Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Savoir & Culture  /  Forum Politique  / 

Topic Faut-il bannir Jean Luc Mélenchon de la vie politique

Sujet : Faut-il bannir Jean Luc Mélenchon de la vie politique

Page suivanteFin
Marquihos50
Marquihos50
MP
07 juin 2021 à 23:03:50

La question mérite de se poser
Jean Luc Mélenchon est entrain de représenter un vrai danger pour la France

Moi qui suis d'origine marocaine et qui vis en France depuis 17 ans j'ai honte de le voir chercher les votes des musulmans de cette manière

Il veut rassembler les musulmans et crée une atmosphère de guerre civil

Ce qu'il fait est extrêmement dangereux

Il nourrit le complotisme et cela dans le seul but d'encourager les musulmans à ne pas respecter les lois de la République afin de ne pas perdre sa précieuse base électorale

Jean Luc Mélenchon représente l'islamo gauchistes

Pour côtoyer des musulmans de France je vous dit qu'il y'a un réel risque que certains s'identifie a ses propos...

Pour moi il doit être banni de la vie politique

Message édité le 07 juin 2021 à 23:05:04 par Marquihos50
le_litchi01
le_litchi01
MP
07 juin 2021 à 23:13:15

Il se bannit très bien lui même à mon avis.

Marquihos50
Marquihos50
MP
07 juin 2021 à 23:25:33

Le 07 juin 2021 à 23:13:15 :
Il se bannit très bien lui même à mon avis.

Oui mais crois moi le vrai danger est que les musulmans les plus extrémistes croit en son complotisme et nourrissent une rancoeur encore plus grande contre la France

Même les membres de la LFI essaie tant bien que mal de rattraper son dérapage

Jean Marie le pen a bien été évincé du FN non et bah jean Luc Mélenchon doit subir le meme sort

ElimGarak
ElimGarak
MP
07 juin 2021 à 23:31:10

Si l'on devait bannir tous ceux qui dérapent l'espace politique serait bien vide... et bien triste.

Faut le laisser sombrer. Ceux qui veulent croire au complot aurait trouvé une autre source que Merluche. Le créneau de ceux qui voient dans les attentats la main du pouvoir est passablement occupé.

Par contre l'islamo-gauchisme n'existe pas. Ce sont les chercheurs qui le disent. :)

Message édité le 07 juin 2021 à 23:33:15 par ElimGarak
Sisypheen
Sisypheen
MP
08 juin 2021 à 00:01:29

Perso c'est pas ce genre de dérapage qui me suffira à lui retirer mon soutien, surtout dans ne contexte politique actuel

Si les médias n'avaient pas monté en épingle toute une affaire là dessus, ces propos, pour le moins confus, auraient vite été oubliés.
Je trouve bien plus grave les propos de l'extrême droite.

La façon dont les propos des uns et des autres font l'objet de discussions médiatiques laisse d'ailleurs penser que ce "système oligarchique" qui instrumentalise les faits à sa guise pour servir ses fins politiques n'est pas tant un fantasme qu'il veut bien nous le faire croire.

Marquihos50
Marquihos50
MP
08 juin 2021 à 00:11:39

Le 07 juin 2021 à 23:31:10 :
Si l'on devait bannir tous ceux qui dérapent l'espace politique serait bien vide... et bien triste.

Faut le laisser sombrer. Ceux qui veulent croire au complot aurait trouvé une autre source que Merluche. Le créneau de ceux qui voient dans les attentats la main du pouvoir est passablement occupé.

Par contre l'islamo-gauchisme n'existe pas. Ce sont les chercheurs qui le disent. :)

Non mais vous me comprenez pas
Le fait que Jean Luc Mélenchon soit mort politiquement ça on l'a tous compris

Mais par contre s'il y'a bien une chose qui ne risque pas de mourrir ce sont les idées de Mélenchon

Il y'aura toujours un musulman naïf ou en perdition qui va convaincre un autre musulmans naïf de que les idées de Mélenchon sont vrais

Ensuite viendra le moment où ils vont se radicaliser pour soit aller faire le jihad soit perpétré des attentats en France

Marquihos50
Marquihos50
MP
08 juin 2021 à 00:19:02

Le 08 juin 2021 à 00:01:29 :
Perso c'est pas ce genre de dérapage qui me suffira à lui retirer mon soutien, surtout dans ne contexte politique actuel

Si les médias n'avaient pas monté en épingle toute une affaire là dessus, ces propos, pour le moins confus, auraient vite été oubliés.
Je trouve bien plus grave les propos de l'extrême droite.

La façon dont les propos des uns et des autres font l'objet de discussions médiatiques laisse d'ailleurs penser que ce "système oligarchique" qui instrumentalise les faits à sa guise pour servir ses fins politiques n'est pas tant un fantasme qu'il veut bien nous le faire croire.

À chaque fois qu'il y'a eu des propos du même acabit venant de l'extrême droite ils ont été condamnés avec vigueur

Au contraire de Mélenchon qui a eu des dérapages en pagaille mais qui ont été beaucoup moins médiatisé

Mélenchon est une sorte de Donald Trump français dans sa façon de penser

On se souvient de l'épisode du Capitole...tout comme de l'épisode de jean Luc Mélenchon défiant les policiers

Je me demande vraiment si tu pense crédible l'idée de voir jean Luc Mélenchon président de la France

Je pense que ton vote est plus un vote par résignation que autre chose

Sisypheen
Sisypheen
MP
08 juin 2021 à 00:54:15

Bien sûr que ce sera un vote de résignation.

Cependant je trouve les comparaisons entre Trump et Mélenchon absurdes.
De même, je peux comprendre la réaction de Mélenchon lors de sa perquiz. Ce que j'attend, maintenant que voilà des années qui se sont écoulées, c'est de savoir si cette perquiz était justifiée. Si elle a débouché sur des indices d'un détournement de fonds. Or, pas que je sache.

Pseudo supprimé
08 juin 2021 à 01:29:49

Même si Jean-Luc Mélenchon chercherait à obtenir les voix des islamistes, une fois au pouvoir il y a fort à parier qu'il ne mettra pas en place la charia et qu'il ne se laissera pas dicter par des chefs de firmes islamistes.

El-Tigrou
El-Tigrou
MP
08 juin 2021 à 01:53:00

Perso c'est pas ce genre de dérapage qui me suffira à lui retirer mon soutien, surtout dans ne contexte politique actuel

Itou.

Cette polémique sans grand fondement montre surtout l'impact des chaines d'info en continu et des réseaux sociaux sur la qualité du débat public.

Il y a bien des critiques censées à faire de JLM et de LFI. Mais ici on ne fait qu'ajouter une ligne à la liste des moyens de s'attaquer à ce mouvement pour de mauvaises raisons.

Marquihos50
Marquihos50
MP
08 juin 2021 à 02:14:32

Mais vous vous rendez compte que c'est pour ce genre de personne que vous voulez votez

Je sais que en face il y'a pas l'embarras du choix mais quand meme

En votant pour Mélenchon vous votez pour ses idées et surtout vous les valider tous

Sisypheen
Sisypheen
MP
08 juin 2021 à 08:28:44

Le 08 juin 2021 à 01:53:00 :

Perso c'est pas ce genre de dérapage qui me suffira à lui retirer mon soutien, surtout dans ne contexte politique actuel

Itou.

Cette polémique sans grand fondement montre surtout l'impact des chaines d'info en continu et des réseaux sociaux sur la qualité du débat public.

Il y a bien des critiques censées à faire de JLM et de LFI. Mais ici on ne fait qu'ajouter une ligne à la liste des moyens de s'attaquer à ce mouvement pour de mauvaises raisons.

Tout à fait

Sisypheen
Sisypheen
MP
08 juin 2021 à 08:30:46

Le 08 juin 2021 à 02:14:32 :
Mais vous vous rendez compte que c'est pour ce genre de personne que vous voulez votez

Je sais que en face il y'a pas l'embarras du choix mais quand meme

En votant pour Mélenchon vous votez pour ses idées et surtout vous les valider tous

Justement ce sont ses idées qui m'attirent. Et ses idées, pour quelqu'un qui suit ses interventions, c'est pas le complotisme ou la dictature bolchévique, contrairement à ce que les éditorialistes veulent nous faire croire

Vince6R
Vince6R
MP
08 juin 2021 à 09:29:02

Sinon, on peut retranscrire mot pour mot la citation ?

« Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Ça a été Merah en 2012. Ça a été l’attentat la dernière semaine sur les Champs Elysées (en 2017). Vous vous rappelez de tout ça ? C’était la dernière semaine. Avant on avait eu papy Voise (en 2002) dont plus personne n’a jamais entendu parler après. Tout ça c’est écrit d’avance. Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau. Nous aurons l’événement gravissime qui va une fois de plus permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile. Voilà, c’est bateau tout ça. »

Je retranscris un commentaire trouvé ailleurs sur le sujet et que j'approuve :

L’instrumentalisation politique d’un attentat ou d’un fait divers pour servir un agenda politique en temps de campagne électorale, c'est un fantasme, un délire "complotiste" ?

Mélenchon est loin d’être le premier à dénoncer cette l'instrumentalisation politique surfant sur la tristesse et l’effroi que provoquent ces évènements , pour servir un agenda de surenchère sécuritaire juste avant une élection.
Lors de la précédente campagne présidentielle , c’est le Premier ministre lui même qui dénonçait l’instrumentalisation de l’attentat des champs Élysées survenu le 21 avril 2017 , dernier jour de campagne.

Sur le perron de Matignon , le Premier ministre avait déclaré : « Marine Le Pen cherche comme après chaque drame à en profiter pour instrumentaliser et diviser, elle cherche à exploiter sans vergogne la peur et l’émotion à des fins exclusivement politiciennes. » Le journal Le Parisien avait alors titré « Cazeneuve accuse Le Pen et Fillon d’instrumentaliser l’attentat des Champs-Élysées ». Le Parisien n’avait pas subi d’attaque en complotisme.

Si l’on remonte à la campagne présidentielle de 2012 , c’est le drame de l’attentat perpétré par Mohammed Merah qui était survenu durant la dernière semaine de la campagne présidentielle. Une fois n’est pas coutume , le sang des victimes avait à peine terminé de couler que déjà Marine Le Pen et Jean-François Copé sortaient leur planche de surf. Ce n’est pas l’insoumission.fr , pas encore née à l’époque , mais le quotidien britannique The Independant qui pointait alors cette abjecte instrumentalisation politique.

Si l’on remonte encore plus loin , à la campagne présidentielle de 2002 , c’est un fait divers , l’affaire Paul Voise , qui avait servi d’alibi à la surenchère sécuritaire. Et ce dans les ultimes heures avant l’élection , le 20 avril 2022 , veille du scrutin , alors même que la campagne était déjà suspendue. Plusieurs journalistes et hommes politiques ont considéré après coup que ce fait divers passé en boucle dans les médias ( sujet passé 19 fois sur LCI la veille du scrutin ) , a participé à la défaite surprise du candidat Lionel Jospin ( PS ) et à la qualification au second tour de Jean-Marie Le Pen ( FN ). Régis Guyotat , auteur d’une enquête sur l’affaire pour le journal Le Monde, et le journaliste Daniel Schneidermann pour Arrêt sur Images , ont tous deux affirmé que l’adjoint UDF de la ville où s’est déroulé ce fait divers avait lui-même appelé les équipes de télévision pour le faire monter en épingle.
Une alerte ancienne dans les médias et chez Jean-Luc Mélenchon contre la surenchère sécuritaire et identitaire après les attentats

Le leader des insoumis a donc rappelé une évidence ce dimanche sur le plateau de France Inter : oui des évènements , attentat ou fait divers , sont instrumentalisés politiquement au cours des campagnes électorales. Et particulièrement dans la dernière ligne droite des élections présidentielles. Cette instrumentalisation politique sert un agenda politique bien précis : celui de la surenchère sécuritaire . Comment ne pas voir que c’est ce qui se passe en ce moment même dans le pays : chaque fait divers est monté en épingle dans le cadre de la campagne régionale. France Inter , pas réputé pour être un média complotiste , titrait ainsi ce 6 mai : « La sécurité comme thème de campagne : « Le problème , c’est la généralisation à tort des faits divers ».

BFMTV , pas non plus réputé pour être complotiste , dans un article intitulé « Présidentielle : quand les faits divers font irruption dans la campagne » , dressait exactement le même constat que Jean-Luc Mélenchon sur les campagnes présidentielles de 2017, 2012 et 2002, reprenant les exemples de l’attentat de Mohamed Merah et du fait divers Papy Voise. Olivier Rouquan, docteur en Science Politique et chercheur au CERSA (Centre d’Etudes et de Recherches de Sciences Administratives et Politiques), déclarait ainsi après les attentats de 2015 : « Cela fait plusieurs campagnes électorales que, plus on approche du moment du vote, plus il y a un évènement de type dramatique, qui vient marquer la fin de campagne ». Plusieurs familles de victimes d’attentats ou de faits divers ont elles mêmes dénoncés la récupération politicienne de la mort de leurs proches.

Certains accusent Jean-Luc Mélenchon après son passage dans « Questions politiques » ce dimanche 6 juin , d’avoir nié l’existence des attentats terroristes ou la douleur des victimes. Un procès qui n’a aucun sens , le leader des insoumis ayant rappelé un nombre incalculable de fois sa douleur après les attentats terroristes. Mais ce qui caractérise peut-être Jean-Luc Mélenchon dans le champ politique , c’est son refus de céder à la surenchère identitaire et sécuritaire. Le leader des insoumis a ainsi été le seul à refuser de participer à la manifestation des policiers factieux menaçant la justice et la séparation des pouvoirs. Son passage sur le plateau d’ « On n’est pas couché » le lendemain des attentats du 13 novembre 2015 est révélateur : « Je les hais , je les hais , je les hais ( les terroristes ). Mais nous avons un devoir de lucidité , ce sont nos ennemis. Il faut donc les empêcher d’atteindre leurs objectifs. Ce qu’ils veulent , c’est parvenir à faire peur au point que nous perdions le contrôle de nous-même que nous nous jetions les uns sur les autres ».

Aujourd’hui le leader des insoumis subit une charge d’une extrême violence de la quasi intégralité du champ médiatique et politique le taxant de « complotisme » pour avoir osé dénoncer l’instrumentalisation politique des attentats et des faits divers en période électorale. Une nouvelle étiquette pour celui qui a été qualifié durant de longues semaines d’« islamo-gauchiste ».

Jean-Luc Mélenchon est habitué d’être trainé dans la boue. Dans un récent article du monde diplomatique , le philosophe Frédéric Lordon l’annonçait : le candidat de loin le mieux placé à gauche va concentre les coups en 2022 face aux trois blocs de droite ( LREM , LR et RN ) imposant leur agenda sécuritaire et identitaire.

La machine est lancée. "

Vince6R
Vince6R
MP
08 juin 2021 à 09:32:49

Il ne dit pas que c'est le pouvoir qui organise les attentats, il dit que le pouvoir et ses poulains savent très bien en profiter avec l'aide des médias des milliardaires, c'est tout.

Shenlong[BR2]
Shenlong[BR2]
MP
08 juin 2021 à 10:00:16

Tiens, ça tombe bien ce topic, parce que j'ai quelques questions. Bon, comme l'ont dit d'autres, même si pas mal de dérapage de sa part la foutent mal, je trouve tout ça largement moins grave qu'à peu près tout ce que dit l'extrême droite (j'hallucine toujours qu'on ai passé à MLP ses propos sur le Vel dHiv quand son parti compte un ancien SS et un collabo qui a filé un coup de main pour la rafle).

Maintenant, en ce qui concerne Mélenchon... franchement, ça fait plusieurs années que je regarde en direction de LFI avec d'un côté la tentation de voter pour eux, et de l'autre une consternation permanente dès qu'ils l'ouvrent, Mélenchon en tête. Le concept du parti est plutôt tentant, et j'admet qu'ils sont clairement plus au point sur certaines idées de justice sociale qu'à peu près tous les autres partis français. Mais je n'oublie pas qu'un pan non-négligeable du programme de Mélenchon en 2017, c'était grosso modo de faire du chantage émotionnelle à l'UE : Forcer l'UE à renégocier les traités européens, sinon, on sort de l'Europe. Non seulement, j'ai vu là dedans une tentative lamentable de s'afficher comme eurosceptique pour ramener quelques électeurs du FN, mais c'est surtout hallucinant de conneries de croire que quoi que ce soit de positif ressortirait d'un tel rapport antagoniste à l'Europe, surtout dans la situation présente. Franchement, s'il n'y avait pas eu ça, j'aurais peut-être voté LFI la dernière fois. Quid ce ce bordel en 2022 ?

Après, même si c'est clair que les média ont l'air pas mal à l'affut des sorties de Mélenchon et ses potes (sérieusement, mais qui a eu l'idée de filer un micro à Alexis Corbière, ça mec, c'est comme la fusion d'un pit-bull et d'un anguille), j'ai trouvé beaucoup de ses dérapages atterrants pour la vie politique. Ne pas être capable de prendre position de façon responsable au deuxième tour en 2017 alors que le FN était là (je demande pas de parler de "front républicain", c'est clair que l'expression est abusée, mais quand même, un minimum de décence), et ensuite passer deux ans à tirer sur tout ce qui bouge comme un mec en crise d'adolescence parce qu'il a jamais digéré de s'être rétamé à la présidentielle... aïe quand même. Si tu veux montrer que t'as ce qui faut pour gouverner un pays, je sais pas si c'est la meilleure méthode. Sans parler de son soutient de Maduro au Venezuela, jusqu'à récemment... Je suis tout à fait disposé à croire que Mélenchon est un homme très intelligent, mais je vois surtout beaucoup d'opportunisme hypocrite dans pas mal de ses positions. Pendant les débats à l'assemblée nationale, j'ai surtout eu l'impression que les députés LFI (genre Quatenens) avaient plus envie de faire du show et de sortir des petites pirouettes rhétoriques que de réellement développer une pensée politique. Bon, on pourrait dire ça de beaucoup de députés, certes, et c'est aussi un biais du format de l'assemblée nationale, mais quand j'entends que LFI défend des vraies idées politiques, j'attends un peu mieux que ça.

Et maintenant, il y a cette histoire d'union des gauches. Je pense à Usul et à ses vidéos pour médiapart. Le mec faisait des trucs bien il y a quelques années, mais depuis un moment, j'ai l'impression qu'il faut juste une grosse fixette sut Macron, et de l'autre côté, est d'une complaisance hallucinante avec Mélenchon, qu'on croirait être le messie quand il parle de lui. Ca reflète quand même pas mal l'impression que donne LFI d'être un peu le petit parti personnel de Mélenchon, sans place pour la remise en question ni pour le débat sur qui doit représenter le parti. Donc si j'en crois Mélenchon et certains de ses partisans, s'il ne peut pas d'y avoir d'union des gauches, c'est parce que les autres parties de gauche sont des gros méchants social-traîtres et que seule LFI est un vrai parti de gauche. Bon, j'entends les arguments, qui ne sont pas absurdes (incompatibilité de positions sur certains sujets, et il faut admettre que les autres partis ne facilitent pas les choses, même si je les comprends face à un énergumène de ce niveau), mais du coup... à la fin, c'est quoi le plan de Mélenchon ??? Se faire poutrer au premier tour des présidentielles année après année ? Passer les quinquennats à insulter tout le monde et sortir des grosses conneries pour flinguer toute possibilité d'alliance (bon, je suis pas spécialement choqué par la dernière sortie sur le truc d'un meurtre pendant la présidentielle, mais en vrai, c'est quoi le but de cette déclaration dans le discours politique) ? Comme je l'ai dit, j'aime bien certaines des idées de LFI, mais j'aimerai qu'on m'explique pourquoi je devrai voter pour un parti qui, manifestement, n'a pas l'intention de se donner les moyens de gagner dans un contexte où le RN a la meilleure chance, depuis sa création, de gagner.

Sérieusement, parmi la marée de trolls et de tristes individus qui hantent ce forum, je sais qu'il y a des gens intelligents. Vous y comprenez quelque chose, vous à la stratégie électorale de Mélenchon ? Parce que moi, non.

FrancisNGannou
FrancisNGannou
MP
08 juin 2021 à 10:55:13

Le 08 juin 2021 à 09:32:49 :
Il ne dit pas que c'est le pouvoir qui organise les attentats, il dit que le pouvoir et ses poulains savent très bien en profiter avec l'aide des médias des milliardaires, c'est tout.

Mais ça c'est la politique qui est comme ça. On sait très bien que les attentats islamistes profitent politiquement au RN, et qu'une bavure comme celle sur Michel Zecler profite à la gauche. Et que dans la semaine qui suit, les responsables de ces partis vont inonder les plateaux télés pour aller chercher des voix.

Et donc ? Personne ne dit que LFI a orchestré la bavure.

Puis lui il a été grillé à plusieurs fois sur son honnêteté. On se rappelle quand il s'était attaqué à la communauté tchétchène suite aux bagarres de Dijon contre des arabes, puis qu'il s'est excusé d'avoir généralisé. Par ce qu'une chose c'est faire de la récup avec cohérence (c'est le but de l'engagement politique), mais ce jour là on a bien vu qu'il n'en avait rien à foutre des minorités et des généralisations, qu'il veut juste à tout prix les voix des arabes/musulmans par pure stratégie politique.

Marquihos50
Marquihos50
MP
08 juin 2021 à 14:01:52

C'est bien beau d'essayer de sauver ce qui reste a sauver en ce qui concerne Mélenchon mais ça se voit tellement que vous jouez et surjouez sur les mots

Vous essayer d'interpréter ses propos de toute les manières possibles mais les gens ne sont pas dupes

On a tous compris ce qu'il a voulu dire pas besoin d'avoir fait un doctorat en sciences politiques pour comprendre

Il incombe la responsabilité de l'organisation des actes terroristes au gouvernement

Je vous le redis je côtoie tout les jours des musulmans de France et en écoutant ce genre de propos c'est comme si vous leur donnez des armes pour aller combattre la France...

Après on se demande pourquoi il y'a cette haine anti française en France

Bolsonaryl
Bolsonaryl
MP
08 juin 2021 à 16:03:45

Le 08 juin 2021 à 14:01:52 :
C'est bien beau d'essayer de sauver ce qui reste a sauver en ce qui concerne Mélenchon mais ça se voit tellement que vous jouez et surjouez sur les mots

Vous essayer d'interpréter ses propos de toute les manières possibles mais les gens ne sont pas dupes

On a tous compris ce qu'il a voulu dire pas besoin d'avoir fait un doctorat en sciences politiques pour comprendre

Il incombe la responsabilité de l'organisation des actes terroristes au gouvernement

Je vous le redis je côtoie tout les jours des musulmans de France et en écoutant ce genre de propos c'est comme si vous leur donnez des armes pour aller combattre la France...

Après on se demande pourquoi il y'a cette haine anti française en France

Pas que, personnellement, je viens d'un milieu ultra panafricain, sans qu'il soit musulman à proprement parlé, lié aux socialistes. Là bas on inculque la haine de la France dès l'enfance avec la complicité de la gauche socialiste et communiste. Je suis bien heureux d'être sorti de ça.

backstabber75
backstabber75
MP
08 juin 2021 à 19:00:18

Il manque un "n" à ton nom Marquinhos :-d

Le problème c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'espace politique en France pour les musulmans, on vit un moment hostile à leur égards depuis pas mal de temps déjà, la plupart des partis politiques surfent sur la vague, y compris le parti du président.

C'est vrai qu'un des points forts du parti de Mélancon c'est qu'il a réussi à ressembler un pan important de l'électorat de l'ex-PS, un électorat jeune, plutôt libre-échangistes sur le plan économique et commercial, et plutôt défenseurs des minorités. Même si ce n'est pas top, au moins c'est rassurant de savoir qu'il y a au moins un parti qui garde la tête froide sur les minorités.

Franchement go EELV, pour moi c'est là qu'est le véritable avenir de la gauche, le Front Insoumis Ouvrier ne pourra jamais gouverner de par la personnalité du leader.

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Paulop, Tris0m, Tomy-Fett, El-Tigrou
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer