Menu
Radial-G : Racing Revolved
  • Tout support
  • PC
  • PS4
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Radial-G : Racing Revolved  /  Tous les forums  /  Forum Radial-G  / 

Topic Vengeance à la Célestin

Sujet : Vengeance à la Célestin

1
Brumiaire
Brumiaire
MP
07 août 2019 à 14:37:35

I°/ Prélude

Dans ce récit VOUS êtes un jeune malfrat nommé Célestin. Célestin avait grandit pendant la résistance, fils de mafieux renommé, il grandit dans une certaine luxure. Mais en 44, au moment de la libération, un événement tragique le frappa.

Il avait alors 6 ans et n'était franchement pas très grand. Lui et son grand frère Raymond, son aîné de 10 ans, s'amusaient à jouer au chat et à la souris. Leur maison, ressemblant plus à un manoir, était adéquat pour ce genre de choses. Raymond lança le décompte, Célestin lui partit se planquer dans un vieux placard du salon. Il entendit son frère prononcer un 4, et puis seulement un cri et un bruit, celui d'un contact entre un membre humain et un objet.

Peut-être que ce coquin de Raymond avait commencé à chercher avant la fin du décompte et s'était heurté l'orteil à un coin de meuble? Cela lui importait peu, il était sûr de la qualité de sa cachette. Il attendit, il ne se passa rien, mais il ne sortit pas. Quelques temps après il entendit des sanglots étouffés, provenant de devant le placard. Puis des voix, dont celle de son père. D'elle sortit ces mots: « Je te faisais confiance gros fredo,tu étais comme un frère pour moi ». Ensuite plus aucun mots, seulement trois tirs, lourds, efficaces.

Célestin comprenait et ne comprenait pas à la fois, il resta figé, tremblant dans son placard, puis se décida à sortir. La scène devant lui était horrible, des corps, allongés et tous troué au niveau du front. Il s'approcha du corps de sa mère et lâcha ces mots avec sa voix aiguë et tremblante, « Moman, moman, pourquoi t'es morte moman ?».

Brumiaire
Brumiaire
MP
07 août 2019 à 14:38:33

Chapitre 1

Paris, 1956.

Au bord de la Seine se tient un jeune homme aux yeux et cheveux noirs. Il porte une casquette de jockey grise et une veste assortie. Il tient en bouche une cigarette, qu'il allume avec une allumette de sa main gauche. Il contemple le fleuve et les bateaux, les pêcheurs et les enfants jouant près de là.

Mais son attention, qui est également la votre se porte sur une jeune fille, une rouquine très bien habillé, sans doute une bourgeoise. Vous la reconnaissez, c'est en réalité la fille du plus grand malfrat et baron de l'héroïne dans cette ville, le gros fredo, ou bien fredo le gros, ou plus simplement le maître de Paris. C'est cette homme qui tua votre famille il y a douze ans, et vous força à changer d'identité. Votre plan est de vous approcher de sa petite fille chérie et de réussir à gagner ses faveurs afin d'au final obtenir votre vengeance tant attendue. Mais pour cela il faut tout d'abord l'approcher, et parler aux femmes est l'un de vos points faibles...

1) lui dire bonjour
2) Sortir une phrase d'accroche apprise de votre copain Gérard.
3) la bousculer puis s'excuser
4) payer quelqu'un pour la tabasser puis venir à sa rescousse

Message édité le 07 août 2019 à 14:38:51 par Brumiaire
moulesduleonne
moulesduleonne
MP
07 août 2019 à 14:41:56

4) + la tabasser avec les autres mecs en étant déguisé

Brumiaire
Brumiaire
MP
07 août 2019 à 17:38:22

Chapitre 2

Vous avancez donc vers la jeune fille et la bousculez violemment dans le dos la faisant tomber dans la Seine. Puis, voyant qu'elle se noie vous sautez et la sauvez avec difficulté et grâce à l'échelle parce que bon, la musculature c'est pas vraiment votre point fort hein.

Après lui avoir fait un bouche à bouche où vous en avez profité pour l'embrasser, coquin que vous êtes, elle revient à la raison et vous remercie en vous invitant à boire un verre avec elle au café en face. Après qu'elle vous est remercié, vous discutez de tout et de rien et découvrez qu'elle entretient une relation très fusionnel avec son père et qu'elle lui voue une admiration quasi-sectaire, excusant chacun de ses gestes et crimes qu'il a commis par le passé, même les meurtres et les assassinats . Ne sachant que dire, car vous êtes timide et introverti de nature, vous acquiescez à chacune des affirmations de la jeune fille puis, au bout d'une heure elle vous regarde avec un air coquin puis elle vous chuchote "Tu aimes être dominer hein?" tout en appuyant avec son pied droit, déchaussé de son soulier, sur votre sexe.

1) Vous répondez oui
2) Vous répondez que vous aimeriez lui LICKER ses FEETS durant la FUCKSESSION
3) Vous la plaquez sur la table et vous la z+v devant tout le monde :noel:
4) Vous répondez que vous aimez dominer

Loki_San
Loki_San
MP
07 août 2019 à 21:06:45

3) Vous la plaquez sur la table et vous la z+v devant tout le monde :noel: au moins elle tombe sous le charme :cool:

moulesduleonne
moulesduleonne
MP
08 août 2019 à 00:07:32

Ayaa :rire:
J'hésite grave entre la 2 et 3 :hap:..
Bon allez la 3 aussi ça risque d'être magique https://image.noelshack.com/fichiers/2018/27/4/1530827992-jesusreup.png

Loki_San
Loki_San
MP
08 août 2019 à 10:42:17

Le 08 août 2019 à 00:07:32 moulesduleonne a écrit :
Ayaa :rire:
J'hésite grave entre la 2 et 3 :hap:..
Bon allez la 3 aussi ça risque d'être magique https://image.noelshack.com/fichiers/2018/27/4/1530827992-jesusreup.png

avec sasma tout est magique :rire:

Pluvose
Pluvose
MP
08 août 2019 à 23:34:48

Chapitre 3

(Partie Spaatz)

Empris d'une passion soudaine, vous vous levez alors qu'une érection de monstre dérange le palais de votre slip. Vous décidez que vous voulez baiser cette fille, cette rouquine encore trempée dans les deux sens du termes qui ne connaît pas votre nom. Mais vous ne voulez pas le faire n'importe quand, comme disait Hitler, c'est maintenant ou jamais.

Et alors que des gens de bonnes familles dégustent leurs cafés tranquillement, vous criez « lève toi salope que je m'occupe de tes trous ». Elle obéit, levant son joli petit cul et vous regardant d'un air à la fois stupéfait et excitée. Malgré que vous ayez attiré l'attention de tout le café avec ce cri, vous décidez de dégainer votre engin sans vergogne, devant tout le café.
La « salope » fixe votre engin, ne sachant pas quoi faire. Vous décidez de remédier à son manque d'action en la plaquant sur la table et en allant fouiller sous sa jupe afin d'écarter sa culotte pour débloquer l'entrée. Votre bite rentre, et vous commencer à donner des coups de hanches, le cul à découvert. Les spectateurs n'étant pas préparés à ce genre de situation se contentent de couvrir les yeux des enfants et d'émettre des petits bruits d'indignation. Ça se passe ainsi pendant à peu près 30 secondes, durant lesquelles vous perdez votre virginité et êtres envahis d'une grande envie d'ejaculer.

Mais monsieur Jacques, père de trois enfants et veuf, n'a pas assez de mains pour bloquer le spectacle à ceux ci. Il décide donc en ne voyant personne intervenir, de se lever et de mettre fin à tout cela lui même. Il avait la cinquantaine et était un homme de fort poids mais de petite taille. Il n'avait plus comme poils sur la tête que ceux de sa moustache bien entretenu.
Agissant en héros protecteur de l'innocence, il se jette sur vous pour vous plaquer au sol. Étant trop concentré sur le fait de démonter une chatte, et trop distrait par les cris de la rousse qui étaient les suivants : « Oh oui prends moi mon gros nigaud », « Ahaha t'arrêtes pas », « Baise ma chatte devant tout ces marmots » et « Baise moi comme tu baiserais edith piaf », vous êtes pris par surprise par le vieil homme.

Vous êtes violemment retirés de la chatte chaleureuse de votre dulcinée et manquez de vous briser le chibre en deux. Sans comprendre comment vous êtes au sol, le moustachu a du mal à se relever, il glisse vers le bas, et vous vers le haut, l'inévitable arrive. Quand il fut au niveau de votre bassin, votre pénis qui frôlait presque sa bouche se déchargea comme un canon. Les enfants de monsieur Jacques, assis non loin du lieu de l'incident, virent leur paternel se faire recouvrir les yeux, le nez et la moustache d'un liquide peu commode.

1) vous barrez en courrant aussi vite que possible
2) essayer de tabasser le vieux
3) demander à la rousse de lécher le visage de l'homme
4) dire « pardon ».

moulesduleonne
moulesduleonne
MP
09 août 2019 à 00:45:20

Bordel :rire:
« Baise moi comme tu baiserais edith piaf »,
tu dzvrais la mettre sur le 1518 ou 1825 ce serait super drole :hap:
Allez la deux, ce WK t'a empêché de la baiser :hap:

Loki_San
Loki_San
MP
10 août 2019 à 10:42:40

Le 09 août 2019 à 23:52:06 toinix11 a écrit :
post sans avoir lu

tpd

Brumiaire
Brumiaire
MP
11 août 2019 à 00:18:32

Chapitre 4

Suite Sasma

Vous vous reculez alors un peu, regardant plus en largeur la scène qui s'offre à vous. A l'arrière vous pouvez voir les minots de Monsieur Jean effarés et abasourdis de la situation. A votre droite vous pouvez voir la fille de Gros Fredo, souillée, se rhabiller et s'en aller un peu plus loin vous attendre. Enfin à votre gauche, vous pouvez apercevoir un journaliste prendre en photo ce Vaudeville. Le serveur arrive alors avec un seau d'eau et le balance à la figure de Monsieur Jean. Grave erreur, le sperme que vous avez lâché se durcit alors et Monsieur Jean se retrouve désormais avec une toile de sperme blanche sur sa figure. Reprenant ses esprits et se touchotant la tête afin de voir si cette situation, cocasse certes, est bien réelle, il vient ensuite juste devant votre nez et beugle alors un cri de rage. Il vous met une droite que vous esquivez par réflexe. Il tente ensuite de vous assénez un uppercut, que vous esquivez, puis vous contre attaquez en lui infligeant une mitraillette à 15%. A terre, vous le frappez au sol, tel un chien battu, devant ses enfants. Puis vous sortez votre braguette et lui pissez dessus en regardant ses enfants.

Après cela, sous les rires moqueurs des passants, la plus âgée des trois enfants, qui a 20 ans et s'appelant Apolline, vient se blottir contre vos bras et part avec vous rejoindre la fille de Gros Fredo que l'on nommera Armelle. Avec elles deux, vous allez dans votre masure et vous faites plus ample connaissance autour d'un scotch de bas étages, acheté (enfin, on vous a fait une reconnaissance de dette) à l'épicerie. Suite à cela, vous apprenez que Gros Fredo est appelé à se rendre aux champs de courses de Vincennes ce Dimanche, en compagnie de son second. Sa fille vous y invite en tant que futur beau-fils et vous donne l'occasion de faire la rencontre de l'assassin de vos parents.
Vous avertissez votre ami de toujours, Saturnin, que vous avez l'occasion de vous venger de Gros Fredo. Saturnin, en bon ami, propose de venir apporter son aide.

1/ Accepter et aller avec Saturnin aux courses
2/ Décliner
3/ Ne pas aller aux courses et attendre un meilleur moment

Brumiaire
Brumiaire
MP
11 août 2019 à 00:24:50

Erratum:
Ligne 15-16: Ce n'est non pas la fille de Gros Fredo mais celle de Monsieur Jacques

Brumiaire
Brumiaire
MP
30 août 2019 à 22:00:37

(Partie Spaatz)

Le soleil brille avec toute sa splendeur par delà la ville des lumières. Quelques nuages blancs sont présents près de cette étoile jaune et fière, jaune et fière tout comme votre ami Saturnin. En effet celui-ci est issu d'une grande lignée vietnamienne, qui s'installa en France dans l'entre deux guerres pour servir de main d'oeuvre pas chère. Malgré son comportement non chaland et joyeux, vous savez d'expérience que dès que quelqu'un lui fait un commentaire cocasse sur ses origines et en particulier sur ses petits yeux, il a tendances à craquer et à dévoiler ses pouvoirs de bagarreur du dimanche.

Vous savez cependant que Gros Frédo, l'homme qui a été assez rusé pour trahir votre père devait être quelqu'un d'assez raffiné et non pas un beauf qui aime se foutre des jaunes devant eux. Et c'est pour cela que vous ne virent que des avantages à accepter la proposition de Saturnin, surnommé « Ching Chong Nem » lorsqu'il a le dos tourné.

Vous le rencontrez près du champs de course où vous devriez rencontrer votre futur beau père. Mais quelque chose vous frappe directement l'oeil à propos de votre vieil et fidèle ami, il arbore une moustache carrée et porte des lunettes rondes, tout en étant habillé en costume cravate, un qui n'était clairement pas taillé pour lui qui plus est.

Vous: Saturnin c'est quoi ce bordel ? On va aux courses pas au cirque.

Saturnin en souriant: Ahah, très drôle. Je sais ce qui te préoccupe, ne t'inquiète pas je ne te volerai pas ta nouvelle amoureuse, pas comme la dernière, il riz
En effet, Ching Chong Nem avait eu l'occasion de baiser une fille dont vous étiez éperdument amoureux. Vous le détestiez pour cela à l'époque mais vous avez peu de temps après appris que cette fille travaillait en tant que prostituée, ce qui explique comment Saturnin a pu la mettre dans son lit. Sachant que c'est peine perdue que d'essayer de faire comprendre à Saturnin qu'il était ridicule, vous décidez de rentrer sans dire un mot avec une cigarette en bouche, ce pendant qu'il vous suit.

En essayant d'accéder aux sièges des richoux, vous tombez nez à nez avec deux bonshommes costauds et chichement habillés.
Gros chauve 1 : Halte

Gros chauve 2: On ne passe pas

Saturnin: Pourquoi ?

Gros chauve 2 * en regardant gros chauve 1*: Hm...Parce que c'est ainsi

Saturnin: Vous ne vous posez donc pas de questions ? Vous acceptez chaque ordre et choses car « c'est ainsi » ? Vous voulez dire que si les femmes font le ménage, que les homosexuels vont à Cayenne c'est parce que c'est comme ça que ça doit être ? Que tout a son utilité ? Qu'on a besoin des bourgeois pour vivre ? Que si les étoiles s'allument c'est parce qu'elles sont à quelqu'un nécessaires ?
Interrompant le discours de Ching Chong Nem, vous leur montrer la lettre officielle d'invitation rédigée par Gros Fredo himself, qui vous sert de passe. Les deux chauves ignorent Saturnin, analysent la lettre et s'écartent pour vous laisser passer.

Vous montez et vous voyez un bonhomme à la moustache carrée et grise, souffrant d'une calvitie légère. À côté de lui est assise la bonasse que vous avez pris devant tout un restaurant, elle sourit en vous voyant arriver. Il vous regarde, mais seulement brièvement. Son attention se porte directement sur le Viêt qui marche à vos côtés.

Gros frédo: Lequel de vous deux baise ma fille ? Le pauvre con qui a des billes à la place des yeux ou le type mal coiffé ?

Vous remarquez que le visage de Saturnin se crispe en étendant la remarque, mais vous décidez de ne pas le confronter la dessus.

Vous: C'est moi le nouveau copain de votre fille

Gros frédo fixant Saturnin : Bah alors il a quoi ching chong ?

SaturninLes larmes aux yeux: Je ne trouve pas ce genre de remarques appropriées

Gros frédo Tirant ses yeux et imitant un mauvais accent chinois : Jé né tlouve pa ssa apropriéeuh

1) Casser la gueule de Frédo, malgré la présence de ses gardes

2) Se moquer de Saturnin afin de se rapprocher de Gros Frédo

3) Ne rien faire

4) Faire une blague sur les yeux de la rouquine pendant les gorges profondes

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Kusama, Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Rakuten PS4 19.90€ Fnac Marketplace PS4 27.00€
Marchand
Supports
Prix