Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Création  /  Forum Ecriture  / 

Topic Choisir sa femme comme on choisit son chien

Sujet : Choisir sa femme comme on choisit son chien

1
Azhur5678
Azhur5678
MP
15 septembre 2021 à 22:19:52

Je viens à vous car je n'ai eu que des remarques de pleureuses effarouchées et pas tolérantes pour un sou, dans le but d'avoir un avis (ou plus simplement une réaction sur ce texte).
On m'a assuré que c'était horriblement mal écrit (je n'accorde pas crédit à ceux-la, mais enfin).

" On choisit sa femme comme on choisit son chien...
A-t-elle une bonne gueu-gueule, un beau museau, fait-elle de mignonnes cabrioles comme une hirondelle dans l'air ? Tend voir pa-patte, regarde menotte... Juge un peu son trognon, bon sang ! ce qu'elle l'ouvre ! et halète, et aboie avec ça ! Mais bave pas, lô ! saloperie...

On les repère dans la rue, sauvages ou traînées par leur maître, drapées de voiles ou les mamelles à l'air, presque ! y en a pour tous les goûts ! Des gros bedons, des maigres clous, des vulves à foutre, des huîtres closes... des qui claudiquent, des qui marchent vite, y en a même qui courent ! Mais pas une seule, non, pas une seule pour se jeter contre vos genoux et remuer son petit derrière, le regard implorant de caresses... à part votre ex qu'à plus un sou en poche et qu'en à marre de se faire trousser par tous les minables, j'entends...

Puis plein d'envie, surtout l'été, les couilles bien chaudes et en plein cagnard – elles qu'ont même plus de dessous ! – on fait trois pas aux marchés à bestiaux, où qu'ils en ont d'ces choses-la... Un premier bar, une première soirée, où qu'on s'emmerde entouré de cons, de pouffes rincées dont personne n'avoue vouloir, dont personne ne devrait vouloir !... du moins peut-être valent-elles assez pour se vider les bourses trois nuits... Et, bien cons ! on se fait baiser à ces jeux absurdes qui récompensent l'effort de trois soirées infernales par une étoile de mer sur plumard !... et qui bouge pas, qui frétille pas... mauvaise chienne galeuse qu'on maudit ! qui nous aura en plus bouffer l'os jusqu'au con !... trognon... s'cusez ma colère... C'est qu'elles se permettent de nous juger après tout ça, non mais rendez-vous compte !...
Plus malin que ces cons foireux qui se roulent à quatre patte pour chopper cet animal femme et se taper l'affiche en retour, vous vous dirigez plus commodément vers une animalerie, où qu'on en rencontre des biens, parait-il.

Belle gueu-gueule, beau museau, mignonnes cabrioles, et bave pas ! là on revoie ses critères à la hausse et on devient vraiment le maître ! Ça va couter un paquet de pognon toute une vie, mais enfin ! mieux qu'aut' chose...

On s'renseigne auprès d'une de ces bêtes inaccessibles, une de ces chiennes de luxe qui sont même plutôt savantes, si vous voulez ! diplômées, travailleuses, bien éduquées, parfois même musiciennes ! La totale c'est peu de dire... Ces bêtes-la ont toujours une tripotée d'amies égarées sous la main, qu'elles bradent aux autres mâles qui se baladent en jouissant d'une belle situation.

« Mathilde ? tu veux savoir quoi sur elle ?... Mathilde ?... Eh bien, c'est une fille un peu lunatique, parfois assez vache, mais dans le fond franchement bien, puis timide la plupart du temps... Elle était avec un mec qui l'a beaucoup fait souffrir, tu sais. Faudra être très gentil avec elle si tu veux tenter ta chance... »

Ah ! je me récrie... Encore une punaise réclamant des rampes d'attention ! Mathilde, Mathilde... Le genre d'animal timorée 'vec lequel on doit faire tous les premiers pas ! la bestiole fragile qui saura même pas se servir de sa langue, ça pour sûr ! qui prendra pas dans le cul non plus !... ou qu'à peut-être surtout trop pris, oui ! L'animal battu et traumatisé qui réclamera constamment d'être rassuré, d'être au centre de nos faits et gestes... Et pour cela pas de caresses, ah non ! Du calme, du blabla, du res-pect et point d'amusailles !... Autant investir dans un fleshlight où se chercher une petite chiote en Thaïlande, j'vous l'dis !... Puis du genre à mordre dès qu'on veut voir ailleurs, à chercher des baffes pour justifier sa conduite en martyr ! alors même que wouaf-wouaf ne veut plus baiser !...

Bon, lors je continue de me renseigner un peu... Gueu-gueule, pa-pattes, wouaf-wouaf ? Je laisse rien passer ! doit bien y avoir une de ses amies qui me convient !... Museau, cabrioles, waouf-waouf, race ?... J'ose pas trop pour le dernier, personne n'ose plus bien que c'est tacitement encore en vigueur, bien que ça revient à la mode, même ! dans la société cosmopolite d'aujourd'hui et de demain !... Je lui dis poliment que les noiraudes c'est pas mon truc, que sa Joséphine m'irait pas... Et là v'là qui s'excite ! me fait des grands gestes ! tourne sur elle-même et aboie ! et menace de me mordre !

Hola, cerbère ! que je fais. M'en vais t'foutre mon pouce dans l'anus ! si tu t'calmes pô, lô !...
ça moufte plus. C'est radical !
On embraye sur une certaine Marie... De bonne race, de vieilles mœurs, son grand-père était général dans l'armée, sa grand-tante poétesse... ouais, pas mal, pas mal... De sacrées pattes, de belles mamelles, des hanches à se faire enfanter quinze fois et surtout qu'aboie pas !... Et avec ça qui veut pas sortir de la maison, demande pas trop à être promenée, qui fantasmerait peut-être de se faire tirer en laisse pour de vrai... et un cul, un joli ptit cul-cul qui demande qu'à se faire enfoncer... Pas mal... eh eh eh ! je fais à mon ami. Je passerai la prendre samedi pro ! "

Message édité le 15 septembre 2021 à 22:22:50 par Azhur5678
VeyIox
VeyIox
MP
18 septembre 2021 à 21:21:09

C'est pas mal écrit, mais personnellement les apostrophes pour mimer le parler oral ça m'insupporte ( 'vec, qu'aut'chose, etc), et les "pô lô" j'en parle même pas, ça rend le parler plus artificiel que franc

à part ça sur la forme c'est pas mal

Le fond c'est juste de la provoc cynique quoi, les pleureuses effarouchées c'est les gens que tu cherchais à faire réagir en principe, c'est ton réel public, les gens pas de gauche au mieux tu vas les laisser indifférents

Message édité le 18 septembre 2021 à 21:21:28 par VeyIox
Barbebarde
Barbebarde
MP
18 septembre 2021 à 23:31:19

Le gueu-gueule fais un peu too-much à mon sens, après ça peut coller au personnage mais ne trouves pas le mot bien utilisé car le dédoublement d'une syllabe se fait pour accentuer quelque chose de mignon. Un chien-chien avec des petites pa-pattes par exemple. Le mot gueule ayant une connotaiton plutôt péjoratif, je ne trouve pas que l'emploi d'un dédoublement de syllabe soit judicieux. Par exemple je ne dirais jamais "gueu-gueule" a mon chien, bien que je peux utiliser "pa-pattes" ou "tru-truffe".

"Regarde menotte" est un peu trop vieillot également, a voir celon l'époque où se passe ton livre mais c'est un terme peu usité.

Pas de majuscules après les "!" ce qui, me semble-t-il, est une faute d'orthographe.

L'utilisation de "lô" qui n'est pas pertinente. Si ton personnage est ch'ti/picard pourquoi ne dit-il pas "kien" au lieu de "chien" dans ce cas ? Ça fait un peu "je met un "lô" comme ça parce que ça fait paysan". Le personnage perd en crédibilité. Va jusqu'au bout de tes idées dans ce cas-là.

Rien de très original dans les descriptions. C'est soi beauf, soit moche, soit dans aucun style. Ça ne me gène pas de lire des choses du genre mais quand il y a un effort de style derrière. Là ça fait brève de comptoir d'un mec qui vient de se faire larguer. Si c'est l'effet recherché pour ton personnage alors c'est très cliché, si ce n'est pas l'effet recherché alors travail ton style. Y'a sûrement des manières plus belles, plus subtiles, plus drôles, plus intelligentes de dire la même chose. Là on ne ressent aucun effort dans ta plume, ce n'est pas très travaillé.

La ponctuation est hasardeuse. Trop de "...", "!", c'est trop décousu, c'est pas agréable à lire. Aucune description annexe qui permet d'en apprendre plus sur le personnage. Je sais pas, un "pensa t-il en noyant son amertume dans le fond de son verre" ou autre indication sur le lieu, reaction du personnage a ses propres pensées, maturation de son processus de réflexion... Car là a part le "je fais a mon ami" de la fin... Y'a pas grand chose.

Voilà pour ce que j'en pense. Ça ressemble à un premier jet où t'as couché les mots qui te venaient à l'esprit sur le papier mais il faut faire un effort dans la ponctuation pour le confort du lecteur, dans le style pour lire quelque chose d'intéressant, et dans ce que ressent le personnage et l'environnement autour du personnage pour avancer dans le scénario pu permettre au lecteur de s'y retrouver.

Le problème ne vient pas de ce que tu écris mais de comment tu le décris. Ça ne me gène pas de lire des passages tordus (exemple: une scène de nécrophilie dans un livre policier qui s'appel le psychopompe), scène qui m'a choqué au point que j'ai fermé le livre pour digérer ce que je venais de lire, mais parce que derrière il y avait des mots qui m'ont touchés, un contexte scénaristique.

Là y'a pas grand chose, on dirait les brèves de Gégé le cocu au comptoir de la choppe pleine.

Retravaille ton texte et propose nous une meilleure version.

VeyIox
VeyIox
MP
19 septembre 2021 à 09:42:38

c'est trop décousu, c'est pas agréable à lire. Aucune description annexe qui permet d'en apprendre plus sur le personnage. Je sais pas, un "pensa t-il en noyant son amertume dans le fond de son verre" ou autre indication sur le lieu, reaction du personnage a ses propres pensées, maturation de son processus de réflexion... Car là a part le "je fais a mon ami" de la fin... Y'a pas grand chose.

C'est un monologue en interne tu sais il va pas rajouter des "pensa-t-il" ni des indications/un récit venus d'un narrateur

Rien de très original dans les descriptions. C'est soi beauf, soit moche, soit dans aucun style.

Absolument pas d'accord
M'est avis que tu fais précisément passer ton dégoût du propos pour un problème de forme

Barbebarde
Barbebarde
MP
19 septembre 2021 à 10:25:34

C'est un monologue en interne tu sais il va pas rajouter des "pensa-t-il" ni des indications/un récit venus d'un narrateur

Pourtant il le fait puisqu'il place un "je fais a mon ami" a la France n, ce qui laisse sous entendre que c était un monologue parlé et non pensé.

Et si c'est un monologue pensé alors c'est peu réaliste car personne ne pense avec des "lô" et des "gueu-gueules" et des "!" et "..." A tout va.

Je maintiens ce que je dis: quand je relis le texte, je me dis que si ça avait été ne serait-ce qu'écrit normalement, et sans toute cette ponctuation affreuse, ces phrases decousues et ses locutions campagnardes, et bah le texte n'en aurait été que meilleur.

Absolument pas d'accord
M'est avis que tu fais précisément passer ton dégoût du propos pour un problème de forme

Je n'ai pas de dégoût dans son propos, je trouve au contraire que l'auteur se cache derrière son propos pour justifier son style hasardeux. C'est facile de dire "Ça vous choque donc vous me descendez exprès", mais là sans parler du propos (que je n'ai que très peu évoqué d'ailleurs), le style est vraiment à revoir.

Teleconnard
Teleconnard
MP
19 septembre 2021 à 11:59:06

Les femmes sont supérieures aux hommes en tout point. Tu auras beau écrire autant de texte que tu veux avec des analogies concernant les clébards, c'est toujours toi qui paiera la pension, c'est toujours toi qui aura peur d'être cocu. Le vagin gouverne le monde d'une main de fer et tu n'es que son esclave. Mais bon, si ça te soulage d'écrire ce texte, oui c'est marrant et provoc...

Sinon concernant la forme le langage parler passe bien pour un texte comme ça, à lire vite fait et à oublier la seconde d'après comme un DTV de Van Damme. ça pourrait être un sketch de Coluche moins l'acuité et la pertinence.

Azhur5678
Azhur5678
MP
19 septembre 2021 à 20:36:19

Merci à tous les deux pour vos retours très détaillés, c'est super sympa. :oui:

Vous avez raison quant aux "lô" ou aux"''vec". Je voulais bien insister qu'à ces moments-là le narrateur sortait la chose comme ça, mais à la relecture ça me fait tout drôle également (puis j'ai voulu mettre le "lô" des délires d'ici...).

Veylox : Dans l'idée j'imagine pas un public spécifique, j'imagine plutôt l'universel, et j'étais vraiment certain que ça ferait pouffer les gauchistes pas trop lobotomisés comme les autres, mais apparemment... Disons que je ne cherchais pas spécifiquement à outrer des gens, du moins pas sérieusement.

Barbebarde : Le "gueu-gueule", c'est pas pour décrire quelque chose de mignon, plutôt dans l'idée de manière vachement grotesque ce que le narrateur attend du physique ou du comportement d'une fille.
Pour la ponctuation originale, je me suis beaucoup inspiré des derniers romans de Céline, ce qu'il appelle la ponctuation émotive. Les fois où je ne mets pas les majuscules, ce ne sont pas des erreurs, ça se fait dans certaines écritures se voulant orales : c'est pour dire que l'intonation est marquée par la ponctuation, mais pas le rythme, qu'il faut continuer sans couper la phrase s'il n'y a pas de majuscule après le "!" ou le "...".
Par contre je t'assure que j'ai fait un sacré travail de style, c'est même tout le projet du texte, en quelque sorte. Je n'ai peut-être pas réussi ou tu n'y es peut-être pas assez sensible, mais crois-moi, ce n'est pas sorti naturellement comme ça, j'ai fait beaucoup de rafistolages.

Sur le débat du monologue en interne / description d'action ou d'environnement, je dois avouer que je ne saurais pas quoi vous répondre, j'ai mis comme ça le "je fais" parce que je trouvais que ça marchait bien... Dans ma tête c'est simplement un type qui baragouine (à voix haute ou non) et raconte son délire tant bien que mal. :(

Bon, je commente pas le post de Teleco***, mais il m'a bien fait rire, merci. :oui:

ArnaudLeCalvez1
ArnaudLeCalvez1
MP
23 septembre 2021 à 00:44:05

Putain ça m'a fait rire ahii
Très bien écrit, je retrouve un peu de Céline (ce qui est étonnant : souvent ceux qui essayent de l'imiter le font par manque de talent et par paresse plutôt que par réel amour de l'auteur) et ça marche très bien avec le propos !
Comme dit par mes VDD, les "lô" par contre sont très artificiels et ne vont pas avec le reste du propos qui imite bien mieux l'oralité du siècle dernier. Je te conseille de remplacer les "lô" par un autre élément de langage qui serait plus cohérent avec l'accent général du personnage
Très bon texte en tout cas, très provocateur, violent et méchant à souhait, bref du comme on aime :ok:

Avant-Gardisme4
Avant-Gardisme4
MP
03 octobre 2021 à 15:08:08

C'est bien, on voit de qui tu prends ton inspiration. :hap:

Globalement je suis d'accord avec Veylox et je trouve les critiques de Barbebarde pas pertinente. On voit qu'il a juste pas apprécié la déferlante de haine de ton texte.
Je pense que tu dois un peu actualisé la manière de parler. Vire les "lô", "pô" etc également comme déjà dit.

Si tu faisais un récit, un passage comme ça passerait très bien mais veille à rajouter un peu de profondeur et casser de temps le déluge en mode "divagation haineuse" qui en finit pas. Ça peut-être agréable et drôle pour toi d'écrire ça mais le "propos" tourne un peu en rond et je pense que ça rendrait le texte encore plus impactant.

Mais félicitations, t'as un style qui est celui de Céline mais tu as un style quand même et tu le maitrises plus que d'autres.

Barbebarde
Barbebarde
MP
04 octobre 2021 à 17:48:57

je trouve les critiques de Barbebarde pas pertinente. On voit qu'il a juste pas apprécié la déferlante de haine de ton texte.

Je justifie toutes mes remarques. L'auteur peut se baser sur ce que je dis pour améliorer son texte, et à lui, et seulement lui, d'en tenir compte ou non celons le public qu'il souhaite toucher, et on en conviendra on ne peut pas, et il ne faut pas, plaire à tous le monde.

Si tu avais mieux lu ma critique tu verrais que je c'est la forme, plus que le fond, qui me gène et que du fait que je trouve cette forme pauvre, je ne peux en apprécier le fond.

Car quand bien même je ne serais pas en accord avec le fond, je sais faire preuve de recul par apport à ma lecture et passer outre pour ne juger que la forme, ce que je fais ici.

Et qu'importe le fond d'ailleurs, s'il avait parlé des
perturbations des sonars de sous-marins dû aux bancs de crevettes-pistolets de la même manière, il se serait pris les mêmes remarques. Justement je ne pense pas que parce que le fond se veut "dissident" ou "profond" ou n'importe quel autre adjectif qu'il peut se permettre d'amoindrir sa qualité:

Le problème ne vient pas de ce que tu écris mais de comment tu le décris.
Y'a sûrement des manières plus belles, plus subtiles, plus drôles, plus intelligentes de dire la même chose.

Voilà mot pour mot ce que j'ai dis alors ne vient pas m'inventer des "On voit qu'il a juste pas apprécié la déferlante de haine de ton texte." alors que ce n'est pas ce que j'ai écris.

Parce que là pour le coup c'est ta remarque qui n'est pas pertinente. Et on voit que tu n'as pas apprécié le fait qu'on puisse avoir un avis différent du tiens, signe d'une maturité, d'une ouverture d'esprit et d'une rare intelligence a ne point douter.

L'auteur a demandé un "avis ou une réaction" sur son texte, je lui ai donné la mienne. S'il voulait flatter son égo il aurait écrit "éloge" a la place ou aurait précisé qu'il ne souhaitait pas avoir de remarques négatives. Mais je pense qu'il est assez grand pour savoir que sur un forum anonyme, qui plus est jvc, les gens peuvent avoir une vision différente de la sienne.

Un texte bien ecrit qui est contre tes convictions te remue les tripes, là tout ce que ça m'a remué c'est mes doigts sur mon portable. La preuve: je trigger beaucoup plus au random commentaire d'un troll attardé qui lit de travers qu'à son texte initial.

Azhur5678
Azhur5678
MP
04 octobre 2021 à 22:30:02

Merci pour vos retours supplémentaires, en tout cas vous êtes unanimes concernant les "pô" ou les "lô".

Le 03 octobre 2021 à 15:08:08 :
C'est bien, on voit de qui tu prends ton inspiration. :hap:

Globalement je suis d'accord avec Veylox et je trouve les critiques de Barbebarde pas pertinente. On voit qu'il a juste pas apprécié la déferlante de haine de ton texte.
Je pense que tu dois un peu actualisé la manière de parler. Vire les "lô", "pô" etc également comme déjà dit.

Si tu faisais un récit, un passage comme ça passerait très bien mais veille à rajouter un peu de profondeur et casser de temps le déluge en mode "divagation haineuse" qui en finit pas. Ça peut-être agréable et drôle pour toi d'écrire ça mais le "propos" tourne un peu en rond et je pense que ça rendrait le texte encore plus impactant.

Oui, je me suis surtout bien amusé à l'écrire, j'avais pas trop de projets. Mais là j'embraie sur un truc plus sérieux dans le même ton, je garde ton conseil en tête.
Pour mon nouveau projet, je pense notamment à contrebalancer les longs épanchements de haine par des passages sur un ton vraiment pathétique ou naïf, histoire de montrer que ces passages de haines sont aussi le produit d'une sensibilité ou d'espoirs trop élevés ; la première piquée à vif, les seconds immanquablement déçus.

Azhur5678
Azhur5678
MP
04 octobre 2021 à 22:34:42

Le 04 octobre 2021 à 17:48:57 :

je trouve les critiques de Barbebarde pas pertinente. On voit qu'il a juste pas apprécié la déferlante de haine de ton texte.

Je justifie toutes mes remarques. L'auteur peut se baser sur ce que je dis pour améliorer son texte, et à lui, et seulement lui, d'en tenir compte ou non celons le public qu'il souhaite toucher, et on en conviendra on ne peut pas, et il ne faut pas, plaire à tous le monde.

Si tu avais mieux lu ma critique tu verrais que je c'est la forme, plus que le fond, qui me gène et que du fait que je trouve cette forme pauvre, je ne peux en apprécier le fond.

Car quand bien même je ne serais pas en accord avec le fond, je sais faire preuve de recul par apport à ma lecture et passer outre pour ne juger que la forme, ce que je fais ici.

Et qu'importe le fond d'ailleurs, s'il avait parlé des
perturbations des sonars de sous-marins dû aux bancs de crevettes-pistolets de la même manière, il se serait pris les mêmes remarques. Justement je ne pense pas que parce que le fond se veut "dissident" ou "profond" ou n'importe quel autre adjectif qu'il peut se permettre d'amoindrir sa qualité:

Le problème ne vient pas de ce que tu écris mais de comment tu le décris.
Y'a sûrement des manières plus belles, plus subtiles, plus drôles, plus intelligentes de dire la même chose.

En-dehors de la question de la maîtrise du style employé ou non, tu ne penses pas que ça aurait été ridicule si j'avais essayé de raconter la même chose avec un style classique ou assez ampoulé ? Parce que sur le fond (hormis une vision de certains rapports hommes-femmes qui tournent autour du superficiel, du marchand et du rapport de force), il n'y a vraiment pas grand-chose, l'intérêt du texte ne tient qu'à ma tentative en matière de style.

Tonitruel
Tonitruel
MP
05 octobre 2021 à 14:32:54

J'ai trouvé le texte drôle et le langage parlé...un poil trop aboyé, mais tu l'as déjà compris. ;)

Barbebarde
Barbebarde
MP
05 octobre 2021 à 17:04:23

En-dehors de la question de la maîtrise du style employé ou non, tu ne penses pas que ça aurait été ridicule si j'avais essayé de raconter la même chose avec un style classique ou assez ampoulé ?

Je n'ai jamais dis qu'il fallait un registre soutenu pour ton texte, mais je ne me retrouve pas dans ton registre familier. Ton texte ne me touche pas. Pour les raisons évoquées plus haut et d'autres que je développerais plus bas.

Parce que sur le fond (hormis une vision de certains rapports hommes-femmes qui tournent autour du superficiel, du marchand et du rapport de force), il n'y a vraiment pas grand-chose, l'intérêt du texte ne tient qu'à ma tentative en matière de style.

C'est pourquoi je n'ai critiqué que le style et que ça me met hors de moi quand on suppose que j'aurais été critique sous prétexte que je n'aime pas le fond...

D'ailleurs c'est marrant mais il suffit qu'un troll qui n'ait pas lu mon message suppose que j'attaque le fond pour qu'automatiquement on tient ça pour vrai. Relisez ce que j'ai écris, relisez ma réponse, vous verrez qu'à aucun moment je ne parle du fond.

Pour faire un peu plus détaillé sur ma critique en le fixant que sur le premier paragraphe car il y a déjà beaucoup à dire :

" On choisit sa femme comme on choisit son chien...

L'utilisation des points de suspension me laisse dubitatif. Dans son usage on les utilisent plutôt pour laisser le sous-entendu, inexistant à ce stade de la lecture car il s'agit de la première phrase, ou alors il nous manque le contexte d'avant le monologue/pensées du personnage. C'est également utilisé pour l'hésitation mais la phrase étant une affirmation je proscris cette idée, la phrase aurait été écrite d'une autre manière (interrogative ou conditionnel). Ce n'est pas une coupure par un autre personnage etc. Je sais qu'il peut y avoir plusieurs interprétations des points de suspension et que leur usage est flou mais à ce stade de lecture la seule interprétation que j'en fais dans mon imaginaire de lecteur, c'est que ça a été utilisé pour donner une sorte de lassitude au personnage, comme un silence qui prolongerait sa réflexion. Mais a ce moment là pourquoi ne pas tout simplement utiliser une phrase pour décrire le sentiment du personnage ? Il manque ce côté descriptif de la scène pour nous donner plus de contexte. La première impression que ça me donne c'est donc une flegme de la part de l'auteur.

Après je peux comprendre que tu ne mettes pas de description si tu veux être jugé sur ton monologue plutôt que ce qu'il y à autour, mais dans ce cas pourquoi ne pas le préciser avant de présenter ton texte ?

A-t-elle une bonne gueu-gueule, un beau museau, fait-elle de mignonnes cabrioles comme une hirondelle dans l'air ?

"Une bonne gueu-gueule" et "un beau museau" ça veut dire quasiment la même chose. Sur tous les qualificatifs qu'on peut trouver a un chien tu choisis d'utiliser deux fois le même et je ne vois pas d'intérêt à dire deux fois la même chose aussi tôt dans le texte.

Gueu-gueule me chiffonne car comme dit dans mes posts précédents ça a une connotation "mignonne" de dédoubler les syllabes et j'ai du mal à voir la cohérence entre le péjoratif de la comparaison de la femme et du chien et cette connotation "mignonne" à côté.

L'adjectif "mignonnes" et "cabrioles" ne vont pas très bien ensemble a mon goût. En tout cas je ne l'ai jamais entendu ou lu ailleurs. "Belles cabrioles" m'aurait semblé plus adapté. Alors peut-être est-ce relié à "gueu-gueule" pour rester dans le thème du mignon. Mais je ne vois pas de sens au registre mignon comme dit plus haut.

L'utilisation du terme "cabrioles" est désuet, ce qui ne me gène pas car ca peut donner de la personnalité a une personnage, mais peut-être pas très adapté. Des cabrioles ce sont des petits bonds, comme le déplacement d'un lapin. Rien a voir avec les tours que peuvent effectuer un chien et je ne vois aucun rapport avec une hirondelle. Un autre mot de vocabulaire (tour ou acrobaties) aurait été plus adapté.

"Hirondelle dans l'air" j'ai du mal aussi. Pourquoi ne pas couper la comparaison à "Hirondelle" tout court, qui suffit au lecteur pour faire la comparaison avec "cabrioles" (bien que ce ne soit pas le terme le plus adapté comme vu précédemment). Je veux dire tu parles d'un oiseau, la première image qui me vient c'est qu'il vole, pas besoin de préciser qu'il est dans les airs. Ça fait un peu pléonasme. C'est comme si je lisais "dangereux comme un requin dans l'eau", il n'y a pas besoin de le préciser pour que de base j'imagine un requin dans l'eau, je ne vais pas l'imaginer sur terre ou dans les airs.

Tend voir pa-patte, regarde menotte... Juge un peu son trognon, bon sang ! ce qu'elle l'ouvre ! et halète, et aboie avec ça ! Mais bave pas, lô ! saloperie...

Je vais passer dessus plus rapidement car tu fais, a mon sens, les mêmes erreurs:
Les points de suspension dont j'ai du mal a saisir le sens, l'absence de majuscules après les "!", "menottes" qui est désuet, le fait que pa-pattes et menotte ça veut dire la même chose et que tu aurais pu utiliser un autre terme. "Juge un peu son trognon" alors que dans le même paragraphe tu utilises "gueu-gueule" et "un beau museau", ça revient à dire une même chose une troisième fois.

L'utilisation de "lô" enfin, dans ce cas là pourquoi ne pas utiliser "quien" au lieu de chien ? Si tu utilises un patois alors autant aller jusqu'au bout. Bon je vais pas m'attarder là-dessus car c'est ce qui a fait le plus réagir.

Voilà on est sur le premier paragraphe et j'y trouves déjà beaucoup à redire. Alors désolé de passer pour le rabat-joie qui aime pas, mais encore une fois, le style est, celons mes goûts, à revoir. C'est mon avis, fais-en ce que tu veux, à toi d'en tenir compte ou non. (Probablement non puisque, je te cite, "Je n'accorde pas crédit à ceux-la (en faisant référence à ceux qui trouvent que c'est "horriblement écrit").

Mais bon je vais encore avoir le droit à un troll qui, malgré les précautions que je viens de mettre (vous remarquerez que j'ai une attention toute particulière à ponctuer ma critique de "à mon sens", "celons moi" et autre rondeurs), va venir sortir un "nieu, nieu tu dis ça car t'aime pas le fond" car il ne supporte pas qu'on puisse avoir un avis différent du sien.

ARCOB91
ARCOB91
MP
11 octobre 2021 à 10:24:40

Bonjour,

Respects à l'auteur, pour son travail
Plutôt que l'emploi du mot "fleshlight", je lui proposerais d'employer l'expression "suçeur d'occase"et d'inverser l'ordre d'énumération
Autant investir dans un fleshlight où se chercher une petite chiote en Thaïlande, j'vous l'dis !...
------->
Autant se trouver une petite chiote en Thaïlande, ou s'offrir un suçeur d'occase. Mé, j'vous l'dis!...

💱Une expression grivoise convient mieux au ton du texte qu'un anglicisme....question de goût...
Sinon,c'est tout.

Saluts https://www.noelshack.com/2021-41-1-1633940368-1kgx-2.png

Message édité le 11 octobre 2021 à 10:28:31 par ARCOB91
VeIyx
VeIyx
MP
11 octobre 2021 à 11:51:23

Etape 1) Traiter tous ceux qui sont pas d"accord de troll
Etape 2) Chouiner en se présentant comme le défenseur de la divergence d'opinion

arkanis91
arkanis91
MP
15 octobre 2021 à 11:44:48

La forme est Ok, y a des bons jeux de mots et c'est pas mal écrit. Je dis "Ok" parce qu'il y a des passages qui font vraiment forcés à mon sens (déjà évoqués par mes VDD).
Par contre, le fond, j'en trouve pas... c'est un enchaînement de parallèles cyniques entre la relation homme-femme et la relation maître-chien où tout est fait pour valider ces supposées ressemblances, quitte à les tirer par les cheveux. Le texte ne m'a pas fait l'effet d'une réalité exposée, d'un fait qui, à la lumière de ton analogie canine, tombe désormais sous le sens. Au contraire, ce qui en ressort, c'est que tu as tout fait, tout essayé pour convaincre du parallèle entre la femme et le chien.
A ça, j'ai 2 hypothèses : soit c'est effectivement un texte pour troll la gauche, soit t'as raté ton coup.

Akifumi
Akifumi
MP
15 octobre 2021 à 12:11:21

Il faut éviter de trop ponctuer avec des points de suspension ou d'exclamation sinon ça rend (paradoxalement) ton texte plus fade. Je l'avais vu dans un livre de conseil d'un auteur de chez Gallimard qu'il faut plutôt préférer peu ponctuer, car normalement, le lecteur doit comprendre et imaginer lui-même le ton. :noel: Là tu en as mis beaucoup trop et ça rend ton texte un peu forcé.

Sinon, le fond ou la forme, je ne saurais pas quoi dire, car c'est pas trop mon style et j'accroche peu quand il y a pas un récit qui continue, alors je ne suis pas le public visém :hap:

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?