Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Blabla 18-25 ans  / 

Topic Comment aborder une femme sur internet et lui demander son tel ?

Sujet : Comment aborder une femme sur internet et lui demander son tel ?

1
faciliteraz
faciliteraz
MP
15 mai 2021 à 18:30:19

(c'est la première fois que je raconte une histoire comme celle-ci donc je ne sais pas si j'ai inclus trop d'informations, et je suis désolé si c'est trop long)

Il y a quelques jours, je suis allé dans un bar sportif avec quelques amis pour regarder un match de football entre Manchester United et Liverpool (Liverpool a gagné 4-2, je suis un fan de Liverpool). Je suis plutôt costaud (201cm/6'7" ; 120kg/260lbs) et je peux consommer de grandes quantités de bière avant d'être ivre. Mes amis sont également de bons buveurs, mais l'un d'entre nous ne buvait pas. Nous avons donc commandé un tour de bière (8 pintes par tour) lorsque nous sommes arrivés, pensant que cela durerait jusqu'à la fin du match. La première mi-temps s'est plutôt bien passée, mais nous avons réalisé à la mi-temps que nous avions presque terminé le tour, nous avons donc décidé d'en commander un autre pour la seconde mi-temps. Nous commencions aussi à avoir faim, alors j'ai décidé de commander des bouchées de poulet à partager. Le deuxième tour de bière est arrivé au début de la deuxième mi-temps, mais à la 60e minute du match, la nourriture n'était toujours pas arrivée, alors j'ai décidé d'aller voir.

Un peu d'info sur le bar : c'est un bar sportif au Royaume-Uni, et à l'époque où j'y suis allé, les pubs et les bars n'étaient autorisés à recevoir des gens qu'à l'extérieur à cause du COVID. Cela signifie que l'intérieur est vraiment calme et tranquille et que vous n'avez pas besoin de crier pour être entendu. Les clients ne sont généralement autorisés à entrer que pour aller aux toilettes, car vous commandez tout sur une application ou avec un serveur qui vient à votre table.

Revenons à l'histoire. Je me suis approché du bar et j'ai parlé à la première personne que j'ai vue derrière le comptoir, qui s'est avérée être une très jolie fille qui m'a immédiatement plu. Je lui ai dit que j'avais commandé de la nourriture et que je me demandais combien de temps cela prendrait pour arriver. Elle m'a immédiatement informé que la cuisine était fermée et qu'ils ne pouvaient pas prendre de commandes ni préparer de plats car les chefs étaient déjà partis. Elle a ensuite vérifié l'application et les commandes reçues pour voir ce qu'il était advenu de ma commande. Il s'est avéré que ma commande avait été acceptée et payée, mais que pour une raison quelconque, elle n'avait pas été traitée par la cuisine et n'avait donc pas été préparée. J'étais affamé quand j'ai appris cela, alors vous pouvez imaginer ma déception en apprenant que je devais trouver un autre moyen de me nourrir. Je pense qu'elle l'a remarqué aussi et qu'elle a eu pitié de moi, alors elle m'a offert des biscuits au bourbon (biscuits au chocolat britanniques, cherchez-les si vous ne les connaissez pas), ce dont j'ai ri en pensant qu'elle plaisantait. À ma grande surprise, elle était sincère et a sorti un paquet de bourbons de son sac, qu'elle m'a tendu en me disant d'en prendre. Puis, à ma plus grande surprise encore, elle a annulé et remboursé ma commande et m'a offert une pinte gratuite de mon choix. J'étais vraiment surpris par sa gentillesse et j'ai accepté avec plaisir la pinte gratuite. Nous avons commencé à parler un peu pendant que je mangeais lentement les bourbons (ils sont très difficiles à manger quand on a bu de la bière toute la soirée), et nous avons discuté un peu du métier de barman et du fait que nous l'aimions tous les deux. À un moment donné, Liverpool a marqué et la moitié du bar a explosé de joie tandis que l'autre moitié s'est effondrée de désespoir, car le match était pratiquement terminé (4-2 à quelques minutes de la fin). Comme elle était derrière le bar, elle ne pouvait pas voir le score et m'a demandé de le lui donner. Quand je le lui ai dit, elle était clairement déçue et je lui ai demandé de façon semi-rhétorique si elle était une fan de United. Lorsqu'elle m'a répondu qu'elle était fan de Liverpool, je lui ai dit avec stupéfaction que nous gagnions 4-2, sans me rendre compte que je venais de gâcher la farce que ses collègues avaient faite toute la nuit. Son visage s'est illuminé de joie en entendant cela et nous avons parlé un peu de football.

Lorsque j'ai finalement terminé mes bourbons, elle m'a demandé si j'étais intéressé par des sucreries, ce à quoi j'ai répondu avec enthousiasme, mon estomac ayant toujours envie de la nourriture que je lui avais promise en commandant des bouchées de poulet. Elle m'a dit qu'elle apporterait des sucreries à ma table lorsqu'elle prendrait sa pause pour aller fumer. Comprenant qu'il fallait quitter le bar, je suis retourné à ma table, tout joyeux de la gentillesse dont elle avait fait preuve à mon égard et de la conversation agréable que j'avais eue avec elle. Alors que je retournais à ma table, les deux neurones dans ma tête ont commencé à se connecter et j'ai réalisé qu'elle avait peut-être flirté avec moi.

Il faut savoir que je suis quelqu'un de très timide et que je suis inconscient des signaux qu'une femme peut me donner et que je ne sais rien du flirt. Ainsi, chaque fois que mon cerveau me dit qu'il y a une chance que quelqu'un flirte avec moi, j'écarte l'idée qu'il s'agit d'une politesse et je ne fais jamais un geste car je suis pétrifié à l'idée de mal comprendre la situation et de passer pour un sale type ou pire.

Lorsque je suis revenu à ma table, le jeu était terminé et il ne restait plus que deux pintes de bière dans le deuxième château de bière. Mes amis m'ont tous regardé et l'un d'eux m'a demandé où j'étais depuis une demi-heure. À ce moment-là, j'avais enregistré que la conversation avec la jolie barmaid n'avait duré que 5 minutes, donc le fait de réaliser que j'avais passé 30 minutes à lui parler a augmenté la probabilité que mon cerveau avait raison et qu'elle était en train de me draguer. J'ai immédiatement raconté à mes amis la demi-heure passée et le possible flirt avec la barmaid, en espérant qu'ils seraient capables de me dire si elle flirtait ou non avec moi. En entendant mes histoires, ils ont tous confirmé qu'il était très probable qu'il s'agissait d'un flirt, ce qui a fait s'emballer mon cœur et mon esprit alors que j'essayais de comprendre ce qui s'était passé et ce que j'étais censé faire ensuite.

Heureusement, j'ai été interrompue dans mes pensées par une main qui me tapait sur l'épaule. Quand je me suis retourné, j'étais face à face avec la personne qui avait mis mon esprit en mode panique. Elle m'a souri et m'a donné un paquet de cerises en gelée à moitié ouvert (des bonbons de Tesco) en me disant d'en profiter. J'étais en pilotage automatique lorsque je l'ai remerciée et lui ai souri en retour alors qu'elle partait fumer une cigarette.

Quand je suis retournée à ma table, mes amies m'ont toutes souri et l'une d'entre elles m'a dit qu'il s'agissait certainement d'un flirt, car elle ne donnerait pas son propre paquet de bonbons en plus de bourbons, d'une pinte gratuite et d'un remboursement à quelqu'un juste parce qu'elle était gentille et polie. J'ai essayé d'assimiler toute la situation et, au fur et à mesure que je réalisais qu'ils avaient probablement raison et qu'elle me draguait, un énorme sourire est apparu sur mon visage. Je suis retourné parler à mes amis et à mes relations sociales, mais mon cerveau essayait maintenant de comprendre ce qu'il fallait faire ensuite et comment lui parler à nouveau. Quelques minutes plus tard, deux de mes amis sont partis pour rentrer chez eux, laissant juste moi et un autre ami pour finir les deux pintes de bière restantes avant de partir aussi. À un moment donné, j'ai évoqué la possibilité de lui reparler et j'ai mentionné que le meilleur scénario que j'avais trouvé était de m'approcher d'elle, de lui donner mon numéro et de lui dire quelque chose du genre "je peux te remercier d'avoir été si gentil avec moi ce soir en te payant un verre". Il s'est moqué de la ringardise de cette phrase et m'a dit que je devais juste être moi-même parce que c'est ce que j'étais quand elle flirtait avec moi et lui demander son numéro avant de partir. C'était cependant inconcevable pour moi, car je n'avais jamais réussi à demander son numéro à une fille auparavant et, par conséquent, chaque fois que je demanderais son numéro à une fille, cela se terminerait de la même façon : par un rejet. J'ai continué à réfléchir à l'idée de demander son numéro et j'ai essayé de trouver la manière parfaite de le faire, sans succès.

Lorsque nous avons terminé la dernière goutte de courage liquide, j'ai réalisé que c'était maintenant ou jamais et que je ne pouvais pas passer la prochaine décennie à réfléchir à la façon de lui demander son numéro. Mon ami s'est levé et a dit qu'il devait aller aux toilettes, et réalisant que je devais faire de même, je l'ai suivi aux toilettes. Quand nous sommes sortis, j'ai regardé vers le bar et je l'ai vue dans le coin. Elle m'a vu, nous nous sommes regardés et avons souri tous les deux. Elle s'est dirigée vers la partie du bar devant laquelle je devais passer pour sortir et a continué à me sourire.

À ce moment-là, les jours, les semaines, les mois et les années d'expériences où je n'avais pas le courage de faire un geste, de faire ce qu'il fallait, de parler à une fille, de faire des montagnes russes, de sauter du plus haut plongeoir, de parler devant une foule, de danser dans une fête ou un club, de me présenter à de nouvelles personnes, et tant d'autres situations où je n'avais pas le courage ou la volonté de faire quelque chose me sont revenues en mémoire.

Je me suis arrêté devant elle et lui ai souri. "Merci d'avoir été si gentil avec moi ce soir". Elle a souri en retour et m'a dit que c'était un plaisir. Je me suis arrêté pour essayer de trouver le courage de lui demander son numéro.

À ce moment-là, j'ai compris que c'était maintenant ou jamais. J'ai compris que si je ne le fais pas maintenant, je n'aurai probablement pas d'autre occasion de le faire et que je passerai la prochaine décennie à rêver de "et si" et à me demander ce qui aurait pu se passer. J'ai réalisé que je ne pouvais pas continuer à attendre que les choses m'arrivent. J'ai compris que je devais sortir de ma zone de confort et chercher ce que je veux. J'ai réalisé que le pire qui puisse arriver est qu'elle dise non. Et ça peut sembler être la fin du monde, mais soyons réalistes pendant 5 secondes. Est-ce vraiment la fin ? Tout ce qui se passera, c'est que je sortirai de là en étant une version meilleure et plus expérimentée de moi-même. Il n'y aura personne pour se moquer de moi et m'humilier. Personne ne le filmera et ne le postera sur les médias sociaux. Le monde ne se soucie pas de mon rejet. Personne ne s'en soucie. Chacun a ses propres problèmes à régler. J'ai réalisé que tout ce que j'entends lorsque j'écoute David Goggins, Joe Rogan, Yes Theory, Jocko Willink, James Smith et toutes ces autres personnes qui partagent leur histoire dans l'espoir d'aider les autres à améliorer leur vie et à devenir de meilleures versions d'eux-mêmes est vrai.

Tout est dans l'esprit. Toutes les barrières qui m'empêcheraient de parler à quelqu'un ou de lui demander son numéro sont dans l'esprit. Rien ne m'empêche en fait de faire ce que je veux et de sortir de ma zone de confort pour chercher une vie meilleure.

J'ai donc sauté dans l'inconnu.

"Je peux te donner mon numéro pour t'emmener boire un verre en guise de remerciement pour ce soir ?"

Les deux secondes qui se sont écoulées entre la fin de ma question et sa réponse m'ont donné l'impression que le temps s'était figé. Mon esprit s'est mis à courir et à sauter à tous les scénarios possibles qui défilaient devant mes yeux et chacun semblait pire que le précédent.

Et puis j'ai entendu deux mots qui ont fait s'écrouler mon monde sur moi et tout ce que je pensais savoir n'avait soudainement plus aucune signification.

"Avec plaisir"

Si ce n'était pas le fait que j'étais en public et que je ne sais pas en faire, j'aurais fait 15 backflips par pure joie et bonheur. J'avais l'impression de pouvoir courir le MOAB 240 en moins d'une heure ou de pouvoir soulever une voiture. Je me sentais si léger que je commençais à craindre de flotter dans l'atmosphère.

J'ai rassemblé mes pensées et j'ai réalisé qu'elle voulait vraiment que je lui donne mon numéro. J'ai sorti un stylo de ma poche et j'ai griffonné les 11 chiffres de mon numéro de téléphone, en m'assurant qu'ils étaient tous corrects et lisibles, avant de lui tendre le morceau de papier qui le contenait. À ce moment-là, je me suis rendu compte que ses collègues avaient remarqué la scène et avaient commencé à la taquiner à ce sujet. J'ai gloussé en me rendant compte qu'elle était probablement aussi très nerveuse avant que je ne lui pose la question. Elle a pris le morceau de papier et l'a mis en lieu sûr pendant que je la remerciais et lui disais au revoir.

En sortant de là, j'ai réalisé à quel point ce que je venais d'accomplir était important pour mon développement personnel et mon bien-être. J'étais un nouvel homme. Elle m'a envoyé un texto un peu plus tard pour me dire qu'elle me ferait savoir quand elle serait libre, lorsqu'elle aurait son nouveau planning.

Tout cela pour dire que la seule chose qui vous empêche de sortir de votre zone de confort est votre esprit. Quoi qu'il arrive, vous vous sentirez mieux, vous serez plus fière de vous et vous apprendrez à vous aimer davantage si vous vous dépassez et faites les choses que vous avez peur de faire.

C'est vous qui contrôlez votre esprit, et non l'inverse. Vous seul pouvez vous pousser et chercher ce que vous voulez dans la vie. Personne ne le fera pour vous. Vous devez avoir confiance en vous

findus-iss
findus-iss
MP
15 mai 2021 à 18:40:01

Tout un pavé pour avoir demander un num j’en peux plus de ce forum

gerardcouzin21
gerardcouzin21
MP
15 mai 2021 à 18:40:59

GPALU https://image.noelshack.com/fichiers/2021/09/1/1614621115-insta.gif

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Sous-forums
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Suumas, Love-n-peace, odoki, LikeGod, [FIREWORK]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer