Menu
L'aventure Layton : Katrielle et la conspiration des millionnaires
  • Tout support
  • Switch
  • 3DS
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
13.9/20
16 à 20
7
11 à 15
11
6 à 10
1
0 à 5
1
Donnez
votre avis
20 notes

Les avis les plus utiles

14/20
FouDubulbe
Alerte
Posté le 15 oct. 2017 à 17:44

J'ai énormément de réserves sur ce jeu. Cependant, il me semblerait injuste de lui mettre une mauvaise note car s'il y a bien quelque chose qu'on ne peut lui enlever, c'est qu'il est extrêmement généreux.

Je m'attendais à voir une version moins travaillée sur portable. Mais l'ergonomie est quasi-parfaite, la qualité de l'image et du son est TOP et le nombre d'énigmes et puzzles disponibles est vraiment très élevé. On peut donc ainsi profiter des magnifiques graphismes et musiques auxquelles la série nous a habitués.

Malheureusement, tous ces bons points ne parviennent pas à cacher le point noir principal du jeu : il manque d'âme. La formule Layton étant désormais bien établie, on sent que l'équipe n'a fait que la reprendre sans vraiment chercher le petit plus qui avait fait la renommée du professeur. En découle un jeu charmant mais toujours très creux.

A cela viennent s'ajouter deux problèmes supplémentaires : le jeu est probablement le plus facile de la série (sans doute pour attirer un nouveau public découvrant le jeu sur portable) et la majorité des scénarios sont très mal écrits. Les dénouements sont à la fois beaucoup trop prévisibles et tordus, et l'histoire ne parvient jamais à nous accrocher. On se contente donc de suivre mollement ces personnages sympathiques mais pas vraiment attachants afin de passer d'énigmes en énigmes. Et on attend désespérément que le jeu nous surprenne mais il n'y parvient jamais.

En aparté, on notera aussi que la traduction française est très bonne autant pour le texte que pour le doublage, bien que ce dernier manque cruellement de peps. Malheureusement, quelques énigmes se basent sur l'anglais et le jeu n'a pas toujours le bon soin de nous en avertir.

En somme, Katrielle et la conspiration des millionnaires est une sorte de Professeur Layton servi dans un fast-food. On a ce qu'on est venu chercher, on bouffe des tonnes mais on s'étonne d'avoir encore faim après et on se dit qu'on a tout de même déjà eu droit à des plats de bien meilleure qualité.

Lire la suite...
13/20
al3x09
Alerte
Posté le 22 nov. 2017 à 22:59

Je l'ai pas fini tellement ce jeu m'a déçu...

Utilisation des consoles :

J'ai acheté une new 3ds xl pour afficher de la 3d (je sais c'est con mais c'est un peu le but de la console).

Surprise,aucun affichage 3d par contre on a pris soin de modéliser les perso de manière affreusement dégeulasse vu que c'est de la "3d" en 2d...

Nouveautés :

Parlons du principe un peu zarbi des enquêtes. Le jeu est le premier de la série qui suit les traces des anciens et avait certainement besoin de dépoussiérer tout ça mais c'est ultra creux...La récompense c'est de reconstituer un puzzle pour enfants de 3ans un peu attardés...

Trop top par contre on peut se taper des super mini-jeux à deux balles pour "prolonger la durée de vie". Franchement mettez plus de budget sur la cohérence des enquêtes entre elles plutôt que de nous faire jouer à mcdo simulator...

Personnages et histoire :

J'ai pas accroché une seule seconde aux personnages et pendant toute les enquêtes que j'ai mené je me disais que ça allait venir mais rien n'y faisait...

Oliver est un personnage détestable tout comme Katrielle qui se la joue tyran et bobo. Le chien arrive à sauver un peu l'ambiance et rend le truc presque potable.

Je comprends pas trop le principe de nous faire baver avec Layton tout du long pour ensuite nous annoncer que peut être qu'on va le voir dans le prochain,qui sait???

Conclusion :

Là je me sens clairement n*qué en tant que fan de la série. Les seuls points positifs sont les énigmes qui sont pour la plupart assez fun et dans la même veine que ce qu'on avait sur les Layton. Les animations sont toujours aussi soignées ainsi que les musiques sauf qu'on paie pour un jeu,pas un film.

Le côté prendre par la main est aussi ultra saoulant. Ils auraient pu se douter que certains s'étaient tapés toute la série avant et je sais pas ajouter un bouton pour skyper les tutos et pas devoir double cliquer pour se déplacer en mode windows vista : êtes-vous vraiment sûrs de vouloir aller à cet endroit? Vraiment?

Ils auraient du je pense s'en tenir à la version mobile et présenter ça comme "un spin off bien sympa" mais pas comme un Layton. Faut un peu se respecter parce que là c'est clairement de la daube en boîte vendue à 40€ juste parce qu'on a collé le mot "Layton" dans le titre...

A votre place j'attendrais une baisse significative des prix ou je passerais clairement mon chemin,à bon entendeur...

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (20)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
DébutPage précedente
1  2 
20/20
SamSaxon25
Alerte
Posté le 08 juil. 2019 à 21:49

Exellent jeu, hate de voir une suite naître ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Lire la suite...
11/20
Sanalia
Alerte
Posté le 03 nov. 2018 à 00:36

Dans l'ensemble j'ai apprécié jouer à ce jeu, néanmoins selon mon avis, il ne mérite pas une note supérieur à celle que j'ai donné (j'étais parti pour mettre 10 au début), je m'explique : étant une adepte des Layton depuis toute petite, et ayant joué et terminé tous les opus (sauf l'Héritage des Aslantes), je trouve que celui là n'est pas digne d'un layton, il y a trop de points décevants par rapport à ce que j'ai pu aimer dans le jeu.
1er point décevant: le système des dossiers/affaires. C'est pas mal mais on a vraiment du mal a lier toutes les affaires par rapport à la trame de l'histoire, on a juste l'impression que certains dossiers sont là pour remplir le vide, au final ce qui nous intéresse vraiment (par rapport au titre du jeu "La conspiration des millionnaires") arrive en dernier avec l'affaire 12 qui est bien trop courte par rapport aux autres dossiers.
(D'ailleurs pour en revenir à la trame, on dirait même qu'il n'y a pas vraiment de fil conducteur dans cette histoire, on a juste l'impression que c'est un enchaînement de dossiers sans réel lien important, ce qui est vraiment dommage)
2ème point décevant: Sherl. On nous présente là un personnage intéressant avec un fort potentiel, un chien qui parle et qui sort de nul part, de plus seuls Kat et Oliver le comprennent, cette affaire c'est d'ailleurs un peu le commencement du jeu, mais à aucun moment de toute l'histoire on ne le développe, on ne connait rien de lui, et je m'attendais vraiment à avoir un dossier sur lui ou au moins à avoir 2-3 indices ou une piste à son sujet au cours des autres dossiers mais RIEN... s'en est frustrant.
3ème point décevant: les énigmes. Il y a un gros déséquilibre sur ce jeu par rapport aux autres Layton, les énigmes sont beaucoup trop faciles, parfois je n'avais même pas besoin de lire le récap qu'en 6 secondes (sans abuser) j'avais déjà résolu l'énigme, et c'est comme ça pour une bonne partie, alors certes il y en a quelques-unes de bien jaugées qui m'ont fait réfléchir sans pour autant me faire galérer des jours (même si c'était appréciable d'en avoir des vraiment dures dans les autres layton, du genre qui te retourne le cerveau, où tu dois t'arrêter et reprendre le lendemain parce que t'arrives plus à réfléchir correctement), et à l'inverse des énigmes trop faciles il y en avait certaines que j'ai été incapable de comprendre (et pourtant, avec tous les layton que j'ai terminé je suis un minimum calée en énigme), non pas parce qu'elles étaient très difficiles mais juste que certaines n'avaient aucun sens, aucune logique, et alors sur certaines les énoncés et/ou les indices étaient incompréhensibles, j'ai dû en terminer en essayant des réponses au hasard et je ne saurai jamais pourquoi ce que j'ai mis était juste au final...
4ème point décevant: le professeur Hershel Layton. Tout le long de l'histoire on nous parle d'un Layton absent, qui aurait même apparemment disparu (ouais carrément), puis c'est tout. Ni plus ni moins. On ne sait rien d'autre.
5ème point décevant: la cinématique finale (post crédit). Surprise! Katrielle ne serait finalement pas la fille du professeur Layton. Du coup par rapport au point précèdent on apprend quand même une chose par rapport à notre cher Hershel Layton, puisqu'il lui aurait laissé une énigme, à cette supposée fille, qui ne l'est finalement peut-être pas, puis fin du jeu, genre c'est fini au revoir.
6ème point décevant: la résolution des affaires. Individuellement les affaires étaient intéressantes même si certaines d'entre elles étaient... incohérentes (alors que d'autres étaient trop évidentes), je me suis demandée comment Kat avait réussi à en déduire quelque chose alors que je ne comprenais pas où le jeu voulait en venir (pour la numéro 12 par ex, avec le peu d'indices qu'on avait et qui n'étaient pas concluants, mise à part le livre avec l'origine du pseudonyme qu'à choisi Oliver, je comprend pas comment Kat à réussi à élucider tout ça et à faire le lien avec notre assistant..), comparé aux autres Layton où les fins sont certes surprenantes et parfois farfelus mais elles prennent sens et restent cohérentes, on arrive parfois même à résoudre nous-mêmes les mystères et à comprendre vers où le jeu nous mène, à faire nos propres théories sur l'intrigue et son potentiel déroulement.
Les points positifs restent moindres et sans réels intérêts : la personnalisation des vêtements de Katrielle et du mobilier de l'agence, les trois mini jeux proposés, à savoir les menus parfaits, le chien errant et enfin le katalogue. Ah oui, et également le dossier sur la rencontre entre Kat et Oliver.
Point positif également, les jeux de mots avec les noms de certains personnages comme Sherl O.C. Kholmes, Jean Pignon, Lou Demaire, Matt Leau, et bien d'autres.
En conclusion, en soit le jeu se laisse jouer et est assez distrayant, c'est agréable pour passer le temps, mais c'est insuffisant et tout de même décevant pour un opus de la saga Layton, vraiment pas à la hauteur de ces prédécesseurs.

Lire la suite...
12/20
LeDoctheur
Alerte
Posté le 10 mai 2018 à 00:20

Note : Test réalisé sur la version 3DS

Pour ce septième volet, notre cher Professeur a disparu tout en abandonnant sa fille : Katrielle. Et c'est elle qui prend le relais dans cette aventure... Décevante.

Aspects positifs

On change de protagoniste mais pas de manière de faire : le jeu ne dépaysage à aucun moment les habitués du Professeur. Le gameplay reprend celui de la 3DS, on résout moult énigmes et on s'amuse avec 3 minis-jeu tout en explorant de fond en comble la ville de Londres pour résoudre 12 affaires, toutes différentes.
Le jeu est beau, (la modélisation des personnages en 3D est enfin correcte !), les personnages sont animés, la bande-son et le doublage français sont de qualités, les cinématiques toujours présentes etc... Bref : en résumé vous avez le droit à un Layton comme vous en avez eu l'habitude.
La durée de vie est la meilleure à ce jour, avec une 40aine d'heure de jeu et un lot atteignant la bagatelle de + de 550 énigmes (environ 200 pour l'histoire principale et 365 pour les énigmes du jour). Il y a de quoi faire !
L'univers est rafraîchissant, drôle, détendu et offre une aventure agréable dans cette nouvelle ère de la franchise !

Aspects négatifs

Malheureusement ... C'est à mes yeux le plus mauvais épisode de la franchise Layton (Comprenant les 6 opus + le cross-over). Il y a des défauts à, presque, tous les étages. Certains sont mineurs, d'autres majeurs, mais l'addition de tous ces problèmes rend le jeu oubliable...
Le jeu est beau, mais c'est du portage IOS / Android : le décor n'est presque pas animé. Les personnages en arrière-plan sont des images, et non plus des modèles 3D, comme dans le Masque des Miracles, par exemple. C'est peut-être "mineur", mais la version 3DS coûte le double de la version Téléphone ! Or, aucune amélioration n'a été faite en contrepartie. Les énigmes sont moins animées qu'avant et nous n'avons plus d'énigmes jouant sur la 3D (fonction non présente qui plus est).
Les énigmes d'ailleurs... Décevantes. Akira Tago n'étant plus de ce monde, une nouvelle personne s'en est occupée. Aucune n'est marquante, beaucoup reposent sur le même principe, certaines sont bien trop simples, d'autres sont tirées par les cheveux... La valeur des Picarats ne signifie plus rien.
Et couplé à ça : une traduction française digne d'Ace Attorney 2 ! Les fautes de français, les mots dédoublés, le doublage qui ne suit pas le texte de la bulle, les énoncés d'énigmes flous, les indices qui embrouillent plus qu'autre chose, sans oublier les énigmes se basant sur l'anglais ! C'est bien d'avoir +500 énigmes à résoudre, encore faut-il que l'on en ait envie !
Enfin, le scénario ! Le coeur d'un jeu Layton : Inexistant.
Je ne suis pas contre un découpage en affaires (Ace Attorney ça fonctionne !)... Oui sauf qu'il faudrait un fil rouge ! On pourrait faire les affaires dans n'importe quel ordre que ça fonctionnerait.
Et les affaires... Sont ennuyeuses. Immature pour certaines (l'une parle de... Caca...), sans intérêt pour d'autres, résolution tirée par les cheveux pour la plupart : à mes yeux, seules 4-5 affaires sauvent le tout.
Le jeu est atteint de la maladie " Bisounours " (Tout le monde est gentil, il n'a pas fait exprès, on pardonne etc...) : c'est NIAIS.
La Conspiration (plutôt le secret, car il n'y a AUCUNE conspiration) des Millionnaires correspond à la dernière affaire (autant appeler le jeu " L'Aventure Layton " tout simplement) amenant un rebondissement... Possiblement prévisible (j'avais un léger doute) qui n'arrive pas à faire ressentir quoique se soit vu que ça ne concerne que la dernière affaire.
Et je vais terminer en disant que le jeu ne donne aucune réponse par rapport au Professeur, ou a Sherl, que Sherl et Émilia constituent les deux seuls personnages intéressants (Katrielle se prend pour une reine, Oliver n'est là que pour jouer le rôle de clébard humain et l'Inspecteur est une nouille) et que la jaquette européenne montre le Tamitanic (le bateau) alors que c'est juste un endroit random, mais bref !

En conclusion, j'ai eu un sentiment de bâclage en jouant à ce jeu. Des problèmes qui n'ont jamais été présents dans les précédents opus (traduction foireuse, énigmes floues) sont rencontrés, l'histoire est lente et ennuyeuse, le jeu n'apporte rien à la franchise...
Mais pourquoi 12 / 20 ? Parce que c'est la première fois qu'un jeu Layton me déçoit mais qu'étrangement j'ai apprécié ce renouveau. J'espère donc que ce jeu constitue un faux départ et que la suite (sous forme d'animé à l'heure actuelle) rehausse cet échec et redonnant un peu de maturité et de logique à cette franchise que j'apprécie tant.

Lire la suite...
15/20
GrandSephiroth
Alerte
Posté le 16 janv. 2018 à 04:18

Quatre ans après deux trilogies et un cross-over de grande qualité avec Phoenix Wright, la série Layton fait son grand retour sur 3DS dans un nouvel épisode mettant en scène Katrielle, la fille du célèbre professeur, avec un esprit similaire mêlant recherche et énigmes dans un sympathique scénario londonien. La patte graphique de Level-5 n’a pas perdu de sa superbe, les musiques sont toujours aussi envoutantes mais le jeu étant initialement sorti sur téléphone, la 3D relief n’a pas été intégrée. Les 170 énigmes du jeu sont disséminées parmi les douze affaires qui composent le scénario. Après une première affaire introductrice, les sept suivantes nous mettent un à un face à une affaire concernant un des millionnaires, les fameux sept Dragons, les quatre derniers se concentrant sur les personnages principaux et concluant l’intrigue. Katrielle est accompagnée d’Oliver Marchence, son jeune apprenti assez maladroit, et de Sherl O.C. Kholmes, un jeune limier doué de parole qui ne connaît pas sa véritable identité.

Dans la droite lignée de ses prédécesseurs, le jeu comporte des énigmes variées entre casse-têtes manuels, chiffres à trouver, éléments à remettre dans l’ordre, codes à déchiffrer ou chemins à suivre selon une contrainte précise. Trois pièces SOS (douze quand on tombe sur un jaillissement de dix pièces) se cachent parmi chaque décor et les indices sont toujours de la partie, plus ou moins utiles comme les énigmes sont plus ou moins tordues. Comme de coutume, des séries d’énigmes spéciales viennent rajouter du piment entre des menus parfaits à trouver pour des personnages précis, les articles à placer dans un magasin de façon à ce que tout soit acheté après le passage de chaque client et Sherl à balader dans un labyrinthe en agençant des chemins de manière à ce qu’il atteigne la sortie en un minimum de déplacements. À côté de ça, on trouve une quarantaine d’objets à ramasser en fouillant les zones, Katrielle obtient des pièces spéciales afin d’acheter de nouvelles tenues et peut changer la couleur et le motif des meubles et des tissus de son agence. Du haut de ses trente longues heures, le jeu s’éternise tout de même un peu trop pour ce qu’il a à proposer.

Très classique et sans grande surprise, le scénario se veut accessible dans différentes histoires affectant la capitale britannique avec un aboutissement bien souvent édulcoré, comme la disparition d’une des aiguilles de Big Ben, une bande de cinéma saccagée à cause d’une fiente, un animal en fugue par overdose de cajoleries, de l’argent envolé du coffre d’une grande banque ou encore une affaire de super-héros saugrenue. Les personnages sont originaux et plein d’humour malgré leur sérieux entre l’inspecteur qui conclut beaucoup trop vite, la maire qui est très attachée aux fêtes, le réalisateur et le producteur qui s’accusent entre eux, la dirigeante replète qui fait des manières, la jeune femme taciturne qui s’ennuie dans son manoir ou encore la détective qui promeut la logique au détriment du flair avec son fort accent italien. Si l’humour est assez réussi pour ses jeux de mots dans les noms des lieux et des personnages (l’inspecteur Musot, Lutin et Lupin Breit-Zell, Luc Bandson, le cinéma Pâté, madame de Manton-Grasset), il laisse davantage à désirer dans les accompagnants de Katrielle, Oliver manquant de charisme et Sherl sortant toutes sortes d’expressions contenant le mot « chien ».

Les dernières affaires varient un peu avec l’inspecteur qui cherche en urgence un cadeau pour l’anniversaire de sa femme, Oliver et Katrielle qui sont respectivement accusés de vol et de meurtre, puis le final dans un mystérieux manoir mettant en jeu la fortune de chacun avec des énigmes placées dans des pièces spéciales. Durant chacune d’entre-elles, Katrielle réunit six indices qui aboutissent à la résolution. Malheureusement, elle conclut elle-même lors de dialogues et de vidéos, il aurait été préférable que le joueur ait à résoudre une dernière énigme plus difficile, ou encore qu’il ait le choix entre plusieurs personnes à accuser en donnant des raisons, comme dans un Ace Attorney. Assez téléphoné, le scénario est sympa à suivre mais manque de profondeur alors qu’il y aurait eu moyen de faire plus intense, comme c’était le cas dans certains épisodes précédents. Le mystère plane toujours autour de l’identité de Sherl et du lieu où se trouve le professeur Layton, porté disparu, que l’on voit simplement en introduction lors d’un flash-back où il laisse Katrielle encore enfant. Un retour agréable que l’on retient surtout pour son héroïne et son univers toujours aussi soigné !

Lire la suite...
16/20
ColdSushi
Alerte
Posté le 27 déc. 2017 à 04:17

Je suis une grande fan des jeux précédents de la série Professeur Layton et je ne suis pas déçue de ce nouvel opus. On incarne l'attachante Katrielle, la fille du professeur Hershel Layton, qui a suivi les traces de son père en devenant détective. A ses côtés, Oliver son assistant ainsi que Sherl, un chien avec un sacré tempérament.

L'aventure se déroule dans un univers londonien coloré, dans lequel on rencontre une multitude de personnages plus ou moins atypiques qui peuvent nous donner des énigmes à résoudre ou nous offrir leur aide lors d'une enquête. Ces dernières sont assez complètes je trouve. On analyse les scènes de crime à la recherche d'indices, on interroge des témoins potentiels, on essai de résoudre des énigmes pour avancer... J'en suis à la cinquième enquête et jusqu'à présent, je ne me suis pas ennuyée, bien que le schéma soit toujours le même.

L'Aventure Layton n'est pas aussi exceptionnel que les jeux de la série Professeur Layton, mais ça reste tout de même un petit bijou très sympathique, avec des graphismes colorés et très soignés, des personnages attachants, de superbes cinématiques, une bonne VF, des énigmes bien pensées, des moments drôles, d'autres émouvants... on est totalement immergés dans l'univers du jeu.

Mes seuls reproches concernent les explications des énigmes pas toujours très claires et le fait qu'on devine parfois qui est le coupable dès le début de l'enquête.
Autrement, je recommande ce jeu !

Lire la suite...
DébutPage précedente
1  2 
Meilleures offres
Fnac Marketplace 3DS 12.60€ Rakuten 3DS 14.08€ Amazon 3DS 14.99€ Fnac 3DS 29.99€ Amazon 3DS 60.91€ Rakuten 3DS 88.12€
Marchand
Supports
Prix