CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Test high tech Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15
4
Profil de [OtaXou],  Jeuxvideo.com
[OtaXou] - Rédaction jeuxvideo.com

Plus fin que fin ? C’est la visée du LG gram SuperSlim 15, qui prend l’ADN de la marque et pousse les potards à fond pour produire un PC portable étonnant.

LG a réussi une belle poussée dans le milieu des ordinateurs portables en misant sur un argument principal : la légèreté. C’est de là qu’est née sa gamme “gram”, vendue comme toujours en dessous d’un kilo. Au fil des ans, cet ADN a perturbé, mais la promesse n’a pas toujours été tenue, bien que la légèreté des produits ait toujours été folle. C’est pourquoi nous avons en face de nous le LG gram SuperSlim 15, qui n’a pas peur des sacrifices pour atteindre un gabarit impressionnant.

Voir le PC portable LG gram SuperSlim 15 sur le site officiel de LG

Caractéristiques du LG gram SuperSlim 15

Taille d'écran15,6 pouces
Type d'écranOLED
Définition d'écran1920 x 1080 pixels
Taux de rafraîchissement60 Hz
ProcesseurIntel Core i7-1360P
Carte graphiqueIntel Iris Xe
Mémoire vive32 Go DDR5 6000 MHz
Stockage2x1 To
Connectique2x Thunderbolt 4, prise jack
Dimensions35,6 x 22,7 x 1,09 cm
Poids990 grammes
Prix de départ1299 €

Design et ergonomie : poids plume

Disons le de but en blanc : le LG gram SuperSlim 15 nous fait bugger le cerveau régulièrement dès qu’il s’agit de le soulever. Et pour cause : son format 15 pouces auquel nous sommes habitués nous a aussi donné des attentes qu’il ne remplit pas. Pourquoi ? Parce que le prendre sur une table ne demande absolument aucun effort, pas même un petit tressautement du biceps. Son poids de 990 grammes est un véritable “facteur wahou” qu’il est impossible d’ignorer. Couplé à sa finesse extraordinaire, plus fine qu’un simple carnet d’école que l’on transportait enfant régulièrement, vous avez là un produit qui peut vraiment se glisser dans n’importe quel sac et ne jamais être ressenti au quotidien. C’est une prouesse dingue.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Les matériaux qu’il choisit sont résolument nobles également. Le châssis métallique ne va pas contre une certaine résistance, puisque le LG gram SuperSlim a été validé au standard MIL-STD 810H. Mais ce qui choque véritablement est le peu de flexibilité de son écran ou de son clavier, un point sur lequel les ordinateurs fins ont généralement tendance à montrer leur faiblesse. Tout est rigide et particulièrement bien conçu. Par contre : le PC est un vrai aimant à empreintes.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Côté clavier, pas de véritable sacrifice. Nous avons bien des touches plein format sur des switchs assez traditionnels, même si ces derniers sont un peu trop mous sur le retour et réclament un certain temps d’adaptation. On apprécie cependant la relative bonne taille du pavé numérique, dont les touches sont souvent trop sacrifiées pour être vraiment utiles. Ici, elles restent tout à fait pratiques au quotidien. Seule véritable déception donc : la taille du pavé tactile, qui reste traditionnelle quand la plupart des concurrents l’ont largement étendu au fil des ans.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Et nous arrivons au véritable débat central de ce PC. Pour tenir sa finesse et sa légèreté, le LG gram SuperSlim 15 fait surtout l’impasse sur la connectique. Ici, nous retrouvons tout simplement deux ports Thunderbolt 4 à gauche, un port USB-C et une prise jack à droite. C’est tout. Les capacités du Thunderbolt 4 nous permettent naturellement de retrouver toutes les connexions que l’on veut par le biais d’un dongle, mais rares sont les utilisateurs à apprécier la “dongle life” comme nous nous sommes mis à l’appeler naturellement. Toujours est-il que pour des utilisateurs concentrés sur la bureautique, qui n’ont pas un grand besoin évident d’appareils connectés, le LG gram SuperSlim 15 reste un sublime appareil valant bien ce sacrifice.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Écran : l’expertise coréenne

Nous sommes devant un PC LG, nous attendons donc le meilleur du meilleur sur sa dalle. Ici, nous profitons d’un écran OLED de 15,6 pouces supportant une définition maximale de 1920 x 1080 pixels, soit un ratio traditionnel en 16:9. Etonnant en 2024, alors que les années précédentes ont plutôt favoriser le ratio 16:10 ou 3:2, mais en considérant le format très allégé de la gamme SuperSlim, c’est assez logique. Ce qui est finalement le plus décevant est de voir la fréquence de rafraîchissement limitée au 60 Hz, alors que le 90 voire 120 Hz est aujourd’hui bien développé.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Sur la calibration, difficile de reprocher quoi que ce soit à LG. Nous retrouvons une couverture à 125,8% de l’espace DCI-P3 pour 177% de l’espace sRGB, et une luminosité maximale de 405 cd/m² somme toute assez moyenne pour de l’OLED sur ce segment. La température de couleurs est relevée à 6317K, très proche de la norme NTSC.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Le Delta E00 moyen relevé est de 1,81, de l’ordre de l’excellent, pour un écart maximal de 4,70 sur les tons bleu ciel. Aucun problème donc : cette dalle pourrait être utilisée par les créateurs professionnellement sans trop d’adaptation. C’est donc vraiment le taux de rafraîchissement qui nous reste comme une déception, la définition 1080p restant encore “satisfaisante” sans être extraordinaire sur une telle diagonale pour de la bureautique.

Logiciel : le pot-pourri

LG se base sur un Windows traditionnel, mais y ajoute sa propre sauce. On notera en particulier Smart Assistant, qui permet de gérer à peu près tous les réglages importants de performance et d’utilité du PC. C’est aussi le logiciel qui permettra d’étendre la durée de vie de la dalle OLED par le biais de quelques réajustements. Nous sommes peut-être un peu moins fan de la fonction ClearType initialisée par défaut, qui vient agressivement modifier l’interface pour l’assombrir et faire ressortir les textes. Nos tests d’écran ont été faits avec la technologie désactivée, en mode professionnel qui n’est activable qu’en pensant à désactiver cette fonction en priorité.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

LG nous permet également de profiter de la technologie Glance et des services associés. Comprenez qu’il s’agit là d’un détecteur de présence permettant de profiter notamment d’une extinction automatique des écrans, y compris connectés, lorsque vous ne regardez pas activement votre ordinateur. C’est un peu un gimmick, il faut l’avouer, mais certains professionnels apprécieront certainement cette orientation sécuritaire.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Tout ça est efficace, mais on ne pourra s’empêcher de pointer du doigt un démon régulier : la préinstallation de quelques logiciels publicitaires, McAfee en priorité.

Performances : le sacrifice habituel

Le LG gram SuperSlim 15 est propulsé par l’Intel Core i7-1360P, la puce star de l’univers ultrabook avant que la nouvelle gamme Ultra ne prenne les devants pour l’année 2024. Il s’agit d’un SoC à 12 cœurs pouvant turbo jusqu’à 5 GHz. Il est épaulé ici par 32 Go de RAM DDR5 à 6000 MHz, et un stockage 1 To en PCIe 4.0. Ou plutôt deux dans notre configuration de test, le PC étant équipé de deux slots M.2.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Et bien sûr… Nous sommes sur la gamme gram. Une gamme qui, par sa focalisation sur l’aspect esthétique des choses, doit forcément faire des sacrifices pour tenir sa gestion thermique. Comme à son habitude donc, LG ne fait pas tourner sa puce à pleine puissance soutenue, loin de là. Nous retrouvons sous Cinebench R23 un score de 8879 points en multi core, un score qui dépasserait les 10k dans un châssis moins contraint, pour 1706 points en single core.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Reste que le SSD est d’excellente facture à 7719 MB/s de lecture séquentielle pour 6428 MB/s en écriture séquentielle, et que le GPU intégré offre sensiblement les mêmes performances que le fameux NPU intégré au Core Ultra avec un score de 185 sous Procyon avec Intel OpenVINO.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Ce sacrifice vaut bien le comportement du LG gram SuperSlim, qui même avec ses ventilateurs poussés à fond reste terriblement discret. Tout cela pour un point de chauffe maximum à 52°C en bas de châssis, et 44°C sur le haut bien éloigné du clavier.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Autonomie : commun… pour 2023

Le LG gram SuperSlim 15 intègre une batterie de 60 Wh assez haute pour un produit de sa catégorie. Cette batterie est rechargée par le biais d’un simple bloc de 65W utilisant la technologie Power Delivery, faisant que tous les chargeurs de tous les wattages l’utilisant seront compatibles pour redonner un peu plus de jus à l’appareil.

Ce PC est si fin et léger que je ne le sens même pas dans mon sac : test du LG gram SuperSlim 15

Nous retrouvons sur un usage bureautique une autonomie d’environ une dizaine d’heure, avec l’écran réglé à la moitié de sa luminosité. Un score plus que respectable… pour un ordinateur de 2023. L’année 2024 nous offre bien plus désormais, surtout avec l’avènement des Core Ultra et leurs cœurs ultra-efficients. Reste que cette dizaine d’heures est largement suffisante pour toute une journée de travail.

Voir le PC portable LG gram SuperSlim 15 sur le site officiel de LG

Conclusion

Points forts

  • Incroyablement léger
  • Incroyablement fin
  • Résistant malgré tout
  • Très belle dalle OLED
  • Bonne autonomie

Points faibles

  • Ecran 1080p, 60 Hz et 16:9
  • Puissance bridée pour tenir le format
  • La dongle life est vôtre

Note de la rédaction

Le LG gram SuperSlim 15 est le parfait exemple de ce qu’a à offrir la marque coréenne sur le marché des ultraportables. Ce PC est d’une finesse et d’une légèreté toutes deux choquantes, en bien, qui rappelle qu’il est toujours possible de trouver des merveilles d’ingénierie dans ce milieu. Si les sacrifices qu’il doit faire pour cela vous conviennent, le compromis est parfait.

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. Les prix indiqués dans l'article sont ceux proposés par les sites marchands au moment de la publication de l'article et ces prix sont susceptibles de varier à la seule discrétion du site marchand sans que JV n'en soit informé. En savoir plus.
Dernières news JVTECH
« Encore, ça fait beaucoup là non » : un troisième vol de PC portable contenant des données sensibles menace les jeux de Paris Il y a 3 heures
« Attrapez-les tous », ne veut pas dire « Arnaquez-les tous » : au Japon, ce dresseur de Pokémon s’est fait plusieurs milliers d’euros en manipulant les données de sauvegardes de sa Nintendo Switch Il y a 4 heures
La vidéo du moment