CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • Smartphone et Tablette
  • Mobilité urbaine
  • Hardware
  • Image et son
  • WEB 3.0
  • Bons Plans
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Test high tech Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus
4
Profil de [OtaXou],  Jeuxvideo.com
[OtaXou] - Rédaction jeuxvideo.com

Pourquoi pas craquer pour un petit PC ? Avec le Nipogi AK1 Plus, vous pourrez aussi bien trouver un petit PC parfait pour la bureautique qu’un nouveau petit serveur pour votre foyer.

Trouver un PC familial et pas cher, c’est souvent la grande mission de la plupart des acheteurs. De ces configurations qui tiendront sur la durée, et pourront s’adapter au maximum d’usages d’un foyer donné. Huawei fait partie de ces marques qu’il ne faut pas sous-estimer dans ce cadre, puisque le constructeur chinois a réussi coup sur coup sur ces dernières générations à nous offrir des configurations parfaites pour ce cadre. Avec le MateBook D 16 de 2024, nous pouvons voir une petite montée en gamme des performances… Mais vaut-elle toujours le coup, comparativement ?

Voir le Mini PC NiPoGi AK1 Plus sur Amazon

Caractéristiques du NiPoGi AK1 Plus

ProcesseurIntel N97
Carte graphiqueIntel UHD 24EU
Mémoire vive16 Go DDR4 3200 MHz
Stockage512 Go
Connectique2 HDMI 2.0, 1 Ethernet, 2 USB A 2.0, 2 USB A 3.0, 1 combo jack, 1 entrée SATA
Prix de départ au lancement279 €

Design et ergonomie : non, ça n’est pas un NUC

Alors qu’Intel a laissé la main à Asus pour développer les NUC, ces petits PC un tant soit peu personnalisables, le NiPoGi AK1 Plus reste dans la même veine. Nous avons donc le droit à un petit rectangle très léger, fait de plastique sobre, qui intègre toute la configuration nécessaire. Le tout n’est pas sans rappeler certaines configurations des Raspberry Pi, une fois que ces derniers sont logés dans un boîtier.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

La petite fonctionnalité intéressante de ce NiPoGi AK1 Plus est qu’il intègre un port SATA complet à son dos afin d’y brancher un SSD 2,5” classique (jusqu’à 2 To) sans le moindre effort. Autrement, il faudra déclipser les patins en caoutchouc pour véritablement accéder au corps de la machine, où l’on peut retrouver un SSD NVMe. La petite déception de cette machine est qu’elle ne permet pas de changer la RAM en plus du stockage préintégré, bien que les 16 Go fournis soient suffisants compte-tenu du SoC en place. Nous y reviendrons.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

Surtout, ouvrir la machine nous permet de voir que les accents “bronzes” du corps de la machine sont purement esthétiques. Tout est véritablement fait en plastique, et le refroidissement de la machine est uniquement géré par un simple ventilateur logé sur le haut du SoC. Une bande LED parcourt le haut de la machine pour signifier son activation ou non.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

Côté connectique, le NiPoGi AK1 Plus est plutôt bien fourni. Nous retrouvons à l’avant deux ports USB A 3.0 et un port USB A 2.0, ainsi que le bouton d’alimentation. Pas de bouton de reset, mais on n’en veut pas trop au constructeur d’avoir fait l’impasse sur celui-ci. À l’arrière, nous retrouvons le port d’alimentation, un barrel plug classique pour un bloc fourni de seulement 30W, deux ports HDMI 2.0 supportant la 4K à 60 Hz, un port Ethernet 1GB et un combo jack pour la sortie audio.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

L’aspect un tant soit peu “modulaire” du NiPoGi AK1 Plus, qui peut se passer de son extention SSD SATA connectée au corps principal par un simple port USB-C, est intéressant. En effet, en retirant cette excroissance, on peut toujours retrouver les deux supports à vis qui permettent à la machine complète de se loger derrière n’importe quel écran supportant le standard VESA. De quoi donc se créer un all-in-one à très peu de frais.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

L’un dans l’autre, c’est donc une petite machine très bien conçue, qui pourra s’adapter aussi bien comme PC que comme petit serveur de maison. On aurait seulement apprécié la possibilité d’éteindre ou non l’éclairage, un détail esthétique sympathique mais qui nuit à l’usage de la machine dans un cadre autre qu’en tant que PC de bureau.

Logiciel : aucun ajout

D’habitude, ne rien faire de plus est un désavantage. Pourtant, ici, c’est l’une des grandes forces du NiPoGi AK1 Plus. La machine est en effet directement fournie avec Windows 11, un OS qui tend pourtant à augmenter la facture des petits PC, sans autre ajout. Toutes les mises à jour se font via Windows Update, et nous ne subissons aucun logiciel publicitaire ajouté. Merci NiPoGi.

Performances : très bien pour ce qu’il est

Vous l’avez probablement compris : le NiPoGi AK1 Plus n’est pas un foudre de guerre. Il est équipé du Intel N97, qui fait partie de la gamme Celeron aujourd’hui oubliée. Il s’agit d’un modeste SoC à 4 cœurs pour 4 threads pouvant turbo jusqu’à 3,6 GHz. Sa plus grande force est de consommer très peu, avec un TDP maximal de seulement 12W. Il est ici couplé à une partie GPU Intel UHD à 24 unités d’exécution, et un stockage NVMe en PCIe Gen 3.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

Loin d’être un foudre de guerre donc, avec un score CPU en multi cœur de 2314 points pour 780 points en single core sous Cinebench R23, ce qui nous offre un score global de 3134 points sous PC Mark 10. Il s’agit d’une machine qui est clairement dédiée à la bureautique : ici, Windows 11 démarre en un quart de tour et reste fluide tout du long, quand les applications type suite Office se lanceront sans problème. Sa partie GPU peut même gérer jusqu’à deux écrans à la fois en 4K à 60 Hz. Ne lui demandez tout simplement pas plus que ce pourquoi il existe, et vous en serez très heureux.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

La seule petite déception provient de son stockage. A 528 MB/s en lecture et 511 MB/s en écriture séquentielle, il est potentiellement un point de ralentissement lorsqu’il s’agira de travailler sur des fichiers lourds type Excel ou PDF. Mais compte tenu de sa visée, c’est loin d’être décourageant, et le stockage reste modifiable au besoin.

Ce petit PC pas cher a plus de potentiel qu'on ne le croit : test du NiPoGi AK1 Plus

Surtout, ce NiPoGi AK1 Plus est capable d’aller un petit plus loin que d’être une simple machine de bureautique si vous le souhaitez. Les plus geeks d’entre nous pourront s’amuser à créer leur propre serveur Home Assistant ou Plex grâce à lui, le N97 étant d’ailleurs compatible avec la technologie Quick Sync d’Intel pour le transcodage. On peut donc aussi le traiter comme une sorte de Raspberry Pi au besoin, surtout en considérant sa très faible consommation.

Niveau chauffe et bruit, c’est du même acabit. L’unique ventilateur s’active à peine et ne s’entend jamais, quand la machine elle-même n’affiche pas trop de chauffe. Les 51°C maximum retenus dans nos tests se retrouvent à même les points d’exhaust, ce qui est loin d’être dérangeant en considérant que nous lui faisons subir un test synthétique loin d’être représentatif d’un usage réel.

Voir le Mini PC NiPoGi AK1 Plus sur Amazon

Conclusion

Points forts

  • Vraiment accessible
  • Très adaptable
  • Windows officiel fourni
  • Bonne connectique
  • Silencieux et léger

Points faibles

  • Impossible de désactiver le rétroéclairage
  • Aucune évolutivité sorti du stockage

Note de la rédaction

Le NiPoGi AK1 Plus sait ce qu’il est : un petit PC accessible dédié principalement à la bureautique. Mais il le fait bien : la configuration est équilibrée à 16 Go de RAM, le système de refroidissement est silencieux en tout temps, et le boîtier saura s’adapter à bien des configurations pour créer un All-in-One à moindre coût. Reste qu’on aurait aimé au moins pouvoir influer sur la RAM, et que ce genre de PC a une durée de vie plutôt limitée en bureautique. Sauf si vous avez des envies de créer votre propre serveur…

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. Les prix indiqués dans l'article sont ceux proposés par les sites marchands au moment de la publication de l'article et ces prix sont susceptibles de varier à la seule discrétion du site marchand sans que JV n'en soit informé. En savoir plus.
Dernières news JVTECH
« Il y avait trop d’optimisme dans l’industrie » : Mercedes commence à douter de la vente exclusive de voitures électriques d’ici 2030 Il y a 3 heures
Les streamers sont furieux : Twitch c'est terminé... Amazon se prend une grosse amende et doit dire au revoir à la Corée du Sud Il y a 3 heures
La vidéo du moment