CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • French days
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Pseudo supprimé
04 février 2022 à 13:52:40

Le 04 février 2022 à 13:46:44 :

Le 04 février 2022 à 13:40:51 :

Le 04 février 2022 à 12:59:38 :

Le 04 février 2022 à 12:56:12 :
De toute manière la vaccination ne doit jamais être considérée comme étant une arme absolue et dont le recours ne peut être que bénéfique et anodin, on sait très bien qu'elle génère à terme une pression sélective qui profitera au virus, le phénomène est d'ailleurs déjà bien connu pour d'autres pathogènes avec d'autres vaccins et bien sûr avec les antibiotiques.

Puisque ce virus trouvera toujours un moyen de s'adapter à nos stratégies de lutte, il nous faudra faire preuve de la même subtilité en s'adaptant à lui ce qui signifie apprendre à composer avec lui et pas toujours contre lui.

si le vaccin était efficace, les gens se vaccineraient volontairement. On aurait meme pas besoin d'obliger ou contraindre les personnes à se faire injecter leur dose.
d'autant plus que si le vaccin était efficace, on aurait déja une immunité collective et donc on aurait pas besoin de vacciner tout le monde.
Non ceux qui veulent imposer cette vaccination a tous sont simplement pour un controle de la population et pour une surveillance généralisée. Rien de sanitaire la dedans.

Pourquoi vaccinons-nous des personnes non à risque quand les effets secondaires sont si importants. Le bénéfice risques n’est pas seulement négatif, il est criminel. Sans parler de la coercition totalitaire. Les personnes qui soutiennent cela sont des fascistes. Les confinements ont fait plus de mal que le covid. Les peuples devront payer la note, encore une fois. Les responsables sont intouchables...

Dernièrement, des statistiques officielles, effacés immédiatement, montrent que les vaccinés qui meurent ou font un covid dans les 14 jours après vaccination sont inclus dans les statistiques non-vaccinés. Ce qui est une fraude !

Non, j'ai déjà prouvé que dans la plupart des statistiques, on différencie primo dose récente, non-vacciné et vacciné

Tu n’as rien prouvé. Une personne vacciné qui meure dans les 14 jours après une vaccination sont/étaient inclus parmis les non-vaccinés.

D’ailleurs une récente étude en parle. Mais bon ce qui n’est pas avalisé par un comité muselé n’est pas digne d’intérêt.
https://www.researchgate.net/publication/356756711_Latest_statistics_on_England_mortality_data_suggest_systematic_mis-categorisation_of_vaccine_status_and_uncertain_effectiveness_of_Covid-19_vaccination

Message édité le 04 février 2022 à 13:53:13 par
_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 13:54:22

Le 04 février 2022 à 12:43:43 :

Le 04 février 2022 à 12:26:18 :

Le 04 février 2022 à 12:11:08 :

Le 04 février 2022 à 11:59:45 :

Le 04 février 2022 à 10:01:17 :

Le 04 février 2022 à 09:44:01 :

Le 04 février 2022 à 08:59:27 :

Le 04 février 2022 à 08:38:51 :

Le 03 février 2022 à 18:58:58 :

Le 03 février 2022 à 18:52:18 :
Donc tu ne soutiens pas le pass vaccinal mais tu le défends coute que coute. De même pour le confinement tu soutiens ces mesures alors que même en france on a abandonné ces mesures. Il y a un moment, tu peux pas t'enteter a défendre les mesures gouvernementales puis ensuite retourner ta veste une fois que le gouvernement fait machine arrière.

Ce que je soutiens, c'est la vaccination. Comme je l'ai dis, l'idéal selon moi, c'est la vaccination obligatoire.

En quoi la vaccination obligatoire pour tous est une bonne stratégie lorsqu'on dispose de vaccins qui n'empêchent pas la transmission et la contamination?

Si tu es pour la vaccination obligatoire des plus de 65 ans (ou 55 pour se laisser une marge) et des personnes à risque, à ce moment-là je te rejoins :(

Je suis pour la vaccination obligatoire au moins des adultes, tout simplement car on peut mesurer l'efficacité contre les formes grave et hospitalisation pour toutes ces tranches d'âges.

NB : Si c'était pour tout le monde, ça ne me choquerait pas spécialement non plus.

L'efficacité dans les tranches d'âge qui ne font pratiquement pas de formes graves? Quel intérêt franchement?

Tu as le même point de vue concernant la grippe?

Ils en font moins, oui.
Pour autant, ils en font tout de même.
Et étant donné la différence très nettement perceptible entre vacciné et non-vacciné dans les ratios, il n'y a pas photo.

https://www.noelshack.com/2022-05-5-1643965151-image.png
https://www.noelshack.com/2022-05-5-1643965275-image.png

Et alors? Des gens vont à l'hôpital, oui... Est-ce pour autant qu'il faut imposer une vaccination dont le bénéfice est discutable pour les gens pas à risque et pas âgés? Combien de personnes sont à risque dans ces statistiques? Que ceux-là doivent se faire vacciner, c'est indiscutable.

Le bénéfice n'est pas discutable, justement.

Si, il l'est, dans le sens où reduire un risque totalement infime n'est pas un argument en faveur de cette vaccination obligatoire pour tous. Ce n'est pas en donnant des sources qui ne pondérent pas les chiffres en fonction de l'état de santé des gens que tu vas donner du poids à ton opinion.

J'entends ton (votre) argumentaire, mais alors va jusqu'au bout de ta logique et déclare-toi en faveur de l'obligation de tous les vaccins et substances qui peuvent réduire les risques (aussi infimes soient-ils) de complications, quelles qu'elles soient. Mais ce positionnement n'aurait rien de raisonnable.

Et quelles sont les critères qui devraient être pris en compte ?
S'il faut trier avec soin la population qui doit être vacciné et celle qui ne doit pas l'être, c'est un enfer logistique. Mettre des limites claires est nettement plus simple, surtout qu'il faut s'accorder sur quelles sont les facteurs de risques, quelles ne sont pas les facteurs de risques... Et ensuite quoi ? On fouille le dossier médical de tous le monde pour dire "Toi tu dois être vacciné, toi tu ne dois pas l'être" ?

L'âge est un élément neutre, objectif, facilement quantifiable et ne faisant pas partie du secret médical.
Imaginons qu'un nouveau variant pointe son nez par la suite et qu'il cible de nouvelles catégories de la population (d'autres facteurs de risques), il faudrait alors revoir les obligations pour les vaccins...

Tu veux dire qu'on ne sait pas quels sont les facteurs qui accroissent le risque de faire une forme grave? C'est une plaisanterie?

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 14:14:17

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible. Aussi certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie ingérable (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée).

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel dans le cas du covid il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Message édité le 04 février 2022 à 14:17:20 par bipap
bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 14:30:43

Le 04 février 2022 à 14:24:46 :
en l'occurence si on demandait justement au médecin, les trois quart des patients ne seraient pas vaccinés. Si on impose la vaccination pour tous ce n'est pas pour protéger mais pour empecher les saturations.

Source? Ce que j'ai trouvé de mon cote:
Globalement, les trois quarts des médecins accepteraient a priori de se faire vacciner contre la Covid-19 et de le recommander à leurs patients.
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/etudes-et-resultats/pour-huit-medecins-generalistes-sur-dix-la-vaccination-contre-la

Ca date de décembre 2020 mais j'ai pas trouvé mieux.

Message édité le 04 février 2022 à 14:31:48 par bipap
_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 14:34:39

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Bien sûr que je mélange vaccination obligatoire (s'il en faut absolument une) et volontaire, vu que c'est la position la plus cohérente avec les données dont nous disposons.

Le vaccin contre le tétanos est plus ou moins recommandé en fonction des risques (professionnels notamment) de contracter cette maladie. Pour le reste, les vaccins obligatoires ont un impact important sur l'immunité individuelle/collective (polio par exemple) et/ou protègent contre des maladies dont les risques de complications sont bien plus importants. On en revient au même point, la vaccination pour les + de 55 ans et les personnes à risque, 100 fois oui, la vaccination pour les - de 55 ans sans facteur de risque, non. Si cette stratégie était réellement mise en place, les 3-4% d'allègement de poids sur les réa seraient largement dépassés.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

Message édité le 04 février 2022 à 14:35:59 par _-BamMargera-_
bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 14:55:57

Le 04 février 2022 à 14:34:39 _-BamMargera-_ a écrit :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Bien sûr que je mélange vaccination obligatoire (s'il en faut absolument une) et volontaire, vu que c'est la position la plus cohérente avec les données dont nous disposons.

Le vaccin contre le tétanos est plus ou moins recommandé en fonction des risques (professionnels notamment) de contracter cette maladie. Pour le reste, les vaccins obligatoires ont un impact important sur l'immunité individuelle/collective (polio par exemple) et/ou protègent contre des maladies dont les risques de complications sont bien plus importants. On en revient au même point, la vaccination pour les + de 55 ans et les personnes à risque, 100 fois oui, la vaccination pour les - de 55 ans sans facteur de risque, non. Si cette stratégie était réellement mise en place, les 3-4% d'allègement de poids sur les réa seraient largement dépassés.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

Tu es le seul ici a demander une cohérence sanitaire dans l'application de la politique vaccinale en appuyant que si une obligation était mise en place ce ne serait pas cohérent avec ce qui a été fait jusqu'ici, deja c'est faux ce qui a été fait jusqu'ici n'est pas beaucoup plus cohérent d'un point de vue sanitaire ensuite ta proposition d'appliquer l'obligation vaccinale seulement au 55+ n'est pas elle non plus cohérente puisqu'elle ne s'appuie sur aucun principe propre et que tu utilises une limite arbitraire. Comme je l'ai dit on a pas attendue le covid-19 pour faire de l'obligation vaccinale un calcul aussi bien politique que sanitaire, c'est d'ailleurs ce que tu fais aussi.

Message édité le 04 février 2022 à 15:00:42 par bipap
RealZakarik
RealZakarik
MP
04 février 2022 à 15:02:03

Le 04 février 2022 à 14:34:39 :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

C'est le cas en France pour la plupart des maladies (11 vaccinations obligatoires, pour rappel), il existe des maladies pour lesquels ce n'est pas forcément utile, parce que la maladie n'existe pas en France par exemple.

La Grippe a un autre problème de son côté, c'est qu'il est difficile de prévoir à l'avance les souches qui circuleront, et du coup l'efficacité est très variable d'une année à l'autre.

Mais sinon, je ne vois pas spécialement d'objection à généraliser la vaccination, s'il y a encore des maladies pour lesquels on possède un vaccin efficace, et pour lesquels ce serait utile.

_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 15:12:49

Le 04 février 2022 à 14:55:57 :

Le 04 février 2022 à 14:34:39 _-BamMargera-_ a écrit :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Bien sûr que je mélange vaccination obligatoire (s'il en faut absolument une) et volontaire, vu que c'est la position la plus cohérente avec les données dont nous disposons.

Le vaccin contre le tétanos est plus ou moins recommandé en fonction des risques (professionnels notamment) de contracter cette maladie. Pour le reste, les vaccins obligatoires ont un impact important sur l'immunité individuelle/collective (polio par exemple) et/ou protègent contre des maladies dont les risques de complications sont bien plus importants. On en revient au même point, la vaccination pour les + de 55 ans et les personnes à risque, 100 fois oui, la vaccination pour les - de 55 ans sans facteur de risque, non. Si cette stratégie était réellement mise en place, les 3-4% d'allègement de poids sur les réa seraient largement dépassés.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

Tu es le seul ici a demander une cohérence sanitaire dans l'application de la politique vaccinale en appuyant que si une obligation était mise en place ce ne serait pas cohérent avec ce qui a été fait jusqu'ici, deja c'est faux ce qui a été fait jusqu'ici n'est pas beaucoup plus cohérent ensuite ton point de vue d'appliquer l'obligation seulement au 55+ n'est pas lui non plus cohérent puisqu'il ne s'appuie sur aucun principe propre. Comme je l'ai dit on a pas attendue le covid-19 pour faire de l'obligation vaccinale un calcul aussi bien politique que sanitaire, c'est d'ailleurs ce que tu fais aussi.

Les + 55 ans, c'est juste la catégorie d'âge la plus à risque... Désolé de trouver ça cohérent de les protéger...

Bien sûr qu'il y a un calcul autre que sanitaire dans la stratégie vaccinale, sinon elle serait identique dans tous les pays du monde. Tu trouves ça normal? Pas moi...

Et je ne dis pas que ça doit être cohérent avec ce qui est déjà fait, je dis que ça doit être cohérent avec les données dont on dispose et que ça devrait toujours être le cas, qu'importe le vaccin.

Quand je parle des vaccins obligatoires actuels, c'est uniquement par rapport au bénéfice qu'ils apportent en comparaison avec les vaccins anti-covid et le fait que les personnes à qui ils sont inoculés sont directement concernées.

_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 15:20:17

Le 04 février 2022 à 15:02:03 :

Le 04 février 2022 à 14:34:39 :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

C'est le cas en France pour la plupart des maladies (11 vaccinations obligatoires, pour rappel), il existe des maladies pour lesquels ce n'est pas forcément utile, parce que la maladie n'existe pas en France par exemple.

La Grippe a un autre problème de son côté, c'est qu'il est difficile de prévoir à l'avance les souches qui circuleront, et du coup l'efficacité est très variable d'une année à l'autre.

Mais sinon, je ne vois pas spécialement d'objection à généraliser la vaccination, s'il y a encore des maladies pour lesquels on possède un vaccin efficace, et pour lesquels ce serait utile.

HPV, pneumocoque, varicelle...

Le vaccin contre la grippe est imparfait sur certains points, les vaccins contre la covid également. Pourtant il serait tout aussi utile pour alléger la pression sur les hôpitaux...

bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 15:32:57

Le 04 février 2022 à 15:12:49 _-BamMargera-_ a écrit :

Le 04 février 2022 à 14:55:57 :

Le 04 février 2022 à 14:34:39 _-BamMargera-_ a écrit :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Bien sûr que je mélange vaccination obligatoire (s'il en faut absolument une) et volontaire, vu que c'est la position la plus cohérente avec les données dont nous disposons.

Le vaccin contre le tétanos est plus ou moins recommandé en fonction des risques (professionnels notamment) de contracter cette maladie. Pour le reste, les vaccins obligatoires ont un impact important sur l'immunité individuelle/collective (polio par exemple) et/ou protègent contre des maladies dont les risques de complications sont bien plus importants. On en revient au même point, la vaccination pour les + de 55 ans et les personnes à risque, 100 fois oui, la vaccination pour les - de 55 ans sans facteur de risque, non. Si cette stratégie était réellement mise en place, les 3-4% d'allègement de poids sur les réa seraient largement dépassés.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

Tu es le seul ici a demander une cohérence sanitaire dans l'application de la politique vaccinale en appuyant que si une obligation était mise en place ce ne serait pas cohérent avec ce qui a été fait jusqu'ici, deja c'est faux ce qui a été fait jusqu'ici n'est pas beaucoup plus cohérent ensuite ton point de vue d'appliquer l'obligation seulement au 55+ n'est pas lui non plus cohérent puisqu'il ne s'appuie sur aucun principe propre. Comme je l'ai dit on a pas attendue le covid-19 pour faire de l'obligation vaccinale un calcul aussi bien politique que sanitaire, c'est d'ailleurs ce que tu fais aussi.

Les + 55 ans, c'est juste la catégorie d'âge la plus à risque... Désolé de trouver ça cohérent de les protéger...

Personne ne trouve incohérent de les protéger, mais pourquoi pas les autres? Oui je sais ils sont plus à risque mais on en revient au calcul sanitaire/politique...

Bien sûr qu'il y a un calcul autre que sanitaire dans la stratégie vaccinale, sinon elle serait identique dans tous les pays du monde. Tu trouves ça normal? Pas moi...

Je vais la refaire: tu cherches chez les autres une cohérence qui n'existe pas chez toi, oui l'obligation vaccinale du covid serait un calcul et sanitaire et politique, tout comme l'étaient les autres avant elles. Dire arbitrairement que seule les 55+ devraient se faire vacciner plutôt que les 54+ c'est un calcul aussi bien politique que sanitaire.

Et je ne dis pas que ça doit être cohérent avec ce qui est déjà fait, je dis que ça doit être cohérent avec les données dont on dispose et que ça devrait toujours être le cas, qu'importe le vaccin.

On ne pourra jamais être parfaitement cohérent puisqu'on devra mettre en place des limites arbitraires, ce que tu fais. Il n'y pas la moindre donnée qui indique que l'on devrait vacciner les personnes agés de 55 ans mais pas celles agé de 54.

Quand je parle des vaccins obligatoires actuels, c'est uniquement par rapport au bénéfice qu'ils apportent en comparaison avec les vaccins anti-covid et le fait que les personnes à qui ils sont inoculés sont directement concernées.

Sauf que non, la logique derrière l'obligation vaccinale des enfants alors que 90%+ sont vaccinés c'est d'assurer la protection du groupe, c'est au moins un des arguments de l'obligation obligatoire même dans le cas de vaccins qui protègent contre les infections de virus qui ne circulent plus en France. Il y a toujours une logique qui dépasse l'individus comme je l'ai déjà souligné plus haut il n'y pas de principe propre.

Message édité le 04 février 2022 à 15:36:43 par bipap
_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 15:34:40

Le 04 février 2022 à 15:29:13 :

Les + 55 ans, c'est juste la catégorie d'âge la plus à risque... Désolé de trouver ça cohérent de les protéger...

Il faut distinguer les populations a risque des populations fragiles.
Les plus de 65 constituent la majorité des populations fragiles. Dans les populations a risque, on trouve ceux qui vivent dans des régions à forte densité, mais aussi ceux qui ont des antécédents médicaux, ceux qui n'appliquetn pas les gestes barrières, ceux ou le virus circule largement , ceux qui n'ont recu aucune dose de vaccins, ceux qui n'ont pas recu de rappels, ceux qui ont des malades cardiovasculaires , ceux qui ont un mauvais systeme immunitaire etc

Je parle de risque de développer une forme grave de la maladie, vu que c'est la cible de ces vaccins. Parler des personnes qui présentent un risque d'être infectée est hors sujet vu que ces vaccins n'ont pas d'impact sur ce point.

_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 15:53:35

Le 04 février 2022 à 15:32:57 :

Le 04 février 2022 à 15:12:49 _-BamMargera-_ a écrit :

Le 04 février 2022 à 14:55:57 :

Le 04 février 2022 à 14:34:39 _-BamMargera-_ a écrit :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Bien sûr que je mélange vaccination obligatoire (s'il en faut absolument une) et volontaire, vu que c'est la position la plus cohérente avec les données dont nous disposons.

Le vaccin contre le tétanos est plus ou moins recommandé en fonction des risques (professionnels notamment) de contracter cette maladie. Pour le reste, les vaccins obligatoires ont un impact important sur l'immunité individuelle/collective (polio par exemple) et/ou protègent contre des maladies dont les risques de complications sont bien plus importants. On en revient au même point, la vaccination pour les + de 55 ans et les personnes à risque, 100 fois oui, la vaccination pour les - de 55 ans sans facteur de risque, non. Si cette stratégie était réellement mise en place, les 3-4% d'allègement de poids sur les réa seraient largement dépassés.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

Tu es le seul ici a demander une cohérence sanitaire dans l'application de la politique vaccinale en appuyant que si une obligation était mise en place ce ne serait pas cohérent avec ce qui a été fait jusqu'ici, deja c'est faux ce qui a été fait jusqu'ici n'est pas beaucoup plus cohérent ensuite ton point de vue d'appliquer l'obligation seulement au 55+ n'est pas lui non plus cohérent puisqu'il ne s'appuie sur aucun principe propre. Comme je l'ai dit on a pas attendue le covid-19 pour faire de l'obligation vaccinale un calcul aussi bien politique que sanitaire, c'est d'ailleurs ce que tu fais aussi.

Les + 55 ans, c'est juste la catégorie d'âge la plus à risque... Désolé de trouver ça cohérent de les protéger...

Personne ne trouve incohérent de les protéger, mais pourquoi pas les autres? Oui je sais ils sont plus à risque mais on en revient au calcul sanitaire/politique...

Bien sûr qu'il y a un calcul autre que sanitaire dans la stratégie vaccinale, sinon elle serait identique dans tous les pays du monde. Tu trouves ça normal? Pas moi...

Je vais la refaire: tu cherches chez les autres une cohérence qui n'existe pas chez toi, oui l'obligation vaccinale du covid serait un calcul et sanitaire et politique, tout comme l'étaient les autres avant elles. Dire arbitrairement que seule les 55+ devraient se faire vacciner plutôt que les 54+ c'est un calcul aussi bien politique que sanitaire.

Et je ne dis pas que ça doit être cohérent avec ce qui est déjà fait, je dis que ça doit être cohérent avec les données dont on dispose et que ça devrait toujours être le cas, qu'importe le vaccin.

On ne pourra jamais être parfaitement cohérent puisqu'on devra mettre en place des limites arbitraires, ce que tu fais. Il n'y pas la moindre donnée qui indique que l'on devrait vacciner les personnes agés de 55 ans mais pas celles agé de 54.

Quand je parle des vaccins obligatoires actuels, c'est uniquement par rapport au bénéfice qu'ils apportent en comparaison avec les vaccins anti-covid et le fait que les personnes à qui ils sont inoculés sont directement concernées.

Sauf que non, la logique derrière l'obligation vaccinale des enfants alors que 90%+ sont vaccinés c'est d'assurer la protection du groupe, c'est au moins un des arguments de l'obligation obligatoire même dans le cas de vaccins qui protègent contre les infections de virus qui ne circulent plus en France. Il y a toujours une logique qui dépasse l'individus comme je l'ai déjà souligné plus haut il n'y pas de principe propre.

Ça circule chez les enfants, donc ils sont concernés... De plus on parle de vaccins qui offrent une immunité, d'où découle l'intérêt collectif (dont j'ai parlé plus haut...)

Les + de 55 ans parce que c'est à partir de cet âge-là qu'augmentent fortement les risques de complications statistiquement parlant. Le but ce n'est pas que personne ne fasse de complication, sinon on entre dans l'excès dont je vous parlais plus haut, obligation de tous les vaccins et toutes les substances qui apportent un bénéfice à la santé et interdiction de toutes celles qui ont un effet délétère.

Au final je pense que Raoult a raison, votre vision des choses c'est que personne ne devrait être malade ou ressentir de la douleur et que vous êtes prêts à tout pour y parvenir.

RealZakarik
RealZakarik
MP
04 février 2022 à 15:53:49

Le 04 février 2022 à 15:20:17 :

Le 04 février 2022 à 15:02:03 :

Le 04 février 2022 à 14:34:39 :

Le 04 février 2022 à 14:14:17 :

Tu fixes une limite d'âge et pour les patients à risque ils décident en accord avec leur médecin, comme pour la plupart des vaccins en fait.

La tu mélanges vaccination obligatoire et volontaire, c'est important parce que dans le cas du covid un médecin (la plupart) recommanderait la vaccination à presque tous le monde, comme le font les autorités de santé.

Les vaccins obligatoires le sont parce qu'ils présentent un intérêt pour les personnes qui le reçoivent et/ou qu'ils ont une efficacité sur le long terme.

Il y a pas de principe propre à la vaccination obligatoire, on prend en compte pas mal de paramètre au niveau individuel, population, age de se faisant vacciner etc. la vaccination contre le tétanos n'est pas obligatoire pour les majeurs pourtant elle est efficace et tient sur le long terme. En poussant cette logique pas mal de vaccin obligatoire pour les mineurs ne seraient pas forcement utile pour un en particulier, après tout la couverture vaccinale de la population est importante alors le risque qu'un enfant contracte une telle infection est faible.

Même si la vaccination n'est pas hyper efficace pour certaine tranche d'âge d'un point de vue individuel il l'est du point de vue de la société, même si c'est pour diminuer la charge des réa de 3-4% - vu les marges dans lesquels on joue c'est quelque chose à prendre. Certains vaccins qui aujourd'hui ne sont pas obligatoire comme ceux contre la coqueluche deviendrait obligatoire si on avait pour une raison x ou y une épidémie (je prends un cas au hasard qui a des défauts mais flemmes de verifier, tu comprends l'idée). Si vous cherchez des incohérences proprement sanitaire dans les politiques sanitaires c'est pas avec le covid qu'elles sont apparues.

Sinon encore une fois, allez au bout de votre logique et imposez la vaccination obligatoire pour toutes les maladies contre lesquelles nous disposons d'un vaccin, imposez la prise de toutes les substances qui ont un impact positif sur la santé et interdisez toutes celles qui ont un impact négatif sans bénéfice en contrepartie.

C'est le cas en France pour la plupart des maladies (11 vaccinations obligatoires, pour rappel), il existe des maladies pour lesquels ce n'est pas forcément utile, parce que la maladie n'existe pas en France par exemple.

La Grippe a un autre problème de son côté, c'est qu'il est difficile de prévoir à l'avance les souches qui circuleront, et du coup l'efficacité est très variable d'une année à l'autre.

Mais sinon, je ne vois pas spécialement d'objection à généraliser la vaccination, s'il y a encore des maladies pour lesquels on possède un vaccin efficace, et pour lesquels ce serait utile.

HPV, pneumocoque, varicelle...

Ce sont des vaccins recommandés actuellement.
Il est possible qu'ils finissent par passer en obligatoire, si les gens ne se vaccinent pas d'eux même, ou si l'incidence de ces maladies est préoccupant.

C'est à peu près ce qu'il s'est passé pour les 11 vaccins obligatoires. Ils étaient recommandés auparavant, le taux de vaccination a baissé, ils sont passés obligatoires.

Message édité le 04 février 2022 à 15:53:59 par RealZakarik
bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 16:03:23

Ça circule chez les enfants, donc ils sont concernés... De plus on parle de vaccins qui offrent une immunité, d'où découle l'intérêt collectif (dont j'ai parlé plus haut...)

On depasse donc l'interet individuel, de plus même si ils circulent ce n'est pas tant que ca. En Suisse en 2019 on avait dans les 200 cas de rougeole, l'an dernier aucun. Je pourrais m'étaler mais je pense avoir été clair, il n'y a pas de principe propre même si tu changes constamment les critères.

Les + de 55 ans parce que c'est à partir de cet âge-là qu'augmentent fortement les risques de complications statistiquement parlant. Le but ce n'est pas que personne ne fasse de complication, sinon on entre dans l'excès dont je vous parlais plus haut, obligation de tous les vaccins et toutes les substances qui apportent un bénéfice à la santé et interdiction de toutes celles qui ont un effet délétère.

Non puisque tu es le seul a demander une cohérence sanitaire. Je me répète encore une fois. Ta limite est arbitraire. Je me répète encore une fois. Aucune donnée n'appuie une telle limite. Je me répète encore une fois...

Au final je pense que Raoult a raison, votre vision des choses c'est que personne ne devrait être malade ou ressentir de la douleur et que vous êtes prêts à tout pour y parvenir.

Même pas puisque j'admet que le bénéfice de la vaccination diminue au fil des âges, et que je suis contre la vaccination obligatoire des mineurs. Attention la par contre on est sur un tout autre sujet: je donne mon avis sur l'obligation vaccinale, ma première intervention portait sur le fait que tu demandes aux autres une cohérence qui n'existe pas chez toi et n'a d'ailleurs jamais existé. Ce que je me tue à te dire depuis 3-4 post mais que tu as du mal a comprendre.

Message édité le 04 février 2022 à 16:05:49 par bipap
bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 16:12:42

Le 04 février 2022 à 16:08:49 12yearsafter a écrit :

On ne pourra jamais être parfaitement cohérent puisqu'on devra mettre en place des limites arbitraires, ce que tu fais. Il n'y pas la moindre donnée qui indique que l'on devrait vacciner les personnes agés de 55 ans mais pas celles agé de 54.

sérieux si tu veux crédible essaie quand meme de prendre de vrais arguments car la c'est vraiment ridicule.
ah ben ouais si on impose la vaccination a 55 ans, pourquoi pas 54 , ben ouais lolilol.

T'as rien compris, comme l'autre. J'élimine pas la limite à 55 ans et je comprends qu'elle a un intérêt vu que cette tranche d'age est à risque mais elle est bien arbitraire et basé sur de nombreux critères.

Message édité le 04 février 2022 à 16:14:12 par bipap
_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 16:13:30

La cohérence c'est de ne pas inoculer un vaccin à une catégorie de la population qui ne risque pas de faire de forme grave statistiquement parlant...

Mes critères sont les mêmes depuis le début, que la vaccination ait un bénéfice individuel ou collectif. Est-ce que la vaccination de tous les adultes a un intérêt individuel? Non. Est-ce qu'elle a un intérêt collectif? Non plus.

La limite d'âge que je propose est beaucoup moins arbitraire que celle à 18 ans, encore une fois tout est question de statistiques.

_-BamMargera-_
_-BamMargera-_
MP
04 février 2022 à 16:15:13

Le 04 février 2022 à 16:12:42 :

Le 04 février 2022 à 16:08:49 12yearsafter a écrit :

On ne pourra jamais être parfaitement cohérent puisqu'on devra mettre en place des limites arbitraires, ce que tu fais. Il n'y pas la moindre donnée qui indique que l'on devrait vacciner les personnes agés de 55 ans mais pas celles agé de 54.

sérieux si tu veux crédible essaie quand meme de prendre de vrais arguments car la c'est vraiment ridicule.
ah ben ouais si on impose la vaccination a 55 ans, pourquoi pas 54 , ben ouais lolilol.

T'as rien compris, comme l'autre. J'élimine pas la limite à 55 ans et je comprends qu'elle a un intérêt vu que cette tranche d'age est à risque mais elle est bien arbitraire et basé sur de nombreux critères.

Basé sur de nombreux critères =/= arbitraire :(

bipap
bipap
MP
04 février 2022 à 16:25:38

Le 04 février 2022 à 16:13:30 _-BamMargera-_ a écrit :
La cohérence c'est de ne pas inoculer un vaccin à une catégorie de la population qui ne risque pas de faire de forme grave statistiquement parlant...

Mes critères sont les mêmes depuis le début, que la vaccination ait un bénéfice individuel ou collectif. Est-ce que la vaccination de tous les adultes a un intérêt individuel? Non. Est-ce qu'elle a un intérêt collectif? Non plus.

La limite d'âge que je propose est beaucoup moins arbitraire que celle à 18 ans, encore une fois tout est question de statistiques.

Le véritable avantage de prendre une limite aussi élevé serait d'avoir un critère simple qui réduit le plus possible la population obligé de se faire vacciner tout en maximisant le rendement d'une telle mesure, pour le risque en lui même il y pas mal de contre argument. Mais les désavantages sont eux trop important:
  • Il y a des populations a risques qui ont moins de 55 ans et ont parfois des risques plus important de faire des formes graves, plutot que de tenter de les capturer ou de leur faire confiance vacciner les majeurs serait suffisant pour s'assurer que leur risque d'être hospitalisé soit minimisé
  • Les mesures les plus simples et les plus generals (vacination obligatoire pour les majeurs) ont plus tendance a être suivie par la population
  • Même si c'est de 2-3% on a tout interet a maximiser le rendement de l'obligation vaccinale si jamais on en met une en place

Mais la c'est plus une question de point de vue, je comprends qu'on soit pour la vaccination des 55+ uniquement.

Message édité le 04 février 2022 à 16:28:50 par bipap
Anti-vaxx91
Anti-vaxx91
MP
04 février 2022 à 17:00:37

Le 04 février 2022 à 16:46:51 :
Je pense qu'il est important de laisser le virus circuler naturellement parmi les populations jeunes afin de creer une immunité de groupe qui permettra de faire barrière face a l'arrivée de nouveaux variants.
Il me semble donc complètement stupide de vacciner les étudiants et les jeunes adultes avec triple dose.(à moins d'etre une personne a risque voire une personne fragile) sachant que ce vaccin n'a pas beaucoup d'effet immunitaire dans la durée excepté certaines formes graves qui ne concernent pas vraiment les plus jeunes.
Ensuite il y les 30 60 ans qui eux ont des facteurs de risque d'etre infecté et de tomber malade. Ceux la vaccination se discute mais en toute logique ca devrait etre une recommandation et non une obligation.
Je pense que l'idée d'un pass sanitaire peut etre envisageable sans que ce soit forcément une contrainte sinon autant instaurer une obligation directement comme cela devrait être le cas pour les plus de 60 ans

t'abuse 30/60 ans la :rire: mais comme la grippe (qui est pire) 50 ballais vaccination.

lssou_Gang
lssou_Gang
MP
04 février 2022 à 18:46:44

[17:13:09] <12yearsafter>

Le 04 février 2022 à 17:00:37 :

Le 04 février 2022 à 16:46:51 :
Je pense qu'il est important de laisser le virus circuler naturellement parmi les populations jeunes afin de creer une immunité de groupe qui permettra de faire barrière face a l'arrivée de nouveaux variants.
Il me semble donc complètement stupide de vacciner les étudiants et les jeunes adultes avec triple dose.(à moins d'etre une personne a risque voire une personne fragile) sachant que ce vaccin n'a pas beaucoup d'effet immunitaire dans la durée excepté certaines formes graves qui ne concernent pas vraiment les plus jeunes.
Ensuite il y les 30 60 ans qui eux ont des facteurs de risque d'etre infecté et de tomber malade. Ceux la vaccination se discute mais en toute logique ca devrait etre une recommandation et non une obligation.
Je pense que l'idée d'un pass sanitaire peut etre envisageable sans que ce soit forcément une contrainte sinon autant instaurer une obligation directement comme cela devrait être le cas pour les plus de 60 ans

t'abuse 30/60 ans la :rire: mais comme la grippe (qui est pire) 50 ballais vaccination.

Explique moi comment se fait il que tres peu attrape la grippe chaque année et que le covid a peu pres tout le monde est infecté en quasiment deux ans. c'est que ce virus est peut être tout aussi "inoffensif" mais il semble être plus contaminant.

Très peu qui attrape la grippe :rire:

Bon sang ce qu'l faut pas lire

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment