Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Création  /  Forum Ecriture  / 

Topic Incises dans les dialogues: comment bien les utiliser ?

Sujet : Incises dans les dialogues: comment bien les utiliser ?

Sondage
Quel forme vous paraît la mieux ?
Dialogue sans incises
Dialogue avec incises
7 votes
1
Barbebarde
Barbebarde
MP
07 juillet 2021 à 14:55:57

Définition d'une incise: Une incise est une précision des actions ou des émotions des personnages dans un dialogue.

Exemple: « Attention ! cri t-il dans mon dos

Ma problématique: Je ne sais pas vraiment comment bien utiliser les incises. En mettre trop ralentit le texte, en mettre aucune ne me permet pas de savoir si le lecteur aura la même interprétation que moi à la lecture (est-ce suffisamment clair dans le contexte que le personnage est hésitant, ou en colère, ou se fait couper la parole...). Si je dois en mettre dois-je le faire pour souligner seulement certains passages ? Pour les passages ou il est évident de deviner l'incise (personnage qui se fait couper la parole par exemple), faut-il les utiliser quand même ? Bref ! C'est le flou.

Exemple d'un dialogue avec et sans les incises:

Contexte: Monsieur Gauchard (personnage et narrateur principal, écriture à la 1èr personne) appel sa banquière pour pouvoir transférer ses fonds vers l'Estonie dans le but d'acheter des cryptomonnaies.

Le dialogue sans incises:

« Crédit Coopératif, bonjour !
— Oui Bonjour, Je suis Monsieur Gauchard, j’ai quelques questions vis-à-vis de transfert de fond à l’étranger.
— Je vous écoute.
— Alors voilà, j’aimerais transférer mon argent vers un compte bancaire en Estonie, mais j’ai vu que ce pays ne fait pas partie de la liste des pays autorisés de votre base et qu’il fallait vous en faire la demande directement pour que vous fassiez la modification. C’est pour ça que je vous appel.
— D’accord. Ce compte bancaire en Estonie, c’est le vôtre ?
— Même pas. Enfin je veux dire… Non.
— Très bien… Pour quelle raison voulez-vous transférer des fonds vers un compte estonien qui ne vous appartient pas ?
— Écoutez, je ne pense pas que cette information concerne le Crédit Coopératif. Je vous demande juste d’ajouter l’Estonie comme pays de destination de mes fonds pour que je puisse faire mes transferts, j'ai mes raisons et elle ne vous concerne pas.
— Je ne nous vous pose pas ces questions pour vous nuire Monsieur Gauchard. Il fait partie de mon métier de vous conseiller au mieux par apport à votre situation financière.
— Bon d’accord, ce serait pour investir.
— Vous voulez investir en Estonie ?
— Oui.
—Vous connaissez ce pays ?
— Non.
— Ce serait pour investir dans quoi ?
— Euh… Des cryptomonnaies.
— Des quoi ?
— Des cryptomonnaies. Ce sont des actifs virtuels qui…
— Jamais entendu parler. Quelle expérience avait vous avec les investissements Monsieur Gauchard ? »

Le dialogue avec incises:

« Crédit Coopératif, bonjour ! me fis une voix enthousiaste.
— Oui Bonjour, Je suis Monsieur Gauchard, j’ai quelques questions vis-à-vis de transfert de fond à l’étranger.
— Je vous écoute.
— Alors voilà, j’aimerais transférer mon argent vers un compte bancaire en Estonie, mais j’ai vu que ce pays ne fait pas partie de la liste des pays autorisés de votre base et qu’il fallait vous en faire la demande directement pour que vous fassiez la modification. C’est pour ça que je vous appel.
— D’accord. Ce compte bancaire en Estonie, c’est le vôtre ?
— Même pas. Enfin je veux dire… Non. me repris-je.
— Très bien… l'entendis-je, dubitative. Pour quelle raison voulez-vous transférer des fonds vers un compte estonien qui ne vous appartient pas ?
— Écoutez, je ne pense pas que cette information concerne le Crédit Coopératif. commençai-je d'un air agacé. Je vous demande juste d’ajouter l’Estonie comme pays de destination de mes fonds pour que je puisse faire mes transferts, j'ai mes raisons et elle ne vous concerne pas.
— Je ne nous vous pose pas ces questions pour vous nuire Monsieur Gauchard. reprit-elle d'une voix calme. Il fait partie de mon métier de vous conseiller au mieux par apport à votre situation financière.
— Bon d’accord, ce serait pour investir.
— Vous voulez investir en Estonie ?
— Oui. dis-je l'air assuré.
—Vous connaissez ce pays ?
— Non. continuai-je, moins convaincu.
— Ce serait pour investir dans quoi ?
— Euh… Des cryptomonnaies. répondis-je d'un air hésitant.
— Des quoi ?
— Des cryptomonnaies. Ce sont des actifs virtuels qui… commencai-je.
— Jamais entendu parler. me coupa-t-elle. Quelle expérience avait vous avec les investissements Monsieur Gauchard ? »

VeyloxSSJ2
VeyloxSSJ2
MP
07 juillet 2021 à 15:17:30

J'aime pas certaines de tes incises dans ton exemple, elles sont un peu étranges, en particulier ;

l'entendis-je, dubitative.

Je trouve ça catastrophique parce que l'incise concerne le narrateur alors que c'est un autre personnage qui parle, et d'ailleurs il me semble que sur le plan de la grammaire ton adjectif devrait être relié à ton sujet ici, pas au COD

dis-je l'air assuré.

Pas top de se donner un air à la 1re personne, parce que le narrateur n'observe pas son propre visage
Si tu veux véhiculer la même idée c'est mieux de "feindre l'assurance" que d'en "avoir l'air" parce que c'est plus cohérent avec le point de vue.

commencai-je.

Rajouter une incise avant que l'intervenant ne se fasse couper la parole casse justement l'impression qu'il se fait couper la parole. L'effet de coupure meurt avec l'incise, laisse l'autre personnage parler directement et garde le "coupa-t-elle" qui explique à lui seul que le narrateur n'a pu que commencer sa phrase

Maintenant pour ce qui est du sujet, il faut des incises dans la plupart des dialogues en ce qui me concerne. Pas toujours évident de trouver le dosage mais sans incises c'est trop facile de perdre le lecteur, parce qu'en plus de manquer d'information sur comment les gens parlent/se tiennent/agissent, ce qui est déjà important pour capter l'attention, il manque d'information sur QUI parle.

Suffit qu'un type te lise de manière un peu étourdie pour qu'au bout de 5-6 lignes d'un dialogue sans incises il ait oublié qui prend la parole, alors qu'un simple marqueur de personne ou de genre dans une incise signale directement qui est l'intervenant, et permet d'ancrer le lecteur à nouveau dans la situation

Même si on pourrait penser que ton "continuai-je" dans l'exemple n'apporte pas grand chose parce qu'après tout si le personnage prend la parole on sait qu'il continue, l'incise a un effet moins évident qui est de signaler bien plus fortement grâce au "je" qui parle, et à qui. Sans incises, t'as juste une succession de cadratins un peu interchangeables et même si il faut pas 150 de QI pour comprendre contextuellement qui a la réplique, l'attention d'un lecteur c'est volatile, et si le dialogue est mondain c'est très facile de zapper

Message édité le 07 juillet 2021 à 15:21:20 par VeyloxSSJ2
Barbebarde
Barbebarde
MP
07 juillet 2021 à 15:51:26

Le 07 juillet 2021 à 15:17:30 :
J'aime pas certaines de tes incises dans ton exemple, elles sont un peu étranges, en particulier ;

l'entendis-je, dubitative.

Je trouve ça catastrophique parce que l'incise concerne le narrateur alors que c'est un autre personnage qui parle, et d'ailleurs il me semble que sur le plan de la grammaire ton adjectif devrait être relié à ton sujet ici, pas au COD

Dans cette phrase c'est la banquière qui est dubitative, donc c'est bien accordée à elle. Bon après j'ai écris un peu vite, c'est pas précis, le dialogue est sans incises à la base donc j'ai improvisé comme j'ai pu pour donner un rapide aperçu.

dis-je l'air assuré.

Pas top de se donner un air à la 1re personne, parce que le narrateur n'observe pas son propre visage
Si tu veux véhiculer la même idée c'est mieux de "feindre l'assurance" que d'en "avoir l'air" parce que c'est plus cohérent avec le point de vue.

"Dis-je d'un air assuré" aurait été plus juste, encore une fois j'ai écris trop rapidement sans prendre la peine de me relire. Je voulais plutôt l'exprimer comme "se donner un air" que "avoir l'air".

commencai-je.

Rajouter une incise avant que l'intervenant ne se fasse couper la parole casse justement l'impression qu'il se fait couper la parole. L'effet de coupure meurt avec l'incise, laisse l'autre personnage parler directement et garde le "coupa-t-elle" qui explique à lui seul que le narrateur n'a pu que commencer sa phrase

Ici c'est fait exprès pour que ça fasse redondant avec la coupure plus loin, justement car une de mes questions était de savoir si il fallait mettre des incises partout quitte à surcharger le texte, ne pas en mettre du tout, ou en mettre seulement aux endroits nécessaire. C'est pour ça que je force un peu sur ce passage pour avoir le plus de cas de configuration possible. Mais je suis tout à fait d'accord avec toi: ici c'est de trop.

Maintenant pour ce qui est du sujet, il faut des incises dans la plupart des dialogues en ce qui me concerne. Pas toujours évident de trouver le dosage mais sans incises c'est trop facile de perdre le lecteur, parce qu'en plus de manquer d'information sur comment les gens parlent/se tiennent/agissent, ce qui est déjà important pour capter l'attention, il manque d'information sur QUI parle.

Suffit qu'un type te lise de manière un peu étourdie pour qu'au bout de 5-6 lignes d'un dialogue sans incises il ait oublié qui prend la parole, alors qu'un simple marqueur de personne ou de genre dans une incise signale directement qui est l'intervenant, et permet d'ancrer le lecteur à nouveau dans la situation

Même si on pourrait penser que ton "continuai-je" dans l'exemple n'apporte pas grand chose parce qu'après tout si le personnage prend la parole on sait qu'il continue, l'incise a un effet moins évident qui est de signaler bien plus fortement grâce au "je" qui parle, et à qui. Sans incises, t'as juste une succession de cadratins un peu interchangeables et même si il faut pas 150 de QI pour comprendre contextuellement qui a la réplique, l'attention d'un lecteur c'est volatile, et si le dialogue est mondain c'est très facile de zapper

Effectivement je n'avais pas pensé à utiliser les incises comme guide pour le lecteur sur qui prends la parole. C'est une approche très pertinente, merci beaucoup pour ton retour :ok:

Mandoulis
Mandoulis
MP
08 juillet 2021 à 07:41:44

Je rejoins Veyli :oui:

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?