Menu
SEGA Vintage Collection : Golden Axe
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
jeuxvideo.com / Tous les jeux vidéo / Jeux vidéo 360 / SEGA Vintage Collection : Golden Axe sur Xbox 360 /

Avis SEGA Vintage Collection : Golden Axe sur Xbox 360

La note des lecteurs

Note moyenne
14/20
16 à 20
1
11 à 15
0
6 à 10
1
0 à 5
0
Donnez
votre avis
2 notes

Les avis les plus utiles

10/20
atoub
Alerte
Posté le 28 avr. 2018 à 08:20

Obtenu avec le Xbox Game Pass, et testé sur One S. Je le conseille à 5€ maximum.

Sur les terres de Yuria, le Titan Death Adder a kidnappé le roi et sa fille, ainsi que dérobé la Golden Axe, une arme légendaire forgée par les Dieux. Pour mettre fin à son règne de terreur, trois héros partent à l'assaut de son château : le guerrier Ax Battler, l'amazone Tyris Flare, et le nain Gilius Thunderhead. Dans l'épisode suivant, au scénario similaire, ils reviendront faire face à un nouvel antagoniste, Dark Guld.

Dans le dernier épisode, le Prince des Ténèbres Damud Hellstrike a jeté une malédiction sur toute la contrée, et s'est aussi emparé de la Golden Axe (décidément). Vous pourrez incarner 4 personnages : le guerrier Kain Grinder, l'amazone Sarah Barn, le géant Broude Kragger, et la panthère humanoïde Chronos Lait.

Il s'agit donc d'une compilation regroupant la version arcade de Golden Axe, sortie en 1989, et les deux volets suivants sortis sur Mega Drive : Golden Axe II en 1991, et Golden Axe III en 1993 uniquement au Japon. Ce sont des beat 'em up à scrolling horizontal se déroulant dans un univers médiéval-fantastique.

Le gameplay est très simple, avec trois touches : l'attaque, le saut, et la magie. On peut charger, même si la manœuvre est délicate au stick analogique, asséner un coup spécial propre au personnage et à l'épisode (frapper dans son dos, par exemple), choper, et à l'occasion chevaucher des sortes de petits dragons, dont les plus puissants crachent du feu. Enfin, les attaques magiques toucheront tous les ennemis à l'écran, leur puissance dépendant du niveau de la jauge, et leur nature du personnage sélectionné. La prise en mains est plus nerveuse dans les 2ème et 3ème épisodes, même si les possibilités restent très similaires.

La direction artistique est très inspirée de Conan le Barbare, mais sans réelle plus-value. Les décors sont pour la plupart bien ternes, banals et sans vie. Villages, forêts, ponts, flancs de montagnes...rien de transcendant. Les ennemis sont à l'avenant, avec beaucoup de squelettes et des sbires lambda. Le tout laisse une amère impression de pauvreté, même si le 3ème épisode est un cran au dessus, avec des environnements et un bestiaire plus nombreux et fouillés.

Techniquement, le contrat est rempli. Les jeux semblent fidèles aux originaux, les amateurs de gros pixels seront donc aux anges. On peut par ailleurs constater un net progrès avec le 3ème épisode, notamment grâce à des arrières-plans aux défilements parallaxes, et des effets d'ondulation. Les différentes magies (terre, eau, feu, vent, foudre) sont plutôt bien réalisées. Enfin, il n'y a aucun soucis de fluidité.

On peut configurer le mode d'affichage : plein écran, ajusté (l'image atteint les bords à la verticale ou à l'horizontale), point par point (fenêtre centrée), ou manuel (vous gérez les proportions et la position). Tout ceci selon le ratio de votre écran, 16/9, 16/10 ou 4/3. Il y a aussi des filtres : "lignes de balayage", qui simule l'aspect d'une TV à tube cathodique, et "égaliser", qui ajoute du flou pour adoucir le rendu.

Les musiques sont plutôt bonnes, avec des accents martiaux, lyriques et mystérieux, même si celles du 1er épisode semblent un peu moins entraînantes. Le mode Juke-box permet de toutes les écouter et de créer une playlist. Hormis les menus propres à cette édition, à la traduction française hasardeuse, tous les jeux sont intégralement en anglais.

Comptez environ 1h30 pour les 3 aventures. 15 min pour le 1er, plus des défis de score. 30 min pour le 2ème, sachant que la difficulté Easy ne permet pas l'accès à la vraie fin, plus les défis de score et le mode duel, soit 15 rounds d'ennemis à tuer avec une seule vie. Enfin, 45 min pour le 3ème, qui propose de nombreux chemins alternatifs et donc gagne à être rejoué, plus les défis de score, le niveau Monster Wagon en time attack et un mode versus à 1 contre 1. Dans tous les cas, mieux vaut jouer à 2, mais ne comptez pas trouver une partie publique en ligne, c'est désert.

Au final, c'est trop court et répétitif. Pas de scènes mémorables, on a sans cesse une impression de déjà-vu, déjà joué. Parfois la palette colorimétrique évolue, pour marquer un changement d'ambiance, mais c'est concrètement sans incidence. De même que des chevaliers tout roses n'ont guère plus d'identité que les autres. Le subterfuge est trop grossier pour masquer un cruel manque de variété et d'inventivité. A réserver donc aux inconditionnels du genre et de retrogaming.

Lire la suite...
18/20
werneuil
Alerte
Posté le 03 juin 2012 à 00:00

du grand art ! il était temps ! aprés avoir été proposé dans des compils et tout seul , golden axe et ses suites arrivent groupés dans le nouveau line-up sega sur le live .
le premier opus est identique a l'arcade , les episodes 2 et 3 sont issus des versions megardive , sans les bugs !
pas mal de succés sympas a déverouiller et d'options qui permettent de jouer de manière optimale ! fons d'ecrans , ajustages en tous genres , bref la classe ! c'est en enchainant les 3 qu'on se rend compte que l'arcade , le premier donc est en tout point supérieur ... proposé a un prix attractif , amateur de beat them all a l'ancienne , vous ne seraient pas decus ! pour les plus jeune , le jouabilité old school risque d'en rebuter plus d'un !

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (2)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
10/20
atoub
Alerte
Posté le 28 avr. 2018 à 08:20

Obtenu avec le Xbox Game Pass, et testé sur One S. Je le conseille à 5€ maximum.

Sur les terres de Yuria, le Titan Death Adder a kidnappé le roi et sa fille, ainsi que dérobé la Golden Axe, une arme légendaire forgée par les Dieux. Pour mettre fin à son règne de terreur, trois héros partent à l'assaut de son château : le guerrier Ax Battler, l'amazone Tyris Flare, et le nain Gilius Thunderhead. Dans l'épisode suivant, au scénario similaire, ils reviendront faire face à un nouvel antagoniste, Dark Guld.

Dans le dernier épisode, le Prince des Ténèbres Damud Hellstrike a jeté une malédiction sur toute la contrée, et s'est aussi emparé de la Golden Axe (décidément). Vous pourrez incarner 4 personnages : le guerrier Kain Grinder, l'amazone Sarah Barn, le géant Broude Kragger, et la panthère humanoïde Chronos Lait.

Il s'agit donc d'une compilation regroupant la version arcade de Golden Axe, sortie en 1989, et les deux volets suivants sortis sur Mega Drive : Golden Axe II en 1991, et Golden Axe III en 1993 uniquement au Japon. Ce sont des beat 'em up à scrolling horizontal se déroulant dans un univers médiéval-fantastique.

Le gameplay est très simple, avec trois touches : l'attaque, le saut, et la magie. On peut charger, même si la manœuvre est délicate au stick analogique, asséner un coup spécial propre au personnage et à l'épisode (frapper dans son dos, par exemple), choper, et à l'occasion chevaucher des sortes de petits dragons, dont les plus puissants crachent du feu. Enfin, les attaques magiques toucheront tous les ennemis à l'écran, leur puissance dépendant du niveau de la jauge, et leur nature du personnage sélectionné. La prise en mains est plus nerveuse dans les 2ème et 3ème épisodes, même si les possibilités restent très similaires.

La direction artistique est très inspirée de Conan le Barbare, mais sans réelle plus-value. Les décors sont pour la plupart bien ternes, banals et sans vie. Villages, forêts, ponts, flancs de montagnes...rien de transcendant. Les ennemis sont à l'avenant, avec beaucoup de squelettes et des sbires lambda. Le tout laisse une amère impression de pauvreté, même si le 3ème épisode est un cran au dessus, avec des environnements et un bestiaire plus nombreux et fouillés.

Techniquement, le contrat est rempli. Les jeux semblent fidèles aux originaux, les amateurs de gros pixels seront donc aux anges. On peut par ailleurs constater un net progrès avec le 3ème épisode, notamment grâce à des arrières-plans aux défilements parallaxes, et des effets d'ondulation. Les différentes magies (terre, eau, feu, vent, foudre) sont plutôt bien réalisées. Enfin, il n'y a aucun soucis de fluidité.

On peut configurer le mode d'affichage : plein écran, ajusté (l'image atteint les bords à la verticale ou à l'horizontale), point par point (fenêtre centrée), ou manuel (vous gérez les proportions et la position). Tout ceci selon le ratio de votre écran, 16/9, 16/10 ou 4/3. Il y a aussi des filtres : "lignes de balayage", qui simule l'aspect d'une TV à tube cathodique, et "égaliser", qui ajoute du flou pour adoucir le rendu.

Les musiques sont plutôt bonnes, avec des accents martiaux, lyriques et mystérieux, même si celles du 1er épisode semblent un peu moins entraînantes. Le mode Juke-box permet de toutes les écouter et de créer une playlist. Hormis les menus propres à cette édition, à la traduction française hasardeuse, tous les jeux sont intégralement en anglais.

Comptez environ 1h30 pour les 3 aventures. 15 min pour le 1er, plus des défis de score. 30 min pour le 2ème, sachant que la difficulté Easy ne permet pas l'accès à la vraie fin, plus les défis de score et le mode duel, soit 15 rounds d'ennemis à tuer avec une seule vie. Enfin, 45 min pour le 3ème, qui propose de nombreux chemins alternatifs et donc gagne à être rejoué, plus les défis de score, le niveau Monster Wagon en time attack et un mode versus à 1 contre 1. Dans tous les cas, mieux vaut jouer à 2, mais ne comptez pas trouver une partie publique en ligne, c'est désert.

Au final, c'est trop court et répétitif. Pas de scènes mémorables, on a sans cesse une impression de déjà-vu, déjà joué. Parfois la palette colorimétrique évolue, pour marquer un changement d'ambiance, mais c'est concrètement sans incidence. De même que des chevaliers tout roses n'ont guère plus d'identité que les autres. Le subterfuge est trop grossier pour masquer un cruel manque de variété et d'inventivité. A réserver donc aux inconditionnels du genre et de retrogaming.

Lire la suite...
18/20
werneuil
Alerte
Posté le 03 juin 2012 à 00:00

du grand art ! il était temps ! aprés avoir été proposé dans des compils et tout seul , golden axe et ses suites arrivent groupés dans le nouveau line-up sega sur le live .
le premier opus est identique a l'arcade , les episodes 2 et 3 sont issus des versions megardive , sans les bugs !
pas mal de succés sympas a déverouiller et d'options qui permettent de jouer de manière optimale ! fons d'ecrans , ajustages en tous genres , bref la classe ! c'est en enchainant les 3 qu'on se rend compte que l'arcade , le premier donc est en tout point supérieur ... proposé a un prix attractif , amateur de beat them all a l'ancienne , vous ne seraient pas decus ! pour les plus jeune , le jouabilité old school risque d'en rebuter plus d'un !

Lire la suite...
1