CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • Soldes
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Soldes
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16.4/20
16 à 20
117
11 à 15
35
6 à 10
9
0 à 5
5
Donnez
votre avis
166 notes

Les avis les plus utiles

19/20
Jean-Luc_BideU
Alerte
Niveau 10
Posté le 08 oct. 2015 à 00:55

Je l'aurais attendu ce Resident Evil. Entre les rumeurs, les annonces, les présentations de différentes versions, puis l’avalanche de vidéos abbatus à partir de 2004, Resident Evil 4 aura eu tout le temps de me faire saliver, à tel point qu’une bassine a vite été nécessaire.

Le jour où je mis enfin mes mains dessus, ce fut la claque instantanée, tout en 3D, à travers un classieux style racé. Techniquement impeccable ou presque, RE4 a offert à la série une nouvelle charte graphique des plus merveilleuse. À travers des environnements vastes, des boss gigantesques, des effets de lumière fabuleux, des animations faciales impressionnantes. Ou tout simplement par une mise en scène exceptionnelle.

À peine remis de mes premiers ébahissements techniques, il a fallu que je me jette sur la manette pour enfin appréhender ce nouveau gameplay. Cette nouvelle prise en main qui, paraît-il, nous ferait ravaler notre venin craché sur neuf ans de jouabilité désuète et irritante. Leon, le protagoniste du quatrième volet, s’inscrit donc en plan rapproché, vu de trois quarts arrière, à l’éternelle gauche de notre écran. Il avance prudemment, arme au poing, et laisse la caméra s’approcher lorsqu’il vise, afin que nous puissions ajuster son laser sur une partie précise de l’anatomie des opposants.

Quelques minutes suffisent à oublier l’impression selon laquelle il marche en biais. De même pour ce qui est de la visée. Une dizaine d’ennemis anéantis, et à vous les joies douteuses de l’assassinat comme si vous y étiez. La caméra n’est pas toujours placée idéalement , mais une fois le pistolet en joue, la précision est diabolique : genou, ventre, bras, tête… toutes les possibilités de destruction s’offrent aux armes de poing.

Le titre se veut beaucoup plus orienté action qu’exploration. Les séquences de combat alternent avec une exploration linéaire mais pas rébarbative, faite d’un enchaînement de couloirs qui évite les allers-retours ennuyeux, d’une carte ultra détaillée qui indique toujours la prochaine destination, et d’un codec qui nous remet vite en place si l’on sort du champ.

Dans tous les cas, RE 4 tient le rythme : avec des sauvegardes infinies, des loadings presque indicibles ou encore la mise aux oubliettes des éternels coffres. Les "continue", d’autre part, s’avèrent très efficaces. Il est agréable de perdre sur une séquence d'action difficile, pour la retenter immédiatement, plutôt que de buter sur une énigme illogique. Et surtout de ne plus pester contre un gameplay d'un autre âge. À cette image, le menu a bien évolué. Plus ergonomique, il est à présent complété par un marchand qui vendra des armes et s’occupera des évolutions diverses.

La barre d’énergie est désormais visible à l’écran (qui reproduit son évolution au fil des soins, bien vu), de même que les munitions de l’arme en main. Toutefois, il manque encore un raccourci manette pour changer d’arme plus directement, facilement et rapidement. Cela éviterait les allers-retours dans les menus lors de grosses empoignades. Globalement, l’intelligence artificielle de RE4 n'était pas exceptionnelle, mais l’on pouvait être parfois surpris de voir des ennemis traverser des fenêtres, monter des échelles pour venir nous alpaguer, ou se séparer en petits groupes.

Ce n’est pas pour autant que les ennemis arrêteront de marcher aussi lentement une fois arrivés à trois mètres de Leon. Une vraie menace plus rapide aurait pu être complétée par la possibilité de straffer, un mouvement qui manque cruellement au titre. Au lieu de cela, le protagoniste ne pourra pas tirer en mouvement, ce qui donne un cachet Phantasy Star Online à certaines séquences : je vais à un bout du terrain, je tire au plus vite et, lorsque les ennemis arrivent vers moi, je vais à l'autre bout de la zone et je recommence mes salves, etc. De même, RE4 ne fait absolument plus peur. La musique indique trop l’action à venir, et ne laissera glisser que deux ou trois sursauts.

Le jeu n’oublie pas le traditionnel scénario un peu plan-plan des Resident Evil. Le scénario n’est encore une fois qu’un prétexte pour exposer des environnements classiques. Reste que de part le niveau technique de RE4, ce n’est pas un souci. Et je suis même prêts à supporter tout le ridicule du monde pour régaler mes mirettes sur des performances aussi éblouissantes.

RE 4 n’est bien sûr pas exempt de défauts. Reste que l'ayant attendu comme un fou, il a pour ma part, remplit parfaitement son contrat de renouvellement pour cette grande et sublime saga qu'est Resident Evil. "Morir es vivir", c’est le cas de le dire. Sans être en avance, Mikami impose le respect : il a tenu son pari et donne à sa série, poing fermé et pouce en l’air, un nouveau souffle.

Lire la suite...
17/20
Venom14180
Alerte
Niveau 26
Posté le 27 août 2019 à 02:06

C'est toujours sympa de pouvoir refaire Resident Evil 4, qui est pour moi le meilleur épisode de la série. Les graphismes n'ont pas beaucoup changé mais ça reste quand même plaisant à faire. Le jeu était vraiment une tuerie à l'époque. Pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion de le faire sur PS2 à l'époque, c'est une belle occasion pour eux.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (166)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
DébutPage précedente
10  11  12 
12/20
petitelferose
Alerte
Niveau 2
Posté le 20 sept. 2011 à 00:00

Un très bon opus indiscutablement. Une bonne histoire très prenante et intéressante, un game play impecable une durée de vie assez longue.
Mais 12 parce que ça me fais bien rigoler de voir ceux qui critiques nintendo de faire constament des remake a l'occasion de chaques sortie de nouvelle console, s'amuser à faire la même chose, a ceci près que chez sony, les ré-adadaptations sont principalement graphique. Exemple avec no more hereos qui est plus beau que sa version originale sur wii, mais qui garde les même bugs

Lire la suite...
DébutPage précedente
10  11  12