Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Création  /  Forum Ecriture  / 

Topic [AVIS] Petit texte poétique

Sujet : [AVIS] Petit texte poétique

1
MC-VIE-SOUPYFAC
MC-VIE-SOUPYFAC
MP
20 juillet 2021 à 02:54:52

La flamme

La main descend et moi, que de frissons. Je sonne le glas.
Il attendra, séant !
Non, s'en est fini pour lui.
L'attente délicieuse il l'a connue, maintenant.
Il ne fera plus ? Ne jouera plus ? Peut être !
Sa tête cognera, j'en suis sûr, toujours contre le bois.
Il faiblira ?
Oui, il en est sûr.
Plus de rouges ni de bleues.
Quelques faisceaux blancs ou noirs d'entre les planches maintenant.
Et encore, ce n'est même plus sûr.

Sous le pont il gît.
Il tombera et se coincera entre vide et peur.
Oh !
Morts et âmes lui empêcheront le devenir.
Mais, qu'adviendra t'il de celui qui a perçu au bord de la rivière noire, son visage ?

Il y tomba, oui, en abîmes marécageuses.
Il y connu trompettes graves et souffres.
Mais il y entendait une symphonie.
Douce et macabre, elle ne fesait que de glisser, que de fuir sur les fines lamelles de vents et cris provenant des lointaines ombres.
Là où spectres et images se mourait.
Là où ancêtres et mages murmurait.

C'est le fond, portes lourdes au pics et dagues.
L'âme y fond, y séjourne, s'y divague.
On s'y confond, on s'en détourne, on s'y dilate.
Elle y était emprisonnée par la brume noirâtre, par le néant régnant.
Portées par ses frémissements, asservie.
Animée de forces qui, secrètement , la fesait tenir en vie.
Mais les sons et grincements graves de la porte grandissait.
Et de derrière, les entités macabres inhalaires les derniers frissons en un bruissement râle.
La flamme était devenu froide.
S'aglutinant sur elle même, se putrefiant.
Une odeur suave s'en allant comme va l'espoir.

Asphyxiée, seules quelques pensées subsistait
Elle n'y avançait plus, elle s'enfuyait
Vers les astres et les lumières d'argent.
Par les vastes clairières, et leurs torrents.
Allons, il est temps de chercher
Oui, sous le tapis tu les trouvera
Empare s'en toi, couvre les.
Le garçon, il s'en occupa.
Puis maintenant, souffle les !
Le garçon souffla, puis il demanda.
Désormais éparpillés, quel est l'intérêt ?
Oh ! Distillées, les poussières sont destinées à voguer, à faire rêver, à scintiller !

vous en pensez quoi ?
johk
johk
MP
23 juillet 2021 à 15:32:58

Je suis vraiment nul pour apprécier la poésie, mais j'ai bien aimé ! Mais j'ai pas trop compris le sujet j'ai bien peur :hap:

J'ai remarqué quelques fautes d'ortho/conjugaison aussi mais ça c'est autre chose

MC-VIE-SOUPYFAC
MC-VIE-SOUPYFAC
MP
23 juillet 2021 à 18:14:03

Le 23 juillet 2021 à 15:32:58 :
Je suis vraiment nul pour apprécier la poésie, mais j'ai bien aimé ! Mais j'ai pas trop compris le sujet j'ai bien peur :hap:

J'ai remarqué quelques fautes d'ortho/conjugaison aussi mais ça c'est autre chose

Merci de ton commentaire khey
Le poème parle d'un homme qui meurt, et de son âme qui s'enfuie :hap:

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?