Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Finance  / 

Topic Comment éviter la centralisation de bitcoin

Sujet : Comment éviter la centralisation de bitcoin

1
ein44
ein44
MP
26 juin 2018 à 16:38:42

Salut tout le monde !
J'ai trouvé un site qui parle de l'avenir du bitcoin, et j'ai trouvé ça intéressant de vous le partager ici.
[ Source : http://www.pabr.org/bcendendgame/bcendgame.fr.html#tbtf ]

1) Première étape : Centralisation du minage

D'un point de vue économique, un mineur n'a aucun intérêt à rester sous le seuil de 51 %. La centralisation est quasiment déjà réalisée : il ne manque plus qu'une poignée de main en coulisses entre les leaders de quelques gros pools. Des émissaires de l'industrie du minage "représentant 30 % de la puissance de hachage mondiale" se rencontreraient déjà dans des réunions privées.

Les promoteurs libertariens de Bitcoin devraient se réjouir que ce parfait exemple de capitalisme non régulé engendre un monopole naturel en seulement quelques années.

Que se passera-t-il lorsqu'un pool revendiquera ouvertement son statut de monopole ?

Bitcoin ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Le monopole n'abusera pas immédiatement de son pouvoir. Il se contentera de faire vivre l'écosystème Bitcoin comme un dictateur éclairé, recevant 100 % des nouveaux bitcoins. La plupart des utilisateurs de s'apercevront de rien.

Le monopole sera même en mesure d'améliorer la qualité du service, par exemple en confirmant les transactions sans délai et en garantissant la détection des tentatives de contrefaçon.

D'un autre côté :

Bitcoin ne pourra plus prétendre être un système décentralisé et sans tiers de confiance. Ceci rebutera les utilisateurs, maintenant très minoritaires, qui l'avaient adopté pour des raisons idéologiques.

Le monopole constituera un point de défaillance centralisé. Même s'il souhaite pérenniser le système, divers acteurs pourront le contraindre à agir contre son intérêt, ou le convaincre de céder le contrôle en empochant un beau bénéfice.

À ce stade le système proof-of-work n'aura plus vraiment d'utilité. Néanmoins, pour protéger son statut, le monopole devra continuer à investir dans du matériel et à gaspiller de l'électricité. Le monopole finira donc par proposer des modifications à apporter au protocole, avec pour effet d'entériner définitivement son rôle d'autorité centrale.

À plus long terme, au fur et à mesure que le minage devient moins rentable, le monopole essaiera de profiter de sa situation de diverses façons :

Les utilisateurs constateront que leurs transactions s'exécutent plus rapidement lorsqu'ils proposent un pourboire plus élevé.

Le monopole pourra également offrir des accès prioritaires, des accords d'interconnexion et d'autres services à valeur ajoutée aux grands acteurs de l'écosystème Bitcoin.

Ou encore, le monopole changera les règles, par exemple en relevant le plafond de la masse monétaire au delà de 21 millions.

2) Seconde étape : Centralisation de la gouvernance

Les utilisateurs finiront par s'apercevoir que Bitcoin ne tient plus ses promesses. Ceci arrivera rapidement si le mineur en situation de monopole est amené à prendre des décisions sur des sujets controversés tels que :

choix entre anonymat et respect des réglementations financières ;
gestion d'une liste noire des bitcoins volés ;
permettre ou non le remboursement des bitcoins volés ou perdus (après leur mise sur liste noire) ;
autoriser ou non les jeux d'argent et les services de blanchiment ;
définition d'un délai de prescription pour les bitcoins qui ont transité par une adresse douteuse ;
comment traiter les ordonnances légales, telles que les saisies d'actifs en bitcoins.
À ce stade la communauté des utilisateurs voudra que quelqu'un prenne les choses en main. La fondation Bitcoin sera un candidat naturel, mais une coalition de bureaux de change aurait peut-être encore plus de poids face au mineur en situation de monopole. Plusieurs solutions seront envisagées :

Checkpointing périodique de la blockchain. Malheureusement le checkpointing décentralisé est une forme de consensus distribué, c'est à dire le problème que la blockchain était censée résoudre. Cette approche exigerait donc probablement une forme de centralisation.

Interdire aux mineurs de dépasser une certaine fraction de la puissance de calcul (par exemple 10 %). Ceci impliquerait qu'une autorité centrale les mette sous tutelle, afin d'éviter les collusions en coulisses.

Rendre le système de consensus de la blockchain plus démocratique, par exemple "une voix par personne physique" au lieu de "une voix par gigahash/s". Ceci impliquerait un registre des utilisateurs, donc la fin de l'anonymat.

Adopter une fonction de hachage moins favorable aux ASICs afin de revenir au concept initial "un vote par ordinateur". Ceci favoriserait toujours les mineurs disposant d'électricité bon marché, et encouragerait le retour des botnets.

Abandonner le mécanisme proof-of-work pour son concurrent, proof-of-stake. Ceci pourrait encourager les utilisateurs à mettre leurs avoirs en commun dans des banques.

Choisir périodiquement de nouveaux mineurs au hasard, comme dans la stochocratie. Mais ceux-ci pourraient être tentés de vendre leur privilège au plus offrant.

La plupart de ces solutions diviseraient profondément la communauté Bitcoin. Et le simple fait de devoir prendre des mesures si drastiques ébranlerait la crédibilité de Bitcoin et des monnaies virtuelles en général. C'est pourquoi l'issue la plus vraisemblable est qu'il ne se passera rien de tout cela. Le contrôle de Bitcoin restera partagé entre le monopole de minage et l'autorité de gouvernance, chacun ayant le pouvoir de détruire le système si l'autre abuse de ses pouvoirs. Trois des développeurs principaux ont d'ailleurs déjà la possibilité d'envoyer des messages d'urgence à tous les utilisateurs.

L'autorité de gouvernance définira la politique, le montant des commissions, les conditions d'utilisations. Le monopole de minage assurera l'intendance. Les gouvernements n'auront aucun mal à leur faire respecter leurs réglementations financières.

On peut espérer que tous les acteurs se mettront d'accord pour abandonner le système proof-of-work coûteux et devenu inutile.

À ce stade le réseau Bitcoin commencera à ressembler à l'écosystème VISA/MasterCard, mais avec davantage de flexibilité et des conditions d'accès moins contraignantes. Notons qu'avec des mesures techniques de sécurité appropriées (carte à puce) et une régulation antitrust efficace, le coût de fonctionnement d'un système de paiement international par carte de crédit peut dès aujourd'hui être réduit à 0,3 %. Bitcoin et les autres monnaies virtuelles devront faire mieux pour survivre.

3) Long terme

La centralisation provoquera-t-elle la mort de Bitcoin ? Probablement pas. Internet a réellement besoin d'un système de paiement adapté aux nouveaux usages (programmable money). Pour de nombreuses applications, les utilisateurs acceptent de renoncer aux droits de recours attachés aux cartes de crédit, en échange d'une simplicité d'utilisation accrue et de coûts réduits.

Bitcoin, affaibli par la centralisation, sera-t-il remplacé par une autre monnaie virtuelle ? Pas forcément. Au fur et à mesure que la réglementation éloignera Bitcoin de l'économie souterraine, d'autres monnaies virtuelles s'approprieront ce marché. Mais pour les applications grand public, même si Bitcoin est loin d'être parfait, il a prouvé son utilité et il bénéficie de la prime au premier entrant sur un marché où l'effet de réseau est puissant. Les micropaiements et les transactions hors ligne seront gérés par des tiers de confiance, dont le pouvoir restera limité tant que le coeur du système restera autonome (du moins en théorie).

_Le_Fou
_Le_Fou
MP
26 juin 2018 à 16:54:37

Inventer une machine a remonter le temps et develloper un algo anti asic, et voila.

HyperBeast
HyperBeast
MP
26 juin 2018 à 16:59:57

All in Tezos

[ban]factom
[ban]factom
MP
26 juin 2018 à 17:18:00

Je crois pas que le fait qu'un monopole s'installe durement soit probable, il y a déjà eu des pools avec +50% de la puissance et elles ont double spend mais y'a eu aucun autre problème je crois :(

Le monopole sera même en mesure d'améliorer la qualité du service, par exemple en confirmant les transactions sans délai et en garantissant la détection des tentatives de contrefaçon.

C'est en train d'être implémenté sur le bitcoin cash, ils font par exemple des concours où ils donnent 1.000$ à celui qui arrive à double spend avec 0 confirmations
(En gros t'as pas le droit d'annuler une transaction en augmentant les frais)

Les utilisateurs finiront par s'apercevoir que Bitcoin ne tient plus ses promesses. Ceci arrivera rapidement si le mineur en situation de monopole est amené à prendre des décisions sur des sujets controversés tels que :

Ce problème existe avec le lightning network :)

Les micropaiements et les transactions hors ligne seront gérés par des tiers de confiance, dont le pouvoir restera limité tant que le coeur du système restera autonome (du moins en théorie).

Avec soit btc soit bch tu peux envoyer des centimes, les frais sont astronomiquement bas (inexistant (?) vs 1/5eme de centime)
Tu peux payer hors-ligne avec cointext.io

kiwec
kiwec
MP
26 juin 2018 à 17:34:58

Le 26 juin 2018 à 16:54:37 _Le_Fou a écrit :
Inventer une machine a remonter le temps et develloper un algo anti asic, et voila.

Ca ne change rien, sur le long terme le réseau se centralisera quand même, ASIC ou CPU. Une ferme de minage aura toujours l'avantage sur un mec lambda, sur l'électricité (la plupart du temps), le matériel (achat en gros, design sur mesure), les fees (pas besoin de rentrer dans une pool)...

AUCUN algorithme n'existe qui permet une distribution équitable.

ein44
ein44
MP
26 juin 2018 à 17:41:27

Aucun système complètement décentralisé (dépourvu de toute autorité) n'est possible ?

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Symetry, A6TAY, TheRealMarco, Storjcoin, Gus, Monero, Kusama
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer