Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Finance  / 

Topic Comment Bitcoin a-t-il été inventé il y a 5 000 ans par Noé

Sujet : Comment Bitcoin a-t-il été inventé il y a 5 000 ans par Noé

Page suivanteFin
FaunoLeFaune
FaunoLeFaune
MP
09 septembre 2019 à 19:12:38

L’épopée de Gilgamesh nous vient tout droit de la Mésopotamie du XVIIIème siècle avant Jésus-Christ. Gravé en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile, le texte nous propose de suivre les carabistouilles de Gilgamesh, roi badass de la cité d’Uruk, accompagné de son pote Enkidu.

Après que Gilgamesh eut été créé par les grands dieux
Shamash lui accorda la beauté
et Adad la vaillance.
Pour deux tiers il est dieu
pour un tiers il est homme.
Il est semblable à un taureau sauvage
si force est incomparable
ses armes sont invincibles.
Aux battements du tambour
son peuple est attentif.
En leurs maisons les gens d'Ourouk
vivent sans cesse dans la crainte
Tablette I

Il s’agit très certainement, excusez du peu, du plus ancien texte de littérature en notre possession. La plus ancienne des histoires écrites si vous voulez…
Voilà, je suis content, je ne pourrai jamais vous citer un truc plus vieux !

Passé le vertige de lire un mythe tel qu’il était raconté 50 siècles auparavant, on découvre un récit parfois très beau, aux questionnements profonds: Il sera question d’aventure et de pertes, des limites humaines et de leur difficile acceptation.

Le PDF: http://www.kedistan.net/wp-content/uploads/2017/11/epopee-de-gilgamesh-abed-azrie.pdf

(vous pouvez y aller, si ce texte n’est pas tombé dans le domaine publique rien ne l’a jamais été !)

1. Première tablette d’argile

Contextualiser une telle oeuvre est difficile, d’autant qu’il nous manque beaucoup d’informations à son sujet. C’était, genre, vers le début… 


Une chose est sûre, il s’agissait d’un récit très populaire qui s’est répandu dans tout le proche-orient, en témoignent les différentes versions déterrées en Syrie ou en Anatolie. L’histoire, elle, correspond à ce que Campbell nomme, dans Le héros aux milles visages (1949), « le monomythe » :

« Un héros s'aventure à quitter le monde du quotidien pour un territoire aux prodiges surnaturels : il y rencontre des forces fabuleuses et y remporte une victoire décisive. Le héros revient de cette mystérieuse aventure avec la faculté de conférer des pouvoirs à ses proches. »
C’est, pour faire simple, la matrice de toutes les histoires.

2. Ça demande juste de la technique

Dans la dernière portion de son long chemin vers la sagesse on retrouve un Gilgamesh traumatisé par la mort de son compagnon. Il souhaite conjurer son deuil en devenant immortel et se rend pour cela au bout du monde, “à l'embouchure des fleuves”, pour y rencontrer le célèbre Outa-napishti, l’humain ayant accédé à la vie éternelle.

Outa-napishti est un “héros du Déluge”. Il tient ce titre de la construction d’un immense bateau pour que s’y réfugient famille, artisans et animaux avant que les Dieux ne submergent la terre dans un grand Déluge. Oui, c’est Noé.

Outa, cependant, n’est pas en mesure de faire de Gilgamesh un immortel, il ne l’estime d’ailleurs pas de taille… Pour lui prouver son manque de valeur il le met au défi de se passer de sommeil 6 jours et 7 nuits durant. Une épreuve plutôt facile pour le Gigi des grands jours mais il se révèle, tant physiquement que moralement, épuisé. A peine est-il assis qu’il s’effondre dans le sommeil.

La femme d’Outa-nana veut alors le réveiller pour le renvoyer chez lui mais son mari d’hôte pressent que ça va être un gros dodo et, anticipant la mauvaise foi de l'aventurier-roi, cherche un moyen de lui démontrer la durée de son sommeil. Il ordonne alors à son épouse de cuire une miche de pain pour chaque jour que Gilgamesh passe dans le sommeil et de les conserver.

Elle exécute le protocole 7 jours durant :

Elle cuit des morceaux de pain
elle les met auprès de la tête de Gilgamesh
elle marque sur le mur le nombre des jours de sommeil.
Le premier pain se dessèche
le deuxième se gâte
le troisième se ramollit
le quatrième: sa croûte est blanchie
le cinquième est encore frais
le sixième vient d'être cuit
et lorsque le septième est encore sur la braise
Outa-Napishtim touche Gilgamesh et le réveille.

Et ça ne manque pas ! Gilgamesh nie s’être endormi, ou alors pas longtemps…

Gilgamesh dit à Outa-Napishtim le lointain :
« A peine un souffle de sommeil m'a-t-il effleuré, que tu m'as touché et réveillé. »
Outa-Napishtim lui répond:
« Gilgamesh compte les morceaux de pain
les chiffres du mur te diront
le nombre de jours que tu as dormi
le premier pain est desséché,
le deuxième n'est plus mangeable
le troisième est encore humide
la croûte du quatrième est blanchie
le cinquième est encore frais
le sixième vient d'être cuit
et pour le septième te voici réveillé. »

Et c’est Bitcoin.

3. Tous des scams sauf Bitcoin

Conceptuellement, bien entendu… On présente souvent Bitcoin comme étant “une solution au problème des généraux Byzantins”. Pour les deux du fond, on entend par là le soucis de la confiance qu’on peut accorder à un système de transmission des informations, plus particulièrement quand certains éléments de ce système y introduisent des données fausses ou incohérentes.

Un rappel sur comment fonctionne Bitcoin, pour les “débutants” :

Typiquement, dans un réseau monétaire tel que celui de Bitcoin, je vais vouloir duper le système et dépenser deux fois mes btc. La solution que propose Bitcoin est celle d’une chaine de blocs retraçant toutes les transactions et créations de btc depuis le Genesis bloc (le tout premier). Cette chaîne est sécurisée par deux éléments:

  • Un système panoptique : Le réseau est transparent et tout le monde y surveille tout le monde
  • Une preuve de travail : « écrire » la blockchain demande de fournir de la puissance de calcul, ce qui a un coût. Falsifier la blockchain Bitcoin a un coût bien supérieur pour un bénéfice plus qu’incertain.

C’est ainsi que Bitcoin peut prétendre délivrer des informations non-falsifiables, ce qui est la moindre des choses pour une monnaie… Utiliser Bitcoin c’est accorder sa confiance à l’efficacité de ce protocole.

Outa-Noé, lui, est confronté à un défi pas si éloigné de celui des byzantins : Comment convaincre un inconnu incrédule du temps qui s’est écoulé en son “absence”, dans un milieu isolé avec la technologie du 3ème millénaire avant JC.
Difficulté supplémentaire : Noé débute son protocole APRÈS que Gilgamesh se soit endormi, ils n’ont pas pu s’accorder sur une manière d’arbitrer leur pari…

Plutôt que d’utiliser le discours, la persuasion ou encore d’invoquer la magie, il décide de produire une preuve, c’est-à-dire la manifestation objective, du temps qui va s’écouler. Cette preuve ne doit pas souffrir la contradiction et elle émanera de ce qui n’est tout de même pas une blockchain mais pas loin: la Breadchain.

Chaque tartine prise séparément n’a aucun intérêt. C’est la simple preuve qu’il y a quelques jours nous avons fait du pain puis l’avons oublié… L’ensemble de la série de 7 miches, par contre, permet de comparer les niveaux de rassissement, d’établir une chronologie avec l’aide des inscriptions, de déterminer le pain le plus frais et le plus rassis ainsi que grosso-modo l’intervalle de temps entre chaque baguette et durant l'ensemble du protocole. Si une étape manque ce n'est pas la fin du monde, si plusieurs, par contre...

Le temps se manifeste ici via un phénomène chimique très facilement observable, connu de tous : la dessiccation du pain. Même si l’akkadien du -3ème millénaire ne peut pas réaliser que ce “dessèchement” provient en réalité de la formation de liaisons hydrogène entre les molécules d’amidon, il conçoit tout de suite le processus. Processus inscrit dans son quotidien et qu’il considèrera comme universel, précisément car il s’inscrit dans son quotidien…
Le vecteur de la force probante de la Breadchain c’est l’objectivité de la réaction bio-chimique à l’oeuvre.

C’est ainsi à ce phénomène naturel et familier qu’il accordera sa confiance et non aux déclarations de monsieur et madame Noé: On ne peut pas dire que le système est décentralisé, il est cependant dans une certaine mesure Trustless.

De la même manière que la Blockchain est garante de tous les échanges de btc c’est dans son ensemble que la Breadchain garantit l’intégrité de l’information qu’elle prouve : La semaine qui s’est écoulée depuis le premier pain, le Genesis Bread.

Ok c’est cool, mais ce que je dis c’est que Noé a inventé Bitcoin, pas une proto-pseudoblockchain… Aurais-je menti ?

https://image.noelshack.com/fichiers/2016/50/1482098019-boulangernicolassupiot.png
Photo d’archive de Noé, avec Gilgamesh rageant dans le fond, -3000, colorisé

FaunoLeFaune
FaunoLeFaune
MP
09 septembre 2019 à 19:12:55

4. Virus dans la Breadchain

Le protocole d’Outa-Napishti, c’est évident, n’est pas infaillible: Il est primitif et on le lui pardonne.

L’information contenue reste d’ailleurs très limitée : Au-delà d’une semaine les brioches seront toutes sèches de manière égale et il deviendra impossible d’établir un intervalle de temps entre elles. Il ne sera même plus possible de les différencier autrement que par les inscriptions de Madame Napishti… De plus, la Breadchain sera un très mauvais calendrier : elle n’est pas cyclique, ne concerne que ce qui a été et ne peut être entretenue dans la durée.

Le système est aussi plutôt fragile mais intéressament, c’est à travers ses possibilités de hacking que la Breadchain révèlent ses propriétés profondes:

La première méthode consistera à influer sur les variables de la Breadchain : Composition du pain, méthode et lieu de conservation, humidité, température, lumière… On peut, dans ces conditions, foutre le zbeul entre les biscottes et même recréer en peu de temps une fausse timeline certifiée nofake. En effet tout le protocole sous-entend que les chocolatines sont d’égales tailles, compositions, petrissions, cuissons et conditions de conservation. Sur ce point nous ne pouvons que nous en remettre aux époux, le “trustless" est limité…

Mais souvenez-vous, l’enjeu ici est de prouver que Gilgamesh s’est endormi toute une semaine et pas une minute comme il va le prétendre.

Monter une telle opération, en une ou deux heures ? Impossible.

Au passage, si Gilgamesh s’était vite réveillé le stratagème aurait beaucoup perdu en force… L’intervalle d’une semaine semble être la durée d’efficience maximale de la Breadchain™ (oui je viens de déposer la marque, ça sonne bien je trouve).

La seconde méthode de hacking de la Breadchain est à la fois extrêmement efficace et complètement conne: Il s’agit de faire quotidiennement, chez soi, une miche de pain surnuméraire qui sera vouée à pourrir dans l’éventualité où il faille remettre à sa place un roi hyperviolent et dépressif…

Or nous ne sommes pas du tout dans la configuration du personnage connu de tous faisant passer une épreuve pour délivrer une récompense, à l’image du Sphinx oedipien. Outa, bien qu’immortel, ne peut transmettre ce pouvoir et à bien y réfléchir s’il le pouvait ce serait à un prix bien supérieur à une semaine sans dodo… Autrement, les Célestins qui ont rush le level 60 sur WoW Classic deviendraient éligibles… Il ne s’agit que de mettre à l’épreuve Gigil pour lui révéler ses propres limites.

Dans ce contexte entretenir indéfiniment une Breadchain serait une entreprise idiote et ridiculement couteuse. Un gaspillage de temps, de ressources et de main d’oeuvre qui rend l’entreprise vaine.
Exactement comme accumuler 51% de la puissance de minage de Bitcoin juste pour opérer une double spend n’a aucun sens.

Nous noterons d’ailleurs que c’est Noé qui met fin au sommeil de Gilgamesh alors que, de son point de vue, plus ce dernier dort et plus il a eu raison:

et lorsque le septième est encore sur la braise
Outa-Napishtim touche Gilgamesh et le réveille.

On peut interpréter ce geste comme la volonté "d’arrêter les frais", deux pains ayant d’ores et déjà été gâchés : le Genesis Bread et le N+1.

OU ALORS il en avait marre qu’un SDF squatte le salon.

La dernière observation allant dans ce sens sera d’ordre littéraire : Ce que nous étudions n’est rien d’autre que la transcription d’une “histoire orale”, un conte dont la fonction première est d’être partagé au coin du feu. Il faut pour le comprendre adopter la perspective du public: Le mésopotamien moyen qui entend ces histoires d’immortalité et de beignets se dira un truc du genre « Wolah le pain ».

Au-delà de ses propriétés chimiques c’est bien parce qu’il est une ressource rare et importante, primordiale même, que l’utilisation du pain prend ici tout son sens.

Tout comme pour la blockchain de Bitcoin, la Breadchain est un système dans lequel la bonne foi des émetteurs est garantie par la preuve de travail ou d’enjeu que fournissent nos boulangers-mineurs. C’est un système Proof of Pain.

Enfin j’en sais rien si ça se trouve ils en avaient à plus savoir qu’en foutre …

5. Et là on existe

Dernière correspondance, et pas des moindres, entre Bitcoin et Breadchain : la nature du produit final.

On l’a dit, le but de la Breadchain est de produire une preuve. Pas n’importe quelle preuve : une preuve tangible, factuelle, du temps qui vient de s’écouler. Pas une vue de l’esprit ni un raisonnement… le raisonnement en tant que tel est de toute façon exclu de la littérature de l’époque qui reste (et restera longtemps) purement factuelle.

Faire d’une idée abstraite un objet concret est un processus qui porte le nom de réification. Si je vous dis “la semaine dernière" vous êtes obligés de vous la représenter, ou d’utiliser une représentation comme une ligne de calendrier. Si maintenant je vous montre les effets qu’ont eu cette semaine sur un objet, alors elle se retrouve incarnée dans cet objet. Il faut coupler à cela le caractère Proof of Pain du protocole pour en accentuer la valeur.

La Breadchain, une fois aboutie, est la réification de la semaine de sommeil de Gilgamesh.

Bien sûr cette réification n’est pas parfaite, je ne vois de toute façon pas comment elle pourrait l’être… Un concept abstrait reste un concept abstrait et il est sujet à l’interprétation. Il n’empêche que la Breadchain convainc immédiatement Gilgamesh qui est pourtant une sacrée tête de mule. Comme si la vérité s’imposait d’elle-même, comme si elle était devenue tangible…

D’un point de vue littéraire cette force probante est soulignée par l’absence de transition entre la présentation de la Breadchain et la prise de conscience par Gilgamesh de son échec, qui prononcera alors une très belle complainte :

[ OUTA]: « Gilgamesh compte les morceaux de pain
les chiffres du mur te diront
le nombre de jours que tu as dormi
le premier pain est desséché,
le deuxième n'est plus mangeable
le troisième est encore humide
la croûte du quatrième est blanchie
le cinquième est encore frais
le sixième vient d'être cuit
et pour le septième te voici réveillé. »

Que faire, Outa-napishti ? 

Où me tourner ? 

Le Ravisseur (incarnation de la Mort) est donc maître de moi ! 

La Mort s’est installée dans ma chambre à dormir !

Où que je porte mes pieds

M’attend partout la Mort !
— Tablette XI

Devinez quelle autre invention participe d’un processus de réification ? Un indice : Vos parents le prononcent Bite-couin.

Si l'on ne comprend pas que Bitcoin s'inscrit dans une nouvelle logique paradigmatique de réification du cyberespace, il est impossible de comprendre pourquoi l'on ne pourrait pas garantir la véracité de n'importe quelle information avec une blockchain.
Bitcoin Métamorphoses, Jacques Favier, Adli Takkal Bataille.

La difficulté de la comparaison réside en ce qu’on ne se situe pas sur le même plan de réalité que Gilgamesh, nous sommes dans le cyberespace un monde numérique et, dans une certaine mesure, virtuel. Avant Bitcoin les objets numériques avaient tous une réalité très précaire : Il étaient aisément modifiables falsifiables et reproductibles.

Mais avec Bitcoin nous assistons à l’émergence d’objets numériques, les btc, impossibles à copier, falsifier ou censurer: un objet numérique qui peut enfin servir de monnaie de façon autonome parce qu’il présente ces garanties. Et, fondamentalement, il le fait de la même manière que la Breadchain garantit qu’il s’est écoulé une semaine depuis que Gilgamesh s’est endormi: en réifiant une information.

Voilà ce qu’on pouvait sur le fonctionnement de la Breadchain, reste à étudier ce que cela veut dire d’avoir une telle invention dans le "premier texte de l’humanité”.

6. 7/7, probante, comestible et toi ?

Le texte, l’épopée de Gilgamesh, est un texte extraordinairement moderne. Je vais commencer avec cette remarque toute littéraire : Gilgamesh n’est plus le même au début et à la fin du récit.

Dans les textes pré-homériques, et même dans L’Iliade, les héros mis en scène sont des types, des figures, des incarnations de tel ou tel vice, telle ou telle vertu…L’enjeu sera, dès lors, de raconter comment la mise en mouvement de ce caractère mènera au triomphe de leurs péripéties.

C’est à partir de L’Odyssée seulement, “publié” à la fin du VIIIème siècle avant Jésus-Christ, qu’on peut voir le héros, Ulysse aux milles ruses, changer, hésiter, avoir peur…

Cette modernité littéraire se double d’une modernité épistémologique. Le profond message de l’épisode de Gilgamesh chez Outa-napishti ce n’est pas de all-in Bitcoin. Enfin pas que.

C’est une invitation à appréhender, soumettre et tourner à son profit les lois naturelles via un protocole pré-décidé: La Breadchain n’est pas magique. Elle est rationnelle et reproductible. L’épisode du pain de Outa relève d’une superbe heuristique. Par ailleurs cette portion du récit manque en fait d'enjeu: il ne s’agit que de remettre Gilgamesh à sa place, de l'humilier. C'est selon moi une façon d’accentuer l’importance du stratagème qui devient la réelle “star” du passage.

Il est extraordinaire que la solution du problème ne vienne pas d’une chimère ou d’une intervention divine. Pour le fun je vous fais la même histoire façon « Mythologie gréco-romaine » :

Et Gilgamesh aux poings rugueux s’endormit
Une semaine entière dans les pénates de son hôte
Outa au pain qui se mange SUR UN MORT
En eut assez et le réveilla d’une secousse
« Tu veux être immortel ? -oui je ne peux pas passer une semaine sans dormir »
se moqua le Navigateur du Déluge
« Tartine ou fake » répondit le puissant Roi d’Uruk

Mais Hermès aux sandales ailées
Qui observait la scène depuis l’Olympe
Descendit promptement rétablir la vérité
Et même que Gilgamesh dut s’incliner devant la haute divinité
Tandis que Zeus niquait la mère Napishta.

En gros…

Mais ce qui est vraiment fascinant, là où vous devez être vraiment fascinés… et je vous préviens je vais me fâcher tout rouge si vous ne l’êtes pas… c’est que cette volonté, dégager une preuve à partir des propriétés physiques de notre monde, est proche au point de se confondre avec la démarche du cryptographe dans son univers formalisé.

La correspondance conceptuelle entre lois physiques et lois cryptographiques a d’ailleurs été notée en 1948 par Alan Turing dans son article “Intelligent Machinery”:

Il y a un parallèle remarquablement proche entre les problèmes du physicien et ceux du cryptographe. Le système dans lequel un message est codé correspond aux lois de l’univers, les messages interceptés à ce qui est manifeste, les clés pour la journée ou un message à des constantes importantes qui doivent être déterminées. La correspondance est très proche, mais l’objet de la cryptographie est très facilement traité avec une mécanique discrète, ce qui n’est pas si facile dans le cas de la physique.

https://www.academia.edu/34878228/Alan_Turing_Intelligent_Machinery_1948_

Noé cuisant ses pains, Isaac Newton fondant la mécanique classique, Alan Turing cassant Enigma, Stephen Hawking et sa « Théorie du Tout », Satoshi Nakamoto codant Bitcoin. Tous les quatre n’ont pas la même démarche, loin de là, mais participent soit du même mouvement, soit de deux mouvements distincts mais parallèles. Je n’ai pas encore choisi.

Voilà.

Tout ce que je viens d’écrire était à la base une portion, marginale, de mon 11ème volume qui est en cours de rédaction. J’en profite pour l’annoncer : 6 Réflexions sur les Cryptos Vol.11 : Is Code Law ?

Maintenant pour réfléchir ensemble à tout ça je vous propose un jeu de rôle : Mettons-nous à la place de Outa-Napishti et trouvons:

  • Un moyen d’améliorer la Breadchain ou
  • Une alternative à celle-ci.

En utilisant uniquement les technologies disponibles à l’époque !
Le but, je précise, étant de prouver à Gilgamesh non seulement qu’il s’est endormi mais encore qu’il s’est endormi toute une semaine.

J’ai déjà quelques idées mais j’ai pris de l’avance…

Ne ratez pas mon prochain topic dans lequel je vous expliquerai pourquoi le Bitcoin Cash a été inventé par Judas il y a 2000 ans.

Tl;DR: Noé ce early.

Sahaqiel10
Sahaqiel10
MP
09 septembre 2019 à 19:13:03

First, j'essais d'edit avant la fin pour l'avis, mais le texte est sans doute trop long

Pseudo supprimé
09 septembre 2019 à 19:18:56

g pa lu mais ça a l'air très intéressant :oui:
je me l'imprime pour les toilettes :ok:

OreIieSan
OreIieSan
MP
09 septembre 2019 à 19:23:23

G pa lu, à bon entendeur mon petit Drivensie Fauno :coeur:

Theloluex
Theloluex
MP
09 septembre 2019 à 19:33:31

1er manuscrit millénaire

Rissou_gilbered
Rissou_gilbered
MP
09 septembre 2019 à 19:38:15

quand même !

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/23/1496687748-manu-el-blancos-2.png
Burger757
Burger757
MP
09 septembre 2019 à 19:50:59

Domaine public :nerd:

antuniii
antuniii
MP
09 septembre 2019 à 19:59:03

pas lu :)

Theloluex
Theloluex
MP
09 septembre 2019 à 20:07:49

J'ai tout lu, réussir à relier le plus vieux texte de notre monde à Bitcoin, franchement bravo. Sans compter tout l'aspect comique qui est aussi énorme :cimer:

Évidemment je dois toujours trouver un truc à redire mais un titre écrit avec un traitement de texte doit être mis en italique et non pas souligné (c'est à l'écrit) :ok:

Voilà mon compliment prend autant de place que ma critique :hap:

Message édité le 09 septembre 2019 à 20:10:25 par Theloluex
Cz-roule-en-cx
Cz-roule-en-cx
MP
09 septembre 2019 à 20:14:42

first page !

listing soon ?

Burger757
Burger757
MP
09 septembre 2019 à 20:36:39

Difficulté supplémentaire : Noé débute son protocole APRÈS que Gilgamesh se soit endormi, ils n’ont pas pu s’accorder sur une manière d’arbitrer leur pari…

Après que + indicatif

Désolé je peux pas m'empêcher https://image.noelshack.com/fichiers/2019/20/2/1557855504-pucelard.png

RyoDelRio
RyoDelRio
MP
09 septembre 2019 à 20:37:02

Bien vu, le BTC aussi vieux que l'écriture. C'est surement des extra-terrestres qui les ont aider à l'inventer https://image.noelshack.com/fichiers/2017/37/1/1505160153-giorgio-2.jpg

L'Ancien testament pompé sur Gilgamesh, y avait déjà les forks à l'époque https://image.noelshack.com/fichiers/2019/34/3/1566413169-jesus.png

Message édité le 09 septembre 2019 à 20:39:04 par RyoDelRio
FaunoLeFaune
FaunoLeFaune
MP
09 septembre 2019 à 21:58:54

Merci pour vos retours https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486530718-supiot4.png

Le 09 septembre 2019 à 19:18:56 PumpAndDumper a écrit :
g pa lu mais ça a l'air très intéressant :oui:
je me l'imprime pour les toilettes :ok:

cette consécration https://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1484535295-risipain.png

Le 09 septembre 2019 à 19:23:23 OreIieSan a écrit :
G pa lu, à bon entendeur mon petit Drivensie Fauno :coeur:

L'important c'est de poster https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529894-supiot2.png

Le 09 septembre 2019 à 19:59:03 antuniii a écrit :
pas lu :)

moi non plus https://image.noelshack.com/fichiers/2017/14/1491439426-suppiot.png

Le 09 septembre 2019 à 20:36:39 Burger757 a écrit :
Difficulté supplémentaire : Noé débute son protocole APRÈS que Gilgamesh se soit endormi, ils n’ont pas pu s’accorder sur une manière d’arbitrer leur pari…

Après que + indicatif

Désolé je peux pas m'empêcher https://image.noelshack.com/fichiers/2019/20/2/1557855504-pucelard.png

La science des ânes hein https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

Mais tu as raison, pour domaine public j'avais un doute mais osef je suis privatiste et pour "après que" je savais juste pas https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

Le 09 septembre 2019 à 20:14:42 CZ-roule-en-CX a écrit :
first page !

listing soon ?

Sur Binance Dex https://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484278958-son-pain-tu-le-mange-sur-un-mort.png

Le 09 septembre 2019 à 20:37:02 RyoDelRio a écrit :
Bien vu, le BTC aussi vieux que l'écriture. C'est surement des extra-terrestres qui les ont aider à l'inventer https://image.noelshack.com/fichiers/2017/37/1/1505160153-giorgio-2.jpg

L'Ancien testament pompé sur Gilgamesh, y avait déjà les forks à l'époque https://image.noelshack.com/fichiers/2019/34/3/1566413169-jesus.png

Mais tu sais je l'attends celle-là !

Les ummites les grands anciens le Chtulu le monolithe...

Encore une PREUVE qu'ils sont parmi nous https://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1484522455-supiot1.png

Intemperies
Intemperies
MP
09 septembre 2019 à 22:27:46

https://www.noelshack.com/2019-37-1-1568060814-screenshot-2019-09-09-22-26-06-359-com-android-chrome.png

J'ai trouvé ton topic sur google actu AYAAA https://image.noelshack.com/fichiers/2018/04/7/1517143088-ahivieux.png

FaunoLeFaune
FaunoLeFaune
MP
09 septembre 2019 à 22:52:42

Le 09 septembre 2019 à 22:27:46 Intemperies a écrit :
https://www.noelshack.com/2019-37-1-1568060814-screenshot-2019-09-09-22-26-06-359-com-android-chrome.png

J'ai trouvé ton topic sur google actu AYAAA https://image.noelshack.com/fichiers/2018/04/7/1517143088-ahivieux.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2016/48/1480321136-alert2.jpg

Avec la photo de Supiot je suis mort ! https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529852-risipain1.png

La puissance du Pain https://image.noelshack.com/fichiers/2017/04/1485581559-risitas-elementaliste-pain.png

+ tu nous expliques le favori Best Gore ? https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

Message édité le 09 septembre 2019 à 22:53:43 par FaunoLeFaune
bigbens13
bigbens13
MP
09 septembre 2019 à 22:55:02

Le 09 septembre 2019 à 19:12:38 FaunoLeFaune a écrit :
L’épopée de Gilgamesh nous vient tout droit de la Mésopotamie du XVIIIème siècle avant Jésus-Christ. Gravé en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile, le texte nous propose de suivre les carabistouilles de Gilgamesh, roi badass de la cité d’Uruk, accompagné de son pote Enkidu.

Après que Gilgamesh eut été créé par les grands dieux
Shamash lui accorda la beauté
et Adad la vaillance.
Pour deux tiers il est dieu
pour un tiers il est homme.
Il est semblable à un taureau sauvage
si force est incomparable
ses armes sont invincibles.
Aux battements du tambour
son peuple est attentif.
En leurs maisons les gens d'Ourouk
vivent sans cesse dans la crainte
Tablette I

Il s’agit très certainement, excusez du peu, du plus ancien texte de littérature en notre possession. La plus ancienne des histoires écrites si vous voulez…
Voilà, je suis content, je ne pourrai jamais vous citer un truc plus vieux !

Passé le vertige de lire un mythe tel qu’il était raconté 50 siècles auparavant, on découvre un récit parfois très beau, aux questionnements profonds: Il sera question d’aventure et de pertes, des limites humaines et de leur difficile acceptation.

Le PDF: http://www.kedistan.net/wp-content/uploads/2017/11/epopee-de-gilgamesh-abed-azrie.pdf

(vous pouvez y aller, si ce texte n’est pas tombé dans le domaine publique rien ne l’a jamais été !)

1. Première tablette d’argile

Contextualiser une telle oeuvre est difficile, d’autant qu’il nous manque beaucoup d’informations à son sujet. C’était, genre, vers le début… 


Une chose est sûre, il s’agissait d’un récit très populaire qui s’est répandu dans tout le proche-orient, en témoignent les différentes versions déterrées en Syrie ou en Anatolie. L’histoire, elle, correspond à ce que Campbell nomme, dans Le héros aux milles visages (1949), « le monomythe » :

« Un héros s'aventure à quitter le monde du quotidien pour un territoire aux prodiges surnaturels : il y rencontre des forces fabuleuses et y remporte une victoire décisive. Le héros revient de cette mystérieuse aventure avec la faculté de conférer des pouvoirs à ses proches. »
C’est, pour faire simple, la matrice de toutes les histoires.

2. Ça demande juste de la technique

Dans la dernière portion de son long chemin vers la sagesse on retrouve un Gilgamesh traumatisé par la mort de son compagnon. Il souhaite conjurer son deuil en devenant immortel et se rend pour cela au bout du monde, “à l'embouchure des fleuves”, pour y rencontrer le célèbre Outa-napishti, l’humain ayant accédé à la vie éternelle.

Outa-napishti est un “héros du Déluge”. Il tient ce titre de la construction d’un immense bateau pour que s’y réfugient famille, artisans et animaux avant que les Dieux ne submergent la terre dans un grand Déluge. Oui, c’est Noé.

Outa, cependant, n’est pas en mesure de faire de Gilgamesh un immortel, il ne l’estime d’ailleurs pas de taille… Pour lui prouver son manque de valeur il le met au défi de se passer de sommeil 6 jours et 7 nuits durant. Une épreuve plutôt facile pour le Gigi des grands jours mais il se révèle, tant physiquement que moralement, épuisé. A peine est-il assis qu’il s’effondre dans le sommeil.

La femme d’Outa-nana veut alors le réveiller pour le renvoyer chez lui mais son mari d’hôte pressent que ça va être un gros dodo et, anticipant la mauvaise foi de l'aventurier-roi, cherche un moyen de lui démontrer la durée de son sommeil. Il ordonne alors à son épouse de cuire une miche de pain pour chaque jour que Gilgamesh passe dans le sommeil et de les conserver.

Elle exécute le protocole 7 jours durant :

Elle cuit des morceaux de pain
elle les met auprès de la tête de Gilgamesh
elle marque sur le mur le nombre des jours de sommeil.
Le premier pain se dessèche
le deuxième se gâte
le troisième se ramollit
le quatrième: sa croûte est blanchie
le cinquième est encore frais
le sixième vient d'être cuit
et lorsque le septième est encore sur la braise
Outa-Napishtim touche Gilgamesh et le réveille.

Et ça ne manque pas ! Gilgamesh nie s’être endormi, ou alors pas longtemps…

Gilgamesh dit à Outa-Napishtim le lointain :
« A peine un souffle de sommeil m'a-t-il effleuré, que tu m'as touché et réveillé. »
Outa-Napishtim lui répond:
« Gilgamesh compte les morceaux de pain
les chiffres du mur te diront
le nombre de jours que tu as dormi
le premier pain est desséché,
le deuxième n'est plus mangeable
le troisième est encore humide
la croûte du quatrième est blanchie
le cinquième est encore frais
le sixième vient d'être cuit
et pour le septième te voici réveillé. »

Et c’est Bitcoin.

3. Tous des scams sauf Bitcoin

Conceptuellement, bien entendu… On présente souvent Bitcoin comme étant “une solution au problème des généraux Byzantins”. Pour les deux du fond, on entend par là le soucis de la confiance qu’on peut accorder à un système de transmission des informations, plus particulièrement quand certains éléments de ce système y introduisent des données fausses ou incohérentes.

Un rappel sur comment fonctionne Bitcoin, pour les “débutants” :

Typiquement, dans un réseau monétaire tel que celui de Bitcoin, je vais vouloir duper le système et dépenser deux fois mes btc. La solution que propose Bitcoin est celle d’une chaine de blocs retraçant toutes les transactions et créations de btc depuis le Genesis bloc (le tout premier). Cette chaîne est sécurisée par deux éléments:

  • Un système panoptique : Le réseau est transparent et tout le monde y surveille tout le monde
  • Une preuve de travail : « écrire » la blockchain demande de fournir de la puissance de calcul, ce qui a un coût. Falsifier la blockchain Bitcoin a un coût bien supérieur pour un bénéfice plus qu’incertain.

C’est ainsi que Bitcoin peut prétendre délivrer des informations non-falsifiables, ce qui est la moindre des choses pour une monnaie… Utiliser Bitcoin c’est accorder sa confiance à l’efficacité de ce protocole.

Outa-Noé, lui, est confronté à un défi pas si éloigné de celui des byzantins : Comment convaincre un inconnu incrédule du temps qui s’est écoulé en son “absence”, dans un milieu isolé avec la technologie du 3ème millénaire avant JC.
Difficulté supplémentaire : Noé débute son protocole APRÈS que Gilgamesh se soit endormi, ils n’ont pas pu s’accorder sur une manière d’arbitrer leur pari…

Plutôt que d’utiliser le discours, la persuasion ou encore d’invoquer la magie, il décide de produire une preuve, c’est-à-dire la manifestation objective, du temps qui va s’écouler. Cette preuve ne doit pas souffrir la contradiction et elle émanera de ce qui n’est tout de même pas une blockchain mais pas loin: la Breadchain.

Chaque tartine prise séparément n’a aucun intérêt. C’est la simple preuve qu’il y a quelques jours nous avons fait du pain puis l’avons oublié… L’ensemble de la série de 7 miches, par contre, permet de comparer les niveaux de rassissement, d’établir une chronologie avec l’aide des inscriptions, de déterminer le pain le plus frais et le plus rassis ainsi que grosso-modo l’intervalle de temps entre chaque baguette et durant l'ensemble du protocole. Si une étape manque ce n'est pas la fin du monde, si plusieurs, par contre...

Le temps se manifeste ici via un phénomène chimique très facilement observable, connu de tous : la dessiccation du pain. Même si l’akkadien du -3ème millénaire ne peut pas réaliser que ce “dessèchement” provient en réalité de la formation de liaisons hydrogène entre les molécules d’amidon, il conçoit tout de suite le processus. Processus inscrit dans son quotidien et qu’il considèrera comme universel, précisément car il s’inscrit dans son quotidien…
Le vecteur de la force probante de la Breadchain c’est l’objectivité de la réaction bio-chimique à l’oeuvre.

C’est ainsi à ce phénomène naturel et familier qu’il accordera sa confiance et non aux déclarations de monsieur et madame Noé: On ne peut pas dire que le système est décentralisé, il est cependant dans une certaine mesure Trustless.

De la même manière que la Blockchain est garante de tous les échanges de btc c’est dans son ensemble que la Breadchain garantit l’intégrité de l’information qu’elle prouve : La semaine qui s’est écoulée depuis le premier pain, le Genesis Bread.

Ok c’est cool, mais ce que je dis c’est que Noé a inventé Bitcoin, pas une proto-pseudoblockchain… Aurais-je menti ?

https://image.noelshack.com/fichiers/2016/50/1482098019-boulangernicolassupiot.png
Photo d’archive de Noé, avec Gilgamesh rageant dans le fond, -3000, colorisé

Vous me conseillez de lire ? https://image.noelshack.com/fichiers/2018/10/1/1520260980-risitas94.png

Intemperies
Intemperies
MP
09 septembre 2019 à 22:59:09

Le 09 septembre 2019 à 22:52:42 FaunoLeFaune a écrit :

Le 09 septembre 2019 à 22:27:46 Intemperies a écrit :
https://www.noelshack.com/2019-37-1-1568060814-screenshot-2019-09-09-22-26-06-359-com-android-chrome.png

J'ai trouvé ton topic sur google actu AYAAA https://image.noelshack.com/fichiers/2018/04/7/1517143088-ahivieux.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2016/48/1480321136-alert2.jpg

Avec la photo de Supiot je suis mort ! https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529852-risipain1.png

La puissance du Pain https://image.noelshack.com/fichiers/2017/04/1485581559-risitas-elementaliste-pain.png

+ tu nous expliques le favori Best Gore ? https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

Un forumeur lambda https://image.noelshack.com/fichiers/2018/04/7/1517143088-ahivieux.png

Nmariodbz
Nmariodbz
MP
09 septembre 2019 à 23:00:58

G pas lu, peut être un jour

Burger757
Burger757
MP
09 septembre 2019 à 23:01:01

Le 09 septembre 2019 à 21:58:54 FaunoLeFaune a écrit :
Merci pour vos retours https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486530718-supiot4.png

Le 09 septembre 2019 à 19:18:56 PumpAndDumper a écrit :
g pa lu mais ça a l'air très intéressant :oui:
je me l'imprime pour les toilettes :ok:

cette consécration https://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1484535295-risipain.png

Le 09 septembre 2019 à 19:23:23 OreIieSan a écrit :
G pa lu, à bon entendeur mon petit Drivensie Fauno :coeur:

L'important c'est de poster https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529894-supiot2.png

Le 09 septembre 2019 à 19:59:03 antuniii a écrit :
pas lu :)

moi non plus https://image.noelshack.com/fichiers/2017/14/1491439426-suppiot.png

Le 09 septembre 2019 à 20:36:39 Burger757 a écrit :
Difficulté supplémentaire : Noé débute son protocole APRÈS que Gilgamesh se soit endormi, ils n’ont pas pu s’accorder sur une manière d’arbitrer leur pari…

Après que + indicatif

Désolé je peux pas m'empêcher https://image.noelshack.com/fichiers/2019/20/2/1557855504-pucelard.png

La science des ânes hein https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

Mais tu as raison, pour domaine public j'avais un doute mais osef je suis privatiste et pour "après que" je savais juste pas https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

Appris sur le tard aussi https://image.noelshack.com/fichiers/2017/06/1486529897-supiot3.png

on enseigne ça à l'élite parisienne

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Symetry, A6TAY, TheRealMarco, Storjcoin, Gus, Monero, Kusama
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer