Menu
FIFA 18
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  FIFA 18  /  Tous les forums  /  Forum FIFA 18  /  Topic [Carrière] Présentez vos pros.  / 

Topic [Carrière] Présentez vos pros. - Page 3

Sujet : [Carrière] Présentez vos pros.

DébutPage précedente
Page suivanteFin
RobertoMerhi
RobertoMerhi
MP
10 juin 2018 à 12:32:34

Le 04 juin 2018 à 18:42:15 Vainnan a écrit :

Le 11 février 2018 à 09:25:29 Vainnan a écrit :
Moi je suis en octobre 2020 j’ai fais un aillier gauche roumain, je suis à City mais je perds TOUTES les finales que je joue (C1 contre le Barça aux prolongues, C3 contre le Real, euro face à l’Espagne, community shield face a stoke au peno FA cup face à Chelsea) c’est gavant j’ai que un championnat comme titre

2 ans plus tard je suis en octobre 2022 maintenant et j'ai 2 LDC avec City en la gagnant Back to back contre Man U et le Barça :cool: j'ai aussi 2 BO et gagnés tous les trophées possibles a City ainsi que meilleur buteur de l'histoire du club :hap:

J'ai signé au Bayern après la CDM 2022 ou on a terminé premier de notre groupe devant le brésil, mis 3-0 au venezuela en 1/8 et perdu 5-1 contre l'Allemagne en quart

J'ai signé au Bayern pour leur effectif de porc au milieu et en défense aussi : Süle 89, Christensen 89, Kanté 90, Thiago 89, Alaba 88, Sanches 89, Umtiti 88, Tolisso 89, Carvajal 86, Neuer 86 https://image.noelshack.com/fichiers/2017/25/2/1497946256-7.png

Pas mal ça ! :hap:
En sélection ça donne quoi sinon ? Tu arrives à faire gagner ta nation tout seul ? :hap:

Noo-Noo972
Noo-Noo972
MP
18 juin 2018 à 20:38:40

Je m'explique j'ai créer mon pro (AD) au Paris FC mais l'entraîneur me fait jouer en pointe en (BU) quelqun c'est pk?

SangRoyal
SangRoyal
MP
18 juin 2018 à 21:48:50

Quand je lis vos carrières, je me dis qu'il y a un problème avec la mienne. Je joue pourtant en légende, et c'est du 40 buts minimum par saison, et là, avec ManCity, c'était du 40 buts et 40 passes décisives. https://image.noelshack.com/fichiers/2018/16/7/1524401539-jesusfix.png

SangRoyal
SangRoyal
MP
20 juin 2018 à 22:03:29

Informations générales :
Prénom : Anwar
Nom : Al Fassi
Âge : 20 ans
Poste : MDC (dommage qu'il y a pas le poste « MC »)
Taille : 1m82
Poids : 70kg
Origine : Marocaine.
Club de formation : Atlético de Séville.
Moyenne générale : 78 (j'ai commencé à 75)

Atlético de Séville | 2017-2018 [A mettre à jour]
19 matchs toutes compétitions confondues.
8 buts | 7 passes décisives | 16 passes clés.
  • 3 en Trophées Champions | 0 buts | 0 passes décisives | 1 passe clé | 0 cartons jaunes et rouges.
  • 14 en Liga 2 | 6 buts | 5 passes décisives | 13 passes clés | 0 cartons jaunes et rouges.
  • 2 en Copa España | 2 buts | 2 passes décisives [ 2 passes clés | 0 cartons jaunes et rouges.

Concernant les matchs en sélection nationale :
Vu que les équipes nationales de la Coupe Du Monde ne sont pas encore dans le jeu de base, bah je peux pas jouer avec le Maroc.

Bilan :
Alors début de saison assez tendancieux avec beaucoup de blessures (contusion à l'épaule durant 5 jours, 2 fois 3 semaines d'absence pour des entorses à la cheville), j'ai réussi à trouver un bon état physique et un bon mental pour aborder les matchs.
Pour l'instant, je réussi à maintenir le rythme, le mode légende est assez facile en ce qui me concerne, c'est pour ça que j'ai pris un joueur avec une note moyenne "basse" et une équipe de deuxième division. Je compte les faire passer en Liga 1 tout en gagnant l'Europa League dès la première saison. La saison encore d'après, c'est le Ligue des Champions, et un départ en fin de saison en essayant de la gagner. Si j'échoue, que ça soit pour l'Europa League ou la Ligue des Champions, dès les premières saisons où je les joue, je reste à l'Atlético de Séville jusqu'à gagner.
C'est ce pourquoi le club m'a formé, et ils ont été totalement d'accord avec mes plans de carrière une fois que je les ai énoncé avant de rentrer dans leur centre de formation.

Message édité le 20 juin 2018 à 22:04:13 par SangRoyal
QueLaFamille212
QueLaFamille212
MP
20 juin 2018 à 22:58:45

Vous jouer avec quelle niveau de difficulté

SangRoyal
SangRoyal
MP
20 juin 2018 à 23:17:08

Légende en ce qui me concerne.
Par contre, quand l'équipe en face pue réellement la merde (genre celles qui jouent le maintien en Liga 2) je mets débutant, je claque mon but, et je pose la manette et je fais autre chose à côté.

vainnan
vainnan
MP
21 juin 2018 à 13:30:59

Le 10 juin 2018 à 12:32:34 RobertoMerhi a écrit :

Le 04 juin 2018 à 18:42:15 Vainnan a écrit :

Le 11 février 2018 à 09:25:29 Vainnan a écrit :
Moi je suis en octobre 2020 j’ai fais un aillier gauche roumain, je suis à City mais je perds TOUTES les finales que je joue (C1 contre le Barça aux prolongues, C3 contre le Real, euro face à l’Espagne, community shield face a stoke au peno FA cup face à Chelsea) c’est gavant j’ai que un championnat comme titre

2 ans plus tard je suis en octobre 2022 maintenant et j'ai 2 LDC avec City en la gagnant Back to back contre Man U et le Barça :cool: j'ai aussi 2 BO et gagnés tous les trophées possibles a City ainsi que meilleur buteur de l'histoire du club :hap:

J'ai signé au Bayern après la CDM 2022 ou on a terminé premier de notre groupe devant le brésil, mis 3-0 au venezuela en 1/8 et perdu 5-1 contre l'Allemagne en quart

J'ai signé au Bayern pour leur effectif de porc au milieu et en défense aussi : Süle 89, Christensen 89, Kanté 90, Thiago 89, Alaba 88, Sanches 89, Umtiti 88, Tolisso 89, Carvajal 86, Neuer 86 https://image.noelshack.com/fichiers/2017/25/2/1497946256-7.png

Pas mal ça ! :hap:
En sélection ça donne quoi sinon ? Tu arrives à faire gagner ta nation tout seul ? :hap:

CDM 2018 pas qualifié Euro 2020 finale perdu 6-2 contre l’Espagne et CDM 2022 quart perdu 5-1 :hap:

La j’ai fini la première saison à Munich et on s’est fait humilié 4-0 en demi de LDC par City mon ancien club

Je regrette un peu le transfert https://image.noelshack.com/fichiers/2017/05/1485991604-risitas4.png

Message édité le 21 juin 2018 à 13:32:00 par vainnan
SangRoyal
SangRoyal
MP
21 juin 2018 à 21:03:08

Informations générales :
Prénom : Anwar
Nom : Al Fassi
Âge : 20 ans
Poste : MDC (dommage qu'il y a pas le poste « MC »)
Taille : 1m82
Poids : 70kg
Origine : Marocaine.
Club de formation : Atlético de Séville.
Moyenne générale : 80 (j'ai commencé à 75)

Atlético de Séville | 2017-2018 [A mettre à jour]
~~~~~~~~~~ Statistiques personnelles ~~~~~~~~~~
32 matchs toutes compétitions confondues.
17 buts | 14 passes décisives | 26 passes clés.
  • 3 en Trophées Champions | 0 buts | 0 passes décisives | 1 passe clé | 0 cartons jaunes et rouges.
  • 23 en Liga 2 | 15 buts | 12 passes décisives | 21 passes clés | 0 cartons jaunes et rouges.
  • 6 en Copa España | 2 buts | 2 passes décisives | 4 passes clés | 0 cartons jaunes et rouges.
    ~~~~~~~~~~ Statistiques collectives ~~~~~~~~~~
    23 matchs joués en Liga Dos.
  • 19 victoires : Plus large victoire -> 6-0 contre Rayo Vallecano, les 9ème du classement.
  • 4 nuls : 3 0-0 et un 1-1.
  • 0 défaite.
  • 61 points sur 69 possibles.
  • 51 buts mis, et 3 encaissés.

La seule et unique fois où on a pris deux buts, c'est contre Gijon, j'ai du simulé la fin du match après avoir mis 3-0 et jouer une première mi-temps. A noter que le FC Barcelone B est 18ème du classement avec seulement 23 points.

Concernant les matchs en sélection nationale :
Vu que les équipes nationales de la Coupe Du Monde ne sont pas encore dans le jeu de base, bah je peux s jouer avec le Maroc.

Bilan :
Chapitre 1 :
Alors début de saison assez tendancieux avec beaucoup de blessures (contusion à l'épaule durant 5 jours, 2 fois 3 semaines d'absence pour des entorses à la cheville), j'ai réussi à trouver un bon état physique et un bon mental pour aborder les matchs.
Pour l'instant, je réussi à maintenir le rythme, le mode légende est assez facile en ce qui me concerne, c'est pour ça que j'ai pris un joueur avec une note moyenne "basse" et une équipe de deuxième division. Je compte les faire passer en Liga 1 tout en gagnant l'Europa League dès la première saison. La saison encore d'après, c'est le Ligue des Champions, et un départ en fin de saison en essayant de la gagner. Si j'échoue, que ça soit pour l'Europa League ou la Ligue des Champions, dès les premières saisons où je les joue, je reste à l'Atlético de Séville jusqu'à gagner.
C'est ce pourquoi le club m'a formé, et ils ont été totalement d'accord avec mes plans de carrière une fois que je les ai énoncé avant de rentrer dans leur centre de formation.

Chapitre 2 :
La suite, elle est simple, une totale domination de la Liga Dos. Même en légende, ça reste assez facile pour moi de dominer le match, je reste poser, je ne joue pas précipitamment, je veux installer tout un jeu de passes à une touche. Du coup, même si mes victoires sont "faibles" dans le sens où on ne marque que 1 ou 2 buts grand max, cela m'a permis de ne jamais perdre en 23 matchs de Liga, et d'encaisser en tout 1 but. Je suis resté quand même une dizaine de matchs sans prendre de buts. Le Barça a été éliminé de la Copa España en huitième de finale par le Real Madrid dans un score cumulée de 4-3 (3-1 pour le Real et 1-2 pour le Barça), ce qui me fait un gros adversaire en moins. J'ai quasiment éliminé l'Espanyol de Barcelone (une victoire 3-0 à l'aller, mais je joue chez eux au retour), et je sui sbien partit pour rencontrer que des grosses équipes en demi et final. L'Atlético de Bilbao s'est fait savate 2-0 par le Real, l'Atlético de Madrid à éclater le FC Valence 3-0, et Villareal a battu le Deportivo 3-2. A voir ce qui va arriver. Mais je suis prêt à tout pour réussir, c'est mon but.
Concernant l'Europa League, les seizième de finales n'ont pas encore été joués, mais les plus grosses équipes sont Manchester United, Leipzig, Marseille, Villareal, et on peut noter l'élimination de Strasbourg et Salzbourg dans le groupe A, celui de ManUtd où Malatyaspor se retrouve qualifier.
Et enfin, en Champions League, on a pas de grosses équipes du tout si ce n'est Chelsea, Monaco, Paris et Milan. Eventuellement Hoffenheim et Séville qui peuvent jouer les troubles-fêtes. J'ai hâte de participer à cette prestigieuse Ligue des Champions.

Message édité le 21 juin 2018 à 21:04:59 par SangRoyal
QueLaFamille212
QueLaFamille212
MP
21 juin 2018 à 21:40:56

Il y a pas le maroc en carrière ?

SangRoyal
SangRoyal
MP
22 juin 2018 à 00:20:59

Nope, malheureusement. Aucune des nations nouvelles de la CDM n'est présente en mode classique (carrière, coup d'envoi...Etc)

SangRoyal
SangRoyal
MP
06 juillet 2018 à 15:07:17

Informations générales :
Prénom : Anwar
Nom : Al Fassi
Âge : 20 ans
Poste : MDC (dommage qu'il y a pas le poste « MC »)
Taille : 1m82
Poids : 70kg
Origine : Marocaine.
Club de formation : Atlético de Séville.
Moyenne générale : 84 (j'ai commencé à 75)

Atlético de Séville | 2017-2018 [A mettre à jour]
~~~~~~~~~~ Statistiques personnelles ~~~~~~~~~~
46 matchs toutes compétitions confondues.
21 buts | 21 passes décisives | 31 passes clés.
  • 3 en Trophées Champions | 0 buts | 0 passes décisives | 1 passe clé | 0 cartons jaunes et rouges.
  • 33 en Liga 2 | 19 buts | 19 passes décisives | 25 passes clés | 1 carton jaune et 0 rouge.
  • 10 en Copa España | 2 buts | 2 passes décisives | 5 passes clés | 0 cartons jaunes et rouges.
    ~~~~~~~~~~ Statistiques collectives ~~~~~~~~~~
    42 matchs joués en Liga Dos.
  • 32 victoires : Plus large victoire -> 6-0 contre Rayo Vallecano, les 9ème du classement.
  • 10 nuls : 3 0-0 et un 1-1, il y a déjà eu des 2-2 (deux, il me semble)
  • 0 défaite.
  • 106 points sur 126 possibles.
  • 96 buts mis, et 18 encaissés.
  • Vainqueur de la Liga 2, vainqueur de la Copa de España.

Le FC Barcelone B est maintenant 20ème. Les trois premiers sont l'Atlético de Séville, Grenade CF et Sporting Gijon. Le Real Valladolid est 9ème, Reus 10ème, et Alméria 11ème.

Concernant les matchs en sélection nationale :
[Je compte jouer du coup via la MàJ avec le Maroc, je me prendrais un autre joueur et ferait en sorte que je suis lui, simplement]
La Coupe du Monde est pour bientôt. Les tirages au sort ont été effectués, et j'ai été appelé juste avant la liste définitive par le coach Hervé Renard pour remplacer un milieu qui s'est blessé, Youssef Ait Bennasser.

Bilan :
Chapitre 1 :
Alors début de saison assez tendancieux avec beaucoup de blessures (contusion à l'épaule durant 5 jours, 2 fois 3 semaines d'absence pour des entorses à la cheville), j'ai réussi à trouver un bon état physique et un bon mental pour aborder les matchs.
Pour l'instant, je réussi à maintenir le rythme, le mode légende est assez facile en ce qui me concerne, c'est pour ça que j'ai pris un joueur avec une note moyenne "basse" et une équipe de deuxième division. Je compte les faire passer en Liga 1 tout en gagnant l'Europa League dès la première saison. La saison encore d'après, c'est le Ligue des Champions, et un départ en fin de saison en essayant de la gagner. Si j'échoue, que ça soit pour l'Europa League ou la Ligue des Champions, dès les premières saisons où je les joue, je reste à l'Atlético de Séville jusqu'à gagner.
C'est ce pourquoi le club m'a formé, et ils ont été totalement d'accord avec mes plans de carrière une fois que je les ai énoncé avant de rentrer dans leur centre de formation.

Chapitre 2 :
La suite, elle est simple, une totale domination de la Liga Dos. Même en légende, ça reste assez facile pour moi de dominer le match, je reste poser, je ne joue pas précipitamment, je veux installer tout un jeu de passes à une touche. Du coup, même si mes victoires sont "faibles" dans le sens où on ne marque que 1 ou 2 buts grand max, cela m'a permis de ne jamais perdre en 23 matchs de Liga, et d'encaisser en tout 1 but. Je suis resté quand même une dizaine de matchs sans prendre de buts. Le Barça a été éliminé de la Copa España en huitième de finale par le Real Madrid dans un score cumulée de 4-3 (3-1 pour le Real et 1-2 pour le Barça), ce qui me fait un gros adversaire en moins. J'ai quasiment éliminé l'Espanyol de Barcelone (une victoire 3-0 à l'aller, mais je joue chez eux au retour), et je sui sbien partit pour rencontrer que des grosses équipes en demi et final. L'Atlético de Bilbao s'est fait savate 2-0 par le Real, l'Atlético de Madrid à éclater le FC Valence 3-0, et Villareal a battu le Deportivo 3-2. A voir ce qui va arriver. Mais je suis prêt à tout pour réussir, c'est mon but.
Concernant l'Europa League, les seizième de finales n'ont pas encore été joués, mais les plus grosses équipes sont Manchester United, Leipzig, Marseille, Villareal, et on peut noter l'élimination de Strasbourg et Salzbourg dans le groupe A, celui de ManUtd où Malatyaspor se retrouve qualifier.
Et enfin, en Champions League, on a pas de grosses équipes du tout si ce n'est Chelsea, Monaco, Paris et Milan. Eventuellement Hoffenheim et Séville qui peuvent jouer les troubles-fêtes. J'ai hâte de participer à cette prestigieuse Ligue des Champions.

Chapitre 3 :
Les matchs de Liga ont plus ou moins tous été bons pour nous. En terme de résultat, comme en terme de jeux. Nous avons jamais perdu de la saison régulière, nous avons planté beaucoup de buts et encaissés très peu. Je suis complimenté de toute part, mais il ne faut pas que je prenne la grosse tête et reste réellement concentré sur mes aptitudes, ma progression, et mes performances. J'ai quand même mis autant de buts que de passes décisives, j'ai contribué au jeu collectif que ça soit en défense, dans la récupération, dans la relance, et en attaque. Je me suis améliorer en tir, et mon endurance me permet de tenir plusieurs matchs d'affilés, et ce, pendant 80 minutes en moyennes.
On m'appelle le nouveau Xavi, le nouveau Zidane, le nouveau Pirlo, j'aime pas ça. J'aime pas être quelqu'un d'autre, et je veux pas me comparer à des légendes du foot, et je veux pas qu'on me compare à eux. Je veux être Al Fassi, et personne d'autre. Ca peut paraître prétentieux, mais si je veux me hisser au niveau de ces grands là, il faut que je sois moi, avant et pendant le trajet qui m'y mènera.
Après avoir miraculeusement vaincu le Real Madrid 0-1 et 1-0, nous avons disputé le match face à l'autre club phare de la capitale espagnol, l'Atlético. Et le match était encore plus dure. La tension était clairement d'un tout autre niveau, car le résultat allait être définitif. Pas le droit à l'erreur, pas de repêchage. Le résultat doit être là, et à la fin des 90 minutes, au mieux, nous devons avoir un chiffre plus élevé qu'eux. Et c'est comme ça qu'à la 67ème minute, nous réussissons à ouvrir le score au stade de Bernabéu. Euphorique, j'étais, mais conscient aussi. Je savais qu'il fallait pas se relâcher, qu'il fallait pas sous-estimer l'équipe en face. Et je vais pas vous mentir, de vous à moi, j'étais comme un dingue de pouvoir jouer face à des sportifs comme Griezmann, Godin, Oblak ou encore Diego Costa.
Maintenant, la saison est terminé. La coupe du monde en Russie se profile, et je dois me focaliser sur ça. Je dois réussir à honorer et combler l'absence regrettable d'Aït Bennasser, et honorer ma patrie.

Les poules :
Groupe A : Russie | Allemagne | Pays-Bas | Chili
Groupe B : Espagne | Bulgarie | Etats Unis | Colombie
Groupe C : France | Suède | Maroc | Uruguay
Groupe D : Argentine | Turquie | Suisse | Japon
Groupe E : Angleterre | Islande | Egypte | Danemark
Groupe F : Belgique | Croatie | Mexique | Sénégal
Groupe G : Italie | Pologne | Australie | Tunisie
Groupe H : Brésil | Portugal | Norvège | Nigéria

Maintenant, des petits mots concernant l'Europa League et la Champions League. Tout d'abord, félicitations aux Marseillais pour leur victoire face au Villareal en finale d'Europa League, d'un petit score 1-0. Petit, certes, mais la victoire, elle, est grande. Un troisième titre européen pour la France, ça fait toujours plaisir à savoir. Ils avaient quand même étriquer 3-1 Swansea en demi final, là où Villareal s'en était mieux sortit face à Feyenoord avec un score cumulé de 5-2. Encore avant ça, Marseille se débarassait de Francfort et commençait les huitièmes face à PAOK Salonique, un club de Ligue des Champions qui faisait partit des meilleurs troisièmes.
En parlant de la Ligue des Champions, il faut saluer la performance complètement inattendu de Brighton, qui, malgré les monstres présents au nom du PSG, de Chelsea, Milan AC, Monaco et Séville, ont réussi à se trouver une place en finale en éliminant le PSG, Chelsea, et Hoffenheim pour se retrouver en finale face à l'Atlétic Bilbao qui avait éliminé avant ça le FC Séville d'un gros score cumulé de 3-0, puis 3-1 face au Borussia M'gladbach et Hambourg en huitième. Malheureusement pour Brighton, ils ne toucheront pas la coupe aux grandes oreilles et s'inclineront face à l'Atlétic de Bilbao malgré un match extrêmement serré. 3-3 et ça ira jusqu'aux tirs aux buts que Bilbao remportera 4-5.

Mes félicitations à ces clubs, Marseille, Bilbao mais aussi Vilarreal et Brighton que tout le monde sous estimait. La coupe du monde commence, mais l'année prochaine, je ferais en sorte, avec mon équipe, que le nom de l'Atlético Séville retentisse à travers le monde.

SangRoyal
SangRoyal
MP
06 juillet 2018 à 19:06:19

Entre deux saisons : La Coupe du Monde [Chapitre Spécial]

Notre match d'ouverture, c'est face à l'Uruguay. La Coupe du Monde de Russie commence fort pour nous, qui nous nous retrouvont face à une équipe d'Uruguay qui s'est qualifié in extremis pour la Coupe du Monde. Et l'équipe d'Uruguay a faim, très faim. Ils ont parmi les meilleurs avant centre du monde, une excellente défense et complémentaire, des latéraux de bon niveau et un milieu tout à fait honorable. On va devoir sortit toutes nos tripes pour arracher la victoire. Et après un match très intense ou nous avons défendu comme des bêtes pour annihiler toute tentative uruguayenne, nous avons eu de nombreuses occasions. A la 33ème, à la 38ème, à la 52ème, à la 67ème, nous réussissons enfin à concrétiser suite à un penalty, Gimenez ayant fauché Ziyech en pleine surface. 1-0 à la 73ème minute, et c'est seulement 3 minutes plus tard que nous bénéficions d'un nouveau penalty pour une nouvelle faute de Gimenez, toujours pas sanctionné d'un carton jaune pour un tacle tardif et avec un excès d'engagement assez notable. Et Ziyech prends à contrepied à nouveau le gardien uruguayen et marque le deuxième but de la rencontre.

En 4-4-2 losange resserré, nous devions redoubler d'effort sur les ailes, mais nous devions encore tenir une dizaine de minute, et l'Uruguay était parfaitement capable avec des attaquants comme Suarez et Cavani, d'égaliser en 10 minutes, voir pire. Nous devons tenir et continuez à attaquer tout en défendant avec autant d'ardeur. Et depuis le banc, ce que je pensais se réalisa. Une occasion, Suarez arrive, mais nous pouvions compter sur notre capitaine Benatia pour le contrer. Cependant, il perds la balle à la moitié de notre zone, récupérer par Torreira qui décoche un boulet de canon à l'entrée de la surface. On était à la 83ème minute, et il en restait 7, en réglementaire. Autant dire que c'était parmi les plus longues de notre vie. Et pour un simple coup d'épaule de Dirar dans la surface, l'arbitre désigna le point de penalty. Certes, je peux sembler pro-marocain, ce qui est tout aussi logique, mais s'effondrer aussi lamentablement pour un coup d'épaule. Au moment de la faute, j’espérais juste que notre gardien allait l'arrêter. Ou qu'on allait réussir à faire preuve de réalisme et marquer dans les dernières minutes qui nous restait à jouer. Et ce que je craignais arriva totalement. Suarez transforma son penalty avec un joli poteau rentrant. Maintenant, il nous restait plus qu'à marquer.

Mais malgré les quelques minutes qui nous restait, on a pas réussi à concrétiser, et le match resta sur un nul. Maintenant, il faut penser à autre chose, et cette autre chose, c'était le prochain match, face à la Suède.
Le Iekaterinbourg a été un théâtre d'un grand affrontement entre la France et le Maroc. Depuis notre reconversion en 4-4-2 losange resserré, nous nous en sortons bien mieux, malgré le match nul de la première victoire. Et pour cause, face à la France, j'ai marqué 2 fois dans le premier quart d'heure en profitant de grosses erreurs de relance de la défense française. Mes deux premiers buts en Coupe du Monde. J'étais tellement heureux, mais je n'ai pas souhaité les fêter. Le match est pas terminé il reste 75 minutes à la France pour reprendre l'avantage, et je veux pas célébrer pour rien. Je ne célébrerais donc aucun but de manière excessive jusqu'à celui qui conclura notre sacre de champion du monde, si jamais cela arrive. Après avoir lutté pendant une dizaine de minute, nous réussissons à récupérer la balle, et grâce à un laser que j'ai réussi à distribuer à Belhanda, il concrétise d'un missile à ras-terre qui nous offre les 3-0. Je ne savais pas pourquoi Lloris n'était pas aux cages, voulaient-ils faire jouer Mandanda pensant que notre équipe ne méritait pas mieux ? Loin de moi l'idée de dénigrer Mandanda qui est un immense joueur, mais j'avais eu ce sentiment pendant tout le match.

A la 41ème minute, Belhanda met une frappe lobée dès 30 mètres du terrain et réussi à tromper une nouvelle fois Mandanda et nous fait partir à la mi-temps avec un score de 4-0. La suite du match, en seconde mi-temps, était une domination totale des français en terme de possession de balle et d'occasions, mais nous avons su rester fort et profiter d'une errance de la défense au milieu de terrain pour repartir sur une contre attaque et marquer le 5ème but. C'est sur ce score insoupçonné même de nous, de 5-0, que nous retournons dans les vestiaires après les 90 minutes et la joie partagé avec les supporters à la fin du match.

La Suède fut surement dévasté par leurs deux premières défaites et nous, totalement galvanisé par notre récente performance. Ainsi, le match a tourné court, dès la mi-temps, nous menions 2-0 et au retour, nous avons plus planté 3 buts. Je suis passé meilleur buteur de la compétition avec 5 buts, talonné par Aguero et Isco, tout deux à 4 buts. Le match face à la Suède, bien qu'il est cruel et peut être inadapté de parler ainsi, était une formalité. Nous nous concentrions déjà sur les huitièmes de finales. Mais nous avions tous conscience que la défaite était pas possible, surtout en cas de victoire française, mais bon, même avec la différence de but, il fallait le faire pour se faire éliminer en ce qui nous concerne. L'Uruguay, quant à elle, fait match nul face à la France, ce qui l'élimine et laisse la Céleste voler en huitièmes qui se présenteront ainsi :

Allemagne - Colombie | Espagne - Pays-Bas
Maroc - Japon | Argentine - Uruguay

Danemark - Croatie | Belgique - Islande
Italie - Brésil | Portugal - Pologne

Comme je le pensais, le Japon n'était pas à sous estimer. Même si au début, ce qui nous a permis de marquer deux buts, pourrait faire dire le contraire à des yeux un peu moins avisé, ils ont monté en puissance au fur et à mesure du match. 2-0 à la mi-temps, on a continué à pousser, j'ai réussi à mettre un but lors de cette rencontre, et doubler la mise, et Boutaïb a fermé la marche avec le but du 3-0. Mais il était bon de nous rappeler que même une nation qui ne porte pas le football au même niveau que d'autres comme celles d'Amérique Latine, d'Afrique ou d'Europe, ils peuvent avoir la "grinta" et le talent. Et Kagawa nous l'a rappelé à la fin du match en pressant notre défense à coup d'offense et récupération, jusqu'à concrétiser. Un immense respect au Japon. Maintenant, nous filons en quart, et on attends notre futur adversaire, l'Allemagne qui a vaincu timidement la Colombie d'un 1-0.

Le Danemark, quant à lui, efface la Croatie après un match nul 1-1 qui finit aux tirs aux buts remportés par les danois 5-4. L'Italie, quant à elle, bat le Brésil au court d'un match d'une rare intensité technique, 2-1. L'Espagne étrille les Pays Bas 3-0 et l'Argentine succombe face à notre dauphin en poule, l'Uruguay, 2-1. Quant à la Belgique, elle affiche une belle performance face à l'Islande, 4-1 et le Portugal vainc la Pologne 3-0 et va plus loin que son dauphin, le Brésil. Les Quarts sont lancés. l'Allemagne retrouvera les frères des algériens, mais en quart. Espérons faire une aussi bonne prestation que nos frères algériens il y a 4 ans. Le Danemark quant à lui rencontrera une Italie prête à en découdre, l'Espagne et l'Uruguay s'affronteront et la Belgique essaiera de détrôner le champion d'europe en titre.

RobertoMerhi
RobertoMerhi
MP
06 juillet 2018 à 22:50:54

GG on a du pavé de qualité dis-donc https://image.noelshack.com/fichiers/2017/35/4/1504204080-diepixhxcaawebz.jpg

SangRoyal
SangRoyal
MP
09 juillet 2018 à 11:58:12

Hé hé https://image.noelshack.com/fichiers/2017/09/1488150004-1486159739-notbad.png

Message édité le 09 juillet 2018 à 11:58:26 par SangRoyal
SangRoyal
SangRoyal
MP
09 juillet 2018 à 13:16:10

Entre deux saisons : La Coupe du Monde [Chapitre Spécial]

Notre match d'ouverture, c'est face à l'Uruguay. La Coupe du Monde de Russie commence fort pour nous, qui nous nous retrouvont face à une équipe d'Uruguay qui s'est qualifié in extremis pour la Coupe du Monde. Et l'équipe d'Uruguay a faim, très faim. Ils ont parmi les meilleurs avant centre du monde, une excellente défense et complémentaire, des latéraux de bon niveau et un milieu tout à fait honorable. On va devoir sortit toutes nos tripes pour arracher la victoire. Et après un match très intense ou nous avons défendu comme des bêtes pour annihiler toute tentative uruguayenne, nous avons eu de nombreuses occasions. A la 33ème, à la 38ème, à la 52ème, à la 67ème, nous réussissons enfin à concrétiser suite à un penalty, Gimenez ayant fauché Ziyech en pleine surface. 1-0 à la 73ème minute, et c'est seulement 3 minutes plus tard que nous bénéficions d'un nouveau penalty pour une nouvelle faute de Gimenez, toujours pas sanctionné d'un carton jaune pour un tacle tardif et avec un excès d'engagement assez notable. Et Ziyech prends à contrepied à nouveau le gardien uruguayen et marque le deuxième but de la rencontre.

En 4-4-2 losange resserré, nous devions redoubler d'effort sur les ailes, mais nous devions encore tenir une dizaine de minute, et l'Uruguay était parfaitement capable avec des attaquants comme Suarez et Cavani, d'égaliser en 10 minutes, voir pire. Nous devons tenir et continuez à attaquer tout en défendant avec autant d'ardeur. Et depuis le banc, ce que je pensais se réalisa. Une occasion, Suarez arrive, mais nous pouvions compter sur notre capitaine Benatia pour le contrer. Cependant, il perds la balle à la moitié de notre zone, récupérer par Torreira qui décoche un boulet de canon à l'entrée de la surface. On était à la 83ème minute, et il en restait 7, en réglementaire. Autant dire que c'était parmi les plus longues de notre vie. Et pour un simple coup d'épaule de Dirar dans la surface, l'arbitre désigna le point de penalty. Certes, je peux sembler pro-marocain, ce qui est tout aussi logique, mais s'effondrer aussi lamentablement pour un coup d'épaule. Au moment de la faute, j’espérais juste que notre gardien allait l'arrêter. Ou qu'on allait réussir à faire preuve de réalisme et marquer dans les dernières minutes qui nous restait à jouer. Et ce que je craignais arriva totalement. Suarez transforma son penalty avec un joli poteau rentrant. Maintenant, il nous restait plus qu'à marquer.

Mais malgré les quelques minutes qui nous restait, on a pas réussi à concrétiser, et le match resta sur un nul. Maintenant, il faut penser à autre chose, et cette autre chose, c'était le prochain match, face à la Suède.
Le Iekaterinbourg a été un théâtre d'un grand affrontement entre la France et le Maroc. Depuis notre reconversion en 4-4-2 losange resserré, nous nous en sortons bien mieux, malgré le match nul de la première victoire. Et pour cause, face à la France, j'ai marqué 2 fois dans le premier quart d'heure en profitant de grosses erreurs de relance de la défense française. Mes deux premiers buts en Coupe du Monde. J'étais tellement heureux, mais je n'ai pas souhaité les fêter. Le match est pas terminé il reste 75 minutes à la France pour reprendre l'avantage, et je veux pas célébrer pour rien. Je ne célébrerais donc aucun but de manière excessive jusqu'à celui qui conclura notre sacre de champion du monde, si jamais cela arrive. Après avoir lutté pendant une dizaine de minute, nous réussissons à récupérer la balle, et grâce à un laser que j'ai réussi à distribuer à Belhanda, il concrétise d'un missile à ras-terre qui nous offre les 3-0. Je ne savais pas pourquoi Lloris n'était pas aux cages, voulaient-ils faire jouer Mandanda pensant que notre équipe ne méritait pas mieux ? Loin de moi l'idée de dénigrer Mandanda qui est un immense joueur, mais j'avais eu ce sentiment pendant tout le match.

A la 41ème minute, Belhanda met une frappe lobée dès 30 mètres du terrain et réussi à tromper une nouvelle fois Mandanda et nous fait partir à la mi-temps avec un score de 4-0. La suite du match, en seconde mi-temps, était une domination totale des français en terme de possession de balle et d'occasions, mais nous avons su rester fort et profiter d'une errance de la défense au milieu de terrain pour repartir sur une contre attaque et marquer le 5ème but. C'est sur ce score insoupçonné même de nous, de 5-0, que nous retournons dans les vestiaires après les 90 minutes et la joie partagé avec les supporters à la fin du match.

La Suède fut surement dévasté par leurs deux premières défaites et nous, totalement galvanisé par notre récente performance. Ainsi, le match a tourné court, dès la mi-temps, nous menions 2-0 et au retour, nous avons plus planté 3 buts. Je suis passé meilleur buteur de la compétition avec 5 buts, talonné par Aguero et Isco, tout deux à 4 buts. Le match face à la Suède, bien qu'il est cruel et peut être inadapté de parler ainsi, était une formalité. Nous nous concentrions déjà sur les huitièmes de finales. Mais nous avions tous conscience que la défaite était pas possible, surtout en cas de victoire française, mais bon, même avec la différence de but, il fallait le faire pour se faire éliminer en ce qui nous concerne. L'Uruguay, quant à elle, fait match nul face à la France, ce qui l'élimine et laisse la Céleste voler en huitièmes qui se présenteront ainsi :

Allemagne - Colombie | Espagne - Pays-Bas
Maroc - Japon | Argentine - Uruguay

Danemark - Croatie | Belgique - Islande
Italie - Brésil | Portugal - Pologne

Comme je le pensais, le Japon n'était pas à sous estimer. Même si au début, ce qui nous a permis de marquer deux buts, pourrait faire dire le contraire à des yeux un peu moins avisé, ils ont monté en puissance au fur et à mesure du match. 2-0 à la mi-temps, on a continué à pousser, j'ai réussi à mettre un but lors de cette rencontre, et doubler la mise, et Boutaïb a fermé la marche avec le but du 3-0. Mais il était bon de nous rappeler que même une nation qui ne porte pas le football au même niveau que d'autres comme celles d'Amérique Latine, d'Afrique ou d'Europe, ils peuvent avoir la "grinta" et le talent. Et Kagawa nous l'a rappelé à la fin du match en pressant notre défense à coup d'offense et récupération, jusqu'à concrétiser. Un immense respect au Japon. Maintenant, nous filons en quart, et on attends notre futur adversaire, l'Allemagne qui a vaincu timidement la Colombie d'un 1-0.

Le Danemark, quant à lui, efface la Croatie après un match nul 1-1 qui finit aux tirs aux buts remportés par les danois 5-4. L'Italie, quant à elle, bat le Brésil au court d'un match d'une rare intensité technique, 2-1. L'Espagne étrille les Pays Bas 3-0 et l'Argentine succombe face à notre dauphin en poule, l'Uruguay, 2-1. Quant à la Belgique, elle affiche une belle performance face à l'Islande, 4-1 et le Portugal vainc la Pologne 3-0 et va plus loin que son dauphin, le Brésil. Les Quarts sont lancés. l'Allemagne retrouvera les frères des algériens, mais en quart. Espérons faire une aussi bonne prestation que nos frères algériens il y a 4 ans. Le Danemark quant à lui rencontrera une Italie prête à en découdre, l'Espagne et l'Uruguay s'affronteront et la Belgique essaiera de détrôner le champion d'europe en titre.

Un excellent match de quart final que nous avons livré face à l'actuel Champion du Monde en titre, nous avons réussi à gagner. Après avoir ouvert le score face à eux, mon compatriote Boutaïb a doublé la mise. A la demie heure de jeu, nous menions déjà 2-0, et ce, jusqu'à la mi-temps. J'étais si heureux d'avoir marqué pour mon pays à ce stade de la compétition.

Mais 25 minutes après le début de la seconde mi-temps, Boteng réduit l'écart en marquant un but somptueux, il faut l'admettre. Une belle frappe à ras terre qui trompa notre gardien. Malheureusement, Saïss provoqua un penalty et pris un rouge, nous laissant à 10 pour le reste de la rencontre, et Reus le transforma. Le score était redevenu un score de parité. Il restait 10 secondes dans le temps réglementaire.
Avant la fin du match, nous procédions à un triple changement, en plus de changer notre formation en 3-4-1-1. Harit, Boussoufa et Da Costa rentrèrent à la place de Amrabat, Belhanda et Dirar.

Les prolongations commencèrent. Après de vifs échanges entre les deux équipes, alternant entre attaque rapide et défense, nous avions réussi à reprendre l'avantage. J'ai lancé Harit qui a directement rejoué avec Ziyech qui a percé les lignes de défense adverse pour jouer en une deux avec Hakimi jusqu'à marquer. C'était beau. Très beau ! Et c'est après avoir tant bien que mal tenu pendant 15 minutes que nous réussissions à nous qualifier pour les demies-finales... Indescriptible, l'émotion que nous pouvions ressentir était immense. Avoir l'honneur d'éliminer le Champion du monde en titre... A ce moment, je me suis dis qu'il fallait que je me concentre sur le possible adversaire en demie finale et laisser la joie pour un autre moment. Le Danemark, ou l'Italie. Et ce fut le Danemark qui élimina d'un 2-0 très propre l'Italie. La Belgique passa dans la douleur le Portugal après un 2-2 serré. Elle remporta le match aux tirs aux buts, d'un beau 5-4. Quant à l'Espagne, elle étrilla l'Uruguay comme le Danemark face à l'Italie, un 2-0 propre.

Arriver à un tel stade de la compétition était déjà un miracle en soi pour une équipe comme la notre. Mais avec le VAR, et les capacités stratégiques de notre coach Hervé Renard, nous pouvions aspirer à plus grand encore. Le Danemark, sur le papier, ne devrait pas être aussi dur que l'Allemagne ou la France. Néanmoins, on parle d'une équipe qui a su s'imposer aux tirs aux buts face à la Croatie de Modric, Rakitic, Mandzukic et Subasic. Et c'est une équipe qui a éliminé l'Italie, qui venait d'éliminer le Brésil. En aucun cas, il fallait les sous estimer. Mais peu importe qui se dresse face à moi, je ferais face, je serais un Lion de l'Atlas jusqu'au bout.

SangRoyal
SangRoyal
MP
11 juillet 2018 à 23:01:04

Entre deux saisons : La Coupe du Monde [Chapitre Spécial]

Notre match d'ouverture, c'est face à l'Uruguay. La Coupe du Monde de Russie commence fort pour nous, qui nous nous retrouvont face à une équipe d'Uruguay qui s'est qualifié in extremis pour la Coupe du Monde. Et l'équipe d'Uruguay a faim, très faim. Ils ont parmi les meilleurs avant centre du monde, une excellente défense et complémentaire, des latéraux de bon niveau et un milieu tout à fait honorable. On va devoir sortit toutes nos tripes pour arracher la victoire. Et après un match très intense ou nous avons défendu comme des bêtes pour annihiler toute tentative uruguayenne, nous avons eu de nombreuses occasions. A la 33ème, à la 38ème, à la 52ème, à la 67ème, nous réussissons enfin à concrétiser suite à un penalty, Gimenez ayant fauché Ziyech en pleine surface. 1-0 à la 73ème minute, et c'est seulement 3 minutes plus tard que nous bénéficions d'un nouveau penalty pour une nouvelle faute de Gimenez, toujours pas sanctionné d'un carton jaune pour un tacle tardif et avec un excès d'engagement assez notable. Et Ziyech prends à contrepied à nouveau le gardien uruguayen et marque le deuxième but de la rencontre.

En 4-4-2 losange resserré, nous devions redoubler d'effort sur les ailes, mais nous devions encore tenir une dizaine de minute, et l'Uruguay était parfaitement capable avec des attaquants comme Suarez et Cavani, d'égaliser en 10 minutes, voir pire. Nous devons tenir et continuez à attaquer tout en défendant avec autant d'ardeur. Et depuis le banc, ce que je pensais se réalisa. Une occasion, Suarez arrive, mais nous pouvions compter sur notre capitaine Benatia pour le contrer. Cependant, il perds la balle à la moitié de notre zone, récupérer par Torreira qui décoche un boulet de canon à l'entrée de la surface. On était à la 83ème minute, et il en restait 7, en réglementaire. Autant dire que c'était parmi les plus longues de notre vie. Et pour un simple coup d'épaule de Dirar dans la surface, l'arbitre désigna le point de penalty. Certes, je peux sembler pro-marocain, ce qui est tout aussi logique, mais s'effondrer aussi lamentablement pour un coup d'épaule. Au moment de la faute, j’espérais juste que notre gardien allait l'arrêter. Ou qu'on allait réussir à faire preuve de réalisme et marquer dans les dernières minutes qui nous restait à jouer. Et ce que je craignais arriva totalement. Suarez transforma son penalty avec un joli poteau rentrant. Maintenant, il nous restait plus qu'à marquer.

Mais malgré les quelques minutes qui nous restait, on a pas réussi à concrétiser, et le match resta sur un nul. Maintenant, il faut penser à autre chose, et cette autre chose, c'était le prochain match, face à la Suède.
Le Iekaterinbourg a été un théâtre d'un grand affrontement entre la France et le Maroc. Depuis notre reconversion en 4-4-2 losange resserré, nous nous en sortons bien mieux, malgré le match nul de la première victoire. Et pour cause, face à la France, j'ai marqué 2 fois dans le premier quart d'heure en profitant de grosses erreurs de relance de la défense française. Mes deux premiers buts en Coupe du Monde. J'étais tellement heureux, mais je n'ai pas souhaité les fêter. Le match est pas terminé il reste 75 minutes à la France pour reprendre l'avantage, et je veux pas célébrer pour rien. Je ne célébrerais donc aucun but de manière excessive jusqu'à celui qui conclura notre sacre de champion du monde, si jamais cela arrive. Après avoir lutté pendant une dizaine de minute, nous réussissons à récupérer la balle, et grâce à un laser que j'ai réussi à distribuer à Belhanda, il concrétise d'un missile à ras-terre qui nous offre les 3-0. Je ne savais pas pourquoi Lloris n'était pas aux cages, voulaient-ils faire jouer Mandanda pensant que notre équipe ne méritait pas mieux ? Loin de moi l'idée de dénigrer Mandanda qui est un immense joueur, mais j'avais eu ce sentiment pendant tout le match.

A la 41ème minute, Belhanda met une frappe lobée dès 30 mètres du terrain et réussi à tromper une nouvelle fois Mandanda et nous fait partir à la mi-temps avec un score de 4-0. La suite du match, en seconde mi-temps, était une domination totale des français en terme de possession de balle et d'occasions, mais nous avons su rester fort et profiter d'une errance de la défense au milieu de terrain pour repartir sur une contre attaque et marquer le 5ème but. C'est sur ce score insoupçonné même de nous, de 5-0, que nous retournons dans les vestiaires après les 90 minutes et la joie partagé avec les supporters à la fin du match.

La Suède fut surement dévasté par leurs deux premières défaites et nous, totalement galvanisé par notre récente performance. Ainsi, le match a tourné court, dès la mi-temps, nous menions 2-0 et au retour, nous avons plus planté 3 buts. Je suis passé meilleur buteur de la compétition avec 5 buts, talonné par Aguero et Isco, tout deux à 4 buts. Le match face à la Suède, bien qu'il est cruel et peut être inadapté de parler ainsi, était une formalité. Nous nous concentrions déjà sur les huitièmes de finales. Mais nous avions tous conscience que la défaite était pas possible, surtout en cas de victoire française, mais bon, même avec la différence de but, il fallait le faire pour se faire éliminer en ce qui nous concerne. L'Uruguay, quant à elle, fait match nul face à la France, ce qui l'élimine et laisse la Céleste voler en huitièmes qui se présenteront ainsi :

Allemagne - Colombie | Espagne - Pays-Bas
Maroc - Japon | Argentine - Uruguay

Danemark - Croatie | Belgique - Islande
Italie - Brésil | Portugal - Pologne

Comme je le pensais, le Japon n'était pas à sous estimer. Même si au début, ce qui nous a permis de marquer deux buts, pourrait faire dire le contraire à des yeux un peu moins avisé, ils ont monté en puissance au fur et à mesure du match. 2-0 à la mi-temps, on a continué à pousser, j'ai réussi à mettre un but lors de cette rencontre, et doubler la mise, et Boutaïb a fermé la marche avec le but du 3-0. Mais il était bon de nous rappeler que même une nation qui ne porte pas le football au même niveau que d'autres comme celles d'Amérique Latine, d'Afrique ou d'Europe, ils peuvent avoir la "grinta" et le talent. Et Kagawa nous l'a rappelé à la fin du match en pressant notre défense à coup d'offense et récupération, jusqu'à concrétiser. Un immense respect au Japon. Maintenant, nous filons en quart, et on attends notre futur adversaire, l'Allemagne qui a vaincu timidement la Colombie d'un 1-0.

Le Danemark, quant à lui, efface la Croatie après un match nul 1-1 qui finit aux tirs aux buts remportés par les danois 5-4. L'Italie, quant à elle, bat le Brésil au court d'un match d'une rare intensité technique, 2-1. L'Espagne étrille les Pays Bas 3-0 et l'Argentine succombe face à notre dauphin en poule, l'Uruguay, 2-1. Quant à la Belgique, elle affiche une belle performance face à l'Islande, 4-1 et le Portugal vainc la Pologne 3-0 et va plus loin que son dauphin, le Brésil. Les Quarts sont lancés. l'Allemagne retrouvera les frères des algériens, mais en quart. Espérons faire une aussi bonne prestation que nos frères algériens il y a 4 ans. Le Danemark quant à lui rencontrera une Italie prête à en découdre, l'Espagne et l'Uruguay s'affronteront et la Belgique essaiera de détrôner le champion d'europe en titre.

Un excellent match de quart final que nous avons livré face à l'actuel Champion du Monde en titre, nous avons réussi à gagner. Après avoir ouvert le score face à eux, mon compatriote Boutaïb a doublé la mise. A la demie heure de jeu, nous menions déjà 2-0, et ce, jusqu'à la mi-temps. J'étais si heureux d'avoir marqué pour mon pays à ce stade de la compétition.

Mais 25 minutes après le début de la seconde mi-temps, Boteng réduit l'écart en marquant un but somptueux, il faut l'admettre. Une belle frappe à ras terre qui trompa notre gardien. Malheureusement, Saïss provoqua un penalty et pris un rouge, nous laissant à 10 pour le reste de la rencontre, et Reus le transforma. Le score était redevenu un score de parité. Il restait 10 secondes dans le temps réglementaire.
Avant la fin du match, nous procédions à un triple changement, en plus de changer notre formation en 3-4-1-1. Harit, Boussoufa et Da Costa rentrèrent à la place de Amrabat, Belhanda et Dirar.

Les prolongations commencèrent. Après de vifs échanges entre les deux équipes, alternant entre attaque rapide et défense, nous avions réussi à reprendre l'avantage. J'ai lancé Harit qui a directement rejoué avec Ziyech qui a percé les lignes de défense adverse pour jouer en une deux avec Hakimi jusqu'à marquer. C'était beau. Très beau ! Et c'est après avoir tant bien que mal tenu pendant 15 minutes que nous réussissions à nous qualifier pour les demies-finales... Indescriptible, l'émotion que nous pouvions ressentir était immense. Avoir l'honneur d'éliminer le Champion du monde en titre... A ce moment, je me suis dis qu'il fallait que je me concentre sur le possible adversaire en demie finale et laisser la joie pour un autre moment. Le Danemark, ou l'Italie. Et ce fut le Danemark qui élimina d'un 2-0 très propre l'Italie. La Belgique passa dans la douleur le Portugal après un 2-2 serré. Elle remporta le match aux tirs aux buts, d'un beau 5-4. Quant à l'Espagne, elle étrilla l'Uruguay comme le Danemark face à l'Italie, un 2-0 propre.

Arriver à un tel stade de la compétition était déjà un miracle en soi pour une équipe comme la notre. Mais avec le VAR, et les capacités stratégiques de notre coach Hervé Renard, nous pouvions aspirer à plus grand encore. Le Danemark, sur le papier, ne devrait pas être aussi dur que l'Allemagne ou la France. Néanmoins, on parle d'une équipe qui a su s'imposer aux tirs aux buts face à la Croatie de Modric, Rakitic, Mandzukic et Subasic. Et c'est une équipe qui a éliminé l'Italie, qui venait d'éliminer le Brésil. En aucun cas, il fallait les sous estimer. Mais peu importe qui se dresse face à moi, je ferais face, je serais un Lion de l'Atlas jusqu'au bout.

C'est la fin de la coupe du monde. Quel honneur de l'avoir remporté après un tel match face à la Belgique qui venait d'éliminer l'Espagne aux tirs aux buts. Quant à nous, nous avions fait honneur à notre parcours en éliminant le Danemar d'un 2-0 très propre. Nous sommes allé jusqu'aux prolongations face à la Belgique. Un penalty non sifflé qui a fait sortir Belhanda sur blessure, et qui a aboutit sur un but en contre attaque de la Belgique. Elle mena au score jusqu'aux environs de la soixantième où Boutaib égalisa. Le match continua jusqu'aux prolongations, et nous reprenions le dessus à la 101ème grâce à Amine Harit. A la 109ème, Lukaku doubla la mise et permis à la Belgique d'aller aux tirs aux buts.

A vrai dire, même nous, nous ne soupçonnions pas une telle performance de notre gardien. Nous marquions le premier tir, et il arrêta le premier belge. Nous marquions le second, et il arrêta le deuxième des belges. Nous rations le 3ème et ils marquèrent. Nous rations le 4ème, et notre gardien arrêta leur quatrième tir. Le dernier tir était dedans en ce qui nous concernait, et les Belges ratèrent encore une fois leur tir grâce à un fantastique arrêt de notre gardien.
2-2 score final, 3-1 aux tirs aux buts. Jamais j'ai connu une telle joie dans le foot, et j'espère que ce sera la même chose pour 2022. Maintenant, je pouvais laisser le stade être submerger par mes émotions, je m'étais écrouler au sol, de soulagement, et je levais les bras au ciel. Jamais j'oublierais ce moment. Meilleur buteur, et champion du monde. Que demander de mieux ?

Pas forcément mieux, mais une Europa League pour la saison qui se profilait. Il était temps de s'y consacrer !

leredureau6200
leredureau6200
MP
20 juillet 2018 à 15:31:39

Bonjour à tous,moi perso j’ai créer un buteur Belge de 19ans 1m80 je pense que j’ai commencer avec 75 de générale,pour mon premier club je ne savais pas lequel choisir donc j’ai d’abord fais aléatoire sur le pays puis aléatoire sur le club et je suis tomber sur le Torino : 24 buts et 8 passe D en 31 match avec une note moyenne de 8,7 et on a réussi à emmener le Torino 3ieme au classement et donc se qualifier pour avoir une chance de se qualifier pour la champions League,ce qu on a fait mais sorti en 8ieme par le Bayern, sinon j’ai mis 32 buts et 11 passe D pour ma deuxième saison avec le Torino moyenne de 8,6 par match et 6 fois joueur du mois. Après je suis parti à Man U pour l’instant 12buts 3 passe D pour 16 match jouer,maintenant j’ai 84 de générale et je vaut 46,5M. Vous trouvez pas que les saisons deviennent vite lassante ? J’espère qu’ils modifieront 2-3 trucs sur FIFA 19

HugoBoss5000
HugoBoss5000
MP
23 juillet 2018 à 18:09:25

Le 26 mai 2018 à 17:17:22 Anonymefifa a écrit :
Salut tout le monde, voici mon joueur :
Prénom : Mayo
Nom : Nnaise ( C'est un delire :rire: "mayonnaise")
Age du début : 20ans
Nationalité : Français
1m80
75kg
Position : BU
Club du début : Valenciennes (Ligue 2)

Année 1 Valenciennes :
35 match jouer, 21 buts, 9 passe décisive

On termine la saison 1er de ligue 2 et donc on est promu en ligue 1. En coupe de France nous somme éliminé en 1/16 de final et en coupe de la ligue, éliminé au 1er tour.
La saison se termine mon joueur a atteint la note de 78. Pas de sélections avec l’équipe de France.
Je décide rester a Valenciennes pour la saison d’après.

Année 2 Valenciennes :
En cours...

Voila le début de ma carrière je trouve que c'est plutôt pas mal. (Je contrôle mon joueur seulement, pas l’équipe.) Je compte quitter valenciennes a la fin de ma deuxième saison pour aller dans un plus grand club.

J'ai une question, est ce que pour avoir des offres d'autres club il faut avoir demandé a être transférer ou on peut en recevoir sans avoir demandé ?

faut demander

spoawks
spoawks
MP
24 juillet 2018 à 17:27:45

Salut les gars ! Alors je suis tombé sur ce topic que j'ai trouvé totalement génial donc je me suis dis pourquoi pas chaque année à la fin de FIFA je me fais une carrière mais je ne vais jamais jusqu'au bout cette fois ci j'en ai commencé une et votre forum emplis de bonne humeur de plus m'a donner la motivation de faire un petit quelque chose alors au début j'allais poster quelque chose de très simpliste puis je me suis laissé prêter au jeu et je vais faire ma carrière sous forme d'histoire et de chapitre !!!! Enfin voilà bonne carrière à tous 😁
__________________________________________

Carrière en cour
________________

Prénom: Yoann
Nom : Carvalho Pereira
Poste : BU ( Créateur )
Taille : 1m74
Poids : 68kg
Date de naissance: 20 mars 1996
Nationalité: Franco-Portugaise
Nationalité Sportive: Portugaise
Club de formation : Real Madrid
Objectif: Être le plus grand joueur de l'histoire
Immersion: Rôle play
_______________________________

Première saison Real Madrid 2017/2018 (Général joueur 70/ 19-20 ans ):

Difficulté Légende
__________________

Note: 9

MJ: 16

V: 10

N: 4

D: 2

B: 28

PD: 8

Carton Jaune: 1

Carton rouge: 0
____________

! WARNING !
____________

(Bon à tout les désireux de faire une carrière réaliste en commençant en Légende, vous allez vite décanter le jeu est plat et on tourne vite fais en rond déjà que le mode manque cruellement de diversité la ça devient monotone à souhait 😪)
___________________________________

Écris t'as Légende !
___________________

Venant d'une petite commune en France dans la Seine et Marne j'ai été sélectionné lors d'un tournois nationale à l'âge de mes 10 ans par un recruteur qui m'a fais faire des test au Real Madrid afin de rejoindre leurs centre de formation à Madrid, en Espagne. Je ne vais pas vous cacher ça a été difficile pour ma famille et moi surtout que ma mère ayant décéder d'un cancer peut de temps après, cela a complètement detruis mon monde mais je me rappel que ma mère quand elle me voyait ballon au pied ne cessait de me répeter que plus tard je serais la plus grande Légende du football que la terre n'ai jamais porter. Alors depuis malgré cette solitude, cette souffrance j'étais résolus à porter son rêve avec moi jusqu'au sommet, et que je ne m'arreterais pas tant que je n'aurais pas détroner les plus grand nom du football.

___________________________________

Chapitre I: C'est ici que tout commence !
___________________________________

Juillet 2017, Patrick Morano Gonzales mon agent m'appel et me dit " Yo j'ai une bonne nouvelle pour toi, il faut que l'on se voit très rapidement "

J'etais au city stade avec deux, trois potes du centre à ce moment là, du coup je les laisses prend un taxi et rentre au centre.

Bon il devait être au alentours de 17h quand je suis arrivé là bas, je vois du coup Momo dans sa voiture (oui j'appel mon agent Momo, 🤣 normalement avant de passer pro nous n'avons pas d'agent mais Momo est ami de longue date de mes parents alors disons qu'il est mon agent depuis un moment et puis si ça peut lui donner un coup de pouce de m'avoir comme poulain dans son écurie 😉)

Bref on se salut, on papote un peu puis forcément je lui demande qu'est-ce qu'il me voulait et la bam les gars il me dépose pas un contrat pro sur le tableau de bord pour 5 ans avec le Real Madrid.... 😱😱😱

Équipe de coeur depuis que je suis jeune, j'ai toujours rêver d'y jouer déjà d'y être au centre c'est merveilleux mais d'avoir la chance d'évoluer avec le plus grand ! Et au côté des plus grand ( me prenez pas trop pour une groupie mais CR7 repeignait de ses poster les murs de ma chambre 😌) bref, se gars est l'exemple même de ce que je veux surpasser mais, je suis aussi un fan invétéré de Messi sachez que dans un débat entre amis je trouve toujours mille et un prétexte pour défendre les deux 😅

Enfin voilà je commence la saison, je ne joue pas beaucoup mais j'essaye d'être à 200% quand je suis appeler sur le terrain, d'ailleurs avec zizou sois t'es titulaire ou réserviste mais il me fais jamais allez sur le banc 😂 donc je reste en tribune bon forcément je vibre quand on gagne et quand on perd je m'énerve, mais la saison commence mal nos résultats sont pas top j'apporte ce que je peux sur le terrain quand je joue et en général je fais tout pour qu'on gagne.

Mais il n'y a pas que ça, l'équipe ne vas pas fort on vise une troisième ligue des champions consécutives mais le groupe est loin d'être solidaire et est plus divisé que jamais ceux qui soutienne Bale parce qu'il est de plus en plus jaloux de l'importance que certains joueurs on pris dans le vestiaire par rapport à lui et surtout au yeux de Zidane, d'autre on du mal avec l'ego de CR7 et commence à le critiquer par son faible rendement sur le terrain tout le monde le vois sur la fin mais pas moi, je sais que ce n'est que passager ! Il m'apprend énormément et même sur le terrain c'est vrai qu'il rate mes passes décisive mais je suis là pour convertir les siennes. Non pour moi c'est un immense bonheur d'être avec lui et tout les autres, Varane aussi est super ! J'ai un peu plus de mal avec Isco mais c'est qu'on ne se connaît pas. Et le plus drôle du vestiaire c'est Marcelo.

Puis arrive le mois de Décembre, les choses ne s'ameliorait pas du tout. Le groupe est totalement diviser et sur le plan collectif ça se ressentais beaucoup, puis quelque temps après, en fin de match en rentrant du vestiaire suite à un match ou je n'ai vraiment pas été à mon meilleur niveau c'est avec Bale que je me suis pris la tête, on en est venu au mains bref je l'ai remis à sa place, ce pauvre connard ne fait que de la merde sur le terrain et qu'il est tout le temps blesser bref c'était décider je demanderais mon prêt dans les prochaines semaines. Car pour moi rien n'allais plus, je ne jouais pas assez pour aider l'équipe et c'était invivable dans l'équipe.

Il faut savoir que cette demande de prêt m'a été refusé, le coach pensait réellement que je pouvais apporter cette régularité au groupe, que j'étais la pépite de demain et qu'il n'avait jamais vu un joueur comme moi " blablabla " non ce qu'il m'a fait rester c'est le groupe. Un soir Ramos et Cricri ont inviter tout le monde à manger chez Sergio et c'est la que tout s'est améliorer nous nous somme parler, excuser et entendu bref le mois de Janvier allait être décisif pour nous tous avant de se faire larguer en liga en pointant a la 6 ème place, en se battant pour la LDC et la copa rien n'était encore jouer le Barça qui était lui 5 ème nous devions nous bouger.

La saison se termine, le bilan collectif n'est pas aussi bon qu'on le désirais en liga nous avons pointé à la 3 ème place du classement, afin de nous permettre de jouer la LDC l'année suivante alors que d'ailleurs dans celle-ci notre parcours c'est arrêter en finale cette année que je n'ai pas jouer forcément, nous avions remporter la Supercopa et bien-sûr la copa de espana alors notre saison n'est pas aussi satisfaisante que nous le voulions mais nous avons fais du chemin pour en arriver là !

Individuellement j'ai marquer de sur mon empreinte au Real, terminant soulier d'or avec 28 buts dont 23 en liga durant ma premiere année pro mais je sens qu'un cycle se termine ici et qu'il est le temps pour moi de partir c'est d'ailleurs sur les conseils des plus vieux du vestiaire que je décide au mercato estivale de demander mon transfert.

Car c'est ici que tout commence !

Bilan de fin de Saison collective
_______________________________

Coupe des champions: Finale perdu

Supercopa: Gagné

Copa de Espana: Gagné

La Liga: on a finis 3 ème du classement et c'est VILLAREAL qui a remporté le championnat suivis de l'Athletico et de Séville en 4 ème le Barça a finis 7 ème 😅

Bilan individuel:
________________

Homme du match: 6
Équipe de la semaine: 4
Joueur du mois: 0
Ballon d'Or: NON
Soulier d'Or: OUI

spoawks
spoawks
MP
24 juillet 2018 à 19:34:47

Deuxième saison Bayern (Prêter au FSV Mayence 05) 2018/2019
(Général joueur 82/ 20-21 ans ):

Difficulté Champion
__________________

Note: 8,5

MJ: 32

V: 26

N: 5

D: 1

B: 61

PD: 21

Carton Jaune: 0

Carton rouge: 2 😅 oups

_____________________________

Chapitre II pt 1: Du Coq à l'âne
_____________________________

Été 2018 la France est Championne du monde, j'ai d'ailleurs appelé mon pote Raph pour le féliciter.

Mercato lancé, toujours au Real malgré que mon transfert est été accepté je ne reçois aucune offre, enfin bon, je laisse du temps au temps je me dis qu'après une longue saison plein de rebondissement je peux passer mes vacances tranquillement avec mon frère et mon père à Agadir ou j'ai pu d'ailleurs rencontrer Anwar Al Fassi, un compatriote de la liga.

Bref, le temps est venu de revenir de repos on est au mois d'août et toujours aucune offre qui pointe le bout de son nez, je commence à psychothé en même temps je rêvais ou quoi ? Je n'ai pas fais une saison du tonnerre non plus, ou en tout cas pas assez pour qu'on s'intéresse à moi. Je reprends l'entraînement de plus belle car je n'ai pas participé à l'inter-saison. Les semaines passes et le mercato va bientôt se terminer le coach me confie ouvertement que tant que je suis sur la liste des transfert je ne jouerais pas tant que mon avenir sera incertain au sein du club.

Je prend mon mal en patience, je me bute à l'entraînement conseillé et supervisé par Cristiano je m'améliore très rapidement. J'arrive avec lui le premier et je repars même après lui ! Je dois devenir le meilleur quoi qu'il se passe si je ne pars pas je regagnerais ma place sur ce terrain ! La presse me critique sur mes choix et sur ma façon d'agir avec le club, j'essaye de ne pas trop les écouter je suis qui je suis, quelqu'un d'entier de franc et je désire plus que tout toucher mon but. Leurs critiques me rendront plus fort !

Dernier jour du mercato il reste 28h avant sa fermeture, je n'ai pas reçus d'offre je suis chez moi, je me repose, je réfléchis seule dans ma bulle en me posant un milliard de questions sur la saison prochaine au sein du club, le Real n'est pas encore fait pour moi même si au seins du vestiaire tout s'est arrangé et que la bonne entente bat son plein, je n'ai pas encore les épaule pour ce club, pour le porter vers la gloire je suis réaliste et j'ai besoins de temps de jeu la ou ici la concurrence à mon poste est déjà pas mal bouché avec le retour de Morata ou évolue le meilleur joueur du monde Cr7 et Benzema, tout ça je le sais mais tant pis je n'ai pas le choix pour l'instant l'année prochaine je prouverais au monde entier que Yoann Carvalho à tout du meilleur joueur de demain...

Puis Momo m'appel il reste 23h avant la fermeture du mercato, on papote un peu me demande comment va mon moral je lui explique, il a l'air de compatir mais un blanc s'installe et il me dis qu'il est désolé mais que le club me libère...

Désespoir c'est terminer je suis foutu....

Puis ce con d'un ton chantonnant me fredonne que le Bayern Munich est en pourparler avec le Real pour me faire signer dans les heures qui suivent !!! J'explose de joie, saute sur mon lit comme un gamin de 10 ans et crie au téléphone à quel point il à gérer !!!

Dans les heures qui ont suivis j'étais Bavarois, je prend l'avion de nuit j'arrive et rencontre le coach il m'explique que ma présentation a mes coéquipier se fera demain durant l'entraînement et dans la semaine à la presse.

Le lendemain je rencontre tout le monde, l'équipe à l'air sympa je vois encore de grand nom sur le terrain je suis fasciner, James Rodriguez sympathise directement avec moi, ça me plait bref nous allons manger et je suis convoqué dans le bureau du coach il doit me parler.

Bon tout exciter je me dis qu'il va me parler des objectifs que je vais avoir dans la saison, et ceux du club c'est donc sereinement que j'arrive dans son bureau. Puis au cour de notre entretient je lui explique toute ma gratitude et que je compte évoluer au plus haut niveau au sein du club et qu'il peut compter sur moi sauf qu'il m'arrête et me coupe nette en me mettant sous les yeux trois contrat de prêt de 2 ans ! Je n'y étais pas préparer... Complètement déçus je balbutie, je ne sais pas quoi répondre il m'explique alors que ce n'est pas contre moi mais qu'avec le CA ils ont décider de me faire grandir dans un club avec moins de pression et des objectifs à ma hauteur... À ma hauteur ! J'avais envie de lui balancer les dossier dans la gueule je viens ici pour relever un grand défi et lui me balance que je ne suis pas prêt pour le Bayern alors que le Real comptais me garder à la base, je le prend mal mais ne réagis pas, je lui fais comprendre que je suis déçus mais que je releverais le défi alors je choisis une offre, celle du FSV Mayence 05 qui est une équipe de Bundeliga mal classé en général. C'est dans l'optique de lui faire comprendre l'erreur qu'il faisait. Mon objectif, passé du Coq à l'âne c'est a dire du plus grand club du monde à un club au palmarès pauvre et de leurs apporter toutes mes qualités en l'espace de ses deux prochaines saisons afin de les faires évoluer en haut de l'affiche, et ainsi leurs faire tout gagner.

_________________________________

Chapitre II pt 2: De l'ombre à la lumière
_________________________________

J'arrive trois jours après ma signature au club, je rencontre l'entraîneur Enrich Göze, il m'a mis tout de suite à l'aise et m'a parler comme si que j'étais son propre fils,
très amicale il m'a présenter à tout mes coéquipiers qui je ne le cache pas ont été très chaleureux avec moi, bizarrement je me suis sentie chez moi et que ma place finalement était peut être ici.

Premier match de la saison contre wolfsburg nous les avons battus 5-1, mon année commençais parfaitement avec une passe dé et un triplé. Sans mentir nous avons enchaîner les victoires la relation que j'avais avec mes coéquipiers était tout simplement parfaite, seul un coéquipier ne m'encadrais pas et c'était Muto l'ancien buteur titulaire...

Décembre est arrivé nous étions 4 ème du classement avec peu d'écart de point le Bayern était premier le second était Dortmund et le 3 était Shalke, nous somme partis en repos, je suis rentrer voir ma famille en Seine et Marne, en France un retour au source est toujours bon à prendre Momo était là aussi c'est d'ailleurs la semaine de Noël qui m'a parler de quelque chose que je n'avais pas en tête, qu'à vrai dire cette dernière saison que je n'avais pas du tout songer... Étant de double nationalité pour qu'elle équipe j'allais porter le maillot en équipe Nationale....

Un soir de la semaine je me suis balader avec deux amis a moi d'enfance Alexandre et Guillaume, ce dernier n'étant pas trop porter vers le foot mais seulement quand grande compétition il y a ne m'a pas vraiment aiguiller et quand a Alex, bah il m'a demander quel challenge j'aimerais relever.

C'était une question difficile, la France avait déjà un palmarès bien garnie désormais ayant été championne du monde à deux reprise plus championne d'Europe mon choix aurait certainement du se porter vers elle, surtout que ma mère pure Française qui me voyait comme le messie aurait certainement rêver que je joue pour son pays mais je ne savais pas trop, le Portugal à tellement de qualité et c'est un pays où j'y rêve de finir mes jours, j'ai toujours été plus attiré par se coter de mon père que celui de ma mère et je pense que ce serait aussi une façon de rendre hommage à mon père... Enfin bon je ne sais pas, la question ne se pose pas après tout je n'ai pas encore été convoqué alors que les éliminatoires pour l'euro 2020 approche a grand pas.

Les vacances se termine et nous reprenons l'entraînement en début de mois de Janvier, l'équipe reprend de plus belle et on arrive au jour que j'attendais n'ayant pas pu jouer sur blessure au match allez que l'ont avais perdu 3-2 contre eux je comptais faire la misère, que dis-je nous comptions écraser le Bayern.

Ce jours là j'ai mis un quadruplé, dont une retourné acrobatique. Nous l'avons remporter 5-2.

À la suite de ce match il m'a fallut 4 jours pour que " l'ancien " (Enrich oui c'est mon petit surnom pour lui ça le fais marrer alors il m'appel le puceau 😂) soit contacter par Fernando Santos, Ah ! Oui ! Je ne vous l'avais pas dis, j'avais finalement décider de jouer pour le Portugal, je reprendrais le flambeau laisser par Cricri et promet de donner à mon pays son premier titre Mondiale.

L'année à continuer, en sélection tout comme en club nous avons assurer, et sans modestie j'ai fracasser les cages adversaires cette saison je tournais à minimum un doublé par match et une passe D tout les 3-4 matchs. Muto nous a sauvé en fin de saison en demi-finale le l'Europa League il à mis le but du 4-3 en prolongation (bizarrement a partir de ce moment là on s'est tres bien entendu 🤔) et nous avons également remporter la finale, nous somme arriver 1er à égalité du championnat avec Dortmund avec 75 point chacun, mais departager sur le nombre de buts passé, bon j'avoue j'y ai été un peu pour quelque chose j'ai marquer plus d'une quarantaine de buts en championnat et 61 buts et 21 passes D tout matchs confondus. Puis avant que je parte avec la sélection il s'est passé l'impensable, Mr. Göze est mort d'une crise cardiaque la veille ou nous devions fêter avec mes supporter au stade la victoire de l'Europa League. Nous avons tous été sous le choc puisque personne ne pouvait s'y attendre et moi j'étais d'autant plus triste alors que ce monsieur aurait eu tout pour devenir mon Ferguson.

C'est le 26 juin 2018 qui ont eu lieu ses obsèques, je me revois cette année mon nom scander par les supporter, l'Ancien m'avait permis d'avoir tout ce dont je rêvais, il avait foi en moi et en mes capacités tout au long de l'année même quand j'en pouvais plus il me poussait toujours à aller plus vite frapper plus fort être plus précis plus technique mais aussi plus humain, c'est homme m'a fait mûrir. Si aujourd'hui je rentre dans le succès avec la tête sur les épaules c'est grâce à lui. Je n'oublierai jamais ce qu'il a fait de moi et la personne qui l'était chacun rejoins un monde meilleur. J'aspire à penser qu' à cet instant que nous somme passer tout les deux de l'ombre à la lumière.

Bilan collectif:
______________

Bundesliga: Premier à égalité 😎

DFB Pokal: 3 ème tour

Europa League: Finale gagner

Bilan individuel:

Homme du match: 17

Équipe de la semaine: 6

Joueur du mois: 2

Joueur de l'année: NON

Soulier d'Or: OUI

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : _math10_, Supertialex2, Milka-boy
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres
Micromania PS4 0.99€ Micromania PS4 0.99€ Cdiscount PC 11.50€ Cdiscount PC 11.50€ Micromania Switch 14.99€ Micromania Switch 14.99€
Marchand
Supports
Prix