Menu
FIFA Football 2005
  • Tout support
  • PC
  • GBA
  • NGC
  • Giz
  • NGAGE
  • PS1
  • PS2
  • Xbox
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  FIFA Football 2005  /  Tous les forums  /  Forum FIFA Football 2005  / 

Topic Histoire d'un club oublié : #1 FC Istres

Sujet : Histoire d'un club oublié : #1 FC Istres

1
Lorientesque
Lorientesque
MP
27 mai 2019 à 15:35:02

     Bonjour à tous :hap:.
  Peut-être que certains s'en rappellent, il y a environ un an et demi j'avais retracé l'histoire dans les grandes lignes de clubs déchus du football français, ceux qui constituaient autrefois les meubles du monde professionnel dans l'hexagone et qui luttent aujourd'hui dans les divisions inférieures, à la recherche d'un futur qui ressemblerait davantage à leur passé.
  Etant donné que la fin de saison a sonné partout en France, je me suis dit que ce serait sympa de relancer le concept, avec d'autres clubs. Cependant, je me suis rendu compte que le tout premier topic qui concernait le FC Istres avait mystérieusement disparu. Je me permets donc de le recréer et de le mettre à jour puisque deux petites saisons ont passé. Dans le même temps, j'en profite pour réaliser un petit sondage ci-dessus afin de savoir sur le quel de ces deux clubs souhaiteriez-vous voir un topic une prochaine fois.
  Evidemment, je ne suis pas un spécialiste de tous les clubs qui sont traités sur ces topics. Il peut m'arriver de faire des erreurs ou de m'appuyer sur de mauvaises sources, même si bien sûr j'essaye de faire pour le mieux. N'hésitez pas à me corriger si c'est le cas.

  Bonne lecture !

✥══════════════⚽════════════════════════════⚽══════════════✥

                                          FC ISTRES

     Bien loin des écuries bling-bling de ses voisins marseillais et niçois, la Section Sportive Istréenne, créée en 1920, tente d'abord d'exister sur le plan régional. Ses résultats, trop médiocres, ne lui laissent pas l'opportunité de voir plus haut et il faut attendre près d'un demi-siècle pour voir l'équipe des Bouches-du-Rhône se distinguer. En effet, c'est en 1966 qu'elle remporte son premier trophée, en l'occurrence la Coupe de Provence. Mais, dans le même temps, elle manque d'un rien la montée en Régional 1. Néanmoins, ce petit événement réveille l'intérêt du club omnisport de la ville. Istres Sport adopte alors la SSI en 1969, tout en préservant les couleurs qui lui façonnent une vraie identité à l'échelle régionale : le noir et le violet.

     Malgré des résultats toujours aussi faibles, de nouvelles ambitions apparaissent. Le recrutement audacieux de l'ancien gardien yougoslave Djordje Korac au poste d'entraîneur permet au club d'enchaîner trois montées successives de 1978 à 1981 puis à nouveau en 1984 et 1985 où il atteint pour la toute première fois la Division 2. Bien que son unique objectif soit de se maintenir afin de peu à peu pérenniser le club, que l'on appelle désormais FC Istres Ouest-Provence à partir de 1989, dans l'antichambre de la Division 1, il va frôler les sommets à l'issue de la saison en 1992 à la fin de laquelle il s'incline en barrage d'accession contre le SCO d'Angers. En 1993, il se paye cette fois le luxe d'éliminer coup sur coup Rennes puis Lyon en Coupe de France. Cependant, un an plus tard, c'est un dur retour à la réalité et une terrible frustration pour les Istréens qui redescendent en National 1, au moment où ils s'y attendaient le moins. La décennie qui suit est une interminable bataille pour rester en vie sportivement. Mais, à nouveau, le club parvient en 2001 à déjouer tous les pronostics en remontant en Division 2.

     Maintenu à l'arrache (17è en 2002, 16è en 2003), Istres désire s'imposer comme un habitué du monde professionnel. Bingo ! Les Aviateurs n'en finissent plus de surprendre lorsqu'en 2004, après avoir longtemps été en tête du championnat mais finalement rattrapés par Saint-Etienne, ils obtiennent leur ticket dans l'élite. Mais qui l'eût cru ? L'expérience des Xavier Gravelaine et Jacques Rémy, par exemple, ainsi que du technicien Mehmed Bazdarevic leur permettent de réaliser une saison époustouflante, loin des attentes fixées l'été précédent. Pour sa toute première en Ligue 1, le club tente d'apporter de nombreux changements. Les internationaux Rafik Saïfi et Ibrahima Bakayoko débarquent. Mais quelques obstacles subsistent et compliquent l'aventure istréenne. Le Stade Bardien n'est plus aux normes et c'est donc aux Costières à Nîmes que Istres joue ses matchs à domicile… jusqu'au mois d'avril durant lequel le Stade Parsemain voit le jour. Si l'équipe phocéenne se bat avec les honneurs, elle ne peut empêcher la descente en Ligue 2 en fin de saison. Elle est encore aujourd'hui la deuxième pire attaque de ces 15 dernières années en Ligue 1 avec un total de 25 buts, mais elle connaît également un lourd revers resté dans les annales lors du déplacement à Lille (8-0). Pourtant, à domicile, le bilan reste correct avec notamment 6 victoires empochées et, non pas une tempête de buts mais une tempête de sable qui intervient en pleine rencontre, souvenir comique d'une saison qui l'est un peu moins. Le duo Gasset - Gravelaine, chargé de remplacer Bazdarevic, celui-ci ayant été limogé en cours de saison, ne peut rien. Le club termine bon dernier avec 32 points.

     S'en suit une période difficile durant laquelle Istres ne parvient pas vraiment à tourner la page. Bien que les dirigeants ambitionnent un retour rapide en Ligue 1, le club connaît une relégation en National 1 en 2007. Henri Stambouli, qui sort d'une courte aventure avec la sélection togolaise, reprend l'équipe et lui permet de se replacer en Ligue 2 à peine deux ans plus tard. Mais ce sursis au sein du monde professionnel ne fait que retarder l'échéance d'une nouvelle relégation qui intervient en 2014. Malgré la nomination pleine d'espoir d'un ancien champion du monde 1998, Lionel Charbonnier, au poste de manager général, Istres est victime d'un terrible concours de circonstance à l'intersaison. La DNCG lui permet de rester en Ligue 2 suite au refus de faire monter les Orléanais. Mais ces derniers font appel et obtiennent gain de cause. Pris de cours, les Istréens résilient de nombreux contrats et entament le championnat de National 1 de manière catastrophique, avec une majorité de joueurs évoluant habituellement en Régional 2 avec la réserve. C'est en toute logique que le club se retrouve à nouveau relégué, cette fois en National 2. Mais la gestion désastreuse du club phocéen l'amène finalement à une rétrogradation en Régional 2. Trente-deuxième de finaliste de la Coupe de France en 2017, après avoir battu Nîmes et Rodez, Istres tente tant bien que mal de remonter la pente en championnat. Rebaptisé plus simplement FC Istres (la mention Ouest-Provence n'apparaît plus), le club passe de Régional 2 à National 3 en 2018. Les Aviateurs espèrent encore voler à travers les échelons dans les années à venir. Mais pour ce faire, il faudra patienter. Cette saison, ils ne terminent que 8è d'un groupe dominé par le SC Bastia, autre grand club en détresse.

Palmarès :
⚱ Champion de National 1 en 2009

En Ligue 1 :
✱ 1 saison
✱ Meilleure performance : 20è en 2005

Les 3 dernières saisons :
18-19 : National 3 - 8è
17-18 : Régional 1 - 2è
16-17 : Régional 2 - 1er

Ils sont passés par là…

     Bien évidemment, Nassim Akrour est une figure indissociable du club phocéen, tout comme c'est le cas au GF38. Le joueur de bientôt 45 ans, toujours en activité au FC Annecy, est le meilleur buteur du club dans le monde professionnel avec 58 buts en 156 apparitions. Il est suivi de près dans ce classement par l'actuel entraîneur de Valenciennes, Réginald Ray, qui lui aussi a passé la barre des 100 matchs sous les couleurs noires et violettes au début des années 90. Les défenseurs Christophe Dumolin et Amor Kehiha, eux, incarnent tous les deux l'âme du club depuis 1999. Il s'agit des deux seuls joueurs ayant joué plus de 200 matchs avec Istres. Cependant, il existe aussi d'autres joueurs plus connus du grand public, notamment deux champions du monde. Le premier, Alain Boghossian y a été prêté une saison en 1992-1993. Le second, Olivier Giroud, a connu le même parcours lors de la saison 2007-2008. Enfin, on peut évoquer Nicolas De Préville qui a évolué plus largement à Istres, pendant 4 ans, ainsi que le milieu de Liverpool Naby Keita en 2013-2014.

✥══════════════⚽════════════════════════════⚽══════════════✥

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Kusama, Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer