Menu
The Elder Scrolls V : Skyrim
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • PS3
  • 360
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS

Sujet : [Fic] Une vie d'élu

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Newradion44
Newradion44
MP
05 juin 2021 à 18:47:55

"Sa forme globale était humanoïde, mais sa stature était trop trapue, ses bras étaient trop longs, et sa tête était trop allongée pour correspondre aux caractéristiques d’un être humain"

Ça m'a fait penser au créature souterraine dans les précédentes fic :hap:

C'était donc un daedra alors dans celle ci ?

:noel:

Excellent chapitre

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
05 juin 2021 à 19:06:29

Alors, pour être honnête, les créatures que Sedris rencontre dans les souterrains de Lonsanglot, non pas du tout. Il ne s'agit pas de Daedras, mais simplement d'une espèce animale vivant exclusivement sous terre, dans de profondes galeries.
A la fin, Sedris croit reconnaitre en elles quelque chose de profondément humain, et donc le récit sous-entend qu'il s'agit finalement d'une branche de l'humanité qui est depuis très longtemps (plusieurs milliers d'années) revenue à un état quasi primitif. Ils sont intelligents, savent établir des stratégies, comprennent le langage humain et parviennent même à le reformuler de vive voix. On suppose qu'ils étaient autrefois des hommes ou des elfes et que d'innombrables générations passées sous terre les ont en quelque sorte réduit à l'état d'animaux.

Je suis jamais rentré dans les détails parce que j'estime qu'un petit mystère est toujours plus sympa qu'une révélation bête et méchante qui casse tout l'imaginaire du truc, mais en gros, je le sous entendais assez nettement à travers les réflexions de Sedris.

Ici, il ne s'agit vraisemblablement pas de l'une de ces créatures. Quand à savoir de quoi il s'agit exactement... Mystère... :hap:

Newradion44
Newradion44
MP
05 juin 2021 à 21:30:40

Oui c'est ce que je voulait dire mon black. J'avais compris le message subtil :hap:

Ah donc la c'est un daedra :noel:

Un galopin peut être vu la description.

Remarque les galopins sont plus agressif il me semble :hap:

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
06 juin 2021 à 19:52:45

Je vais te dire la même chose qu'à la bonne époque:

Hmmmmmmm. :hap:

Newradion44
Newradion44
MP
06 juin 2021 à 20:21:30

Ah quand la suite ?

Je suis impatient :hap:

En plus je dois savoir si arsyn a lick les Feet :hap:

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
10 juin 2021 à 23:02:51

Chapitre 45: A Rome, fais comme les Romains - Partie 1.

-... j’étais censée enquêter sur la Confrérie Noire, mais je crois que je me suis quelque peu trompée… Commenta Ahnia d’un air dépité. Des portes d’Oblivion, ce n’est pas le fait de la Confrérie Noire pour sûr...
-Je crois que tout ça est lié, d’une manière ou d’une autre. Répondis-je. A la base, j’étais moi aussi censée enquêter sur la Confrérie Noire - du moins indirectement - lorsque je suis tombée sur ma première porte d’Oblivion…

Cette information était quelque peu lacunaire évidemment, mais je préférais résumer mon enquête par “Confrérie Noire”, plutôt que de commencer à mentionner Nilvyn, Balsa, Martin, Eraldil et les autres, ainsi que les liens qu’on les soupçonnait d’avoir établi avec les pires organisations criminelles de tout le continent. “Confrérie Noire”, c’était plus simple à résumer, et surtout, c’était à la fois vrai et suffisamment évasif.
-Bon et sinon, tu vis où ? Enchaînai-je pour mieux changer rapidement de sujet.
-Oh, un petit appartement dans les faubourgs, plus loin au nord-ouest. Me répondit la Khajiit.
-Tu paies cher le loyer ?
-C’est pris en charge par le renseignement Impérial pardi…

La petite Ohme fit quelques pas dans la direction indiquée, la tête baissée, tel un petit enfant poilu abandonné à son triste sort. J’éprouvai aussitôt une bouffée de compassion, voire même de culpabilité en la voyant s’en aller ainsi, malmenée par la mission que lui avait confié l’Empire. Après tout, la petite Khajiit avait été recrutée par surprise, arrachée à son monde natal par un pouvoir qu’elle ne comprenait pas vraiment, et dont elle ne connaissait finalement pas grand-chose. L’Empire avait beau se prétendre le garant de la démocratie et de la liberté, la vie en son sein n’était pas facile pour autant. Les lois y étaient rudes, le train de vie stressant. La sécurité et la modernité n’étaient pas gratuites. Elles se payaient chers… Ahnia aurait-elle accepté d’être recrutée par les services de renseignements Impériaux si elle avait su dans quelle spirale elle se retrouverait embarquée ? Il ne s’agissait pas seulement de sa mission, ou même des Fils d’Evos et de la menace qu’ils représentaient aujourd’hui. Pour la petite Ohme, c’était bien plus que ça. Elle avait mis les pieds dans un monde qu’elle ne comprenait pas, et qui la dépassait largement. L’Empire ne prenait pas en considération ses individus. Il n’écoutait pas ses aspirations, ses envies ou ses problèmes. C’était une superpuissance militaire et économique composée de plusieurs centaines de millions de numéros, et tous ces numéros devaient aller dans le même sens, servir la nation, travailler à son hégémonie. L’Empire n’avait que faire de l’individu, et il ne tolérait pas l’erreur, l’hésitation, ou même un simple retour en arrière. Le rejoindre, c’était embrasser ses lois et ses contraintes à vie.
Peut-être Ahnia avait fini par comprendre dans quel incroyable traquenard elle était tombée, maintenant qu’elle devait regagner son taudis dans l’indifférence générale, juste après avoir risqué sa vie pour le bien commun. Finalement, une existence simple en Elsweyr était-elle si terrible, en comparaison de ce qui l’attendait aujourd’hui ?
Je jetai un oeil en direction du nord-ouest, et éprouvai un pincement au coeur en n’y apercevant rien d’autre que des maisons archaïques et déglinguées à perte de vue. Était-ce donc ainsi que le renseignement Impérial remerciait ses agents de terrain, en les renvoyant dans leurs bidonvilles crasseux une fois leur sacrifice accompli ?
-Ta mission a changé. Lançai-je soudain à ma compagne. Je pense que ton appartement n’est plus sûr.

La petite Ohme s’arrêta, et se retourna vers moi.
-Que veux-tu dire ? Questionna-t-elle.
-Viens avec moi. J’ai mieux à te proposer.
-Mais…

La petite Khajiit eut l'air d'hésiter.
-Tu sais où je crèche, pas vrai ? Lui demandai-je.
-Le beau manoir Elfique ? Oui pour sûr, mais…
-Il est immense, et vide à plus de quatre-vingt-dix pour cents. Lui expliquai-je. On te trouvera bien une chambre.
-Mais je ne peux pas ! Rétorqua vivement Ahnia. Ce beau manoir est pour les forces spéciales de l’Empire. Ils ne m’autoriseront jamais à… !
-Ahnia, je suis capitaine dans le Régiment Autonome de Cavalerie, et toujours active dans les services de renseignement qui plus. Tu crois vraiment qu’ils refuseront si c’est moi qui en fait la demande expresse ?

Bon, certes, je m’avançais peut-être un peu trop sur ce point. Actuellement, je ne savais toujours pas vraiment jusqu’où je pouvais ouvrir ma gueule, et exiger des services, mais compte tenu de la situation, des choses que je savais, et des privilèges qu’on m’octroyait déjà, j’avais tout de même bon espoir qu’on ne me refuserait pas l'hébergement d’une collègue du renseignement. Puis tout de même, fallait pas non plus perdre de vue que ce putain de manoir, c’était essentiellement à la section Uriel qu’on le devait, et donc à moi. C’était tout de même nous qui avions sauvé le grand maître de la Morag Tong en Bordeciel, et lui qui nous avait offert cette planque en guise de remerciement. Le haut commandement aurait été bien gonflé de me faire chier parce que je décidais de ramener quelqu'un...
-Allez viens. Insistai-je. Tout va bien se passer, tu verras.

Nous prîmes la direction de l’ouest, et regagnâmes la grande artère sablonneuse qui traversait les faubourgs de part en part, droit vers le manoir Ayléide qui trônait juste à portée. Je profitai du trajet - nous avions beau être à pieds, nous n’étions finalement pas très loin - pour griffonner quelques mots sur le petit bloc note que je gardais toujours dans l’une des poches de mon gilet pare-flèches.
-Qu’est-ce que tu écris ? Questionna Ahnia en me regardant avec des gros yeux curieux.
-Mon compte rendu. Répondis-je distraitement.
-Ton compte rendu ? Couina la petite Ohme. Mais il faut monter un dossier, établir une introduction, un développement, une conclusion !
-Ça, ce sera ton travail. En ce qui me concerne, je n’ai plus vraiment ce genre de contrainte. Par contre, je tiens quand même à ce que Levus Mico soit directement au courant, dans les grandes lignes en tout cas, de ce qu’on a vu là-dedans. Et pour ça, une simple note suffit.

Et là, j’avoue que je ne m’étais pas foulée:
“Contact décédé. Odeur d’ozone dans les faubourgs tous entiers. Inspecter toute la région. Porte ouverte dans la maison, présence manifeste d’une entité daedrique. Danger immédiat. Pas vérifié. Urgent !!!”

Je relus le petit bout de papier plusieurs fois, histoire d’être sûre que j’y avais mis l’essentiel, et que ce serait compréhensible par mon ancien supérieur hiérarchique. Je pliai ensuite la petite note, sous le regard attentif d’Ahnia.
… Qui me dévisageait avec insistance.
-Mais… Arrête de me regarder comme ça. Commentai-je, mal à l’aise. C’est malpoli tu sais ?
-Oui, pardon ! S’excusa aussitôt la petite Ohme, avant de tourner la tête dans une autre direction.

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
10 juin 2021 à 23:03:13

Bon, par contre, j’étais désormais confrontée à un autre problème: comment prendre contact avec Levus Mico ? En Cyrodiil, ce cas de figure ne s’était jamais posé, mais ici, dans le trou du cul du monde ? Et je savais pertinemment bien qu’Ahnia ne me serait d’aucune utilité sur ce coup. Elle était une agent de terrain après tout, ses informations devaient être volontairement limitées.
Je réfléchis durant plusieurs secondes, promenai vaguement mon regard sur les maisons alentour, puis fus soudain prise d’une étrange idée.
-Aaaaaah là là… Où sont les spectres quand on a besoin d’eux ? Me lamentai-je en haussant exagérément la voix.

Une brève détonation retentit juste à côté de nous.
-On m’appelle ? Ironisa un individu encapuchonné en apparaissant dans un tourbillon de sable.
-Au moins maintenant, j’ai la preuve que vous me surveillez… Grommelai-je.
-Allons donc, le renseignement ne surveille pas ses propres collaborateurs, ça se saurait. Railla le mystérieux spectre, tellement emmitouflé dans sa tunique qu’il était tout bonnement impossible de discerner son identité.
-Tu peux rire, mais je suis persuadée que tu es surveillé par un autre spectre, qui est lui-même surveillé par un autre spectre, et que vos noms à tous sont prêts à être divulgués à un silencieux en cas de bavure de votre part.
-Naturellement. Répondit l’individu, qui semblait accepter son sort avec beaucoup de philosophie.

En même temps, rentrer dans le renseignement Impérial, c’était aussi accepter d’être un pion, et de vivre en permanence sur un siège éjectable. On passait notre vie à espionner les gens, et à liquider ceux qui allaient contre les intérêts de l’Empire. Comment aurait-on pu s’imaginer un seul instant qu’il en serait autrement pour nous ? Et bien sûr, les spectres et les silencieux étaient logés à la même enseigne, ils n’étaient pas dupes...
-Bon, donne ça à Levus Mico. Commentai-je en lui tendant mon petit bout de papier. C’est urgent.
-Autre chose ? S’enquit le mystérieux messager.
-Deux boulets frites et une bouteille de Surilie quatre cent trente-trois.
-Hilarant.

Et il disparut dans un nouveau tourbillon de sable, nous laissant seules au beau milieu de la rue, Ahnia et moi. Nous reprîmes notre marche sans plus de commentaires, traversâmes quelques rues ensablées, et débouchâmes dans le quartier d’apparence modeste qui cachait sous ses fondations le gigantesque manoir Ayléide.

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130068-acorigins-2021-04-05-13-04-18-71.jpg

Une planque exemplaire d’ailleurs. Ah ça, personne ne se serait douté que des dizaines et des dizaines d’opérateurs des forces spéciales de l’Empire s’y seraient cachés, si ces derniers n’avaient pas eu la brillante idée de déambuler en tenue militaire tout autour des lieux.
-Putain mais… ! Commentai-je, effarée par la scène que j'aperçus en arrivant devant la petite maison. Vous êtes sérieux bande de fils de… ?!
-D’où tu sors Othril ? Grinça Abnur Lex en me fixant d’un air mauvais.

Le chef de la section Weston tira sur sa pipe, et continua de me toiser attentivement, toujours affublé de sa superbe crête iroquoise et de sa grosse gueule de taré. Derrière lui, l’un de ses opérateurs dégueulait bruyamment, alors qu’à sa droite, Hastrel Velarius buvait péniblement son café, les yeux bouffis, la mine exténuée.
-Dure journée ? Plaisantai-je. Il n’est même pas midi pourtant. Et d’ailleurs, t’étais pas censé avoir repris ma zone de couverture toi ?
-Réponds à ma question et je répondrai à la tienne. Répliqua Abnur Lex.
-Avec ma jeune collègue ici présente, j’étais censée enquêter sur la présence d’une secte dans la région de Dune. Répondis-je. On a fini par trouver un indicateur mort, et une porte d’Oblivion ouverte.

Hastrel Velarius recracha son café, et Ahnia me colla un coup de pied dans le tibias en guise de protestation. Abnur lui, ne sourcilla même pas.
-C'est confidentiel ! Couina la petite Ohme d’un air offensé. Ils ne peuvent pas savoir !
-On est des putains d’opérateurs échelon un de l’Empire, on peut être au courant de beaucoup de choses. Rétorqua le chef de la section Weston. Et pour être tout à fait honnête, cette rumeur avait déjà fuité. C’était donc vrai, cette histoire de portail daedrique retrouvé dans une cave de Bruma-centre ?
-C’était vrai, j’y étais. Confirmai-je.

Je n’étais probablement pas censée dire ça. En fait, il y avait même beaucoup de chances que cela représente une faute grave eu égard de la mission qui m’avait été confiée. Mais j’en avais marre de mentir sans arrêt, et de trier les informations que j’étais censée donner à mes compagnons d'armes. Alors je lâchais un peu la bride, de temps en temps…
-Telrav a le don pour choisir ses opérateurs en tout cas, quand tu vois les bras cassés que je dois ramasser en contrepartie… Marmonna Abnur Lex. Vous avez tous un solide dossier au sein de la section Uriel, des compétences bien à vous, alors que moi... J'ai des mecs qui tiennent pas l’alcool, des Khajiits…

Hastrel Velarius lui jeta un regard en coin, puis reprit la dégustation de son café, les sourcils froncés. Derrière eux, leur collègue s’était momentanément arrêté de gerber, et cherchait désormais à reprendre son souffle.
-... pour répondre à ta question, on a eu un petit souci durant ton absence. Reprit Abnur. Un silencieux du renseignement - on a appris que c’était un silencieux par après - a déboulé de nul part et à buté un mec du quarante-troisième bataillon de cavalerie en plein milieu du ratissage de Dune-sud.
-Que… ! Hein ?! Bégayai-je.
-Attends. Témporisa l’Impérial en levant la main. Le problème, c’est que le silencieux n’a pas réussi à foutre le camp, et s’est fait démonter par les mecs du quarante-troisième. Un spectre a déboulé pour essayer de calmer le jeu, mais il s’est fait salement amocher lui aussi. Bref, ça a foutu un bordel monstre, ça s’est mis à gueuler de tous les côtés au niveau de la chaîne de commandement, et tout le ratissage a été interrompu. Après coup, on a appris que le mec qui s’est fait buter par le silencieux était un putain de Do’Traaji infiltré. Il avait été recruté six mois plus tôt à la caserne de Fort-Vontus, et avait fait toutes ses classes à Cyrodiil. Apparemment, il renseignait nos positions à ses frères d’armes.
-Et personne n’a rien remarqué avant ? Répondis-je. Putain c’est quand même fou !
-C’est les troufions de la cavalerie. Releva Abnur d’un air impuissant. Le recrutement prend n’importe qui ces derniers temps. C’est limite si ils vérifient ton nom et ton prénom avant de t’enrôler. Ça m'étonne pas tellement qu’ils soient passés à côté d’un terroriste infiltré.
-Mais ça veut dire qu’il peut y en avoir d’autres dans les rangs de la cavalerie ! Insistai-je.

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
10 juin 2021 à 23:03:36

Mon regard croisa celui d’Hastrel Velarius, qui me répondit aussitôt par un froncement de sourcils furibond.
-Meuf ! Sérieux ?! Vociféra le Khajiit.
-Ho, déstresse, j’ai rien dit ! Répliquai-je sur le même ton.

Mon ancien compagnon des sélections du RAC reprit une gorgée de café, les sourcils encore plus froncés. Il se mit même à marmonner des trucs incompréhensibles, bien que je soupçonnais grandement de quoi il était question.
-.. Hastrel, si t’as un truc à me dire… Le menaçai-je.
-Niquez vos mères sérieux ! S’emporta le Khajiit. Depuis que je suis ici, partout où je vais, on me regarde de travers, on me soupçonne, on me fait des réflexions ! Je peux pas faire trois mètres sans me faire emmerder ! Soit on me prend pour un blédard, soit on me soupçonne d’être un putain d’infiltré ! Et il va se passer quoi maintenant ?! On va me reprendre mes patchs du RAC et me foutre au cachot parce que je suis de la même race que ces enculés ?! J’ai pas choisi de naître Khajiit putain ! J’ai vécu toute ma vie en Cyrodiil, je suis un putain d’Impérial et je l’ai prouvé des millions de fois !

Je sentis Ahnia trépigner à ma droite. D’une certaine manière, elle devait comprendre le problème auquel était désormais confronté Hastrel Velarius. De mon côté, je fus tout d’abord prise d’une violente bouffée de colère. Pour qui se prenait-il au juste, ce petit trou du cul, à me parler ainsi ? Parce que je n’avais pas connu le racisme et la discrimination, moi, la Dunmer née dans un ghetto merdique de Cyrodiil, entourée d’Impériaux qui ne m’avaient clairement jamais considéré comme leur égale ?
D’un autre côté, je ne pouvais pas juger l’emportement d’Hastrel. Je comprenais sa colère, car elle résultait directement de sa profonde détresse. Cette guerre contre le terrorisme nous confrontait à des méthodes auxquelles nous n’étions clairement pas préparés. La guérilla menée par les Do’Traaji était loin de nous mettre véritablement à mal, certes, mais elle représentait malgré tout une menace permanente contre laquelle nous avions du mal à nous articuler. Et elle avait déjà porté ses fruits par le passé. Personne n’avait oublié l’attentat des collines vertes, ainsi que la capture et l’assassinat de deux agents du renseignement. De tout ceci résultait une paranoïa grandissante au sein de l’Empire, et malheureusement, les premiers à en faire frais étaient les Khajiits Impériaux déployés en Elsweyr avec le reste de la cavalerie.
-Gros, calme toi. Repris-je finalement en direction d’Hastrel Velarius. Personne ne te soupçonne de rien ici.
-Ouais c’est ça… Grommela le Khajiit.
-Mais ça ne change rien au fait qu’on doit être vigilant à partir de maintenant ! Insistai-je en décidant finalement de le laisser ruminer sa rancoeur tout seul. Si ils ont attrapé un infiltré des Do’Traaji après six mois, ça veut dire qu’il peut y en avoir d’autres.
-Justement, c’est ça le problème, et c’est pour ça qu’on est là au lieu d’être sur le terrain. Reprit Abnur en bourrant nonchalamment sa pipe. Vu le bordel que cet assassinat a provoqué, le général Gaius Maximums en personne à ordonné d'interrompre le ratissage, et de mener une enquête expresse. Ils vont devoir revérifier les dossiers et les antécédents de tout le monde. Je te raconte pas le chaos au camp de base. En attendant, retrait de toutes les troupes de Dune-sud, et retour au manoir pour toutes les forces spéciales. On est tous au chômage, à l'exception des petits rats de la DRI évidemment, qui sont toujours en opération dans le sud d’Elsweyr.
-On sait ce qu’ils y font d’ailleurs ? Questionnai-je.
-Aucune putain d’idée. Abdiqua Abnur Lex. C’est confidentiel. Enfin bref, comme ça t’es au courant. Tout ça s’est passé il y a environ deux heures. C’est allé vite, on a même pas eu le temps de comprendre qu’on était tous ici comme des gros désoeuvrés de la vie.

Je jetai un nouveau coup d’oeil à Hastrel, au vomisseur, et plus globalement, aux différents soldats qui allaient et venaient nonchalamment autour du manoir enterré. Je comprenais un peu mieux leur désinvolture vis à vis de notre planque désormais. Au vu des circonstances, elle était probablement cramée depuis des plombes. Nous n’avions plus à faire preuve de discrétion à tout prix...
-Endril a demandé après toi. Reprit Abnur après quelques secondes d’un silence las. Il avait l’air saoulé que tu manques à l’appel. Sacré Endril.
-Sacré Endril en effet. Commentai-je, déjà agacée par la mine pincée et les grognements auxquels j’allais avoir droit une fois face à mon chef de section adjoint.

Telrav était un chef de section assez ouvert d’esprit, j’en voulais pour preuve la gueule de la section Uriel, essentiellement composée d’opérateurs très compétents dans leurs domaines respectifs, mais dont personne d’autre n’aurait voulu eu égard de leurs passifs pour le moins douteux. Endril par contre… Et bien disons que le Dunmer était bien trop à cheval sur les coutumes militaires habituelles pour tolérer systématiquement ce genre d’imprévu. Il s’accommodait de notre présence, reconnaissait notre talent, mais ça ne l’empêchait pas pour autant de pester continuellement sur notre inaptitude à respecter la tradition militaire. En l'occurrence, voir l’un de ses opérateurs foutre le camp sans piper mot pour mieux aller fricoter directement avec le renseignement Impérial avait dû l’agacer au plus haut point. Je l’imaginais sans peine en train de ruminer et de ronchonner dans les couloirs du manoir Ayleide…
-Bon, ben moi… Conclus-je sur le ton de la séparation.
-Ouais, vas te doucher, tu pues la sueur. Commenta Abnur.

Hastrel m’adressa un signe de tête qui transpirait la rancune, mais un signe de tête malgré tout. Son collègue quant à lui, se remit presque aussitôt à dégueuler bruyamment.
Je pénétrai rapidement dans la petite maison délabrée, et pris directement les escaliers qui descendaient au sous-sol. Une fois arrivée dans le somptueux hall d’entrée du manoir, j’eus aussitôt droit aux exclamations admiratives d’Ahnia.
-Ooooooooooh ! Commenta la petite Ohme en apercevant les colonnades, marbrures et autres escaliers de pierre dont nous gratifia l’immense hall central du palais.

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130416-skyrimse-2021-04-05-13-31-06-91.jpg

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
10 juin 2021 à 23:03:53

J’entrepris de lui faire visiter rapidement les lieux, notamment plusieurs de nos salles à manger - et il y en avait quand même quelques-unes, réparties entre les nombreux étages du bâtiment.

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130557-skyrimse-2021-04-05-13-32-17-80.jpg

-Ooooooooh ! Commenta de nouveau Ahnia.

Je lui montrai ensuite plusieurs piscines...

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130590-skyrimse-2021-04-05-13-34-42-52.jpg

-Oooooooooooh !

...Les saunas et autres hammams…

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130608-skyrimse-2021-04-05-13-35-12-76.jpg

-Ooooooooooh !

...Plusieurs dortoirs, dont la plupart étaient encore totalement vide de toute occupation…

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130636-skyrimse-2021-04-05-13-35-52-18.jpg

-Oooooooooooh !
-Bon tu vas faire ça à chaque fois ?! M’énervai-je.
-Pardon ! S’excusa aussitôt la petite Ohme.

… Et enfin, l’une des quelques luxueuses chambres privées dont bénéficiait l’immense manoir. Pour des raisons pratiques, je décidai, de mon propre chef, de lui en donner une située au même étage que moi, et dans la même aile. Ainsi, elle bénéficierait de tout le confort que ces lieux avaient à offrir, et serait par ailleurs toujours à portée de moi, ce qui faciliterait grandement la communication et les échanges d’informations stratégiques le moment venu.
-Bigre ! Cet immense lit pour moi toute seule ?! Couina la petite Khajiit en apercevant sa nouvelle chambre privée. Le matelas à lui seul fait plus de mètres carrés que mon appartement tout entier !

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/14/7/1618130658-skyrimse-2021-04-05-13-35-34-37.jpg

-Bon, installe toi à ton aise. Commençai-je. Tu as des étagères pour déposer tes affaires, et...

Je m'interrompis subitement, alertée par ce qui ressemblait furieusement à une violente altercation entre deux de mes collègues, quelque part à notre étage.
-Reste ici, je reviens. Conclus-je.

Je laissai la petite Ohme à sa nouvelle demeure, et retournai en direction du couloir principal de notre étage. J’eus alors l’occasion de cerner plus clairement ce dont il était question.
-Nan ! Tu viens pas chier dans notre quartier ! Cria la voix de Celwen un peu plus loin. Tu vas encore laisser des grosses traces !
-Mais nos toilettes sont déjà occupées, et j’ai vraiment besoin de… ! Protesta la voix de Rexus.
-Je m’en tape ! Tu viens pas chier ici ! Insista la Bosmer. Il y a des toilettes partout, va ailleurs !
-Celwen, arrête de gueuler bordel ! Intervint la voix de Percius Ostorius. Laisse le, c’est bon !
-Mais… ! Tu… ! Sérieux ?! Glapit la voix de l'intéressée, visiblement outrée par le parti pris du major. Il vient déglinguer NOS chiottes et toi tu dis rien ?!
-Laisse le je t’ai dis ! Coupa l’officier légat, agacé par ces prises de bec à n’en plus finir.

Je m’approchai discrètement du lieu de l’altercation, situé derrière le coin de couloir suivant. Juste à temps pour apercevoir Rexus foncer vers les toilettes de l'étage, et verrouiller la porte derrière lui.
-Ah ! Teleri ! Lança l’officier légat en m’apercevant.

Je rejoignis l’Impérial au milieu du couloir.
-Hem, bonjour bonjour...Saluais-je, un peu gênée par ce que je venais d’entendre, et surtout, un peu gênée de savoir que eux savaient que j’avais entendu.
-Alors cette mission ? Questionna Percius Ostorius comme si de rien n'était. Quand l’un de ces fameux silencieux est venu nous prévenir que tu ne rentrerais pas directement après ta nuit de couverture, je t’avouerais qu’on s’est tous posé pas mal de questions.

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/23/4/1623357859-skyrimse-2021-06-08-20-45-18-90.jpg

-Oh ben tu sais… Confiai-je. Le renseignement Impérial, tout ça… J’ai même pas eu le temps de me changer, j’y suis allée direct après avoir reçu le message.

https://image.noelshack.com/fichiers/2021/23/4/1623357897-skyrimse-2021-06-08-20-50-10-13.jpg

Celwen ne chercha même pas à s'intégrer à la conversation. Elle resta là, immobile, la mâchoire serrée, à fixer le mur droit devant elle comme une sociopathe prête à commettre un assassinat. Je lui jetai un regard prudent, puis reportai mon attention sur l’officier légat.
-Euh, écoute… Commençai-je. Je me doute que tout ça n’est probablement pas tout à fait compatible avec ma fonction au RAC, avec ma place au sein d’Uriel, mais…
-Bah, ne t’en fais pas pour ça. Me coupa aussitôt l’Impérial. Comme je te l’ai déjà dit, Telrav et moi savions à quoi nous attendre en te choisissant. Pour le moment, ça ne rentre pas en conflit avec ton rôle d’opérateur échelon un, et je dirais même que ton statut nous a apporté bien plus de bienfaits que de contraintes.

Il désigna les murs qui nous entouraient d’un geste entendu. Effectivement, même si nous devions ce manoir au sauvetage du grand maître de la Morag Tong en personne par la section Uriel, je peinais à croire que ce mystérieux Rory Hedoren nous aurait accordé un tel cadeau si il n’avait eu face à lui que quelques opérateurs de forces spéciales lambda. Il y avait fort à parier que notre discussion, ainsi que mon statut d’ancien agent du renseignement, avaient dû jouer un rôle significatif dans l’attention qu’il nous avait porté par la suite…
-... du reste, je sais que le renseignement te sollicite pour des dossiers confidentiels. Reprit Percius Ostorius. Et honnêtement, je préfère ne pas savoir. Ils nous ont déjà donné bien assez de travail avec les Do’Traaji, le Thalmor, et les évadés de Stendarr.
-Toujours pas de nouvelles d’eux d’ailleurs ? Questionnai-je. Nilvyn était censée être ici, en Elsweyr.

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
10 juin 2021 à 23:04:24

Je sentis mon coeur faire une drôle de pirouette à la simple énonciation de ce nom. Malgré tout ce qu’il s’était passé dans ma vie depuis, Nilvyn m’évoquait toujours de sombres et mystérieux souvenirs. Plus j’y pensais, et plus j’avais la terrible impression d’être passée à côté de quelque chose d’important à l’époque. Quelque chose de primordial même. Si seulement je n’avais pas été aussi occupée par ma mission, à vouloir démanteler la Confrérie Dunmer à tout prix… Peut-être aurais-je décelé ce détail qui m’échappait aujourd’hui encore ?
-Rien pour le moment. Finit par m’expliquer Percius Ostorius. Enfin pas à ma connaissance du moins. La DRI est sur quelque chose depuis plusieurs jours, mais…
-Le CSOJ ne crache toujours pas le morceau ? Le coupai-je, dépitée.
-C’est confidentiel, comme toutes les opérations échelon un. Répondit l’Impérial, avant d'enchaîner: mais donc je disais, je ne pense pas que ça ait le moindre rapport avec les évadés de Stendarr. Je parie plutôt sur une reconnaissance des positions Aldmeri. On les soupçonne toujours d’être de mèche avec les Do’Traaji pour l’assassinat des agents du renseignement, donc…

Il y eut un bref silence pensif, durant lequel un étrange bruit de gargouillis s’éleva des toilettes où s’était enfermé Rexus. Le visage de Celwen se crispa furtivement, avant de glisser un regard mauvais dans la direction indiquée.
-Ah oui au fait ! Reprit l’officier légat. Je ne sais pas si t’es au courant, mais on a eu un gros souci peu de temps après ton départ ! Figure toi que les services de renseignements ont choppé un agent infiltré des Do’Traaji au sein du quarante-troisième, et qu’un silencieux lui a réglé son compte en plein ratissage. L’ennui…
-Oui, Abnur m’a expliqué. Répondis-je. Tout est à l’arrêt le temps qu’une enquête soit menée.
-Ah ben t’es déjà au courant. Abdiqua le major. Bon écoute, comme j’ai dis aux gars, profitez-en pour vous reposer un peu. Je sais qu’on a pas encore beaucoup bougé depuis notre arrivée ici, et que la plupart d’entre vous commencez à grimper au rideau, mais mon petit doigt me dit que ça ne devrait plus tarder au vu des circonstances. Le CSOJ ne va certainement pas nous laisser sur le carreau maintenant que les régiments réguliers sont à l’arrêt. Bref, repose toi et vas prendre un peu l’air avec les autres, parce que vous n’en aurez probablement plus beaucoup l’occasion quand ils vont commencer à nous filer du travail.
-Ouais, j’imagine… Soufflai-je, ne sachant pas exactement si je devais accueillir avec bienveillance l’arrivée prochaine de plusieurs opérations spéciales nous concernant.

En fait, je me sentais quelque peu dépassée par les événements qui se produisaient en ce moment même. Rien ne se déroulait comme prévu: les Do’Traaji, sans véritablement nous opposer de résistance, parvenaient tout de même à nous mettre des bâtons dans les roues, les Fils d’Evos étaient bien plus menaçants que je ne l’avais imaginé, et Nilvyn et les autres manquaient toujours à l’appel, alors que c’était en partie pour eux que nous étions venus ici.
Et entre toutes ces données, un océan de doutes dans lequel je pataugeais péniblement...
-Euh… Teleri ? Hésita soudain la voix de Percius Ostorius.

Je chassai mes pensées d’un seul coup, relevai la tête, et me confrontai alors au visage perplexe de l’officier légat.
-Tu... tu as ramené quelqu’un ? Questionna l’Impérial.
-Mais… Comment tu… ? Bégayai-je.

Je me retournai, et aperçus alors Ahnia debout près de ma hanche. Le problème, c’était que la Khajiit était tellement petite et discrète que je ne l'avais absolument pas vue arriver.
Depuis combien de temps était-elle là, à nous écouter en silence ?
Celwen sembla soudain reprendre vie. Chassant ses pensées meurtrières envers Rexus, elle entreprit aussitôt de se pencher vers la petite Ohme, et de l’aborder d’un air particulièrement accueillant:
-Oh, bonjour ma petite ! C’est Teleri qui t’a recueilli ? Tu as perdu tes parents ?
-Bigre ! J’ai vingt-six ans et je suis un agent des services de renseignements Impériaux ! S’offusqua aussitôt la petite Ohme.

Le visage de Celwen se figea d’un seul coup.
-Ah… Tu as le même âge que moi… Contempla-t-elle tout en se redressant.
-Et presque la même taille. Raillai-je.

Ma collègue me répondit par un geste obscène de la main. De mon côté, j’entrepris de faire rapidement les présentations, bien que ce fut un exercice assez compliqué, comme à chaque fois d’ailleurs. Il s’agissait tout de même de confronter le renseignement et les forces spéciales entre elles, et à ce sujet, je ne savais jamais comment introduire les partis l’un envers l’autre sans révéler quoi que ce soit de compromettant pour l'un ou pour l'autre. Confidentialité impériale, tout ça… Je me contentai donc d’être évasive, comme à mon habitude. De toute façon, ce n’était clairement pas la fonction d’Ahnia qui interpellait le plus mes collègues du RAC en ce moment même. Sa nature à elle seule était source d’une intense observation, et ce n’était pas plus mal d’ailleurs.
-Donc tu as rencontré notre cher capitaine Othril ? Plaisanta Percius au détour des présentations. Car je suppose que vous ne vous connaissiez pas avant. Tout s’est bien passé ? Elle ne t’a pas violenté ? Méfie toi d’elle Ahnia, c’est une bagarreuse qui se bat avec tous les hommes du RAC, même ceux de sa propre section.
-Putain alors ça… Marmonnai-je, saoulée. Tu vas pas t’y mettre toi aussi…

L’Impérial me répondit par un clin d’oeil moqueur. Au moins, Celwen compensait avec un brin de solidarité féminine.
-Mais non, n’écoute pas cet affreux quadra barbu ! Contra la Bosmer en se penchant de nouveau vers Ahnia.
-Affreux quadra barbu ? Répéta Percius en fronçant les sourcils.
-... Teleri est l’un des meilleurs opérateurs de tout le RAC, et une femme incroyablement dévouée qui plus est. Renchérit la Bosmer. Je ne prétends pas connaître les projets du renseignement vous concernant, mais je suis persuadée que vous ferez une super équipe !

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
10 juin 2021 à 23:04:49

Sans crier gare, Ahnia s'agrippa à ma manche, et se mit à ronronner bruyamment.
-Oui, c’est ma nouvelle amie.... Répondit-elle affectueusement.

*Ron ron*
*Ron ron*

-Euh… Hésitai-je, raide comme un piquet, soudain très mal à l’aise.

Un bruit de verrou s’éleva furtivement quelques mètres plus loin. Je relevai la tête, et aperçus Rexus se barrer en catimini. Celwen écarquilla les yeux, se retourna d’un bond, et fonça comme un boulet de canon en direction des toilettes. Je l’entendis ensuite gueuler comme une démente. Je supposais que Rexus avait bel et bien laissé des grosses traces…
-Bon, allez vous reposer. Conclut Percius Ostorius d’un air las. Profitez un peu du coin, changez vous les idées. Ce n'est plus qu’une question d’heures avant la suite des opérations à mon humble avis…

Je pris congé de l’officier légat, et regagnai ma chambre en compagnie d’Ahnia.
-Qui donc était ce gros monsieur qui est parti en courant ? Questionna la petite Ohme. La jeune Celwen n’a pas l’air de l’aimer pour sûr !
-C’était Rexus, l’un des membres de mon escouade, et Celwen et lui s'apprécient tu sais. C’est juste que…

Je m’interrompis, ne sachant pas exactement comment expliquer la situation à quelqu’un qui ne connaissait rien à la section Uriel, au RAC, voire à la cavalerie impériale de manière plus globale.
-Bah, tu vas vivre ici maintenant, tu comprendras par toi-même. Conclus-je. Au fait, je vais quand même aller écrire un rapport complet pour Levus Mico. Tu devrais en faire de même.
-Évidemment pardi ! Couina la petite Khajiit.
-Bon, et quand t’auras fini, reviens me voir dans ma chambre. Poursuivis-je. On ira rejoindre les autres dans l’une des salles à manger.
-Oh oui, vous avez l’air de ne manquer de rien pour sûr !
-Ah ça… Vu qu’on ne coûte plus rien à l’Empire en matière d'hébergement, le CSOJ a reversé tous les fonds dans la bouffe et le matériel, alors forcément, tu t’imagines bien que…

Je m'interrompis de nouveau, interloquée par les mimiques de ma compagne.
-Tu… Je rêve où t’es en train de te lécher les babines ? Questionnai-je.
-Oui ! Pardon ! S’excusa aussitôt Ahnia en prenant un air gêné.

Visiblement, il y avait encore du travail à accomplir en matière de bonne tenue impériale…
-Bon, on se voit plus tard. Conclus-je en regagnant ma chambre.
-Oui oui, à plus tard ! Couina la petite Ohme en filant vers la sienne.

Hélas, voilà que commençait la partie chiante des services de renseignements, celle que j’avais toujours détesté, et dont je pensais m’être enfin débarrassée en quittant le service pour mieux rejoindre une unité de forces spéciales échelon un:
Remplir des putains de rapports… Et là, au vu des circonstances, j’en avais pour au moins quelques heures.
Une porte d’Oblivion avait été ouverte, et était encore active lors de notre arrivée.
La menace n’était plus la même, les choses avaient changé. Le problème devait vraiment être pris au sérieux à partir de maintenant. Les gens devaient savoir.
L’Empire devait savoir…

Newradion44
Newradion44
MP
11 juin 2021 à 12:07:47

Petit chapitre de transition fort sympathique.

J'aime beaucoup la problématique dans lequel se trouve velarius de part sa race :hap:

Je trouve que tu a une façons d'introduire une telle réalité dans les rapports humain qui est vraiment hyper réaliste et intéressante pour s'immerger dans l'univers :hap:

Newradion44
Newradion44
MP
13 juin 2021 à 19:56:35

Sweeeeeeet :hap:

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
14 juin 2021 à 13:46:05

Je te remercie pour ton soutien mon bon khey. :oui:

J'essaie de sortir la suite en milieu de semaine.

Newradion44
Newradion44
MP
16 juin 2021 à 20:01:05

Sweeeeet :hap:

HaIlibel
HaIlibel
MP
17 juin 2021 à 21:55:31

Je suis BlackDeViL24 avec mon pseudo secondaire. :hap:

J'écris la suite mais en raison d'un bannissement de 3 jours, je vais devoir attendre un peu avant de poster (je préfère poster uniquement avec mon pseudo principal).

A dans 3 jours kheyou. :hap:

Newradion44
Newradion44
MP
17 juin 2021 à 23:21:22

OK khey.

Tu a fais des carabristouille :hap:

BlackDeViL24
BlackDeViL24
MP
21 juin 2021 à 08:21:22

Moult carabistouilles khey. :hap:

Le chapitre est globalement terminé. Je le posterai ce soir.

Newradion44
Newradion44
MP
21 juin 2021 à 15:36:05

Je veux un chapitre bien dodu :bave:

Newradion44
Newradion44
MP
21 juin 2021 à 19:40:25

Sweeeeeeeeeet

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Annihilus, EsZanN
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon PC 14.99€ Amazon PC 15.31€ Fnac Marketplace PS4 18.00€ Fnac PS4 19.99€ Amazon Switch 59.99€ Fnac Marketplace Switch 64.23€
Marchand
Supports
Prix