CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
A Boy and his Blob : Trouble on Blobolonia
  • Tout support
  • Wii
  • Nes
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
12.6/20
16 à 20
2
11 à 15
4
6 à 10
1
0 à 5
0
Donnez
votre avis
7 notes

Les avis les plus utiles

11/20
aurabattlerxx
Alerte
Posté le 29 mars 2014 à 00:00

Ahlàlà... Cette époque où l'on achetait un jeu simplement en regardant la boîte ou la jaquette... Voilà comment, enfant, on se retrouvait fier comme un paon avec un A Boy and his Blob entre les mains.

Après un écran titre grandement inspiré d'Indiana Jones, on dirigeait l'ado américain moyen qui s'était lié d'amitié avec le blob, drôle de créature extra-terrestre, venu chercher l'aide d'un jeune garçon au coeur pur pour sauver sa planète d'un cruel despote...

Oui, un jeune homme au coeur pur... Car si le blob possède comme pouvoir particulier de pouvoir se transformer en tel ou tel objet selon le parfum de la boule de gomme qu'on lui donne à manger, le personnage que l'on dirige à le devoir d'acheter ces fameux bonbons.
Et là où n'importe quel enfant aurait simplement été demander à ses parents un peu d'argent de poche, notre sympathique ado décide de faire ce qu'il y a de plus logique après taxer ses parents : aller dans des couloirs de métro désaffectés et, à l'aide de son ami le blob, trouver un moyen pour explorer des cavernes (tout un monde souterrain !!) pour y ramasser des coffres remplis d'or.
Comme quoi avoir le coeur pur et être un peu cinglé, voir inconscient, ou même simplement con, c'est pas incompatible !

Déjouant les obstacles à l'aide des transformations du blob (puisque l'on démarre avec un sachet de chewing-gums basique) on fini par sortir des caverne et à rejoindre la surface pour échanger ces fabuleux trésors, certainement dissimulés par des pirates (ouais, un jeu qui stimule notre imagination !!) contre une poignée d'autres chewing-gums, dont certains qu'on ne possédait à la base (c'est cher, les chewing-gums rares, bon sang de bois !!)

Et nous voilà parti pour Blobolonia, sur le dos du Blob transformé en mini-fusée, notre héros le chevauchant au mépris du vide intersidéral...

Et arrivé sur la planète du blob, si vous n'y preniez pas garde, vous vous en preniez plein la poire !!
Ah oui, là, la difficulté montait d'un grand, d'autant plus qu'il fallait trouver des bonbons bien particulier.(ou des pastilles brillantes, je ne sais plus... Ca fait si longtemps que j'y ai joué, probablement 19-20 ans !!)

Un jeu d'aventure/réflexion sympathique, avec un système bien pensé : les transformations utiles du blob (échelle, parapluie pour ralentir une chute, trampoline pour récupérer des items dans les airs, chalumeaux, bulle pour respirer sous l'eau, etc...) utilisées dans telle situation pour passer tel obstacle.
Bon, le blob était un peu con, des fois, et on lui lançait un chewing-gum qu'il n'avalait pas (il faisait la tronche, c'était amusant de voir qu'ils avaient prévu une petite animation pour ce cas de figure) et s'il restait trop en retrait, il y avait la possibilité de le siffler pour qu'il revienne vers vous.
L'entre-aide du garçon et du blob était la source du gameplay de ce jeu.

Alors il ne s'agit certes pas d'un chef-d'oeuvre; la NES à dans cette catégorie des jeux tels que les Super Mario Bros et les 2 Zelda... Mais il s'agissait malgré tout d'un jeu qui avait un petit je-ne-sais-quoi d'original, de sympathique.

Un divertissement sympatoche, à essayer au moins une fois sérieusement, rien que pour tenter l'expérience.

Personnellement, après bien des échecs, je l'avais terminé au moins 2 fois. Comme quoi, le challenge donnait quand même envie d'y revenir ;)

Lire la suite...
9/20
Kira
Alerte
Posté le 09 janv. 2012 à 00:00

Ce jeu m'a laissé, encore aujourd'hui, un goût que je qualifierais d'amer dans la bouche. Bah oui, je n'étais qu'un gosse à l'époque, et je ne comprenais vraiment rien à l'anglais, un vrai supplice psychologique, de plus, le jeu en lui même est loin d'être époustouflant, je lui donne donc un 9/20 et c'est franchement donné.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (7)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
11/20
aurabattlerxx
Alerte
Posté le 29 mars 2014 à 00:00

Ahlàlà... Cette époque où l'on achetait un jeu simplement en regardant la boîte ou la jaquette... Voilà comment, enfant, on se retrouvait fier comme un paon avec un A Boy and his Blob entre les mains.

Après un écran titre grandement inspiré d'Indiana Jones, on dirigeait l'ado américain moyen qui s'était lié d'amitié avec le blob, drôle de créature extra-terrestre, venu chercher l'aide d'un jeune garçon au coeur pur pour sauver sa planète d'un cruel despote...

Oui, un jeune homme au coeur pur... Car si le blob possède comme pouvoir particulier de pouvoir se transformer en tel ou tel objet selon le parfum de la boule de gomme qu'on lui donne à manger, le personnage que l'on dirige à le devoir d'acheter ces fameux bonbons.
Et là où n'importe quel enfant aurait simplement été demander à ses parents un peu d'argent de poche, notre sympathique ado décide de faire ce qu'il y a de plus logique après taxer ses parents : aller dans des couloirs de métro désaffectés et, à l'aide de son ami le blob, trouver un moyen pour explorer des cavernes (tout un monde souterrain !!) pour y ramasser des coffres remplis d'or.
Comme quoi avoir le coeur pur et être un peu cinglé, voir inconscient, ou même simplement con, c'est pas incompatible !

Déjouant les obstacles à l'aide des transformations du blob (puisque l'on démarre avec un sachet de chewing-gums basique) on fini par sortir des caverne et à rejoindre la surface pour échanger ces fabuleux trésors, certainement dissimulés par des pirates (ouais, un jeu qui stimule notre imagination !!) contre une poignée d'autres chewing-gums, dont certains qu'on ne possédait à la base (c'est cher, les chewing-gums rares, bon sang de bois !!)

Et nous voilà parti pour Blobolonia, sur le dos du Blob transformé en mini-fusée, notre héros le chevauchant au mépris du vide intersidéral...

Et arrivé sur la planète du blob, si vous n'y preniez pas garde, vous vous en preniez plein la poire !!
Ah oui, là, la difficulté montait d'un grand, d'autant plus qu'il fallait trouver des bonbons bien particulier.(ou des pastilles brillantes, je ne sais plus... Ca fait si longtemps que j'y ai joué, probablement 19-20 ans !!)

Un jeu d'aventure/réflexion sympathique, avec un système bien pensé : les transformations utiles du blob (échelle, parapluie pour ralentir une chute, trampoline pour récupérer des items dans les airs, chalumeaux, bulle pour respirer sous l'eau, etc...) utilisées dans telle situation pour passer tel obstacle.
Bon, le blob était un peu con, des fois, et on lui lançait un chewing-gum qu'il n'avalait pas (il faisait la tronche, c'était amusant de voir qu'ils avaient prévu une petite animation pour ce cas de figure) et s'il restait trop en retrait, il y avait la possibilité de le siffler pour qu'il revienne vers vous.
L'entre-aide du garçon et du blob était la source du gameplay de ce jeu.

Alors il ne s'agit certes pas d'un chef-d'oeuvre; la NES à dans cette catégorie des jeux tels que les Super Mario Bros et les 2 Zelda... Mais il s'agissait malgré tout d'un jeu qui avait un petit je-ne-sais-quoi d'original, de sympathique.

Un divertissement sympatoche, à essayer au moins une fois sérieusement, rien que pour tenter l'expérience.

Personnellement, après bien des échecs, je l'avais terminé au moins 2 fois. Comme quoi, le challenge donnait quand même envie d'y revenir ;)

Lire la suite...
9/20
Kira
Alerte
Posté le 09 janv. 2012 à 00:00

Ce jeu m'a laissé, encore aujourd'hui, un goût que je qualifierais d'amer dans la bouche. Bah oui, je n'étais qu'un gosse à l'époque, et je ne comprenais vraiment rien à l'anglais, un vrai supplice psychologique, de plus, le jeu en lui même est loin d'être époustouflant, je lui donne donc un 9/20 et c'est franchement donné.

Lire la suite...
11/20
Portnawak
Alerte
Posté le 24 nov. 2010 à 00:00

Il y a des jeux qui restent dans nos mémoires, d'autre qui nous laissent un goût amer et d'autres qui passent presque inaperçus : c'est le cas de A Boy and His Blob, aussi appelé : Trouble on Blobolonia. Vous êtes un garçon, et vous avez trouvé un "Blob". Mais un blob, c'est quoi au juste ? Eh bien, c'est tout simplement une sorte de guimauve blanche qui vous suit en sautant. Mais la particularité de ce personnage, c'est de pouvoir se transformer à volonté en tout et n'importe quoi (un peu comme les barbapapas). Pour que Blob se transforme, il faut lui donner des chewing-gums de différents goûts, et chaque goût représente une action... Mais le problème de ce jeu, c'est que tout est en anglais, et pour couronner le tout, chaque transformation n'est pas très claire. Je donne un exemple : il y a un parfum qui s'appelle "root beer". En lui donnant ce chewing-gum, votre blob se transforme en... roquette ! En conclusion, un petit jeu bien sympa, mais pour certains, l'anglais pourrait être un sacré handicap !

Lire la suite...
12/20
mozzon
Alerte
Posté le 08 août 2014 à 00:00

Un jeu très peu charismatique mais assez original, à commencer par son scénar et ses étapes! De ce que je me souviens que mon père m'avait lu du manuel (ouais non c'était pas expliqué à l'interne), l'extraterrestre qui nous accompagne vient d'une planète où un diabolique empereur oblige les habitants à manger genre des légumes au lieu de se nourrir de bonbons.

Alors vous, en bon Américain, doté d'un sens irréprochable de la justice, et farouchement opposé à toute forme de dictature, en particulier celles qui consistent en vous forcer à finir votre assiette d'épinards, vous aller le secourir! comme de bien entendu!

Pour cela, il vous faut des bonbons, lesquels permettent au blob de se transformer en divers objets (ou en trou...), bonbons qu'il vous faut acheter, donc il vous faut du cash, cash que vous irez naturellement prélever dans les trésors pirates des cavernes de New-York.

Blob se divise en deux phases de gameplay complètement distinctes: une phase d'exploration et de résolution de petites énigmes (rien de franchement méchant), et une phase linéaire, plus portée épreuves d'agilité sur la planète Blobolonia. J'apprécie cette dissociation; il est plutôt audacieux de créer un jeu comme ça pas très homogène.

Les énigmes, comme je l'ai dit, ne sont pas hardcore; elle consiste simplement en de simples tests des effets des bonbons sur le blob et de tests de l'impact de ses transformations sur les situations. Maintenant ce qui est un peu con, c'est que le jeu a, par là, un petit côté "try 'n die". Souvent, vous vous retrouvez à devoir essayer de changer le blob en trou ici ou là pour avancer, et vous découvrez subitement que sous l'étage du dessous... bah c'était juste un gouffre de 100 mètres, et vous vous écrasez comme une merde... C'est d'autant plus con que vos vies et vos bonbons sont limités en nombre. 'm'enfin, essai après essai on finit par s'en sortir.

Un autre truc un peu relou, c'est la maniabilité du personnage, qui est très "glissante": un petit coup sur la croix directionnel, le perso n'avance pas, maintenez un instant, il fera un grand pas, maintenez une fraction de seconde de trop, il ne pourra pas s'arrêter sans un long dérapage. C'est assez stressant lorsque vous devez justement esquiver avec précision les ennemis, qui vous tuent en un coup (y en a pas 100, heureusement). Petit détail, la mort a un côté glauque dans ce jeu; vous vous étalez parterre pendant qu'une musique sombre est jouée, ce qui avait tendance à bien me refroidir quand j'étais petit :P.

Donc Blob est un jeu qui se démarque par son originalité, mais pas par un gameplay jouissif. C'est assez facile si on est méthodique, donc autant essayer de la visiter une fois en entier, au nom de la curiosité. Encore qu'il vous faudra tout de même des nerfs assez solides pour supporter la musique un peu caca qui joue en boucle tout du long.

Lire la suite...
11/20
Green-Infusion
Alerte
Posté le 12 févr. 2013 à 00:00

Techniquement il a était légèrement simplifié niveau commandes ,graphiquement il est très beau.Le moteur de dégats a était lui aussi retravaillé et donne des résultats impréssionnants . Super jeu de simulation de combats qui reste maitre en le matière !!!!!

Lire la suite...
16/20
vyls
Alerte
Posté le 03 sept. 2012 à 00:00

Ce jeu reste un très bon souvenir, avec un musique et une ambiance intrigante, et un jeu vraiment très original! La difficulté est au rendez vous, le jeu propose vraiment une aventure sympa. A découvrir si vous ne connaissez pas.

Lire la suite...
18/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 28 janv. 2012 à 00:00

Je garde un très bon souvenir de ce jeu, le seul à mon souvenir à proposer sur la NES des décors sous forme d'arrière-plans digitalisés. On se retrouve pour le reste avec un jeu d'aventure au concept banal mais efficace. Progresser dans le jeu requiert la résolution d'énigmes, en l'occurrence trouver quelles boules de gomme donner à votre compagnon pour qu'il se transforme (échelle, parapluie...) selon le besoin du moment.
Ce n'est, en revanche pas le genre de jeu sur lequel on aime à revenir après l'avoir fini mais la belle aventure qu'il propose mérite vraiment le détour.

Lire la suite...
1