
17/20
metroid1980
Alerte
Posté le 02 oct. 2012 à 00:00

1991 j'ai jouè a snake revenge un des jeux qui ma marquè , pour l'epoque , le graphisme etè ssuper scenario aussi , infiltration action , que de bon souvenir , aussi bon que le premier egalement sur nes

Lire la suite...
17/20
guitou0278
Alerte
Posté le 09 avr. 2012 à 00:00

Je précise qu'il s'agit de la version msx. Un bon soft de la série metal gear. Je ne parlerai pas des graphismes qui sont largement dépassé à ce jour, mais qui pour l'époque, était une tuerie. Le scénario est digne d'un film d'action avec des rebondissements fréquents et une intrigue qui tient en haleine. Côté gameplay, que de bonnes idées, faire attention où l'on marche pour éviter de faire du bruit ou au contraire, pour attirer l'ennemi, ramper etc... Pour finir, la durée de vie. Personnellement j'ai mis un petit peu plus de 6h. Un bon soft qui gagne à être joué.

Lire la suite...
14/20
Miry
Alerte
Posté le 12 déc. 2010 à 00:00

14/20 le premier Metal Gear sur Snes été un peu spécial vraiment moche mais quand même bien fun voilà pourquoi je lui met un 14/20 mais aujourd'hui il vaudrait moins que ça mais pour son époque il été amusant !

Lire la suite...
15/20
latro41
Alerte
Posté le 21 juil. 2010 à 00:00

j'ai trouvé ce jeu trés bien.Graphiquement il est pas terrible mais les musiques et le scénario sont géniales ,la durée de vie est court mais le jeu est difficile donc on met environs 6 heures pour le finir
bref je lui met 15/20

Lire la suite...
1