CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Test high tech J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant
4.5
Profil de akazan,  Jeuxvideo.com
akazan - Rédaction jeuxvideo.com

Avec son Atlas Air, Turtle Beach tente de donner un nouveau souffle au marché du casque gaming sans fil : cela passe par une conception légère et originale, mais aussi par un son haute fidélité 24 bits. La promesse est-elle tenue à l’usage ? C’est ce que j’ai voulu vérifier.

Sommaire

  • Turtle Beach Atlas Air : la fiche technique
  • Une promesse de légèreté au déballage
  • Une installation rapide pour l’Atlas Air
  • Un confort indiscutable pour une isolation limitée
  • Une bonne qualité sonore, mais des réglages limités
  • Une très bonne autonomie pour l’Atlas Air

Lorsqu’il s’agit de s’immerger dans des jeux, il y a ceux qui sont à la recherche du casque le plus isolant possible, avec réduction de bruit active à l’appui. Et puis il y a ceux qui cherchent une expérience plus « ouverte », qui isole moins et tiens souvent moins chaud aux oreilles. Le Turtle Beach Atlas Air se positionne dans cette deuxième catégorie : il s’agit d’un casque sans fil très léger, qui se revendique comme étant « le premier casque sans fil ouvert conçu pour les jeux sur PC ».

Joli et confortable, le Atlas Air tient-il ses promesses côté audio ? Il m’a accompagné durant deux semaines dans mes expériences de jeu, mais aussi en mobilité. Voici mon verdict.

Turtle Beach Atlas Air : la fiche technique

SpécificationsTurtle Beach Atlas Air'
CompatibilitéPS5, PC, Nintendo Switch, Xbox, smartphone
Type microphoneUnidirectionnel
Atténuation bruit microNon
Rendu 7.1 / 3DOui
Poids301 grammes avec micro
Connexions disponiblesBluetooth, 2,4 GHz, AUX
Prix au lancement179,99 euros

Une promesse de légèreté au déballage

À l’inverse d’énormément de casques gaming, le Turtle Beach Atlas Air le joue pas la carte du bling-bling. Dès son déballage, on comprend que son constructeur a cherché à proposer un casque élégant, mais sobre, et surtout très léger. Et pour cause : il ne pèse que 301 grammes, microphone compris !

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

Cela s’explique en grande partie par le fait que l'Atlas Air est conçu en plastique. Là où d’autres casques embarquent du métal pour le réglage des écouteurs, ceux de l’Atlas Air sont « flottants » : ils sont fixés sur l’arceau par des élastiques noirs et seul un petit câble traverse le sommet du casque. Les réglages s’effectuent à l’aide de bandes flexibles présentes sur les deux côtés et à l’intérieur de l’arceau, un tissu de mesh contribue à renforcer la respirabilité de l’ensemble.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

La conception du casque a poussé Turtle Beach à concentrer l’intégralité des boutons sur l’oreillette gauche, qui hérite également du microphone amovible. On y trouve le bouton d’allumage ainsi qu’un bouton pour passer du Wireless au Bluetooth, un bouton pour l’appairage Bluetooth, un port de charge UBC-C et enfin une prise Jack 3,5 mm. Bien caché, mais plutôt original, le bouton du réglage du volume n’est autre que le cercle situé à l’avant de l’écouteur.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

Le Turtle Beach Atlas Air est un casque très sobre, flexible et très léger. Sa conception peut même s’avérer un peu déroutante, car il est facile, de prime abord, de remettre sa solidité en question. Mais c’est surtout une question de préjugé face aux casques concurrents, souvent bien plus lourds, et dotés d’armatures métalliques.

Une installation rapide pour l’Atlas Air

L’Atlas Air de Turtle Beach est livré avec un câble USB-C vers USB, un câble Jack 3,5 mm, un dongle USB, un microphone amovible et un petit sac de transport. Cela le rend compatible avec une grande variété d’appareils : s’il est essentiellement présenté comme compatible avec un PC, il l’est aussi avec la PS5, la Nintendo Switch et les Xbox, ainsi qu’avec les smartphones via le Bluetooth. Vous pouvez l’utiliser en passif avec le câble auxiliaire.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

L’utilisation sur PC nécessite simplement de brancher le dongle dans un port USB 2.0 ou USB 3.0. Une fois le casque allumé, il est immédiatement reconnu, car le Wireless est la connexion prioritaire. Cela fonctionne de la même manière sur les consoles qui acceptent un dongle, comme la PS5. En revanche, sur Nintendo Switch, la connexion filaire via le câble Jack 3,5 mm est obligatoire, car la connectique du dongle est incompatible avec la console.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

Pour associer le casque à un smartphone, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton Bluetooth quand le casque est allumé pour activer l’appairage. De mon côté pour que la démarche fonctionne bien, j’ai dû déconnecter le dongle de mon PC. Le microphone fonctionne également en Bluetooth pour la prise d’appels téléphoniques.

En résumé, rien de bien sorcier en ce qui concerne la configuration initiale du casque, même si on peut souligner qu’il ne fonctionne pas lorsqu’il est uniquement branché en USB : ce câble permet de le recharger, et rien de plus. Si le dongle est actif, vous pouvez le regarder en l’utilisant, mais rien de plus.

Un confort indiscutable pour une isolation limitée

Le Turtle Beach Atlas Air a beau intégrer des écouteurs qui englobent les oreilles, ce casque circum-aural offre une isolation phonique plutôt limitée. Cela s’explique bien évidemment par sa conception ouverte, discrète, mais visible : la grille des écouteurs apparait derrière le design de ces derniers. Cela peut être embêtant si vous jouez dans un environnement bruyant, et encore plus si vous désirez utiliser le casque pour écouter de la musique en mobilité, par exemple.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

La contrepartie de ce constat, c’est que les oreillettes du casque laissent bien passer l’air et la chaleur est bien régulée. Si l’on ajoute à cela le fait que l’arceau ne serre pas plus que nécessaire et que le casque est léger, cela se traduit par un excellent confort d’utilisation. J’ai souvent du mal à supporter durablement un casque sur ma tête quand je joue, mais j’ai pu utiliser longuement le Turtle Beach Atlas Air sans problème.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

L’autre atout confort du casque concerne la mousse utilisée dans ses oreillettes : l’utilisation de mousse à mémoire de forme ProSpec les rend parfaitement adaptés aux porteurs de lunettes. C’est aussi un défaut que l’on trouve sur d’autres modèles, mais là, aucune gêne n’est à signaler.

Je peux aussi préciser qu’ayant une tête de taille moyenne, je n’ai quasiment pas eu à modifier les réglages par défaut du casque pour qu’il s’ajuste bien. Il y a tout de même un petit bémol au système de réglage intégré à l’Atlas Air : comme il fonctionne à l’aide de bandes élastiques, le réglage peut prendre plus de temps qu’avec d’autres casques, et il peut aussi être moins précis.

Une bonne qualité sonore, mais des réglages limités

Le casque Turtle Beach Atlas Air peut être simplement utilisé une fois branché à votre plateforme de prédilection. Cependant, la qualité sonore proposée a tendance à varier selon les plateformes : le taux d’échantillonnage de 24 bits et 96 kHz est uniquement disponible sur PC. Et à l’usage, la supériorité de cette plateforme est clairement évidente, en particulier si on prend le temps, en plus, d’affiner les réglages avec le logiciel Swarm II de Turtle Beach.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

À ce titre, Swarm II souffle le chaud et le froid : d’un côté, le fait qu’il soit à la fois disponible sur PC et sur smartphone permet de profiter de paramètres sur différentes plateformes. De l’autre, les possibilités de paramétrages sont loin d’être les plus complètes du marché, en particulier sur la version mobile, qui ne donne pas accès à l’égaliseur à 10 bandes.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

Néanmoins, vous pouvez être rassuré quant aux qualités natives du casque, qui embarque des transducteurs de 40 mm qui restituent un son suffisamment précis dans l’immense majorité des situations. Dans les jeux, on profite d’un son 3D immersif, qu’il est possible d’optimiser sur PC grâce aux fonctionnalités Waves 3D Audio et Advanced Superhuman Hearing. Je trouve, en revanche, que le casque est un peu en retrait pour l’écoute de musique, même en renforçant les basses avec l’égaliseur.

J’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenantJ’ai passé deux semaines avec le Turtle Beach Atlas Air sur les oreilles, et c’est un casque gaming sans fil franchement surprenant

Pour ce qui est du microphone, la qualité est au rendez-vous : j’avais un peu peur au début, car la flexibilité de la perche rend un peu difficile le positionnement du micro devant la bouche, mais à l’usage, ce modèle unidirectionnel délivre un son clair et équilibré, qu’il est possible d’ajuster via Swarm II au besoin. Le microphone peut être débranché, mais il est aussi possible de le désactiver en le faisant basculer.

Une très bonne autonomie pour l’Atlas Air

Turtle Beach annonce une autonomie pouvant aller jusqu’à 50 heures pour l’Atlas Air. En pratique, j’ai pu l’utiliser environ 40 heures en mode Wireless et un peu plus de 42 heures en mode Bluetooth avant de devoir le recharger à chaque fois. La bonne surprise tient dans son mode totalement passif lorsqu’il est branché en auxiliaire, puisqu’il n’est même pas nécessaire de l’allumer pour l’utiliser, ce qui fait que sa batterie ne se décharge pas. Pratique pour jouer sur Nintendo Switch, notamment.

Conclusion

Points forts

  • Conception légère et flexible
  • Très bonne qualité sonore
  • Confortable, même avec des lunettes
  • Bonne autonomie
  • Multiplateforme

Points faibles

  • Design un peu "toc"
  • Certaines technologies restreintes au PC
  • Logiciel et application limités
  • Isolation phonique quasi-nulle

Note de la rédaction

Il ne faut pas se laisser piéger par la conception très « plastique » de l’Atlas Air de Turtle Beach. Ce casque, plutôt unique en son genre grâce à sa conception à base d’écouteurs flottant, offre une très bonne qualité sonore, même si l’isolation phonique passive est réduite à son strict minimum. Sa légèreté le rend dès agréable à porter, et sa bonne autonomie complète une proposition parfaite pour jouer au casque dans un environnement pas trop bruyant, et sur de multiples plateformes.

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. Les prix indiqués dans l'article sont ceux proposés par les sites marchands au moment de la publication de l'article et ces prix sont susceptibles de varier à la seule discrétion du site marchand sans que JV n'en soit informé. En savoir plus.
Dernières news JVTECH
LEGO vous renvoie dans l’univers de Harry Potter avec un nouveau set Poudlard, qui se veut encore plus détaillé que les précédents Il y a 5 heures
Des géologues ont étudié le sable sur l’une des plages du débarquement en Normandie. Ils ont constaté que 4 % sont encore des éclats d’obus Il y a 9 heures
La vidéo du moment